Alerte : et si votre acné était fongique?

Malassezia (Pityrosporum) Folliculitis

Cela ressemble à de l'acné, occasionne la même détresse que l'acné, mais si vous la traitez comme de l'acné, vous risquez de l'empirer... Qui est-ce ? L'improprement nommée "acné" fongique ou folliculite à Malassezia . Une condition que vous devez savoir reconnaître, surtout si les boutons vous démangent. À défaut, vous risquez de la traîner de nombreuses années !

Qu'est-ce que l'acné fongique ?

Si vous avez des boutons qui ne s'en vont pas, quoi que vous fassiez... et qu'ils vous démangent... vous avez peut-être affaire à une folliculite pityrosporum ou folliculite à malassezia

Folliculites à Malassezia

Ce n'est pas du tout la même chose que l'acné vulgaire, et il est vital de faire la distinction !

L'acné vulgaire (la "vraie", celle dont nous parlons beaucoup, sur beaute-pure.com) implique le développement de bactéries.

La folliculite à Malassezia, elle, implique le développement d'une levure, la Malassezia. Ce n'est donc pas techniquement une acné, mais une mycose, et cela fait toute la différence.

La présence de malassezia est normale

Nous avons tous, au niveau de la peau, un certain nombre de micro-organismes, une "flore".

Nous avons tous un peu de Malassezia en nous, sans le savoir.

Il n'y a donc pas, a priori, à s'en émouvoir.

Lorsqu'il y a excès de Malassezia, cependant, les choses deviennent plus compliquées. 

La Malassezia se trouve normalement principalement au niveau des follicules pileux (du coté des cheveux).

Mais en cas de crises, elle va se propager assez rapidement vers d'autres zones.

Cet excès conduit à des boutons qui ressemble énormément à de l'acné vulgaire

Ils peuvent être localisés au  niveau du visage, comme dans le décolleté, les épaules, le dos...

Ces boutons peuvent ressembler à de simples points blancs, mais également à des boutons rouges et infectés.

Même un oeil entrainé peut s'y laisser prendre.

Cela ressemble à de l'acné, mais cela n'en est pas !

Une petite recherche Google suffit à s'en convaincre (gallerie photos)

Qu'est-ce qui occasionne cet excès éventuel de Malassezia ?

En général, la Malassezia se développe de façon excessive quand il y a eu une baisse du système immunitaire.

Les porteurs du HIV en sont un exemple extrême (1). Mais il existe de multiples raisons pour que le système immunitaire soit temporairement affecté : un coup de stress, une maladie, de la fatigue, la grossesse...

Autant dire que tout le monde peut être concerné, à un moment ou un autre.

Pour les personnes souffrant d'acné, il peut cependant y avoir un facteur de risque supplémentaire.

En effet, le développement anarchique de la Malassezia a été souvent été rélié à la prise d'antibiotiques (2) (2bis).

Oui, vous avez bien lu : les antibiotiques peuvent parfois aggraver la l'excès de Malassezia.  

En clair, vous avez peut-être pris des antibiotiques pour une acné vulgaire, au départ.

Pour vous retrouver après avec une folliculite à Malassezia...

Et les deux conditions peuvent aussi facilement cohabiter.

On peut facilement avoir de l'acné vulgaire et une folliculite a Malassezia en même temps !

La vie est compliquée, je suis d'accord...

Comment reconnaître la malassezia ?

Le meilleur "indice" : les démangeaisons

L'indice le plus sûr est le fait que votre peau vous gratte excessivement.

Une acné vulgaire ne démange pas (à moins d'employer des produits trop agressifs, bien sûr).

La Malassezia, elle, peut être irrésistible. 

Voici d'autres indices, secondaires. La liste n'est pas exhaustive.

1. La Malassezia se développe particulièrement quand on la nourrit avec un corps gras. Elle se nourrit d'huile. Elle sera plus présente dan les zones riches en sébum (front, nez, menton, décolleté, dos...)

