8 problèmes de beauté qui évoquent vos hormones

C’est rarement la première chose qui vient à l’esprit… Pourtant certains problèmes de beauté en disent longs sur notre situation hormonale.

Saviez-vous par exemple que :

  1. La peau qui manque de fermeté et de la cellulite : peut évoquer des taux d’oestrogènes et d’insuline élevés ?
  2. Un manque de sommeil (et donc des cernes et le teint terne) : peut révéler un manque d’oestrogènes et/ou de progestérone, comme un taux de cortisol bas ou trop élevé ?
  3. Qu’une prise de poids soudaine, sans changement de régime alimentaire peut signifier elle aussi un souci de cortisol, une thyroïde en sous régime, ou des taux d’insuline élevés ?
  4. Des cheveux fins ou une perte de cheveux élevée peuvent être occasionnés par une thyroïde trop basse ou trop haute, par trop de testostérone ou trop d’oestrogènes ?
  5. Qu’une prise de poids localisée au niveau des hanches évoque plutôt des taux d’oestrogènes élevés ?
  6. Qu’une prise de poids localisée au niveau du ventre doit plutôt faire penser à un taux de cortisol élevé ou à un problème d’insuline ?
  7. Qu’un problème de pilosité sera souvent dû à trop d’androgènes ou d’oestrogènes ?
  8. Qu’une rétention d’eau, et donc des jambes qui gonflent et la cellulite, sont souvent le signe d’un excès d’oestrogènes ?

Pourquoi je parle de cela ?

Si vous souffrez d’acné, mais que vous n’êtes pas étrangère non plus à une ou plusieurs de ces autres soucis de beauté, vous voilà armée pour jouer les détectives et mieux comprendre votre situation particulière. Une acné hormonale peut être occasionnée par différentes hormones, il est donc utile de s’interroger lesquelles peuvent être impliquées dans votre cas individuel. Par exemple, si vous combinez acné ET prise de poids au niveau du ventre, il est probable que le cortisol et/ou l’insuline jouent un rôle sur votre acné. Vous saurez donc qu’il est vital pour vous de rester zen (cortisol) et/ou conserver une glycémie stable tout au long de la journée (insuline).

En espérant avec ces quelques pistes avoir été utile…. N’hésitez pas à commenter si le sujet vous intéresse, j’en parlerai alors plus en détail dans de futurs articles !

 

A propos Emanuelle Haudegond

Emanuelle Haudegond est la fondatrice de beaute-pure. Elle est l'auteur de la méthode gratuite "Vers une Peau sans Acné en 7 étapes" et de la méthode avancée "Méthode Peau-Zéro-Défaut", pour les peaux à problèmes. Diplômée de l'état de Californie, elle a longtemps travaillé auprès de dermatologues et de chirurgiens plasticiens avant de fonder sa propre clinique de soins esthétiques à Los Angeles. Passionnée par la peau, guidée par des principes naturopathiques, elle partage au fil des articles sa philosophie et ses astuces pour une peau magnifique. Vous trouverez également dans son e-boutique, beaute-pure-boutique.com, une sélection de ses produits de beauté préférés, adaptés aux peaux à problèmes, et des compléments alimentaires brevetés.

, , ,

  • Sabine dit :

    Bonjour , je suis actuellement (et ce depuis 3/4 ans )en pleine crise d’acné située uniquement sur le menton … kyste douloureux inflammatoire , papules pustules bref magnifique !… ma gynécologue m’a conseillé le stérilet au cuivre (que j’ai depuis presque 2 ans) mon medecin ne m’a pas fait faire de bilan hormonal car pour lui cela ne peut pas venir d’un dérèglement… j’ai 43 ans , ancienne peau grasse avec traitement roaccutane a 19ans pendant 9 mois , rechute acné vers 30 ans , deuxième cure de roaccutane … sans compter les antibiotiques compléments alimentaires cure de zinc et crèmes de toutes sortes, dernière tentative : peeling dermatologique (2 ,en février et mars dernier) résultat mitigé et la …grosse crise de kyste douloureux sur le menton comme d’habitude… je suis désespérée … je viens de commencer une cure (sur les conseils de ma pharmacienne) de biotaurine et ergyepur … qu’en pensez vous ? Que puis je faire de plus ? Quels cosmétiques utiliser sachant que le reste de mon visage est plutôt sensible
    Help …!

