3 aides gigantesques pour arrêter de vous gratter les boutons

acné excoriée, triturage compulsif des boutonsJe cherche, je pousse, je gratte, j’enlève mes boutons…

Je reste pendant des heures dans ma salle de bains, à l’affût du moindre recoin de ma peau, pour dénicher le point noir occasionnel, le comédon coupable, le pore insalubre.

Cela vous rappelle quelque chose ? Bien sûr ! Qui n’est pas passé par là ? Qui n’a pas déjà « trituré » ses boutons, dans l’espoir de les voir tous disparaître ?

Pour certains d’entre nous cependant, le problème prend des proportions incommensurables.

Nous partons dans des transes irrésistibles, qui nous laissent défigurés et nous obligent à nous camoufler. C’est parfois un véritable carnage. Une catastrophe qui nous empêche de pratiquer le peeling citron (du citron sur des plaies… aie !) et nous laisse avec des cicatrices.

C’était mon cas, et j’en ai parlé ici.

Pour nous, il ne s’agit pas d’une habitude un peu bizarre, mais bien d’une maladie.

Une maladie qui partout dans le monde porte un nom français : « acné excoriée des jeunes filles ».

Une maladie qui condamne souvent à rester dans l’ombre, le stress, la honte et l’isolation.

Une maladie dont on peut pourtant guérir !

Je suis très heureuse de vous communiquer l’adresse d’un site remarquable dédié entièrement à l’acné excoriée.

Vous y trouverez :

  • des astuces pratiques
  • le profil type (incroyable ! on s’y retrouve totalement !)
  • des pistes pour comprendre l’origine de la maladie
  • le rapport à la sexualité
  • de l’aide pour guérir
  • de très nombreux témoignages
  • la possibilité de partager votre expérience

Je ne saurais trop vous recommander d’y faire un tour et de marquer ce site dans vos favoris.

Voici le lien de cette très belle initiative :

1/ GRATTAGE DU VISAGE

2/Il existe également un forum Doctissimo sur le sujet et un autre ici.

3/ Et l’équivalent du site sur l’acné excoriée, mais en anglais : stop picking on me (très complet, destiné à être lu comme un livre du premier chapitre au dernier).

Mon expérience de l’acné excoriée est que le plus difficile dans cette maladie est d’accepter de guérir, parce qu’elle nous apporte une compensation psychologique.

Pourtant, si vous acceptez d’ouvrir la porte, vous trouverez la lumière et le bien-être.

C’est la peur qui fait souffrir, pas la guérison. Il ne faut pas avoir peur.

Alors j’espère de tout mon coeur que vous irez faire un tour sur ce site !

 Grattage du visage

Autres ressources utiles :

Vous aimerez certainement également :

A propos Emanuelle Haudegond

Emanuelle Haudegond est la fondatrice de beaute-pure. Elle est l'auteur de la méthode gratuite "Vers une Peau sans Acné en 7 étapes" et de la méthode avancée "Méthode Peau-Zéro-Défaut", pour les peaux à problèmes. Diplômée de l'état de Californie, elle a longtemps travaillé auprès de dermatologues et de chirurgiens plasticiens avant de fonder sa propre clinique de soins esthétiques à Los Angeles. Passionnée par la peau, guidée par des principes naturopathiques, elle partage au fil des articles sa philosophie et ses astuces pour une peau magnifique. Vous trouverez également dans son e-boutique, beaute-pure-boutique.com, une sélection de ses produits de beauté préférés, adaptés aux peaux à problèmes, et des compléments alimentaires brevetés.

109 Responses to 3 aides gigantesques pour arrêter de vous gratter les boutons

  1. Aude 30 Mai, 2016 à 6:34 #

    Bonjour à tous,

    En cherchant, je suis tombée sur ce site : http://dermatillomanie-france.com/?page_id=77
    et je trouve qu’il aide vraiment à comprendre cette maladie et qu’il guide bien dans la recherche de solution.
    En espérant que vous trouverez ça utile aussi.

    • Blandine 03 Nov, 2016 à 9:42 #

      Je souffre de dermatillomanie depuis des années et j’ai été suivie par cette psychologue Mme rivière lecart (fondatrice de dermatillomanie-france) pendant près d’un an et demi. Elle m’a beaucoup aidé pendant ces séances à stopper ce cercle vicieux. Pour ceux qui se posent encore la question, si vous vous reconnaissez dans cette maladie et qu’elle vous rend la vie infernale, n’hésitez plus à la consulter elle est vraiment super.
      Des séances combinées avec les conseils d’Emmanuelle ne peuvent que vous améliorer la vie considérablement !

      • Emanuelle Haudegond 03 Nov, 2016 à 9:45 #

        Merci Blandine de ce partage. Je ne peux qu’approuver : si vous souffrez de dermatillomanie, obtenir de l’aide qualifiée est important !

  2. Juliette 17 Fév, 2016 à 3:06 #

    Pour eviter de se gratter les boutons, il faut les secher le plus vite possible. Moi j’applique dessus du citron et de l’ail, ou un cachet d’aspirine. ça marche !

    http://beaute.toutcomment.com/article/comment-faire-disparaitre-un-bouton-12090.html

  3. Sarah 19 Mai, 2015 à 8:21 #

    MERCI <3 J'ai 33 ans, je me croyais juste folle et socialement inadaptée… En fait je suis juste malade, d'une maladie reconnue… J'en pleure presque de joie, de soulagement…

  4. Yohan 13 Mar, 2015 à 2:38 #

    Bonjour à tous. Moi c’est Yohan, 18 ans. J’ai commencer à me percer les boutons à l’âge de 13 ans, en classe de 4ème jusqu’à présent… cela fait donc 5 ans non stop que je me déchicte la peau. Au début sa à commencer par les boutons d’acné qui apparaissait. Bien que ma période acnéique ce soit terminer en l’espace d’un an, j’ai continuer à me percer tout qui était susceptible de laisser sortir le moindre sébum, tel que: le furoncle, le bouton rouge standard, le comédon et le micro comédon noir et blanc, point noir, micro kyste et des choses dite par plusieurs personnes comme « invisible ». je perce tout et de partout, tout le visage, toute la jambe, tout le bras, le dos, le torse, le ventre, les fesses en passant par les partis intime et tout çà, à l’aide d’une seule main, j’en devient fou ! Mais le pire c’est que sachant la gravité de la chose cette pratique me permet de m’évader, de me vider l’esprit, c’est une obsession, un plaisir ! j’aimerais en être libérer mais je me sens comme esclave de ma peau, je ne veut pas le faire mais c’est plus fort que moi, je me sens aimanter, chaque secondes passer à ne rien faire de mon temps ce comble par cette auto-destruction alors que je n’est pas d’acné, j’ai l’impression d’être fou ! Aidez moi s’il vous plait !

  5. Marian 26 Jan, 2015 à 8:29 #

    Je voulais avant tout remercier Emanuelle pour ce site, qui m’a fait prendre conscience de ma maladie. Selon moi, c’est le premier pas vers la guérison. Comme je viens de le découvrir, je vais prendre le temps de lire tous les articles et les liens attachés.
    J’ignorais qu’il existait une sorte de « communauté » autour de ce problème handicapant, et ça me soulage un peu de savoir que je ne suis pas la seule à avoir ce problème.
    Avant tout je me présente, Marian, 16 ans. Je pense avoir ce problème depuis environ deux ou trois ans, lorsque j’ai commencé à avoir de l’acné. Au début, lorsque je me « grattais » (j’éprouve un certain malaise à exprimer ce que je me fais, et je m’excuse), c’était juste parce que… Je ne savais pas quoi faire. C’était une sorte d’expérimentation. Je n’arrive même pas à me rendre compte comment j’en suis arrivée où je suis, c’est effrayant… Le soir, lorsque j’avais du temps libre, je me plantais devant le miroir et j’explorais ma peau méticuleusement. C’était comme une espèce de rituel. Ça ne s’arrêtait que quand j’avais « massacré » trop de peau pour pouvoir continuer. J’avais tellement honte vers mes 13/14 ans, mais j’avais l’impression que c’était normal. Que mes cicatrices étaient de l’acné. Je me cachais (et je me cache toujours) pour le faire, et personne ne le savait. Et aujourd’hui encore, personne ne le sait. Ma mère voit que je gratte un peu mes boutons mais elle ne comprend pas que c’est du grattage compulsif. J’ai essayé de lui expliquer, mais elle ne croit pas en cette maladie et je pense avoir besoin de l’aide d’un thérapeute. Je sais très bien que c’est lié à des problèmes psychologiques, je pense l’avoir compris depuis longtemps, mais j’ai toujours cherché à ne pas voir. Et aujourd’hui je vois. Je vois le massacre que je perpètre presque tous les soirs, je vois ma peau se reconstruire lentement puis être détruite à nouveau.
    (J’ai l’impression de dramatiser et de raconter ma vie, mais puisque j’y suis, autant continuer…)
    J’ai décidé ce soir même de commencer à tenir un journal de mes « massacres ». Je pense que ça va m’aider à suivre mon évolution psychologique et à comprendre ce qui ne va pas chez moi. Par exemple, je sors d’une séance de destruction et je m’en veux terriblement. Dès que j’ai fini d’écrire ce commentaire je file écrire mon observation. Ça fait très cliché de scientifique fou haha…
    Je m’égare. En tout cas je tenais à préciser que si les résultats peuvent aider, je les publierai. Je pense qu’écrire ce qu’il se passe rend la chose plus réelle, et la fait disparaître peu à peu du domaine reclus auquel elle appartient. Parce que avouons le, on cherche avant tout à la cacher, y compris à soi-même. Je veux essayer de ne plus me considérer comme un monstre, mais comme une personne qu’il faut aider.
    En tout cas, un grand merci à toi Emanuelle. Je crois que sans ta page, jamais je n’aurais pris conscience de ce mal. Et je tenais à m’excuser de mon écriture très dramatique, comme je suis fatiguée et stressée j’ai tendance à un peu romantiser les choses. Au plaisir d’entendre ta réponse!

  6. Renoux Karl 17 Nov, 2014 à 12:56 #

    Bonjour,

    Voila, cela fait maintenant presque 3 ans que je suis avec mon amie (oui je suis un mec) et je ne m’était jamais rendu compte que c’était a ce point, enfin je l’es déjà vu ce trituré le visage, mais je ne pensai pas que cela puisse être maladif… Du coup, comme elle ces décidé a m’en parler, j’aimerai tout faire pour l’aider…

    Mais je ne sais pas quoi faire de particulier… je lui dit qu’elle est belle, je l’embrasse partout sur le visage, j’essai de la rassuré mais rien n’y fait.

    Auriez-vous des suggestions a me faire pour que je puisse la soutenir et l’accompagner sur la voie de la guérison ?

    Merci pour votre aide

    • Elsa Kreiss 17 Nov, 2014 à 3:25 #

      Bonjour Karl,

      Votre attitude vis-à-vis d’elle telle que vous la décrivez est déjà très importante, car l’estime de soi est rarement bonne quand on a des problèmes d’acné. Vous pouvez aussi faire lire l’article et les sites en lien à votre amie. Si le problème est vraiment ingérable, sachez qu’il existe des thérapies spécialisées (je n’en ai pas fait l’expérience personnelle, mais je le signale simplement).

  7. Philou 10 Oct, 2014 à 7:49 #

    Bonsoir Emanuelle et Elsa,

    J’aurai voulu savoir si le livre Stop picking on me existait sous forme papier, en livre dans les magasins ?

    Merci d’avance et bonne soirée à vous deux.

    • Elsa Kreiss 10 Oct, 2014 à 7:52 #

      Bonsoir Philou !

      Malheureusement non, il existe d’ailleurs uniquement sous forme de site web, bien qu’il soit conçu avec des chapitres, comme un livre. En français, grattagevisage.wordpress.com est intéressant, si vous ne l’avez pas déjà visité.

      • Philou 10 Oct, 2014 à 8:24 #

        Ah c’est dommage.. Mais je ne savais pas qu’il existait en Français, c’est déjà bien !

        Merci beaucoup d’avoir répondu si vite !! Bonne soirée.

