Acné et alcool : quelles boissons préférer ?

Pour ces fêtes de fin d’année, vous vous demandez peut-être si vous risquez plus d’acné avec l’alcool ?

Et plus spécifiquement, si certaines boissons alcoolisées favorisent plus l’acné que d’autres ?

La réponse est oui.

Mais avant de vous dire lesquelles, soyons clair…

La consommation d’alcool, vous vous en doutez, n’est jamais une bonne idée pour l’acné et l’équilibre hormonal.

Laissez-moi vous rappeler les faits :

L’alcool augmente certaines hormones

Ne me détestez pas trop !

L’alcool peut dès le premier verre élever vos taux de prolactine, de testostérone  et de cortisol (1,2).

Or ce sont 3 hormones susceptibles de vous donner de l’acné !

Par ailleurs l’alcool augmente les taux d’oestrogènes, comme l’estrone et l’estradiol (3).

Il augmente  donc les risques de cancer du sein (4), de fibromes utérins (5) et d’endométriose (6).

Bref, si vous soupçonnez une acné hormonale, si vous avez des troubles du cycle ou des antécédents hormono-dépendants, la prudence avec l’alcool est de mise.

L’alcool fait des « trous » dans vos intestins

Cela se sait moins, mais l’alcool, ça n’est pas bon du tout pour vos intestins.

L’alcool accroit la perméabilité intestinale (7). Il joue un rôle néfaste sur votre microbiote (8).

Or l’acné a beaucoup à voir avec l’état de votre digestion et la paroi de vos intestins.

J’en ai parlé dans : Et si votre acné venait de vos intestins ?

Alors si vous avez de l’acné et des troubles digestifs, soyez particulièrement vigilante avec l’alcool.

L’alcool perturbe votre glycémie

Consommer de l’alcool augmente le risque d’hypoglycémie et rend le travail de l’insuline moins efficace (9).

C’est pourquoi, si vous souffrez d’insulino-résistance, vous devriez vous en méfier.

Par ailleurs, certains alcools, comme les vins liquoreux (ou cuits) et la bière contiennent beaucoup de glucides.

Également, les sodas, jus industriels et autres mélanges utilisés pour les cocktails peuvent être très sucrés.

Ils vont dès lors vous exposer à une hyperglycémie pure et dure, au même titre qu’un dessert très généreux !

Alors pour l’acné et l’alcool, on fait quoi ?

Si vous êtes activement en train de travailler à éliminer votre acné….

…. par exemple pendant les 3 mois du programme Peau-Zéro-Défaut, (pour les acnés rebelles)…

… je vous encourage fortement à ne pas consommer d’alcool du tout.

L’alcool pourrait fortement amoindrir vos efforts et ruiner vos succès. Ce serait trop bête !

Par ailleurs, après le programme, une fois votre peau nette, ma recommandation est de ne pas excéder 3 verres maximum par semaine.

Cependant si vous pouvez moins, c’est beaucoup mieux.

En dehors des raisons précitées, l’alcool est très mauvais pour votre foie. Il vaut mieux être prudente pour éviter les récidives.

Bon, maintenant que je me suis fait tous les ennemies de la terre …

Quels boissons alcoolisées préférer quand on a de l’acné ?

Si vous devez boire, les options les « moins » pires pour l’acné seraient certainement celles qui contiennent le moins de glucides.

À ce titre, les alcools « forts » sont les moins glucidiques..

Brandy : 0 glucide
Téquila : 0 glucide
Rhum : 0 glucide
Vodka : 0 glucide

Cognac : 0 glucide
Whisky : 0,5 glucide

Saké : 2 g

En deuxième position

Viennent ensuite les vins :

Vin rouge : 1 à 3 g de glucides par verre
Vin blanc : 1 à 4 g de glucides par verre (plus le vin blanc est « sec » moins il contient de glucides)

Puis le champagne :

Champagne : 1 à 4 g de glucides par verre ((idem, plus le champagne est « sec » moins il contient de glucides)

Quelles sont les boissons alcoolisées les plus « à risque » immédiat d’acné ?

