Comment la pilule aggrave l’acné

Ça semble une si bonne idée au départ.

Nous, les filles, avons de l’acné, disons à l’adolescence.

Nous essayons deux, trois produits ou médicaments qui ne marchent pas, puis le médecin nous propose une pilule qui va agir comme un contraceptif ET comme remède anti-boutons efficace.

Faire d’une pierre deux coups, pourquoi pas ?

Simplement voilà… Moi je trouve qu’on ne nous explique pas forcément bien les choses.

D’abord, la pilule contraceptive n’a JAMAIS traité l’acné.

« Mais si », allez-vous me dire, « chez moi ça marche, je n’ai plus de boutons… »

C’est vrai. La pilule contraceptive est efficace pour atténuer les SIGNES d’acné.

Pourquoi ? Parce qu’elle met le système endocrinien au repos, en veille.

Elle ne traite pas les problèmes hormonaux, elle les masque.

Ça veut dire quoi ? Et bien que si vous aviez un problème hormonal au départ, la pilule ne va pas le traiter.

Elle va tenter de le contrebalancer avec d’autres hormones, de synthèse cette fois.

Donc, à l’arrêt de la pilule, deux choses :

– Soit votre problème initial est réglé (par exemple, vous étiez à la puberté…), et là, tout va bien.

– Soit vous avez toujours votre problème d’avant la pilule, et là… il est probable que les boutons reviennent.

OK, vous me direz, j’ai gagné du temps, c’est déjà ça de pris…

Sauf qu’à mon avis, la pilule n’est pas totalement anodine pour la santé.

Elle peut même à long terme, selon moi, aggraver certaines acnés :

1- La pilule contraceptive peut sensiblement diminuer la tolérance au glucose et augmenter la résistance à l’insuline. Si vous me suivez depuis quelque temps, vous savez que les questions de glycémie (taux de glucose dans le sang) sont extrêmement importantes pour l’acné. La pilule peut vous empêcher de contrôler votre glycémie. Ces hauts et ces bas du taux de « sucre » dans le sang favorisent la sécrétion de sébum et l’inflammation (voir l’article suivant pour en savoir plus). Bref, c’est un vrai cocktail de jouvence pour l’acné.

2- La pilule perturbe les fonctions enzymatiques du foie et diminue le flux biliaire. Bref, elle n’est pas bonne du tout pour votre foie et peut occasionner une constipation régulière. Un foie en mauvaise santé, c’est votre organisme qui n’élimine plus et qui s’encrasse. Et votre peau qui prend le relais !

3- La pilule empêche la bonne assimilation de beaucoup des vitamines les plus essentielles (A, D, E, F…) ainsi que des vitamines B, surtout B6 et B9. Elle entrave l’assimilation du zinc et magnésium. Ces vitamines et minéraux jouent un rôle important dans la prévention des humeurs dépressives et dans la gestion du stress. Sans eux, vous cicatrisez moins bien, et votre réponse au stress est moins efficace…

Ok, Emanuelle, alors je fais quoi ?

Bien sûr, la décision d’être sous pilule ou pas est totalement personnelle.

Et on ne peut pas dire que 44 ans après son autorisation en France, nous croulions sous de nouveaux choix, coté contraception…

 

 

Quelques pistes pour celles sous pilule :

  • Accompagner la prise de la pilule de cures fréquentes de Chardon-Marie ou de Desmodium, pour aider à la régénération des cellules du foie.
  • Chouchouter son foie de manière régulière avec le radis noir et le citron.
  • Se supplémenter éventuellement en chrome, pour équilibrer le système glucidique. Penser à limiter les aliments à index glycémique élevé et les produits sucrés.
  • Faire des cures de pollen frais, riche en vitamines B et en flore probiotique, ou boire fréquemment du kéfir.
  • Avoir une hygiène de vie rigoureuse pour pallier aux carences.
  • Avoir une activité sportive pour limiter les troubles circulatoires et favoriser un meilleur transit….

Pour celles qui veulent essayer d’autres moyens de contraception :

Sachez qu’il existe certaines herbes et compléments qui peuvent vous aider à effectuer la transition en douceur (le gattilier, par exemple).

Simplement, nous sommes toutes uniques, et ces herbes doivent être utilisées sous la surveillance d’un professionnel en santé naturelle.

La meilleure manière d’effectuer cette transition en toute confiance, c’est donc de consulter un naturopathe.

Un bon naturopathe saura vous écouter, faire un bilan et accompagner cette transition. Un bon naturopathe, c’est le bonheur !

OU TROUVER UN NATUROPATHE ?

La naturopathe n’étant pas une profession réglementée. Mieux vaut donc s’adresser à des fédérations fournissant des listes de praticiens.

Vous pourrez trouver des renseignements ici : www.fenavi.net ou http://cenatho.free.fr

Combien ça coûte ? À partir de 50 € la consultation, selon le naturopathe, l’emplacement, etc…

Allez, les filles… C’est quand même trop bête de rester sous pilule juste pour l’acné !

Vous aimerez aussi peut-être :

A propos Emanuelle Haudegond

Emanuelle Haudegond est la fondatrice de beaute-pure.com, un site dédié au bien-être féminin hormonal naturel et à la beauté de la peau. Spécialiste de la peau, diplômée de l'état de Californie, elle a longtemps travaillé auprès de dermatologues et de chirurgiens plasticiens avant de fonder sa propre clinique de soins esthétiques à Los Angeles. Elle a ainsi aidé des milliers de femmes de tous âges à retrouver santé de la peau et bien-être à chaque étape de la vie. Passionnée par la peau, guidée par des principes naturopathiques, elle partage au fil des articles de beaute-pure.com sa philosophie et ses astuces pour une peau magnifique et une vie de femme au naturel. Vous trouverez également dans son e-boutique, beaute-pure-boutique.com, une sélection de ses produits de beauté préférés, adaptés aux peaux à problèmes, et des compléments alimentaires brevetés.

, , , , , , , , ,

  • Lucie dit :

    Bonjour,
    J’ai commencé depuis environ une semaine a pilule Jasmine et je constate une énorme poussée de boutons partout sur mon visage et sur la poitrine. J’ai lu apparemment que cela pouvait arrivé car sois-disant la pilule faisait sortir les boutons en préparation sous la peau, mais cela peut être vraiment le cas?

    • Elsa Kreiss dit :

      Bonjour Lucie,

      Si vous observez un effet indésirable sous pilule, le mieux est de retourner voir le médecin qui vous l’a prescrite et qui vous connaît : il vérifiera qu’elle vous est bien adaptée.

  • Marie dit :

    Bonjour,
    J’ai 22 ans et de l’acné depuis 20 ans. Mon acné est arrivé à la suite de la prise de la pilule « Lilou Gé ». Depuis, j’ai plusieurs fois changé de pilule.

    On entend beaucoup de témoignage sur des femmes qui ont une poussée d’acné à l’arrêt de la pilule, mais peu de l’inverse, de femme pour qui l’arrêt de la pilule se passe très bien.

    J’ai décidé après mûres réflexions d’arrêter la pilule. Cela fait deux mois, mon cycle est revenu à la normal. L’état de ma peau ne s’est pas aggravé. Au contraire, Je n’ai plus d’inflammation sur le visage. Serait-il possible qu’à l’arrêt de la pilule mon acné disparaisse?

  • Nastassia dit :

    Bonjour, alors voilà j’ai 17 ans et j’ai des plaques rouges qui se sont formé sur mon coup qui gonflent lors de la mauvaise périodes du mois ! Ces plaque qui se transformé en bouton sont apparu vers la deuxième utilisation de ma pilule mindril ! Car en effet je l’ai prise une première fois 3 mois fait une pose de 2 mois et repris 3 mois c’est pendant ce cycle que ces plaques sont arrive ! Mon gyneco ne m’a jamais prinscrit de prise de sang mais penser vous que mindril est l’acteur de ce qui m’arrive ?

  • Ambre dit :

    Bonjour,
    j’ai maintenant la pullule optilova depuis 2ans maintenant et j’ai toujours eu l’impression que mon acné à débuté avec ma prise de pillule. J’ai donc l’intention de l’arrêter, je voulais savoir si ça faisait quelque chose de la stoper net, est-ce que ça peut engendrer des problèmes ? ( surtout au niveau de la peau)

    • Emanuelle dit :

      Ça peut… ou ça peut très bien se passer, Ambre. Chacune est différente. Si vous n’aviez pas d’acné avant la pilule, il est probable que même s’il y a poussé d’acné, elle sera temporaire. C’est encore plus vrai si la prise était courte et si la personne est jeune…

  • Ines dit :

    Bonjour,

    J’ai arrêté diane 35 il y a 5 mois après un an de prise et depuis j’ai des boutons partout alors qu’avant j’en avais que sur le menton, j’ai lu que la maca pouvait aider à rééquilibrer les hormones, qu’en pensez-vous ? Merci

  • Juliette dit :

    Bonjour,

    J’ai arrêté la pilule depuis bientôt 3 mois pour cause de peau très sèche. Néanmoins, je suis votre programme car j’avais de l’acné avant de la prendre (il y a 4 ans). J’ai fait un bilan hormonal et ai constaté que mon taux de progesterone était en dessous de la limite inférieure. J’ai donc pris en herboristerie un progest like à base de plantes et un dépuratif du foie (pour éliminer les hormones de synthèse notamment).

    Je me demandais : l’équilibre entre la progesterone et l’oestrogène aidera-t-il seulement à éviter l’acné ou peut-il aussi régler un problème de sécheresse ?

    De plus, est-ce que la progesterone naturelle aide la progesterone de mon corps à augmenter ou est-ce seulement artificiel en la remplaçant ?

    En vous remerciant de vos réponses,

    Juliette

    • Emanuelle dit :

      De plus, est-ce que la progesterone naturelle aide la progesterone de mon corps à augmenter ou est-ce seulement artificiel en la remplaçant ?

      C’est artificiel (ce qui ne veut pas dire « mauvais »). La manière naturelle de faire remonter son taux de progestérone, c’est un cycle régulier…

  • Marine dit :

    Bonjour Emmanuelle,

    je suis sous pilule depuis plus d’un ans, j’ai pu remarquer des changements au niveau de mon corps : prise de poids, apparition rétention d’eau (cellulite) avec des mals de jambes à ne plus finir, une acné toujours présente et qui me bouffe la vie.. Cependant je suis obligé de la prendre du moins je pense qu’il n’existe pas d’autre moyens qui pourrait m’aider à régler ce problème, en faite sans la pilule j’ai des cycles menstruels très irréguliers c’est à dire que j’ai mes règles 1 fois tous les 2-3 mois.. Penses-tu que je devrais arrêter la pilule ? Si oui, ils existent d’autres moyens pour rétablir mon cycle ?

    Merci d’avance

    • Elsa Kreiss dit :

      Bonsoir Marine,

      Je me permets de répondre : contrairement à une croyance encore assez répandue, la pilule ne régule pas le cycle, tout simplement parce qu’il n’y a pas de cycle sous pilule : d’une part, sous pilule, vous n’ovulez pas, et d’autre part, les saignements mensuels que vous observez sont artificiels, car provoqués par l’arrêt soudain de la prise des hormones de synthèse pendant la semaine de pause. Ces saignements n’ont donc pas grand-chose à voir avec des règles naturelles, qui sont déclenchées, elles, par un processus tout différent… Ils rassurent, mais en fait ne disent rien de votre cycle véritable, de votre équilibre hormonal, de votre fertilité.

      Sur son site, Martin Winkler l’explique ainsi : « Est-ce qu’on a encore un cycle menstruel quand on prend la pilule ? Un « cycle menstruel » , c’est tout se qui se passe entre le début des règles et le début des règles suivantes, 25 à 35 jours plus tard. Pendant ce cycle, une ovulation se produit. Si l’ovule n’est pas fécondé par un spermatozoïde, des règles surviennent. S’il y a fécondation et grossesse, il n’y a pas de règles. A RETENIR : Une femme qui prend la pilule n’ovule pas, et son cycle est en sommeil, comme si elle était enceinte. Donc, une femme qui prend la pilule n’a pas de cycle menstruel. »

      Et généralement, dès que vous arrêtez la pilule, vous retrouvez donc votre problème de départ, si vos règles avant la prise étaient irrégulières…

      Ce qu’il faut savoir, c’est pourquoi vos règles naturelles sont très espacées. Avez-vous eu un diagnostic relatif à ces règles irrégulières ? Je vous encourage à consulter pour en savoir plus, et notamment déterminer si vous ovulez correctement. Cet article peut également vous intéresser.

  • Sab dit :

    Bonsoir, tout d’abord, merci pour tous vos conseils. 🙂

    Je prends Diane 35 depuis plus d’un an, j’avais très peu d’acné mais ça a empiré depuis que j’ai commencé à la prendre, et ça ne s’arrange plus… D’ailleurs depuis que je la prends, j’ai des plaques rouges qui apparaissent à chaque fois que je prends des médocs (paracétamol, aspirine, antibiotiques, antihistaminique…) Vous pensez que ce soit du à quoi ?

    Et puis, je me résigne enfin à l’arrêter, et à passer sous Jasmine, vous pensez qu’elle pourrait améliorer mon acné qui a triplé sous Diane 35 ? Merci.

    • Elsa Kreiss dit :

      Bonjour Sab,

      C’est très compliqué pour nous de nous prononcer quand il s’agit de pilules, donc de médicaments : c’est au médecin qui vous les prescrit d’évaluer s’ils vous sont adaptés et si vous les tolérez correctement…

  • gloria dit :

    je suis sous jasmine depuis 1mois suite à un arret desatreux de 3 mois avec visage remplie de microkystes j’ai donc vite reprie jasmine…. la il en reste encore pas mal… j’attend encore un bon mois voir encore 2 pour faire partir les boutons(jespere) et commencer un sevrage… pensez vous que je peux deja commencer à preparer de l aide à mon foie? prendre du desmodium… des tisanes d achillée millefeuille et sauge…. ou dois je attendre de commencer le sevrage?? vu que sous pillule ca ne sert à rien de l’aider?

  • Ségolène dit :

    Bonjour Emmanuelle,

    Tout d’abord merci pour votre site et pour vos conseils ! Grâce à vous ma peau, même si elle n’est pas encore débarrassée de l’acné est tout de même plus saine qu’avant et je vous en remercie beaucoup.

