5 astuces pour abaisser l’index glycémique de vos repas (et éviter l’acné de Noël)

Les fêtes approchent… Déjà les tentations, sous forme de gâteaux et autres sucreries, abondent. Un moment bien dangereux, car ces délices de la saison ont souvent un index glycémique élevé. Cela veut dire qu’ils peuvent provoquer de sérieuses crises d’acné, comme expliqué ici. Alors que faire pour passer la saison sans se priver totalement, et être gourmand sans avoir à le regretter amèrement ?

J’ai voulu partager ici 5 astuces qui m’aident régulièrement. J’espère qu’elles sauront vous être utiles…

1. J’en mange peu, et je combine systématiquement.

Je ne mange jamais un aliment à index glycémique élevé seul. Je le combine toujours avec autre chose. C’est bien sûr le cas pendant un repas, mais également pour un simple « snack ». Au choix, je le mange donc avec :

  • une source de « bon » gras,
  • une forme de protéine,
  • un autre glucide, mais cette fois à index glycémique bas.

Pourquoi ? On a tendance ainsi à manger moins de l’aliment « dangereux », tout simplement. Et comme la quantité est moindre, la montée de glycémie (sucre sanguin) est moindre également.

Par exemple :

  • Si je dois craquer sur un chocolat au lieu de l’après-midi, je pioche dans les amandes ou les noisettes en même temps.
  • Si je veux me faire un chocolat chaud, ce sera avec de la crème de coco fouettée en chantilly dessus : c’est bien gras, du coup je me contente d’une tasse.
  • Si je mange une part de gâteau, ce sera avec un fruit à IG modéré, comme des clémentines ou des litchis. Je la prends petite, et je ne me ressers pas.

Bien sûr, c’est encore plus facile dans le cadre d’un repas : même les pâtes (qui peuvent avoir un index glycémique élevé quand elles sont bien cuites) sont OK pour l’acné, si on en mange peu et qu’on les mélange avec des légumes vapeur.

La plupart des recettes peuvent être aménagées ainsi. On apprend vite à les confectionner et à se faire plaisir sans (trop) d’encombre.

Dans le citron, tout est bon…

2. Vive le citron

J’ajoute du vinaigre ou du citron à mon repas, systématiquement.

Franchement, ça n’est vraiment pas compliqué de se faire une bonne vinaigrette maison. Or des études ont prouvé qu’en ajoutant l’équivalent d’une cuillère à café de citron ou de vinaigrette, on observait une baisse de la glycémie de 25 à 30%.

C’est plutôt motivant pour commencer systématiquement son repas avec une bonne salade, non ?

3. Le psyllium, vous connaissez ?

J’ajoute du psyllium en poudre à toutes mes préparations à base de farine (pain, gâteaux, tartes….). J’en prends également parfois en début de repas « problématique », comme je l’évoquais ici.

Le psyllium contribue à faire baisser l’index glycémique de mes recettes, et permet même souvent de cuisiner sans gluten. Vous trouverez plein de recettes ici.

Personnellement, quand je craque pour un plaisir sucré, c’est souvent pour la crème végétale poire et chocolat : c’est super rapide à faire, et j’adore cela.

Pour cuisiner, il est souvent préférable d’utiliser le psyllium en poudre, c’est plus facile.

Je parle des avantages du psyllium ici :

4. Le sucre de bouleau, mon sucre préféré

Je sucre avec du sucre de bouleau, ou xylitol. C’est un sucre qui a le même goût et le même pouvoir sucrant que le sucre blanc avec un index glycémique beaucoup plus faible.

Je l’utilise tel quel dans mes boissons, ou j’en ajoute dans mes préparations (dans ce cas il faut savoir qu’à la cuisson, son goût sucré augmente, donc en mettre un peu moins que du sucre blanc). Vous trouverez plus de détails sur le sucre de bouleau ici. Son aspect granuleux, très proche du sucre, font qu’on ne se rend même pas compte de la substitution !

