3 conseils simples pour moins de rides

 

Bien que les rides et la perte de fermeté semblent parfois apparaitre du jour au lendemain, au moment où nous nous y attendons le moins, elles sont généralement le fruit d’un long processus – contre lequel notre corps n’a pas toujours les moyens de se défendre, souvent par manque d’information.

Voyons aujourd’hui comment prévenir et essayer de ralentir la marche du temps. La bonne nouvelle ? Nous pouvons souvent plus que nous l’imaginons !

Du soleil tu te méfieras…

On estime que 80 à 90% du vieillissement de la peau est dû à l’exposition répétée à la lumière visible et aux rayons UV, naturels ou artificiels. Ce vieillissement photo-induit est appelé photo-vieillissement. Ses dommages restent longtemps invisibles à l’œil nu et se manifestent 10 ou 20 ans après les irradiations.

Alors, si on veut éviter les rides prématurées et la perte de fermeté, le premier geste est simple et archi-connu : il faut éviter de s’exposer, et se protéger du soleil.

Si vous cherchez à vous en convaincre, voici une photo de vraies jumelles de 59 ans, l’une ayant une longue habitude d’exposition solaire, l’autre pas (credit : skincancerfoundation.org, Twins and photodamage).

Croyez-moi, pour avoir travaillé en Californie en cabinet de dermatologie, le soleil vieillit la peau, c’est une évidence.

Mais Emanuelle, tu nous a bien dit qu’on avait besoin de vitamine D ?

Il peut sembler paradoxal de protéger sa peau du soleil parce que nous avons besoin d’exposition solaire pour synthétiser de la vitamine D. Or cette vitamine est très bénéfique pour notre santé et indispensable en cas d’acné, de psoriasis ou d’acné rosacée.

Alors faut-il, ou non, se protéger du soleil ?

En un mot : oui. Mais il existe une grande différence entre les parties du corps qui sont exposées toute l’année à la lumière du jour (visage, cou, décolleté, mains…) et celles qui sont couvertes par nos vêtements.

Les parties du corps non protégées (qui ne sont pas couvertes par les vêtements) sont en permanence exposées aux UVAs.

Les UVAs sont présents toute l’année, été comme hiver, et à n’importe quel moment de la journée. Ils sont constants. On les sent pas, ils sont juste là, vicieusement, à nous attaquer toute l’année.

Ce sont eux les principaux responsables du photo-vieillissement. Ils traversent les nuages, le verre et l’épiderme et peuvent pénétrer la peau très profondément, jusqu’aux cellules du derme. Les UVAs sont ceux  qui détruisent le collagène et l’élastine, et occasionnent les rides, la perte de fermeté et les taches pigmentaires.

Donc notre visage, notre cou, nos mains… sont exposés et sensibilisés en permanence à des rayons qui les vieillissent.

Bien sûr les UVBs ne sont pas non plus bénéfiques pour la peau : ils sont responsables du bronzage mais aussi des brûlures et de cancers cutanés (pensez au « A » de UVA, comme « Age », et le « B » de UVA comme « Brulure ou Bronzage »).

Cependant ils pénètrent moins profondément la peau. Contrairement aux UVAs, les UVBs ne sont pas constants. Ils sont plus forts en été, et en milieu de journée. Ce sont les seuls à permettre la synthèse de vitamine D.

Crédit photo © yomogi 

Alors que faire quand on veut bénéficier de la vitamine D mais ne pas vieillir prématurément ?

La stratégie que j’ai choisi d’adopter est simple :  je protège du soleil mon visage au quotidien toute l’année. Selon la saison, cela peut être :

Quand vient la belle saison, j’évite l’exposition solaire au niveau du visage. Si je ne peux pas éviter cette exposition (quand je voyage) je protège de l’intérieur, en faisant des cures d’urucum (avant l’exposition) et d’astaxanthine (pendant l’exposition).

Et pour la vitamine D, alors ?

Pour bénéficier d’apports en vitamine D, j’expose régulièrement mais brièvement de grandes parties de mon corps quand il fait beau.

Le corps n’a pas subi les assauts des UVAs pendant l’hiver. Surtout, c’est la façon la plus efficace de synthétiser la vitamine D : plus les zones exposées sont grandes, plus on synthétise de la vitamine D rapidement. Donc il suffit de brefs moments d’exposition, beaucoup plus « sécuritaires ».