    J’ai une acné hormonale que je voudrais régler, et ne prenant pas la pilule, on m’a conseillé le gattilier. J’en prends une gélule par jour depuis 45 jours et j’ai encore plus d’acné avant.
    Sachant que le stress influe beaucoup chez moi et que je suis très stressée en ce moment, je ne sais pas quoi penser : faut-il que j’arrête la prise de Gattilier ?
    Je suis vos conseils alimentaires à la lettre et ai adopté vos méthode d’hygiène de visage, me maquille peu ou pas…

    Merci pour votre réponse,

    Ségolène

    • Elsa Kreiss dit :

      Bonjour Ségolène,

      Je me permets de répondre : Emanuelle déconseille de prendre du Gattilier sans être accompagnée par un professionnel de santé ou par un naturopathe. C’est à eux qu’il faudrait poser la question… Car il est impossible pour nous de savoir si la plante est adaptée à votre situation/profil hormonal…

      Stress : c’est un très grand facteur d’acné. Mon conseil est de vraiment, vraiment vous attaquer au problème si le stress est quelque chose que vous subissez fréquemment. M’en débarrasser a fait merveille sur ma peau. Emanuelle recommande des pratiques comme le yoga, la relaxation, la méditation…

  • Nanou dit :

    Bonjour,
    Voilà je suis la méthode gratuite depuis un an and j’ai arrêté la pilule (3ème génération) pour tomber enceinte, j’ai modifié beaucoup d’habitudes alimentaires et cosmétiques pour éviter la réapparition des boutons et je suis contente car cela fonctionne bien. Mais maintenant, après une grossesseet donc une période sans contraception, je souhaite en reprendre une, pilule ou sterilet, avec une préférence pour le sterilet en cuivre puisque sans hormones.
    J’ai quand même pris rdv avec un endocrinologue pour qu’il me prescrive un bilan hormonal qui me permettrait de savoir si j’ai plus intérêt à choisir une pilule pour équilibrer un taux d’hormones anormal ou si tout va bien côté hormonal, et ce dans le but d’éviter une recrudescence de l’acné que je ne veux surtout pas voir réapparaître à cause d’une contraception mal choisie. Et là, surprise, cette endocrino me dit que l’acné n’a rien à voir avec les hormones, que toutes les pilules soignent l’acné, et qu’après une grossesse on n’a généralement plus de boutons… Et de surcroît elle me conseille de reprendre la pilule que je prenais avant malgré toute la polémique qui a eu lieu sur ses effets secondaires!! Je me demande si je ne suis pas tombée sur LE charlatan endocrino! Comment peut-on dire ce genre de choses?! Donc ma question est simple, quel médecin peut prescrire ce bilan? Quelles sont les hormones à vérifier dans ce bilan, œstrogènes, progesterone, testostérone, quoi d’autres?
    Et sinon le sterilet en cuivre peut-il provoquer l’acné? Car sans bilan, je préfère me méfier et me fier plutôt à une contraception sans hormones.
    Merci!
    Nanou

    • Elsa Kreiss dit :

      Bonjour Nanou,

      Si vous obteniez de bons résultats sur votre peau entre l’arrêt de votre pilule et le début de votre grossesse grâce aux changements de mode de vie, j’aurais tendance à dire qu’un bilan hormonal n’est pas forcément indispensable :
      – il est parfois compliqué d’obtenir un bilan « parlant », et on peut parfois en ressortir avec des résultats normaux aux tests, mais présenter en réalité, par exemple, une sensibilité aux androgènes, en dépit d’un taux d’androgènes correct… Un bilan hormonal ne donne donc pas nécessairement la réponse, même s’il peut être très utile en cas d’acné rebelle résistant à tout. Un généraliste ou un gynécologue peut alors vous en prescrire un.
      – quand bien même il y aurait déséquilibre hormonal, le mode de vie a réellement une influence sur les hormones, et si les changements de mode de vie fonctionnent dans votre cas…

      Par conséquent, je dirais que si vous souhaitez un DIU, c’est à essayer. Le DIU au cuivre n’est pas censé donner d’acné en soi. Cependant, nous avons reçu quelques témoignages de jeunes femmes ayant constaté une aggravation de leur acné après la pose de leur DIU. Ce phénomène n’est pas étudié (une coïncidence, l’expression d’une mauvaise tolérance à corps étranger ?). Difficile donc d’être formelle. Pour ma part, je n’ai pas rencontré ce problème, et suis donc très satisfaite de ce moyen de contraception.

      Sinon, votre endocrinologue a effectivement une position originale, puisqu’elle vous dit dans le même temps que l’acné n’a rien à voir avec les hormones et que la pilule, c’est-à-dire… des hormones, la soigne. Cela dit, il existe aussi des acnés cosmétiques ou encore liées à un problème de toxines.

  • Camille dit :

    Bonsoir, je vous écris aujourd’hui parce-que je suis très inquiète par rapport à ma pilule. Je m’explique:
    J’ai commencé à prendre ma toute première pilule (Leeloo Gé), depuis maintenant 1 mois. Je l’ai arrêté à la fin de la première plaquette, jusque là, tout va bien, je l’ai reprise avant-hier, au bout du 8ème jour, et là, le matin, une foule de petits boutons rouges pour certains et d’autres avec du pus, partout sur le front. J’en ai jamais eu autant et d’un coup surtout ! Il faut savoir que je n’avais pas tant que ça de boutons avant de prendre la pilule, quelques-uns (2 ou 3) et des plus gros généralement, avant d’avoir mes règles. Et j’ai aussi pris un peu de poids. Qu’est-ce que cela signifie? Quelqu’un pourrait me renseigner?
    Merci d’avance !

  • elodie dit :

    bonjour
    je suis a trois mois d’arret diane et de l acné partout . j ‘ai 33 ans.
    j ‘ai presque tous les prduits joveda dela boutique . super le gel , le savon le lait et la creme matifiante!
    je me susi trouver un rituel pour ma peau mais les poussees sont qd memes importantes . jesuis suivie par nathuropathe , homeopathe et acuponcture
    mais j’ai un souci . j essaye de manger moisn de gluten mais le probleme c ‘est que tout ce qui ets sans gluten a un indice glycemique assez elevé je trouve . 50Mg pour 100 grammes par exemple. le pain les pates, la farrine de riz etc … conclusion je ne sais plsu quoi manger . et a force j’ai perdu bcp de poids . suis fatiguée et j’ai tj autant ed boutons !!!
    qu est ce que on considere pour 100 G un indice glycemique elevé? j’ai mangé des pates de farine de riz lundi et je sent que je le paye !
    j’ai pas un super moral a cause de cet acné alors si vous pouviez m’eclairer.
    un grand merci d’avance

    • Elsa Kreiss dit :

      Bonjour elodie,

      Je me permets de répondre.

      Il faut savoir que l’arrêt du gluten n’est pas une panacée universelle contre l’acné. Si après plus d’un mois d’éviction, vous ne constatez pas d’amélioration à quelque niveau que ce soit, c’est certainement que cette éviction ne vous est pas si nécessaire.

      Si vous constatez que ce sont les aliments à IG élevés qui aggravent votre acné, comme c’est en revanche fréquemment le cas, c’est évidemment là-dessus qu’il faut se concentrer.

      A IG bas et sans gluten (pour le cas où vous ne souhaiteriez pas réintroduire le gluten) : le sarrasin (il existe des recettes de pain pur sarrasin, et on trouve également des pâtes pur sarrasin, des flocons pour le matin, etc), le quinoa (existe aussi en flocons), le riz complet, le riz basmati long grain… Pensez aussi à la farine de pois chiche (wraps, galettes…).

      Et dans tous les cas, ne mangez pas trop de féculents !

      Courage !

  • Ruiz dit :

    Bonjour ,

    J’ai 22 ans .. Je n’ai jamais eu da?nee et depuis 1às et demi je me bat.. J’ai fais des traitement c’est une acné légère mais persistante .. J’ai changer de pilule pour jasmine et je ne vois pas d’amélioration j’en ai marre j’ai énormément de produit bio je prend des plantes .. C’est toujours les même qui reviennent .. Même endroit cicatrice petit bouton menton parfois les joue… J’ai peut que cela ne passe jamais quand je vois des femmes a 30 40 ans en avoir encore .. Je perds espoir …

    • Elsa Kreiss dit :

      Bonjour Ruiz,

      L’acné qui se déclare au début de l’âge adulte alors qu’on n’en avait pas avant, je connais…

      La première chose à faire est de vous inscrire à la formation gratuite pour avoir tous les conseils pratiques (cosmétique, mode de vie, etc).
      Sous pilule, suivez également les conseils donnés par Emanuelle en bas de cet article, pour aider le foie.

      Courage !

      • Ruiz dit :

        Merci beaucoup je suis inscrite et jessai de faire beaucoup de choses avec des produit bio ect .. J’espère juste que cela ne restera pas a vie .. A 22 ans c’est pas cool .. Je pensais être passe a côté .. Et je pas passer a roacc pour si léger .

        • Elsa Kreiss dit :

          Je compatis, ayant moi aussi déclaré une acné tardive (à 19 ans). Essayez de cerner si quoi que ce soit a changé dans votre vie à ce moment-là…

          Soyez patiente : avec le changement de mode de vie et les méthodes naturelles, les premiers résultats peuvent prendre un peu de temps.

          Si cela ne s’améliore pas dans quelque temps, je vous conseille de vous inscrire à la liste d’attente pour la formation avancée.

  • pa dit :

    bonjour Emmanuelle
    j’ai accouché il y a 5 mois, et depuis 1 mois c’est la catastrophe, ma peau était régulée pendant la grossesse et là j’ai de gros boutons très douloureux et des boutons blancs localisés autour du nez et menton. Ca ne fait aucun doute que c’est du aux hormones mais je ne compte pas reprendre la pilule et j’aimerais éviter un traitement lourd de type Roaccutane..
    j’utilise actuellement de L’HE de niaouli qui aide a faire dégonfler, et uniquement une creme hydratante en soin de jour/nuit, mais les boutons reviennent, tous les jours des nouveaux…
    je ne sais pas quoi utiliser pour calmer, c’est disgracieux et surtout douloureux.

    • Elsa Kreiss dit :

      Bonjour pa (et félicitations) !

      Je me permets de répondre :
      Êtes-vous inscrite à la méthode anti-acné ?
      Les soins cosmétiques aident, mais ils suffisent rarement :
      il faut agir sur d’autres plans (alimentation, stress…) pour rééquilibrer la situation,
      et la méthode vous serait sans doute très utile, y compris pour optimiser votre routine de soin.

  • elodie dit :

    bonjour
    AU secours j’ai besoin de conseils .
    j’ai arreté diane depuis 2 mois et demis et j’ai poussée acné depuis 1 mois ;
    je fais double nettoyage huile de jojoba et gel mouissant tee tree jovees et pour le corps savon medecine man au tee tree. j’ai fai sdes masques au rhassoul mais je trouvais ca agressif . alors je prefere un fois par semaine masque argile rose .
    j’ai le menton tout granuleux car pleins de points noir . et je commence a avoir des kyste sur cette zone alors qu’ elle etait un peu epargnée.
    j’ai fait des masque de miel manuka aussi
    il est vrai qu eje fais moins de masque car manque de temps. travail , enfant en bas age .
    acné dans dos decolleté epaule joue cou .. partout .
    vous m ‘aviez deconseillé le peeling citron .
    en interne j’ai vu naturopathe et je fais acuponcture et du sport .
    qu est ce que je peux faire pour « eliminer ces points noir sur le menton  »
    j’ai l’impression que ma peau est sale . le masque argile rose suffit?
    autre chose j’utilise skinoren.
    merci de vos conseils . je suis decouragée et mon moral est pas top .a l’approche des regles ca sort de partout.
    merci d’avance mille fois .

    • Elsa Kreiss dit :

      Bonjour elodie,

      Je me permets de répondre (les messages étant très nombreux).

      Ne vous découragez pas : votre arrêt de Diane est encore très récent,
      il s’agit d’une pilule forte, qui a peut-être engendré un « effet rebond » à l’arrêt.
      il est normal que tout cela prenne du temps…

      C’est très bien de vous être tournée vers un naturopathe.
      Pour des conseils supplémentaires, notamment alimentaires, êtes-vous inscrite à la formation ?
      Que ce soit pour les kystes ou pour les points noirs, agir en interne est essentiel.

      Si vous n’aviez pas d’amélioration dans quelques mois, pensez à vous inscrire à la liste d’attente
      de la méthode avancée
       :
      dans une situation qui « résiste » aux conseils de base,
      elle peut vraiment vous aider à comprendre votre peau, vos facteurs d’acné propres,
      et à agir en conséquence, notamment si votre acné a une forte composante hormonale
      (les imperfections sur le menton pointent souvent dans cette direction).

      Courage…

  • Gwen dit :

    Bonjour Emmanuelle !!

    Que pensez-vous de ce programme pour mon arrêt de pilule (que je commence tout juste):

    macérat de framboisier + houblon (gélules) + graines germées d’alfafa ?

    J’ai été consulter un naturopathe car j’arrête ma pilule YAZ, après 6 ans de prise. Depuis 1 an et demi, j’ai de l’acné qui empire, seulement au niveau du menton ce qui fait penser à un déséquilibre hormonal. Je n’avais pas d’acné avant de prendre cette pilule (quand j’avais 18 ans). Le naturopathe m’a donc donné des conseils alimentaires et conseillé ce programme pour permettre à mon cycle de se rétablir (il était régulier avant la pilule).

    Merci!

    • Emanuelle dit :

      Je pense que le programme est très personnalisé, ce qui est toujours un bon signe !

      Pour le reste, je ne me permettrais pas de me prononcer. La personne qui vous soigne en personne est toujours mieux placée : elle vous connaît.

      J’espère avoir été utile !

      • Gwen dit :

        Merci pour votre réponse! Connaissez vous ces plantes ?

        Le houblon semble être oestrogene-like et anti-androgène et l’alfafa un phytoestrogene…

        Est-ce que les oestrogènes permettent de contrecarrer un excès en testostérone ?