5. La cannelle

Je mets de la cannelle partout. J’adore ça, mais en plus la cannelle est très intéressante pour l’acné, puisqu’elle peut réduire votre taux de glycémie jusqu’à 30%, (1) ce qui est relativement élevé. Alors si on en aime le goût, il serait dommage de s’en priver ! (ne pas dépasser une demie-cuillère à café par jour cependant, la cannelle contient de la coumarine, un composé qui agit comme anticoagulant).

La cannelle, telle quelle, fait une très bonne infusion. Mais j’adore aussi dans du thé « Chai » avec de la cardamome et du gingembre, c’est stimulant et cela me rappelle mes voyages en Inde.

Une bonne recette ici.

Et vous ? Est-ce que c’est difficile pour vous de résister face au sucré en cette saison ?

Arrivez-vous à bien jongler avec l’index glycémique, ou ça reste compliqué ?

 

(1) http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/14633804/)

 

 

 

 

A propos Emanuelle Haudegond

Emanuelle Haudegond est la fondatrice de beaute-pure. Elle est l'auteur de la méthode gratuite "Vers une Peau sans Acné en 7 étapes" et de la méthode avancée "Méthode Peau-Zéro-Défaut", pour les peaux à problèmes. Diplômée de l'état de Californie, elle a longtemps travaillé auprès de dermatologues et de chirurgiens plasticiens avant de fonder sa propre clinique de soins esthétiques à Los Angeles. Passionnée par la peau, guidée par des principes naturopathiques, elle partage au fil des articles sa philosophie et ses astuces pour une peau magnifique. Vous trouverez également dans sa boutique naturelle une sélection de ses produits préférés.

, , ,

23 Responses to 5 astuces pour abaisser l’index glycémique de vos repas (et éviter l’acné de Noël)

  1. léna 16 Jan, 2017 à 6:44 #

    Bonjour

    et tout d’abord, merci d’avoir crée ce site qui me paraît très utile! Je suis souvent obligée de chercher sur des sites américains, donc ça fait plaisir 🙂

    j’ai 29 ans et je souffre probablement d’acné hormonale.
    J’ai pris la pilule contre l’acné pendant plus de quinze ans (diane 35, jasmine)… les dermatologues m’ont aussi prescrit un grand nombre d’antibiotiques, de rubozinc pour finir avec le fameux roaccutane…vous devez bien connaître ces produits… sans compter les crèmes sur la peau…. elle a du beaucoup souffrir la pauvre!

    M’étant tournée vers le « healthy lifestyle » avec beaucoup de légumes, et étant devenue végétalienne, ne mangeant plus de gluten (j’ai le ventre très sensible), j’ai voulu arrêter la pilule. Je me suis beaucoup renseignée et j’ai décidé de me sevrer de la pilule (càd réduire au fur et à mesure la pilule en prenant 3 mois de 3/4 de la pilule, 3 mois de 1/2 de la pilule et 3 mois d’1/4 de la pilule. C’est très développé dans d’autres pays et bien sur il faut se protéger lors des rapports). J’ai commencé aussi le vitex pour essayer d’équilibrer…
    Je n’ai pas eu de crises de boutons tout de suite après, ça a pris son temps, c’est arrivé 9 mois après au fur et à mesure, et mes règles sont revenues dans cette période là.

    Au bout d’un moment, c’était devenue trop (microkystes et boutons inflammatoire essentiellement sur le bas du visage mais boutons également sur le front, dans le coup, le dos). J’ai fais un bilan hormonal (qui montrait que mes hormones étaient basses et déséquilibrés), J’ai vu une naturopathe, je lui ai proposé plusieurs produits que j’avais trouvé dans mes recherches qu’elle trouvait bon d’essayer:
    Je prends de la berberine, du tribulolan (tribulus), du DIM (indolplex) et comme j’ai des carences, je prends de la vitamine A, vitamine D, zinc b12, iode
    Avec la berberine, ça va un peu mieux au bout de presque deux mois mais ce n’est toujours pas une peau nette… j’ai quand même une dizaine de gros boutons bien inflammés sans compter les microkystes…