2. Elle aura tendance à empirer si on la nourrit d'huiles ou de crèmes.

3. Elle adore quand il fait chaud et humide. Elle empire particulièrement l'été.

4. Elle privilégie les endroits qui sont fermés. Toute occlusion de la peau (vêtements serrés, cosmétiques occlusifs) la renforcera.

5. Si vous avez d'autres problèmes fongiques (pellicules, tinea versicolor, excès de candida albicans, pied d'athlète...), vous êtes probablement plus à risque d'excès de Malassezia. 

6. La Malassezia non seulement résiste, mais souvent empire avec les antibiotiques. Si votre acné vous semblé pire après un traitement par antibiotique, c'est également une piste. 

Que faire si vous soupçonnez une folliculite à Malassezia ?

1. Dans un premier temps, vous pouvez tenter une expérience. Il s'avère souvent que certains shampoings anti-pelliculaires peuvent modérer la Malassezia.

Vous pouvez donc les employer sur votre peau, en les laissant poser au moins cinq minutes pour être efficaces.

?Les ingrédients à rechercher dans ces shampoings :

  • pyrithione zinc
  • ou selenium sulfide

Il faut également éviter les vêtements synthétiques collantsSe doucher rapidement après le sport.

Il faut souvent améliorer sa digestion et équilibrer sa flore intestinale, donc manger plus de végétaux pour les fibres.

Boire plus d'eau. 

Les probiotiques peuvent être envisagés.

Cela peut-être suffisant, si votre problème est modéré.

2. Si votre problème est plus sévère, je vous conseille fortement d'aller voir un dermatologue.

Un dermatologue peut très rapidement diagnostiquer une folliculite à Malassezia.

Il prendra vraisemblablement un petit échantillon de peau (cela ne fait aucun mal, rassurez-vous !).

Vous serez alors fixé une bonne fois pour toute.

Par ailleurs, il vous prescrira très probablement un traitement antifongique local.

Ces traitements sont efficaces (3).

Ils sont souvent nécessaires pour "endiguer" une crise, si c'est votre cas. 

Un bon dermatologue est un ami.

Dans les cas les plus forts, on vous donnera peut-être un traitement fongique oral

Petite astuce pour en augmenter l'efficacité du fongicide oral (c'est ce que nous recommandions à la clinique californienne pour laquelle je travaillais, et ça marchait bien !) : 24 h après la prise du médicament oral, prévoyez une séance de gym pour transpirer à profusion. Le médicament passera par la sueur au niveau du follicule pileux, et l'action de celui-ci sera renforcée. 

Quelle Cosmétique naturelle pour la Folliculite a Malassazia (Acné fongique) ?

OK. J'aimerais vous dire qu'une fois traité par le médicament, vous êtes débarrassé à vie de la folliculite à Malassezia. 

Malheureusement, ce n'est pas mon observation. Je vois beaucoup de récidives...

L'une des raisons, c'est que cette levure adore tous les corps gras.

Il devient difficile de s'hydrater correctement, de se maquiller... sans que les lésions ressurgissent.

En cosmétique naturelle, cela veut dire :

Se priver des huiles végétales, hélas.

Cela veut dire toute Huile végétale, toute Crème (sniff...).

Du coup, l'hydratation cutanée est compliquée.

Le gel d'Aloe vera est cependant une bonne option possible.

L'acide Salicylique reste généralement bien toléré.

Le miel de Manuka, pur, en masque, est également une bonne ressource.

Ne pas utiliser en revanche  la crème au miel de Manuka, car c'est une crème, donc elle contient des huiles. 

Selon mon expérience, la Soie au contact de la peau la nuit (taie d'oreiller en soie) est souvent utile.

Elle contribue à ne pas encourager la propagation.

À venir : Quelle Cosmétique naturelle pour la Folliculite a Malassazia (Acné fongique) ?