        Merci

        • Emanuelle dit :

          Est-ce que les oestrogènes permettent de contrecarrer un excès en testostérone ?
          C’est plus compliqué que ça, il y a plusieurs formes d’oestrogènes, certaines « bénéfiques », d’autres plus problématiques.
          Dans beaucoup de cas,c’est le ratio entre la progestérone et l’oestrogène qui nous rendrait plus « sensibles aux androgènes ».
          En clair, les niveaux d’androgènes dans le sang sont normaux, mais nous y sommes plus sensibles.
          Je pense qu’il ne faut pas utiliser de plantes comme celles-ci sans être suivie personnellement…

          • gwen dit :

            D accord, merci pour votre reponse. Mon naturopathe m a dit qu il n etait pas necessaire que je consomme beaucoup d alfalfa et de houblon, car le macerat de framboisier regulera bien mes hormones.

            Je suis tres embetee car je suis sensible aux infections vaginales/mycoses depuis 1 a 2 semaines (depuis que je prend le framboisier), cela peut etre dû aux changements hormonaux ?

            Merci!!

          • Emanuelle dit :

            Bonjour Gwen,

            Il est impératif que ce soit le naturopathe qui vous réponde. C’est lui qui s’occupe de vous…

  • Pauline B. dit :

    Bonjour,

    Je lis régulièrement vos articles. J’interviens pour avertir les lectrices que le stérilet en cuivre, c’est du bidon également.
    Je vais me le faire retirer dans quelques jours car il m’a donné des boutons par vingtaine, des gros nodules. Le cuivre ne libère pas d’hormones certes mais il perturbe le fonctionnement de l’utérus et ce dernier produit par conséquent des hormones masculines en quantité. Pour celles qui sont sujettes à l’acné comme moi, STERILET A BANNIR, stérilet hormonal comme non-hormonal.
    J’ai TRES peur et j’espère que ma peau reviendra à la normale dès le retrait de cette belle arnaque. Privilégiez les spermicides, le diaphragme, la cape cervicale,… Tout sauf ça!

    • Emanuelle dit :

      C’est en effet l’avis de certaines gynécologues, Pauline, quand on a au départ des ovaires polykystiques.
      http://missfrottis.blog.lemonde.fr/2012/05/16/contraception-par-diu-au-cuivre-avantages-et-inconvenients/
      Mais cette condition existe à la base, elle n’est pas créée par le stérilet… En tout cas, cela me donne envie de créer un article sur le sujet, pour recueilllir les expériences. Cela serait intéressant,non ?

      • Claire k dit :

        Bonjour à toutes

        Je me permets de réagir suite au commentaire de Pauline qui est un peu sévère avec le sterilet cuivre.. Pour ma part, je le porte depuis 5 ans et en aucun cas le cuivre est vecteur d’acné.. J’ai eu une légère acné et ai suivi à la lettre les bon conseils d’Emmanuelle et ma peau est au top désormais à part quelques boutons en période de règles. Je suis totalement contre les hormones et le sterilet cuivre est une superbe alternative pour les femmes qui ont tendance à ne pas être assidues dans leur contraception.. Après, chacun sa propre expérience mais attention à ne pas mélanger santé et esthétique ! Le sterilet ne prétend pas d’agir sur l’acné mais juste à remplir sa mission première : être un excellent contraceptif.

      • Jennifer dit :

        Bonsoir Emanuelle,

        j’ai l’impression que je me trouve dans la même situation que Pauline, sans certitude, je ne crois pas souffrir de SOPK… mais il me semble que ma peau est redevenue « pourrie » depuis que j’ai fait poser le DIU cuivre. et j’ai arrêté diane 35 en septembre 2011, et je suis ta méthode depuis plus de 2 ans, avec de bons résultatsjusqu’il y a peu.
        je me donne encore jusqu’à août pour voir, j’aurai RV chez mon gynéco et si c’est pareil, je le fais enlever je crois.
        ce serait génial d’avoir un article là-dessus, je me réjouis!
        Pauline,ça va mieux depuis le retrait?

        • LaPom dit :

          Bonjour Jennifer.
          Avez vous fait retirer votre stérilet cuivre ? si oui, il y a t’il eu une amélioration ?

          • jennifer dit :

            Bonsoir LaPom, désolée pour le retard de réponse… je l’ai fait retirer 6 mois plus tard oui. puis les choses se sont légèrement améliorées, mais ne sont jamais revenues à la « normale » comme avant. j’ai fait un traitement homéo sur 6 mois (folliculinum & progesteronum) comme conseillé par « Miss Frottis » (blog mentionné plus haut) mais ça n’a pas porté ses fruits non plus. depuis je traverse des périodes bonnes et moins bonnes, ai essayé qques autres trucs entre-temps, il y a parfois des bonnes semaines mais rien de pérenne… et aujourd’hui je suis retournée voir mon acupuncteur, plus ouvert que mon gynéco qui m’avait ri au nez lorsque je lui avais dit pourquoi je voulais retirer le DIU. qques compléments et ESP (bardane & ortie) à prendre, on verra bien… je ne sais plus trop vers qui me tourner, pas de naturopathe recommandable vers chez moi… galère, j’en ai marre.

            jennifer

          • jennifer dit :

            j’ai oublié de rajouter à mon commentaire précédent:…et j’ai un bilan sanguin à faire avec la TSH entre autres…

    • LaPom dit :

      Bonjour Pauline B.
      Avez vous eu une amélioration après le retrait de votre stérilet cuivre ?

    • LaPom dit :

      Bonjour Pauline B.
      Il y a t’il eu une amélioration après le retrait de votre stérilet et si oui, au bout de combien de temps ?
      Merci

    • Marie dit :

      Bonjour Pauline,

      Désolée je reviens sur un vieil article mais je suis dans le meme cas que vous actuellement. Je vais voir un gyneco au plus vite pour le faire retirer, je n’en peux plus de cette acne que je n’avais pas avant.

      Comment cela s’est-il passe après le retrait ?

      Merci d’avance.

  • Pauline dit :

    Bonjour Emanuelle,

    Merci beaucoup pour toutes les infos diffusées sur le site Beauté pure, une vraie mine d’or.

    J’aurais aimé savoir s’il existait certaines pilules mieux que d’autres pour l’acné (qui agissent moins sur la peau).

    J’ai été sous pilule pendant 10 ans, dont une bonne partie avec Jasmine, et mon acné s’est considérablement empiré depuis que j’ai arrêté (bientôt deux ans), mais c’est exclusivement pour le côté contraceptif que j’aimerais la recommencer et essayer de traiter mon acné naturellement..

    Merci d’avance,
    Pauline

    • Emanuelle dit :

      Bonjour Pauline,

      Sans porter aucun jugement de valeur (la pilule, c’est bien pratique…) mais si c’est seulement pour le coté contraceptif, peut-être cela vaut-il la peine de regarder les options sans hormones de synthèse (stérilet en cuivre, méthode sympto thermique, guide gratuit à télécharger ici ) ?
      Je dis cela, car toute pilule va forcément interférer avec votre vie hormonale naturelle. Cela a deux effets un peu délicats pour nous, les acnéïques : on ne peut plus « lire » les symptômes du corps au naturel, donc à identifier notre profil/famille hormonale de base. Et quand on veut arrêter, on se retrouve avec la situation passée (puisque la pilule ne règle rien) voire aggravée (car la pilule a une incidence sur notre réponse glycérique), ce qui peut se traduire par plus (+) d’acné.
      J’aurais tendance à vous suggérer de regarder plus en détail ces méthodes, voir si l’une ou l’autre vous « interpelle »….

  • clara dit :

    Bonjour Emanuelle
    Cela fait 2 ans que je prend la pilule (depuis l’âge de 17ans) je n’avais jamais eu d’acné avant cette prise. Malheureusement au bout de 8mois j’ai commencé à voir de l’acné apparaître sur le visage. J’ai donc changé pour une pilule plus adaptée. Mais je n’ai vu que quelques améliorations, j’ai toujours des microkystes au niveau des joues en particulier. Et du coup en 2ans les cicatrices rouges se sont multipliées. Que dois faire pour ces cicicatrices là? Pensez vous que si j’arrête la pilule ma peau redeviendra comme avant c’est a dire sans boutons? Merci d’avance de votre réponse.

    • Emanuelle dit :

      C’est difficile à dire, Clara. Il faudrait mieux vous connaître.
      Il y a beaucoup de « cycles » dans votre parcours.
      Si je comprends bien, vous avez 19 ans. C’est un âge de transition.
      Il est fort possible que vous puissiez en sortir rapidement.
      Si vous le pouvez, inscrivez-vous sur la liste d’attente de la Méthode Beauté-Pure.
      C’est vraiment une mine d’informations où on vous guide.
      J’espère pouvoir vous y retrouver.

      • Clara dit :

        Merci de votre réponse, je me suis inscrite à la méthode beauté pure et j’envisage d’arrêter ma pilule actuelle Jasmine dans les prochains mois, afin de passer à un contraceptif sans hormones en espérant ne pas voir mon acné persister ou empirer …

  • Alice dit :

    Bonjour tout le monde!!

    J’ai ouvert une page sur le végétarisme et ses bienfaits je vous invite à la suivre!

    https://www.facebook.com/alimentationverte

    A bientôt!

    Alice.

  • Claire dit :

    Bonjour,

    Je suis actuellement et depuis 2 ans sous sterilet cuivre et n’ai jamais été sous hormone et n’ai jamais eu d’acné étant jeune. Depuis la pose du sterilet, je souffre d’acné localisée sur le menton et front. J’ai tout essayé : nettoyant au tea tree, huile lavande et tea tree, effizinc, nettoyant avene … Sans succès ! Je désespère et ne sais plus quoi faire pour éradiquer cette acne a 27 ans !!! Auriez vous des conseils et solutions naturelles a me conseiller ?
    Merci d’avance
    Claire

  • Cassandre dit :

    Bonjour Emanuelle,

    Ma question concerne la pilule du lendemain. Suite à la prise de ce comprimé, j’ai constaté une poussée assez conséquente de microkystes qui depuis se transforment en boutons blancs. Pensez vous qu’il puisse exister un lien entre la prise de ce comprimé et la poussée de boutons survenue? Si oui, combien de temps dois je attendre pour que tout se rétablisse?
    Merci beaucoup

    • Emanuelle dit :

      Tout bouleversement hormonal peut avoir des conséquences sur l’acné, Cassandre… Souvent, on parle d’au moins 6 semaines (un cycle de cellules) pour que les choses rentrent dans l’ordre… si c’est la seule raison derrière les microkystes, bien sûr.

  • Leslie dit :

    Bonjour Emmanuelle,

    J’ai de l’acné depuis l’âge de 12 ans. J’ai été suivie par une dermatologue qui m’a fait prendre toutes sortes de traitements : médicaments, crèmes, puis pilule.
    L’acné a diminué avec la pilule, mais il restait encore des traces. J’ai alors remarqué que c’était parce que je ne mangeais pas assez sainement, j’avais d’ailleurs des problèmes de poids. Depuis je mange très sainement, je fais beaucoup de sport et l’acné a très nettement diminué et je n’ai aussi plus de problème de poids. Cependant j’ai du arrêter la pilule il y a quelque temps car je fais une intolérance au lactose. Du coup je reprends des boutons. Or toutes les pilules contiennent du lactose.

    J’aurai voulu savoir comment réduire l’acné hormonale de manière naturelle et quelle contraception naturelle (sans hormones de synthèse) pourrai-je prendre?

    Par ailleurs j’ai la peau très sensible alors dès que je prends un bouton cela me fait une cicatrice rouge. J’ai d’ailleurs d’autres cicatrices en creux persistantes. J’ai fait des lasers mais je n’ai pas vraiment eu de résultats …Qu’est-ce que je peux utiliser pour diminuer ces cicatrices?

    Je vous remercie par avance de votre réponse et de vos précieux conseils.

    • Emanuelle dit :

      Réduire l’acné hormonale de manière naturelle est un de mes dadas, car c’est vraiment possible, alors qu’on croit souvent n’avoir aucun impact.
      En revanche, cela demande 1/d’analyser son type d’acné hormonale 2/ un plan d’action à plusieurs niveau (nutritionnel, de réduction du stress, etc.) qui doit être personnalisé en fonction de sa situation. La méthode à venir donnera des moyens de se tester et de personnaliser son plan d’action. Je pense qu’elle sera utile, j’espère pouvoir la présenter à la rentrée.
      Pour la contraception naturelle, une option sans hormones de synthèse est le stérilet en cuivre. Bien se renseigner, une source d’info très bien pour choisir sa contraception est le blog et les livres de Martin Winckler, que j’aime beaucoup et en qui je fais confiance.
      Je recommande vraiment d’essayer pour les cicatrices rouges le MSM, qui donne de très bons résultats pour beaucoup de lecteurs. En revanche, il n’arrivera pas à combler une cicatrice en creux prononcée. Si les lasers n’ont pas eu d’effets, il faut regarder certaineemnt du coté de d’autres procédures chirurgicales (produits de comblements, greffes, etc.). Ne pas hésiter à consulter plsuieurs médecins, pour comparer les avis…

  • lorenza dit :

    Bonjour Emmanuelle,

    je relis cet article et m’interroge quant à ma situation. Ado j’ai eu de l’acné qui est passé vers mes 17 ans puis avec un gros stress vers 19 ans l’acné est revenu et je ne m’en débarasse pas jusque là. Je suis sous pilule depuis des années (varnoline, puis jasmine depuis un an) que je supporte bien mais qui n’ont eu aucun effet bénéfique sur mon acné.

    Je suis vos conseils de la formation et malgré cela l’amélioration n’est pas formidable.

    Je me demande si je ne devrais pas arrête la pilule car finalement je suis sous ces hormones de synthèse depuis des années et je n’ai pas eu de cycle naturel depuis l’âge de 15/16 ans! cela me tracasse mais j’ai besoin d’une contraception malgré tout.

    Lorsque j’interroge ma gynéco elle considère que cela n’est pas grave d’être sous pilule des années, et m’a proposé diane que je refuse de prendre (j’avais pris bcp de poids à l’adolescence sous diane que ma gyneco avait emplacé par varnoline).

    Je ne sais pas si mon acné est hormonale ou due au stress??

    Merci de me onner votre avis et vos conseils?