    Concernant ma routine beauté, le soir je me démaquille au liniment oléo calcaire (sésame eau de chaux) puis avec de l’hydrolat de menthe poivrée. Ensuite j’applique de l’aloe vera en gel ou de la crème vegan bio sur le visage et je passe sur mes boutons/microkystes/nodules de l’huile essentielle de hélichrysum italicum puis du ravintsara. Le matin c’est un peu près pareil.
    (je tiens à préciser que je fais ça depuis peu, une semaine, avant c’était ça: démaquillage
    à l’eau avec du gel nettoyant démaquillant d’aloé verra 78 pourcent bio soit avec de l’eau micellaire bio. Puis je passe de l’eau florale à la lavande avant de mettre du fluide hydratant bio gamrade mélangé à deux gouttes d’aloé verra. Je passe ensuite de HE de tea tree sur les boutons… mais je ne vois pas un grand résultat, si ce n’est que ma peau pelle.
    Le matin, je mets à nouveau l’eau florale à la lavande et une crème bio hydratante)

    Que dois-je changer à ma routine et surtout que dois-je faire pour lutter contre mes boutons bien inflammés et les microkystes qui ne cessent de pousser? Pour information, j’ai principalement de l’acné sur le bas des joues, et le contour des lèvres (hormonnnnes…) et sur le front, le dos et un peu le décolleté (autant vous dire que j’ai très confiance en moi en ce moment…)
    En plus de ces boutons qui poussent sans s’arrêter, les cicatrices durent des années! Connaissez-vous un bon cicatrisant?
    J’ai entendu parlé de la gelée royale sur les boutons, qu’en pensez-vous?

    J’ai l’impression que seul la pilule pourra m’aider et retrouver une peau sans boutons. A 29 ans, je n’ai pas envie de me gâcher la vie, ne pas profiter de ma jeunesse car je n’ose plus sortir à cause des boutons!
    J’ai vraiment l’impression d’avoir tout essayer… et pour info, je suis inscrite sur votre site et en liste d’attente.
    merci pour votre aide!

    • Emanuelle Haudegond 17 Jan, 2017 à 1:45 #

      Léna, j’espère ne pas vous choquer, mais pour moi il faut avant tout s’attaquer aux carences, car avec des carences on aboutit inévitablement aux soucis hormonaux (J’ai fais un bilan hormonal qui montrait que mes hormones étaient basses et déséquilibrés) et à des problèmes de cicatrisation, voir à des soucis au niveau de la thyroïde. Et je rencontre cela fréquemment, justement chez certains adeptes du « Healthy Lifestyle »/Vegan justement, à cause de problème de conversions qui ne s’effectuent plus correctement, notamment à cause de la thyroïde (et l’iode seule n’est pas suffisante dans ce cas). Bref, je pense que prendre des suppléments là-dessus, c’est prendre le problème à l’envers. Il est probable que si je vous avais en clientèle, j’essaierais de vous inciter à faire certaines modifications alimentaires avant tout, tout en respectant le problème de la porosité intestinale. De plus, il faudrait une lecture plus fine de la situation hormonale. La berbérine est utilisée avant tout pour son action sur la régulation de l’insuline et le DIM avant tout si on a une dominance en oestrogène. Certes, ces 2 plantes désensibilisent les récepteurs aux androgènes, mais si vous n’avez pas d’insulino-résistance ou de dominance en oestrogènes, cet effet est du « maquillage », pas un résultat de long terme….

