(Arrêt pilule) 7 gestes simples et faciles ! PARTIE 3

Cet article est le troisième d’une série de réflexions consacrée à l’arrêt de la pilule.

J’espère qu’il saura vous aider !

Partie 1  Réfléchir à sa situation particulière.

Partie 2  L’arrêt des pilules spécifiquement anti-acné.

Partie 3  Pilules classiques et acné légère, le Gattilier.

Partie 4  Quand ce n’est pas l’arrêt qui est la cause… Les acnés hormonales.

Nous l’avons vu dans les articles précédents : arrêter la pilule ne signifie pas la même chose pour toutes !

Pour une pilule spécifique « anti-acné » (de type Diane 35 ou Jasmine) un arrêt progressif peut vous être utile…

Mais il faut aussi considérer ces deux cas de figures :

– vous aviez PEU d’acné avant la pilule

– vous aviez BEAUCOUP d’acné avant la pilule

… Dans les deux cas, un certain nombre de gestes simples et faciles peuvent vous faciliter la vie.

Attention cependant : si vous aviez beaucoup d’acné avant pilule, d’autres stratégies sont à mon avis nécessaires. Nous en reparlerons dans l’article 4.

La pilule peut accentuer certains phénomènes

La prise de pilule pendant de longues années peut changer notre corps de plusieurs manières.

Portrait , headshot Scared, afraid woman on white background– Par exemple, certaines pilules peuvent altérer la tolérance au glucose de certaines femmes.cake_1a

Pour dire les choses simplement, si y vous êtes génétiquement prédisposée, vous pouvez réagir de manière plus forte face à certains glucides à cause de la prise de pilule.

En clair, vous aurez plus facilement tendance à avoir des boutons face aux glucides dits « à index glycémique élevé ».

Il est possible de devenir progressivement moins sensible face à ces glucides, mais il faut généralement plusieurs mois. En attendant, si votre tolérance est faible, vous avez tout intérêt à éviter ce type de glucides pour l’instant.

– Par ailleurs, la pilule peut facilement induire également des phénomènes de carences en vitamines en minéraux.

L’une d’entre elle concerne la vitamine B6, dont nous avons besoin pour fabriquer naturellement de la progestérone. C’est pourquoi à l’arrêt de la pilule, certaines femmes se retrouvent en situation de dominance en œstrogènes : leur taux d’œstrogènes est trop fort par rapport à leur progestérone.

Par ailleurs, il semblerait que les femmes placées sous contraceptifs oraux aient des niveaux sanguins de zinc moins élevés que la moyenne, ainsi que de magnésium.  Or, ces deux minéraux jouent un rôle important pour lutter contre l’acné et retrouver des menstruations régulières.

Enfin, deux des nutriments dont les taux sont fréquemment bas chez ma clientèle sont la vitamine A et la vitamine D.

– Qui dit pilule dit médicament. La prise continue de médicaments peut sensiblement épuiser le foie. Or, le foie est un organe très important car il agit sur la régulation hormonale naturelle. Le foie peut alors s’avérer incapable de vous aider au moment où vous en avez particulièrement besoin.

Voilà ce qui peut à mon avis vous aider :

1. Combler les carences

Healthy-Foods-HD-Wallpapers-1-2– Ayez une alimentation saine, équilibrée et très variée. C’est le moment de rechercher les aliments les plus riches en nutriments possibles, pour vite compenser certains déficits.

Alors il faut revenir aux bases : pas de « calories vides », et misez sur des ingrédients divers, frais et de qualité. Pensez par exemple à faire le plein de vitamines avec les smoothies verts.

– Vous aurez de meilleures chances d’assimiler correctement vitamines et minéraux si votre flore intestinale est en bonne santé. Pensez aux aliments lacto-fermentés et éventuellement à une cure de probiotiques de bonne qualité.

– Un complexe de vitamines B (qui comprend la B6), ainsi qu’un apport en magnésium et en zinc peuvent être utile en ce moment. Une étude datant de 2011 a clairement établi que les niveaux en vitamine B6 pouvaient être nettement trop bas chez les femmes sous pilule. Un certain type d’aménorrhée, occasionnée par des niveaux élevés de prolactine, a même pu être traitée avec succès avec une supplémentation en vitamine B6.

2. Gardez votre glucose stable.

C’est la base pour éviter les problèmes. Adoptez une alimentation à index glycémique modéré. Cela passe par choisir certains glucides plutôt que d’autres, et souvent à en manger moins.

Nous avons parlé dans le blog du pain idéal pour l’acné, de sandwichs sans pain, et nous vous donnerons régulièrement d’autres recettes anti-acné.

En attendant, c’est le moment idéal pour manger peu/pas de sucres et pour découvrir les tables d’aliments à IG modéré. Celle-ci, par exemple, est facile à imprimer.

Le_Nouveau_R__gi_5418921f2afb4Si vous avez besoin de plus d’aide, j’aime personnellement en français le livres d’Angélique Houlbert et Elvire Nérin, Le Nouveau Régime IG, aux éditions Thierry Souccar.

Je le trouve simple et bien conçu.

 

fdlMon « Petit guide de l’alimentation anti-acné« ,

pour celles inscrites à notre méthode avancée,

a également été conçu pour un usage pratique au quotidien.

 

 

3. Éliminez les hormone synthétiques

– L’apport de fibres peut aider à évacuer plus rapidement les excédents d’hormones synthétiques. Veillez donc à un bon apport de fibres pour que cette période charnière soit la plus courte possible.

berriesSouvent, nous tolérons plus facilement les fibres solubles que les fibres insolubles (ces dernières se trouvent dans les céréales complètes et peuvent irriter certains intestins).

Les fibres solubles se transforment en une sorte de gel dans les intestins. Les agrumes ont le taux le plus élevé de fibres solubles, ainsi que les baies (fraises, mûres, groseilles…), les abricots, les dattes, les mangues et les poires.  Les légumes féculents, de type patates douces, carottes, navets, en contiennent également beaucoup, ainsi que les choux de Bruxelles, les courges, les courgettes et le brocoli.

Le psyllium est également une fibre douce et peut augmenter votre apport en fibres douces. Il peut donc constituer une aide d’appoint.

4. Chouchoutez votre foie

– Le travail du foie est crucial pour favoriser l’élimination naturelle des hormones. Pensez avant tout à supprimer ce qui le dérange profondément : le stress et les émotions négatives, l’alcool, les médicaments, les toxiques d’une manière générale.

foie-humain-en-images-de-synthese-illustration_15318_w250Le foie est un organe sensible qui aime avant tout qu’on ne l’agresse pas ! Donc supprimez ces poisons, il vous dira merci.

Le foie se débarrasse des oestrogènes excessives en deux phases : la phase dite « d’oxydation » et celle « de conjugaison ». Vous pouvez l’aider dans cette dernière phase en lui apportant des aliments soufrés : les jaunes d’oeufs, l’ail, l’oignon, les choux de toute sorte en sont riches, et/ou en lui apportant du MSM.

Puis, pour soutenir son action, il peut être judicieux d’entreprendre doucement une cure de silymarine qui renforce le foie et l’aide à mieux fonctionner. Les études démontrent que la silymarine est capable d’augmenter significativement les taux de glutathion (jusqu’à 30 %). Notre capacité à éliminer les hormones excédentaires dépend essentiellement du glutathion.

5. Fabriquez des hormones naturelles

cs_eggsC’est un point méconnu, mais c’est une véritable hérésie de manger « Low-Fat » quand on tente de rééquilibrer ses hormones.

La raison en est simple : c’est à partir de lipides de bonne qualité et de cholesterol que votre foie fabrique des hormones.

Vous avez donc grand besoin de bonnes graisses, je ne le dirais jamais assez. Si vous avez besoin de fabriquer de la progestérone, il vous les faut absolument.

Quelques exemples de « bonnes graisses » : les avocats, les olives, les poissons gras, le jaune d’oeufs, la noix de coco, le beurre à base de lait cru bio de vache en pâturage, les viandes d’animaux élevés en pâturage, les amandes…

Alors ne vous privez surtout pas de ces aliments, ce serait dommageable dans votre cas.

6. Entraînez vos rythmes circadiens

Les rythmes circadiens sont des rythmes biologiques qui suivent un rythme de 24 heures. Ils ont un impact sur notre physiques, notre mental et notre comportement. Par exemple, ils influencent la température corporelle, le niveau de cortisol (hormone du stress, très importante) et la production hormonale, notamment la production d’hormone de croissance, la prolactine, l’hormone lutéinisante, l’hormone folliculo-stimulante et la leptine.

Bref, des perturbations, même légères, de vos rythmes circadiens peuvent avoir des répercutions sur votre cycle. Il a été clairement établi que des perturbations de ces rythmes (par exemple au cours de jet-lag) pouvaient sensiblement dérégler la fertilité des femmes.

Dans notre monde moderne, où nous vivons sans cesse face à des écrans et à la lumière artificielle, nos rythmes circadiens peuvent facilement se dérégler.

o-BLUE-LIGHT-SLEEP-facebookPlus d’une douzaine de facteurs jouent sur nos rythmes circadiens. Deux d’entre eux sont très importants : il s’agit de l’exposition à la lumière et du sommeil.

Il est très important pour réguler vos rythmes, que vous ayez accès à de la lumière naturelle pendant le jour et que ne soyez pas exposée à de la lumière « bleue » dès la nuit tombée. La lumière bleue est celle émise par les ordinateurs, écrans TV , smartphone, etc. Il a été prouvé que ce type d’exposition jouait un rôle inhibiteur de la mélatonine, ce qui perturbe la qualité du sommeil et dérègle notre horloge interne.

