7 signes qui évoquent une acné digestive

Un problème digestif peut donner de l’acné, j’en avais parlé ici. Pourtant, il n’est pas toujours simple de distinguer une acné d’origine digestive.
Voici 7 signes qui vont cependant m’y faire penser. Si la personne combine deux de ces signes, je sais que je suis sur la bonne piste !

1. Des problèmes digestifs

OK, c’est assez évident. Si vous souffrez par ailleurs de :

  • ballonnements,
  • flatulences,
  • reflux acides,
  • diarrhées,
  • constipations,
  • syndrome de l’intestin irritable,
  • colites,

… de manière régulière, il est probable que votre digestion mérite d’être regardée de plus près, et qu’elle joue un rôle dans votre acné. Cependant, il arrive fréquemment qu’une acné digestive soit « silencieuse », et ne s’accompagne pas de tels troubles. C’est là où les autres « signes » vont aider.

2. Détresse psychologique

Saviez-vous que votre flore intestinale peut affecter votre cerveau ? Elle contribue à la création de certains neurotransmetteurs, comme la sérotonine ou la dopamine. C’est pourquoi une flore déséquilibrée peut accentuer certains troubles, comme l’autisme, la dépression, les addictions, l’anxiété…
Bien sûr, on peut facilement être déprimé face à un problème d’acné chronique. Mais si la personne est particulièrement affectée, la flore peut être également incriminée.

3. Une cicatrisation difficile

Si les boutons mettent une éternité à partir, et si la peau marque facilement, c’est souvent à cause de carences en vitamines et minéraux.
Tout particulièrement, les vitamines D, K, B12, B7, le zinc et le magnésium, qui sont essentiels à une bonne cicatrisation.
Or les carences ne sont pas seulement dues à une alimentation inadaptée. Vous pouvez être carencé(e) parce que vous n’absorbez pas bien ces vitamines et minéraux.
Or la synthèse des nutriments est une des fonctions principale de votre flore intestinale. Si vous êtes carencé(e), il est donc possible que la flore ne soit pas au top!

4. Une dominance en œstrogènes

C’est fascinant, mais la flore intestinale joue un rôle très important dans l’équilibre hormonal.Toute une partie de cette flore, l’estrobolone, sert à « recycler » les œstrogènes de la femme. À défaut d’une flore saine, ces œstrogènes peuvent être réabsorbés par le corps, et conduire à une dominance en œstrogènes. En clair, ces œstrogènes seront trop importants.
C’est pourquoi si une femme se plaint de migraines, rétention d’eau, mastoses, fibromes, saignements sévères (signes assez classiques de la dominance en œstrogènes), je vais chercher à connaître l’état de sa flore intestinale.

5. Traitements antibiotiques

Il est fréquent en cas d’acné d’avoir été traité par antibiotiques. Les antibiotiques altèrent la flore.
Elle peut mettre très longtemps à se reconstituer, et rester malsaine pendant de nombreux mois, voire années.C’est pourquoi si vous avez été sous antibiotiques, votre acné peut facilement être aggravée !

6. Autres problèmes de peau

Vous ne souffrez pas seulement d’acné, mais également de rosacée, de psoriasis, d’eczéma ? C’est pour moi un signe assez clair que votre paroi intestinale est endommagée.
Voir l’article : Et si votre acné venait de vos intestins ?
Lorsque vos intestins « fuient », des particules d’aliments partiellement digérés, des toxines et des microbes peuvent s’échapper des intestins et se retrouver dans votre sang.
Le corps cherchera à s’en débarrasser à tout prix. Il emploiera une porte de sortie très efficace et rapide : la peau. C’est pourquoi plusieurs soucis cutanés en même temps signalent souvent un problème digestif.

7. Une maladie auto-immune

Une maladie auto-immune signifie que le corps s’attaque lui-même.
La sclérose en plaques, la polyarthrite rhumatoïde, la spondylarthrite ankylosante, le psoriasis, le lupus érythémateux disséminé, le vitiligo, la maladie de Crohn, le syndrome de Guillain-Barré, la maladie d’Hashimoto… font partie des maladies auto-immunes.
Beaucoup de chercheurs associent ces maladies à une dysbiose, ou déséquilibre du microbiote intestinal.
En clair, la présence d’une maladie auto-immune en plus de l’acné m’indique une piste digestive à ne pas négliger.

Que faut-il faire ?