  8. lola 08 Oct, 2014 à 7:31 #

    bonjour,

    j’ai seulement 2 boutons qui me font souffrir je sais pas quoi faire j’enleve la coute presue tout les jour je peut pas m’empecher c’est horrible svp dite moi comment je doit faire ?

    Merci

    • Elsa Kreiss 10 Oct, 2014 à 5:16 #

      Bonsoir lola,

      Oui, cesser de s’excorier peut être très difficile. Avez-vous lu les sites indiqués en lien dans l’article ? Ils peuvent beaucoup aider… C’est souvent très pulsionnel, et s’en sortir demande souvent du temps. Les démarches possibles sont très variées : poser du miel de manuka ou une compresse d’argile sur les boutons quand vous êtes chez vous peut vous empêcher de les toucher. Ou encore essayer d’imaginer que la peau est celle de quelqu’un que vous aimez beaucoup (lui feriez-vous cela ?). A un niveau plus profond, il existe des thérapies pour ce problème. Mais je vous recommande d’abord la lecture des articles en lien.

  9. olivia 04 Sep, 2014 à 11:42 #

    Bonsoir, j’en souffre également depuis pas mal de temps, et j’aimerais savoir quel est le rapport de l’acné excoriée et la sexualité ? Car je pense que c’est l’une des raisons pour laquelle je m’inflige ça… Merci de prendre cette question au sérieux !

  10. nela 20 Juin, 2014 à 9:00 #

    Coucou Emanuelle

    Je me demandais pour les masque à l’argile,il faut prendre obligatoirement de l’argile rose?La verte est bien aussi?

    • Emanuelle 20 Juin, 2014 à 10:52 #

      Bonjour Ornella,

      La verte est bien aussi, mais la rose et la jaune sont beaucoup plus douces. En conséquence, elles peuvent être employées plus souvent….

      • nela 21 Juin, 2014 à 7:53 #

        Merci! 🙂

  11. Lily 06 Juin, 2014 à 6:36 #

    Bonjour,

    Après plusieurs recherches sur le net pour trouver une solution à mon problème ou des témoignages, je tombe sur cet article. Malheureusement, je ne suis pas tout à fait concernée par l’acné excoriée mais par le grattage compulsif. Je cherche désespérément une solution pour arrêter.

    J’explique mon problème (je vais essaye d’être brève mais ne promet rien). Dès que je me fais piquer par un moustique ou me blesse. Je gratte, je gratte, je gratte et je regratte. Ma piqure se transforme en une véritable et immense croûte. Que je gratte, gratte, gratte et regratte. J’ai la capacité de garder une croûte 6 mois. Sur les jambes, sur les bras. Je coupe mes ongles à ras mais à force d’y chipoter un morceau de la croûte se décolle (« yeeeess, je vais pouvoir l’arracher! » hurle-je intérieurement). Mais le pire, c’est les cheveux. Dès que j’ai un petit minuscule bouton sur le cuir chevelu, je tente de l’arracher. Conclusion, j’ai une croute…qui s’agrandi au fur et à mesure de mes grattages. Puis, pour mieux gratter, j’arrache mes cheveux qui sont sur la croûte. Je me retrouve donc avec un immense trou de 1cm. Après, je dois attendre des mois car je les gratte. Et un jour, à force de gratter, il n’y a plus de croute. C’est rouge et ça part (j’ai jamais compris ce phénomène). J’arrive aussi à arracher mes cicatrices quand je n’ai plus rien à gratter (la malade là!). Actuellement, j’ai 2 grosses croûtes dans mes cheveux. J’aimerai me couper les cheveux mais hors de question de me rendre chez le coiffeur dans cet état. La honte. J’avais récupéré mes jambes nickel. Evidemment, un satané de moustique m’a piquée 2x sur le cheville, 1x sur la cuisse et 3 fois sur le bras gauche. Conclusion : 6 belles et énormes croutes. Il fait chaud. J’avais hâte de porter mes robes, ben, je me retrouve en pantalon sous 28° 😀 Merci, petit moustique.
    Que faire ? Je suis nerveuse, c’est évident, je fais énormément de sport pour lâcher prise. Mais même quand je suis occupée à courir ou travailler, je gratte. Quand j’ai le malheur d’avoir un bouton d’acné (ce qui est rare, ouf), je sais que je vais me retrouver avec une croûte sur ma tronche pendant un mois minimum. Je travaille dans le domaine de la mode, alors, bien habillée et défigurée, c’est assez frustrant.
    Comment me convaincre de ne plus me gratter?

    • nela 19 Juin, 2014 à 3:17 #

      Cc alors c’est pas vraiment pour te repondre,mais j’ai eu le meme probleme que toi.:)En faite c’etait quand j’etait petite a couse de ces satanés moustiques j’avais d’enormes croutes sur le corp.Il yavait meme des filles de ma classes qui me demander si j’avais pas la varicelle.Maintenant j’ai 13 ans et il me reste des cicatrices de ces croutes.Sa fait 5 ans que j’ai arreter…….Malheureusement maintenant c’est la meme chose mais avec les boutons d’acnées!Donc voila dsl si je ne repond pas vraiment a ta question mais c’est pour dire que j’ai eu le meme truc que toi. 🙂

  12. mathilde 23 Avr, 2014 à 8:03 #

    bonjour les filles
    alors moi je me gratte aussi les boutons mais pas au visage …….
    enfin presque pas 😉
    bref moi c’est au dos et oui et demain j’ai cours de piscines alors je suis foutu
    je vais me cacher pendant cet heures , je vais avoir honte
    non non et non
    alors mon astuces : bizarre je sais
    je prend un calendrier et je marque avec une croix ou autre si ce jours ci j’ai touche mes boutons ou non et a la fin de la semaine si j’ai un bilan positif j’ai une recompense moi je m’offre des maccarons
    bisous bisous

  13. azure 10 Avr, 2014 à 3:49 #

    bonjour,

    je ne sais pas ou m’adresser, mais c’est une question concernant un produit « le baume egyptian magic » qui est sur votre boutique. Peut il être utiliser après une crise de perçage, grattage des boutons? Je sais ce n’est pas recommandé, mais des fois c’est comme une pulsion et je perce tout!! et je suis ensuite perdue car je ne sais pas quoi appliquer sur mon visage, il est très rouge et enflé et cela dure qq jours!
    comment faire?
    Merci

    • Emanuelle 23 Avr, 2014 à 8:18 #

      Bonjour Aurélie,

      Mon conseil serait dans un premier temps de faire un masque à l’argile rose (sans laisser sécher).

      L’argile est toujours guérisseuse, et elle permet d’assainir en douceur.

      Puis une fois l’argile rincée, commencer à pulvériser de l’eau de la Roche-Posay (toutes les deux heures, laisser sécher l’eau sans l’essuyer pour bénéficier du sélénium qu’elle contient. Le sélénium aide la cicatrisation. ).

      Si vous avez besoin de sortir et de dissimuler, les poudres minérales vous aideront, elles contiennnet du zinc qui assainit et aide à la cicatrisation également.

      Cela aidera la peau à se reconstituer. Bien sûr, ce n’est pas la solution ultime, mais c’est un bon début !

      Bon courage Aurélie ! En espérant que vous trouverez la voie pour ne plus gratter !

  14. Philou 08 Avr, 2014 à 3:14 #

    Bonjour Emanuelle,

    Je trouve votre site très intéressant et pertinent, je suis même très contente d’être tombée dessus par hasard. Comme beaucoup de jeunes, je suis victime de l’acné qui est pour moi un très GRAND complexe, je suis donc également suivie par une dermatologue qui me donne des crèmes et des médicaments, cela fait a peu près 1an et demi voir deux ans. Mon acné est je pense hormonal mais aussi lié au stress que j’ai, il est surtout sur le front et dans le cou et le dos. J’ai eu des phases d’amélioration mais la toujours sous les conseils de la dermato, c’est horrible, j’en ai beaucoup à cause du stress, je n’arrête pas de les toucher.. Je suis donc désespérée à l’idée qu’ils ne partiront jamais même avec les médicaments, je fais des masques mais je voulais vous poser une question car en ce moment, j’en ai beaucoup dans le cou, à la racine du cheveux, j’aimerais savoir ce que je dois faire sur ces boutons à cet endroit ? Pouvez vous m’aider, merci..

    • Emanuelle 23 Avr, 2014 à 8:21 #

      Philou, mon premier conseil serait de vous inscrire à la formation gratuite. Vous y trouverez, je pense, des gestes utiles…
      http://beaute-pure.com/vers-une-peau-sans-acne-en-7-etapes/

      • Philou 15 Mai, 2014 à 7:22 #

        Oui merci mais ça fait déjà 2 ans que je suis votre formation qui est très bien. Je vais quand même la relire au cas ou, si j’aurai loupé une étape importante.
        Merci.

  15. Laurie 08 Avr, 2014 à 11:14 #

    Bonjour je viens de tomber sur votre site et sa fais a peu près 6 mois que j’ai beaucoup de boutons alors que j’en avais jamais eu… J’ai 18ans et sa me gache la vie je me cache derriere du fond de teint et j’en ai vraiment marre… Sa me laisse des cicatrice très foncer… J’ai essayé pas mal de choses mais rien ne marche, je n’ai pas envie de prendre des antibiotiques et la pilule car je sais que sa ne marchera pas sur du long terme et je pense pas que ce soit bon pour mon corps, mais je suis vraiment désespéré car je ne sais plus vers quoi me tourné, et je ne fais vraiment pas confiance aux docteurs et tout ce qui s’en suis… Je mange très équilibré j’ai toujours pris soin de ma peau alors je comprend pas vraiment ce qui m’arrive et je ne sais plus vers quoi me tourné de peur que sa empire… Je ne touche jamais mes boutons mais sa me laisse quand meme des trous et des marques… Si quelqu’un peut me donner des conseils ou me dire les choses qui ont fonctionné sur eux j’en serais très contente…!

  16. Nathalie 01 Fév, 2014 à 11:56 #

    Bonjour,

    Vous donnez de très bons conseils, si seulement votre site avait existé quand j’ai connu cette « période boutonneuse » ! J’aurai sûrement évité ces taches pigmentaires dues à un médicament anti-acné !

    Personnellement, je ne jure plus que par l’huile essentielle de lavande fine depuis que je l’ai testée ! Elle agit très vite sur l’inflammation et le bouton réduit à une allure folle, bien plus vite en tout cas qu’avec tous ces sticks traitants et camouflants qui dessèchent la peau !

    L’autre avantage de cette huile essentielle est qu’elle accélère vraiment la cicatrisation et ceux qui ont connus la galère de l’acné savent que s’il est difficile de se débarrasser des boutons, ça l’est encore plus pour les cicatrices.

    Je l’ai recommandée autour de moi et je n’ai que des retours positifs. 🙂 Je crois sincèrement que « l’essayer, c’est l’adopter ! ».

  17. Sandra 17 Nov, 2013 à 7:16 #

    Bonjour Emmanuelle,

    Merci infiniment pour ce site qui apporte un réel soutien !
    J’ai 26 ans et je souffre d’acné excoriée sévère depuis un an et demi , suite à l’apparition de mes premiers microkystes (je n’ai jamais vraiment eu d’acné, juste quelques boutons isolés, mais la situation s’empire depuis un an, probablement à cause du triturage à échelle industrielle que je fais subir à ma peau).
    Bien décidée à m’en sortir (j’ai déjà réussi à stopper seule le grattage du dos), je me suis inscrite à ta méthode, et consulte en parralèle une psychologue spécialisée dans les troubles du comportement afin de briser ce cercle infernal.
    En ce moment, ma peau est au plus mal: outre les multiples cicatrices roses héritées d’anciens carnages, j’ai tenté de percer sans succès deux microcomédons très profonds sur les joues il y a une semaine, et celà m’a laissé d’horribles cicatrices. La croute est tombée Mais il reste une tache brune, dont le centre est très induré et un peu plus clair. J’angoisse terriblement à l’idée que celles-ci soient définitives (chéloïde), et ni les crèmes (epitheliale) ou huile (tamanu) n’ont l’air d’avoir d’effet.
    Est-ce du à l’inflammation toujours active? Y-a-t-il une chance que cela parte?

