Comment éviter l’acné en avion

Prendre l’avion, c’est une situation à risque pour ceux qui ont tendance à l’acné.

L’ennemi N°1 ? L’air dans une cabine. Il est particulièrement sec, donc notre peau se déshydrate en surface, avec ainsi plus de cellules mortes qui peuvent bloquer les pores. En réaction à cette déshydratation, les glandes sébacées s’excitent et envoient plus de sébum. Nous voilà donc avec une peau déshydratée ET grasse. En bref, un passeport pour une peau engorgée, et donc de l’acné !

De plus, la nourriture à bord, pas forcément parfaite, les décalages horaires, l’exposition à un air vicié vont contribuer à un déséquilibre interne : il est courant d’être constipé pendant un voyage, de manquer de sommeil, et même parfois d’être malade : qui n’est pas arrivé à destination, au moins une fois dans sa vie, avec le rhume du siècle ?

Heureusement, une préparation en béton peut vraiment atténuer ces risques. Voyageant souvent entre Los Angeles et Paris/Bordeaux, voici les gestes que j’adopte systématiquement pour une peau au « top » à l’arrivée :

La préparation :

C’est la clé ! Si j’ai une routine très simple dans l’avion, c’est parce que l’essentiel s’est passé avant.

Au moins une semaine avant le départ, je fais un point d’honneur à ce que ma peau soit préparée pour le vol. Je veux qu’elle soit exfoliée en surface et suffisamment hydratée. Selon la saison et l’inspiration du moment, cela peut impliquer des produits différents, mais une bonne option l’été est d’utiliser des enzymes doux pour une exfoliation légère et d’hydrater avec un sérum riche en béta-carotène. Je suis fan pour ça du Kit Cadeau Visage Eclat de chez Denovo, d’autant que les tailles mini se glisseront plus facilement dans ma valise. Donc une semaine avant le départ, j’utilise religieusement chaque nuit, après un nettoyage à l’Oléogelée, l’Exfoliant enzymatique Illumine, je rince, puis j’applique quelques gouttes du Sérum Illumine. J’y gagne une très bonne mine, et une peau très propre, mieux préparée pour le vol.

Si je vais dans un pays ensoleillé, je commence également ma cure d’Astaxanthine. L’astaxanthine est le pigment rouge qui colore les crustacés, les saumons et les flamants roses. C’est une molécule fabriquée par des micro-algues, qui appartient à la famille des caroténoïdes. C’est un antioxydant exceptionnellement puissant, sans équivalent pour protéger la peau en interne des dommages induits par les rayons du soleil.

Ainsi, j’aurais immédiatement à l’arrivée l’effet protecteur contre les rayons du soleil. Contrairement à ce qui est souvent cru, le soleil est néfaste pour l’acné. Il l’est encore plus pour les cicatrices récentes, et pour les personnes qui, comme moi, ont tendance aux taches solaires. Alors j’évite à tout prix l’exposition solaire (quand j’ai le choix) et je soutiens ma peau avec l’Astaxanthine.

La veille :

Un voyage, cela veut dire que je ne vais pas toujours contrôler l’heure des repas, ni leur type. Je peux donc être obligée de trop attendre avant de manger, et être en hypoglycémie. Souvent, le plateau repas proposé à bord est une horreur en terme d’index glycémique, et accroit les risques d’acné. Enfin, avec le stress et l’absence de fibres, je peux me retrouver constipée (et ce qui ne sort pas d’un coté ressort par la peau, donc crise d’acné assurée !).

Pas de soucis, j’ai une stratégie pour tout ça :

La veille je fais tremper des oléagineux (voir ici pourquoi il vaut mieux les tremper): un mélange d’amandes, de noisettes, de noix du Brésil et je les mélange le jour du départ à des baies de Goji (un des rares fruits secs à index glycémique bas) : cela constitue un snack facile à transporter qui m’évite la crise d’hypoglycémie.

Si j’ai le temps, je me confectionne des barres de céréales aux graines, sans sucres ajoutés. J’adore cette recette.

J’emporte avec moi quelques comprimés de Berbérine : pendant les repas d’avion, une prise d’un comprimé de Berbérine me permet d’éviter un pic de glycémie, et donc les ennuis sur la peau.

J’explique en détail ce que fait la berbérine dans cet article.

Enfin, la veille et le matin du départ, je prends une cuillère à café de Psyllium dans un verre d’eau, et j’en emporte un peu avec moi. Cela va m’assurer un transit impeccable, même en voyage !

 

 

Dans ma valise :

Même à l’arrivée, je ne suis pas sûre d’avoir accès à un petit déjeuner sain et à des aliments frais : je prévois donc un petit sac contenant de la poudre d’Herbe de blé bio (facile à mélanger à une compote ou de l’eau) qui va me garantir un excellent apport en vitamines et minéraux, quoi qu’il arrive.