Les problèmes digestifs peuvent être variés, et sont souvent complexes. Cependant, si vous pensez que votre acné est digestive, les réflexes de base sont les suivants :
– Essayez de « nourrir » votre flore intestinale avec des aliments sains, frais et riches en fibres. En clair, progressivement, augmentez la part des végétaux, en limitant les sucres et aliments transformés.
Toutefois, si vous sentez que vous avez du mal à tolérer certains légumes et fruits, renseignez-vous sur les aliments pauvres en FODMAPS.
– Veillez à limiter et à gérer le stress, et à avoir un sommeil de qualité. Le stress est très néfaste pour la digestion.
– Apprenez à fabriquer des aliments fermentés, et adoptez-les en petites quantités tous les jours.
– Pensez à une cure de probiotiques de qualité, en commençant par 5 milliards de souches, puis passez à 10 milliards.

À propos de l'auteur : Emanuelle Haudegond

Emanuelle Haudegond est la fondatrice de beaute-pure.com, un site dédié au bien-être féminin hormonal naturel et à la beauté de la peau. Spécialiste de la peau, diplômée de l'état de Californie, elle a longtemps travaillé auprès de dermatologues et de chirurgiens plasticiens avant de fonder sa propre clinique de soins esthétiques à Los Angeles. Elle a ainsi aidé des milliers de femmes de tous âges à retrouver santé de la peau et bien-être à chaque étape de la vie. Passionnée par la peau, guidée par des principes naturopathiques, elle donne au fil des articles de beaute-pure.com ses astuces pour une peau magnifique. Ancienne acnéïque, elle partage dans sa méthode "7 étapes vers une peau sans acné" sa philosophie d'un combat contre l'acné au naturel. Vous trouverez également dans son e-boutique une sélection de ses produits de soins préférés, adaptés aux peaux à problèmes, et des compléments alimentaires brevetés.

  • Jade dit :

    Bonjour Emmanuelle, tout d’abord merci pour tous vos conseils et articles qui nous encouragent à trouver une solution. Et votre site fait beaucoup plus moderne désormais, bien joué !
    Pour ma part j’ai 24 ans et je souffre de l’acné depuis mes 14 ans. J’ai l’impression qu’elle a évolué au fil des années… j’ai beaucoup plus de boutons depuis 1 an environ, surtout sur le menton, le front, et un peu sur les tempes. C’est comme s’il y avait eu un gros déséquilibre, et ça a considérablement joué sur mon manque de confiance en moi au point que ça n’est plus supportable. Suite à vos articles et aux recommandations de mon gynéco (en plus de la Diane 35), j’ai testé les probiotiques. A chaque début de cure, ça semblait bien marcher ! Et puis au bout de 2 semaines ça ne fonctionnait plus… j’en suis à 10MM de souches de Probiopur semaine 5, je comptais aller jusqu’à 8 semaines pour finir la cure. Qu’en pensez-vous ? Dois-je persister ? Alors que je pensais être sur la bonne voie, je ne sais plus si mon problème est vraiment digestif… ou peut-être ai-je « mal » fait la cure ? J’ai lu quelque part qu’il fallait d’abord nettoyer le foie en mangeant de l’ail avant de commencer une cure, mais je ne l’ai pas fait. Comme mon ventre fait toujours beaucoup de bruit pour digérer et que je suis également sujette aux mycoses vaginales, je suis persuadée que ces déséquilibres de flore sont liés, je persiste donc. J’ai également supprimé le lait de vache de mon alimentation (grande consommatrice de yaourts et de capuccino..) et je ne vois pas de différence en 2 semaines. Pour info je suis quelqu’un d’extrêmement nerveux et je stresse fortement en permanence. Je compense en faisant beaucoup de sport mais mon impulsivité et mon anxiété l’emportent toujours. Devrais-je exploiter cette piste là (méditation, séances d’acupuncture…) ? Si vous pouviez m’aiguiller ça serait super…
    Pouvons-nous avoir une séance de naturopathie individuelle avec vous ? Si oui, où, comment et à quel tarif ?
    Merci par avance pour votre aide.
    Belle journée à vous,
    Jade