Knowledge is power ! (Sir Francis Bacon, 1597)

RÉFÉRENCES

(1) David Rosenthal, MD; Philip E. LeBoit, MD; Lesley Klumpp; et al Human Immunodeficiency Virus-Associated Eosinophilic Folliculitis Arch Dermatol. 1991;127(2):206-209.

(3) James E. Fulton Jr., MD; James Leyden, MD; Richard Marples, BM, MSc Gram-Negative Folliculitis in Acne Vulgaris Arch Dermatol. 1968

(2bis) Richard M. Rubenstein, MDa and Sarah A. Malerich, Malassezia (Pityrosporum) Folliculitis, J Clin Aesthet Dermatol. 2014 Mar;

(3) Katherine Ayers, BA; Susan M. Sweeney, MD; Karen Wiss, MD Pityrosporum Folliculitis
Diagnosis and Management in 6 Female Adolescents With Acne Vulgaris Arch Pediatr Adolesc Med. 2005

A propos Emanuelle Haudegond

Emanuelle Haudegond est la fondatrice de beaute-pure.com, un site dédié au bien-être féminin hormonal naturel et à la beauté de la peau. Spécialiste de la peau, diplômée de l'état de Californie, elle a longtemps travaillé auprès de dermatologues et de chirurgiens plasticiens avant de fonder sa propre clinique de soins esthétiques à Los Angeles. Elle a ainsi aidé des milliers de femmes de tous âges à retrouver santé de la peau et bien-être à chaque étape de la vie. Passionnée par la peau, guidée par des principes naturopathiques, elle partage au fil des articles de beaute-pure.com sa philosophie et ses astuces pour une peau magnifique et une vie de femme au naturel. Vous trouverez également dans son e-boutique, beaute-pure-boutique.com, une sélection de ses produits de beauté préférés, adaptés aux peaux à problèmes, et des compléments alimentaires brevetés.

, , ,

  • Eloli dit :

    Bonjour Emanuelle, tout d’abord je voulais vous remerciez car grâce à vous j’ai complètement changer ma routine et appris à prendre soin de mon visage et j’ai vu ma peau changer !! Mais Malgré sa j’ai toujours de l’acné au niveau de la mâchoire et des joues, ce sont des boutons enflammées qui ce résorbe en 1/2semaines (j’utilise un sérum de chez Typology à base d’acide Salycilique et de zinc que j’applique localement avant de dormir) le problème c’est que sa me demange mais légèrement donc je me contrôle et prend sur moi pour pas gratter, et c’est surtout après le démaquillage à l’huile de jojoba je me demande donc si je ne suis pas victime de cette levure…
    Dans l’attente de vous lire 🙂

  • Lulu dit :

    Bonjour,
    Merci pour cet article très intéressant.
    Y a-t-il une différence entre l’acné fongique que vous évoquez dans cet article, et la dermite sébborhéique ?

    Pour ma dermite sébborhéique du cuir chevelu (que j’ai d’ailleurs du mal à distinguer du psoriasis) j’utilise un shampoing de la marque Indemne de la gamme « Poil à dégratter » qui s’avère très efficace dans mon cas.
    La marque propose aussi une lotion (que je n’ai jamais essayée) pour le cuir chevelu et le visage, pour calmer les démangeaisons et la dermite sébborhéique.
    Vous déconseillez les corps gras et ce produit en contient. Mais la marque vante ce produit pour sa capacité à diminuer la dermite sébborhéique. Qu’en pensez-vous ? Se pourrait-il que ce produit, appliqué localement sur les zones touchées, puisse diminuer l’acné fongique/la dermite sébborhéique ?

    En voici les ingrédients :
    Esters Gras Végétaux, Huile de Noyau d’Abricot, Squalane Végétal, Huile Essentielle de Cade, Huile Essentielle de Coriandre, Huile Essentielle de Camomille, Ether Gras Végétal, Alcool Gras Végétal, Vitamine E, Parfum, Allergène naturellement présent dans les Huiles Essentielles.