En conséquence, vous avez tout intérêt à aller dehors pendant la journée pour avoir de la lumière naturelle. Surtout, réglez votre sommeil le plus proche possible de l’obscurité naturelle. Si vous pouvez le faire, couchez-vous quand le soleil se couche. Il existe de fortes évidences que cela peut fortement influencer positivement la reprise d’un cycle.

7. Ne chercher pas à réinventer la roue

Les bases d’une bonne hygiène de vie sont bien connues, pourtant on les oublie souvent : restez hydratée, dormez bien, faites de l’exercice (sans en faire de trop, ça peut donner de l’acné !) et restez zen.

C’est très classique, mais c’est indispensable à cette période.

Avez-vous intérêt à prendre du Gattilier ?

Le gattilier est une plante traditionnellement utilisée pour la régulation hormonale féminine. Certaines femmes ne jurent que par elle.

Bien que son mécanisme d’action ne soit pas complètement élucidé, elle semble particulièrement utile pour normaliser l’équilibre entre progestérone et œstrogènes.

Mais si vous n’aviez pas, ou peu d’acné avant pilule, cet équilibre devrait pouvoir se faire naturellement… Personnellement, je trouve peu sage de prendre du Gattilier sans être suivie par un thérapeute qualifié.

D’autant que cet équilibre progestérone/œstrogènes peut être le problème… ou pas.

Ce qui m’amène au point suivant : il n’y a pas une acné hormonale… mais plusieurs.

J’en parle dans le prochain article !

A propos Emanuelle Haudegond

Emanuelle Haudegond est la fondatrice de beaute-pure. Elle est l'auteur de la méthode gratuite "Vers une Peau sans Acné en 7 étapes" et de la méthode avancée "Méthode Peau-Zéro-Défaut", pour les peaux à problèmes. Diplômée de l'état de Californie, elle a longtemps travaillé auprès de dermatologues et de chirurgiens plasticiens avant de fonder sa propre clinique de soins esthétiques à Los Angeles. Passionnée par la peau, guidée par des principes naturopathiques, elle partage au fil des articles sa philosophie et ses astuces pour une peau magnifique. Vous trouverez également dans son e-boutique, beaute-pure-boutique.com, une sélection de ses produits de beauté préférés, adaptés aux peaux à problèmes, et des compléments alimentaires brevetés.

, , , , , , , , , , , , ,

89 Responses to (Arrêt pilule) 7 gestes simples et faciles ! PARTIE 3

  1. Lou 27 Déc, 2016 à 4:21 #

    Bonjour Emanuelle,

    Merci pour cette mine d’or de conseils que je vais m’empresser de suivre et votre approche très pédagogue.
    Je me permets de solliciter vos conseils car je subis une énorme poussée d’acné depuis un mois qui je le sens va durer et cela me désespère, énorme coup au moral…
    J’ai été mise sous mercilon (3eme generation) quasiment dès que j’ai été réglée, vers mes 14 ans et je l’ai prise en continu jusqu’à il y 6 mois, où, célibataire, j’ai décidé d’arrêter la pilule. J’ai 28 ans, j’ai donc passé presque la moitié de ma vie sous pilule…
    Depuis à peine 2 ou 3 ans, il m’arrivait d’avoir parfois quelques micro kystes même sous pilule, depuis mon emmènagement à Paris, à mon avis à cause du stress et de la pollution, et souvent juste avant ou juste après mes règles. Mais jamais plus d’un ou deux à la fois, et très localisés.
    A l »arrêt de ma pilule en juillet j’ai été plutôt rassurée de voir que ma peau le prenait plutôt bien, quelques boutons de temps à autre mais rien d’anormal. Mais là depuis un mois, j’ai carrément des plaques de microkystes rouges et gonflés des deux côtés de la machoire qui remontent presque jusqu’aux joues, et des petits boutons incolores et granuleux.
    J’ai acheté une cure anti imperfections à base d’huiles végétales chez indemne et je suis cette routine depuis 3 semaines sans grand succès pour l’instant.

    https://www.indemne.fr/fr/coffrets-cadeaux/53-coffret-inespere.html

    Mes règles reviennent petit à petit, tous les 1 mois et demi, mais je sens que tout commence à se régulariser…

    Mais que faire contre ces boutons ? Mon frère qui est en médecine me conseille des crèmes à base d’adapelene et de peroxyde de benzoyle mais je ne souhaites pas mettre de choses trop aggressives sur ma peau.

    Devrais-je entamer une cure de zinc et de vitamines B6 pour commencer ? Est ce que ma peau sujette aux microkystes même sous pilule serait devenue acnéique depuis mon adolescence et cela va t-il devenir mon lot quotidien ?

    Merci d’avance pour vos conseils avisés

    • Elsa Kreiss 06 Jan, 2017 à 11:05 #

      Bonjour Lou,

      Je me permets de répondre : votre arrêt de la pilule est encore récent ; il faut parfois de longs mois au corps pour retrouver un équilibre après l’arrêt d’une contraception. Courage ! Suivez bien les conseils donnés par Emanuelle dans l’article, c’est important. Etes-vous par ailleurs inscrite à notre méthode gratuite ? C’est une très bonne base pour prendre l’acné à bras le corps de façon efficace.

  2. Stéphanie 14 Nov, 2016 à 2:34 #

    Bonjour,
    Je découvre votre site et votre travail aujourd’hui et j’ai l’impression d’avoir découvert une mine d’or ! Je viens de m’inscrire au programme que vous proposez et j’ai vraiment hâte de recevoir vos conseils. Ceci dit, ceux ci ont l’air tellement judicieux que je ne peux m’empêcher de vous demander votre avis sur ma situation.
    J’ai 38 ans, j’ai pris la pilule contraceptive au début de ma vie sexuelle, vers 19 ans, pendant deux années environ. Depuis, aucun contraceptif ! J’ai toujours eu des cycles très réguliers, mais un syndrome prémenstruel contraignant (seins douloureux, irritabilité et surtout acné). Je n’ai jamais vraiment été couverte de boutons, seulement quelques uns sur le menton, avec des microkystes qui s’enflamment et qui deviennent gros et douloureux.. j’ai connu des périodes d’accalmie notamment pendant ma grossesse (peau zéro défaut) et pendant les quatre années qui ont suivi… le rêve !
    Seulement, depuis 6 mois, l’acné fait sa réapparition. La localisation est toujours la même, les boutons sont gros et douloureux, peu nombreux à chaque fois, mais à partir du milieu de mon cycle, ils arrivent. Je perds aussi mes cheveux ggrrhhh. Je suis très soucieuse de mon hygiène, j’utilise des produits de qualité et je commence seulement à modifier mon alimentation car si je n’ai aucune addiction, je suis très gourmande. Bref, j’envisage de prendre des gélules de gattilier pour m’aider à juguler ce problème mais j’avoue avoir un peu peur des conséquences au vu de ce que je peux lire sur le net. Auriez vous l’immense amabilité de me conseiller ?
    Je vous remercie grandement de nous aider dans cette bataille !
    A bientôt.

    • Emanuelle Haudegond 15 Nov, 2016 à 2:00 #

      J’ai 38 ans, j’ai pris la pilule contraceptive au début de ma vie sexuelle, vers 19 ans, pendant deux années environ. Depuis, aucun contraceptif ! J’ai toujours eu des cycles très réguliers, mais un syndrome prémenstruel contraignant (seins douloureux, irritabilité et surtout acné). Je n’ai jamais vraiment été couverte de boutons, seulement quelques uns sur le menton, avec des microkystes qui s’enflamment et qui deviennent gros et douloureux.. j’ai connu des périodes d’accalmie notamment pendant ma grossesse (peau zéro défaut) et pendant les quatre années qui ont suivi… le rêve !
      Seulement, depuis 6 mois, l’acné fait sa réapparition.

      Bonjour Stéphanie,

      L’acné avant les règles, le syndrome pre-menstruel prononcé (seins, irritabilité) peuvent souvent apparaître en cas de dominance en oestrogènes. Cela ne veut pas forcément dire que l’on beaucoup d’oestrogène, mais que l’oestrogène est dominant par rapport à la progestérone (l’oestrogène et la progestérone « marchent » toujours ensemble, c’est le rapport entre l’un et l’autre qui compte…). Donc cela peut indiquer que vous avez peu de progestérone, ce qui malheureusement est commun. Le stress continu, sur une longue période de temps, et/ou des problèmes de sommeil peuvent être un facteur aggravant… Mon avis est que vous devriez beaucoup aimer ce que je prépare en coulisse en ce moment (atelier en ligne sur L’acné hormonale/L’équilibre hormonal féminin naturel), c’est pour début 2017, et c’est pour les gourmandes ! En attendant, le réflexe de base, c’est :
      – Éviter les perturbateurs endocriniens le plus possible, beaucoup ont une action « oestrogen-like »
      – Favoriser l’élimination hormonale en mangeant beaucoup de fibres (salade verte, psyllium…). Boire au moins 7/8 verres d’eau/tisanes par jour. Faire le Challenge Carottes, ça aide vraiment !
      – Activer l’action de la lymphe en pratiquant le massage à sec.
      – Rechercher la sérénité et la quiétude (essayer d’être dans la nature, d’avoir de vraies bulles de détente. Se renseigner sur le Gomphréna)
      En espérant avoir aidé, et au plaisir de se retrouver !

      • Stéphanie 24 Nov, 2016 à 8:41 #

        Merci beaucoup pour tous les conseils que je suis au mieux depuis plusieurs jours. Pouvez vous me dire si prendre des gélules de gattilier est une bonne chose, je dois dire que je suis perdue à force de lire tant d’avis. Merci encore et j’ai vraiment hâte de découvrir le prochain programme. Bonne soirée.