    • Bonjour Sabine,

      En médecine chinoise, cette zone est connectée au système reproducteur. Il est probable que votre acné soit, au moins en partie, relié à votre situation hormonale. Je vous engage à regarder cette vidéo. Ceci dit, pour décider d’un plan d’action, il faudra en savoir plus, savoir quelles hormones sont incriminées, en autre. Je vous incite à bien rester à l’écoute du blog, je vais parler beaucoup de ces choses dans les semaines à venir…

  • Chris dit :

    Bonjour,

    je pense être dans le cas d’un taux d’insuline et d’œstrogène élevé. Je serais intéressée par un article et des conseils détaillés sur ces sujets.

    Merci !

  • sonia dit :

    Bonjour,
    Je vous avais écrit il y a quelques temps suite à des analyses hormonales que j’avais faites et ma gynéco m’avait precrite diane 35. Voilà cela fait presque 6 mois que je prend cette pilule et je dois dire que je suis déçue car j’espérais qu’elle me débarrasse de ses boutons mais ça n’a pas été le cas. J’en ai toujours. J’ai même pas l’impression qu’il y a une différence car à certains moments j’ai cru que ça allait vraiment mieux et d’autres c’était pas ça du tout. Je sais pas si c’est juste une impression mais j’en maintenant plus au niveau souvent au niveau du haut milieu des joues qu’au niveau des mâchoires. Je l’ai un peu prise par désespoir mais au final je trouvais que la vitamine b5 en grande quantité était plus efficace. J’hésite à l’arrêter du coup. j’arrive dans quelques jours à la fin de ma 6 ème plaquette. J’avais une ordonnance pour 6 mois mais j’ai demandé à mon médecin de me faire une ordonnance en attendant mon prochain rendez vous avec la gynéco fin juillet. Vous pensez qu’il faut plus de temps pour avoir des résultats ? j’avais avant de la prendre un manque d’oestrogènes d’après mes analyses. Mais suite à la prise de cette pilule mes taux seront peut être plus pareils ?
    Merci

  • Lisa dit :

    Bonjour Emmanuelle

    Cela fait quelques temps que je suis votre méthode gratuite, j’essaye de mettre en place tous les changements que vous préconisés. Cependant je m’interroge sur la pilule. Je suis persuadée d’avoir fait le bon choix en l’arrêtant mais comment expliquez-vous que sous pilule, la peau est nette sans bouton même si nous n’avons pas un mode de vie sain ( alimentation, stress) . Pourtant même sous pilule nous avons des toxines, des déchets non évacués.

    Je vous remercie de m’éclairer dans ma démarche

    • Bonjour Lisa, sous pilule, vos hormones (celles que votre corps fabrique naturellement, à partir de différents organes, comme les ovaires par exemple) sont remplacées par des substances chimiques : les hormones de synthèse. Leur but est de stopper l’ovulation, pour vous rendre infertile. Ces hormones de synthèse sont fortes (beaucoup plus fortes que nos hormones naturelles). Sous hormones de synthèse, il est possible (si votre pilule est bien adaptée) que vous souffriez de moins d’acné, ou plus du tout. Mais cette situation ne reflète pas votre vraie situation : elle ne vous donne pas les moyens de régler l’acné et/ou votre souci hormonal (si c’est ce qui occasionne l’acné) de vous même. La pilule ne fait que masquer. Par ailleurs, une prise longue de la pilule peut provoquer certaines carences et aggraver un souci, appelé l’insulino-résistance, que beaucoup de femmes acnéiques ont. C’est pourquoi quand on arrête la pilule, on peut (ce n’est pas le cas pour tout le monde, heureusement !) avoir beaucoup plus d’acné qu’avant même de la prendre. Je parle de tout cela dans cette série d’articles. En bref : ce n’est pas qu’une question de toxines : c’est une question que la pilule n’a jamais réglé un problème hormonal, s’il y en a un : elle se contente de le masquer, et peut parfois l’empirer…

  • Noémie dit :

    Bonjour Emmanuelle,

    Comment faire pour diminuer son taux d’hormones androgènes ? Cela me cause d’inombrables microkystes sur le visages depuis plus de 3 ans, je commence à être à bout de souffle concernant ce que je peux essayer. Je me supplémente en huile d’onagre pour les oméga 3, mais je ne sais pas quoi faire d’autre…

    Merci pour votre blog !