  2. Stéphanie 04 Jan, 2017 à 6:34 #

    Bonsoir,
    Voilà 6 semaines environ que j’aie changé bon nombre de mes habitudes pour venir à bout d’une acné inflammatoire localisée au menton malgré mes 38 ans. J’ai fait le challenge carottes qui m’a valu une belle grosse poussée très difficile à vivre, j’ai cessé ma consommation de sucres, de fast food, plus de lait ni yaourts ni fromage ni charcuterie. Je mange sainement ou en tous cas bien plus sainement qu’auparavant. Pas de café, pas d’alcool. Je me suis accordée 2 verres de vin, deux parts de buche et une part de pizza degoulinante de fromage en 1 mois et demi, voilà mes seuls écarts !
    Je me lave le visage à l’huile de jojoba puis au savon, je n’aime pas le FDT minéral alors j’utilise celui de clinique spécial acné et mes soins skinceuticals pour exfolier et hydrater. Bref, j’avoue avoir retrouvé un joli teint, plus lumineux mais les boutons sont encore de la partie et je démoralise ! J’ai l’impression de faire des tas d’effort sans être récompensée. Au moment de l’ovulation et jusqu’à l’arrivée de mes règles, des boutons enflammés au menton. Je vous lance un cri de désespoir relatif, mais est ce normal que cela mette du temps ? Dois je persévérer ou envisager d’autres pistes. J’y croyais tellement que je suis perdue. Quels conseils pouvez vous me donner ? Je vous remercie de tout coeur.

    • Elsa Kreiss 06 Jan, 2017 à 10:51 #

      Bonjour Stéphanie,

      D’abord, courage : si effectivement beaucoup de personnes verront les premiers résultats apparaître au bout de six semaines d’effort, pour d’autres, ce sera plus long. C’est injuste, mais ce n’est pas anormal, et cela ne signifie pas que vos efforts sont improductifs ! On est tous différents. Mon conseil est donc de persévérer, de ne rien lâcher, pendant plusieurs mois. Et alors, si vraiment les résultats tardent à venir, d’envisager notre méthode avancée : elle est spécialement formulée pour les acnés rebelles.

      Qu’est-ce qui ne vous convient pas dans le fond de teint minéral + pouvez-vous me détailler davantage votre routine de soin ?

      (PS concernant la charcuterie : pas de problème pour en consommer, Stéphanie, sa réputation de créer de l’acné n’est pas fondée. Veillez simplement à sa qualité. Et un verre de vin occasionnel est « ok ».)

      • Stéphanie 15 Jan, 2017 à 7:48 #

        Merci pour votre réponse. Je me suis inscrite pour la méthode avancée mais je dois être sur la liste d’attente. Concernant le fond de teint minéral, je trouve qu’il fige les traits, j’avais essayé d’en porter en hydratant ma peau au préalable avec l’huile de jojoba mais j’ai attrapé une grosse poussée d’acné, qui je pense était liée au défi carottes mais dans le doute, j’hésite à renouveler l’expérience. Mon fond de teint minéral est de la marque baremineral mais je vais essayer le Lily lolo que je ne connais pas. Je sais qu’on peut le travailler liquide mais je connaissez vous pas un fond de teint qui se présente déjà sous cette forme, voire un bb crème qui soit clean niveau composition ?
        Pour ce qui est de ma routine soin, je me démaquille à l’huile de jojoba puis au savon cadum bio. J’applique un soin antiblemish de skinceuticals, puis un hydratant de la même marque, l hydrating B5. Ils ont à eux deux une action peeling et hydratante, je ne veux pas m’en passer tout de suite.
        Voilà, je vous remercie pour votre aide et vos encouragements.

        • Elsa Kreiss 16 Jan, 2017 à 11:50 #

          Bonjour Stéphanie,

          Pour le fond de teint, le faire soi-même permet d’avoir une composition vraiment très sûre pour l’acné. Il existe sinon, toujours chez Lily Lolo, une bonne bb crème, mais elle ne sera pas aussi sûre que le fond de teint minéral. N’hésitez pas sinon, si vous réessayez un fond de teint poudre (attention au bareMinerals, qui contient du bismuth oxychloride, irritant), à l’humidifier, voir à utiliser une brume fixatrice : cela diminue grandement l’effet poudré;, pour un résultat plus joli.

          Si vous craignez d’hydrater avec de la jojoba (mais je vous encourage tout de même à réessayer), il existe des crèmes naturelles et non comédogènes qui feront très bien l’office, par exemple le Lait à l’aloe vera de Joveda.