    • Emanuelle dit :

      Bonjour Laurence,

      Très difficile bien sûr de savoir sans se connaître toutes les 2…
      Tout d’abord, beaucoup de choses peuvent être impliquées dans un cas d’acné, en dehors des hormones ou du stress (digestion, allergies, thyroïde, etc..).
      Je cite ces possibilités et leurs différents signes dans la méthode à venir, elle permettra certainement d’y voir plus clair.
      Face au même dilemne il y a quelques années, j’ai personnellement fait le choix d’une contraception sans hormones de synthèse (stérilet en cuivre)
      Cela m’a permis par la suite de rééquilibrer ma situation hormonale naturellement, ce qui n’est pas possible sous pilule (bombardement constant d’hormones de synthèse, ce qui peut avoir un effet négatif sur notre tolérance glycémique et constitue une charge toxique très dommageable pour le foie).
      Mais je considère ces choix hautement personnels, et ne peut que parler en mon nom…

      • lorenza dit :

        Bonjour, merci de votre réponse.

        j’ai donc décidé d’arrêter la pilule, pour voir!

        De toute façon la dernière poussée dramatique a eu lieu sous pilule. voilà 15 jrs que j’ai arrêté. Ma poussée d’acné n’a pas empiré mais ne cicatrise pas vraiment. les boutons sont locallisés sur les jours, menton, machoires et sont inflammés.

        J’ai aussi de gros troubles digestifs, je pense que tout mon organisme est intoxiqué. Cet été j’ai fait des cures de radis noir et je crois que les poussées d’acné ont été consécutives. Puis j’ai eu des épisodes de constipations après lesquels d’autres poussées sont apparues…combien de temps les poussées peuvent durer ?

        Je vais aller consulter un naturopathe pour rééquilibrer<; si vous avez d'autres conseils!

        merci d'avance

        et en combien de tps vs etes vs débarrassé de votre acné suite à l'arrêt de la pilule si ce n'est pas indiscret?
        comme la pilule n'a pas arrêté mon acné, je peux penser que ce n'est pas hormonal?

        au plaisir de vous lire

        PS: vos réponses ne nous sont plus communiquées par mail…je suis tombé dessus par hasard!

  • Lylou dit :

    Je n’avais pas vu cette article et frenchement ca fais plaisir de lire ca !
    je m’explique…
    Il y a 3 ans j’ai eu ( le malheur) d’avoir l’idée de prendre une pilule j’avais une belle peau
    pas de soucis particulier et puis prise de pilule acné , rétention d’eau et très importante chute de cheveux enfin bref pas mal d’effets secondaires de la pilule (hé oui la liste est trèèèèèèèèès longue des effets indésirables de la pilule) résulat passage chez gynéco dermato pour me redonner une autre pilule dites anti acné et rien qu’est ce qui ma guérit ? hey bien ne plus prendre de pilule !
    Alors mesdmoiselles SVP ne prenez pas la pilule pour votre acné ni pour faire « plaisir » a votre conjoint… il existe d’autres moyens de contraceptions absoluement pas nocif pour la femme d’ailleurs je trouve ca inadmissible que la pilule soit autorisé vu les problèmes qu’elle engendre et je suis très loin dêtre la seule dans ce cas. Laissez faire la nature et trouvez des moyens naturelles pour vos régles douleureuses ou que sais je encore.
    Courage a toutes
    A QUAND la pilule pour les hommes ?!

  • maé dit :

    Bonjour,

    Je viens de commencer Diane 35 et ma dermatologue (n’étant pas au courant de ma pilule) vient de me prescrire la crème EFFEDERM. J’aimerai savoir si il n’y aucun risque d’associer ces 2 choses ?

  • Eve dit :

    Bonjour Emmanuelle, je suis tombée accidentellement enceinte au mois de décembre, et à partir de ce moment un peu d’acné à commencé à se développer sur mon visage. Etant trop jeune (17ans) j’ai avorté par operation au mois de fevrier et la pilule obligatoire prescrite par les medecins de l’hopital n’a fait qu’empirer les choses ! Je devais la prendre pendant un mois, mais craignant que cela ne tourne à la catastrophe je l’ai arrêté au bout de 2 semaines. Puis j’ai pris quelques traitements qui ne marchent pas vraiment. Ma gynéco m’a prescris diane35 que je vais devoir commencé le semaine prochaine… mais je suis très réticente et angoissée, ton article disant que les effets de telles pilules ne font que masquer le problème m’ont encore plus convaincu ! Je serais censé arreter le traitement au bout de 3mois le temps conseillé et je me demande si en respectant ce laps de temps l’acné reviendra quand meme apres arret de la pilule ? Moi qui suit une fille naturelle (jamais de fond de teint, sportive) je me plait beaucoup mieux sans toutes ces cochonneries de maquillage.. maintenant je ne suis vraiment pas dans mon élément… c’est pour ça que j’aimerais me tourner vers des methodes plus naturelles voir ne plus rien mettre sur ma peau. Ma gyneco met mon acné sur le compte de ma grossesse et de cette satanée pilule de l’hopital qui a chamboulé mes hormones. Déjà que cette triste periode n’a pas été un moment facile à vivre me voilà avec ce probleme d’acné qui vient de ma grossesse interrompue… cette vision des choses me rend d’autan plus triste… je suis mal… EVE

    • Emanuelle dit :

      Bonjour Éve,

      D’après ce que tu racontes,
      je pense qu’il y a de sérieuses chances
      que tout revienne en ordre naturellement
      en ne faisant rien…
      D’autant que le sport joue un grand rôle
      dans la régulation hormonale
      et que tu es sportive.
      La vraie question à se poser,
      c’est si tu vas prendre diane 35 ou pas,
      ou laisser le corps au repos
      hormonalement parlant…
      Pour le reste, mon conseil serait de faire des masques d’argile jaune
      au moins deux fois par semaine
      de boire beaucoup d’eau (de source si possible),
      de nettoyer la peau en respectant le pH
      et de se protéger du soleil avec une protection naturelle minérale.
      Tu n’es pas obligée de porter du maquillage, bien sûr,
      mais si tu te sens mieux avec du maquillage en ce moment,
      sache que le fond de teint minéral
      est réellement beaucoup mieux pour la peau
      qu’un maquillage classique
      J’en parle en vidéo ici.
      et t’aide à te protéger du soleil,
      ce qui est important pour l’acné…
      En espérant t’avoir aidée…

  • lucie dit :

    Bonjour Emmanuelle,

    J’ai arrêté la diane 35 il y a 3 mois de ça pour une le projet d’avoir un enfant, pour l’instant pas de retour d’acné! Hier, j’ai été chez le gynécologue et voilà qu’il m’annonce que j’ai des ovaires polykystiques, (follicules sur les ovaires empêchant une bonne ovulation) et de plus il m’annonce que cela entraîne un taux d’androgène beaucoup plus élevé que la normale, je viens de comprendre alors d’où vient mon acné, et de plus que j’aurai peut-être plus de mal à tomber enceinte! Seulement, il n’y a pas vraiment de solution pour combattre ces ovaires polykistiques! Je voulais savoir est ce que votre façon de combattre l’acné peut fonctionner malgré ce problème d’ovaire? Avez-vous eu déjà le témoignage d’une personne dans mon cas?

    • Emanuelle dit :

      Bonjour Lucie,

      C’est une condition pas facile,
      que je ne prétends en aucun cas solutionner, bien sûr.
      En revanche, ce que je peux dire,
      c’est que, oui, j’ai des personnes que je conseille
      qui ont cette condition.
      Je fais tout mon possible
      pour me tenir extrêmement au courant de tout ce qui est publié sur le SOPK.
      J’y mets un point d’honneur.
      Une partie de ma méthode couvre spécifiquement
      cette condition très demandante
      et offre des pistes pour s’aider soi-même.

      • Lucie dit :

        Merci Emmanuelle de faire votre possible pour vous tenir au courant sur le SOPK.

        J’aurais une dernière question, mon gynécologue m’a prescris un traitement s’appelant UTROGESTAN, pour me donner toutes les chances d’ovuler, ce traitement est à base de progestèrone, et comme mes ovaires ont été jusqu’à maintenant au repos, j’ai peur qu’avec ce traitement mon acné revienne, de plus la progestèrone ne donnerai pas t-elle plus facilement des boutons aux personnes sujettes à l’acné comme moi?

        • Emanuelle dit :

          Bonjour Lucie,

          Pas forcément, je pense.
          La progestérone
          peut même équilibrer certaines choses
          dans certains cas.
          Chaque personne est différente…

      • Anissa dit :

        Bonsoir Emmanuelle

        J’ai été diagnostiqué également du SOPK, je prends encore aucun traitement j’ai rdv le 24 avril avec gynécologue qui je pense me proposera un traitement !!
        J’ai des micro kystes sur le visage j’en connais la cause maintenant !! Physiquement ça me gène bcp car mon visage est tres granuleux est bosselé de partout !! Ma question est t’il possible de passer par un autre moyen plus naturel pour traiter SOPK mais aussi d’enlever ces micro kystes de mon visage !
        J’aimerai connaitre toutes alternative avant mon RDV avant qu’on me propose traitement médicamenteux :S
        Merci d’avance
        Anissa

        • Emanuelle dit :

          Bonjour Anissa,

          Non, je pense que dans le cas de SOPK,
          il est nécessaire d’être suivi par un médecin,
          car l’acné n’est qu’une des manifestations…

          En revanche, ce que je sais,
          c’est que le mode de vie
          et notamment l’alimentation
          peut aider à atténuer certains signes
          et rend les choses plus faciles
          (des études médicales sérieuses
          sont sorties sur le sujet).

          Je vais dédier un chapitre de mon livre au SOPK.
          En attendant, tous les conseils du blog peuvent t’aider.
          Pour un visage tout granuleux (microkystes)
          j’aurais tendance à te recommander le peeling citron
          mais il implique qu’il n’y a pas d’exposition solaire.
          Donc cela veut dire ne pas trop sortir
          et porter une protection naturelle minérale SPF50
          tous les jours,
          donc cela dépend si tu veux le faire…

          • Anissa dit :

            Bonsoir Emmanuelle

            Je constate que mon message n’a pas été pris en compte 🙁
            Tout d’abords merci pour ta réponse réactive !!
            Pour le peeling j’y avais songé mais la le printemps est là les beau jours vont arrivé et tout l emonde c’est que soleil c’est synomymes de baume au moral du coup je ne me vois pas fuir le soleil a rester enfermé donc je le reserve pour l’hiver prochain !!
            Tu parles de remedes naturel pour le SOPK donc si mon acné est juste une des manifestation et qu’ on me préconise l’androcur à mon RDV du 24 Avril je suis contrainte de le prendre ?
            Merci pour tout Emmanuelle 🙂

  • emma dit :

    Bonjour à toutes! Je souhaitais faire part de mon expérience avec la pilule: je pense purement et simplement que ce moyen de contraception est prescrit de manière abusive. J’ai été pendant 8 ans sous Diane: peau parfaite ou presque. Puis j’en ai eu marre de ces hormones artificielles, envie de retrouver mon corps au naturel. Après m’être bien renseignée, j’ai exigé auprès du gynéco le DIU au cuivre et j’ai arrêté la pilule. Je suis toujours satisfaite de mon choix mais malheureusement, alors que je n’avais qu’une acné très modérée à l’adolescence, je me retrouve aujourd’hui, 8 mois après l’arrêt de la pilule, avec une acné comme je n’en avais jamais eu avant et qui va en s’aggravant (je précise que j’ai 30 ans)! Boutons durs et douloureux sous la peau, points noirs, comédons blancs, on dirait une calculatrice. C’est dur, d’autant plus que j’ai connu 8 ans de peau de bébé avant ça. Je m’adapte peu à peu: maquillage minéral, huile de jojoba, nettoyant doux. En fait je souhaitais passer ce message: ne prenez pas la pilule si vous en avez la possibilité. Je pense qu’il faudrait d’abord proposer aux femmes le stérilet cuivre, puis pour celles qui ne le supporte pas, la pilule (ou pour celles ayant VRAIMENT besoin d’un traitement hormonal). Je précise que je suis nullipare. L’idée que cette contraception rend stérile est fausse. Je pense sincèrement que la pilule n’a fait que perturber mon corps, mon cycle menstruel est devenu étrange lui aussi, j’ai des règles légères et non douloureuses alors qu’avant c’était tout l’inverse….

  • mathou dit :

    Bonjour,
    j’ai 19 ans et n’avais jamais eu de problèmes d’acné jusqu’à l’année dernière. Néanmoins son apparition semblerait conincier avec la prise de ma première pilule : leeloo. J’ai arrêté cette dernière pendant 3 mois mais les effets ne se sont pas estompés… j’ai également changé de pilule (générique de jasminelle) mais rien n’y fait. Je vis vraiment très mal cette poussée d’acné à tel point que je suis allée chez le dermatologue qui m’a prescrit un traitement depuis maintenant 2 mois, mais je ne trouve pas les effets concluants d’autant plus que j’ai de vilaines marques rouges qu’il est difficile de camoufler et les boutons continuent d’apparâitre. je viens donc vous demander votre aide car je suis desesperée et ai perdu toute confiance en moi.

    • Emanuelle dit :

      Bonjour Mathou,
      Mon premier conseil serait de t’inscrire à la formation gratuite,
      car tu y trouveras des infos de base qui peuvent t’aider
      pour les boutons…

  • mylène dit :

    Bonjour Emmanuelle

    Depuis que je suis adolescente j’ai toujours ressentie sur ma peau mes troubles hormonaux!
    A l’âge de 14 ans, j’ai eu mes premières règles, très douloureuse, alors que j’avais déjà de l’acné forte sur le visage et dans le dos.
    Mes règles ont été très instables pendant les 6 premiers mois, ce qui m’a amené à consulter un gynécologue.
    Il m’a prescris Diane 35 sans trop m’expliquer en me disant que ça devrait régulariser mes cycles et en plus me débarrasser de mon acné.
    A 14 ans, très peu informée sur le sujet des pilules, ou des problèmes hormonaux, j’ai accepté cette pilule comme une bénédiction.
    Elle e très bien régularisée mes cycles, et calmé un peu mon acné. Surtout dans le dos.
    J’ai pris cette pilule jusqu’à mes 23 ans…
    Je n’avais plus d’acné dans le dos et mon acné se limitait à de grosses poussées ponctuelles mais virulents autour de la bouche, coin du nez, tempes…
    J’ai arrêtée cette pilule car il y a 2 ans j’avais des migraines ophtalmiques très violente, vomissements, perte d’équilibre…. Et j’étais sûre que cela venait de ma pilule.
    J’en suis certaine désormais (quand je lis les témoignages de nombreuses femme qui étaient sous diane 35).