    J’ai une troisième et dernière question.
    J’ai acheté un masque en soie pour la nuit. Mais j’ai de la DS entre les sourcils. Est-ce une bonne idée d’utiliser le masque qui va « enfermer » la peau ? N’y a-t-il pas un risque de développement de la levure ?

    Merci de m’avoir lue 🙂

    • Bonjour Lulu,
      1. Ces deux conditions sont un développement incontrôlé de la levure Malassezia
      2. La levure Malassezia se nourrit d’huile. Je ne la nourrirais donc pas avec une/des huiles végétales
      3. Je ne pense pas que le masque soit un vrai souci…

  • Charlotte dit :

    Bonjour Emmanuelle,
    « L’acné » que j’ai depuis 3 ans sur le torse/poitrine ressemble vraiment à la folliculites malassezia, j’ai acheté un shampoing qui présente du pyrithione zinc de chez bioderma (Nodé DS+). Dois je l’utiliser tous les jours pendant ma douche et laisser poser 5 min ? Ou faut-il le faire que quelques fois par semaine ?
    Cela fait 4 jours de suite que je l’utilise et je n’ai plus de démangeaison, beaucoup moins de nouvelles lésions.

    Je vous remercie de votre réponse et merci pour vos précieux articles

    Charlotte

    • Heureuse d’avoir pu être utile Charlotte. Oui, vous pouvez le faire plusieurs fois par semaine: 3/4 fois par exemple, en veillant à ne pas trop assécher la peau quand même, jusqu’à amélioration complète. Attention ensuite surtout à ne pas « nourrir » la malassezia avec des huiles végétales ou des crèmes (qui sont toujours un mélange huile+eau). Le Gel d’aloe vera est OK.

  • Iza dit :

    Bonsoir Emanuelle, j’ai lu votre article sur l’acné fongique avec attention, et je pense que vous me permetteez de mettre le doigt sur l’un de plus gros problème de ma vie (nan nan j’exagère pas, quand on est sans arrêt avec des boutons/microkystes/plaques/etc qui grattent, brûlent, lancent, etc. y a un moment où ça devient un véritable fléau quotidien) J’aurais une question, par rapport à la « folliculite à malassezia » parce que votre article évoquant un grand nombre des symptômes de mon acné (en particulier les démangeaisons) j’ai tapé ce nom dans google, et suis tombée directement sur « dermite séborrhéique » et j’en ai justement une, depuis plus de dix ans au niveau du cuir chevelu. Mon acné est apparu peu de temps après (j’ai commencé à avoir des poussées d’acné vers 20 ans, alors qu’avant j’avais quelques boutons qui se battaient en duel) J’ai essayé un tas de traitements qui n’ont fait qu’aggraver l’état de ma peau, et finalement pris du roaccutane pendant 2 ans et demi. Durant ma cure de roaccutane, je n’avais plus de bouton ET plus aucune trace de ma dermite séborrhéique au cuir chevelu. A l’arrêt s’est resté à peu près stable environ 6 mois…puis la dermite séborrhéique du cuir chevelu est revenue en force…. et l’acné aussi… on m’a dit que je devais avoir un problème hormonal, le médecin a dosé un tas d’hormones, mais tout était bon. Suite à votre article, et au lien direct entre la folliculite à malassezia et la dermite séborrhéique, je suis en train de me demander si ce ne serait pas cette dermite qui se serait étalée sur mon visage….(j’étais également recouverte de boutons dans le dos, les épaules, et le décolleté avant le roaccutane…comme par hasard hum) le roaccutane stoppant la dermite séborrhéique, si c’est ça qui me provoque mon acné, c’est logique que l’acné soit parti sous traitement (comme la dermite du cuir chevelu) et que l’arrêt du traitement ai permis au champignon de revenir et proliférer, d’où le retour des plaques au cuir chevelu, et de l’acné au visage, puis qui revient au niveau et du décolleté… Est-ce que cela vous paraît plausible ?