        • Emanuelle Haudegond 25 Nov, 2016 à 11:19 #

          Bonjour Stéphanie,

          Le Gatillier ne convient pas à toutes. Je ne me souviens plus de votre profil, mais si votre LH est élevée, c’est une plante qui peut faire plus de mal que de bien. J’ai toujours dit qu’il ne fallait pas prendre le Gatillier sans être suivie par un pro, je le pense toujours… Il faut au moins être suivie par un naturopathe, à mon avis.

          • Stéphanie 25 Nov, 2016 à 4:03 #

            Merci encore pour votre aide. Pouvez vous me dire ce qu’est le LH? Je souffre d’un déséquilibre entre les oestrogènes et la progestérone, quelques boutons au menton dans la 2eme partie de mon cyle… il me semble avoir lu que le gattilier permettait d’équilibrer ces deux hormones… mais je comprends votre conseil de consulter un naturopathe, seulement, ils sont rares dans la région. Merci encore

      • Stéphanie 04 Déc, 2016 à 7:00 #

        Bonjour,
        Je vous donne des nouvelles… Cela fait trois semaines que j’ai commencé le challenge carottes. J’ai aussi totalement arrêté le sucre, les fast food, je mange plus sainement, je fais du sport 3 fois par semaine, je bois beaucoup d’eau et de tisanes et je prends depuis unejsemaine du gomphrena. J’ai aussi acheté de l’huile de jojoba et du fond de teint mineral. Je n’ai pas acheté de gattilier car je pense que vous avez raison, mieux vaut consulter un naturopathe avant d’en prendre… bref, je pense avoir suivi bons nombres de vos conseils, ma peau a été plus belle les 15 premiers jours et là, patatras, poussée de boutons sur le menton ! J’ai lu qu’il pouvait s’agir d’un premier pas vers la guérison mais c’est dur ! Faut il attendre que tous les microkystes s’enflamment avant d’obtenir une belle peau parce que si c’est le cas, j’en ai pour un moment ! Pensez vous que je sois sur la bonne voie ? Merci de vos lumières.

  3. Gaëlle 01 Nov, 2016 à 10:38 #

    Bonsoir,

    Je me tourne vers vous pour un avis ! Déjà merci beaucoup pour vos articles très intéressants, ça me rassure et me permet d’aborder avec beaucoup plus de soulagement mon envie d’arrêter la pilule. Même si je ne comprends pas tout par rapport aux différents types d’hormones.
    Pour mettre le contexte, j’ai 22ans, je prends la pilule YAZ depuis 2ans et demi (il me semble). Avant j’ai pris pendant 1an et demi un autre pilule à laquelle j’étais beaucoup trop sensible (crise d’angoisse et de larme, pensées dépressives, durant les jours d’arrêt de la prise juste avant les règles). J’ai toujours été très sensible à tout type de substance : caféine, théine, médicaments, excitants, alcool, etc… Toutes les substances extérieures qui altère le corps. Avec cette dernière pilule apparemment plus faible au niveau du taux d’hormones, j’appréhende mieux mes périodes d’arrêt.
    Cependant, j’ai voulu arrêter en mars dernier, lisant de plus en plus de commentaires et voulant simplement constater par moi-même si des changements s’opéraient vraiment. Et ça a été le cas. J’ai arrêté brusquement sur un coup de tête, je sais que ce n’est pas très fameux. Le premier mois a été dur (douleur aux ovaires, crises d’angoisse, …) mais après j’ai vraiment eu l’impression de me redécouvrir intérieurement, plus positive, plus épanouie… MAIS je me suis retrouvé avec une poussée de bouton sur le visage et une prise importante de poids en 2 mois que je n’ai pas su gérer, j’ai craqué et repris la pilule. J’avais pourtant essayé d’adapter mon alimentation (je ne mange pas mal mais je pouvais manger mieux, je suis étudiante!) et de modérer mes craquages. Car je sais que la modification hormonale peut bouleverser le corps

    Je regrette d’avoir choisi mon apparence extérieure à mon bien être intérieur et me demandait si l’arrêt progressif pouvait être une solution pour moi ? Pour l’acnée ainsi que la prise de poid. Même si je sais que vous ne le mentionnez pas dans vos articles, c’est une réelle peur pour moi, qui n’ai toujours pas perdu mes kilos en trop, et qui a beaucoup de mal à accepter le poids supplémentaire que je n’ai jamais eu. Est-ce que qu’il faudrait que je prenne des compléments ? Comment bien appréhender mon arrêt ? Je prends tous les conseils et les pistes que vous pouvez me donner.

    Je vous remercie par avance de votre réponse !
    Passez une très bonne soirée 🙂

    • Elsa Kreiss 03 Nov, 2016 à 7:20 #

      Bonsoir Gaëlle,

      Votre pilule contenant de la drospirénone, ça peut valoir le coup de tenter l’arrêt progressif, oui ! Pour limiter les désagréments liés à l’arrêt, évidemment suivre les conseils donnés dans l’article d’Emanuelle, et également vous inscrire, si vous ne l’êtes pas déjà, à notre méthode anti-acné : vous aurez ainsi en main tous les éléments pour mettre en place un mode de vie qui vous aidera au maximum à limiter le retour des imperfections.

      Compléments : si vous pensez à des compléments agissant au niveau hormonal, il est difficile de vous en conseiller un en particulier, car tout dépend de votre situation hormonale (sans pilule) : les jeunes femmes souffrant d’acné n’ont pas pour autant toutes le même profil… L’idéal serait de consulter par exemple un naturopathe, qui puissé évaluer cela avec vous. Un complément qui reste assez sûr cependant et peut vous aider à la fois à détoxifier votre organisme en douceur et à lutter contre les marques d’acné est le MSM.

      Courage, Gaëlle, et tenez-nous au courant de votre évolution !

  4. Bénédicte 07 Sep, 2016 à 10:04 #

    Bonjour Emanuelle,
    voilà 9 mois que j’ai eu le courage d’arrêter la pilule après 4 années de prise.
    Je dis que tous ces maux (acné, alopécie,..) sont un mal pour un bien, car cela m’a permis de découvrir un nouveau mode de vie, plus sain, écolo et qui m’apporte de plus en plus de bien être aussi bien niveau physique que mental ; je me sens plus heureuse, plus libre, plus… vivante ! Donc merci pour ce blog, pour expliquer et aider les femmes de voir autre chose que les dictats de la société !
    Je relis vos quelques articles et je suis retombée sur cette étude concernant la sensibilité au ( http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/1511755 ) où il est écrit que la sensibilité au glucose redeviendrait reversible généralement 6 mois après l’arrêt de la pilule. Cela fait donc depuis décembre dernier que j’ai arrêté et, mis à part en janvier je n’ai pas eu mes règles. Je pense qu’il faut du temps à mon corps pour refonctionner normalement car mon taux d’oestrogènes est toujours très très bas. Je fais toujours attention à mon alimentation, notamment à l’IG, mais j’avoue que c’est assez embêtant lorsque le moindre petit plaisir (voire même le miel -sauf acacia- durant les maux de gorge) font éclore ces malheureux petits boutons ! Du coup je me demandais: pensez-vous que ma sensibilité au glucose redeviendra normale une fois que mon corps refonctionnera normalement ? Je continuerai de faire attention, j’apprécie vraiment de manger sainement, mais j’en ai un peu marre de penser « 10 secondes de plaisir dans la bouche et 10 mois de cicatrice sur les joues » ! ^^
    Merci d’avance 🙂

    • Elsa Kreiss 09 Sep, 2016 à 11:50 #

      Bonjour Bénédicte,

      Je me permets de répondre : oui, avec le temps, on devient moins sensible aux pics de glycémie et on encaisse mieux les écarts. Courage !

  5. Lola 27 Juil, 2016 à 6:37 #

    Bonjour Emmanuelle
    J’ai pris la pillule Jasmine pendant 10 ans (dont Trinordiol et Jasminelle). J’ai essayé l’arrêt progressif sur 6 mois, avec en parallèle une meilleure alimentation et des soins visages à base d’huile de nigelle et d’huile essentielle de tea tree + lavande et tout semblait se remettre en place, jusqu’à ce que je commence à vraiment arrêter la pillule au bout du 5ème mois d’arrêt progressif. Et là : bonne crise d’acné sur le visage. À base de gros boutons blancs (3/4) et microkystes (une pelletée !). Ai-je arrêté trop tôt l’arrêt progressif après une si longue période de prise?
    Puis-je cumuler une cure de Vit A, D, B6, de magnésium et de zinc en même temps ?
    À mon dernier arrêt de pilule qui remonte à 3 ans, au bout de 4 mois d’arrêt, mon dos avait été littéralement défiguré par l’acné. Alors qu’adolescente je souffrais d’une acné moyenne (quelques boutons par ci par là…rien de méchant) du coup prise de pillule + roaccutane (qui n’était clairement pas nécessaire avec le recul). Je panique un peu de retrouver une peau pire qu’à mon adolescence et comme à mon premier arrêt pillule (qui c’était pour le coup uniquement localisé sur le dos) au niveau du visage. Je suis tombée sur vos articles avec bonheur, d’où l’arrêt progressif + cure de choux fermenté + meilleur alimentation + nouvelle routine visage. Mais là je dois avouer que je panique un peu. Que dois-je faire ?