    Merci d’avance pour ton aide qui, j’en suis sûre, sera précieuse)

  18. mrani 18 Jan, 2013 à 8:10 #

    bonsoir ! je trouve ce site excpetionnelle !!!!!! je suis tres contente d’etres tombais dessu !

    j’ai une peau mate avec quelques bouton surtout avant mes regles j’ai aussi quelques traces marrons au niveau des joues et du mentons !
    j’ai envie de tester le msm l’argile rose et le miel de manuka ! cependant je ne sait pas comment utiliser le miel de manuka (sur les plaies ! sur la taches deja marron ! sur l’enssemble du visage)

    • Emanuelle 19 Jan, 2013 à 1:08 #

      Bonjour Mrani,
      Le miel de manuka, c’est pour les boutons « actifs », qu’il désinfecte, et les cicatrices récentes (moins de trois mois) et c’est en masque sur l’ensemble du visage au moins 30 minutes.
      Pour les taches marrons, c’est plutôt l’exfoliation (peeling citron ou gommage à la papaye Jovees) et éventuellement crème clarifiante le jour/ crème anti-tache la nuit si les taches sont profondes.

  19. Amel 24 Nov, 2012 à 6:54 #

    Bonjour Emmanuelle,

    J’espère que vous allez bien.

    Pourriez-vous me donner votre avis sur les produits l’Occitane en Provence ?

    Je vous mets le lien vers le site:
    http://fr.loccitane.com/l%27occitane-en-provence-france-produits-de-beaut%C3%A9–parfumerie-et-soins-du-visage-naturels,74,1,23069,224897.htm

    Merci d’avance pour votre retour.

    • Emanuelle 26 Nov, 2012 à 2:17 #

      Bonjour Amel,

      Impossible de trouver facilement les listes complètes d’ingrédients des produits de la gamme… ce qui n’est jamais un bon signe, Amel !

  20. Sara 17 Nov, 2012 à 8:54 #

    Bonjour Emanuelle,

    1.) Quel hydrolat conseillez-vous dans les masques d’argile rose ou jaune ?

    2.) Puis-je confectionner mon masque d’argile rose ou jaune dans mon bol en inox avec mon mini-fouet en inox (de chez Aroma-Zone) ?

    • Emanuelle 17 Nov, 2012 à 11:46 #

      Bonjour Sara,

      1- Tout dépendra de votre type de peau, résultat escompté, etc… Donc il n’y a pas de réponse absolue, à mon avis. Pensez également à l’eau thermale….
      2- Les argiles n’aiment pas le contact avec le métal… J’utilise tout bêtement un bol en porcelaine et une cuillère en bois.

  21. Cassandra 04 Nov, 2012 à 2:05 #

    Bonjour Emmanuelle,
    J’ai 14 ans et suis atteinte d’une acné sévère sur les joues et un peu sur le menton et le front (un peu partout quoi!!), mais je ne sais pas dire si c’est de la rosacée ou pas. j’arrive à voir que j’ai une sorte de plaque rouge sur chaque joue, mais je ne sais pas si c’est à cause de mes boutons ( si ils forment une plaque). Dans ma routine soins, j’utilise uniquement des produits avène (j’ai la peau sensible), à une exception prêt, je mets matin et soir une fine rondelle de pomme de terre sur mon visage, car j’ai aussi énormément de tâches rouges. Je commence peu à peu à surveiller mon alimentation, je ne touche plus à mes boutons, et j’espère que cela va me mener à ne serait-ce qu’un petit résultat.
    Tout ça pour vous demander : Pensez-vous que je suis atteinte de rosacée, ou d’acné sévère?
    P.S: Désolé pour ce long message. :\

    • Emanuelle 04 Nov, 2012 à 8:04 #

      Bonjour Cassandra,
      Je ne sais pas, Cassandra, et seul un médecin peut te le dire !
      Je pense donc qu’il est indispensable que tu ailles en consulter un, car il te faut effectivement un diagnostic.
      Si c’est de la rosacée, c’est une condition évolutive, qu’il faut reconnaitre le plus tôt possible, alors n’attends pas !

      • Cassandra 04 Nov, 2012 à 8:23 #

        Merci pour cette réponse! Je stresse de plus en plus, tant j’ai peur de me retrouver avec du rouge partout!! Il y a quelques temps, j’étais allée chez le médecin, et lui ai demandé si j’avais de la rosacée . Il m’a répondu que ça n’existe plus, je ne comprends pas pourquoi… Je pense me mettre à l’huile de jojoba comme démaquillant et à l’argile rose comme masque et espère que cela m’aidera. Merci encore pour tous vos conseils et bonne continuation à vous. 🙂

  22. Marie 03 Nov, 2012 à 1:24 #

    Ce grattage compulsif, c’est tout à fait moi. Un bouton, petit, pas voyant. Disons que ce n’est même pas un bouton, c’est une espèce de pore en relief, très dilaté, qui forme un petit volcan. Mais il est même pas rouge. Mais faut qu’il parte. Je me dis que non, je fais ma routine habituelle, j »essaie de ne pas regarder ce bouton. Mais il me dégoute. Je vois le pore, qui grossit, grossit. Je ne vois plus que ça. C’est la fin de ma routine. Il faudrait que j’éteigne la lumière et que j’aille dormir. Mais ma main prend un mouchoir. Je ne me rends même pas compte. Le mouchoir se coupe en deux. Mes index se positionnent. Je ne suis plus maitresse de moi. Mes yeux sont rivés sur ce pore, mes yeux ne voient que ça, mon cerveau est ailleurs. Je ne pense à rien. Mes mains arrivent à la hauteur de mon front. Je me dis que non, qu’il ne faut pas. Mais c’est trop tard, mes doigts ont déjà touché ma peau. Je serre. Un petit peu. Puis fort, très fort. Que tout sorte. Que tout cela sorte, qu’il ne reste plus rien. Le blanc sort, il n’y en avait presque pas. Je me sens soulagée. J’ai peur qu’il en reste. Alors je ressers encore un peu, jusqu’au sang. Puis un autre, puis, regarde ce pore ! Il n’est pas tout lisse, il existe, il ne devrait même pas se voir ! Oh, allez, change de carré de mouchoir, perce tout ça. Je ne veux plus de tout ça. Un autre. Puis encore un autre. Puis un dernier pour finir. De toute façon, c’est foutu. Je regarde ma peau. Elle est toute rougie, certains pores saignent. Elle brille, elle pèle. Je pleure. Pourquoi ai-je fait ça ? J’ai massacré ma peau, ma pauvre peau. Je l’ai traumatisée. Je mets de la crème. J’éteins la lumière, file dans ma chambre, tête baissée, évitant le regard de ma propre famille. Je file sous mon lit. Et je pleure. Que personne ne me voit. Je veux dormir, le temps que ma peau se remette de ça. Je suis triste. Je pleure. Pourquoi ai-je fait ça ? Et je me promets, que ce sera la dernière fois.
    Et c’est cela depuis quelques mois. Ma peau, qui, avant, était parfaite, est régulièrement meurtrie par ce grattage compulsif qui ne me lâche pas. Ma peau connait des phases de mieux, mais j’ai peur, j’ai peur de recommencer. Car, à chaque fois, je recommence. et je connais plusieurs jours de front plein de croûtes et de rougeurs. Ces jours là, je n’ai qu’une envie : dormir et attendre que ça passe. Je ne me reconnais pas, je suis jolie sans toutes ces croûtes, je suis globalement heureuse, j’ai un copain que j’aime, des amis : pourquoi je m’inflige ceci ? Je n’ai pourtant pas énormément de boutons, pas plus que d’autres mais je me les massacre de telle sorte que je passe pour une grosse boutonneuse. Quel cercle vicieux… Au delà de tous vos précieux conseils, la psychologie de chacun est tellement plus difficile à contrôler !

  23. Marion 27 Oct, 2012 à 4:04 #

    Bonjour Emmanuelle,

    Ça fait maintenant environ quatre mois que j’ai découvert votre site, alors que je commençais à désespérer de l’état de ma peau. Heureusement grâce à vous mon état c’est nettement amélioré ! Merci infiniment !
    J’ai 17 ans, la peau assez sensible et plutôt grasse et sèche à la fois. J’ai un peu d’acné, des points noirs sur le nez et un peu sur les joues et des cicatrices rouges ou roses surtout sur le menton. J’utilise l’huile de jojoba matin et soir, je me fais des masques à l’argile verte deux fois pas semaine et le peeling citron tous les deux jours environ. Que pensez-vous de ce « programme » ? Dois-je rajouter ou supprimer quelque chose ?
    J’aimerais aussi essayer l’huile essentielle de lavande sur mes cicatrices récentes, comment dois-je l’appliquer et combien de temps dois-je la laisser poser ?
    J’ai également un autre problème : depuis quelques semaines j’ai constamment des boutons sur la même zone, en bas de la joue droite au niveau de la mâchoire. Impossible de m’en débarrasser ! Ils reviennent tout le temps et laisse des cicatrices rouges. Je ne sais pas quoi faire pour les faire disparaître pour de bon. Pouvez-vous m’aider ?

    Marion.

    • Emanuelle 27 Oct, 2012 à 7:20 #

      Çela m’a l’air bien, Marion….Je pense que vous verrez un intérêt à intégrer l’HE de lavande Provençale, car elle est à la fois purifiante et calmante. Vous pouvez l’utiliser dans l’huile de jojoba, une goutte d’HE de lavande pour 8/10 gouttes de jojoba est très bien. Si les cicatrices persistent, une petite cure de MSM cet hiver peut être utile. Pour la zone droite, y a-t-il un objet qui touche beaucoup (téléphone, main, etc…). C’est généralement de ce coté là qu’il faut chercher.

      • Marion 30 Oct, 2012 à 7:39 #

        D’accord je vais donc faire attention à tout ça. Merci beaucoup pour vos conseils !

  24. Nadia 23 Oct, 2012 à 1:09 #

    Bonjour Emmanuelle,

    Tout d’abord je tenais à vous remerciez pour tous les conseils si precieux que vous nous transmettez sur votre site.
    Reelement , un enorme merci.
    Je suis tombée sur votre site en fevrier dernier, desesperée par ma peau, en quete de temoignages et pourquoi pas de conseils.
    J’ai 23 ans, et j’ai depuis l’age de 16ans des microkystes sur mon front. J’ai suivi des traitements qui m’ont eté precrits par mon dermatologue.
    Ces traitements ont fonctionné sur le court terme. Mais les microkystes revenaient quelques mois apres la fin de mon traitement. Fatiguée de ces traitements abrasifs pour la plus part, j’ai decidé de me tourner vers un traitement plus naturel.
    J’ai donc suivi votre traitement magique 🙂
    Tous les matins: huile de jojoba+base lavante AZ+spray la roche posay+fine couche de jojoba.
    Je precise que je ne me maquille pas (je ne veux pas aggraver mon cas)
    Tous les soirs: jojoba+rhassoul+spray et jojoba
    J’ai vu des effets spectaculaires avec ce traitement. Je n’avais jamais eu une peau aussi belle.

    Mais (car il y a toujours un mais 🙂 ) depuis Juin, j’ai un nouveau problème qui est apparu pour la premiere fois.
    Celui fait 4mois que j’ai des boutons rouges sur chacune de mes joues. Quand je les touche, c est comme une petite boule sous la peau indolore. Je suis allée chez un dermato encore une fois, qui m’a prescrit du tetralysal pendant 2mois et demi, avec du cutacnyl. J’ai suivi ce traitement, malgré quelques doutes. Apres 2mois et demi de traitement, aucun resultat cela à meme empiré.
    Je ne sais plus quoi faire! Cela ce voit beaucoup c’est rouge.
    J’ai repris le traitement naturel jojoba…etc. Histoire que ma peau ne se degrade pas plus.
    Je m’etais dit que cela allait partir avec le temps mais rien n’y fait.
    Je ne mange pas gras, je bois environ 1litre d’eau par jour. Mais je ne fais pas de sport.

    J’espere vous avoir donné toutes les infos necessaires pour comprendre mon probleme.

    Merci Emanuelle, de m’avoir lue et desolée pour la longueur de mon texte.

    Nadia L.