    Ensuite mon gynéco m’a prescris jasminelle.
    Au début, étant donné qu’elle était moins dosée que Diane 35 je me suis sentie mieux, mais progressivement des symptômes gênants sont réapparus, migraine, mycoses récidivantes, sécheresse…
    J’ai donc consulté de nouveau pour en informer ma gyneco qui n’en faisait pas cas.
    Je lui ai dit vouloir une autre pilule.
    je suis sous Varnoline désormais depuis 3 semaines et je n’ai plus aucun de ces symptômes.

    Mais je sais, et je ne peux m’empêcher de penser aux répercutions des hormones de synthèse sur mon corps et aussi évidemment sur ma peau!
    Mais je suis en couple depuis 3 ans, et une contraception est primordiale, puisque nous n’avons pas de désir d’enfant immédiat, et surtout je réagis très mal aux préservatifs (irritations, démangeaisons…).
    Je suis en train de faire un bilan hormonal (prise de sang) parce que je suis sûre que mon problème est ici.
    Malheureusement j’ai peur que les analyses ne montrent rien d’anormale, puisque je sais que de minimes fluctuations hormonales (qui peuvent avoir des effets sur l’acné) sont parfois indétectables…

    Mais je veux persister dans cette voie!
    Tu parles de plantes qui peuvent aider les femmes, mais tu sous entend que certaines plantes peuvent avoir un effet contraceptif?
    Ce serait mon rêve!
    Je ne connais pas de naturopathe, dans ma ville il n’y en a pas, mais penses-tu qu’un homéopathe pourrait m’aider à résoudre mes problèmes hormonaux?
    Trouver des solutions contraceptives plus naturelles?

    Merci pour ton aide!

  • Charlotte dit :

    Merci Emannuelle pour ces informations. Malheureusement je ne savais rien de tout ça quand j’ai commencé à prendre la pilule.
    On m’a donné diane 35, alors que je n’avais pas d’acné à l’époque (j’avais 20 ans et n’ai pas souffert d’acné durant l’adolescence)…. Je l’ai arrêté il y a peu, après 6ans!!!
    Résultat je souffre actuellement d’une acné hormonal qui me défigure totalement… Si j’ai réussi à peu près à calmer les inflammations grâce au zinc, à l’huile d’onagre et à un traitement local, je reste très marquée par les cicatrices (malgrè le miel de manuka, la lavande etc… Je sais que ça va être long…)
    Tout ça pour dire que je trouve inconcevable qu’on ne soit pas mises au courant des risques de la pilule…. Et dans mon cas, je me demande pourquoi on m’a prescrit une pilule tellement forte… Au moins, j’aurai appris une chose: toujours me renseigner sur le traitement donné!!!!!

    • Lucie dit :

      Bonjour,

      Je suis dans le même cas que toi, je l’ai arrêté il y a 2 mois, pour l’instant pas de rebond d’acné mais il ya 3 ans lorsque je l’ai arrêté catastrophe, dis moi au bout de combien de mois ton acné est revenue?

      • Charlotte dit :

        Au bout d’un mois et demi/ deux mois environ….
        J’en suis à peu près à 4 mois d’arrêt maintenant, je n’ai plus beaucoup de boutons mais surtout des cicatrices….

        • Lucie dit :

          C’est bien que tu arrives à une amélioration au bout de 4mois, avec le temps tes cicatrices vont s’estomper, il faut être patiente mais c’est vrai que c’est difficile, j’espère que je n’aurais pas de rechute, d’ailleurs je trouve bizarre que certaines aient des rechutes au bout de 2 mois et d’autres 6 mois après, chaque cas est différents! Ton traitement l’avait-tu commencé dès ton arrêt de pillule ou lorsque tes boutons sont arrivés? Merci pour ta réponse et bon courage!

          • Charlotte dit :

            J’ai commencé quand j’ai vu les boutons apparaître car j’ai cru dans un premier temps à une allergie (je venais de tester une nouvelle crème!).
            Depuis deux semaines je prends du msm et je vois déjà une différence sur les cicatrices je vais perseverer!

  • RIM dit :

    bonjour Emmanuelle,

    j’avais ecrit un message mais apparement il n’y est plus pas grave je vais le réecrire;

    j’ai arreté la pillule depuis peu , j’avais peur d’avoir une grosse poussé , j’ai eu l’apparition de quelques gros boutons(ceux qui sont gros et qui font mal et qui mettent des semaines à partir!) , j’aurais voulu savoir que pourrais-je faire pour attenuer ses poussées, vous aviez parler du gattier , est ce qu’il y a d’autres plantes ?

    on m’a parler de la creme effederm au tretinoide qui est pas mal , la connaissez vous? car en ce moment je met de la differine qui n’a aucun effet sur moi.

    ps: j’attends avec impatiente l’article sur l’acné de type hormonal ;

    Merci d’avance pour vos réponses;

    • Bonjour Ninette,

      Mon observation a été que quand il s’agit de kystes (gros boutons en dessous), les traitements locaux font généralement chou blanc.
      Donc je doute qu’effederm soit beaucoup plus efficace que la differine (on est d’ailleurs peu ou prou dans la même catégorie d’actifs)…
      Pour le gattilier, c’est vraiment une plante qui a aidé beaucoup de personnes.
      Mais ce n’est paut-être pas pour toi.
      Je t’engage à faire une recherche sur internet, histoire de collecter des informations.
      Promis, l’article ne devrait pas tarder !

  • christel dit :

    Merci Emmanuelle pour tes réponses rapides.

    Voilà une semaine que je nettoie ma peau grâce à tes conseils et je constate que ma peau est plus « lumineuse », plus claire. L’acné est toujours présent mais je m’arme de patiente.

    J’aimerai savoir comment « traiter » les différentes étapes de l’acné grâce aux produits que j’ai aujourd’hui: Miel manuka; gel nettoyant jovees tea tree, rhassoul, argile verte, eau micellaire bio derma. Je ne consomme quasiment pas de produits laitier mis à part une omelette de temps en temps et frommage ou faiselle de brebis, peu de pain et je commence à surveiller l’IG de mes aliments.

    Les quelques jours qui précèdent mes règles ( je suis sous pillule diane + androcure depuis 2 mois) je constate une inflammation, de gros boutons rouge apparaissent et gonflent (1 ou 2 mais ils sont trés gros). Ils mettent très longtemps à sortir et plusieurs semaines à partirent. Ils deviennent rarement blanc mais ils se réinfectent souvent le mois suivant et là ils peuvent devenir blancs.

    Peux tu me conseiller ce que je dois appliquer sur ces boutons quand ils commencent à gonfler et si je dois changer ma routine la semaine qui précède mes règles en prévention?
    Y a t’il des gestes, produits à appliquer ou pas en fonction des étapes de l’inflammation?

    Christel

    • Bonsoir Christel,

      Tout ça est très bien, continue pour l’IG, c’est important.
      Les étapes correspondent au programme de base de la formation :

      – double-nettoyage avec jojoba et rhassoul ou jojoba et nettoyant doux (en alternance)
      (je ne suis pas sûre qu’une eau micellaire soient suffisament capable d’enlever la jojoba à ce stade.
      J’opterais pour un nettoyant doux, type nettoyant nettoyant Jonzac, en parapharmacie)
      Le miel de manuka peut être utilisé tous les soirs;
      L’important est de le laisser poser au moins une demie heure, plus si possible.

      J’utiliserais le nettoyant au tea tree surtout en deuxième partie de cycle.
      Une fois par jour à la place du nettoyant Jonzac par exemple.

      La phase « avant les règles » se prépare dès après l’ovulation.
      Il faut dès lors faire très attention à son alimentation notamment.
      Veiller à bien avoir des apports en vit. B, surtout B6, calcium, magnesium.
      La santé hépatique joue beaucoup sur les fluctuations hormonales.
      La plupart des hormones sont métabolisées par le foie…
      Penser au curcuma, pour le foie et l’inflammation.
      L’une des facteurs qui aidera le plus : l’activité physique.

      Ce sont quelques pistes… pour te dépanner.

    • LAETITIA dit :

      bonsoir,

      je cherchais des renseignements sur une pilule et j’ai vu ton message.

      J’ai 25ans je n’ai jamais eu d’acné jusqu’à septembre dernier car j’ai été mise sous lutéran, bref, j’ai donc eu quelque boutons qui sont arrivés, aux mentons c’était les gros boutons qui poussent sous la peau qui font affreusement mal et qui partent au bout de quelques mois parfois.

      Sous les conseils d’une amie, j’ai commencé à appliquer localement sur chaque bouton de l’huile essentielle de tee tree qui est entre autres antibactériens, ça m’a séché les boutons , et en ce qui concerne les gros boutons en dessous la peau disparition au bout 4jours. Chaque jours je touchais et chaque jours ils devenaient plus petit. 🙂 résultats rapide! voilà c’était pour te faire découvrir ça.

      Tu peux l’utiliser dans une crème pour une grosse acné mais le mieux c’est quand même pure.

      Pour une grosse acné, une copine a suivi mon conseil et elle a allié ça à une crème effaclar ( pharmacie ) juste sans commentaire le résultat! disparition des boutons et cicatrices à 75% en 3semaines 1mois et je précise que c’était PAS une acné légère ou moyenne qu’elle avait!

      • RIM dit :

        merci leatitia pour ton commentaire, je met un peu de tee thre sur les gros parfois ça apaisse mais je vais essayer d’allié une creme avec peut etre que ça agira encore mieux parce que ces sacré boutons de regles sont terrible lol!!

        Je vais me renseigner à la pharmarcie pour effaclar merci pour l’info !

  • sonia dit :

    Bonjour,
    Pensez vous que consulter une naturopathe serait vraiment bien en complèment de vos conseils ?? J’en ai une en tête qui peut consulter par téléphone pour les personnes éloignés car son cabinet est à Paris. Pensez vous qu’elle pourrait un protocole efficace pour l’acné et des soucis digestifs que j’ai ? Traite t-elle au niveau de l’acné hormonale avec des plantes … ? je ne prend pas de pilule par contre je prend souvent des médicaments lors des règles à cause de forte douleurs qui m’empêche de faire toutes activités. Est ce qu’il y a des moyens pour sa et comme vous aviez déjà dit que vous aviez consulté vous même un naturopathe, les traitements sont ils temporaire ou à vie ?
    Merci!

    • Bonjour Sonia,

      Bien sûr, il existe en naturopathie comme ailleurs des personnes plus ou moins compétentes.
      Souvent également, certains naturopathes sont plus ou moins familiers avec telle ou telle pathologie.
      Je pense qu’il faut tout simplement prendre contact au téléphone, et poser des questions.
      De plus, cela donne une idée de la personnalité de la personne, c’est important de se sentir bien avec quelqu’un qui nous soigne.
      C’est un peu de travail, mais ça en vaut la peine.
      Souvent, la personne a besoin de nous voir au début pour 2/3 rendez-vous.
      Donc c’est généralement du temporaire…
      Bonne chance !

  • christel dit :

    Bonjour Emmanuelle,

    Dans une précèdente réponse tu m’as conseillée une cure de Desmodium peux tu m’en dire plus dessus? De quoi s’agit il? Où et comment en acheter et comment le prendre?

    Je viens de recevoir les produits que j’avais commandé gel nettoyant, miel, huile de jojoba et rhassoul j’ai hâte de les essayer.

    Merci beaucoup pour tout tes conseils.

    • Bonjour Christel,

      J’évoque le desmodium parce que je sais qu’il peut être extrêment utile pour refaire une santé à son foie.
      Or « chouchouter » son foie, organe par excellence de détox, est un de mes premiers conseils anti-acné.

      Le desmodium permet avant tout de détoxifier l’organisme.
      Il aide à limiter la destruction des cellules hépatiques, ce qui se passe lorsqu’il y a des inflammations ou des lésions du foie (sous l’action de certains médicaments, par exemple).
      Il semblerait également qu’il puisse lutter contre certains phénomènes allergiques…

      Mais je pense que chacun doit vraiment s’informer avant de prendre un complément.
      Il est bien clair que quelque chose qui me convient bien, moi, ou que j’ai vu agir avec succès sur d’autres, peut s’avérer une catastrophe pour quelqu’un d’autre.

      Donc je pense qu’il est important que tu lises toutes les infos possible.
      Je te propose de commencer ici :
      http://tubery.pierre.free.fr/

      Bonne chance avec ça !

      • mylène dit :

        Bonjour
        Je suis également intéressée pour faire une cure de Desmodium.
        Seulement en ce moment je suis sous antibiotique (Doxycycline) cela pose-t-il problème?

        Merci!

  • Claire dit :

    Bonjour Emanuelle,

    J’ai une question par rapport aux pilules contraceptives et l’acné… Vous dites dans votre article que les pilules sont mauvaises pour l’acné, mais il s’agit bien de toutes les pilules contraceptives, ou seulement celles ayant un anti-acnéique ?

    Je viens d’arrêter une pilule contraceptive « combinées » qui était anti-acnéique, car je ne la supportais plus, et j’avais aussi lu votre articlesur les dangers de la pilule… Sauf que maintenant, j’aimerais reprendre une autre pilule mais sans anti-acnéique, juste contraceptive. J’ai entendu parler de pilules  » microprogestatives « , elles contiennent qu’une seule hormone, en quantité très faible.
    Le problème, c’est qu’elles  » réveillent  » l’acné. Qu’en pensez-vous si en même temps je suis vos conseils naturels pour l’acné ?

    Merci d’avance pour votre réponse !

    • Bonjour Claire,

      Les effets que j’évoque :
      – tolérance au glucose diminuée
      – diminution du flux biliaire
      sont impliqués dans la pilule contraceptique « régulière »…

      La pilule micro-progestative semble être un moindre mal, coté « bombardement hormonal » par rapport aux pilules régulières.
      Elle est « micro » et ne contient « que » du progestérone.

      Mais toute hormone de synthèse est beaucoup plus « forte » que les hormones que nous produisons.
      Ainsi la progestérone à l’état naturel a plutôt un effet « anti-acné ».
      Ici, il semblerait qu’elle ait l’effet inverse..