    Noémie

    • Bonjour Noémie, avant tout, il faut essayer de ne pas « ajouter » des androgènes complémentaires, et cela demande d’éviter les gestes qui nous font sécréter ce surplus : essentiellement en gardant une glycémie stable, et en restant zen. Mais surtout, il faut bien se connaître : il existe différents androgènes, certains sont produits par les glandes surrénales (généralement quand on stress), d’autres par les ovaires. Les actions ne seront pas les mêmes selon sa situation personnelle. L’huile d’onagre n’est pas une bonne source pas d’omega 3, Noémie. Elle est surtout riche en omega 6…

      • Noémie dit :

        Merci beaucoup pour votre réponse Emmanuelle, je voulais dire Omega 6. Pensez vous que cela peut aider mon cas ?
        Et j’ai beaucoup de mal à savoir s’il s’agit d’une sécrétion de mes surénales ou de mes ovaires, car mon nombre de microkystes est stable, il est très difficile d’observer un changement. Comment puis-je faire pour savoir ?

        • Omega 6 : non, si ce n’est pas équilibré en omega 3. Un déséquilibre entre les deux peut s’avérer inflammatoire. Don pour compenser, il faut veiller à un apport quotidien en omega 3.
          Les différents androgènes portent des noms différents, donc il est utile de se faire tester, même si ce n’est pas la clé de tout (on peut avoir des niveaux dans la norme mais une hypersensibilité à telle ou telle hormone et rien ne sera donc visible dans le bilan). Le nom de l’androgène peut indiquer l’organe émetteur. Mais d’une manière générale, nous avons rarement un problème avec une seule hormone : les hormones travaillent ensemble, à la manière d’un orchestre, et le déséquilibre de l’une produit le déséquilibre de l’autre. Donc il faut s’intéresser à la situation générale de la personne et de l’ensemble de ses hormones. Je vais en parler plus en détail dans le blog…

          • Noémie dit :

            Merci beaucoup pour votre réponse Emmanuelle, je commence vraiment a désersperer avec tous ces microkystes. Autant votre methode à mi KO mon acné inflammatoire en environ une année, autant les microkystes sont très résistants et persistent peut importe ce que j’utilise dessus, manuka, lavande, géranium… seule les nettoyage de peau chez la dermatologue me permettent d’en avoir moins, mais il y en a tellement que ce n’est pas suffisant. Ma crise d’acné a commencé a 20 ans et elle était très inflammatoire, et maintenant seulement rétentionnelle alors que j’ai 23 ans. J’éspère que ce dsequilibre hormonale va se régler car j’ai vraiment beaucoup de mal a savoir a quoi il est du puisque je n’ai jamais pris la pillule.
            J’ai hâte de voir vos articles sur les hormones !! Merci pour tout ce que vous faites, je vous dois déjà la disparition de mon acné inflammatoire qui me défigurai complètement le visage. Merci merci merci

  • Anne dit :

    Bonjour Emmanuelle,
    Je voulais savoir comment diminuer son taux d’oestrogenes ? Je pense que c’est mon cas. En effet, je suis une personne mince 1m71 pour 52 kg, mais quand je prend du poids c’est directement aux hanches, de plus jai les seins gonflés et douloureux avant mes règles et un peu pendant ( au début surtout), jai également les jambes et pieds gonflés le soir et pendant et avant les règles jai le bas ventre très gonflé et dur comme une femme enceinte et enfin je perds beaucoup les cheveux. J’ai pris une pilule de 3eme génération pendant 8 ans (desogestrel/ ethinylestradiol biogaran). Avant pilule j’avais juste quelques petits boutons pendant les règles mais vraiment rien d’alarmant et un peu au niveau du dos mais des petits.
    J’ai développé une acne importante au visage à l’arrêt de la pilule nécessitant une cure de roaccutane (avec comme pilule triafemi qui m’avait donné plus d’acné –> arrête progressive de celle-ci sur plusieurs moi). Je ne suis plus sous pilule depuis 2015 et mon cycle et vraiment régulier. Par contre mes règles sont très douloureuse (sur IRM pas d’endometriose malgré un taux élevé de CA 125 et pas d’ovaires polikystique) et jai des boutons surtout au niveau des joues et du front et la peau grasse au front mais pas nez Ni menton. Sur ce dernier ja’ ai tout de même des tout petits boutons mais pas grand chose et ils repartent très vite.