    • Emanuelle 24 Oct, 2012 à 10:10 #

      Difficile à dire, Nadia.
      En présence de rougeurs persistentes, il faut d’abord se demander si cela pourrait être de la rosacée, qui demande un suivi médical.
      Le dermatologue n’a pas semblé évoquer cela, d’après ce que je comprends ?
      Mon premier conseil serait de bien lire l’article sur la rosacée pour voir si cela peut être une possibilité.
      Si non, il faut bien regarder les autres facteurs : ce n’est souvent pas le gras qui pose problème dans l’alimentation pour l’acné.
      Il faut plutôt se méfier :
      de l’index glycémique des aliments (sucre, produits farineux, pains, etc.),
      des aliments transformés (les additifs sont difficiles à évacuer et n’apportent rien nutritionnellement),
      d’éventuelles sensibilités personnelles (gluten, lactose, soja pour certaines personnes),
      et/ou des hormones (hormones de croissance, naturellement présentes dans le lait de vache par exemple).

      Et bien sûr, c’est un ensemble : le contrôle du stress, la qualité du sommeil et de la digestion, l’équilibre hormonal, l’état émotionnel et la santé du foie sont également très importants…

  25. Marie 17 Oct, 2012 à 10:00 #

    12 ans… 12 ans que j’examine ma peau dans les moindres détails… 12 ans avant de me demander s’il y a d’autres personnes dans cette situation. Et là, ouah. Presque magique. Oui, et elles sont nombreuses.
    Mon visage n’a quasiment plus aucune trace, car la « maligne » Marie se triture dorénavant des parties du corps que l’on peut cacher. Les cuisses, la poitrine, les bras…
    Jamais aucune douleur lorsque le bouton éclate, seulement de la satisfaction. Comme j’aimerais avoir mal afin d’arrêter. Mais non. Ma seule douleur, mon seul énervement : lorsque je n’arrive pas à l’attraper ce bouton qui me nargue.
    Aujourd’hui, j’ai 24 ans, une situation amoureuse épanouie, des projets plein la tête. Mon conjoint a eu du mal a accepter ce que je faisais, nous sommes passés par plusieurs étapes et indirectement, il devenait ma victime. « Fais mes boutons au lieu des tiens ». Si c’est pas de l’amour sa !
    Et puis un jour, il m’a dis stop, un peu comme un électrochoc, je me suis rendue compte que j’étais allé trop loin, que je lui en demandais trop.
    J’ai diminuer progressivement ce bonheur, cet apaisement de m’éclater mes boutons.
    Des fois, je pouvais tenir des mois. Trop fière ! Et trop minable quand je recommençais …

    Aujourd’hui, je suis soulagée de savoir que je ne suis pas la seule, j’ai passé du temps a lire votre site et celui que vous conseillez, merci beaucoup de nous aider comme cela.
    Ça fais un bien fou au moral. Et je me rends compte que d’écrire et mettre des mots sur cette maladie fais également un bien fou. C’est dit, c’est concret, c’est écrit.
    Oui je suis malade. Mais oui, je suis plus motivée que jamais a arrêter.
    A bientôt,
    Merci pour tout,
    Marie

    • Emanuelle 19 Oct, 2012 à 4:43 #

      Et merci à vous pour ce très beau et poignant témoignage, Marie.
      Vous souhaitant plein de bonnes choses sur ce chemin qui n’est pas évident (je l’ai suivi, je sais)
      Cordialement,
      Emanuelle

    • mjp 12 Jan, 2014 à 8:11 #

      Bonjour Emmanuelle, bonjour à toutes et à tous qui nous lisez,

      Chère Marie,

      Je me dois de vous communiquer qu’à 67 ans, marqué par de pâles cicatrices blanches (anciennes) et rouges brun plus récentes, je lis votre lettre et constate mon triste record: je ne me souviens pas avoir commencé à gratter ma peau, à me demander même si je ne me grattais pas « in utero ». Oui, je me gratte depuis plus de 60 ans.

      Les automatismes, les réactions qu’on essaie de comprendre, d’analyser mais aussi les raisons profondes qui provoquent ce comportement, tout, absolument tout est à essayer afin de s’en sortir. Mais lorsque je me surprends à triturer le moindre bouton, je me trouve des tas de raisons pour continuer.

      Le déclenchement c’est le contact de la main avec une zone de peau, quelle qu’elle soit. On s’accorde d’en gratter un avec l’heures sensation de le faire disparaître d’un coup d’ongle, alors que c’est tout le contraire qui se passe.

      J’ai remarqué qu’après s’être grattée une fois, on s’accorde le second par besoin, les suivants aussi d’ailleurs, tout en se reprochant de le faire et surtout de le faire convenablement. Comme si la peau guérirait tout de suite dès après et qu’elle se présenterait lisse et sans plus aucune imperfection.

      Je me suis souvent retrouvée les doigts couverts de sang à me demander ce qui m’arrivait, comment je pouvais arriver à un tel stade d’automutilation. Et pour la literie et les vêtements, n’en parlons même pas.

      Avec une psychiatre j’ai avancé dans la compréhension de ma maladie, car oui, c’est une maladie comme tu le dis aussi, Marie. De plus, cette pathologie donne aux autres le signal clair qui leur permet éventuellement de nous mépriser, de nous piétiner, en tous cas de nous humilier.

      Cela et toutes autres choses que je pense à froid et en pleine prise de conscience disparaît en un seul petit instant dès que je démarre. La fatigue de la journée et l’énervement qui l’accompagne sont bien présents et constituent certainement des facteurs à maîtriser.

      Comme vous vous en doutez, je pourrais encore en parler longtemps. Actuellement, il y a une belle accalmie et depuis plusieurs mois, je me rends compte que le processus est moins lourd.à porter sans vraiment savoir pourquoi. Il est clair aussi que même après avoir été raisonnable pendant une semaine ou plus, il est possible de tout ruiner en dix minutes à peine. La douleur, ça a été un duel mental où je me disais que j’étais suffisamment forte pour la supporter sans arrêter vraiment. Jusqu’il y a peu, j’attribuais ce comportement au harcèlement moral que m’a fait subir ma maman jusqu’à son dernier jour. Lors de son décès j’ai pensé pouvoir mieux maîtriser ce désastre: il y a eu une belle régression.

      Mais j’ai été victime d’une allergie au soleil sur les deux jambes il y a quatre mois et je l’ai très mal supportée. C’était à un point tel qu’à posteriori, je me suis demandée si je n’aurais pas dû être mise en sommeil au début de ce que je considérais comme un réel coup du sort pour moi qui ne peux supporter de voir la moindre imperfection sans y toucher.

      Oui, merci Emmanuelle de nous offrir ce site et son contenu. Je suis également très intéressée de le lire et espère y trouver LE petit détail qui pourrait cependant être LE produit ou LE conseil qui me permettra de m’affranchir de cette situation. Et j’essaierai d’y contribuer aussi car cela peut certainement être utile à d’autres personnes.

      Je leur souhaite d’ailleurs beaucoup de courage et de chance pour le futur.
      Pour Marie et pour tous les autres, je croise les doigts. Pour moi aussi d’ailleurs.
      ;=)

      Mariella

  26. lulu 16 Oct, 2012 à 7:16 #

    Emmanuelle,

    Je voulais te demander la dermatos m’a prescrit erylik j’ai quasiment finit le tube mais une pharmacienne ma donner cutacnyl qu’en penses tu?
    Est-ce que je peux pratiquer le peeling citron si je met du cutacnyl.
    Depuis juin je suis plus ou moins ta methode à la lettre j’arrive à maîtriser la situation malgres que c’est loin de me satisfaire puisque je ne peux pas sortir sans mon fond de teint! donc voilà…. ça va à peu près mais a chaque fois a l’arriver des regles c’est l’invasion dc chaque mois c’est la même chose du coup les cicatrices sont de plus en plus nombreuses j’ai des traces rouges partout j’en ai vraiment marre! j’ai arrêter la pillule en fevrier! et j’ai remarqué que depuis j’ai le cou qui est ravager en plus il y a certains boutons qui font comme une bosse ils sont très rouge et ça fait mal je les sens « pousser ». Puis plein d’autres tout petits pas tres visibles mais nombreux tout de meme…Excuse pour les détails….. j’essaye de tout faire comme il faut ; les féculents j’ai quasiment supprimer on va dire que j’en mange trois fois par mois… du pain juste le matin mais complet pas du tout de sucre sauf du sirop d’agave de temps en temps plus de fruits et légumes, salades presque tous les jours, amandes, baies de goji,avocats ,saumon, pousses d’épinards ttes les semaines…. sport une fois par semaine il faudrait peut être que j’en fasse plus….. cure de desmodium, rubozinc… bref je mets encore et j’ai mis plein de choses en places niveau alimentation routine de soins et habitudes mais j’ai l’impression que le probleme ne sera jamis régler :(. Autant te dire que j’attends ta methode avec impatience…. marre de ne pas aller à la piscine de ne pas sortir sans fdt de ne pas vouloir se montrer sans une couche de maquillage( heureusement que ça existe sinon je ne metterai pas un pied dehors! trop complexant!) la dermato m’avait dit de mettre cicabio le matin de bioderma pr les cicatrices qu’en penses -tu?

    • Emanuelle 19 Oct, 2012 à 4:50 #

      Bonjour Lucile,
      Promis/juré/craché, je sors la méthode avancée dans les semaines à venir, même si dans ma petite tête de perfectioniste, elle n’est et ne sera jamais parfaite.
      Mais je veux faire ce chemin avec toi, tu le mérites, tu essayes si fort !
      Pas de réelles contre-indicatons entre peeling citron et cutacnyl, mais ce dernier étant du peroxyde de benzoyle, cela assèche la peau. En conséquence, le citron, un acide, pénètre plus vite, donc est plus fort.
      En d’autre terme, il faut faire le peeling citron moins souvent et moins longtemps si on emploie du cutacnyl.
      Salade : tous les jours. Sport : plusieurs fois par semaine.
      Prescription de ta coach, avec amour !

      • lulu 20 Oct, 2012 à 5:58 #

        Merci de ta réponse Emmanuelle!!!

        ça me mets du baume au coeur … Je reprends d’un grand coup ma respiration et c’est reparti!!! hihihi!! ton message me motive comme d’habitude! donc le peeling citron je peux le faire un soir sur deux par exemple après la routine de soin habituelle et je mets le cutacnyl avant d’aller me coucher?
        Par contre aurais-tu la gentillesse de me renvoyer toutes les étapes sur mon adresse mail car je les avait enregistrer dans mes docs mais j’ai eu un souci avec mon disque dur et donc j’ai tout perdu ! 🙁
        même si j’en ai retenu les grandes lignes j’aime bien les relire de temps en temps en cas de doute!
        est-ce que si je vais marcher quelques fois (marche rapide) ça peu être considérer comme un sport. je fais de la zumba une fois par sem….
        Est-ce que si je fais une cure de jus de bouleau ça peut aider? Que penses tu de la « clairesonique » (je ne suis pas sur de l’orthographe) il y en a qui dise que ça a considérablement améliorer l’état de leur peau.. ce n’est pas trop agressif!!!
        En tout MERCI de prendre le temps de nous répondre.

  27. Ludivine 15 Oct, 2012 à 3:34 #

    Emanuelle,

    Je reviens vers toi comme je nai pas eu de réponse à mon mail d’il y a deux semaines. Il a du t’échapper. Voilà, j’ai arrêté ma contraception et j’angoissais à l’idée d’avoir de l’acné comme j’y suis bien sujette. Je n’avais pratiquement plus aucun bouton en suivant ta méthode mais là, avec l’arrêt de la pilule, ça resurgit. Bon ce n’est pas énorme mais assez pour m’affoler. je ne sais pas si je dois maintenir un régime alimentaire encore plus strict qu’avant l’arrêt de la pilule ? Ce sont davantage des petits boutons blancs qui poussent. J’en ai un qui pousse régulièrement. Je ne reste pas une semaine sans en avoir trois ou quatre qui sortent alors que pendant trois-quatre mois, c’était à une fréquence de un par mois. Que puis-je faire ? Dois-je renforcer une technique ? Je prends des probiotiques depuis deux mois. Je ne vais pas tarder à arrêter. Je fais la technique du layering mis à part le rhassoul et le citron, ça fait longtemps que je ne les ai pas employés. Mais je continue le gel de jovees, l’huile de jojoba, l’aloe vera et le gommage une fois par semaine de Julien avec la poudre d’amande. J’attends tes orientations.
    Ludivine

    • Emanuelle 16 Oct, 2012 à 4:32 #

      Bonjour Ludivine,

      Ne pas trop s’affoler, dans la plupart des cas, les choses retournent à l’ordre naturellement au bout de quelques mois.