Dans la trousse de toilette : l’Oléogelée et l’Exfoliant enzymatique Denovo en petite taille. Jusqu’à présent, ces deux produits sont toujours « passés » à la douane pour moi, grâce à leur consistance gel et poudre au lieu de liquide, je suppose. Je glisse également une taille voyage du Masque au clou de Girofle de Joveda (je vais en reparler).

Dans mon sac à main :

Vous trouverez toujours une Huile essentielle de Lavande fine bio : c’est l’huile essentielle multi-tâches absolue, à la fois apaisante et purifiante. Je l’utilise pour désinfecter mes mains et l’inhaler profondément pendant le vol (très calmant !).

Une taille voyage de la Crème purifiante au Neem de Joveda (pour prévenir les boutons) et la taille voyage du Lait à l’Aloe vera de Joveda (pour hydrater le visage).

Le Crajiru : le « must » pour moi si un bouton pointe son nez pendant le vol. Si appliqué dès les premiers fourmillements, il peut faire des miracles.

Mon Fond de teint poudre minéral Lily Lolo en taille voyage, mon Lipgloss Peachy Keen et mon Mascara vegan Lily Lolo : si c’est un vol de nuit, je voyage sans être maquillée, mais je me refais une beauté avant l’arrivée.

Quelques sachets de tisane Pukka.

Un bon masque pour les yeux.

Des bouchons d’oreille.

Un oreiller confortable.

Le jour du vol :

Je pars généralement avec la peau non maquillée. Je me contente de la nettoyer avec un nettoyant doux avant le départ, comme le Savon à froid Lemme bee, et d’utiliser une crème hydratante légère.

L’exception à la règle, c’est si j’ai une place près du hublot : j’utilise alors une protection solaire (comme par exemple la Crème solaire teintée SPF30 de chez Alga maris, qui donne bonne mine) à la place de la crème hydratante. En altitude, les rayons UVs sont particulièrement forts. Ils endommagent fortement la peau, donc prudence, prudence…

À part cela, je pense que ma routine pendant le vol fait plus appel au bon sens qu’autre chose.

Je fais un point d’honneur à rester bien hydratée en buvant mon eau minérale toutes les heures éveillées. C’est à mon avis le geste le plus important !

Pas d’alcool bien sûr, qui déshydrate beaucoup.

Je fais le tri dans mon plateau repas : exit le pain blanc, le gâteau trop sucré, etc. À priori, je suis déjà calée avec mes oléagineux et barres de céréales maison mangées à l’aéroport. Si j’ai vraiment faim et que je dois manger ces aliments pro-acné, je prends mon comprimé de Berbérine.

Pas de café, mais je demande de l’eau chaude et me fais mes petites tisanes avec mes sachets Pukka (j’aime beaucoup la menthe en voyage, pour l’effet sur la digestion).

Je reste zen quoi qu’il arrive : j’ai de merveilleuses petites applis de méditation et de relaxation sur mon smartphone (Insight Timer, Aura, Calm). C’est l’endroit idéal pour pratiquer… et j’essaye à tout prix de m’endormir dès que possible.

Après le vol :

Tailles voyage Joveda

Généralement, tout se passe bien, et il me reste à apprécier mon séjour. Mais si, pour une raison ou une autre, je n’ai pas pu éviter les boutons, il me reste mon arme secrète : le Masque au Clou de Girofle de Joveda, en taille voyage. C’est un masque hyper actif, bourré de plantes purifiantes ayurvédiques. Je fais alors un masque tous les deux/trois jours, ce qui accélère sensiblement la guérison.

Idem pour le psyllium, que je continue si mon transit est perturbé.

 

Voilà, vous savez tout… Rien de bien sorcier, juste un brin d’organisation, de bons produits et une préparation en interne.

Et vous, vous avez des astuces, pour éviter l’acné quand vous voyagez ?

A propos Emanuelle Haudegond

Emanuelle Haudegond est la fondatrice de beaute-pure. Elle est l'auteur de la méthode gratuite "Vers une Peau sans Acné en 7 étapes" et de la méthode avancée "Méthode Peau-Zéro-Défaut", pour les peaux à problèmes. Diplômée de l'état de Californie, elle a longtemps travaillé auprès de dermatologues et de chirurgiens plasticiens avant de fonder sa propre clinique de soins esthétiques à Los Angeles. Passionnée par la peau, guidée par des principes naturopathiques, elle partage au fil des articles sa philosophie et ses astuces pour une peau magnifique. Vous trouverez également dans son e-boutique, beaute-pure-boutique.com, une sélection de ses produits de beauté préférés, adaptés aux peaux à problèmes, et des compléments alimentaires brevetés.