    • Bonjour Jade, le microbiote (ou flore intestinale, pour faire simple) est quelque chose qui se construit et de déconstruit tous les jours, qui est en perpétuelle évolution. C’est pourquoi il ne faut pas penser en terme de cure, mais de ce que l’on fait tous les jours, tout au long de sa vie. Cela consiste, entre autre, à être sûre que l’on « peuple » son microbiote avec de bonnes bactéries (probiotiques et aliments fermentés) mais également à ce qu’on donne à ces probiotiques de quoi se nourrir. Les probiotiques se nourrissent de prébiotiques, des sucres qui servent de nourriture et de carburant aux bonnes bactéries de notre système digestif. Des aliments riches en prébiotiques sont par exemple l’ail, le topinambour, l’artichaut, la chicorée… Par ailleurs, et c’est le plus important, il ne faut pas donner d’engrais aux mauvaises bactéries. Ces dernières sont très friandes de 2s chose : le sucre et le stress. Si vous combinez ces deux, quelles que soient le nombre et la durée de vos cures de probiotiques, vous n’aurez pas de bons résultats. C’est pourquoi, en effet, je vous engage à essayer des techniques de relaxation qui puissent vous aider… La méditation et le yoga sont souvent très efficaces.

  • Aurélie dit :

    Bonjour Emanuelle,

    Merci pour votre article ! De votre expérience, est-il possible que la pilule agisse comme bouclier « anti-acné » dans le cas d’acné digestive ou c’est peu probable ?

    Merci beaucoup !

  • Anne dit :

    Bonjour Emmanuelle, je viens vers vous en espérant au plus profond de moi avoir une réponse …j’ai 29ans, et cela fait plusieurs années que je n’arrive pas a me sortir de cette acné. J’ai un peu tout essayé ce que je pouvais, je suis suivie par une naturopathe, mais rien n’y fait. Aujourd’hui j’essaie d’avoir un enfant, et cela ne marche pas non plus. Je me demande si cela ne serait pas lié. Mais aujourd’hui ce qui me rend vraiment malheureuse par moment, oui malheureuse car a cet âge , c’est difficile d’accepter d’avoir ce genre de problème, qui anime notre peau, notre visage. J’aurai vraiment besoin de votre aide, lors d’une consultation. J’ai vu votre conférence lors de Kiffe ton cycle. Vous disiez qu’il existait une liste d’attente mais je ne sais pas comment faire… Je vous remercie beaucoup par avance et espère que je pourrai enfin m’en débarrasser. Très bonne soirée.
    Anne

  • Sara dit :

    Bonjour, je voulais savoir combien de temps en cure de probiotique faudrait-il en prendre et ne pas dépasser la dose journalière
    Cordialement

  • SOLENE dit :

    Bonjour, ayant de gros kystes sur le visage a 33 ans apres arret pillule, les traitements du dermatologue empirent mon etat (ses cremes font tout ressortir), je suis donc votre methode. Jai acheté de l’huile de jojoba pour me demaquiller. Puis j’aurais voulu savoir si le savon au souffre (a ce quil parait anti acné) est conseillé pr le double nettoyage ? 

    Par ailleurs, Pour attenuer les grosses taches rouges de boutons que dois je mettre? 

    Aussi, quand je vois qu’un bouton commence a se former, que puis je mettre dessus pour eviter qu’il s’enflamme et que le pue s’installe??

    Et enfin puis je desinfecter le bouton avec de la bispetine lorsqu’il m’arrive d’en percer (car extremement mal..)

  • ClaraEva dit :

    Bonjour Emmanuelle, et avant tout merci pour le partage de vos connaissances qui nous permettent d étudier d autres pistes. Je ne sais pas si vous pourrez m aider mais je tente ma chance. J ai 36 ans et entre mes 2 grossesses je ne prenais plus la pilule : résultat une centaine de boutons au niveau du bas du visage. Grâce à vous j ai changé la routine soins et maquillage. Puis j ai réduit le lait de vache et j ai vu une nette différence. Puis j ai repris Diane 35 et je n ai quasiment plus de boutons … sauf quand je fais des écarts sur le lait de vache. J ai toujours pensé que mon acné était hormonale (car la pilule la contient). J ai envie d arrêter Diane car je sais que c’est un véritable poison mais j ai peur de retrouver un visage ravagé par les boutons. En lisant votre article je me pose finalement la question si mon acné ne pourrait pas être digestive : car j ai tout le temps le ventre « gonflé » alors que je suis mince. J ai un énorme problème de cicatrisation (un bouton peut mettre plus d un mois à partir et même plus). Je suis poilue. Et j ai eu cette année des infections intimes qui seraient dû à un problème intestinal… qu en pensez vous même si je sais que votre rôle n est pas de faire une consultation à distance … j ai tellement envie d arrêter de prendre Diane mais j appréhende tellement !!! Merci beaucoup beaucoup pour l existence de ce blog
    Et belle journée à vous !!!
    Clara

    • Lise dit :

      Je suis un peu dans votre cas aussi… Si vous avez trouvez des solutions je suis également preneuse de vos conseils!