    Pensez-vous que le gattilier est indiqué ? Ou plutôt berberine ?
    Merci

    • Bonjour Anne,

      Le sujet est complexe, car les hormones ne fonctionnent jamais seules, mais toujours en relation avec les autres hormones. Donc il faudrait savoir également où vous en êtes également du coté des autres hormones… ce qui ne permet pas de donner des recommandations précises, surtout de compléments. Cependant, trois mesures sont sûres, bonnes pour toutes, et efficaces quand on soupçonne trop d’oestrogènes : 1. Il faut veiller à éliminer un maximum l’exposition aux xéno-oestrogènes, c’est à dire ceux auxquels on est exposés dans l’environnement, à travers nos produits cosmétiques, au contact du plastique, etc… 2. Il faut par ailleurs consommer un maximum de fibres : la présence de fibres au quotidien dans l’alimentation permet d’éliminer les résidus d’oestrogènes (c’est une hormone qui une fois utilisée, doit être éliminée par la voie digestive) : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/8039147 Il faut avoir au moins 30 grammes de fibres par jour (donc beaucoup plus que la consommation moyenne habituelle), ce qui par ailleurs a un effet protecteur contre le cancer du sein. Pensez à beaucou, beaucoup de légumes à feuilles, aux fruits (surtout les baies), aux lentilles, pois, haricots, aux céréales complètes etc tous les jours. 3. Enfin, il faut être très vigilante sur l’alcool. La consommation d’alcool, même modérée, augmente en quelques heures les taux d’oestrogènes. Quand on soupçonne un problème d’oestrogènes, il vaut mieux s’en passer totalement…

  • gaelle dit :

    Bonjour,
    J ai 38 ans et j ai arrêté Jasminelle depuis 5 ans. J ai depuis l adolescence une acné modéré mais persistante avec peau et cheveux gras mais surtout de l acné dos et poitrine !!
    J ai effectivement une acné hormonale ( mais pas de SOPK après examen ) qu aucun régime alimentaire ou produit local n améliore.
    je vais tester le gattilier dans quelques jours.
    D après les points que vous énumèrez je pense faire un excès d oestrogènes mais peut être aussi une insuffisance de cortisol.
    Depuis toujours j ai des problèmes de constipation, peau qui a manque de fermeté, problème de concentration. Tout qui confirme mon dérèglement hormonal. Pensez vous que le gattilier est indiqué ?
    Merci beaucoup

  • Agnès dit :

    Bonjour Emmanuelle
    Merci pour cet article.
    Je souffre d’acné depuis plus de 30 ans (j’ai 46 ans). En suivant tous vos conseils j’ arrive à contenir le problème. Sur le visage je n’ai pas une peau magnifique mais peu de kystes désormais, par contre j en ai toujours dans le cou et sur le haut de la poitrine. Comme je perds beaucoup de cheveux je pense que le problème est hormonal et qu’il est lié à la premenopause vu mon âge. Mais alors que faire?
    C’est surtout la chute de cheveux qui m’angoisse. Je les perds par poignées depuis un an et je commence vraiment à être dégarnie devant. Je prends beaucoup de compléments alimentaires prescrits par ma naturopathe depuis 6 mois (fer, iode, vitamine D, magnésium, butyrate, alchemille) mais la ferritine ne remonte pas (22 depuis 3 mois).
    Que me conseilleriez vous?
    Merci !