    Aujourd’hui je n’utilise plus que des produits naturels, HE d’arbre à thé, hydrolats, mais ma peau est très sèche, elle me tire et fait mal, mais dès que je mets un produit hydratant les boutons germent comme des bourgeons en plein été ! Résultat je mets un gel d’aloé véra, plusieurs fois dans la journée, mais malgré tout je vois bien que ma peau est très sèche…et comme la sécheresse peut donner de l’acné….c’est un cercle infernal.

    Merci pour vos conseils, et vos articles fortement intéressant.
    Iza

    • Bonjour Iza, oui, votre analyse est à mon avis très plausible. Le développement de la Malassezia serait à l’origine de la dermite et de la fausse acné. Comme cette levure se nourrit d’huile, elle sera allégée par le roaccutane. Mais un traitement anti-fongique (local ou oral) aurait probablement été suffisant… Pour le soin de ce type de peau, oui, ce n’est pas évident, surtout pour hydrater, car il faut éviter tout type d’huile végétale + les esthers. Je vais écrire un article à ce sujet. En attendant, je tenterais cet hydratant dans votre cas. C’est ce que j’ai trouvé de plus facile à trouver en France comme hydratant compatible Malassezia, au regard de la formulation. Vous me direz ce que vous en avez pensé, d’accord ? Et oui, l’HE arbre à thé est utile pour la Malassezia, ainsi que les masques purs de Miel de Manuka. Travailler en interne, sur la flore intestinale, est excellent en accompagnement. La flore interne influe sur la flore externe. Une cure de prébiotiques 5 M puis 10 M est généralement une bonne idée.

      • Brigitte dit :

        Bonsoir,

        L huile essentielle de manuka est elle aussi utile contre la Malassezia ?

        Je lis que vous conseillez d arrêter toute huile végétale sur la peau.
        J ai en effet l habitude d appliquer des huiles comme chanvre, macadamia, …je vais donc cesser .

        En revanche, je prends des compléments alimentaires d huile d onagre et bourrache car ma peau corps est très sèche, la peau du visage fine et sèche..sans véritablement de zones médianes grasses . Dois je cesser de prendre ces compléments ? Je précise mon âge 71 ans , et je n ai jamais eu de problème d acné juvénile…..

        j ai consulté récemment une dermatologue à l hôpital st louis à Paris qui a diagnostiqué une dermite seborrheique ….ailes du nez . Car j avais des démangeaisons très fortes voire brûlures .elle a prescrit une pommade antifongique. Qui a bien amélioré les ailes du nez , mais les rides vers la bouche présentent de temps en temps des rougeurs et mini boutons.
        C est la raison pour laquelle je vous demande si je peux utiliser l huile essentielle de manuka. Pure ?

        Je prends régulièrement des probiotiques.

        Merci d avance pour votre réponse et grand merci pour vos conseils ..je viens de découvrir votre blog.

        Brigitte

        • Bonjour Brigitte, j’aurais plutôt tendance à vous conseiller en interne le Dermatone et le Coillagène marin pour le moment, c’est à dire plutôt des huiles de poisson et de l’extrait de framboise et des céramides, ce qui est hydratant, anti-inflammatoire, redensifiant, protecteur et apaisant pour le Dermatome; et le Collagène marin, qui repulpe et hydrate la peau rapidement). En externe, PAS D’HUILES VÉGÉTALES, DE CRÈMES, et on évite l’usage prolongé de la crème anti-fongique si elle contient un corticoide, car ce la affine à terme la peau de manière irréversible ! Pas d’huile essentielle de manuka pure, cela va bruler la peau. Il faut toujours diluer. Mon conseil est plutôt pour le moment d’utiliser seulement et uniquement du Gel d’aloe vera pur BIOFLORE et de l’eau de la RP, de nettoyer le moins souvent possible, de vous contanter de pulvériser de l’eau de la Roche-Posay (bouteille blanche, en pharmacie) quand ça démange, puis d’appliquer sur peau humide le Gel d’aloe vera pour BIOFLORE. et de faire l’essentiel du travail en interne avec les compléments cités. Vous me recontactez au bout de deux semaines de cure et de régime minimum sur la peau, d’accord ?