  • Marguerite dit :

    Bonjour Emmanuelle
    Merci pour cet article
    Souffrant de rosacée, mon généraliste m’a fait arrêter le gluten
    D’autre part, j’ai pu remarquer que ma peau était belle pendant la période de mes règles et quand je ne mettais plus de crème de jour ni de nuit
    Quand je mets un mélange d’huiles végétales, ma peau n’absorbe rien du tout (je ne fais jamais de masque ni d’exfoliation !)
    Egalement, pensez-vous que ma rosacée soit hormonale ( j’ai 50 ans) et si oui, comment m’en sortir ?
    Je prends votre MSM
    Je cicatrise très très mal
    Un grand MERCI d’avance pour votre aide
    Cordialement

    • Bonjour Marguerite, mon observation est que la rosacée est plus souvent un problème digestif qu’hormonal, et de nature inflammatoire. Toute inflammation est « empirée » sous l’action des oestrogènes, donc sera généralement moins forte quand les niveaux d’oestrogènes sont bas, donc pendant les règles. Par ailleurs, la rosacée, quand elle est sévère, peut même empirée par les huiles. Donc je ne suis pas étonnée que vous trouviez un répit pendant les règles, et en employant peu de choses sur la peau. Et d’une manière générale, en période pré-ménopause, parce que nous cessons de produire la progestérone avant de cesser l’oestrogène, nous sommes en situation où globalement, l’oestrogène domine. Donc, très souvent, la pré-ménopause est pénible pour celles qui souffrent de rosacée. Cependant, l’origine du souci n’est généralement pas hormonale. C’est souvent un problème digestif. L’arrêt du gluten est à mon sens un bon réflexe, je pense que votre médecin a raison d’aller dans ce sens. Le gluten est toujours pro-inflammatoire, car il est toujours destructeur de la paroi intestinale, et il accentue toutes les intolérances. Ceci étant, vous pouvez être intolérante à autre chose que le gluten, ou souffrir d’un autre souci digestif qu’une intolérance. Depuis quand avez-vous arrëté le gluten ? L’avez-vous arrêté à 100% ? Depuis quand prenez-vous le MSM ? Comment est la peau ?

  • Joséphine B dit :

    Bonjour Emmanuelle, je vous remercie pour cet article : il m’a confirmé certains doutes que j’avais depuis certains temps. En effet, je me retrouve dans les trois premiers signes ! Je pense avoir toujours eu des problèmes à la flore intestinale (je suis anémique de naissance) et l’arrêt du gluten avait fait des miracles sur ma peau. Cependant, mon acné qui était essentiellement sur le front est revenue sur le menton et autour de la bouche. J’ai fait le rapprochement avec le SII (je n’arrivais pas à expliquer mon inconfort digestif après avoir mangé une pomme ou du houmous) et j’ai commencé à arrêter les FODMAP. Une acné concentrée sur le bas du visage et les tempes peut-elle s’expliquer par des soucis digestifs ? Je vous remercie d’avance pour votre réponse,
    Joséphine

  • Anaïs dit :

    Bonjour Emmanuelle,

    Merci beaucoup pour cet article. Que pensez-vous des tests pour détecter les intolérances alimentaires ? Est-ce que cela peut consister une bonne base pour ensuite essayer d’exclure des aliments pendant une période ?
    J’ai de l’acné, un peu de couperose et des troubles digestifs assez fréquents.