    • Emanuelle Haudegond 26 Août, 2016 à 4:48 #

      Bonjour Lola, ce que je comprends, c’est que le cycle ne s’est jamais vraiment déroulé normalement, et ce depuis l’adolescence, car vous étiez sous hormone de synthèse plus ou moins tout le temps et que vous avez commencé jeune. Donc il n’y a pas eu l’occasion pour votre corps de faire marcher les ovaires et le cerveau ensemble, comme c’est prévu au départ, pour ovuler chaque mois. Cette communication CERVEAU/OVAIRES/CERVEAU peut prendre du temps à se ré-établir quand on arrête les hormones de synthèse, car nos propres hormones naturelles sont naturellement plus faibles, plus subtiles que les FAUSSES hormones de la pilule. Vous êtes sur la bonne voie en veillant à la FLORE INTESTINALE et je me concentrerais sur les apports suivants :
      Magnésium, une cure de 3 mois. Le magnésium est indispensable à vos ovaires et favorise la communication cellulaire.
      Vitamine D : pensez à exposer le corps au soleil en septembre de manière sécuritaire (J’en parle ici) pour un apport naturel en vitamine D. Vous pouvez aussi envisager plus tard dans la saison à un apport en D3 (magasin BIO). La Vitamine D est essentielle aussi dans votre cas.
      Mangez des aliments qui sont naturellement riches en Vitamine A plutôt qu’en faire une cure, c’est mieux. Privilégiez la vitamine A directement assimilable, pas celle qui demande une conversion : pensez au foie (dans l’idéal, si vous aimez,une fois par semaine, en faisant attention à la pureté de l’animal, bien sûr), aux jaunes d’oeufs (préférez BIO ou de petits poulaillers avec élevage en plein air ou filière bleu-blanc-coeur, au GHEE et au beurre (préférez BIO ou issu de lait de pâturage), au foie de Morue. Et bien sûr le bêta carotène: carottes, les courges d’automne à venir…
      cure de choux fermenté + meilleur alimentation
      C’est génial, il faut continuer. La flore en bonne santé va vous aider, et faites bien le plein de vitamines et minéraux dans l’alimentation : pensez salades, quinoa, smoothies, avocats, mais aussi poissons, surtout les gras : maquereau, sardines…
      Que dois-je faire ?
      Prendre bien soin de vous, vous concentrer sur vous, en prenant bien soin de faire des pauses. Les balades, le yoga, les éclats de rire sont toujours de bons alliés.
      Faire confiance en le processus.
      Pensez aussi brossage à sec : en faisant bouger la circulation lymphatique, vous mettez toutes les chances de votre coté.
      Donnez des nouvelles, OK ?
      Bien cordialement…

  6. Yaya 12 Mai, 2016 à 7:18 #

    Bonjour
    Je prends la pilule leeloo g depuis 6 mois et je souhaite l’arrêter car elle m’a donné de l’acné dans le dos et sur le torse ( ça a commencé doucement mais ça s’aggrave )
    J’avais très peu d’acné avant de prendre la pilule
    Pensez-vous que je risque d’en avoir en l’arrêtant ? Ou bien ça reviendra progressivement à la normale ?

    Merci !

    • Emanuelle Haudegond 12 Mai, 2016 à 9:06 #

      Bonjour Yaya,

      Il ne m’appartient pas de commenter un médicament, Yaya et de toute façon, je doute que quiconque puisse vous répondre avec certitude.
      Cela dépend de beaucoup de choses : par exemple de la qualité de votre réponse glycémique, qui peut être affectée par l’Ethinylestradiol de Leelo, et aussi de votre sensibilité aux androgènes, qui peut être affectée par le Lévonorgestrel de Leelo (le lévonorgestrel a des propriétés androgènes faibles mais possibles, si la personne est sensible aux androgènes, l’acné peut être un effet). Aussi, tout dépendra de votre capacité à ré-ovuler naturellement après la prise de pilule, donc de votre état émotionnel, nutritionnel, etc… Je pense qu’une discussion doit avoir lieu avec votre médecin, Yaya. La pilule, avant les histoires d’acné, c’est avant tout une contraception, donc il faut d’abord décider si vous voulez être sous pilule comme contraceptif, non ?

      • Yaya 12 Mai, 2016 à 12:00 #

        Effectivement je ne voulais pas être sous pilule contraceptive à la base. Mon médecin ( très peu à l’écoute, pour lui c’est un passage obligé pour les femmes) et les femmes de ma famille m’y ont un peu poussé en parlant de ça comme quelque chose de « normal » .
        Malheureusement dans mon cas depuis que je la prend je suis fatiguée, je ne dors plus beaucoup, je digére mal et j’ai de fréquents maux de tête. On me dit que c’est une « phase d’adaptation » et que je vais m’y habituer.

        Je vous remercie pour vos réponses, pour ma part la pilule c’est terminé!

        • Emanuelle Haudegond 12 Mai, 2016 à 4:09 #

          Super, je reste à disposition si vous avez besoin.

  7. Jessica 03 Mar, 2016 à 1:07 #

    Bonjour,

    J’arrête ma pilule la semaine prochaine après plus de 15 ans de prise (j’ai 30 ans)…Je vais passer au DIU en cuivre. J’ai changé de pilule plusieurs fois et je prends depuis 2 ans Leeloo. J’ai une peau à tendance acnéique depuis toujours (roaccutane à 17 ans) et j’aimerais savoir comment préparer ma peau à cet arrêt de pilule. Je crains vraiment d’avoir une poussée.

    Merci pour votre réponse et merci pour ce site.

    • Emanuelle Haudegond 07 Mar, 2016 à 4:36 #

      Il faut tout simplement dans un premier temps suivre les conseils de l’article, Jessica : donc veiller à combler aux carences, chouchouter son foie, veiller à une bonne élimination des hormones synthétiques, etc. Aussi, pensez à substituer ses produits de beauté par de la cosmétique naturelle, notamment le maquillage (passer au maquillage minéral). Bonne chance !

  8. Maïté 18 Fév, 2016 à 7:00 #

    Bonjour et merci pour ce site que je trouve toujours très utile.

    De mon côté j’ai vu une cellulite très rapidement s’installer sur mes fesses et la zone de la culotte de cheval après l’arrêt de ma pilule (Optilova 30).
    Est-ce que vous pensez que ce phénomène peut-il être dû à un déficit en progestérone?

    Merci d’avance.

  9. Marianen 26 Déc, 2015 à 3:28 #

    Bonjour,

    Etant de nature assez stressée, et afin de pallier aux carences occasionnées par ma pilule contraceptive, j’ai consulté un médecin qui a décidé de me placer sous traitement. Voici le produit qu’il m’a prescrit : Astemag.
    Les ingrédients que l’on peut retrouver dedans sont les suivants : Citrate de magnésium, Guanylor magnésium®* (guanylate de sodium, inosinate de sodium, extrait de levure, chlorure de magnésium), arôme naturel (19,9%), acidifiants : acide citrique et acide malique, taurine, édulcorant : sucralose, vitamine B6. Avec édulcorant. *Ingrédient breveté

    Pensez-vous que ce produit soit soit susceptible de déclencher de l’acné ?

    • Emanuelle 27 Déc, 2015 à 10:15 #

      J’en doute Marianen, mais je ne suis pas médecin…

  10. Pauline 14 Déc, 2015 à 4:06 #

    Bonjour,
    Est il nécessaire de faire un arrêt progressif pour une pilule de deuxième génération ? (Leeloo)
    Merci pour tous vos conseils qui m’ont permi de déjà bien faire diminuer mon acne ..

    • Elsa Kreiss 14 Déc, 2015 à 10:57 #

      Bonjour Pauline,

      L’effet rebond concernerait essentiellement les pilules contenant de l’acétate de cyprotérone ou de la drospirénone (voir ici), ce qui n’est pas le cas de la vôtre.

  11. Aurelie 05 Oct, 2015 à 11:15 #

    « Bonjour
    Après une première tentative d arrêt de pillule il y a 5 ans j ai eu énormement d acné .. J ai repris ma pillule (jasminelle) et l acné a disparu
    J apprehende et ca me stresse de l arrêter a nouveau tellement ce sont des mauvais souvenirs pour moi .. Mais j anticipe pour une éventuelle grossesse a venir
    J ai découvert sur votre blog l arrêt progressif , chose dont je n avais jamais entendu parler auparvant. Je pense donc essayer cette méthode mais en prévention je souhaiterai mettre en place un traitement av des produits naturels, mais je suis un peu perdue av tous vos produits (gel nettoyant , huile de jojoba, miel, lait d aloe Vera ..
    Que me conseillez vous ? Lors de ma grosse poussée d acné apres l arrêt pillule j avais eu des gros boutons genre kyste plutot et points noirs …
    Dans l attente d une « ordonnance  » de votre part 😉
    Merci d avance « 

    • Emanuelle 05 Oct, 2015 à 11:35 #

      Bonjour Aurélie,

      Pour bien vous conseiller avec la routine naturelle, il nous faudrait les résultats au test suivant., cela va nous aider. En cas d’acné aidée par la pilule, à l’arrêt de celle-ci, on peut en effet connaître des « crises » plus intenses. Je vous engage donc à suivre nos articles qui parleront de la méthode avancée, elle peut être d’intérêt pour vous.

      • Aurelie 05 Oct, 2015 à 6:21 #

        Le résultat du test est 34 !
        Pour le reste j ai déjà commencé à lire les articles sur la méthode avancée 😉

        • Elsa Kreiss 07 Oct, 2015 à 2:06 #

          Bonjour Aurélie,

          Emmanuelle vous conseille de commencer avec les étapes de la méthode gratuite « classique » (si ce n’est pas encore fait, vous pouvez vous y inscrire ici) :
          – Double nettoyage avec huile de jojoba et savon à froid Lemme bee ,
          – Rhassoul en remplacement du savon 2/3 fois par semaine,
          – Peeling citron 2/3 fois par semaine,
          – Une crème hydratante de jour naturelle et non comédogène comme le Lait à l’aloe vera de Joveda (si peau normale) ou la Crème au Zinc de Beautanicae (si vous commencez à sentir votre peau devenir plus grasse),
          – Passage au maquillage minéral si vous utilisez actuellement du maquillage conventionnel (n’hésitez pas dans ce cas à nous demander conseil pour la teinte, en nous indiquant celle de votre fond de teint actuel ainsi que sa marque).