Vous trouverez le mode d’emploi ici pour synthétiser la vitamine D

Mais en résumé : n’exposez pas votre visage ou votre cou au soleil. Protégez votre peau si vous ne pouvez pas éviter l’exposition solaire. Vous y gagnerez moins d’acné (si vous y êtes sujette) et une peau à l’aspect moins marqué dans 10 ou 20 ans (et vous aurez le droit de me remercier, même si vous me détestez maintenant !!!).

La vitamine A tu aimeras…

Contre les rides et la perte de fermeté, on n’a pas trouvé mieux, que ce soit en interne ou en externe (rétinol). La vitamine A doit se trouver dans l’assiette, et si possible dans vos soins…

En interne

La vitamine A aide à réparer et à repulper la peau. Elle renforce sa barrière protectrice. C’est pourquoi il est judicieux de faire une très large part aux légumes oranges, souvent riches en béta-carotène, comme la carotte, les potimarons et autres courges, les patates douces.

Cependant, comme j’en parlais dans « Vitamine A : quand la carotte ne suffit pas… », ces aliments demandent une conversion pour être transformés en vitamine A. Cette conversion est souvent déficiente (en cas de problèmes de thyroïde, de carences…). Il est donc  judicieux de se tourner vers les aliments directement riches en  « vraie » vitamine A et non en béta-carotène.

Ce sont par exemple :

  • Les jaunes d’œuf – préférez toujours les œufs bio et n’ayez surtout pas peur du cholestérol.
  • Le beurre – préférez le ghee (ou beurre clarifié), fait à partir de beurre bio. Apprenez à faire votre ghee ici, c’est facile et délicieux !
  • Le foie et les abats d’animaux élevés en pâturage – à consommer idéalement une à deux fois par semaine : rognon de bœuf, rognon d’agneau, rognon de veau, foie d’agneau, foie de porc, foie de veau, foie de volaille, foie de génisse, foie de canard.

En externe :

Les huile de graines de Rose musquée, d’Argousier, d’Églantier, de Macadamia, de Camelia, de Citrouille, de noyau d’Abricot sont riches en pro-vitamine A (rétinol).

En ce moment, je suis particulièrement folle des deux élixirs Gressa, parce qu’ils en contiennent beaucoup : l’Elixir de nuit et l’Huile purifiante (pour le jour). Comme ces produits ne sont pas seulement anti-âge, mais bénéfiques pour l’acné et bien tolérés par les peaux sensibles, c’est à mon sens une très belle combinaison pour tout type de peau.

Ton collagène tu remplaceras

Le collagène est la principale protéine structurale qui maintient votre corps ensemble. Il fournit une élasticité à votre peau, cheveux, ligaments et tendons, ainsi que de la force et de la structure à vos os et votre cartilage. En vieillissant, nous perdons ce collagène, qui est composé d’acides aminés.

La bonne nouvelle : en redonnant au corps ces acides aminés, sous la forme de collagène digestible, il semble que nous puissions renforcer l’élasticité et l’hydratation de la peau, et améliorer l’aspect des rides. C’est en tout cas ce qu’on concluent plusieurs études sérieuses sur le sujet (1) (2) (3)

Où trouver du collagène dans l’alimentation ?

On trouve le collagène en grande concentration dans les viandes (vache, poulet, chèvre, bœuf, porc) et les poissons (le saumon, le thon, le hareng).

Les tripes, les abats, les museaux, les pattes de porc, les pattes de vache, le bouillon d’os… en sont particulièrement fournis.

Parmi les légumes favorisant la production de collagène, il faut retenir les légumes crucifères, tout particulièrement le brocoli et le chou vert. Par ailleurs, la vitamine K contenue dans les épinards permettra la formation et la conservation du collagène dans l’organisme. Enfin, le soufre est un minéral essentiel à la synthèse du collagène et de la kératine dans l’organisme, ainsi que la vitamine C. C’est pour cela que les ingrédients riches en soufre et en vitamine C ne peuvent pas manquer dans la liste des aliments pour produire du collagène. Donc il faut penser à consommer :

  • la banane,
  • le poulet,
  • le canard,
  • la noix de coco,
  • la papaye,
  • l’ail

pour le soufre, et :

  • le kiwi,
  • les oranges,
  • les mandarines,
  • le pamplemousse,
  • le citron,
  • l’ananas,
  • la mangue,
  • le persil,
  • le navet,
  • les poivrons,

… pour la vitamine C.

Quand on a besoin d’aide…

Des cures de collagène peuvent s’avérer bien utiles, quand on souhaite des résultas rapides. Le collagène marin fait souvent une vraie différence, visible à l’oeil nu. Pour ma part, deux fois par an je fais deux cures d’attaque de collagène marin (2X10 jours) puis une cure d’entretien (sur 5 semaines).