  • Emmanuelle dit :

    Bonjour!
    D’après cet article (très intéressant!) j’ai beaucoup trop d’oestrogène (puisque je me retrouve dans chacune de ces catégories…). Comment gérer ça? Merci d’avance!
    Et si je puis me permettre, parce que je ne sais pas ou demander ça d’autre….est ce que la prise d’urucum est permise pendant la grossesse?

    • Emmanuelle dit :

      (je précise que mes soucis d’oestrogène étaient déjà largement présent avant la grossesse, que je mange déjà quasi sans sucre (je garde les fruits et un peu de miel pour le moral!) et je ne prends plus aucun médicaments….)
      (et pour l’urucum, est-ce utile de le prendre même après un voyage ensoleillé en Sardaigne ou est-ce trop tard?)

  • clochard dit :

    Bonjour,

    Quand on cumule beaucoup de problèmes : acné, kyste, hirsutisme, douleurs pré-menstruelles, régles abondantes, avec impact sur la digestion ….et que gynéco , dermato, endocrino ne voient rien .
    vers quels spécialistes se tourner ?
    D’avance, merci pour votre aide

  • Sylvana dit :

    Bonjour,
    Comment faire baisser naturellement un taux de testostérone un peu trop élevé ? (Qui provoquerait mon acné depuis toujours)
    Merci

    • Bonjour Sylvana,
      En premier lieu, en évitant ce qui stimule la production d’encore plus de testostérone : le stress, les aliments à index glycémique élevé et les produits laitiers (qui déclenchent un pic d’insuline également). C’est par là que je commencerais…

  • Maria dit :

    Bonjour,

    Merci pour tout ce que vous faites !
    Mais alors, comment baisser le taux d’œstrogène ?

    • Il y a beaucoup à faire, car il faut en parallèle souvent remonter la progestérone (naturelle, celle produite par notre corps jaune, après ovulation) car ces deux hormones fonctionnent toujours ensemble. De plus, il existe plusieurs sortes d’oestrogènes, et certaines sont meilleures que d’autres. Disons que la première chose à faire, c’est de veiller à ne pas être exposées à des oestrogènes synthétiques : cela concerne les médicaments à base d’oestrogènes (beaucoup plus forts que nos oestrogènes à nous), comme la pilule contraceptive, les implants, etc. Et les perturbateurs endocriniens, présents dans beaucoup de cosmétiques, produits d’entretien, matériaux, etc. Beaucoup d’entre eux ont une action oestrogénique. En clair, si on suspecte une dominance en oestrogènes, il faut « passer au vert » : revoir ce qui dans notre mode de vie, nous expose à ces pseudo-oestrogènes. C’est loin d’être la seule chose, mais c’est la première étape, et elle est très importante.

  • christel dit :

    Bonjour,
    Je suis très intéressée par des articles traitant de l’acné « hormonal » car je suis assez convaincue que c’est le cas pour moi aussi. Cela fait 15 ans que j’ai de l’acné que certains qualifierais de modéré mais pas pour moi hein 😉 Je suis également bien ronde, avec de la cellulite mes cheveux sont fins. Pendant ma grossesse j’ai constaté que j’étais au top, niveau peau et cheveux même la prise de poids, j’en ai même perdu et pas à cause de vomissement… Et depuis mon retour de couche je vois la qualité de ma peau « décliner » sérieusement. Pour moi cela aussi est une preuve que cet acné est bel et bien hormonal, mais qu’est ce qui est déréglé, comment, pourquoi? Je ne sais pas.
    Merci pour tous vos conseils et votre engagement.