      Cependant, un certain nombre de gestes sont à adopter pour mettre toutes les chances de son coté :

      – le sport peut aider en agissant comme régulateur hormonal, car il permet de se débarrasser de certains excès hormonaux… donc il faut vraiment suer plusieurs fois par semaine.
      – coté soin, mettre l’accent sur l’exfoliation, pour bien garder l’entrée des pores propres. Si le peeling citron est bien toléré, c’est l’occasion de s’y remettre très doucement et progressivement.
      – coté alimentaire, faire plus attention que jamais à l’impact des aliments sur la glycémie, donc privilégier les légumes (dont certains crus, systématiquement), les glucides à fibres (en quantité modérée) et les lipides de bonne qualité.
      – Le foie est l’organe qui recycle les hormones. Le garder en bonne santé en refusant ses ennemis jurés : alcool, médicaments, café, graisses cuites…
      – Toujours bien rester hydratée, surtout avant les règles.
      Attendre 4/5 semaines en s’astreignant à ces règles de base (sport, exfoliation, IG bas, crudités, eau, pas d’alcool/café). Si le problème persiste oub si ce plan est déjà en place, me re-contacter, d’accord ?

  28. lisa 05 Oct, 2012 à 6:00 #

    Bonjour Emanuelle

    Comme beaucoup d’entre nous , hier soir je n’ai pas pu resister a percer un bouton rouge , resultat grosse marque rouge + toujours une petite bosse ( boutons ) 🙁

    J’ai essayer la creme a.derma de Epitheliale pour reparer l’épiderme , j’espere qu’elle marchera bien ou j’ai cicalfate aussi .

    Pour masquer cet atroce marque rouge et ce bouton pensez vous que le roll on anti spot 2en1 de garnier serait bien ? je crois qu’il est sans comédogènes

    Je tiens aussi a vous remercier enormement pour votre site superbe , j’ai une derniere question , la levure de bière qu’en pensez vous ? Merci beaucoup

    • Emanuelle 08 Oct, 2012 à 8:03 #

      Bonjour Lisa,

      J’aime beaucoup utiliser du miel de manuka pour une situation de genre.
      Cela désinfecte et commence la cicatrisation…
      La levure de bière apporte beaucoup de vitamines B qui peuvent être utiles pour l’acné,
      mais à elle seule elle apporte rarement la solution…

  29. clara 18 Sep, 2012 à 2:03 #

    Bonjour,

    J’avais des microkystes sur les joues qui avec le temps sont partis grace à vos conseils mais m’ont laissé des ptits trous, et aussi des cicatrices comme de petits creux . Y- a t – il une solution ?

    • Emanuelle 21 Sep, 2012 à 4:45 #

      La première chose à faire, c’est d’essayer à mon avis une cure de MSM.
      Comme les cicatrices sont récentes, vous devriez avoir de bons résultats.
      Malheureusement, si les creux sont importants, il faudra peut-être une solution médicale après.
      Mais j’essaierais d’abord le MSM, puis irais voir plusieurs dermatologues/chirurgiens après pour le reste pour voir ce qu’ils proposent (toujours avoir plusieurs opinions…)

  30. lydie 17 Sep, 2012 à 5:22 #

    Bonsoir
    Je suis africaine béninoise j’ai une peau un peu clair.j’ai des taches noires et des boutons sur le visage, la poitrine et le dos.un peu de taches sur les avant bras. aidez moi .Les noms de vos produits me sont inconnus

  31. Lola 15 Sep, 2012 à 12:55 #

    Bonjour Emmanuelle, je vous suis depuis un bon moment déjà et j’aurais voulu savoir si vous avez bientôt fini votre methode complète par ce que j’ai vraiment hâte 😉 même si je comprends que cela prenne beaucoup de temps !

    • Emanuelle 02 Nov, 2012 à 12:08 #

      Bonjour Lou,

      Je promets, elle avance, Lou !

      Toutes les grandes lignes sont conçues depuis longtemps, mais j’essaye de faire en sorte que la méthode soit personnalisée en fonction des problèmes/ profil de chacun et c’est ce qui est un peu long à mettre en palce.

      Mais on y arrive !!!

  32. julie 03 Sep, 2012 à 5:58 #

    Bonjour

    L’année dernière , j’ai eu une poussée d’acnée de type microkyste plutôt basée sur les joues .La dermatologue m’a conseillé de prendre diane 35 + androcur voilà depuis tout celà s’est calmé poutant je n’ai pas de problème hormonaux(prise de sang). Depuis que j’ai découvert votre site ma peau aussi s »est améliorée car j’avais encore de l’acnée mais plus de poussée donc je vous en remercie,le problème c’est que j’ai envie d’arreter ce traitement mais j’ai peur que celà recommence qu’en pensez vous? Les microkystes sont partis mais celà m’a laissé des cicatrices de type wagon (très faible) ,des petits trous et des petites ridules comme si la peau était fripée que dois-je faire?

  33. Hélène 30 Août, 2012 à 10:22 #

    Bonjour Emmanuelle, il est 0h, je porte un masque de manuka depuis une heure. Pendant qu’il pose, je surfe. Mon entrée google : « accepter l’acné tardive ». Seulement je ne trouve comme réponses que des « se débarrasser de l’acné ». J’ai 26 ans, je suis prof, la rentrée est dans qq jours et j’ai plus de boutons que tous mes élèves réunis. Je me suis inscrite à la formation en mars. Je suis presque tous vos conseils à la lettre (à l’exception du peeling citron et du chou fermenté). Je suis un régime à IG bas strict et frustrant. Cela s’améliorait, je n’avais jamais eu une aussi belle peau et l’espoir que ça s’arrange… Je trouve ce blog génial et je vous remercie pour votre engagement et vos conseils. Malgré cela, depuis 2 mois je prends un médicament contre l’hypothyroïde et j’ai une grosse poussée au moment de l’ovulation et une semaine avant mes règles. Je suis à 2 doigts de quémander une cure de roac (jamais essayé avant : trop peur). Accepter ? Comment ? Masquer les miroirs, ok, c’est un début… je manque d’imagination pour la suite et apparemment les internautes luttent aussi plus qu’ils n’acceptent… Un petit conseil ? En attendant je reviens vers votre site car c’est sans aucun doute le seul qui m’ait aidé jusque là…

    • Emanuelle 31 Août, 2012 à 9:40 #

      Hélène,
      L’hypothyroïdie est une maladie qui ne se guérit pas, mais qui se contrôle.
      Elle est également très associée à l’acné, parce qu’elle favorise la résistence à l’insuline (c’est pourquoi vous voyez des progrès en suivant une alimentation à IG bas)
      et qu’elle est accompagnée souvent d’une dominance en oestrogène (d’où les boutons avant les règles). Il faut donc dans votre cas améliorer ces deux conditions. La méthode avancée qui va sortir cet automne couvrira en détail ce qu’il faut faire. En attendant, ce qui est bon pour l’hypothyroïdie, la dominance en oestrogène et les glandes surrénales, c’est le sport. Donc il faut impérativement commencer par ça si ce n’est pas fait. Le deuxième point sera d’éviter le soja et le gluten (et donc la viande d’animaux nourris au grain)… Je sais ! L’acné de l’hypothyroïdie est un challenge…

      • Hélène 01 Sep, 2012 à 7:06 #

        Merci pour ces pistes. Je fais déjà pas mal de sport mais assez irrégulièrement. En tout cas, comme c’est la rentrée, c’est le moment de prendre de bonnes résolutions et d’en faire encore plus. En tout cas plus régulièrement. J’essaie un complément en maca en ce moment car j’ai entendu dire que ça pouvait réguler les déséquilibres hormonaux. J’ai commencé il y a trois semaines, je n’ai pas noté de changements encore… J’ai aussi entendu parler de l’HE de sauge sclarée comme « hormon like » mais je ne sais pas trop les effets, les indications ou même l’utilisation qu’on peut en faire. Je m’arme de baskets et de patience en attendant votre méthode ! Et puis le sport ça fait penser à autre chose 😉 Merci beaucoup pour vos conseils. Une petite question encore : je suis perdue avec le gluten, existe-t-il un genre de tableau qui référence les aliments contenants du gluten (le tableau montignac pour les IG est très pratique pour débuter par exemple)

        • Emanuelle 02 Sep, 2012 à 11:58 #

          Bonjour Hélène :

          Tableau de base à télécharger: http://www.afdiag.fr/la-dietetique/generalites-des-produits-autorises-et-interdits

          Infos de base sur la condition et pistes à explorer: http://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=maladie_coeliaque_pm

          Un blog très sympa pour rendre cela réalisable au quotidien (enfin, presque !): http://onmange.canalblog.com/

          BONNE CHANCE !

          • Hélène 28 Sep, 2012 à 12:48 #

            Merci Emanuelle pour ces conseils précieux. C’est plus qu’un challenge : IG bas, sans laitages, sans gluten et végétarien… c’est presque impossible… Mais je m’y penche progressivement, trouve de nouvelles recettes et tente de réduire à défaut de pouvoir éliminer. Je me demandais d’ailleurs si les œufs (fermiers de chez ma mamie, hummm…) rentraient dans les produits contaminés par le gluten comme les viandes d’animaux nourris aux grains ? Je me demandais aussi si sauter des repas pouvait avoir une incidence sur la glycémie ? (je saute pas mal de repas en ce moment, je sais c’est mal)
            Enfin, vos encouragements m’ayant un peu redonné le moral, j’ai fait fermenter un chou (enfin je crois qu’il a fermenté… j’espère). J’arrive à la fin et comme j’en ai vraiment marre du goût du chou je voudrais passer à un autre probiotique : le kombucha vendu (très cher) en magasin bio est-il efficace ? Puis-je fermenter des haricots verts avec le jus de mon chou + de l’eau salée ? Concernant le kéfir, je n’ose pas tenter car je déteste depuis toute petite le lait, surtout le lait cru. J’ai peur que le goût soit très prononcé.
            Enfin, avant de courir chez un dermato je me suis renseignée côté médecines douces dans ma ville (je viens de ré-emménager). On m’a conseillé une bonne magnétiseuse, une bonne naturopathe et un bon acuponcteur. Croyez-vous que l’une de ces disciplines puisse m’aider pour l’acné et pour gérer mon problème de thyroïde ?
            Au chapitre bonnes résolutions, je me suis inscrite à la sophrologie (gestion du stress) et à la capoeira (pour le sport). L’état de ma peau s’est déjà un peu amélioré, les inflammations sont moins longues en revanche je bourgeonne toujours aussi souvent…
            Désolée d’écrire de longs messages mais je ne trouve du soutien qu’ici, mes proches trouvant que ce que je fais ne sers à rien, que je devrais prendre des antibiotiques et qu’à force « de faire n’importe quoi avec mon alimentation j’empire les choses » (je cite ma mère le jour où je lui ai parlé du gluten).
            Alors merci encore pour vos conseils.

          • Emanuelle 02 Nov, 2012 à 12:28 #

            Bonjour Hélène,
            J’espère que vous allez bien…
            Vous pouvez vous procurer sur le net des cultures de Kombucah et le faire vous même, c’est très intéressant.
            Oui, vous pouvez fermeneter les haricots verts.
            Vous n’aimerez pas le goût du kéfir si vous n’aimez pas celui du lait…
            Pour le praticien, vous avez bien raison, il faut être guidée. Je pense que le mieux est d’aller en consultation et de se fier à son instinct.

  34. Sara 30 Août, 2012 à 9:53 #

    Bonjour Emanuelle,

    Auriez-vous une méthode naturelle pour faire guérir un bouton plus vite ?
    Que pourrais-je appliquer sur mon bouton pour qu’il guérisse plus vite ?

    Vous dites que l’on peut appliquer du miel de manuka ou de l’argile rose pour la cicatrisation.
    C’est très bien, mais malheureusement ces méthodes ne peuvent être pratiquer qu’à la maison.
    Je me vois mal sortir de chez moi avec du miel de manuka ou de l’argile rose tartiné sur mon bouton 😀
    Je pense que vous me comprenez !