          Une fois l’arrêt de la pilule commencé, si une crise survient, revenez vers nous si besoin pour éventuellement adapter cette routine. Mais l’important dans votre cas est de suivre les conseils de l’article sur l’arrêt de la pilule. Essayez notamment d’avoir une flore intestinale au top et un bon apport en fibres pour évacuer l’excédent d’hormones synthétiques (cures de probiotiques 5 milliards puis 10 milliards + alimentation riche en végétaux frais, biologiques, certains crus), et de combler certaines carences très possibles (l’herbe de blé est indiquée pour vous).

          Couchez-vous tôt et évitez les écrans lumineux et la lumière bleue le soir (ordinateur, téléphone portable en continu…) pour favoriser une reprise de l’ovulation et donc de production naturelle de progestérone, qui est la meilleure arme anti-acné.

  12. Ophélie 11 Sep, 2015 à 11:37 #

    je reviens vers vous pour le suivi « peau après arrêt de diane »; cela fait un peu plus de 4 mois maintenant et l’acné revenait petit à petit. J’ai vraiment fait beaucoup d’effort alimentaires et soin de peau comme vous le conseillez, malgré ça, j’ai de tout sur la figure; de kyste autour de la bouche qui font un relief bizarre et surtout, ils sont très douloureux, des microkystes sur les mandibules (côtés du visage), des boutons rouge sur le front, le menton…

    C’est horrible, j’en pleure, l’arrêt de diane a éliminé mes jambes lourdes et une bonne partie de ma cellulite, mais le visage est très gras, transpire aussi pas mal, rien ne tient… J’ai perdu du poids, pas mal, j’ai désormais un IMC de 18 , je mange mais j’ai beaucoup moins faim qu’avant et je déprime, ça joue aussi… j’aimerais consulter un naturopathe, mais c’est cher ,je n’ai pas beaucoup et j’ai déjà pas mal dépensé pour la peau; w3, probiotiques, miel de manuka,cremes et masque joveda, msm etc…

    j’ai envie de prendre du houblon pour ses propriétés anti androgènes, mais je ne sais pas quels dosage en teinture mère ( j’ai regardé sur ce site mais c’est un peu vague je trouve

    https://www.soin-et-nature.com/fr/eps-preparations-sur-mesure-phytoprevent/361-eps-phytostandard-houblon-eps-phytoprevent.html#/contenance_liquide_pommade-90_ml

    et si vous avez des « trucs’ contre les kystes douloureux, je suis preneuse!

    j’espère que ça va s’arranger, je ne sais plus quoi faire cependant…

    • Elsa Kreiss 02 Oct, 2015 à 8:46 #

      Bonjour Ophélie,

      Je suis désolée de vous lire comme ça… Je sais que c’est difficile, mais je vous encourage à essayer de reprendre du poids, c’est très important pour que vos hormones fonctionnent bien. Notamment, pensez à ajouter beaucoup de bonnes graisses à votre alimentation au quotidien (voir ici).

      Contre les kystes enfouis sous la peau, essayez la « technique du glaçon » : passez sur le kyste un glaçon, enveloppé dans un mouchoir pour ne pas brûler la peau.

      Houblon : il faudrait vraiment le conseil d’un thérapeute, je suis désolée, Ophélie : toutes les acnés ne sont pas dues au même problème hormonal, seul un professionnel qui puisse vous voir pourra déterminer si c’est une plante qui vous convient.

      Courage, Ophélie.

  13. Marion 01 Mar, 2015 à 9:32 #

    Bonjour Emanuelle, bonjour Elsa,

    je fais une cure de gattilier depuis 4 mois maintenant et les résultats pour mon cycle et pour ma peau sont très satisfaisants.
    Je remarque que mon acné se déclenche à partir de la période de l’ovulation jusqu’au début des règles.

    Est-ce donc une prédominance en œstrogènes dont vous parlez beaucoup ou une sensibilité trop forte à la testostérone?

    J’ai également essayé de réduire les doses de gattilier à une gélule tout les deux jours mais malheureusement, les gros boutons douloureux dont j’avais réussi à me défaire sont revenus!

    Comment procéder pour que la fin de la cure ne sois pas suivi d’une recrudescence des boutons? Suis-je condamné à en prendre en permanence?

    Je rencontre un naturopathe bientôt, histoire de faire le point. Vivement l’ouverture d’une nouvelle session de la méthode avancée!

    Merci beaucoup pour tout, je ne le dirais jamais assez!

    • Elsa Kreiss 02 Mar, 2015 à 7:42 #

      Bonsoir Marion,

      Nous ne pouvons nous permettre de conseil à distance et sans vous connaître sur le Gattilier, car c’est quelque chose de fort, qui doit être bien adapté à votre profil personnel. L’idéal est vraiment d’attendre de voir votre naturopathe…

      • Marion 03 Mar, 2015 à 10:12 #

        D’accord, merci de ta réponse Elsa!

        Je vous donnerais des nouvelles.

  14. mama 14 Fév, 2015 à 5:12 #

    Une dernière chose: je souhaiterais effectuer un jeune d’une semaine après mon arrêt de pilule pour booster la détoxication de mon organisme vis à vis des hormones artificiels! Je me suis beaucoup renseignée sur le sujet et je pense que cela pourrait être une grande aide! Qu’en pensez vous? Merci!

    • Elsa Kreiss 25 Fév, 2015 à 9:50 #

      Bonjour mama,

      Nous parlions il y a quelque temps du jeûne avec Emanuelle, et elle estime qu’il vaut mieux consulter un naturopathe avant de se lancer, notamment parce que le jeûne peut être très mauvais en cas de porosité intestinale, donc vérifier qu’on n’a pas ce problème, et que c’est une pratique indiquée pour nous.

  15. Anais C. 29 Jan, 2015 à 2:27 #

    Bonjour à tous!!

    Un grand merci pour ce site qui m’a enfin décidé à arrêté ma pilule yaz progressivement! J’en suis à mon deuxième mois de sevrage et pour l’instant tout va bien.

    En amons et depuis que j’ai commencé ce sevrage, je fais très attention à mon alimentation : plus de sucre rajouté, plus de lait, que des céréales complètes, des fruits et légumes à tous les repas, des grains germés. C’est donc assez confiante que je suis allée faire ma prise de sang hier…et là déception mes triglycérides ont explosé (6 de mémoire)….peut être est-ce seulement du aux deux bières bues hier soir (ce qui reste assez rare)?
    plusieurs questions donc :
    – quand vous parlez de taux de glucose stable, vous faites bien référence au taux de triglycéride?
    – si c’est bien cela, que puis je faire pour le faire baisser et minimiser le risque de retour de l’acné? supprimer les fruits? prendre des compléments alimentaires?
    – peut-être que les trois mois environ depuis lesquels je fais attention sont trop courts pour que cela influe mon taux??

    C’est rageant, on veut bien faire et mettre toutes les chances de son côté….

    Merci d’avance pour vos conseils et bonne continuation!!!

    • Emanuelle 12 Fév, 2015 à 2:30 #

      Bonjour Anaïs,

      Non, ce n’est pas la même chose :

      triglycéride : gras
      glucose : sucre

      triglycéride : « Les triglycérides, comme le cholestérol, font partie de la classe des lipides. Ils constituent une réserve énergétique très importante. Ils sont composés de glycérol et d’acides provenant essentiellement de la métabolisation du sucre, de l’alcool et des corps gras. Les triglycérides proviennent des graisses apportées par notre alimentation, la consommation des sucres et d’alcool mais égalment la synthèse hépatique. »

      la définition de

      Donc si vous étiez en détox (synthèse hépatique), il est un peu normal que vous ayez été en marge haute pour les triglycérides, mais la prise d’alcool n’a pas du aider !

      Coté glucose, la question que vous devez vous poser, c’est si vous faites facilement de l’hypoglycémie, ou pas ? Si oui, il faut y aller doucement pour les fruits, surtout au début. En revanche, toujours faire une belle part aux végétaux et aux graines germées…

      La consultation d’un bon médecin serait également une bonne idée, Anaïs. Je vous y encourage.

      A bientôt,

      Emanuelle Haudegond

    • Camille 15 Avr, 2015 à 11:53 #

      Bonjour Anais 🙂
      Je suis aussi sous YAZ et j’aimerais beaucoup l’arrêter mais j’ai très peur de me retrouver avec ma peau d’ado…
      Q’en est-il du sevrage aujourd’hui au niveau de la peau??
      Bonne journée 🙂
      Camille

  16. Lauren 17 Déc, 2014 à 2:12 #

    Bonjour Emmanuelle!

    Je suis depuis quelques mois vos précieux conseils. Ma peau s’est réellement transformée, et même si elle n’est pas encore parfaite, je continue le combat 😉

    Je pense également depuis quelque temps à arrêter la pilule. J’ai pris Diane 35 pendant des années, et quand je l’ai arrêtée, l’effet rebond a en effet été terrible. Je suis sous Microgynon 20 depuis à peu près 3 ans.

    Cependant, j’ai une question à propos de l’usage des préservatifs. Est-ce que la composition en latex peut-elle également causer de l’acné?

    • Emanuelle 17 Déc, 2014 à 5:06 #

      Super pour les résultats !
      Pour le préservatif, à priori, en l’état de mes connaissances, il n’y a pas de connection possible, Lauren.
      Bonne chance pour l’arrêt de la pilule…

  17. sophie 03 Déc, 2014 à 6:39 #

    Bonjour Emmanuelle,

    J’ai demandé à l’acupunteur-homeopathe de me donner du gattilier mais elle n’a pas voulu car j’ai un projet de grossesse, j’ai vu qu’il était possible de s’en procurer par internet, sauriez-vous conseillé un site, et comment savoir pour la prise?