    • Coucou Christel, oui la grossesse peut être une période d’embellie chez certaines femmes « acnéïques ». D’abord, nous sommes alors « baignées » de progestérone, qui a une action anti-acné naturelle.De plus, notre hygiène de vie est souvent meilleure (bon, chaque femme est différente, certaines n’ont de l’acné QUE pendant la grossesse, qu’elles m’excusent). Restez bien à l’écoute du blog, Christel, OK ? Il y a beaucoup à dire sur le sujet des hormones, je vas le faire au détour des articles…

  • Antunes dit :

    Bonjour,
    Il y a 4ans j’ai arrêté ma pilule contraceptive en plus de suivre votre blog et super aucun problème!!!! J’ai jamais vraiment eu de problème d’acné… mais la depuis janvier subitement j’ai de l’acné qui est apparu sur les épaules le front et le menton je déprime je comprends pas pourquoi cela m’arrive aujourd’hui à 28ans…. je suis allé voir ma dermatologue qui m’a orienté vers vers ma gynecologue qui m’a re-prescrit la pilule que j’ai décliné dans un premier temps et fini par accepter car je voyais plus le bou mais cela n’a pas arranger je suis déçu de la médecine générale qui ne prend pas le temps de vous écouter… je sais plus quoi faire je suis conférencière france pour une grande société je parle face à des professionnels du monde de la beauté toute la journée et j’ai réellement besoin d’aide…..
    Dans l’attente de vous lire
    Merci beaucoup.

    • Antunez Cathy dit :

      Désolé cela n’a rien a avoir avec le sujet mais nous avons le même nom de famille sauf que le mien se termine par un z…. ça fait toujours bizarre car c’est un nom de famille qui n’est pas commun…Bon courage pour ces maudits désagréments hormonaux…

    • Bonjour Antunes,

      Désolée pour la frustration, que je comprends très bien. Si j’ai lu correctement, vous avez repris la pilule : si l’acné s’améliore, vous saurez que le souci était d’origine hormonale. Sinon, il faudra explorer d’autres pistes…

  • gabrielle dit :

    Cela fait plusieurs années que j’ai des poches très laides sous les yeux qui me désespèrent et me vieillissent. Pourtant je mange sainement, je ne suis pas sédentaire, je ne bois pas d’alcool, j’ai totalement arrêté le sucre, je dors bien, j’ai suivi la methode avancée et je n’ai d’ailleurs quasi plus d’acné. Donc ca pourrait être la progestérone ??
    Mais c’est sur que je manque de progestérone, j’ai 45 ans, j’ai d’autres signes de manque de progestérone. Que faire pour ces poches car la progestérone ne va faire que baisser dans les années qui viennent ? ca veut dire que je les aurait toute ma vie ?

    • gabrielle dit :

      je complète,
      en fait j’aimerais beaucoup que vous fassiez un article sur la pré-menopause et la ménopause car c’est difficile de comprendre comment les choses se régulent pendant la baisse de production des hormones sexuelles puis après la fin. Elles semblent très importantes pour la santé et la beauté pourtant toutes les femmes ménopausées ne sont pas laides et en mauvaise santé, loin de la, heureusement.

      • C’est vrai que le cap « pre-ménopause » peut être difficile à comprendre… et à vivre. Je vais essayer d’en parler plus. Pour les poches, il y a souvent une part génétique, mais cela peut être relié en médecine chinoise au fonctionnement des reins. Il faudrait en savoir plus sur vous…

  • Johanna dit :

    Je suis très intéressée par cette thématique! 🙂 Je me suis toujours dit que mon acnée (que je traine depuis 15 ans maintenant) avaient beaucoup à faire avec mes hormones mais je n’avais pas fait le rapprochement avec une chute de cheveux qui a toujours elle aussi été très intense chez moi. J’ai aussi des jambes qui gonflent très facilement et problèmes de pilosité. Donc ce serait une surproduction d’oestrogène? Et après avoir compris cela…que faire? J’ai déjà arrêté tous les produits de beauté aux compositions pas très clean mais j’aimerais trouver une solution durable et efficace! Merci

    • C’est déjà un bon pas dans la bonne direction, car quand on suspecte une dominance en oestrogènes (en fait c’est toujours l’équilibre entre l’oestrogène et la progestérone qui est important), un des premiers gestes doit être en effet de fuir les perturbateurs endocriniens. Un grand nombre d’entre eux imitent les oestrogènes… Donc il faut penser aux cosmétiques, mais également ceux que l’on trouve dans l’environnement des maisons (matériaux et produits d’entretien), les parfums, la nourriture, etc. Et bien sûr, éviter les traitements à base d’oestrogènes de synthèse si on peut (pilule…)