    Sara

    • Emanuelle 31 Août, 2012 à 9:42 #

      Bonjour Sarah,
      Une goutte d’huile essentielle de manuka dans 2 de jojoba, on masse et on laisse sur le bouton. C’est assez discret et désinfecte très bien.
      Puis argile rose la nuit….

  35. chantal 30 Août, 2012 à 9:19 #

    Bonjour

    Ma fille m’a conseillé votre site et j’ai été agréablement surpris par les bienfaits que cela a fait sur elle .C’est pour celà que je viens vers vous pour vous demander conseil j’ai bientot 60 ans et durant ma jeunesse j’ai eu de gros problemes d’acnée qui m’ ont laissé des cicatrices et les pores dilatés .Pensez vous que je peux faire encore quelque chose pour ça?si oui que dois-je faire?

    • Emanuelle 31 Août, 2012 à 9:45 #

      Une maman et sa fille, c’est super, ça me fait toujours plaisir quand je prends soin d’une famille !
      Chantal, comment sont les cicatrices ?
      Pouvez-vous me décrire à partir de l’article suivant :

      • chantal 31 Août, 2012 à 11:25 #

        Pour nous aussi c’est un plaisir de vous avoir découvert!!!Je dirai que se sont des cicatrices de types wagon mais un peu moins voyantes que sur la photo.Qu’en pensez -vous?

        • Emanuelle 31 Août, 2012 à 12:38 #

          Rebonjour Chantal,

          Pour des cicatrices de type wagon, c’est dur, car il faut stimuler la croissance de nouveau tissu.
          Cela passe souvent par des procédures médicales, de type peeling, comblement, etc.

          Ce qu’on peut faire à la maison, c’est utiliser de la vitamine A, qui stimule la production cellulaire.
          L’huile de rose musquée du Chili en contient.

          Je conseille le mélange suivant (attention : si on a pas plus d’acné actif)

          À 20ml d’huile de tamanu,
          ajouter 30 gouttes d’huile essentielle d’immortelle/hélichryse
          et 80ml d‘huile de rose musquée (ne pas utiliser l’huile essentielle d’hélichryse en cas de problèmes de coagulation)
          Utiliser ce mélange tous les soirs. Il sera également anti-âge.

          Si on veut accélérer les choses, et agir sur l’éclat de la peau, je conseille également de pratiquer le peeling citron tous les 3 jours.

          Me contacter après 3/4 mois de ce programme, faire des photos avant-après, je continuerai à conseiller en fonction, d’accord ?

          Bonne journée !

  36. Laura 25 Août, 2012 à 1:59 #

    Bonjour Emanuelle,
    quel bonheur de découvrir ton site, il y a quelques mois, et de découvrir plein de conseils avec les 7 étapes. Le fait d’utiliser des produits naturels et des HE me convient très bien car je ne supportais plus toutes ces multitudes de crèmes chimiques achetées pour tenter de faire disparaitre ou camoufler tous mes boutons. Je souffre d’acné excoriée depuis au moins 15 ans et je n’arrive toujours pas à m’arrêter, malgré tous les désagréments et complexe que cela entraine. C’est plus fort que moi!!! Il m’arrive de me calmer et de ne pas trop me gratter pendant quelque temps, mais je rechute toujours en période de stress et bien-sûr, mon estime de moi en prend un coup.
    Mon problème est que je me gratte le visage (tous les moindre petits boutons) mais surtout au niveau du décolleté. J’ai tellement de marques et de petites croutes que je ne peux mettre aucun décolleté . L’été, c’est compliqué avec le maillot de bain!
    C’est un vrai cercle vicieux: j’ai de petites boules blanches et parfois de gros boutons blancs que je perce. Il se forme ensuite un croûte et sous cette croûte il y a de nouveau une petite boule ou un kyste ou de la fibrine, que j’enlève à nouveau. C’est sans fin…
    Puis-je effectuer les mêmes soins que pour le visage au niveau du décolleté?
    Puis-je mettre du citron? ou plutôt au préalable du miel pour aider à cicatriser?
    Comment stopper la réapparition de ces petits kystes blancs?
    Je sais que j’entretien le problème en tripotant sans cesse ma peau, comment faire? Car je n’ai pas besoin de miroir et je peux le faire à tout moment et n’importe où. Devant mon ordinateur par exemple…
    Merci par avance pour tes conseils très précieux et merci pour ton site si réconfortant.

    • Emanuelle 25 Août, 2012 à 7:24 #

      Bonjour Laura,

      Il faudra se passer de citron, ça ne fait pas du bien sur une peau endommagée, et surtout ça n’aide pas la cicatrisation.
      Le miel de manuka, lui, est idéal… On peut aussi considérer le MSM pour aider la guérison.
      Pour les boutons blancs, c’est bien sûr une forme d’acné. Donc tous les conseils du blog s’appliquent.
      Si le problème ré-apparait tout le temps, il est probable qu’il y a une raison interne,
      et il faudra peut-être un plan d’attaque plus puissant, comme dans la future méthode… à voir.
      Il est clair que l’acné excoriée ne se règle pas du jour au lendemain,
      mais on peut le faire.
      Je crois que le plus important est de comprendre la gratification que l’on retire de cette habitude,
      ainsi après, on peut faire un choix de si on veut continuer ou pas.
      C’est assez bien évoqué à la fin du site, je trouve.
      Aussi, je trouve que partager est très important… Donc je n’hésiterais pas à parler dans le site et dans les forums….
      De petits gestes forment les gros fleuves.
      Bonne chance pour tout !

  37. ines 25 Août, 2012 à 8:09 #

    bonjour,

    Je reviens vers vous pour une dernière petite question que puis -je mettre pour hydrater ma peau?

    • Emanuelle 25 Août, 2012 à 7:25 #

      J’encourage beaucoup à juste mettre le soir une fine couche d’huile de jojoba, éventuellement enrichie avec une huile essentielle.
      Pour le matin, tout dépend des besoins… si on a besoin d’une crème (pas toujours le cas, j’en parle dans la méthode gratuite).

  38. frederic 23 Août, 2012 à 7:37 #

    Bonjour Emanuelle

    Déja un grand merci pour votre site, votre travail et les conseils que vous nous donnez, sans nous avoir vus on a l’impréssion que vous nous connaissez a travers nos angoisses, et surtout nos craintes vis a vis de nos problemes de peau.
    Pour ma part je suis noir, clair de peau. J’ai la peau très brillante, grasse et un gros excès de sébum qui me pourri la vie. En plus je sue facilement, et pour tout arranger il fait très chaud ou je vis et sur mon lieu de travail. J’essaye autant que possible d’éviter le soleil mais cela parais suspect parfois quand je suis avec des gens a la peau normale qui prenne plaisir a « profiter » du soleil sans aucun probleme. Je prends depuis quelques mois 30mg de Zinc chanque matin + un comprimé de vitamine E, je dispose de divers gel nétoyant meme le tea tree, divers creme réparatrice, le soir j’en met une a l’aloe vera etc mais je suis comme vous le savez adepte du grattage, percage, desinfectage.
    Ma peau étant claire dès exposition au soleil j’ai des marque qui se sont multipliée sur mon visage au endroit ou j’ai percé moi ou ma femme qui prend souvent « le temps » de me soulager de mes demangeaisons.
    Je voudrais vous poser une question:
    Jai bien compris qu’il faut eviter de se toucher, percer les boutons, plutot laver, hydrater, sinon gommer lors du lavage.
    Mais quand a cause d’un sébum execif on a des bouton a tete jaune, gros  » plein » de matieres et qui démangent on ne peut pas laisser cela comme sa…
    Meme pour aller au taf on est obligé de le percer puisqu’il est en plein du visage ou sur le coté et c’est voyant.
    y a t-il quand meme des fois ou il faut de perçer pour evacuer le pus afin de permettre la guérison? a cause de l’importance du pus ou du bouton?

    Ensuite une fois cela sorti et le sang malsain quelles sont les étapes suivantes?
    pour ma part c’est biseptine, erytril, ou aloe vera, ou bétadine.

    Voila, à l’heure meme ou je vous écris sa gratouille! je vais me mettes un peu d’eau de la roche Posay micelaire ou du spray zinc et tamponner pour soulager….Tiens je vais essayer un glaçon avant!

    A bientot

  39. Mathilde 23 Août, 2012 à 1:59 #

    Bonjour Emanuelle,
    J’apprécie énormément vos conseils mais malheureusement je ne sais pas comment me connecter sur votre site, je ne sais pas a quoi sert le mot de passe, par conséquent je n’ai pas accès à la totalité de vos conseils, ce que je regrette énormément !
    Cordialement,

    • Emanuelle 25 Août, 2012 à 8:05 #

      Bonjour Mathilde,

      Les mails que vous recevez contiennent normalement des liens.
      Si on clique, on est envoyé sur les pages des étapes de la méthode gratuite,
      et là on nous demande un mot de passe.
      Faites-moi savoi s’il y a un souci technique, OK ?

  40. Nicole 23 Août, 2012 à 12:21 #

    Bonjour Emmanuelle,

    Je me présente, je m’appelle Nicole et je suis âgée de seize ans et demie. J’ai commencé mes crises d’acné à l’âge de douze ans et ai essayé depuis tous les traitements possibles et imaginables pour me sortir de ce calvaire. Je ne sais pas ce qu’il m’arrive en ce moment, mais je fais des crises d’angoisse à répétition. Je ressens un blocage du diaphragme et des « coups » au niveau du plexus solaire. En fait, j’utilise PANTOTHEN depuis bientôt sept semaines. Après avoir subi les fameuses « purges » en début de traitement, je peux constater avec stupéfaction une quasi-guérison de mon problème. Alors que je devrais être plus heureuse que jamais, j’ai la phobie, depuis plus d’une semaine, de me retrouver à nouveau défigurée par les boutons, ce qui engendre un véritable cercle vicieux, car après m’être bien stressée, et sachant que le stress peut déséquilibrer mes hormones et donc aggraver l’acné, je m’angoisse doublement plus et tombe dans une totale paranoïa.

    J’essaie bien de me réconforter en me disant que je suis « protégée » par PANTOTHEN, puisqu’il est censé traiter DES la racine, avant même que le bouton ne se forme. Mais c’est plus fort que moi. De plus, de petits boutons sont sortis un peu partout depuis hier, ainsi qu’un plus gros sur ma joue droite, ce qui ne me rassure pas vraiment. Heureusement, demain je vais voir un ostéopathe pour tenter de débloquer mon diaphragme prompt à se contracturer et capable de faire durer des émotions désagréables en demeurant crispé.

    J’ai été étonnée d’apprendre que vous avez vous-même souffert d’acné, celui que vous appelez « acné dû à l’épuisement des surrénales ». Peut-on donc supposer que guérir de l’acné est sans espoir chez les personnes continuellement anxieuses ? Et, si ce n’est pas trop indiscret, quels genre de boutons aviez-vous durant cette période ? (kystes, points noirs, papules, pustules, nodules…) Je vous demande cela parce que je m’inquiète de savoir quels sont les futurs boutons qui m’attendent après ces longs jours de stress intense mais aussi s’ils sortiront prochainement (dans les 2 jours) ou bien plus tard (dans les 3 semaines).

    Je vous remercie de m’avoir lu, car je suis vraiment au bout du rouleau et mes proches en subissent les conséquences. Encore un grand MERCI pour vos conseils précieux et vos articles très intéressants.