A priori ce sont les plus riches en glucides :

  • Cidre doux : 12,7 g par verre
  • Bière brune : 13 g par verre (contient également du gluten)
  • Bière forte : 15,18 g par verre (contient également du gluten)
  • Punch : 26,7 g par verre

Bien sûr, tous les cocktails sucrés (whisky coca, pina-colada…), à base de sirop  (kir royal …) sont des bombes à sucre, à éviter absolument.

Mes préférées : celles avec de l’eau gazeuse

Si vous mélangez l’alcool à de l’eau plate ou gazeuse, vous réduisez mathématiquement le montant de glucides dans le verre.

Vous réduisez ainsi vos risques d’acné.

Ainsi un verre de pastis avec une dose de 2,5 cl de pastis pur contiendra « seulement » 0,7 g de glucides par verre.

Le Spritz est ainsi relativement peu glucidique. On mélange du Campari avec du Prosecco, de l’eau gazeuse, des glaçons et des zestes d’orange.

Idem de l’Americano. On mélange du Campari avec du Martini et de l’eau gazeuse.

Ou mélangez avec des jus de légumes ou de fruits frais

On peut également jouer avec les jus de légumes. On obtiendra un Bloody Mary peu glucidique avec un verre de mélange de jus de tomate, un peu de vodka et du sel de céleri.

Autre option : les jus de fruit frais. Le Mimosa est un cocktail à base de champagne avec un peu de jus d’orange.

Il sera relativement peu glucidique si l’orange est fraichement pressée (mais le sera beaucoup plus si c’est un jus de fruit industriel).

De la même manière, la La Margarita sera peu glucidique avec un peu de téquila, du cointreau et du jus de citron jaune ou vert (avec beaucoup de glace pilée). Elle le sera beaucoup plus si on utilise un mélange industriel à la place du cointreau.

En conclusion :

L’alcool est associé aux célébrations et il peut sembler difficile de s’en passer.

Cependant, les bénéfices d’un arrêt pendant quelques mois sur la peau sont réels…

Si vous optez de boire, les boissons alcoolisées les plus pauvres en glucides (alcools secs, vin, champagne sec) sont de meilleures options pour l’acné.

À votre santé !

Références :

(1) Acute effect of alcohol on estradiol, estrone, progesterone, prolactin, cortisol, and luteinizing hormone in premenopausal women

T Sarkola 1, H Mäkisalo, T Fukunaga, C J Eriksson

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/10397281/

(2)  Acute effect of alcohol on androgens in premenopausal women
T Sarkola 1, T Fukunaga, H Mäkisalo, C J Peter Eriksson

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/10684783/

(3) Variation in the incidence of uterine leiomyoma among premenopausal women by age and race
L M Marshall 1, D Spiegelman, R L Barbieri, M B Goldman, J E Manson, G A Colditz, W C Willett, D J Hunter

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/9397113/

(4) Moderate Alcohol Consumption During Adult Life, Drinking Patterns, and Breast Cancer Risk
Wendy Y. Chen, MD, MPH; Bernard Rosner, PhD; Susan E. Hankinson, ScD; et al

https://jamanetwork.com/journals/jama/fullarticle/1104580

(5) Association of intakes of fat, dietary fibre, soya isoflavones and alcohol with uterine fibroids in Japanese women
Chisato Nagata 1, Kozue Nakamura, Shino Oba, Makoto Hayashi, Noriyuki Takeda, Keigo Yasuda

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/19459228/

(6) A metaanalysis on alcohol consumption and risk of endometriosis
Fabio Parazzini 1, Sonia Cipriani, Francesca Bravi, Claudio Pelucchi, Francesca Chiaffarino, Elena Ricci, Paola Viganò

