4 problèmes hormonaux que le magnésium peut vraiment aider

La plupart du temps, quand on pense au magnésium, c'est pour apaiser le stress, mieux dormir ou éviter des crampes musculaires... et pourtant, le magnésium, c'est aussi très utile pour certains problèmes hormonaux ! 

Face à ces 4 situations, pensez à lui :

1. Le syndrome prémenstruel

Si votre personnalité change totalement avant vos règles, que vous avez alors tendance aux migraines, à l'anxiété, à la fatigue ou à la rétention d'eau, le magnésium peut tout changer. Accompagné de la vitamine B6, il a été prouvé (1) qu'il réduit la sévérité du syndrome prémenstruel.

2. Le S.O.P.K.

Surtout ne sous-estimez pas l'humble magnésium en cas de Syndrome des Ovaires Polykystiques ! Le magnésium est utile en cas de  SOPK pour deux raisons : 

1. Il améliore la sensibilité de vos cellules à l'insuline. C'est très important, car souvent les cellules de femmes souffrant de SOPK "n'acceptent" pas l'insuline. Il en résulte trop d'insuline dans le sang, et la fabrication d'androgènes par les ovaires. En bref, c'est la porte ouverte vers de l'acné, des soucis de pilosité...

2. Le magnésium a un effet calmant sur le système nerveux. Il peut contribuer à réduire la production de cortisol par les glandes surrénales, ainsi que la fabrication de DHEAS-S, un androgène moins connu que la testostérone, mais qui occasionne aussi acné et perte de cheveux.

3. L'hypothyroïdie

Une thyroïde en sous-régime occasionne de la fatigue, de la constipation, de l'anxiété... et parfois de l'acné, comme j'en parlais ici :

Est-ce que votre thyroïde vous donne de l'acné ?

Or le magnésium est indispensable pour transformer l'hormone thyroïdienne T4 en sa forme active, la T3. Sans cette transformation, vous pouvez ressentir des signes d'hypothyroïdie.

4. L'endométriose

L'endométriose est une condition dans laquelle l'endomètre (tissu utérin) colonise d'autres organes, à proximité ou à distance de l'utérus. Elle peut occasionner de terribles souffrances pendant les règles, et peut conduire à de l'infertilité.

On considère qu'elle est accentuée en cas d'excès d'oestrogènes, car l'oestrogène favorise la croissance des tissus. Le magnésium peut s'avérer utile, car il favorise l'élimination de l'oestrogène par le foie... 

Les sources alimentaires

Vous trouverez du magnésium dans le cacao, les bananes, les avocats, les céréales complètes, les fruits oléagineux (noix, noisettes, amandes...) et les légumes secs (haricots secs, lentilles, pois-chiches...).

Vous pouvez aussi choisir de faire des cures de magnésium.

Voici ce que je recommande à mes clientes :

- Magnésium transcutané

Quand l'action doit être rapide, pensez avant tout au magnésium transcutané. C'est la forme que je favorise en cas de crampes ou de douleurs de règles par exemple. Et celle que je combine souvent avec une prise orale soit de :

- Malate de magnésium 

C'est une forme orale généralement très bien tolérée, à préférer si votre digestion est fragile. Le malate ne réagissant pas avec les acides gastriques, il ne perturbe pas le fonctionnement du système digestif comme peuvent parfois le faire d’autres formes de magnésium.

- Synamag 

Si vous souffrez par ailleurs de fatigue, de nervosité, d'anxiété, pensez au synamag. Il s'agit d'un complexe de magnésium marin agissant en synergie avec des oligopeptides de sardines, du DHA de poissons sauvages et de la levure de bière bio. Il est idéal pour l'équilibre psychique, physique et nerveux. Comme il contient de la vitamine B6, c'est celui à préférer en cas de syndrome prémenstruel.

Vous avez une question sur le magnésium ? N'hésitez pas à la poser en commentaire !