  • Justine dit :

    Bonjour Emanuelle et merci pour cet article qui comme toujours m’aura appris de nouvelles choses!
    Je me demandais ce que vous pensiez des bains de vapeur pour le visage pour une peau sensible qui fait beaucoup de points noirs, microkystes et parfois de gros boutons? Si vous le recommandez, à quelle fréquence et surtout selon quel protocole (nettoyer le visage avant ou après?que faire après le bain de vapeur pour ne pas « étaler » les toxines partout sur le visage?).
    Merci encore pour tout ce que vous faites!

  • Jeanne dit :

    Bonjour,
    Pourriez vous me dire quand votre article sur les cosmétiques à utiliser va sortir?
    Merci beaucoup

  • STEPHANIE dit :

    je pense vraiment que c est ce que j ai merci de mettre un nom sur cette maladie de peau qui m empeche de vivre au quotidien.pouvez vous me dire avec quoi je dois me demaquiller et me laver le visage desormais car j avoue que je suis perdue……

  • Stéphanie dit :

    Bonjour, j’ai ce type d’acné depuis deux ans et je n’arrive pas à m’en débarrasser. Ma dermatologue m’a prescrit une crème antifongique qui me ruine la peau sans résultat sur le long terme. J’ai revu toute mon alimentation (plus de gluten ni lait ni oeufs car j’y suis intolérante), me suis mise au sport, j’essaye de renforcer mon système immunitaire car il est faible (douches chaudes/froides, hijama). J’aimerais beaucoup connaitre votre avis et suis preneuse de toute forme de conseil pour venir à bout de ce mal qui effectivement, en plus d’être inesthétique, est « douloureux », car il démange ! De plus niveau cosmétique, je n’ose plus le changement car il ne faut pas de produit à base d’huile or, la peau est déshydratée avec une apparence dénutrie. Merci de vous intéresser à ce problème en tous cas.

  • Betty dit :

    Bonjour,
    Je viens de lire l’article et je présente tous ces symptômes.je crois que je viens enfin de mettre un mot sur ce dont je souffre.J’ai vu beaucoup de dermatologues,allergolologue ils ne m’en ont malheureusement jamais parlé.tjrs prescrit roaccutane et tetralysal dont je viens de faire une cure de 3 mois qui a certainement aggravé mon cas car depuis mycoses vaginales,mycoses aux ongles des pieds…mon oeil droit est depuis des années rouge,gonflé et comme infecté.est ce lié ?
    Je prends du bellozal pour traiter cette  »acné » qui selon moi était due à mon allergie accariens,poussières.mais effectivement malgre que je le prends ca fait quand même surface….d’où je suis sur à 99% qu’il s agit de cette levure/mycose.QUE ME conseillez vous pour m’en sortir?
    Merci.

  • Valérie dit :

    Bonjour Emanuelle et toute l’équipe de beauté pure,

    (je vous prie de m’excuser pour ce long roman, mais votre article a eu un écho particulier !)
    J’ai 24 ans et cela fait environ 1 ans que j’applique progressivement votre méthode. Aujourd’hui j’ai modifié mon alimentation, je multiplie les légumes, je réduis le sucre et les produits laitiers, je fais des tisanes presque tous les jours et je me suis mise récemment au jeune intermittent !
    J’ai appliqué depuis plusieurs mois la routine nettoyage jojoba + savon Lemme Bee ou rhassoul, j’applique ensuite (à peine) une goutte HE tea tree à une noisette de jojoba + une crème hydratante (joveda le soir, avène tolérance peau sensible le matin –> sans crème hydratante ma peau devient sèche). J’ai un score de 40 à votre test de sensibilité. Même si je constate une nette amélioration la partie n’est pas gagnée, j’ai toujours des points noirs et des boutons (rouges et blancs) au niveau des joues, en ce moment au niveau des lèvres et sur le menton principalement. Ils mettent du temps à partir et laisse une marque rouge longtemps du coup j’ai beaucoup de cicatrices.