    • Emanuelle 08 Déc, 2014 à 3:16 #

      Bonjour Sofia,
      Il n’est pas du tout sûr que le gattilier soit indiqué pour vous, même sans projet de grossesse. Pour certaines femmes, selon leur condition hormonale, elle n’est pas la plus indiquée, car elle augmente le taux de L.H. Je déconseille donc de se la procurer sur internet. Il est plus sage de faire le point avec un médecin, d’avoir un bilan hormonal par exemple, et d’être suivie pendant la prise.

  18. Mapo 27 Nov, 2014 à 1:26 #

    Bonjour,

    est-ce qu’un traitement au millepertuis peut entraver l’efficacité du gattilier?

    Un immense merci!

    • Elsa Kreiss 28 Nov, 2014 à 7:34 #

      Bonsoir Mapo,

      Ils ne sont pas incompatibles, mais Emanuelle déconseille de prendre du Gattilier sans être accompagnée par un professionnel de santé ou un naturopathe. Avant toute chose, envisagez d’en consulter un afin de vérifier que la plante vous est bien adaptée…

  19. Delphine 20 Nov, 2014 à 9:18 #

    Bonjour Emmanuelle,

    j’ai arrêté ma pilule, il y a 6 mois et juste après deux mois d’arrêt les boutons sont revenus. J’ai toujours eu de l’acné et je pense en effet que ce n’est que le juste retour des choses. Chasser le naturel, il revient au galop comme on dit. Après quatre mois d’utilisation de produit quasiment que naturelle, il y a une nette amélioration; mais je me posait une question sur une crème qui m’a beaucoup aidée notamment à cicatriser et à atténuer les rougeurs: la biafine. J’ajoute à la biafine des huiles essentielles de patchouli (qui a aussi des vertus cicatrisantes) et le résultat et là: les boutons sont moins rougeurs et la peau cicatrise un peu mieux. Cependant après avoirs parcourus beaucoup beaucoup d’article parlant de crèmes comédogènes ou non, je me pose cette question: La biafine est-elle réellement « bonne » pour ma peau ou va t-elle provoquer un effet a retardement et provoquer des éruptions de boutons? Je pense avoir passer la crise de guérison et le plus gros des boutons sont en train de cicatriser. Je ne voudrais pas que tous mes efforts soit anéantis juste à cause de l’utilisation d’une crème..

    Merci pour tous ces conseils bien utiles et qui nous change la vie et dédramatisent l’acné pour nous qui en souffrons.

    • Emanuelle 12 Fév, 2015 à 2:39 #

      Bon, je ne veux pas entrer dans une polémique autour de la Biafine, qui a ses vertus. Ce que je pense, c’est que c’est toujours mieux d’opter vers le plus 100% naturel possible. C’est pourquoi j’aime les huiles végétales : jojoba, chanvre, noisette, dans lesquelles on peut utiliser les huiles essentielles. La Patchouli est excelente, effectivement, pour purifier et cicatriser. Connaissez la Savon AUM de chez Groundsoap ? C’est un extraordinaire mélange de Patchouli et d’Orange Douce, une « tuerie » selon nos utilisatrices…

  20. Marine 19 Nov, 2014 à 2:00 #

    Bonjour,
    En septembre 2013, après quasiment 10 ans sous Varnoline, j’ai commencé la méthode d’arrêt progressif de la pilule (méthode de la découpe) pour la terminer en mars 2014 donc.
    Côté acné, ravie de constater que je n’ai pas eu d’énormes poussées comme j’avais pu avoir deux ans auparavant en tentant un arrêt net, une jolie peau avec juste de temps en temps un bouton par ci par là mais rien d’alarmant.
    En parallèle, j’ai changé ma manière de manger en bannissant gluten, lactose, viande (je consomme volailles et poissons/crustacés), en incluant beaucoup plus de fruits et de légumes à mon alimentation, le moins possible de produits raffinés/industriels, des céréales les plus complètes possibles …
    Je peux donc dire que je suis satisfaite de la méthode à un détail près et pas des moindres : je n’ai plus mes règles depuis janvier 2014..
    Et, à 25 ans, je m’inquiète de plus en plus à voir les mois défilés et absolument aucun signe que quelque chose se passe.
    J’ai fait, il y a quelques semaines une prise de sang, qui a confirmé mon ressenti en plus du constat d’absence de règles, résultat du bilan sanguin hormonal : il ne se passe absolument rien, rien comme une femme ménopausée.
    Je prend des gélules d’onagre depuis le début de mon sevrage mais ça n’a pas l’air de booster quoique ce soit.
    Voilà pour mon cas parmi d’autres, je suis preneuse de conseils …
    Bon courage à toutes les lectrices pour mener ce dur combat contre l’ACNÉ (un mot qui fait froid dans le dos…).

    • Mapo 24 Nov, 2014 à 10:18 #

      Salut Marine,

      si ça peut te rassurer, après l’arrêt de la pilule, je n’ai pas eu de règles pendant 7 mois. C’est revenu après mais en 1 an, je les ai eu 2 à 3 fois grand max! ça peut prendre parfois vraiment du temps avant de revenir un peu à la normale…

    • Marie 29 Déc, 2014 à 3:11 #

      Bonjour Marine, je viens de lire ton article et je suis intéressée par l’arrêt progressif, j’ai également eu un effet rebond catastrophique l’année dernière, je suis repassée sous Diane et j’ai une peau parfaite donc je suis assez stressée à l’idée de m’en débarrasser à nouveau.. Comment as tu procédé ?
      Merci de tes conseils 🙂

  21. Adrien 10 Nov, 2014 à 5:09 #

    Bonjour,
    Que signifie faire trop d’exercice ? et comment cela peut-il donner de l’acné ?
    Je vous remercie pour la réponse

    • Elsa Kreiss 17 Nov, 2014 à 3:58 #

      Bonjour Adrien,

      Cela dépend des « profils ». Le sport intensif augmente la production de cortisol, l’ « hormone du stress ».

  22. Ann 27 Oct, 2014 à 3:02 #

    Bonjour,

    je commence ma crise acné après 3 mois d’arret pilule, à quand l’article 4? Au secours…

    • Elsa Kreiss 27 Oct, 2014 à 7:36 #

      Bonsoir Ann !

      L’article 4 est paru il y a quelque temps déjà : vous le trouverez en page d’accueil du blog. La méthode avancée, qui propose des approches spécifiques pour les problèmes hormonaux, étant close, une très bonne chose serait de vous rapprocher d’un bon médecin (pour des analyses afin d’essayer de déterminer le problème) et d’un naturopathe (pour un programme personnalisé).

  23. céline 17 Oct, 2014 à 7:57 #

    bonjour, bonjour, alors voila moi je me suis sevrée de la pillule jasmine grâce aux conseils de christelle et de son blog, tout c est bien passé, aucun boutons à l’horizon pdt le sevrage ni pdt 2 mois après le sevrage, seulement voila 6 mois ont passés et aujourd’hui mes joues et mon mentons sont infestés de micro kystes par trentaines qui s’enflamme sans raisons particulière et deviennent des boutons rouges à percer. et si je ne les perce pas ils ne partent pas. j’ai fais le test j’en ai un que je n’ai pas percer et ca fait 3semaines qu il est la et ne bouge pas. quand aux autres ils partent en laissant bien sur des marques… c’etait bien trop beau que ma peau échappe aux boutons, alors que tous les témoignages sur son blog ont reussi avec succès je suis vraiment déprimée. ma routine, j’ai bani le lait de vaches, je ne bois vraiment qu’une goutte de lait d’avoine dans mon café et c ‘est tout sur la journée, je mange bien avec bcp de légumes, j’ai banni les sucreries… le soir je me lave le visage avec gel nettoyant efflaclar de laroche posay, suivi d une cure de peeling citron toute les 2semaines, suivi d’un masque de manuka 1 jour sur 2, ensuite je passe un coton eau miccelaire pour enlever le calcaire puis un jet d’eau thermane laroche posay, et puis j’hydrate pour la nuit avec huile de jojoba bio… je met effaclar duo sur les microkystes enflamés. le matin je me passe de l’eau miccelaire avec des cotons comme nettoyage et je met ensuite effaclar mat pour hydrater. je bois 2 tisanes de sauge sur la journée, à midi je prend une mutlivitamine ombibionta (car projet bébé) donc je prepare mon corps à avoir tte les vitamines nécessaires, et une vitamine pour la chute des cheveux. je ne comprend pas ce que je fais de mal mais je suis vraiment à bout, je ne vois plus la fin du tunnel. tous vos conseils sont les bienvenues. merci d avance

    • céline 20 Oct, 2014 à 8:13 #

      je me demande des fois si ca ne vient pas des pinceaux et éponges que j’utilise pour me maquiller. pff

      • Elsa Kreiss 20 Oct, 2014 à 2:45 #

        Un nettoyage régulier s’impose toujours, céline : gel nettoyant doux + une goutte de tea tree est idéal. Ne pas hésiter non plus à faire bouillir ses éponges (je fais bouillir mes Konjac chaque semaine).