Références :

(1) Nahid Fathizadeh, MSc,* Elham Ebrahimi,** Mahboube Valiani, MSc,*** Naser Tavakoli, PhD,**** and Manizhe Hojat Yar, BS*****Evaluating the effect of magnesium and magnesium plus vitamin B6 supplement on the severity of premenstrual syndrome Iran J Nurs Midwifery Res. 2010 Dec; 15(Suppl1): 401–405.

A propos Emanuelle Haudegond

Emanuelle Haudegond est la fondatrice de beaute-pure.com, un site dédié au bien-être féminin hormonal naturel et à la beauté de la peau. Spécialiste de la peau, diplômée de l'état de Californie, elle a longtemps travaillé auprès de dermatologues et de chirurgiens plasticiens avant de fonder sa propre clinique de soins esthétiques à Los Angeles. Elle a ainsi aidé des milliers de femmes de tous âges à retrouver santé de la peau et bien-être à chaque étape de la vie. Passionnée par la peau, guidée par des principes naturopathiques, elle partage au fil des articles de beaute-pure.com sa philosophie et ses astuces pour une peau magnifique et une vie de femme au naturel. Vous trouverez également dans son e-boutique, beaute-pure-boutique.com, une sélection de ses produits de beauté préférés, adaptés aux peaux à problèmes, et des compléments alimentaires brevetés.

  • aurelie dit :

    bonjour,

    j’ai vraiment besoin de votre aide, je n’arrive plus à comprendre ma peau. Elle est hyper sensible, grasse sur le bas du visage, et très sèche sur le frond et nez. J’ai la peau qui pèle. Que puis-je appliquer comme huile pour réguler cette sécheresse ? J’ai des boutons surtout localisés sur le bas de mon visage, et dans le cou, hormonal ?? Est-ce que les produits au miel de manuka seraient adaptés ? Merci beaucoup de votre réponse, je suis perdue, ne sait plus vers ou me tourner.

    • Bonjour Aurélie, la peau qui pèle n’est pas forcément un signe de sécheresse, cela peut être une indication d’un pathologie cutanée comme le psoriasis, certains eczéma, etc. Aussi mon premier conseil serait de faire vérifier par un dermatologue, pour ne pas passer à coté de quelque chose. Par ailleurs, l’hypersensibilité ainsi que la séborrhée sur la partie basse du visage sont souvent un signe de détresse du foie, aussi j’aurais tendance à vouloir « chouchoute » cet organe, en veillant bien à éviter tout ce qui lui déplait souverainement : l’alimentation transformée, les médicaments (si on peut, bien sûr), le tabac, le stress, etc… et j’envisagerais une cure de silymarine: , souvent très appréciée par lui. Enfin, oui les produits au miel de manuka devraient être utiles : on peut ainsi utiliser le sérum sur les zones grasses uniquement (donc le bas de visage chez vous), puis, après 10 minutes, utiliser la crème au miel de manuka sur l’ensemble du visage. Les masques au miel de manuka pur, à pratiquer deux fois par semaine, devraient également faire une très grande différence. Il faut alors le laisser poser au moins 30 minutes.

      • aurelie dit :

        Merci de votre réponse, j’ai passé commande en esperant avoir une amélioration.
        Aujourd’hui je ne parviens même plus à me maquiller à la poudre minérale, car ma peau est tellement sèche, que le maquillage s’effrite et c’est atroce.
        Le dermato n’est pas libre avant mars alors c’est bien trop long. j’aimerais trouver quelque chose qui me permette déjà de retrouver une peau sans sècheresse

  • Gwen dit :

    Olala,j en ai tellement besoin de ces substituts…
    Est ce qu il en est de même avec les patchs ?
    Merci beaucoup,
    Gwen

  • Gwen dit :

    Merci beaucoup!
    Et pensez vous que mettre du MSM(venant d une capsule)dans de l huile de jojoba soit quelque chose qui se tente?
    Un grand merci!
    Gwen

  • Gwen dit :

    Bonjour Emmanuelle,

    Je voulais vous demander si vous aviez connaissance d une crème au MSM pour le visage ?
    Je vous remercie,
    Belle journée à vous
    Gwen