          Pour votre routine de soin :

          – Attention au savon, même bio : c’est vraiment le processus de fabrication qui compte (voir pourquoi dans l’étape 2 de notre méthode anti-acné) : les seuls savons que nous recommandons, parce que vraiment doux (il faut toujours éviter d’irriter la peau), sont les savons à froid.

          – Exfolier quotidiennement est une très bonne chose, si votre peau n’est pas trop sensible (combien obtenez-vous à ce test ?). Soin Skinceuticals et hydratant : je vous encourage à en vérifier la composition à l’aide de cette liste. S’ils n’étaient pas « ok », nous avons d’autres options pour exfolier.

          Courage !!

          • Stéphanie 21 Jan, 2017 à 5:09 #

            Bonjour,
            Avant tout, je vous remercie pour tous vos conseils. J’ai pris rdv avec une naturopathe, et parallèlement, je choisis de vous faire confiance puisque vous vous investissez tellement. J’ai commandé du FDT mineral lily lolo et la brume fixatrice de la même marque. J’ai aussi acheté du savon comme conseillé et un exfoliant denovo je crois. J’avance à petits pas. Je m’intéresse enfin à l’aspect psychologique du problème puisque je suis convaincue qu’il y a un lien entre mon acné et mes problèmes personnels. Je ne laisse pas tomber, j’ai confiance et j’avoue que votre soutien est précieux. Je vous tiendrais au courant. Merci infiniment et à bientôt avec de bonnes nouvelles 🙂

          • Elsa Kreiss 22 Jan, 2017 à 6:53 #

            Merci de votre confiance, Stéphanie, et tenez-nous informées !

  3. Stéphanie 26 Déc, 2016 à 8:47 #

    Bonjour,
    j’ai découvert la méthode Beauté Pure il y a quelques mois et j’ai dû mal à garder le cap concernant l’alimentation à bas IG. Cet été, c’était facile de trouver des idées de salades mais pour l’hiver…je suis en panne d’inspiration.
    Pourriez-vous me conseiller un livre de recettes ?
    J’ai trouvé peu de references et j’ai du mal à m’y retrouver (les recettes du régime IG de Geers, de Gorce de Houlbert ?)
    j’en profite également pour vous demander si vous pouviez m’envoyer le lien concernant le peeling citron, je ne l’ai pas reçu.
    Je vous remercie pour tout en cas et espère faire partie de la prochaine session pour la méthode avancée 🙂 ,
    Vous souhaitant de joyeuses fêtes,

    Stéphanie

    • Emanuelle Haudegond 27 Déc, 2016 à 9:31 #

      Bonjour Stéphanie, en Français vous trouverez des ouvrages intéressants auprès d’Angélique de Houlbert, mais les recettes que je partage dans la méthode avancée sont généralement une compilation d’inspirations diverses, et surtout elles font partie de mon quotidien depuis des années, je les ai adaptées. En cette saison, pensez aux soupes et ragoûts à base de légumes racines, avec une salade à coté, par exemple. Nous vous renvoyons la leçon.

  4. Elaine 23 Déc, 2016 à 8:55 #

    Bonjour Emanuelle et Elsa ,

    Je suis en train de réfléchir à un dessert pour le 25, je voulais savoir si le cacao non sucré type Van Houten posait problème pour l’acné? Quand on dit que le chocolat n’est pas bon c’est à cause du sucre n’est-ce pas , pas du cacao ?
    Car j’aimerai m’inspirer de votre recette avocat chocolat ou chia chocolat.

    Merci beaucoup d’avance !

    • Elsa Kreiss 23 Déc, 2016 à 1:34 #

      Bonjour Elaine,

      Oui tout à fait, aucun problème avec le cacao non sucré !

      Bonnes fêtes !