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/23707678/

(7) Intestinal CYP2E1: A mediator of alcohol-induced gut leakiness
Christopher B. Forsyth,a,b,? Robin M. Voigt,a and Ali. Keshavarziana,c,d,e

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4297927/

(8) Alcohol Induced Alterations to the Human Fecal VOC Metabolome
Robin D. Couch ,Allyson Dailey,Fatima Zaidi,Karl Navarro,Christopher B. Forsyth,Ece Mutlu,Phillip A. Engen,Ali Keshavarzian

https://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0119362

(9) https://diabete-infos.fr/diabete-et-consommation-alcool/

(10) Bian X., Tu P., Chi L., Gao B., Ru H., Lu K. Saccharin induced liver inflammation in mice by altering the gut microbiota and its metabolic functions. Food Chem. Toxicol. 2017; 107:530–539. doi: 10.1016/j.fct.2017.04.045.

(11) Suez J., Korem T., Zeevi D., Zilberman-Schapira G., Thaiss C.A., Maza O., Israeli D., Zmora N., Gilad S., Weinberger A., et al. Artificial sweeteners induce glucose intolerance by altering the gut microbiota. Nature. 2014;514:181–186. doi: 10.1038/nature13793.

(12) Uebanso T., Ohnishi A., Kitayama R., Yoshimoto A., Nakahashi M., Shimohata T., Mawatari K., Takahashi A. Effects of low-dose non-caloric sweetener consumption on gut microbiota in mice. Nutrients. 2017;9:560 doi: 10.3390/nu9060560.

(13) Palmnas M.S., Cowan T.E., Bomhof M.R., Su J., Reimer R.A., Vogel H.J., Hittel D.S., Shearer J. Low-dose aspartame consumption differentially affects gut microbiota-host metabolic interactions in the diet-induced obese rat. PLoS ONE. 2014;9:e109841 doi: 10.1371/journal.pone.0109841.

(14) Bian X., Chi L., Gao B., Tu P., Ru H., Lu K. The artificial sweetener acesulfame potassium affects the gut microbiome and body weight gain in cd-1 mice. PLoS ONE. 2017;12:e0178426 doi: 10.1371/journal.pone.0178426

(15) Pearlman M, Obert J, Casey L. The association between artificial sweeteners and obesity. Curr Gastroenterol Rep. 2017 Nov 21; 19(12): 64. Doi: 10.1007/s11894-017-0602-0

Partagez cet article !

À propos de l'auteur : Emanuelle Haudegond

Emanuelle Haudegond est la fondatrice de beaute-pure.com, un site dédié au bien-être féminin hormonal naturel et à la beauté de la peau. Spécialiste de la peau, diplômée de l'état de Californie, elle a longtemps travaillé auprès de dermatologues et de chirurgiens plasticiens avant de fonder sa propre clinique de soins à Los Angeles. Elle a ainsi aidé des milliers de femmes de tous âges à retrouver santé de la peau et bien-être à chaque étape de la vie. Passionnée par la peau, guidée par des principes naturopathiques, elle donne au fil des articles de beaute-pure.com ses astuces pour une peau magnifique. Ancienne acnéïque, elle partage dans sa méthode "7 étapes vers une peau sans acné" sa philosophie d'un combat contre l'acné au naturel. Vous trouverez également dans son e-boutique une sélection de ses produits de soins préférés, adaptés aux peaux à problèmes, et des compléments alimentaires brevetés.

  • Bouchain dit :

    On peut prendre aussi en compte dans la qualification « moins pire » le fait que les boissons comme le vins, issus de fermentation, contiennent des probiotiques et des polyphenols (dans le raisins), qui les placent en effet dans les moins pires.
    Voilà juste pour ajouter un détail et ramener un peu ma science ?

  • La méthode !

    Vers une peau sans acné en 7 étapes

    Découvrez comment des milliers de femmes se sont délivrées de leur acné sans produits agressifs ni médicaments. Sûr, simple, et efficace

    JE COMMENCE !

    Titre

    Aller en haut