    • Bonjour Gwen, il en y a beaucoup sur le marché à l’international, que vous devriez trouver sur internet, mais il faudra prendre en compte la composition globale. Elles sont souvent comédogènes, malheureusement. Faute d’une formulation qui me convienne, je n’en propose pas en boutique. Autre solution : en fabriquer une soi-même, en intégrant les cristaux de MSM (d’une capsule) dans une base cosmétique. Si vous avez un peu d’expérience dans la fabrication de cosmétiques DIY, c’est jouable…

  • Gwen dit :

    Bonjour!

    Je tente à nouveau…
    J ai commencé a prendre du msm commandé chez vous,il y a 5 jours.
    J ai également arrêté de fumer il y a quelques temps,mais j utilise toujours des substituts nicotiniques à mâcher.cela peut il favoriser un effet détox en continu??
    Je vous remercie
    Gwen

  • Gwen dit :

    Bonjour Emmanuelle.
    Je me pose des questions quant à la vitamine b.
    En effet,sur les 3 dernières années,j au eu de l acné microkystique,ensuite inflammatoire.on a suspecté de la rosacee et maintenant que ce doute me semble clairement écarté,je fais face a une dermatite séborrhéique..je vous laisse imaginer l etat de me peau…et la multitude de traitements,de réajustements faits…
    J ai lu dans un article que concernant les dermatites et les rougeurs,bien souvent,une partie du traitement reposait sur une supplémentation en vitamine b,notamment b3.
    J ai peur car je redoute de voir l acné augmenter..
    Je n en peux plus,de vivre avec l espoir que cela s arrange pour me rendre compte qu en fait…non…et qu un autre problème survient..
    Qu en pensez vous?
    Je vous remercie.
    Gwen

  • Anne dit :

    Rebonjour, que pensez-vous du magnésium ergymag de nutergia? Et la vit D? Laquelle faut-il prendre (les flapules huileuses de D-cure ou D3 d’origine animale parcqu’il paraît que la D2 végétale n’est pas assez efficace. Merci pour votre réponse. Anne.

  • Anne dit :

    Bonjour Emmanuelle, ma fille a bel et bien des sopk avec ses règles douloureuses et des kystes qui apparaissent au pli de l’aine et maintenant sous le téton. Que doit elle prendre comme magnésium d’autant plus qu’elle est très irritable pendant ses règles. Sa gynéco ne préconise rien comme traitement et propose une analyse de sang des CK. Qu’en pensez-vous. Anne.

    • J’en pense que je lui donnerais du magnésium transcutané (à appliquer sur la peau, donc) et je lui conseillerais de faire du brossage à sec et de boire beaucoup d’eau et des tisanes pour l’instant. Elle doit éviter le sucre, le gluten et les produits laitiers, qui sont inflammatoires. Elle doit manger des légumes verts, car elle a besoin d’un bon apport en fibres. C’est fondamental pour son succès. Enfin, elle peut complémenter en omega 3 pendant la seconde moitié du cycle, cela aide sur la douleur.

  • yash45 dit :

    Bonjour, je prends tous les jours du citrate de magnesium pur en poudre sans additifs avec de la taurine en poudre egalement.Qu’en pensez vous?Doit on l’eviter en cas de pathologies hormono dependantes ou est il plutot recommandé?Merci pour votre reponse.

  • Gwen dit :

    Olala,j ai encore une autre question!j ai également lu que le pamplemousse augmentait considérablement le taux d œstrogènes.dès lors,est ce adapté d en consommer régulièrement?
    Merci!
    Gwen

  • Alizé dit :

    Bonjour Emanuelle. Suite à diverses analyses, je viens d’apprendre que je souffre de SOPK. Je vais suivre vos méthodes, car problème d’acné! Concernant le magnésium, dois-je plutôt faire une cure de malate ou de synamag ?
    Merci d’avance

    Alizé

    • A priori plutôt de synamag, parec que le SOPK a souvent une composante anti-inflamamtoire, et le synamag contient des omega-3 qui sont anti-inflamamtoires. Mais les 2 formes sont en fait bénéfiques.