      • Jen 18 Fév, 2015 à 2:01 #

        Bonjour Céline,

        Est ce que tu as trouvé la cause de cette poussée d’acné après ton sevrage? Est ce dû à l’arrêt de la pilule ou un facteur extérieur? ça va mieux?
        Merci

        • mv 18 Oct, 2015 à 7:20 #

          je lis que tu bois du cafe
          le cafe me donnait des boutons apres mon sevrage
          une fois que j’ai arrete ma peau allait deja bcp mieux

  24. Pauline 09 Oct, 2014 à 5:11 #

    Bonjours Emmanuelle,
    J’ai un petit problème:
    Alors voilà. J’ai de l’acné depuis trois an, mais mes boutons ont presque disparus, ou du moins, il en reste des tout petit et vraiment en petit nombre seulement, sur le front, j’ai des cicatrices, assez marquées rouges dues a mon acné. Je les ai depuis au moin 2 ans et demi. Elles commencent a s’atténuer mais j’ai l’impression qu’elle ne disparaîtront jamais !
    J’espère que vous trouverez quoi faire dans mon cas, et que vous avez des solutions !
    Merci d’avances

    • Emanuelle 10 Oct, 2014 à 10:28 #

      Bonjour Pauline,

      Avez-vous lu nos rubriques sur les cicatrices ? Je vous conseille celle-ci et celle-ci, d’accord ?

  25. Dr Jekyll and Ms Hyde 03 Oct, 2014 à 5:35 #

    Bonjour Emanuelle,

    Connaissez-vous l’achillée millefeuille ? Si oui, que pensez-vous de son rôle éventuel pour soigner l’acné hormonale ?
    Personnellement je m’en sers depuis quelques mois, et j’en suis bien contente pour cicatriser plus rapidement, purifier la peau, diminuer les inflammations. De plus, cette plante aurait un rôle sur les hormones féminines (la progestérone notamment), mais je n’y comprends pas grand chose.
    J’ai écrit un article sur cette plante :
    http://www.drjekyllandmshyde.fr/mon-produit-naturel-miracle-anti-acne-achillee-millefeuille-2

    Ca m’intéresserait d’avoir votre avis sur cette plante.
    Merci pour cet article très riche en informations, et pourtant facile à assimiler. Bravo.

  26. Stéphanie 02 Oct, 2014 à 2:36 #

    Bonjour Emmanuelle,

    Tout d’abord merci pour tous vos articles très utiles et détaillés, vos conseils sont précieux!

    En ce qui me concerne, j’ai arrêté la pilule (yaz) il y a 6 mois après 13 ans de prise continue et j’ai effectivement eu une importante recrudescence de boutons, qui j’espère va se calmer petit à petit, avec notamment vos nombreux tuyaux et produits naturels que vous conseillez. Mais j’aimerais cependant aller consulter un naturopathe ou homéopathe, car en plus de ce souci d’acné, mes règles ne sont pas revenues. Je ne les ai d’ailleurs jamais eues naturellement, elles ont été déclenchées avec la pilule lorsque j’avais 19 ans et j’aimerais donc investiguer plus loin pour comprendre à quel niveau se situe le problème.
    Je voulais donc savoir si vous connaîtriez un bon naturopathe à me conseiller sur Paris, qui pourrait m’aider à trouver l’origine de ce dérèglement hormonal ? (à 18 ans, j’avais fait toute une batterie de tests classiques avec ma gynécologue et rien d’anormal n’avait été signalé, c’est pourquoi je préfère m’orienter vers la naturopathie, d’autant que ma gynécologue actuelle ne me convainc pas vraiment…)

    D’avance merci pour votre réponse et belle fin de journée à vous!

    Stéphanie

    • Joanna 05 Oct, 2014 à 9:28 #

      Bonjour Stéphanie, je vous conseille d’aller voir Anais Lala, Naturopathe que je consulte depuis juin pour mon acné. Elle a défini un protocole alimentaire et de complément nutritif pour vaincre mon acné. C’est un travail de fond mais nécessaire. Basée à St Denis, son cabinet est à 20 min de châtelets en RER. Ses coordonnées sont sur le net si vous tapez son nom. Cordialement.

      • Stéphanie 06 Oct, 2014 à 4:23 #

        Merci beaucoup pour votre message Joanna et la recommandation de votre naturopathe, je vais prendre ses coordonnées sur internet.
        Très bonne soirée, cordialement,
        Stéphanie

        • Joanna 06 Oct, 2014 à 8:00 #

          Avec plaisir, j’en cherchais une depuis longtemps. On me l’a recommandé et je la trouve bien 🙂

    • alison 28 Jan, 2015 à 1:55 #

      bonjour stephanie, tu sembles avoir le meme problème que moi, pourrions nous échanger ??

      • Stéphanie 12 Fév, 2015 à 1:57 #

        Bonjour Alison, désolée pour ma réponse tardive! Oui bien-sûr, nous pouvons échanger sur le sujet, as-tu également des problèmes d’acné et une aménorrhée depuis que tu as arrêté la pilule?
        En ce qui me concerne, je suis allée consulter un naturopathe en novembre, et suite aux analyses faites il s’avère que j’avais une bien trop grande acidité dans le corps, c’est pourquoi nous avons fait quelques ajustements au niveau de mon alimentation pour régler dans un premier temps ce problème d’acidité et dans un deuxième temps (je retourne le voir la semaine prochaine), stimuler mes ovaires par des compléments alimentaires adaptés, car il se trouve qu’ils sont simplement très paresseux, ce qu’on m’avait déjà dit quand j’avais 19 ans..;-)
        Je pense que cette « désacidification » de mon corps aide également à réguler ces poussées d’acné qui sont survenues…
        Très bon après-midi,
        Stéphanie

        • Emanuelle 12 Fév, 2015 à 2:11 #

          Bonjour Stéphanie,

          C’est super, l’aide personnalisée. Je trouve qu’on ne peut jamais avoir « faux » en allant vers l’alcalin au début ! Donc bravo, et revenez nous donner des nouvelles, OK ?

          GOOD JOB !

          • Stéphanie 12 Fév, 2015 à 2:20 #

            Merci Emanuelle, oui je vous tiendrai au courant de la suite ça marche! 🙂

        • Alison 12 Fév, 2015 à 6:19 #

          Bonsoir Stéphanie,
          Effectivement je n’ai jamais été réglée naturellement (aménorrhée primaire), après avoir fait plusieurs examens (échographie ovarienne, IRM hypophyse, bilan hormonal prise de sang) rien n’a été trouvé d’anormal, tout est correct.

          Et ce problème d acné est survenu il y a deux ans quand j’ai voulu arrêter diane 35, 4 mois après je me suis retrouvée avec de l’acné sévère, alors que je n avais jamais eu autant de boutons avant de prendre cette pilule. Donc je l’ai reprise 6 mois après l’arret brutal.

          Je souhaite maintenant arrêter cette pilule de manière progressive (je dois recommencer une plaquette des demain), en espérant ne pas voir l acné faire son retour !!!

          Concernant le naturopathe, quelles analyses t a t il fait ? Que prends tu pour réguler ton acidité et quels types de compléments alimentaires pour stimuler tes ovaires ?

          Bonne soirée
          Alison

          • Stéphanie 12 Fév, 2015 à 7:20 #

            Oui je comprends bien pour l’acné, ça m’a fait la même chose, comme si le corps ressortait tout d’un coup tout ce qu’il n’a pas sorti pendant qu’il était sous pilule… En tout cas en ce qui me concerne, je me sens bien mieux depuis que je l’ai arrêtée, malgré ces désagréments cutanés..;)

            Concernant les analyses, il s’agissait de voir si mon corps était enflammé de manière générale, et c’était son cas (donc dû à trop d’acidité), ainsi que de déceler certaines carences (je manquais énormément de vitamine D p.ex.). Pour ce qui est de l’alimentation, je n’ai pas eu beaucoup de choses à changer, car je savais déjà que j’avais une tendance à l’acidité, et j’avais déjà arrêté les produits laitiers, les sucres et céréales raffinées, mais il y a certains fruits que j’ai dû complètement arrêter, moi qui adorais boire un jus de citron et manger un kiwi tous les matin, j’ai dû me résoudre à m’en séparer… Mais cela est très personnel, c’est parce que ma nature a tendance à prendre directement la partie acide de l’aliment (pour beaucoup de gens, le citron a plutôt des propriétés alcalinisantes, mais pas pour moi malheureusement.)
            Il m’a donné entre autres pour commencer une poudre à base de curcuma, excellent anti-inflammatoire, mais rien encore pour l’instant concernant la stimulation des ovaires (je dois le voir pour ça la semaine prochaine, il me prescrira ce qu’il faut en fonction des nouvelles analyses).

            Je te conseille vivement d’aller voir un naturopathe également si tu souhaites aborder ce problème de manière naturelle, car la manière de l’aborder est très personnelle et différente pour chacun, selon sa propre nature. Ce qui marche pour une personne peut être déconseillé pour une autre. Si tu habites à Paris je peux te donner le nom de celui que je vais voir, je le trouve vraiment très bien et consciencieux, très à l’écoute.

            Et sinon je te dirai ce qu’il m’a dit après la prochaine séance.