  5. Alice 18 Déc, 2016 à 1:04 #

    Très dur de résister pour moi aussi ! Surtout que malgré un changement de régime, plus de lait du tout, beaucoup de légumes, moins de gras, plus de goûter, pas d’effet sur la peau. Après quelques mois j’avoue que je craque plus souvent pour des douceurs ! Surtout lorsqu’on est entouré de gens (travail, fête..)

    Merci pour l’article !

  6. Elaine 17 Déc, 2016 à 10:10 #

    Bonjour ! Merci pour cet article , je prends déjà du psyllium pour la constipation et c’est formidable mais je ne savais pas pour son impact sur la glycémie !

    Pour le sucre de bouleau , contient il du fructose comme le miel ou le sucre de fleur de coco ? Car j’essaie d’éviter le fructose pour les triglycérides.

    Aussi, est ce que les pâtes et farines blanches sont totalement à proscrire même si on les associe à des légumes ? Ou faut il vraiment préférer tous les aliments complets ?

    Enfin concernant la viande , est que l’agneau est ok pour l’acné ? Car nous hesitons encore pour Noël entre agneau ou bœuf.

    Merci d’avance pour vos réponses! Bon week-end

    • Elsa Kreiss 17 Déc, 2016 à 3:21 #

      Bonjour Elaine,

      Le sucre de bouleau ne présente pas ce désavantage par rapport aux triglycérides, vous pouvez donc y aller !!

      « Aussi, est ce que les pâtes et farines blanches sont totalement à proscrire même si on les associe à des légumes ? Ou faut il vraiment préférer tous les aliments complets ? » : l’IG des aliments complets étant plus faibles, ces derniers valent toujours mieux pour une alimentation anti-acné, mais des aliments « blancs » à faible dose (maximum 1/4 du repas, moins si possible) peuvent également être consommés. Parmi ces derniers, notez que les spaghettis al dente et le riz basmati ont un IG correct !

      Pas de problème avec l’agneau : veillez en revanche, comme pour toute viande, à sa qualité.

      Bon week-end à vous aussi !

      • Elaine 19 Déc, 2016 à 8:52 #

        Merci pour votre réponse.

        Du coup est ce qu’il préférable de consommer du sucre de bouleau ou de fleur de coco ?

        Aussi, j’aurai aimé si toutes les huiles alimentaires étaient autorisees , je pensais notamment à là tournesol et pépin de raisin riches en oméga 6 (donc inflammatoire ?) de même que les graines de sesame par exemple , beaucoup d’oméga 6… est- ce à éviter pour l’acné ?

        Merci d’avance !

        • Elsa Kreiss 20 Déc, 2016 à 4:58 #

          Bonsoir Elaine,

          J’aime beaucoup le sucre de coco, pour son goût agréable et son IG effectivement modéré. Mais le sucre de bouleau reste franchement imbattable du point de vue de l’IG, encore plus bas, et est donc plus sûr en cas d’acné.

          Aucune huile n’est totalement « interdite ». En revanche, préférez effectivement limiter les huiles riches en omega-6 (on consomme trop d’omega-6 en occident) et mettre l’accent sur les huiles riches en omega-3, anti-inflammatoires, afin d’instaurer un bon ratio omega-3/omega6.

  7. Sissi 15 Déc, 2016 à 11:52 #

    Bonjour Emmanuelle,
    Merci pour cet article et cette vidéo qui m’intéresse énormément pour mon mari. Il est traité pour un diabète de type 2 depuis près de 2 ans (il a 65 ans). Son traitement génère de nombreux troubles du transit. Il souffre surtout de diarrhées. J’ai justement entendu parler du psyllium et j’ai vu qu’ils en vendaient dans ma boutique bio. Toutefois je me demande si cela ne risque pas d’interférer avec son traitement et s’il peut en prendre au long cours et de quelle façon : tous les jours ou une fois par semaine ou autre, pendant ou avant ou après le repas sachant qu’il prend ses médicaments juste après le repas, et selon quel dosage et de quelle façon (dilué…). Je vous remercie infiniment des informations qu’il vous sera possible de me communiquer. Et merci pour votre blog. Bisous.