    Nicole

    • Jo 25 Août, 2012 à 8:59 #

      Bonjour Nicole,

      Je me permets de te répondre pour deux raisons. Déjà parce qu’il est très très rare de tomber sur une adolescente qui écrit si bien. Le pire est que même des adultes écrivent vraiment mal. Tu écris donc mieux que beaucoup d’adultes! J’ai donc envie de te féliciter pour cela !! Continue surtout :).
      Deuxièmement parce que tu me rappelles moi quand j’avais 18-20 ans (j’en ai 28). Les prises de tête aussi profondes… A ton âge il est normal de se prendre autant la tête, encore plus avec sa peau. J’ai été jusqu’à l’année dernière encore une très grande anxieuse. Si je peux te donner un conseil c’est que dès maintenant tu dois combattre cette attitude. Trouve des activités de loisirs ou de sport, fais de la relaxation. Je suis beaucoup moins anxieuse depuis que je fais du yoga (en plus de m’avoir guéri quelques soucis de santé, le yoga m’a appris à maîtriser mes émotions, contrôler mon stress. Il m’a rendu plus calme et plus distante vis à vis de tout). J’ai eu une grosse crise d’acné l’année dernière, je suis devenue de nouveau obsédée par ma peau mais maintenant que ça va mieux, je recommence à prendre de la distance. Donc fais pareil. Ton acné va apparemment mieux donc c’est le moment pour arrêter de penser à ta peau. Tu as peur que des boutons reviennent, ça reviendra surement un peu (tu as l’âge qui fait que aussi…) mais c’est pas grave, le plus gros est parti et moins tu y penseras moins ça reviendra. C’est un effort à faire, des moyens à trouver pour ne plus penser à sa peau, pour ne pas angoisser pour le moindre bouton (un bouton c’est pas grave du tout 😉 ). Aussi si ta peau te rend anxieuse c’est qu’autres choses dans ta vie (l’école, la famille, les amis ou autre) te rendent anxieuse également. Si tu apprends à moins stresser pour le reste tu stresseras moins pour ta peau aussi. On a souvent tendance à reporter ses soucis sur sa peau. Réfléchis à cela, observe tes réactions pour les comprendre puis relativiser. Plus tôt tu feras cela mieux ça sera pour ta vie future d’adulte ;-).
      Bon courage !

  41. Arzu 20 Août, 2012 à 8:11 #

    Bonjour Emmanuelle,
    Après environ 2 semaines de pratique de vos précieux conseils, ma peau s’est bien calmée et j’ai moins de boutons qu’avant ( j’avais beaucoup de boutons à cause de mon appareil dentaire et ma peau était très irritée à force d’essayer différents produits). J’ai encore des gros boutons qui sortent quand je ne mâche pas très bien avant d’avaler.
    Donc, j’utilise : Huile de Jojoba, Base moussante, spray Roche-Posay, Jovees bois de santal et poudre lily lolo / le soir : HJojoba, base moussante, spray RP, encore HJojoba, HE Lavande
    Des fois je sens ma peau sèche le matin donc juste avant de mettre la crème Jovees je mets un peu d’huile de jojoba pour hydrater – est-ce juste ? Je me trouve donc des jours à devoir appliquer 3 x l’huile de Jojoba, cela ne fait-il pas un peu trop – pour laver et pour hydrater ??
    Je souhaiterais tout de même avoir plus de précisions concernant les points suivants pour une utilisation optimale de vos conseils :
    1. Est-ce que je dois mouiller mon visage avant de laver avec l’huile de jojoba ou dois-je directement l’appliquer sur la peau sèche ? Est-ce que je dois bien masser avec avant de rincer ?

    2. Comme ma peau s’est un peu améliorée, est-ce que je peux maintenant utiliser le miel de Manuka et le MSM car j’ai beaucoup de cicatrices récentes environ 2 mois (vous m’aviez dit de ne pas tout de suite les utiliser car peau irritée, ça va un peu mieux maintenant mais des fois sèche) est-ce que je peux aussi commencer le peeling citron ? Comment dois-je les utiliser, combien de minutes ?

    3. Je prends déjà du Zinc, puis-je prendre en même temps du MSM
    4. Avant d’appliquer l’argile rose, est-ce que je dois d’abord nettoyer avec l’huile de jojoba et la base moussante bio?
    5. Avez-vous un produit à conseiller pour le contour des yeux anti-rides, j’ai 26 ans et il me semble que j’ai déjà des rides aux contours des yeux et surtout aux contours de la bouche.
    6. L’Huile Essentielle de Lavande que j’utilise est de la Haute Provence Allemagne, on m’a dit que c’était la plus douce, est-ce juste ou est-ce que je dois utiliser plus fort ?
    7. Pour la recette de choux fermenté, environ combien de gramme de Miso peut-on mettre dans un bocal de choux ? ou combien de gramme de sel
    8. Avez-vous un produit à proposer contre les points noirs ?
    9. Vous aviez parlé du jus de citron à boire avec de l’eau. Demi citron pour un verre d’eau est-ce que c’est peu ou beaucoup ?

    Désoléée, ça fait beaucoup de questions à traiter.

    Dans l’attente de votre réponse, je vous remercie vivement pour tout !
    Meilleures salutations.
    Arzu

    • Emanuelle 23 Août, 2012 à 9:04 #

      Bonjour Arzu,

      Je réponds aux questions, d’accord ?
      1/ Sur visage sec, l’huile attire l’huile. Le but est que la jojoba va entraîner le sébum. Le nettoyage est ainsi plus complet.
      2/ Le miel de manuka, oui.
      3/ il n’y a pas d’interférence connue avec le MSM, donc en théorie, on peut employer zinc et MSM.
      Cependant, personnellement, je ne recommande jamais d’utiliser plusieurs suppléments à la fois. Ne serait-ce que parce qu’ainsi, on sait qui fait quoi. Pour moi, i est plus sage de continuer sa cure de zinc puis d’entreprendre une cure de MSM après…
      4/ Il est mieux d’appliquer l’argile rose sur un visage prpre, mais un nettoyage rapide avec la base moussante sera suffisant…
      5/ Pour le contour des yeux, le contour des yeux de Jovees Or est efficace (tellement qu’il faudra attendre pour l’essayer, beaucoup de gens l’apprécient beaucoup, il est en rupture de stock temporaire). Penser également à bien protéger cette zone des UVs avec une bonne paire de lunettes de soleil et toujours porter une protection solaire sur le visage l’été. Éviter à tout prix les plus grosses sources de radicaux libres : stress, cigarettes, manque de sommeil, UVs.
      6/ Je ne connais pas particulièrement cette huile essentielle mais j’adore celle de PROVENCE et la qualité BIO, alors sans être chauvine, j’encourage à essayer celle de la boutique, pour moi c’est la meilleure du monde !
      7/ J’ai la mauvaise habitude de faire ma recette au « feeling », don j’ai du mal à donner des mesures concrêtes. Je rajoute 2 cuillères de miso, mais je complète aussi avec du sel. Le mieux est de goûter le résultat avant la fermentation pour ajuster.
      8/ Le peeling citron aide pour les points noirs. On peut commencer avec une minute de pose tous les jours, puis passer à tous les jours au bout de deux semaines. Ensuite, on augmentera progressivement les temps de pose, par exemple de 30 secondes toutes les semaines. Il s’agit de directives à ajuster selon sa propre sensibilité. Si on a une peau sensible, il faudra certainement aller plus lentement, par exemple se contenter d’un jour sur deux plus longuement. Pour déterminer sa sensibilité, faire le test suivant.
      9/ Oui, c’est beaucoup. Il vaut mieux utiliser le même montant de citron, mais dans plusieurs verres, au cours de la journée. Cela permet notament d’baisser l’impact des aliments sur la glycémie.

      Voilà, Arzu, en espérant avoir aidé…

  42. ines 19 Août, 2012 à 1:36 #

    Bonjour

    Je me reconnais aussi dans cet article je crois que toute personne victime d ‘acnée ne peut s’empêcher de percer ses boutons hélas!!Mais depuis que je suis vos conseils ma peau est devenu plus belle et sans boutons.Par contre à cause de toutes ces années de torture de crèmes en tout genre ma peau est abimée on dirait qu’elle est comme fripée comme un fruit désséché j’ ai même l’impression parfois qu’on dirait des ridules .Que puis je faire pour améliorer son état ? sachant que j’utilise la technique huile de noisette rassoul eau thermale miel de manuka et aussi gommage à la papaye

    • Emanuelle 23 Août, 2012 à 8:42 #

      Mon premier conseil serait de bien nourrir sa peau de l’intérieur Ines.
      Il faut donc veiller à avoir une alimentation très riche en végétaux (dont beaucoup crus) et en vitamine A et à bien s’hydrater.
      Par ailleurs, banir tout ce qui est source de radicaux libres : cigarettes, soleil et stress.
      Penser aussi à masser l’huile de noisette pour activer la micro-circulation.

  43. Jo 19 Août, 2012 à 10:01 #

    Hello !

    Je dois partager mon expérience matinale.
    L’acné a une part psychosomatique, on le sait tous…

    Je me réveille, je prends mon tel pour regarder l’heure et la température caniculaire :). Et j’ai un miroir à l’intérieur de ma protection (euh, je n’ai pas choisi ma protection pour ça car je ne savais pas même pas qu’il y avait un miroir avant de déballer…)
    Mais forcément on jette un petit oeil et je vois une rougeur sur mon menton. J’effleure légèrement et il y en a en effet une jolie bosse. Habituellement j’aurais passé les 10 mins suivantes à me dire ce que je devrais faire puis levée j’aurais mis de l’HE de Tea tree ou du miel de manuka ou autre antiseptique pour le faire disparaître au plus vite. Dans le meilleur des cas ça le faisait rapidement disparaître, dans le pire ça le rendrait plus rouge !! (souvent le 2e cas !)
    Là je me dis « non tu vas le rendre plus rouge , n’y touche pas, laisse le repartir comme il est venu. Puis tu iras quand même lire à l’ombre sans le cacher ! » Alors je paresse encore un peu dans mon lit et je ne pense plus au bouton. Puis je me lève, je vais à la salle de bain et quand on se lave les mains, on lève la tête et oh miroir ! Et là …. OHHH … il est où le bouton ??? DISPARU !!! Je l’ai laissé tranquille, je n’y ai plus pensé et il est parti aussi vite qu’il fut venu Oo.
    Conclusion, l’acné adulte a vraiment une part très psychosomatique!
    Du coup Emanuelle, je me disais qu’un article de blog sur ce côté de l’acné chez l’adulte, ça pourrait être intéressant ? Tu en parles déjà avec le stress, la prise de tête etc. mais voilà c’est une suggestion d’approfondir plus le sujet ;-).

    Bonne journée bien chaude !!

    • Emanuelle 23 Août, 2012 à 8:21 #

      Très intéréssant, Jo, et si typique !
      Oui, la relation mental/peau est si forte, qu’il y a vraiment beaucoup à écrire.
      J’ai souffert personnellement d’un type d’acné
      que j’appelle « acné dû à l’épuisement des surrénales »
      et qui a de grandes ramifications avec le mental…

      • fatima 23 Août, 2012 à 9:06 #

        Bonjour,
        Vraiment contente de ce sujet et de voir que je ne suis pas la seule!comme vous le dites si bien il s agit d un reel epuisement mental-en ts cas pour ma part.j y pense jour nuit chaque instant.je le vis comme un emprisonnement sans vouloir exagerer…j ai passe plus d un mois de conges a chercher des produits a me documenter sur les pbs de peau…alors que j en ai plus vraiment.c est une maniere d occuper l esprit et de ne pas penser aux autres soucis-enfin je l analyse ainsi.le pb est comment se debarasser de cette obsession sans en trouver une autre !car en ce qui me concerne j ai ete obsede pendant 8ans par mon poids .tombee a 35kg l obsession de maigrir m a epuise et lasse! J avais fait le tour du sujet et c est la que sans m en rendre compte la preoccupation pour la peau est apparue et a pris telle proportion..en resume je raconte un peu ma vie desolee ,pour illustrer ce que vous expliquiez.en tout cas la chose positive est que pendant ma quete d info ca m a permis de connaitre ce site!merci pour le partage d experience et une bonne journee

        • Emanuelle 23 Août, 2012 à 10:38 #

          Oui Fatima, la connaissance, c’est le pouvoir !
          C’est pourquoi je pense qu’il est important d’avoir toutes ces infos.
          Merci pour ce témoignage, qui illustre bien à quel point ce n’est pas rose tous les jours d’avoir des problèmes de peau.
          Je vous souhaite tout le meilleur du monde Fatima- que le chemin de la paix s’ouvre à vous.

  44. Jo 16 Août, 2012 à 10:26 #

    Hello Emmanuelle !