    Je vous remercie pour votre réponse,
    Anaïs

  • Cécile dit :

    Bonjour Emmanuelle
    J’ai suivi votre méthode à la lettre plusieurs fois mais l’acné est toujours présente. J’ai 38 ans et cela fait 1an que je ma bat avec ma peau capricieuse. J’ai des boutons essentiellement sur le menton et autour de la bouche avec des grosses poussées en début de cycle. Mais en lisant votre article je me rend compte que je coche plusieurs cases. Psoriasis rosace cicatrisation longue et difficile, digestion compliquée. J’ai réduit voir supprime le gluten et les produits laitiers . Presque supprimé le sucre et l’alcool. Mais rien ne change.
    Je fais des cures de probiotiques. D’ailleurs ma peau va mieux quand je suis en cure , mais il faudrait que j’en prenne en continue . Que faire ? Quel spécialiste doit-je consulter ?
    Merci pour votre aide .
    Cécile

  • Corinne dit :

    Comme vous êtes dans le vrai, Emmanuelle !
    Depuis le mois d avril, j ai suivi à la lettre vos conseils : plus AUCUN BOUTONS ( acné hormonale, et digestif : vive les non- fodmaps que je respecte depuis quelques mois !!)
    Étant en menopause, le spironolactone (2 à 3 comprimes/ j) m a été d une grande aide à la place d Androcur, qui donne des meningiomes.
    Ceci peut servir à vos patientes, av l aide d un endocrino….
    En tous cas, UN ÉNORME MERCI de vos newsletters !!!
    Corinne

  • Audrey dit :

    Bonjour Emanuelle,
    du fait que j’ai de sévères carences en vitamines A, E et K, je prends des compléments alimentaires sous la recommandation de mon homéopathe ; je mange également plus de légumes et de fruits. Pensez-vous que cela aide donc mon estomac ?
    Merci à vous

    • Bonjour Audrey, il est toujours bien de manger plus de légumes et de fruits (ces derniers en privilégiant ceux à IG modéré) donc c’est toujours un pas dans la bonne direction. Pour la vitamine A, vous la trouverez plutôt dans les abats, viande, oeufs et poissons, le beta-carotène des végétaux demandant une conversion souvent difficilement réalisable. J’en parlais dans « Vitamine A : quand les carottes ne suffisent pas…« . Cependant, pour combler les carences, il faut souvent travailler sur les deux fronts : les apports ET l’absorption…

  • Emma dit :

    Bonjour Emmanuelle,
    Je tiens à vous envoyer ce message pour vous remercier et saluer votre travail. Grâce à vous je n’ai plus d’acné, rien, nada ! J’ai tout essayé pendant des années (j’ai 28 ans et de l’acné depuis 8 ans), et j’ai longtemps cru avoir des troubles hormonaux. Alors qu’en fait j’ai une dysbiose et des candidas. J’ai été diagnostiqué syndrome du côlon irritable il y a quelques années mais ce n’est que récemment que j’ai découvert que j’ai une erreur de diagnostic, j’ai un SIBO. Depuis que j’ai arrêté tous les sucres lents et rapides je n’ai plus d’acné, ni de douleurs digestives, plus de rétention d’eau, d’épisode dépressif, d’eczéma et de dermite péri-orale, ni de mycose au pied. Merci pour vos conseils car vous m’avez mise sur la bonne voie, j’ai pu me poser les bonnes questions et m’orienter vers les professionnels compétents.
    Je souhaite à tout ceux qui ont de l’acné qui gâche leur quotidien de trouver eux aussi des réponses et des solutions adaptées pour croquer à nouveau la vie à pleines dents ! Bon courage à tous et encore merci !
    Emma

    • Merci Emma, d’avoir partagé votre parcours. Je suis certaine que cela sera très inspirant pour d’autres lecteurs. À ceux qui nous lisent : ne lâchez rien ! En se posant les bonnes questions, en persévérant, vous y arriverez comme Emma. Courage à tous !

    • Oceana dit :

      Bonjour Emma
      Contente pour toi! Bravo de ne rien avoir lâché !
      Je me retrouve dans la description de ta maladie, pourrais tu nous dire quels professionnels de la santé as tu vu? Naturopathe ou médecin spécialiste, oncologue ?
      Merci à toi!

    • Girly dit :

      Bonjour Emma,
      Ton parcours est inspirant, merci du partage.
      Du coup, tu ne consommes plus aucun glucide ? De quoi se compose tes repas ? Il me semblait que le glucide était le carburant du cerveau..
      Je me pose la même question qu’Oceana, quels professionnels compétents as-tu vu ?
      Merci pour ta réponse !

  • La méthode !

    Vers une peau sans acné en 7 étapes

    Découvrez comment des milliers de lecteurs se sont délivrés de leur acné sans produits agressifs ni médicaments. Sûr, simple, et efficace

    Je m'inscris !
    Go to Top