Vous pouvez également consommer du bouillon d’os, qui est très riche en collagène et en minéraux. Il est par ailleurs très agréable pour les systèmes digestifs sensibles et aide à réparer la paroi intestinale.

Un bon tutoriel ici :

Beaucoup de soucis hormonaux ont une origine digestive : alors si vous cherchez une action rajeunissante cutanée et l’équilibre hormonal, il vaut la peine d’être essayé !

(1) J Cosmet Dermatol. 2015 Dec;14(4):291-301. doi: 10.1111/jocd.12174. Epub 2015 Sep 12.
The effect of oral collagen peptide supplementation on skin moisture and the dermal collagen network: evidence from an ex vivo model and randomized, placebo-controlled clinical trials.
Asserin J1, Lati E2, Shioya T3, Prawitt J4.

(2) 1- Proksch, E., Segger, D., Degwert, J., Schunck, M., Zague, V., & Oesser, S. (2014). Oral supplementation of specific collagen peptides has beneficial effects on human skin physiology: a double-blind, placebo-controlled study. Skin Pharmacology and Physiology, 27(1), 47-55.

(3) 3- Proksch, E., Schunck, M., Zague, V., Segger, D., Degwert, J., & Oesser, S. (2014). Oral intake of specific bioactive collagen peptides reduces skin wrinkles and increases dermal matrix synthesis. Skin Pharmacology and Physiology, 27(3), 113-119.

A propos Emanuelle Haudegond

Emanuelle Haudegond est la fondatrice de beaute-pure. Elle est l'auteur de la méthode gratuite "Vers une Peau sans Acné en 7 étapes" et de la méthode avancée "Méthode Peau-Zéro-Défaut", pour les peaux à problèmes. Diplômée de l'état de Californie, elle a longtemps travaillé auprès de dermatologues et de chirurgiens plasticiens avant de fonder sa propre clinique de soins esthétiques à Los Angeles. Passionnée par la peau, guidée par des principes naturopathiques, elle partage au fil des articles sa philosophie et ses astuces pour une peau magnifique. Vous trouverez également dans son e-boutique, beaute-pure-boutique.com, une sélection de ses produits de beauté préférés, adaptés aux peaux à problèmes, et des compléments alimentaires brevetés.

, , , , , ,

17 Responses to 3 conseils simples pour moins de rides

  1. Camille 08 Mai, 2018 à 1:00 #

    Bonjour Emmanuelle, est-il utile de commencer des cures bi-annuelles de collagène marin à 25 ans ? Et est-ce encore utile de commencer ces cures ni-annuelles à 60 ans ?
    Merci par avance pour votre réponse,

    • Emanuelle Haudegond 08 Mai, 2018 à 1:09 #

      Bonjour Camille, je ne pense pas que cela soit nécessaire de commencer si tôt. En revanche, c’est là où il faut prévenir et donc c’est là où il faut se méfier du soleil. À 60 ans en revanche, on appréciera les vertus du collagène, et on peut faire plusieurs cures intensives et d’entretien par an (ce que je fais, entrecoupé de cures d’Opti-MSM, qui est une forme de soufre et qui renforce l’action des cures de collagène. Donc je fais souvent 2 mois de cures de l’un (genre 2 cures intenses de suite de collagène, + une cure d’entretien) suivi de 2 mois de cures de MSM…

      • Camille 11 Mai, 2018 à 5:16 #

        Bonjour, merci beaucoup pour votre réponse. Pourriez-vous m’en dire plus sur la cure d’opti-MSM s’il vous plaît ?
        Merci !

  2. Marion 08 Mai, 2018 à 12:55 #

    Bonjour Emmanuelle, j’imaginais commencer une cure de collagène marin mais suis enceinte, et espère allaiter ensuite. Penses-tu que je doive m’abstenir jusqu’à la fin de l’allaitement ?
    D’autre part, je suis à la recherche de conseils concernant les vergetures et varices qui me guettent… Pour l’instant j’hydrate au maximum avec des huiles naturelles, je nage une à deux fois par semaine, veille à marcher au moins une demi-heure par jour et pratique dès que possible le brossage lymphatique. Pour les longs trajets en voiture, je me suis fait prescrire des bas de contention. J’espère avoir été bonne élève par rapport à toutes tes astuces, mais peut-être as-tu d’autres conseils ? 🙂
    Merci d’avance !