    Cela fait un moment… ^^
    C’est marrant car moi je n’ai pas cette manie du grattage. Du moins je l’ai eu occasionnellement (tous les acnéiques y passent je pense) mais quand on voit les dégâts ensuite, perso ça me calme très vite. J’ai la chance de ne pas avoir ce Toc ouf… Cependant je me retrouve complètement dans le profil, hormis donc le grattage compulsif, car j’ai une autre manie qui fait autant de dégâts : trop en faire avec ma peau ! Pas besoin de gratter pour avoir les mêmes conséquences négatives. Ma manie : essayer et mettre trois cents mille trucs sur les boutons et le moindre petit bouton pour qu’il disparaisse, trop s’en occuper etc… et au final ma peau est agressée et répond par l’acné. Et ce comportement se résume bien à travers ce qu’ils disent dans ton premier lien : « perfectionniste angoissée ». C’est terrible d’être comme ça ! Puis c’est comme un confort, le fait de faire une action sur sa peau donne l’impression que ça ira mieux mais non. Je dois donc m’obliger à faire simple avec ma peau, en faire le moins possible, car il est clair que dès que je la laisse tranquille elle va mieux… il faut combattre ses démons hihi !!
    J’ai arrêté de réfléchir au pourquoi du comment de la vilaine crise d’acné que j’ai faite… ça sert à rien, à mon avis il y a eu plusieurs facteurs, lequel a dominé… je ne cherche plus, j’essaye surtout de passer à autre chose ! Mais plus le temps passe et plus je pense vraiment que c’est cette manie d’en « faire trop avec ma peau ». Elle a fini par me faire comprendre que « c’est trop, stop ». Avec l’âge la peau change (je n’ai que 28 ans mais elle n’est évidemment plus la même qu’à 15 ans 😉 ) et un comportement compulsif et perfectionniste durant de nombreuses années finit par la sensibiliser, la rendre réactive et elle perd son équilibre.
    Mais si on y voit un mal pour un bien : je me dis que cet épisode qui m’oblige à combattre ce comportement (en faire trop avec sa peau c’est en faire trop avec soi-même), m’oblige à faire simple avec moi-même, je prends plus de distance et deviens indulgente… c’est aussi plus apaisant ^^.

    Bien à vous tous et bon courage!
    Jo.

    • Emanuelle 17 Août, 2012 à 8:14 #

      Quelle bonheur de te revoir, Jo !
      Oui, je pense aussi que c’est très important de de ne pas en faire trop, ni avec sa peau, ni avec soi-même… Vive l’indulgence avec soi-même !
      (j’ai d’ailleurs souvent constaté que cela amenait plus de résultats sur le long terme, car ainsi on tiend la distance…)

    • fatima 18 Août, 2012 à 8:29 #

      onjour Emmanuelle.apparemment j arrive a acbefr aux commentaires.je fais donc un copie colle du mail que je vous ai envoye .je ne serais pas originale car tous ici apprecie vos conseils mais Je tenais sincerement a vous feliciter et remercie pour votre site votre disponibilite votre sympathie.il est rare de nos jours de rencontrer des personnes tant investis dans leur tache.vraiment bravo.! Au dela de cela vous permettez surtout de rappeler que face aux problemes quelqu ils soient nous ne sommes pas seuls et qu il y a kk part des gens susceptibles de vivre et comprendre nos peurs nos difficultes nos complexes! J ai tres attentivement lu votre article sur l acne excoriee..j ai commence a m interesser a ce trouble il y a kk semaines.je ne me touche plus le visage depuis l adôlescence mais je le scrute pendant 4 heures chak soir avec la peur incontrolee de voir un bouton ou autre chose,les larmes aux yeux la gorge nouee Et enuie de vomir.je ne peux me regarder entierement le visage je scrute zone par zone..bref un enfer chak matin …cela est sans nul doute liee a l image et l acceptation de soi et dans mon cas ce trouble s additionne a une anorexie restrictive depuis 10 ans. A 34 ans je me dis que je peux me resonner mais non .
      bref je tenais a faire part de ma propre experience juste pour que vous sachiez a quel point vous aidez par votre interet des personnes qui souffrent reellement de ce qui peut paraitre pour la majorite comme du narcissisme ou de faux complexes! Merci emmanuell

  45. Line 16 Août, 2012 à 8:04 #

    Incroyable comme je me retrouve tout à fait dans ce qui est expliqué ! Merci pour ces liens précieux Emanuelle !

  46. Fanglys 16 Août, 2012 à 4:58 #

    Emmanuelle, vu la qualité de peau que vous avez, impossible de devinez que vous avez eu de l’acné, et qui plus est que vous êtes passée par l’excoriation.

    Moi, étant un mec, j’ai aussi beaucoup beaucoup éclaté les boutons, les papules et surtout beaucoup pressé vainement les nodules naissant en espérant voir s’écouler le pus à l’intérieur qui ne venait pas, au point de voir les traces de mes ongles sur ma peau pendant des heures, pensant les faire apparaitre plus tôt, pour l’éclater au plus tôt pour m’en débarrasser plus vite. En fait, j’ai compris trop tard qu’en fait j’encourageais plus la nodulation qu’autre chose.

    L’éclatement d’un bouton me procurait une sensation de libération, c’était trop planant de se voir vider de ce pus infect, de l’éponger et de désinfecter. Un rituel de triturage bien orchestré, avec pour baguette magique, mon aiguille désinfectée à l’hexomedine, pour mieux guider le largage de ce liquide jaune, et du pus, et du sang… Je me souviens clairement de tous mes éclatements, plus c’était productif, plus grande était la sensation de libération. En plus la douleur du bouton naissant, disparaissait aussi en même temps que le pus. C’était mémorable.

    Je n’en fais pas l’apologie, mais chez moi, c’était ou je me trimballais avec des bosses rouges sur le visages, ou des plaies que je pensais contrôler.

    Résultat, aujourd’hui j’ai quelques cicatrices en creux type wagon, c’est très léger. Mais chaque cicatrice est visible dans l’ombre. J’ai réussi à les estomper comme j’ai pu, mais il m’en reste encore.

    Je n’ai jamais réussi à stopper les pulsions d’excoriation, et je n’ai plus d’acné nodulaire, seulement des petits boutons blancs suite au rasage de la barbe, que je n’éclate pas, je fais aujourd’hui un masque au rhassoul de 5 a 10 min et hop il disparaissent.

    Le rhassoul que j’ai découvert ici sur ce blog. Merci !

    @ +

    • Emmeline 22 Août, 2012 à 10:20 #

      Hello Fangly;
      ta description (trop? 😛 ) détaillée de « l’extermination » correspond bien à ce que je vis (enfin, 1000 fois moins maintenant).
      Le plaisir de voir ces substances/fluides parasites sortir, le plaisir d’en voir encore et encore sortir alors qu’il ne s’agissait que d’un tout petit point noir (comme la découverte d’un trésor et l’impression d’être encore plus efficace), le soulagement de la douleur de certains boutons enflammés et douloureux (douleur et inflammation qui reviendront, on le sait, mais ça fait tellement de bien de s’en soulager même provisoirement)

      On se rend compte lorsqu’on parvient à se contrôler, que le fait de ne pas les triturer permet de les faire partir plus vite en vérité, et sans marques; mais il y a toujours ce plaisir du soulagement immédiat, de l’évacuation sur le champs

      Actuellement mes hormones sont en plein boom, du coup j’ai bourgeonné, plein de boutons douloureux sans franchement de contenu à faire sortir mais dont j’ai envie d’évacuer la douleur, dur, très dur de se contrôler, d’ailleurs j’ai craqué à plusieurs reprises, mais je ne me suis pas laissée passer en mode « hors de tout contrôle – extermination massive ».
      J’essaie de me féliciter de ces victoires. Et de me contrôler plus pour les fois où je me laisse avoir

  47. Anne-Laure 16 Août, 2012 à 4:27 #

    Bonjour Emmanuelle,

    Je n’ai qu’une seule chose à dire: Merci. Je peux enfin comprendre que je ne suis pas folle et que ce que je m’inflige à un nom! du coup, je suis bonne pour la lecture afin de comprendre… Pourquoi
    Mais c’est rassurant de savoir que l’on est pas seule dans cette situation et que c’est reconnu! Pour le coup du miroir, ma mère m’a toujours dit: « t’as pas besoin de gros plan pour voir ta face dans son intégralité alors fais comme-si tu parlais à un quelqu’un, garde une distance minimum de ta glace! » Très bon conseil, que je n’ai jamais suivi malheureusement mais j’y pense tout le temps… je vais me mettre un obstacle devant cette foutue glace!
    J’aurais une question du coup: la cicalfate pour cicatriser ne me convient pas, elle est trop riche pour ma peau. Que conseillez-vous Emmanuelle? et pour le coup, que faire pour que les boutons ne reviennent pas au même endroit? et que faire lorsqu’un bouton est très douloureux et qu’on ne peut pas y toucher?
    Merci encore pour ces liens qui ont illuminés ma soirée!

    • Emanuelle 16 Août, 2012 à 4:48 #

      Bonjour Anne-Laure,
      Super, je suis contente que le lien aide !
      J’aime beaucoup personnellement le miel de manuka, car il est antiseptique et répare à la fois, sans traumatiser la peau.
      Pour que le bouton ne revienne pas, il ne faut pas toucher : car c’est souvent parce que la paroi du pore s’est brisée en dessous, et que l’infection s’est propagée, qu’on a le problème…
      Pour un bouton très douloureux : le froid est un bon anti-inflammatoire : un glaçon dans de la gaze (pour ne pas « bruler » la peau), sans appuyer. Penser à l’argile rose ou jaune, qui draine l’infection vers le haut.

  48. Ghizlaine 16 Août, 2012 à 3:16 #

    Bonjour Emanuelle,

    Que pensez-vous des bains de vapeur, avec quelques gouttes d’huiles essentielles, pour nettoyer la peau, et pouvoir extirper les points noirs ? (avec un kleenex)
    Si vous le jugez utile, à quelle fréquence le conseillez-vous ?

    Aussi, est-ce conseillé de réaliser juste derrière un masque au rhassoul ?

    Ghizlaine

    • Emanuelle 16 Août, 2012 à 3:26 #

      Bonjour Guizlaine,
      J’ai toujours du mal à recommander cela, car cela peut conduire à deux « accidents »:
      – si la personne a un système veineux un peu fragile, elle peut briser des capillaires (les petites veines, par exemple sur les ailes du nez). C’est irréversible, à moins d’utiliser un laser par exemple.
      – s’il ne s’agit pas de points noirs, et qu’il y a de l’inflammation, les parois du pore peuvent se briser en dessous. Cela conduira à un kyste ou un très, très gros bouton…
      Bref, je trouve que c’est souvent assez dangereux… Il me semble plus utile pour les points noirs de veiller à s’exfolier avec le peeling citron régulièrement par exemple.. et de ne pas trop obséder dessus, car un certain nombre de points noirs est inévitable (sur le nez, par exemple).

  49. Emmeline 16 Août, 2012 à 2:36 #

    Wowh.
    Merci Emanuelle pour ce lien, cette révélation.
    Je suis toquée ! Mon « massacrage de tronche » (qui soit dit en passant s’est bien calmé ces derniers temps grâce entre autre à tes conseils) a un nom. C’est bête, mais ça change pas mal de choses de mettre un nom sur les choses « effrayantes ». ça augmente notre pouvoir de lutte contre eux. Ils sont identifiés. Identifiables. On peut les vaincre !

    • Emanuelle 16 Août, 2012 à 2:42 #

      Exactement ! Je trouve aussi que c’est très rassurant, de savoir que ça a un nom, et que c’est très commun !
      En tout cas, moi, cela m’avait beaucoup aidée, et cela m’a énormément inspiré à me renseigner, à en parler et à essayer de comprendre mes motivations.
      Alors j’espère vraiment que cela fera boule de neige !

      • Lise 04 Jan, 2016 à 8:48 #

        Salut moi c’est lise sa fait maintenez 5 ans que je « gratte » mes bouton mon visage est plain de cicatrice et je cherche des solution pour arrêter alors aider moi je vous en supplie?????????????????

        • Elsa Kreiss 05 Jan, 2016 à 8:57 #

          Bonjour Lise,

          Ce site mis en lien par Emanuelle est très utile : avez-vous essayé ce qu’il propose ? C’est par là qu’il faudrait commencer… Courage, arrêter est possible.

Laisser un commentaire