      L’idéal, c’est toujours d’éviter les hormones de synthèse…
      Quand on le peut…

      As-tu exploré les autres options, hors pilules ?
      Je sais que ce n’est pas évident.
      Une méthode non-hormonale est le DIU au cuivre, par exemple.
      Mais il n’est proposé qu’aux femmes ayant déjà eu des enfants…

      • Claire dit :

        Je cherche justement un autre contraceptif; j’avais penser à l’implant, mais il contient les mêmes hormones que la pilule ( ou je me trompe ? ); le DIU au cuivre ça n’est pas pour moi ( j’ai 15 ans ), après il y a le patch mais c’est trop visible et contient aussi des hormones comme dans la pilule combinée…

        Je peux toujours de toute façon en discuter avec ma gynéco !

  • Urban dit :

    Coucou,

    A mes 15 ans mon médecin m’a prescrit la pilule car j’avais d’atroces douleurs (ventre et tête) lors de mes règles et suite à une échographie on m’a découvert un kyste aux ovaires. Pour supprimer/diminuer les douleurs et éliminer le kyste il m’a donc prescrit Diane 35 (qui d’après lui traite aussi l’acné, qui entre nous m’arrange bien vu l’état de ma peau à mes 15 ans!)
    Puis les années passent… j’ai 25 ans aujourd’hui et les boutons sont toujours là mais beaucoup moins nombreux, j’ai une peau grasse, le kyste est parti et plus du tout les douleurs horrible du début lors de mes règles, donc BON POINT !
    Enfin, c’est ce que je pensais…jusqu’au jour où j’oublie la pilule 1 fois sur 5, puis sur 4 et je me rends compte que je ne supporte plus de la prendre (nausées, oreilles qui bourdonnent rien qu’à l’idée de la prendre) et que inconsciemment je fais « exprès » de l’oublier!
    Puis je me renseigne sur les autres moyens de contraception, je file chez ma gynéco qui me dis : « non non non vous gardez Diane 35, je vois que vous avez des boutons elle fait très bien vous avez qu’à la prendre à un autre moment de la journée et puis vous n’avez pas d’enfants donc stérilet interdit »
    Je pars donc un peu déçue mais j’obéis gentiment et bêtement et je continue à me forcer et à avoir des nausées etc etc à prendre cette pilule
    Et là récemment,je décide d’arrêter cette pilule car d’une je ne peux vraiment plus l’avaler (c’est si bête pour une si petite chose me direz-vous) et que d’après des dizaines d’avis de filles qui avaient cette pilule et d’après leurs gynécos cette pilule n’est pas à prendre plus de 1/2 ans (pas 10 comme moi) et qu’elle est mauvaise pour la santé…je ne crois pas tous ce qu’on me dis mais je me méfie et je prends donc rdv chez ma gynéco (pour janvier, grrr) et depuis (2/3 semaines) j’ai l’impression et pas que l’impression que tous les boutons possibles sortent de de partout sur mon visage !!!! je ne sais plus quoi faire!!

    J’ai besoin d’avis,

    merci d’avoir lu mon gros pâté =D

    • Bonjour « Urban »,

      Il existe effectivement des questions quant à Diane 35, je te renvoie à l’excellent article sur le sujet de Martin Winckler (un monsieur pour qui j’ai beaucoup d’estime).
      http://martinwinckler.com/article.php3?id_article=35

      Tout bouleversement hormonal brusque peut occasionner une poussée d’acné, et c’est le cas d’une sortie de pilule.
      Donc il se peut que cela soit très temporaire.

      L’autre chose, comme je l’explique dans l’article, la pilule en elle-même ne fait que « masquer » les problèmes.
      Si la raison pour laquelle tu avais de l’acné à 15 ans n’est pas résolue, l’arrêt de la pilule peut te remettre face à la situation de départ (en d’autres termes, si l’acné de l’époque n’était pas dûe à l’adolescence,mais à un déséquilibre hormonal autre).

      Dans tous les cas, si ton instinct te pousse vers une gestion de ton corps sans pilule, tu aurais la vie beaucoup plus facile si tu étais accompagnée.
      Un bon naturopathe peut t’aider en te prescrivant notamment des herbes hormono-régulatrices.
      J’ai réussi ce même passage grace à un très bon pro, et je ne le remercierais jamais assez !
      Et je dois dire que j’apprécie la vie sans pilule…

      D’autre part, je t’engage à t’inscrire à notre formation gratuite.
      Certains gestes et aliments peuvent sensiblement aggraver les choses.
      Sache qu’une bonne hygiène de vie, comprenant une alimentation particulière, de l’exercice physique, la gestion des émotions, peut sensiblement aider !

      Nous espérons tous de tes nouvelles,

      Emanuelle

      • Urban dit :

        Merci beaucoup de ta réponse rapide, je vais de ce pas lire l’article sur Diane 35.
        Je suis inscrite à la formation gratuite =D

        Pour la naturopathe, il faut que je me renseigne je ne connaissais même pas l’existence de ce mot/cette fonction !!

        Merci beaucoup et à bientôt pour la suite des boutons d’Urban ! =D

  • sonia dit :

    Bonjour,
    J’ai vu dans votre boutique test que vous proposiez le gel nettoyant jovees MAIS j’ai remarqué qu’il contenait un mauvais ingrédient : le polyquaternium-10. dotant qu’il n’a aucune utilité dans un tel produit puisqu’il s’agit d’un ingrédient utilisé dans les soins pour cheveux notamment que démélant. je cite : « •Quats : Les quats et les polyquats (composés d’ammonium quaternaires) empêchent que les cheveux ne s’électrisent et améliorent le coiffage. Soit ils ne sont pas du tout, soit ils sont seulement partiellement biodégradables, et ont pour la plupart d’entre eux un léger effet irritant sur la peau. Dans la liste des ingrédients, les quats sont reconnaissables par des termes INCI comme Quaternium (plus un chiffre) ou Polyquaternium (plus un chiffre). » et « Quats et Polyquats
    Les quats classiques sont le CTAC (Cetyl triméthyl ammonium chlorure) et le DSDMAC (Quaternium-5). Tous les quats simples ne sont pas biodégradables et ils entraînent généralement une légère irritation de la peau. Ceci est également vrai pour les polyquats (Polyquaternium, suivi d’un chiffre). Ce sont des composés complexes ayant comme molécule centrale des sels d’ammonium quaternaires.
    Ces polyquats sont utilisés car les polycations s’accrochent mieux à la surface du cheveu que les cations simples. Ils contiennent souvent des substances naturelles : les polyquaternium-4 ou -10, par exemple, sont deux composés complexes renfermant de la cellulose. Les parties naturelles se dégradent en général facilement, contrairement à la molécule centrale.
    Les quats (composés d’amonium quaternaires, INCI : Quaternium, suivi d’un chiffre) sont utilisés comme antistatiques dans les produits capillaires pour éviter que les cheveux ne se chargent électriquement et pour faciliter le coiffage. »

    • Bonjour Sonia,

      Merci de ton commentaire, qui arrive à point nommé.

      Ça me permet de commencer à parler de mes critères en matière de cosmétiques, et pourquoi j’utilise la marque Jovees.

      Donc j’explique:

      Au départ, je privilégie toujours les ingrédients seuls, ou plutôt les matières premières, comme on a pu le remarquer : rhassoul, huile de jojoba, eau thermale, citron, etc.

      Pourquoi :

      Ces ingrédients répondent à mes trois critères principaux, dans l’ordre :

      – efficacité
      – innocuité
      – impact sur l’environnement.

      Pour moi, ils ont 100% « tout bon » sur ces points.
      Ils ont aussi un « plus » : ils sont généralement très économiques.
      Pour certains lecteurs adolescents, c’est un énorme avantage.

      Maintenant, j’aimerais pouvoir tout faire avec des matières premières, mais ce n’est pas possible.
      Dès qu’on veut une crème, un produit nettoyant, etc… la formulation intervient, et ça se complique.
      Et là, c’est une question, à mon avis, une question de choix.
      Car depuis que je travaille, je n’ai jamais trouvé de produits qui répondent à 100% , à tous les coups, à mes 3 critères sur l’ensemble de la gamme.

      – efficacité
      – innocuité
      – impact sur l’environnement.

      Étant spécialiste de la peau, les gens font appel à moi pour des réponses à des problèmes.
      L’efficacité est donc mon critère numéro un.
      Un produit doit faire ce qu’il dit qu’il va faire, point.
      Si je conseille un cosmétique, il doit apporter une solution.

      C’est là que j’aime une gamme comme Jovees.
      Elle est basée sur la médecine indienne Ayurvédique.
      C’est une médecine millénaire, basée sur un véritable savoir et des recettes très actives.
      Elle utilise des actifs végétaux ET minéraux.

      Pour avoir travaillé avec l’ayurveda depuis des années, je sais que de nombreuses formulations sont TRÈS efficaces pour de nombreux problèmes de peaux.

      D’ailleurs, pour le produit dont tu parles, le gel nettoyant au tea tree, il suffit de lire les avis indépendants des lectrices de beauté-test.com pour s’en convaincre :

      http://www.beaute-test.com/gel_nettoyant_-_tea_tree_oil_control_jovees.php

      Ou certains forums :

      http://forum.aufeminin.com/forum/beautepeaucheveux/__f6479_beautepeaucheveux-Gel-nettoyant-tea-tree-et-creme-de-jour-jovees.html

      (Avis aux lecteurs : attention, ne vous précipitez pas tous !
      C’est une excellent produit, mais il ne convient pas à tous.
      Laissez-moi une chance de mettre la boutique en ligne et de dire dans quels cas il est recommandé, d’accord ?)

      … et de savoir que Jovees a raflé 4 prix au classement des meilleurs cosmétiques de l’Observatoire des Cosmétiques.
      Son jury est indépendant de toute marque et de tout laboratoire.

      Maintenant, le critère de l’innocuité.

      Pour moi, il est important de savoir deux choses :

      – Pour les produits acné, peau grasse, que la formulation ne soit pas comédogène.
      Cela parait une évidence, et pourtant, ça n’est pas gagné !
      De nombreux produits en parapharmmacie pour l’acné, on trouve de très nombreux ingrédients très suspects de ce coté-là.
      Jovees est très sûr dans sa gamme acné.

      – que les produits ne contiennent pas d’ingrédients toxiques pour la peau ou l’organisme.

      Or Jovees ne contient pas :
      – de parabens
      – de phénoxyéthanol
      – de PEG
      – de lauryl/laureth sulfate
      – d’huiles minérales
      – de silicones
      – de colorants artificiels
      – de matière première d’origine animale
      – ils ne sont pas testés sur les animaux.

      … donc je sais qu’ils répondent à mes exigences, notamment en ce qui concerne les perturbateurs endocriniens, les irritants notoires et les résidus toxiques.

      Maintenant, le troisième critère, l’impact sur l’environnement.

      Oui, le gel nettoyant au tea tree contient du polyquaternium-10, qu’il aide à épaissir.
      Comme l’indique ton article, il s’agit de la catégorie des polyquats la moins discutée, composée de substances naturelles.
      Il y a deux composés naturels de cellulose (bois) qui se dégradent facilement, et un composé central qui ne le fait pas.
      Il s’agit donc d’une partie infine, nous sommes dans l’infiniment petit par rapport à l’ensemble de la formulation.

      Selon moi, il faut relativiser cette trace au vu de notre mode de vie.
      Une feuille d’aluminium utilisée pour des papillotes aura un impact sur l’environnement autrement plus négatif…

      Je pense que si nous adoptions tous des cosmétiques comme ceux de Jovees, le monde serait déjà une meilleure place !

      Voilà, Sonia, les raisons de mon implication pour Jovees.
      Je te remercie et félicite de ta vigilence, c’est important, tu as raison.
      Et je suis, bien sûre, ouverte au débat…

      • sonia dit :

        Merci pour toutes ces explications ! Cela me rassure encore plus de savoir la démarche que vous faites dans le choix de vos produits! Pour moi qui suit devenue très intransigeante dans le choix de mes produits… C’est vrai que c’était le seul bémol sur ce produit qui est « parfait » dans sa composition d’après mes recherches. merci pour vos liens, beaute test je connais j’y vais souvent avant d’acheter un produit même si je garde tout de même du recul quand aux avis étant donnée que nous avons tous une peau qui réagit différemment …En tout cas, une fois votre boutique ouverte, si ce produit est recommandé dans mon cas, selon vos indications. Je l’essayerai volontiers! encore une petite question que pensez-vous de la marque comptoirs et compagnies pour le miel de manuka ?
        Merci encore!

        • Bonjour Sonia,

          Tu as tout à fait raison, chaque peau est unique.
          Depuis que je pratique, cela ne cesse de m’étonner.
          J’ai toujours de nouvelles surprises à ce sujet !
          Je serais vraiment très heureuse de te guider à l’ouverture de la boutique si tu le souhaites.
          J’adore ça !
          Il faudra alors que tu me donnes pleins de détails sur ta peau, sur ce que tu souhaites obtenir, ce qui t’a réussi jusqu’à présent, les catastrophes, etc.
          Je peux te dire: voilà le produit à considérer en premier.
          Celui qu’il serait bien d’ajouter plus tard…
          Et si je n’ai rien pour toi, je te le dirai aussi !

          Pour le miel, j’ai besoin de parler des indices et des certications pour le manuka.
          Je le fais dans un commentaire séparé, d’accord ?

          • sonia dit :

            D’accord ! je suis tout ouïe pour ces explications sur le miel de manuka. j’ai hâte que la boutique ouvre…
            Merci encore pour les précieux conseils que vous nous donnez et tous cela gratuitement! ce qui est très très rare…

  • kawtar dit :

    bonjour IMMANUELLE moi aussi mon médecin m’a prescris la pilule (diane35) et l’androcur pour traiter l’acné même si je n’ai pas le problème des ovaires polykistiques ni un problème au niveau de la glande surrénale, mais il ne m’a pas expliqué pourquoi j’ai le taux du testostérone élevé. Après 2ans de traitement j’avais une peau parfaite mais aussi des problèmes comme la prise du poids, les jambes lourdes, perte de libido…; alors j’ai décidé d’arrêter la pilule et l’androcur il y a 6mois maintenant. 4mois après je n’ai pas eu mes règles il y a 2 ça marche mais mon acné est retourné comme avant parfois je pense à reprendre la pilule mais je me dis que ça ne traitera jamais le problème définitivement alors de suivre vos conseils même si c’est un peu dur de suivre le régime alimentaire mais j y arriverai peu à peu.
    que peut être la cause de mon problème de testostérone et comment puis-je le traiter??