    • Emanuelle Haudegond 15 Déc, 2016 à 12:03 #

      Bonjour Sissi,
      Merci de vos encouragements ! Je suis vraiment, vraiment navrée, mais dès lors qu’il y a traitement médicamenteux, il faut que ce soit le médecin qui vous donne son opinion. La question de l’interférence avec le médicament se pose en effet, et le médecin devrait pouvoir vous éclairer en la matière. Le psyllium, il me semble, est à la base de certains médicaments pour le transit. Donc il devrait y avoir des renseignements dans la nomenclature…

  8. Pauline 14 Déc, 2016 à 9:27 #

    Mercis Emmanuelle pour ces supers recettes!!
    Belle fin d’année,
    Pauline

  9. Marie 14 Déc, 2016 à 9:00 #

    Bonjour Emmanuelle,

    Je ne fais pas tout le récapitulatif de mon parcours anti acné que nombreuses doivent connaître (antibio, Diane 35, arrêt, cata, etc…)
    J’ai une acné persistante en bas du visage de type inflammatoire, cela faisait plus d’un an que je suivais le régime ig bas puis sans gluten, sans produits laitiers, très contraignant et presque déprimant et peu de résultats.
    Je suis donc allée voir une naturopathe spécialisée en médecine chinoise, qui m’a conseillé tout l’inverse:
    Petit déjeuner: pain de fleur et fromage de chèvre ou brebis
    Le midi pdt plus féculent plus légumes
    Goûter de fruits
    Le soir féculents type riz pâte blanche ou quinoa plus légumes.
    Toujours légumes cuits et féculents blancs en gros!
    Relâchement le we
    Moi qui était toujours ballonné je me sens beaucoup mieux dans mon ventre et ma peau va beaucoup mieux même si au moindre stress ça revient!
    Qu’en pensez-vous ?

  10. Flore 14 Déc, 2016 à 7:37 #

    Bonsoir,

    Merci pour le partage de ces trucs et astuces, très intéressant. J’ai déjà testé le psyllium et hélas pour moi, impossible de le digérer, que je le prenne en complément, ou intégrer dans un plat… cela engendre des maux de ventre…

    Sinon pour ma part c’est toute l’année qu’il est difficile de résister aux plaisirs sucrés ! Et en période de fête j’avoue que je me lâche 😉
    Je mange sans gluten et sans produits laitiers et c’est déjà une source de frustrations parfois, quand un collègue ou un ami ramène des gâteaux ou des chocolats classiques… et bien non pas pour moi ! Je dois les regarder s’en délecter ! Alors imaginez quand l’un d’entre eux achète spécialement des petites gâteries sans gluten ou sans lait… comment refuser (quand on a pas de quoi l’associer avec autre chose) ? Et comment résister surtout ?
    Je fais quand même attention aux index glycémiques et quand je me fais un en cas j’associe toujours le produit sucré (chocolat, fruit sec ou gâteau) avec un fruit ou des oléagineux.
    Mais franchement, qui peut avouer ne prendre qu’une seule part d’un gâteau tout frais fait maison ou qu’un seul chocolat et pas plus ? Si c’est le cas pour vous, alors là je dis chapeau ! Moi j’en suis incapable hélas…

    A bientôt 😉

  11. Love 14 Déc, 2016 à 7:22 #

    C’est très difficile de résister… autant de privations pour avoir la belle peau, c’est dur, parfois décourageant, quand les résultats tardent à se montrer.
    Sinon je crois que j’arrive à bien jongler avec l’ IG. Si je suis invitée à un anniversaire et que je craque devant des sucreries, j’évite de les prendre en premier. Je me sers d’abord quelque chose de copieux (salade ou repas non problématique) et ensuite je me permets un petit goût sucré, mais juste un peu. Ma théorie est la suivante: Puisque je prends le sucre en dernier, il ne sera pas assimilé directement, du coût, la poussée de boutons sera amoindrie. La théorie est-elle juste?
    Merci pour tous vos conseils

Laisser un commentaire