    • Emanuelle Haudegond 08 Mai, 2018 à 1:14 #

      Je pense toujours qu’il faut s’abstenir de toute supplémentation pendant la grossesse et l’allaitement (à moins d’avoir le feu vert spécifique du médecin). En revanche, on peut faire la part belle dans son alimentation à certains aliments riches en vitamine A et en Collagène. Personnellement, je pense que l’ajout du bouillon d’os peut être une bonne idée, en faisant attention à ce que les os viennent d’une source « pure » (animaux élevés en BIO ou dans une ferme/conditions que vous connaissez…). Pour la vitamine A, la meilleure source, c’est le foie, avec les mêmes remarques sur la qualité, qui est essentielle.

  3. Delphine 07 Mai, 2018 à 8:30 #

    Bonjour Emmanuelle,
    j’ai commencé à souffrir d’acné à 11ans, une acné très forte et rebelle, résistante à tous taitements (visage et dos).
    J’ai tout testé les antibiotiques, j’ai fait 3 cures de roaccutane, des crèmes très fortes sous prescription médicale. À 27ans je souffrais toujours d’une acné assez forte, on m’a fait un bilan hormonal et on m’a dit que j’avais une testostérone au dessus de la normal et que c’était l’origine de mon acné. J’ai fait 2 traitement hormonal pour régler le problème, ce à quoi est apparu il y a 9 ans un masque de grossesse dont je n’arrive pas à me débarrasser et qui est devenu mon pire cauchemar, ça a quand même réglé mon acné, même si J’ai toujours une peaux à tendance acneique et que j’ai en permanence une acné dite digestive sur le postérieur. Pourriez-vous m’aider, avez-vous de vraie solution, en priorité pour ce masque de grossesse dont j’ai testé tous les solutions cosmétiques. Merci d’avance

    • Emanuelle Haudegond 12 Mai, 2018 à 5:25 #

      Bonjour Delphine, il existe plusieurs degrés de masque de grossesse, tout dépend de la profondeur du problème pigmentaire. Aux Etats-Unis, on utilise une machine appelée lampe de Woods pour déterminer cette profondeur. Un bon dermatologue devrait pouvoir vous examiner sous cette lampe, et préconiser la solution adaptée.

      • Delphine 12 Mai, 2018 à 11:21 #

        Je vous remercie pour cette réponse. J’ai vu beaucoup de dermatologues sur Paris. Ils m’ont tous prescrit des sérums et des crèmes dépigmentants, l’hiver ça suffit à l’eclaircir suffisamment pour être très peu visible, mais dès le moi d’avril même avec un indice 50+ tous les jours, il ressort et je suis défigurée. Connaitriez vous un confrère sur Paris qui pourrait m’aider?
        Merci.

  4. Géraldine 06 Mai, 2018 à 1:31 #

    Bonjour Emmanuelle,
    Étant sujette à des tâches Pigmentaires très visibles et principalement l’été, je met de l’écran total 365j par an. Malgré tout, à chaque départ en vacances, elles resurgissent. Puis-je consommer l’urucum? L’anaxanthine? Les deux?

    • Emanuelle Haudegond 06 Mai, 2018 à 1:39 #

      Oui Géraldine vous pouvez. Mais mon conseil serait de mettre écran total + maquillage minéral par dessus. Selon mon expérience, cela « fixe » la protection beaucoup plus (et la renforce).

  5. Iness 06 Mai, 2018 à 11:14 #

    Bonjour
    Et merci pour vos conseils
    Je consomme des oeufs bio mais je pense pas aux abats pour la vitamine A j essayerai d’y remédier?
    Le ghee est un vrai délice aussi
    L élixir GRESSA me tente beaucoup.
    Je vais surement la commander cet été.
    La crème teintée alga maris est une révélation pour moi !! Aucun bouton peau bien protegee et texture non grasse je suis complètement fan de la marque!
    Bon week end à vous

  6. nadege 06 Mai, 2018 à 11:05 #

    Bonjour, quelle sorte de collagene prenez vous ? merci

  7. Lapierre 06 Mai, 2018 à 9:25 #

    Merci pour tous ces conseils. Étant végétarienne, je m’abstiendrai de consommer tout être vivant sensible, et je trouve la crème solaire Alga Maris très grasse…désagréable et donne des boutons.

  8. Ruben 06 Mai, 2018 à 9:24 #

    Merci 🙂
    On entend aussi beaucoup que la Vitamine C (Acide ascorbique) à appliquer sur le visage est un des meilleures anti âge. Est-ce vrai?

Laisser un commentaire