      • Alizé dit :

        Merci beaucoup pour votre réponse. Je pensais faire une cure de synamag, puis une fois finie, une cure de probiotiques, puis de berbérine. Qu’en pensez-vous ?

  • Emilie dit :

    Bonjour Emmanuelle, merci pour cet article très intéressant. Je voulais savoir si on peut cumuler une cure de probiotiques et une cure de malate de magnésium ?
    Merci
    Emilie

  • Gwen dit :

    Finalement je viens de commander le magnesium transcutané dans votre boutique…petite question tout de même:peut on en mettre sur tout le visage par exemple?
    Merci beaucoup,
    Gwen

    • On peut, mais ce n’est pas ce que je recommande personnellement : il vaut mieux une application sur des zones épaisses du corps à mon sens, pour minimiser les démangeaisons possibles au début (signe qui accompagne les carences)

  • Anne dit :

    Bonjour Emanuelle,
    J’écris ce commentaire surtout parce que je pense que cela va me faire du bien.
    Je crois que l’acné aura dirigé une grande partie de mon existence.
    Annuler des sorties ou des restos entre amis, me sentir déprimée, avoir envie de raser les murs, de me cacher, pleurer devant la glace, avoir honte de ma peau, et j’en passe, tout cela je connais très bien.
    J’ai, comme beaucoup de personnes suivant ce site, tout essayé je crois (crèmes prescrites par ma dermatologue étant ado, antibiotiques anti-acné, pillule, androcur, roacuttane,) mais sans succès vraiment flagrant. Le roacuttane a été efficace oui, mais l’acné est revenu par petites touches je dirais une bonne année après l’arrêt du traitement.
    Je me suis inscrite à votre formation fin 2014, et je pense en avoir suivi les grandes lignes mais certainement pas assez scrupuleusement. Je venais d’avoir un bébé à ce moment-là et n’ai pas su tout mettre en place de manière optimale.
    Mon alimentation est basée sur les fruits et légumes que je mange en abondance, les oeufs à la coque aussi que j’adore, un peu de viande blanche, peu de rouge, et du poisson, je me suis remise au sardines il y a peu.
    Peu voire très rarement du gluten, pas du tout de produits laitiers, je viens d’acheter du ghee en magasin bio, mais c’est tout.
    Mon acné aujourd’hui n’est pas alarmante, mais elle est là, et cela dure depuis trop longtemps.
    J’ai 37 ans, cela a commencé à mes 13 ans.
    C’est très dur de se lever tous les matins en se disant « voons si ce matin j’ai de nouveaux boutons ou si certains ont diminué ». C’est vraiment très dur, surtout quand cela dure depuis 24 ans. Alors d’accord il y a plus grave, ce n’est pas mortel, mais cela me gâche la vie, cela m’empêche de me sentir heureuse, c’est le point noir de mon existence si j’ose dire.