            Bonne soirée à toi,

            Stéphanie

        • Alison 13 Fév, 2015 à 9:58 #

          Merci pour toutes ces réponses. Je n’habite pas Paris mais je devrais pouvoir trouver un naturopathe par chez moi.
          Tu l’as arrêtée brutalement ta pilule ou tu l’as fait progressivement ?
          Car je ne peux pas voir arriver de nouveau tous ces boutons, je n’avais meme plus envie de sortir parfois …

          • Stéphanie 14 Fév, 2015 à 6:36 #

            Oui je l’ai arrêtée spontanément après que ma gynéco m’en avait prescrit une nouvelle qui ne me convenait pas du tout, et j’ai saisi l’occasion pour ne pas reprendre la Yaz… Je te recommande en effet vivement de te faire conseiller personnellement, que ça soit par un naturopathe qui pourra t’aider globalement, ou par Emanuelle qui peut te soutenir dans la transition en ce qui concerne les boutons. Il y a plusieurs produits qui m’ont bien aidée, comme l’éponge konjac noire avec le gel nettoyant au tea tree, entre autres, qui assainissent vraiment bien la peau…
            Je te tiendrai au courant si les compléments que me donnera mon naturo pour les ovaires fonctionnent, je croise les doigts! 😉

    • Camille 15 Avr, 2015 à 10:05 #

      Bonjour Stéphanie,
      j’ai une question : avez-vous arrêter YAZ d’un coup comme les médecins préconisent en général ou progressivement??
      Je pose la question car je la prends en ce moment et j’ai très peur de l’arrêter à cause des effets sur la peau…
      Merci d’avance pour la réponse 🙂

  27. Nanou 02 Oct, 2014 à 11:50 #

    Bonjour,
    Merci pour cet article et ces bons conseils! D’après ce que vous dites, si je comprends bien c’est souvent un excès d’oestrogènes qui est en cause dans l’acné. Me concernant, je me suis rendue compte que juste après mon accouchement, dès le soir même en fait, et les quelques jours qui ont suivis, ma peau était parfaite, aucun bouton, aucun point noir, pas d’excès de sébum, vraiment une belle peau. Et il me semble qu’au moment de l’accouchement c’est le taux de progestérone qui chute brutalement. En règle générale, j’ai une peau qui a une tendance a?néique, mais c’est une acné très légère et j’ai aussi une peau sensible. Je me demandais donc s’il était possible que chez certaines femmes, ce soit la progestérone qui provoque l’acné? L’excès de progestérone. Si c’est le cas, le chardon marie, l’artichaut et éventuellement le gatillier sont-ils quand même recommandés?
    Et entre la sauge et le gatillier, lequel préférer pour quel type de bilan hormonal?
    Concernant le chardon marie, si je comprends bien, il régule les hormones qu’elle que soit l’hormone en excès, c’est bien ça?
    Enfin, y a t’il des contre-indications à prendre du chardon-marie, et du psyllium pendant l’allaitement?
    Merci d’avance pour votre réponse et pour toutes ces explications.
    Nanou

    Envoyé de mon iPhone

    • Elsa Kreiss 03 Oct, 2014 à 10:27 #

      Bonjour Nanou,

      Effectivement, les problèmes hormonaux entraînant de l’acné peuvent être très différents. Le quatrième article de la série, à venir, devrait vous éclairer sur ce point.

      Le chardon-marie est déconseillé pendant l’allaitement.

  28. Magali 01 Oct, 2014 à 7:23 #

    Bonjour Emanuelle,
    Merci pour ce nouvel article, encore une fois très intéressant et utile.
    J’ai une question en ce qui concerne les IG des aliments. L’idéal, quand on a de l’acné, est de privilégier les aliments à IG bas (ou modéré) et d’éviter ceux à IG fort. En me documentant sur le web, j’ai pu voir que certains fruits et légumes ont un UG élevé comme le mélon, la pastèque, le potimarron, la banane, les marrons, etc. Il faudrait donc éviter ces aliments ?
    De plus, plusieurs personnes estiment que ce n’est pas l’IG qui est important mais la charge glycémique (quantité de glucide ingéré quand on mange une portion habituelle de l’aliment) et là, les aliments interdits diffèrent notamment ceux que je viens de citer qui se retrouvent dans la catégorie CG bas ou modéré.
    Pourriez-vous faire le point là-dessus s’il vous plait ?
    Merci d’avance et bonne journée !

    Magali

    • Emanuelle 01 Oct, 2014 à 11:13 #

      Bonjour Magali,

      Je partage le point de vue comme quoi c’est la charge glycémique qui importe surtout… Mais en fait c’est un peu plus sophistiqué que cela, car chaque individu a une tolérance glycémique differente : une personne proche du « pré-diabète » (en fait c’est assez commun…) ne peut même pas tolérer une charge glycémique moyenne, alors qu’un autre personne le pourra parfaitement. Ainsi, beaucoup de femmes atteintes d’ovaires kystiques doivent faire plus attention que les autres, en tout cas tant qu’elles n’ont pas « remonté » leur tolérance…

  29. Charlotte 01 Oct, 2014 à 6:07 #

    Bonjour,

    Je viens partager mon expérience et espère donner de l’espoir à certaines!

    Je vous ecrivais il y a plus d’un mois : en lutte depuis presque 1ans et demi contre mon acne suite a l’arret de pillule et donc contre mon desespoir!

    malgré une certaines amélioration suite a vos conseils les boutons ( kystes qui restent pendant 1 mois voir plus sans evoluer et douloureux + affreux points noirs ) continuaient d’apparaitre!

    Je venais de commencer une « cure » de complement alimentaire ( en plus d’avoir pris depuis plusieurs mois de meilleures habitudes alimentaires). Et deux mois apres j’en vois deja les fruits!

    Je crois que je suis passée par une phase ( difficile) de « purge » qui ne me parrais pas terminé car j’ai des boutons qui sont sortis et notamment dans le dos ( et ca continue un peu)

    Mais plus rien a voir avec avant!! J’ai passé ma phase d’ovulation pr la premiere fois depuis plus d’un an sans voir surgir d’enorme boutons !!

    Je prends chaque matin un peu de citron + eau mineral a jeun + une decoction de plante preparé par mon pharmacien : Houblon+ Ortie ( efficace pr l’acné et le stress ).

    Et je prendre un complement en vitamine B ( 1,2,3,4,5,6,8,9,10,12)
    De l’huile de fois de morue en gelule ( qui contient de la vitamine A et D)
    Du Zinc.

    Voila le traitement que je suis depuis plus d’un mois et qui me semble porter ses fruits progressivement!!!

    J’espere que cela pourra vous encourager!

    Sinon je me demandais sur la durée de ce traitement : combien de temps dois je maintenir ces complements?

    Et je m’interrogeais egalement ( encore et tjrs) sur les kystes qu’il me reste : j’utilise le citron pour les faires sortir a la surface ( mais depuis un mois ils peinent a sortir) que puis-je faire d’autre?

    Je vous remercie pour tout vos conseils!

    • Emanuelle 01 Oct, 2014 à 11:19 #

      Merci pour le témoignage, Charlotte. Difficile de vous conseiller pour les compléments : il faudrait connaître beaucoup plus d’éléments, je ne me sens pas confortable sans vous connaître vraiment. Je vous encourage à vous rapprocher d’un bon naturopathe, pour faire le point. Pour les kystes, s’ils sont très profonds et enflammés, vous aurez du mal à les sortir avec de l’exfoliation maison. L’application de froid est très anti-inflammatoire, la technique du glaçon peut vous aider.

  30. PR 30 Sep, 2014 à 10:00 #

    Merci pour l’article!!
    Le lien:
    « Par ailleurs, la pilule peut facilement induire également des phénomènes de carences en vitamines en minéraux. »
    ne fonctionne pas.
    Pauline

    • Emanuelle 01 Oct, 2014 à 11:25 #

      Merci de l’avoir signalé, Pauline !

      C’est rectifié, vous avez désormais le lien à l’étude scientifique. Pour plus de détails sur les vitamines spécifiques qui sont particulièrement impliquées avec l’acné (B6, zinc, magnésium), voir les autres liens vers les études correspondantes.

  31. Carine 30 Sep, 2014 à 8:51 #

    Merci pour cet article! Tout comme Marie, un article sur le syndrome des ovaires polykystiques serait intéressant. En effet, cela fait 4 ans que nous essayons de faire un bébé sans succès malgre différents traitements médicaux qui n ont abouti au a des échecs. J’aimerais ainsi m’orienter vers quelque chose de plus naturel: pour obtenir des cycles réguliers, avoir une ovulation de bonne qualité et voir disparaître les boutons de mon visage et mon dos… J’ai déjà appliqué pas mal de vos conseils et j’ai déjà une nette amélioration concernant l’acné. Merci Emanuelle !

  32. Joanna 30 Sep, 2014 à 7:45 #

    Passionnant! Merci Emmanuelle de pousser ce sujet aussi loin, d’être précise, de donner pleins de conseils pratiques et finalement d’apporter plein de réponses à nos questions, de poser un diagnostic à nos problèmes de peau.

  33. CharlieVoid 30 Sep, 2014 à 7:00 #

    Petite astuce pour celles et ceux qui ont du mal à lâcher les appareils connectés quand le soleil se couche: il existe une application pour tous types d’appareils (ordinateurs, smartphones etc.) qui change progressivement la lumière bleutée en lumière orangée quand il se fait tard, en fonction de la lumière naturelle de l’endroit où l’on vit. Ça s’appelle f.lux et personnellement ça m’aide à moins veiller le soir !

  34. Marie 30 Sep, 2014 à 5:05 #

    Bonjour!

    Serait-il possible de consacrer un article (ou un encart) au cas de ovaires polykistiques? J’ai vu sur le forum que je ne suis pas la seule à en souffrir. Je suis maintenant sous Triafemi et mon acné s’est calmée (également grâce au Roaccutane), mais, à cause de taux de triglycérides élevés, je risque d’être obligée de changer de pilule à nouveau et de retrouver ma peau d’adolescente.
    Merci pour votre aide précieuse, et bravo pour tout ce travail!

  35. Naudin 30 Sep, 2014 à 4:15 #

    Merci pour cet article, je l’attendais vraiment celui là. Bon, après, pour la date de l’arrêt, je ne sais pas encore, je vais déjà essayer d’appliquer tous ces bons conseils avec la diane que je prends contre l’acné, et réessayer encore l’arrêt ( 3 essais d’arrêt d’un an mais avec retour en force de l’acné… et donc reprise à chaque fois après un an sans).

  36. Céline 30 Sep, 2014 à 3:11 #

    Super article. Pour moi c’est un récapitulatif génial de tout ce que vous nous avez appris !
    Comme un post-it à accrocher sur le frigo 😉 Merci Emanuelle

Laisser un commentaire