    A la lecture de cet article sur l’acné « fongique », ça m’a frappé : quand j’ai une poussée, ça a effectivement tendance à me gratter, j’ai parfois des apparitions de plaque rouge qui généralement disparaît dans l’heure. Je laisse ces démangeaisons tranquille, je les ignore pour ne pas causer de problèmes à ma peau.
    Il faut savoir que l’année dernière j’ai vécu un an à Taïwan (climat chaud, très humide, ensoleillé, air et eau pollué… le top quoi !). J’y ai débarqué avec une belle peau (roaccutane pendant 6 mois 2 ans auparavant, ça avait bien marché) mais au bout de 6 mois l’acné a refait surface, doucement mais surement, en même temps que mon cuir chevelu s’est mis à sérieusement me démanger. De retour en France (été 2018) grâce à vos conseilles ma peau s’est améliorée, au niveau du cuir chevelu ça me gratte toujours mais moins et j’ai des pellicules alors que je n’en avais jamais eu de ma vie.

    Je voulais simplement avoir votre retour vis à vis de ma situation, si vous pensez que ça peut être une piste à explorer et si vous avez des conseils pour mon problème de cuir chevelu, pour l’instant les produits que j’ai pu utiliser n’ont guère été efficaces…

    Un grand merci pour tout ce que vous faites !
    Valérie

  • Aurore B dit :

    Merci pour cet article très intéressant sur une forme d’acné que je ne connaissais pas du tout !

  • Nisrine dit :

    Bonjour Emmanuelle, cet article sur l’acné fongique est intéressant. Peut-être que je suis concernée car j’ai quelques boutons enflammés qui résistent et grattent un peu.
    En ce moment, j’essaie de boire du kéfir fait maison (de fruits et de lait). Je trouve que mon acné a augmenté (serait-ce un résultat détox?) . Il faut dire aussi que je mange du fromage de chèvre , ou à base de lait cru de vache fermier – je n’ai trouvé du lait cru fermier de chèvre que ce samedi et j’ai été loin pour ca (à 66 kms de mon domicile) et il n’est pas bio mais bien fermier/naturel.
    Je compte continuer à préparer le kéfir de lait maison à base de lait cru de chévre. J’espère que cela m’aidera. Le kéfir a-t-il un effet détox ?
    Merci.

  • Ana dit :

    Merci EMMANUELLE ! Merci! Je crois que là , pour mon cas, vous venez de mettre le doigt sur quelque chose, car mon acné me démange! Particulièrement après certains repas, est ce possible pour l’acné fongique? Mon acné est principalement rétentionnelle, point noir, microkyste, kyste autour des lobes d’oreilles, et dans le dos , parfois, de gros boutons qui ne partent pas, ou très lentement, donc je me demande si je n’ai pas les deux types d’acnés, pouvez vous m’éclairer sur les kystes/microkystes se situant autour des lobes d’oreilles et sur ceux-ci, sur leurs significations par rapport à une alimentation, un organe? ( désolé pour les détails, mais se sont des tout petits points blanc /microkystes qui démange, s’en vont très facilement sous la pression des doigts et détail peu ragoutant, dont la substance qui en sort sent très très fort, pouvez vous m’éclairer sur la cause de ceux ci?)
    Comme vous le dites dans l’articles, je remarque une amélioration lorsque je prend soin de mes intestins ( prise de psyllium , Kefir et Bain dérivatif), car mon transit et sinon extrêmement lent, et je remarque aussi la différence sur mon humeurs et mes idées noirs.
    Merci beaucoup pour tout votre travail et le temps que vous prendrez à lire et répondre à mes questions
    Belle journée

  • Stéphanie dit :

    Si cela ne démange vraiment qu’occasionnellement, y a t’il à s’inquièter ?

  • >