    Je me suis prise en main en m’alimentant bio, en mangeant des petits poissons gras cuits dans de l’huile de coco, en saupoudrant généreusement de curcuma mes plats, en ce moment j’ai complètement arrêté le sucre, par sucre j’entends fruits, pain, féculents, légumes à ig élevé, je ne mange que des légumes avec des oeufs, du poisson ou de la viande blanche. Je mange beaucoup d’avocats, de tomates, de potimarron (ig élévé donc j’essaie d’arrêter), de betteraves crues, des sardines à l’huile ou fraîche du poissonnier, je viens de trouver un petit producteur de viande porcine près de chez moi qui me semble correspondre à ce que vous recommendiez dans la formation, je prends de l’huile de colza bio, de cameline, de l’huile de coco bio, des lentilles, enfin bref, j’essaie de me dépatouiller avec une alimentation où il y aurait des oméga 3 e anti-inflammatoire. J’ai fait un jeûne de 48 heures qui ne m’a pas trop coûté mais qui n’a pas eu les résultats que j’attendais, et donc j’en suis là, à continuer mes expériences, à tâtonner, mais au fond je suis désespérée, cette maladie m’a ôtée la confiance que j’avais en moi, je me sens laide et sale. C’est très dur.
    Je consulte une naturopathe prochainement.
    J’ajoute que j’ai fréquemment des otites, depuis petite, et encore aujourd’hui, je suis très sensible de la sphère ORL, j’ai lu je ne sais plus où que les affections telles que les otites et même l’acné pourrait avoir un rapport avec les amygdales ou le mucus qui se dépose dessus… Je ne sais pas quoi en penser. Faut-il que je me fasse opérer pour les retirer…? J’ai rdv avec une orl pour lui en parler.
    J’ai consulté le blog de Juliette « Free Cocotte » qui est très bien, et je me dis que j’ai peut-être un candida albicans… à voir avec ma naturopathe.
    Je regarde beaucoup de vidéos ou écoute beaucoup de discours sur l’acné, de Fabien Moine notamment, récemment, sur l’alimentation; enfin bref, je trouve ce fléau bien pénible, certains ont plus de sens que d’autres génétiquement, c’est ainsi. Je continue en intensifier ma quête d’aliments anti-inflammatoire. Mais le moral doit suive et c’est très dur quand on oscille entre se regarder dans la glace pour scruter ses problèmes de peau et fuir les miroirs de peur d’être encore plus abbatue après.
    C’est difficile à comprendre pour l’entourage, qui minimise, pour qui ce n’est pas un problème.
    Je me dis qu’à mon âge il serait peut-être temps que je me résigne, pour faire un pied de nez à cette acné qui dirige ma vie finalement, mais bon c’est difficile. Voir des gens avec une peau parfaite en devient difficile, quand je vois mes enfants avec leur peau douce et uniforme, j’espère très fort qu’il n’auront pas ce même problème.
    Si encore ça s’était cantonné à l’adolescence, mais à 37 ans, mon Dieu comme c’est pénible, maintenant toute cette souffrance est morale, cette maladie m’aura vraiment fait beaucoup de mal, physiquement et psychologiquement.
    Je viens à bout de ce pavé, je suis désolée, c’est trop long et un peu désorganisé, cela m’a fait du bien d’écrire, j’en avais besoin.
    Merci encore à vous pour vos conseils, votre générosité en les partageant ainsi.
    Anne