  • LN dit :

    Bonjour Emmanuelle,
    Merci pour vos conseils…
    J’ai 39 ans et de l’acne depuis l’âge de 12ans. Je pratique vos conseils pour ke nettoyage de peau et je souhaiterais bronzer un peu du visage car j’ai la peau très pâle. Puis je prendre de l’urrucum sans risquer d’avoir le teint carotte ou bien puis je m’exposer au soleil avec seilement un indice 30, sans risquer d’avoir l’effet rebond à la rentrée.?
    Merci
    LN

  • Fleur dit :

    Bonjour,
    Merci pour cet article.
    Avez-vous pensé à écrire un livre sur l’acné avec un chapitre consacré au syndrome des ovaires polykystiques ? Ça fait plusieurs années que je suis votre site maintenant mais la formation avancée n’est jamais ouverte (à quand remonte la dernière fois ?) et un livre qui reprend la formation avancée serait vraiment très précieux.
    Sinon avez-vous un ouvrage à recommander ?

    • Pouvez-vous lire en anglais couramment, Fleur ?

      • StephP dit :

        Bonsoir,
        en l’absence de formation avancée, je serai également intéressée par un ouvrage et je parle anglais.
        Merci à vous pour le partage de vos connaissances et de votre expertise.

      • Fleur dit :

        Bonjour,
        Oui je peux lire en anglais. J’ai commencé l’ouvrage du Dr Terry Loong, The Hormonal Acne Solution et je vais commander celui de McCullogh ensuite. Ça devrait être une bonne base. Merci pour votre réponse !

        Je pense qu’un article de témoignages positifs de personnes qui ont eu de l’acné et qui « s’en sont sorties  » serait une grande source d’espoir et d’encouragement pour les lecteurs de votre site. C’est mon feeling personnel aux moments où j’ai l’impression que ça ne va jamais s’arrêter et que c’est profondément déprimant. L’acné n’est pas considéré comme un problème grave en soi parce que ça n’engage pas le pronostic vital, c’est en superficie. Mais pour ceux qui le vivent il y a tout de même beaucoup d’enjeux derrière qui touchent à la confiance en soi, l’estime de soi, l’ambition professionnelle, les relations amoureuses, le rapport au corps, le regard des autres, etc

        En tout cas, encore merci pour votre site et vos conseils.

        • Courage Fleur, je sais que ce n’est pas facile. Mais ne vous laissez pas décourager : malgré le pessimisme ambiant, je vois tous les jours des femmes ayant le SOPK capables de garder sous contrôle leurs symptômes en adoptant de bonnes stratégies (alimentation appropriée à leur type de SOPK, contrôle du stress, index de masse graisseuse idéal, flore intestinale au top, etc). Vous aviez lu l’article suivant, n’est-ce pas ?

  • cros elodie dit :

    bonjour
    J ai fait la méthode payante beauté pure.
    gros soucis d acné depuis l arrêt de diane en 2013.corps visage réaction au soleil , alimentation bio , sans sucre , du sport etc. puis je tombe enceinte en 2017. j ai acouché en décembre. Plus du tout d acné , des beaux cheveux etc. j allaite. l acné n est pas revenu sur le corps. Allez deux ou trois petits pitons sur le décolleté et visage qui disparaissent vite. Mes cheveux tombent mais c est normal.
    Qu est ce que vous en pensez ? L acné va revenir ? Mes cycles n ont pas repris.
    Et surtout je suis très épanouie. !
    merci d avance pour votre avis.

    • Franchement Elodie, pas d’acné et un moral au beau fixe, pour le moment je profiterais surtout du moment présent ! Il est tout à fait possible que les choses restent ainsi, mes félicitations pour le bébé…

  • celine dit :

    Je vous suis depuis 6 ans maintenant et j’ai traité mon acné de grossesse grâce à vos conseils, en ce moment mon corps change (+6kg) sans variations alimentaires, perte de cheveux, acné localisée sur les maxillaires et menton, je me sens gonflée / bouffie, et le tendu (comme si j’étais enceinte ?) alors oui je suis intéressée pour avoir des solutions et des aides, Merci !!!

  • >