, , ,

15 Responses to Comment éviter l’acné en avion

  1. Charlie 24 Juil, 2017 à 9:26 #

    Bonjour Emmanuel,
    Merci pour vos conseils. Je suis hôtesse de l’air. Puis je appliquer tous ces produits sur du long terme ?
    Je précise que j’ai des mycrokystes sur les mâchoires et ce malgré la consultation chez un dermatologue qui ne m’a proposé qu’un traitement d’antibiotiques ou de roaccutane. Les divers traitements locaux (crèmes etc sont inefficaces …).
    Merci de votre aide

  2. Leslie 21 Juil, 2017 à 1:05 #

    Bonjour,

    J’ai de l’acné mycrokystique depuis l’arret de ma pilule (1 an et j’ai 25 ans)
    Je prend du Fenugrec en complement alimentaire en plus de Bardane et Pensée sauvage,
    puis je prendre du Gattilier en plus ou est ce contre indiqué ?

    Merci d’avance,

    Leslie

    • Emanuelle Haudegond 21 Juil, 2017 à 1:44 #

      Le gattilier n’est pas un complément « anti-acné » mais régulateur de cycle, et il peut y avoir des contre-indications que j’évoque ici. Je préconise, quand on envisage sa prise, d’être suivi par un professionnel, qui connaitra votre situation personnelle… C’est mieux pour vous Leslie, d’autant que vous envisagez de mélanger plusieurs plantes, chacune ayant ses particularités. Bonne chance…

  3. Elodie 21 Juil, 2017 à 1:03 #

    Bonjour Emmanuelle,

    Article riche en astuces, mais pour ma part je pars en sac à dos (au Sri Lanka 15 jours) donc très peu de place. Quels seraient selon vous les indispensables et en petits formats ?

    Merci pour vos éclairages !

    Elodie

    • Emanuelle Haudegond 21 Juil, 2017 à 1:40 #

      Bonjour Elodie, j’ai fait le même voyage, et aussi en sac à dos, il y a deux ans, donc je pense que mon éclairage sera d’actualité !
      Au Sri-Lanka, le premier problème sera la poussière et le soleil, tous deux extrêmes, et tous les 2 un véritable challenge pour l’acné. Si je n’avais que 4 produits à vous recommander, ce serait :
      – le gant Vitalis pour vous nettoyer le soir (il est exfoliant et vous débarrassera bien des résidus de poussières et de crèmes solaires)
      – le complément d’astaxanthine à commencer une semaine avant le départ et à continuer sur place contre les (redoutables) dégâts UV
      – Un ou deux kits anti-acné Joveda avec toutes les mini-tailles indispensables
      – Le Crajiru à mettre sur les boutons si malgré tout il y a éruption.

      Pour alléger, il est toujours possible d’acheter un écran solaire sur place, mais il sera généralement très chimique et pas forcément non-comédogènes; si avez la place, pensez à la protection visage alga maris IPS50

      C’est un très beau pays et on peut être hébergée chez l’habitant facilement et rencontrer ainsi des familles de différentes confessions Bien sûr les conditions d’hygiène et de confort ne sont pas forcément les mêmes que chez nous. Personnellement, je crois dur comme fer aux vertus d’une cure de probiotiques 5 milliards de souche avant/pendant pour échapper à la tourista et booster mon système immunitaire (?•?•?)?, mais mon mari dit que c’est dans ma tête…
      En espérant avoir aidé, Elodie !

  4. Alice 20 Juil, 2017 à 4:35 #

    Très intéressant mais cela semble fastidieux!
    Rien à voir avec l’article mais prévoyez-vous une nouvelle session de la méthode avancée ?
    Merci pour votre site que je suis avec attention !
    Bon été.

    • Emanuelle Haudegond 21 Juil, 2017 à 12:04 #

      Bonjour Alice, j’y réfléchis sérieusement pour la rentrée, car vous êtes très nombreux à demander. Bon été à vous aussi !

  5. Iness 19 Juil, 2017 à 12:28 #

    Merci pour votre article très complet!
    Il donne plein d astuces utiles.
    Moi je redoute souvent les voyages en avion, je mange mal stress beaucoup et l’air co me déshydrate la peau c’est horrible!
    Par contre j’avais une question sur les vacances.
    Je pars en septembre 3semaines au Maroc dans la famille de mon mari, et je sais que pendant ses 3 semaines je ne vais pas échapper a une alimentation très très sucrée exempt de fibre remplis de produits laitiers également. Malheureusement je ne peux pas ne pas manger car je ne suis pas chez moi mais je redoute terriblement car étant sujette a l acne hormonale chaque fois que je reviens du Maroc ma peau est dans un état catastrophique même si je mexpose peu ou pas au soleil. Je sais bien que l origine des crises d acné est dû a cette alimentation bien trop sucrée. J’ai pensé amener dans la valise du coup du psyllisium et des gélules de zinc avez vous des astuces pour moi dans ce cas de figure où je voyage en famille et donc obliger de manger la nourriture qu’on me dépose à chaque repas. Le pire c’est au ptit dej pain blanc croissant au chocolat et confiture industrielle seront déposer chaque réveil ?? je désespère déjà!
    Merci d’avance et belle journée