    • Marie dit :

      J’aurais pu écrire ce message tant j’ai eu le même parcours. J’ai 34 ans et c’est seulement récemment que j’accepte l’idée qu’après avoir tout essayé ma peau est ce qu’elle est et elle ne changera pas. Cela évite aussi cette désillusion après chaque nouvel espoir de trouver un traitement miracle.. Il y a tellement de facteurs qui déclenchent mon acné (génétique, hormonal, émotions, environnement et alimentation) qu’il est bien trop difficile d’en venir à bout. Je me fiche un peu plus tous les jours du regard des autres et de ce fait je me libère du maquillage. Et je parle vraiment de libération car je me reconnais beaucoup mieux sans fond de teint et c’est une première étape importante. J’ai des petites astuces pour aider à me sentir mieux dans ma peau les jours où c’est difficile : j’ai remarqué que je me trouve plus jolie lorsque mes cheveux sont beaux et volumineux, même si j’ai des boutons. Et lorsqu’ils ne le sont pas, je ne remarque plus que ma peau… alors aujourd’hui mes cheveux sont devenus ma priorité en matière de soin 😉 on n’est pas seules, je te souhaite bon courage Anne

      • Bonjour Marie, cela rappelle une anecdote racontée par Oprah Winfrey, qui est aujourd’hui une des femmes les plus influentes au monde et qui a grandi pauvre, noir et abusée dans le Sud profond et raciste. Un dimanche matin au sortir de la messe, alors qu’elle était une petite fille victime de sévices et abusée sexuellement, un dame lui a dit avec gentillesse « oh quelles merveilleuses lèvres couleur rubis vous avez là, jeune fille ». Oprah raconte que c’était la première fois qu’on lui faisait un compliment, et que ce compliment a joué un rôle décisif dans sa vie. Ella s’est vue alors comme la jeune fille aux merveilleuses lèvres couleur rubis. Elle avait quelque chose de beau, et elle valait quelque chose. Elle raconte que ce compliment est ce qui l’a « sauvée ». Qu’elle a dès lors mis en valeur ses lèvres, et décidé de s’appuyer sur ses talents, ce qui l’a menée du viol et de l’inceste à être une des femmes les plus riches et influentes au monde… Je crois qu’il est très important de s’appuyer sur ce qu’on a de bien, que ce soit physique ou mental. Oui, mettre en valeur vos cheveux est une excellente idée, j’en suis sûre ! Je n’ai pas la chance de les avoir volumineux, alors j’essaye de porter des boucles d’oreille, c’est mon truc (smile). Coté professionnel, il a été prouvé qu’essayer de remédier à ses défauts était beaucoup moins productif que de s’appuyer sur ses talents naturels. J’ai lu un excellent livre là-dessus (dont je ne me souviens du titre, ha, ha…) et surtout j’ai pu l’observer avec le recul autour de moi : les gens qui s’appuient sur leurs atouts et les cultivent vont plus loin… Bon pour l’acné, je pense réellement qu’il y a une synergie entre tous ces aspects : hormonal, émotions, environnement, alimentation (et j’aurais rajouté : digestion). Du coup, la bonne chose c’est qu’en agissant sur plusieurs leviers à la fois on obtient des résultats relativement facilement, car il y a un effet « boule de neige ». Ce n’est pas de la magie, c’est juste qu’il faut le faire avec un ordre précis et sur un temps donné, et de manière sérieuse. Mes clientes le disent souvent : elles ressortent des « programmes » transformées, pas seulement pour leur peau, mais parce qu’elles se sentent mille fois mieux et parce qu’elles ont été capables de le faire, ce qui les rend fières, à juste titre !

  • Myriam dit :

    Bonjour Emmanuelle

    J’ai de l’endométriose et un SOPK.
    Votre site est pour moi une mine de renseignements et une source d’espoir.
    Vos articles sont tellement instructifs, merci à vous d’aider toutes les femmes qui souffrent de ces maladies / syndrômes, malheureusement encore si mal diagnostiqués & si mal pris en charge par le corps médical… On se sent souvent seule façon à nos symptômes, et votre site est une aide incroyable…

    Concernant l’apport en magnésium, que pensez-vous des compléments alimentaires de la marque Solgar ?

  • Gwen dit :

    Bonjour!
    Je suis désolée,j espere ne pas reposter cette question pour la deuxième fois mais je ne suis pas certaine que je l ai envoyée lors du premier essai..
    Alors,je suis intéressée par le magnésium transcutané et aussi par le synamag mais ce qui me tracasse est la présence de vitamine b6…j avais lu,je pense,que la vitamine b pouvait accentuer les problèmes de peau.Qu en pensez-vous?
    Aussi,je ne suis pas sûre d être vraiment carencée en magnésium,est ce qu il y a un risque de se supplémenter tout de même?
    Merci beaucoup!!!
    Gwen

  • Gwen dit :

    Bonjour!
    Je présente des syndromes pré menstruels. Je suis intéressée par le magnésium transcutanée car je me pose aussi la question de la présence de vitamine b dans le synamag…j avais lu que la vitamine b pouvait augmenter les soucis d acné?
    Aussi,est il dangereux de prendre du magnésium sans être sûre d être carencée?
    Un immense merci pour tout!
    Gwen

  • Carine M dit :

    Bonjour Emanuelle, merci pour votre article.
    Pour lutter contre une perte de cheveux, quel magnésium recommandez vous ?

  • Emilie dit :

    Bonjour Emmanuelle,
    Peut-on cumuler une cure de probiotiques pour la flore intestinale et le malate de magnésium ?