    • Bonjour Kawtar,
      Il y a deux choses :
      – Le taux de testostérone sanguin, qui peut être élevé (c’est certainement ce que ton médecin a trouvé, s’il t’a prescrit Androcur).
      – Un taux de testostérone normal, mais une enzyme au niveau de la peau, la 5-alpha réductase, qui convertit ces testostérones normales en dihydrotestostérones, beaucoup plus aggressives et qui se traduisent toujours par de l’acné.
      Dans les deux cas, ll est possible d’aggraver une production excessive d’androgènes en évitant ce qui la stimule : problèmes de glycémie, résistance à l’insuline, stimulation de cortisol, inflammation chronique. Kawtar, j’écris en ce moment une méthode qui abordent tous ces points et qui donnent des conseils pour s’aider soi-même. Je n’ai pas fini, mais je promets de vous tenir tous au courant, cela devrait être pour bientôt (j’espère avant noêl)…

  • Ingrid dit :

    Bonjour Emmanuelle,

    Que pensez-vous de la choucroute crue que l’on trouve en magasin bio ?
    …Je la consomme régulièrement en salade avec de pommes et des noix.
    Cet article pourrait vous intéresser: http://www.universnature.com/sante-nature/choucroute.html

    Ingrid.

  • Andromaque dit :

    Bonsoir Emanuelle,
    Je viens à l’instant de m’acheter du Kéfir en magasin bio mais j’avoue que je suis surprise. Il est sous forme de poudre avec écrit dessus « préparation pour boisson kéfir de lait ». Il faut diluer l’équivalent d’un sachet dans un litre de lait. Du coup je trouve ça un peu contradictoire avec ce que vous nous avez dit c’est-à-dire supprimer le lait. Est-ce le bon kéfir que j’ai pris ? Je dois dire que je me suis renseigné sur ce produit et il a l’air vraiment très bon pour tout un tas de problème et j’aimerais beaucoup en profiter.
    Merci d’avance.
    Andromaque

    • Bonjour Andromaque,

      Oui, je sais, cela peut être étonnant, car je recommande d’éviter les produits laitiers !
      Mais les bienfaits du kéfir sont tels que j’estime qu’ils méritent une exception à la règle.

      Il faut savoir qu’on peut faire du kéfir à partir de fruits également, et c’est mon premier choix.
      Mais les graines de kéfir ne sont pas alors les mêmes que les tiennes…

      Je te recommande d’essayer de faire ton kéfir avec le lait de la meilleure qualité que tu puisses trouver.
      C’est à dire au moins bio, si possible cru…
      Le processus est un peu bizarre, tu verras.
      Mais au final tu vas avoir une boisson incroyablement bénéfique pour ta santé et ton acné.
      Un véritable probiotique, très actif !

      Si tu te lances… Il serait vraiment intéressant pour les lecteurs de suivre l’aventure, je pense.
      Si tu fais des photos et que tu nous racontes tes périples, je t’offre la une de beaute-pure pour un article…

      Bon courage en tout cas à toi.

      • Ludivine dit :

        Bonjour,
        Et le kéfir de fruits, ça marche comment ? Parce que j’ai souvent les intestins qui travaillent mal et depuis plusieurs problèmes, j’ai été mise sous antibiotiques et je ne connaissais pas les fameux probiotiques nécessaires à consommer après chaque traitement antibio. Comme je ressens très bien que les quelques boutons qui peuvent apparaître doivent être en lien avec un mauvais fonctionnement intestinal, je me renseigne sur les probiotiques. Mais je ne comprends rien : il faut les fabriquer nous-mêmes ou pouvons -nous trouver des compléments alimentaires ? J’ai vu qu’en boutique bio, ils vendent des probiotiques mais est-ce efficace ?

        • Oui, je sais, Ludivine, c’est compliqué, cette histoire de probiotiques !

          D’abord, il faut savoir que si ta flore intestinale a été vraiment perturbée, il peut y a avoir ce qu’on appelle une infection au Candida.
          En gros, c’est une levure qui se développe quand l’équilibre intestinal est perturbé, et qui peut migrer vers d’autres endroits.
          Les signes du candida sont les mycoses, vaginales, par exemple à répétition, les champignons au niveau des pieds, des démangeaisons, etc.
          Le candida donne aussi de fortes envies de sucres. Il est très commun chez ceux qui souffrent d’acné.

          S’il y a candida, il faut être drastique, et notamment ne pas lui donner de sucre, car c’est comme ça qu’il se développe.
          Bon, soyons positif, imaginons qu’il n’y ait pas candida, juste une flore intestinale en mauvaise état.
          Oui, tu peux prendre des compléments alimentaires.
          Mais j’essaye toujours de privilégier les sources alimentaires.
          Parce que sur le long terme, c’est plus économique.

          L’idée est qu’il faut du temps pour rétablir une bonne flore abdominale et que surtout il faut la maintenir.
          C’est très important car OUI on peut facilement avoir de l’acné à cause de ça.
          Donc mon conseil est qu’il est possible de commencer avec des compléments, mais que c’est une bonne idée de compléter puis de poursuivre avec des probiotiques alimentaires, tels le kéfir.

          Consommer du kéfir lutte efficacement contre l’acné mais cela donne aussi le teint frais et permet de mieux cicatriser.
          C’est un excellent aliment pour la santé.

          Si tu ne veux pas le fabriquer toi-même, regarde si ta biocoop n’en commercialise pas du tout fait ?
          La mienne le fait.
          Pour le kéfir de fruit, ce sont d’autres graines.
          Je pense que là, il faut certainement commander par internet…

          J’espère ne pas te causer trop de confusion ? N’hésite pas à écrire !

          • Ludivine dit :

            Non, c’est bon, j’ai bien compris. En fait j’avais eu justement ces vieilles mycoses (pas drôles du tout) à cause d’une bactérie de l’intestin qui avait contaminé d’autres muqueuses. Après examen gynécologique, tout est rentré dans l’ordre mais j’ai fait des passages aux urgences à cause des médoc qu’on m’avait prescrit. ça m’a causé des saignements. je ne dis pas que c’est depuis ce moment là que j’ai mes pbs intestinaux, à vrai dire j’en ai depuis au moins 7 ans et mes mycoses ne datent que de deux ans. Mais je me sens malgré tout fatiguée. Le fonctionnement de l’intestin est lié au niveau de fatigue si je ne me trompe pas. je vais essayer de trouver du kéfir tout fait sinon je débuterais pas une prise de probiotiques sous forme de compléments.
            Merci en tout cas pour tes merveilleux conseils.

  • Camille dit :

    Bonjour Emmanuelle !
    Je suis très intéressée par cet article car mon médecin et ma mère m’avaient conseillé de prendre la pilule pour les maux de ventre durant les règles, et j’étais plutôt perplexe. Vous m’avez beaucoup éclairée en tout cas, je ne pense pas que la pilule soit la meilleure façon pour mon ventre ni pour l’acné, donc je préfère me retourner vers les méthodes plus naturelles que vous proposez ! Votre site m’a déjà énormément aidée et rapidement comme je disais quand je suis passée il y a un certain temps !
    Récemment j’ai testé la pierre d’alun (je n’avais plus de citron), et additionné à l’aloe vera c’est un soin assez miraculeux je dois dire, non seulement pour les cicatrices mais aussi pour les boutons « naissant ». J’applique donc la pierre d’alun directement sur mon visage chaque soir en sortant de la douche (ça peut piquer un tout petit peu mais c’est rien), je sèche avec une serviette propre puis je met une noisette d’aloe, car ça assèche un peu la peau. Puis en complément je met un tout petit d’He de tree tea sur chaque boutons, et le résultat est visible dès le lendemain : les cicatrices sont très nettement atténuées tandis que les boutons s’assèchent, de plus la peau est douce, sans relief et n’est pas desséchée.
    En parallèle je mange beaucoup plus sainement (plus de nut*lla, et surtout plus de lait !!! Limitation de la quantité de sucre…), car j’ai refait un énorme poussée d’acné récemment suite à une raclette, je suis alors retombée à zéro alors que j’allais vraiment mieux. Et moi qui ne mangeait pas de fruit je m’y suis mise et ça fait du bien !
    Merci beaucoup, je suis impatiente de voir un nouvel article !

    • Merci Camille du partage ! Désolée pour la raclette (c’est pas marrant, je sais, d’avoir à se priver de fromages,grrrrrr….)
      Je ne sais pas si d’autres lecteurs ont utilisés la pierre d’Alun ?
      Des avis ?

      • Pauline dit :

        j’en ai entendu parler, de traiter l’acné par la pierre d’alun…
        l’efficacité vient de son action astringente, qui resserre les pores et limite l’exces de sebum.
        Selon moi il a donc un effet plutot « de facade », commes les produits ou serum qui resserrent les pores…
        si on veut moins de sebum et une peau saine, il faut traiter vraiment à la source !

        par contre si on a pas d’acné mais seulement la peau grasse et « luisante » ca semble très bien (écoulement de sebum trop important, sans boutons) ou de facon ponctuelle pour l’acné…

        aussi la pierre d’alun, c’est quand même acide… ca modifie le ph de la peau.

        (j’ai l’air de critiquer, mais je trouve ca mille fois mieux dans l’idée que d’autres produits vraiment chimiques et vraiment « berk »…)

        Par contre Camille, par rapport à tes maux de ventre pendant les règles et à la pillule : attention car l’utilisation de la pillule pour traiter ces douleurs peut masquer un probleme d’endométriose. Je ne dis pas ca pour t’alarmer, d’ailleurs ton médecin a (en principe) déja du t’en parler ! Parfois elle est prescrite pour des douleurs pendant les règles alors qu’il s’agit en fait d’une endométriose.
        c’est exactement comme pour l’acné, le probleme est masqué par la mise en sommeil du système hormonal. et dès l’arret, ca revient en force, alors qu’on aurait pu le traiter bien plus tôt…

        • Ludivine dit :

          Je suis assez d’accord sur la pierre d’alun. ça permet de limiter certains dégâts après il est vrai que ça n’agit qu’en surface et qu’il faut tout le temps renouveler l’opération pour éviter les boutons. Je l’ai déjà essayée, ça peut être pratique. Mais il est mieux de traiter le problème à la source.

          • Camille dit :

            Merci à vous toutes pour vos réponses !!
            Moi qui adore le fromage en plus ! Mais je supporte le fromage de chèvre, alors je ne consomme plus que lui !
            Effectivement la pierre d’alun ne traite pas à la source. C’est vrai, mais tout de même je trouve que ça peut aider à côté, surtout pour les cicatrices, et à moi ça ne me fait que du bien 😉
            Cependant, je pense que ça accélère quand même pas mal le processus que d’agir non seulement de l’intérieur, mais aussi de l’extérieur à la fois ! Au moins c’est bon pour le mental de voir une nette amélioration rapidement (tant qu’il n’y a pas de rechute, il faut voir après ce que ça donne sur le long terme mais pour certains c’est efficace !) …. Aussi j’ai remarqué qu’il est carrément écrit sur la notice que l’on peut l’utiliser en cas d’acné, mais c’est vrai que si ça modifie le pH de la peau, il vaut mieux faire attention aussi !
            Sinon pour les maux de ventre, je n’ai pas le souvenir que le médecin m’ait parlé de ça. Ce que tu me dis est très intéressant en tout cas, j’irai faire des recherches pour comprendre un peu tout ça 🙂
            Merci encore !

          • Pauline dit :

            C’est clair que réduire la « durée de vie » des boutons est toujours bien, en particulier pour le moral !
            Si les soins naturels te permettent de réguler la production de sebum de ta peau, tu pourra bientot t’en passer 🙂

            Courage à nous tous ! On y croit !! >__< /

            en attendant je pense que c'est plus soft d'utiliser la pierre d'alun que des produits plus chimiques pour le même effet.

  • Jo dit :

    Bonsoir Emanuelle,

    Bah ton article me met le doute sur le fait que que mon acné soit hormonal à la base mais confirme mon avis négatif à leur sujet.
    Ces derniers mois ont montré et c’est pas la première fois que les crises (bon cette dernière a été plutôt méchante) ont souvent lieu après un nouveau produit… ayant un bon terrain allergique ça m’étonne pas. Le stress aussi est un facteur considérable, j’y travaille, j’y travaille. On m’a dit que j’étais bien plus zen :).
    Et quand je regarde mon expérience avec la pilule : j’ai commencé Diane 35 à 17 ans, ça m’a réglé un petit souci hormonal sinon niveau acné bah ça n’a pas tellement changé les choses : un peu moins de sébum et des boutons moins réguliers au fur et à mesure mais ceci de façon très très progressive car j’ai ensuite changé 3 ans après pour Tricilest (moins dosée que la Diane) et j’ai eu encore moins de sébum et mes boutons sur le menton étaient moins réguliers encore. Puis 2 ans plus tard, j’ai fini par opté pour une progestative pure (Cérazette) car les estrogènes me donnaient des migraines H 24 ainsi que des problèmes de digestion et des allergies (ça m’a gâché bien la vie pendant 5 ans). Le risque de passer à une continue micro-dosée était d’avoir de l’acné plus important mais nada. Je crois que l’amélioration sous les deux autres était plus liée au fait que je m’éloignais de l’adolescence.
    Je suis super bien sous Cérazette… En revanche je regrette de n’avoir pas fait le lien plus tôt entre pilule et migraine et que mon médecin traitant ne l’ait pas fait non plus… car je crois que Diane 35 et Tricilest ont éveillé des allergies et problèmes digestifs que je n’avais à vrai dire pas avant…
    Les pilules sont souvent trop dosées et c’est dommage qu’à l’heure actuelle elles n’évoluent que doucement…

    • Jo dit :

      J’y pense, je lisais dans un commentaire que tu parleras de cicatrices la prochaine fois ! J’ai hâte, j’avais des questions à ce sujet ;-). D’ailleurs j’ai lu que le miel de Manuka était bien pour les rhinites … ça m’intéresserait bien à la place de ce foutu antihistaminique au printemps prochain ^^.

      A bientôt.

  • Ingrid dit :

    Chère Emanuelle,

    Merci ! Votre site est une mine d’informations et, votre écoute attentive un grand soutien.
    Atteinte du syndrome des ovaires polykystiques (perturbant à la fois les cycles, les hormones et la glycémie- favorisant alors acné et, pire encore, la chute des cheveux…), le seul traitement qui m’est été proposé par moult professionnels est la pilule (diane 35). Qu’en penser dans ce cas précis ? Faut il préférer la prise d’hormones par voie transcutanée (estreva) ?