    • Emanuelle Haudegond 19 Juil, 2017 à 12:37 #

      Bonjour Ines,

      Il faut, dans l’ordre :
      – limiter le sucre quand c’est possible (sur le pain, il vaut mieux du beurre que de la confiture. Le beurre est le seul produit laitier globalement OK pour l’acné)
      – limiter les quantités (une tranche de pain a moins d’impact que deux…)
      – ne pas manger l’aliment sucré seul, l’accompagner d’une source de gras et de protéines (un avocat, des amandes… une tranche de jambon, de l’hummmous, etc.). Les protéines et les lipides n’élèvent pas la glycémie.
      – essayer d’accompagner avec un jus de citron ou du vinaigre
      – éventuellement, se renseigner sur la berbérine, mais bien regarder si on est un bon candidat (médicament… pas de prise continue…)

      • Iness 19 Juil, 2017 à 8:36 #

        Merci pour votre réponse rapide!
        La berberine je n’en ai pas par contre j’ai de la poudre de moringa a la maison connu pour être hypoglycemiante je la prendrai donc dans ma valise. L’eau aussi pose problème la ou je serai pendant 3semaines elle est terriblement calcaire cela devait jouer aussi sur l’état de ma peau. J’espère que cette année je reviendrai avec moins de dégâts ça me stresse beaucoup car l’été passé fut un carnage (mais j’étais enceinte alors je faisais moins attention vu que je me préoccupait plus de mon razmokket ?) belle soirée à vous.

  6. Pauline 16 Juil, 2017 à 9:20 #

    Super cet article, merci Emmanuelle!! Ces conseils vont m’être très utiles!

    Est-ce que vous appliquez les crèmes Joveda purifiante au neem et hydratante à l’aloe vera pendant le vol ou seulement avant? Et les deux superposées?
    Lors de mes précédents vols, j’ai appliqué à plusieurs reprises en couche épaisse des crèmes hydratantes plus riches que celle à l’aloe pour éviter la déshydratation mais j’ai du en abuser et mon visage était un peu gonflé-saturé de crème à l’arrivée…

    Si j’ai bien compris, on peut prendre la berbérine occasionnellement pour faire baisser l’index glycémique d’un repas même si on ne l’a prend pas en traitement de fond, c’est bien ça?

    Est-ce que vous utilisez l’huile essentielle de lavande fine pure pour vous désinfecter les mains?

    En cas de gros bouton à l’arrivée, j’utilise le masque au clou de girofle Joveda matin et/ou soir sur le bouton uniquement : très efficace!

    Avant le vol et à l’arrivée, je fais un brossage à sec selon votre vidéo avec ma brosse de massage: plus de gonflement ni de rétention d’eau!!
    Ce brossage me donne aussi de l’énergie les matins où le jet lag rend le réveil difficile et me permet de bien commencer la journée 🙂
    Je trouve que cela permet vraiment de limiter l’impact du vol sur le corps (manque de sommeil, mauvaise digestion, toxines, stress…), les boutons et mauvaise mine…

    Des astuces pour le jet lag? De l’huile essentielle de lavande fine?

    Merci et bon été!

    Pauline

    • Emanuelle Haudegond 17 Juil, 2017 à 10:05 #

      Bonjour Pauline,

      J’utilise le plus souvent la crème au neem avant de partir et selon la durée du vol je vais soit hydrater avec le lait à l’aloe vera seulement, soit alterner l’une et l’autre (si vol + de 6h). Pour la berbérine, ce n’est pas une utilisation « classique », mais c’est ce que je fais occasionnellement. Oui, l’HE de lavande fine, je m’en sers pour désinfecter les mains, et un peu pour tout, à vrai dire. Le brossage à sec avant le vol, c’est sûr, c’est excellent. Pour le jet lag : je m’impose plus ou moins les rythmes suivants et je choisis les vols (matin/soir) de préférence en fonction de s’ils vont vers l’ouest/est comme expliqué ici. Un merveilleux été à vous aussi !

      • Pauline 19 Juil, 2017 à 6:25 #

        Merci beaucoup Emmanuelle!

  7. Claire Chaudet 16 Juil, 2017 à 6:46 #

    Merci pour ces conseils vraiment au top et qui s’adressent à tous les âges. Bonnes vacances à toutes. Lumineusement.

Laisser un commentaire