  • Albane dit :

    Bonjour,

    Il y a t’il un livre complet sur vos méthodes ?

  • Aude dit :

    Bonjour, et merci pour ces précieux conseils. Je souffre de stress ++++, et suis atteinte de candidose digestive, donc digestion fragile ++. Je prend déjà un complexe de vitamines B (ultra B vegan holistica), du coup que me conseillez vous comme forme de magnesium? Merci !!

  • Lulu dit :

    Bonjour Emanuelle, merci pour cet article !
    Je suis allaitante, puis je appliquer du magnésium sur ma peau, sans danger pour mon bébé ?

  • Céline dit :

    Bonjour Emanuelle,
    Merci pour cet article.
    Concernant le Synamag, est-il contre indiqué en cas d’intolérance au gluten à cause de la levure de bière?
    Merci.

  • Sarah dit :

    Bonjour Emmanuelle,
    Si j’ai bien compris on peut combiner le magnesium transcutané avec le Synamag? J’ai des SPM entraînant une grande fragilité emotionelle dur a traverser chaque mois. Merci !

    • Oui, tout à fait : dans ce cas je privilégierais Synamag en cure de fond, et j’ajouterais du magnésium transcutané dès 10 jours avant les règles. Privilégiez aussi les aliments riches en B6 :poissons gras, abats, bananes…

  • Helene dit :

    Bonjour Emmanuelle, je viens de commencer une cure de magnésium transcutané avec le produit de la boutique mais je trouve qu’il est difficile d’appliquer la dose que vous conseillez, à savoir 1 bouchon/jour. Ma peau met du temps à assimiler le produit et comme j’évite d’appliquer sur certaines parties de mon corps où la peau est fine comme l’intérieur des avant-bras (sinon ça m’irrite un peu), j’ai vraiment du mal à appliquer la quantité recommandée. Dans ce cas, est-il possible de réduire la dose ou scinder l’application en 2 fois svp ? Merci pour vos précieux conseils !

    • Dans ce cas, Hélène, essayez plutôt la prise deux fois par jour. Pensez aussi à la plante des pieds, peu fragile, que vous pouvez privilégier le soir (en mettant par exemple une paire de chaussette par dessus pour vous coucher)

  • Natacha dit :

    Bonjour Emanuelle dommage qu’il y ait de la levure de bière dans le synamag j’aurais bien fait une cure mais étant intolérante au gluten mes intestins risquent de ne pas apprécier:)

  • Esmée dit :

    Bonjour !
    Merci pour cet article.
    Je souffre d’anemie et j’ai commencé à ressentir récemment des syndromes prémenstruels gênants (j’ai 25 ans). Après plusieurs recherches, il me semble que le magnésium me ferait le plus grand bien.
    Comme je suis censée prendre du fer également, comment me conseillerez vous de prendre ces compléments ? (A quel moment de la journée? En même temps ou séparément ? Pendant un repas? Si oui, quel(s) aliment(s) éviter pour ne pas gêner la bonne digestion de ces compléments ?)

    Merci beaucoup pour votre temps !

    • Bonjour Esmée, j’aurais tendance à vous recommander plutôt de prendre le magnésium de manière transcutanée, ce qui vous évitera d’avoir à vous inquiéter des heures de prises, et d’interférance avec des aliments.

  • laetitia dit :

    Bonjour Emmanuelle,
    Merci pour votre article, comme toujours très apprécié.
    Je me demandais ce que vous pensiez du nigari comme source de magnésium?
    Merci pour votre réponse,
    Laetitia

    • Bonjour Laeticia, j’ai tendance à ne pas recommander le nigari à mes clientes pour plusieurs raisons : – Il est généralement pris en interne et est laxatif, – Le Nigari est Japonais (attention aux radiations depuis Fukushima) – Il est chauffé à haute température (160°) ce qui engendre de l’acide chlorhydrique (agressif pour les reins et l’assimilation) – Il est issu de la mer ouverte, donc il contient des métaux lourds concentrés dans les sels…

  • >