    Autre chose (cela n’a rien à voir), que pensez-vous des yaourts de soja ? Faut-il préférer ceux de chèvre bio ?

    Merci ! 🙂

    Ingrid

    • Bonsoir Ingrid,

      J’ai écrit la dernière ligne aujourd’hui du chapitre consacré au syndrome des ovaires polykystiques de ma future méthode !
      Il est clair que c’est une condition très dure et qui affecte bien des aspects de la vie.

      Mais je sais qu’il existe d’autres voies que les traitements traditionnels, pour les avoir vues pratiquées en Californie avec succès.
      Elles demandent cependant beaucoup de patience et de courage, parce qu’elles impliquent des changements de vie importants.

      Mais pour répondre à votre question sur la voie transcutanée pour les traitements classiques, (si c’est votre choix) oui transcutané, c’est souvent préférable.

      Et le yaourt soja me semble mieux – ou le yaourt de brebis, plutôt que de chèvre !

  • Andromaque dit :

    Malheureusement la pilule n’aide pas qu’à cacher les boutons elle permet aussi de ne pas tomber enceinte. Personnellement je ne vois pas quelle autre contraception utiliser puisque toute sont pratiquement hormonale. Je rêve d’une contraception qui soit naturel voir même bonne pour la santé. En attendant je compte suivre vos indications pour contrebalancer les mauvais effets de la pilule.

    Je voulais savoir si prendre le citron dans de l’eau chaude le matin avec une tisane était tout aussi bénéfique que de le prendre dans un verre d’eau à température ambiante. Les effets sont-ils les mêmes ? Car je préfèrerai prendre mon citron dans une tisane ! De plus quel tisane peux-tu nous conseiller pour soulager l’acné ?

    De plus j’aimerai savoir ou trouver du Desmodium ? J’ai vu des ampoules de la marque Super Diet en pharmacie est ce la même chose ?

    Je prend déjà du Pollen mais je voulais savoir si comment sait on qu’il est frais ? Car je crois que le mien est sec (même si on m’a dit qu’il fallait le mettre au frigo) Puis je en trouver au Biocop ? Idem pour le kéfir ou en trouve ? Merci en tout cas pour ces astuces !

    • Bonjour Andromaque,
      Le citron a tout bon, que ce soit chaud ou froid. Simplement tu auras certainement un peu moins moins de vitamine C version chaude…
      Pour le desmodium, j’aime pour ma part faire des cure de desmopar. Tu trouveras des sources sur le net. Bien suivre les indications du fabricant.
      Le pollen frais se vend généralement au rayon surgelé. Sec, il a souvent perdu une partie de ses lactoferments.
      Je n’en ai pas acheté depuis que je suis revenue en France. Si tu en trouves en biocoop, fais-nous savoir, OK ?
      Le kéfir, tu en trouveras en biocoop. Mais j’avais l’habitude d’en fabriquer, donc si je m’y remets, j’en ferais un article.
      C’est très utile d’avoir du kéfir sous la main. Cela remplace avantageusement le yaourt et c’est un trésor pour la flore intestinale, donc pour la peau.

    • Peachymoon dit :

      Bonjour,
      Le DIU cuivre est une solution naturelle, très efficace et qui peut-être posé sur une femme qui n’a pas eu d’enfant sans problème.
      Plus d’info sur choisirsacontraception.com

  • Claire dit :

    Bonjour Emmanuelle,

    Quand je pense qu’à CHAQUE FOIS que j’ai vu un dermato, l m’a dit « c’est hormonal mademoiselle, il faut prendre la pillule »! Je ne la supporte pas (vomissements) donc je n’ai jamais pu le mettre en pratique mais c’est quand même très frustrant d’avoir cette seule réponse à chaque fois.
    Penses tu qu’avec une bonne hygiène de vie, une bonne alimentation, une bonne gestion du stress, on puisse venir à bout d’une acné hormonale? Ou bien l’aura t’on à vie même si on réussit à la diminuer?

    • Je ne vais pas dire que c’est facile, que c’est transposable à tout le monde et à tous les cas de figures, mais moi, je l’ai fait.
      Je crois que cela dépend beaucoup de la détermination (j’étais prête à tout), de la patience (j’ai mis presque un an) et du degré du problème (pourtant j’avais tous les signes d’un épuisement surrénal et d’une dominance en oestrogène). ..

  • Anne-Sophie dit :

    Bonjour,
    Alors moi c’est le contraire j’ai l’impression; j’avais un ou deux boutons de temps en temps et rien de bien alarmant; j’ai donc demandé la diane35 à mon médecin pour ne plus en avoir du tout et finalement au bout de quelques mois j’en ai eu de plus en plus. Ca va faire 2 ans que je la prend car mon dermatologue me disait que ca ne pouvait pas donner des boutons. Du coup j’ai peur de l’arreter et d’en avoir encore plus; Pensez vous que dans mon cas, la pillule a pu m’en donner?
    Est ce que quand on aavait pas beaucoup de boutons avant d’en prendre, le fait d’arreter peut en donner plus ou alors comme dans mon cas, le fait que diane m’en ai donné plus ca devrait aller en l’arretant?
    Merci de me donner votre avis !

  • sandra dit :

    bonjour,

    j’avais arreté ma pillule pendant environ 6 mois et à la rentrée de septembre j’ai eu une poussée d’acné. suite à quoi j’ai décidé de reprendre la pillule. à la meme période je suis tombée sur votre site, j’ai donc attentivement suivi votre formation gratuite et j’ai commencé à appliquer vos conseils il y a 2 semaines… je vois déjà des résultats sur ma peau.
    je me disais que la pillule + vos conseils seraient la clé de la réussite mais en lisant votre article je me dis que faire?
    pensez vous que si j’arrete la pillule vos méthodes naturelles pourront etre suffisantes sur mon acné?

    • Bonjour Sandra… il est impossible de savoir, cela dépend déjà si ton acné est hormonal ou pas.
      Je pense que de toute façon, c’est toujours une très, très bonne idée d’améliorer son niveau de santé global d’abord.
      Tout marche vraiment ensemble. En adoptant une alimentation anti-acné et anti-inflammatoire, en chouchoutant ton système endocrinien avec de la relaxation/ méditation/yoga, en veillant à une très bonne qualité de sommeil et en pratiquant une forme d’exercice régulier, en te protégeant des hormones dans l’environnement (xénoestrogènes) tu ne peux qu’avoir une influence positive sur l’équilibre hormonal.
      Ce travail peut prendre plusieurs mois, ce qui te donne du temps pour réfléchir…

  • Ludivine dit :

    Bonjour Emanuelle et bonjour à tous,

    Rien de très réjouissant ! j’avais une amie qui prenait la Diane 35, pilule dite anti-acné. Mais son médecin lui avait parlé rapidement des risques de kystes ovariens … Perso, je préfère soigner mon acné comme il se doit avec beaucoup de patience que de me substituer à quelconque cocktail chimique qui ne fait que camoufler les signes et symptômes nécessaires à décrypter pour répondre aux demandes du corps ! J’ai dans l’optique d’arrêter la pilule non pour des raisons de baby mais pour être en accord avec ma philosophie de vie. Merci Emanuelle de nous orienter vers un naturopathe. J’ai consulté beaucoup de forums sûrs sur la question et il est vrai que certaines personnes maîtrisent plutôt bien leur acné et leur cycle avec l’aide d’un naturopathe.
    Bien à vous,

    Ludivine

  • Je suis d’accord pour dire que niveau contraceptif, on est pas gâtées…
    Personnellement j’ai eu la pilule pour la contraception et avoir des cycles plus réguliers, ce qui est un certain confort, il faut le dire, sinon si vous êtes habillées en clair au travail (infirmières, aide-soignantes, puéricultrice, etc)…

  • Rose dit :

    Bonjour Emmanuelle,

    Voilà un article qui répond exactement à la question que je vous ai posé hier!
    ça peut faire un peu peur quand même cette histoire, je vois ça comme un grand chantier qui peut durer longtemps avant de trouver sa solution. D’arrêter la pilule, c’est une prise de risque, mais effectivement ça donne vraiment à réfléchir sur le long terme.
    J’ai surtout peur de devoir faire face à des grosses crises interminables, étant aussi dans mon travail sans cesse face à des gens.
    Sinon j’habite pour ma part en Belgique, et je suis tombé sur ce site : http://www.naturopathie-belgique.net/article-18199516.html
    Je peux peut être trouver un naturopathe fiable et pas hors de prix?
    Merci en tout cas pour toutes ses infos, j’ai l’impression que tout fait sens.
    Rose

    • À vrai dire, Rose, c’est notre discussion d’hier qui a motivé cet article !
      Je me suis dit que cela devait en conscerner plus d’une…
      Je sais que nous sommes nombreuses à rester sous pilule par peur d’avoir de nouveau de l’acné.
      Mais je sais aussi que le passage à une autre contraception peut se faire sans problèmes.
      J’ai eu de nombreuses clientes qui l’ont fait grâce à un bon naturopathe, avec les plantes adéquates.
      Quelques coups de fil, un peu d’enquête, et notre confort de vie peut être sensiblement amélioré.
      Ça en vaut la peine !

  • audrey dit :

    merci beaucoup pour cet article.

    Déjà parce que je ne culpabilise plus d’avoir arrêter la pilule contre l’avis de mon médecin. (je supporte très mal les hormones et donc je n’ai plus la possibilité de changer de traitement, estimant que « quelques » sautes d’humeur et des boutons ne sont pas très graves, il préfère me laisser le même traitement plutôt que de passer à une contraception mécanique. Je préfère arrêter la pilule que d’être trop réactive à la moindre petite source de stress)

    Ensuite pour les très bons conseils 😉

    Pour le moment je ne constate pas de gros changement au niveau des problèmes de peau et de cheveux (par contre au niveau de l’humeur, c’est un bonheur) . Je vais essayer de suivre vos conseils pour relancer la machine comme il faut.

  • Christelle F dit :

    Bonjour,

    Je souhaiterais savoir si le stérilet en cuivre, a les même effets ou si ces derniers sont moindres. Car toujours quelques jours avant et après l’arrivé des règles, il m’arrive des boutons sous cutanés.

    • Bonjour Christelle,
      Bonne question !
      À priori le stérilet en cuivre est une contraception beaucoup plus naturelle, car il n’y a pas d’hormones de synthèse, donc pas d’interaction avec ton équilibre hormonal naturel.
      Mais cela n’empêche pas que tu peux avoir un petit souci hormonal naturellement.
      Je vais faire prochainement un article sur « comment se préparer au mieux aux règles ».
      Par ailleurs, je pense qu’on peut envisager que le cuivre du stérilet peut te faire manquer d’un peu de zinc.
      Or le zinc joue un grand rôle sur l’acné.
      Il faut vérifier ceci, ce n’est qu’une supposition de ma part…

  • Anny dit :

    je suis toute à faite d’accord sur le point que la pilule  »cache » le problème mais quand on est  »massacrée » par des dizaines de cicatrices rouges sur le visage et que les boutons ne s’arrêtent pas un jour, vous torture de douleurs, de tiraillements, démangeaison et que tout s’empire au lieu de diminuer (j’ai 22 ans et une acné grave) et qu’heureusement la pilule semble vous allez (aucuns maux de tête, etc) et bien malheureusement cette solution est très bienvenue!

    J’ai essayé pas mal d’alternative avant d’en arriver la (bon nombre de crèmes en pharmacie) et j’ai même arrêter complètement les produits laitiers (depuis quatre mois) ce qui m’a heureusement guérit des  »gros » boutons durs et inflammés (j’en fais plus du tout) qui partent après presque deux mois lassant une cicatrice qui guérit très lentement, mon dos qui était aussi très abimé par l’acné et par ces mêmes boutons durs et douloureux n’avait plus RIEN. Mais le visage lui c’est tourné vers des boutons qui  »grattes » avec têtes blanches et qui sortent de 5 à 10 par jour, vous pouvez me croire que la dépression est à ma porte.

    J’ai donc commencé la pilule il y a 1 mois et demi sur l’avis de mon médecin après avoir vérifier si mon taux de cholestérol était O.K. et je vois déjà une bonne amélioration. Je compte continuer à bien mangé, bougé et méditer pour mettre toutes les chances de mon côté ^__^

    • Oh Anny, je comprends très bien ! Dans ces moments-là, il est important d’avoir un répit, et rapide !
      L’idée de l’article est d’optimiser notre bien-être, quel que soit notre choix.
      Et de rappeler que le travail de fond , vers une meilleure santé, est toujours le bon réflexe.
      Et là, manifestement, tu n’as pas besoin de moi !
      Tu nous tiens au courant, OK ?

  • ANA dit :

    Merci pour touus vos conseils Emanuelle,j’attends vos mails avec impatience a chaque fois..!je prends la pillule depuis 3 mois et j’ai de l’acné depuis plus d’un an j’ai 23 ans et mon dermatologue m’a conseillé de prendre Doxiclat y dalacin (en español je ne sais pas ske ça donne en français) et je les ai pris pendant 3 mois avant l’ete parcequ’il sont fotosensibilizant…et des cremes a l’acide glycolique de la marque cosmeclinik…aujourd’hui je n’es plus autant de boutons,meme avant..mon probléme c’est les cicatrices rouges qui ne disparaissent pas j’arrete la pillule ce mois ci je n’en prendre plus..j’ai decide d e suivre vos conseils,j’ai aussi la peau trés tres deseché j’espere que l’huile de jojoba l’hydratera plus,vous me conseillez quoi pour mes cicatrices?et pour le teint terne?et aussi quel traitement en cabines vous me conseillez ,j’ai essayé les netoyage de peau mais apart ressortir les boutons aucune amelioration,il n’y a pas de traitement en cabine efficace ?on me conseille l’acide glycolique ou laser ?merci

    • Bonjour Ana,
      Promis, le prochain article en vidéo parlera des cicatrices !
      Si tu n’as plus de boutons (c’est important) un traitement en cabine que je trouve utile, c’est la microdermabrasion.
      Il y a aussi les mini-peelings aux acides de fruits.
      Mais franchement, tu peux accomplir beaucoup à la maison.
      J’en parle très bientôt.

  • anonyme dit :

    Merci pour ces précieuses informations, encore une fois !

  • >