Comment la tisane de menthe peut aider votre acné hormonale

Saviez-vous qu’un délice aussi simple qu’une bonne infusion de menthe verte (Mentha spicata) peut peut-être aider votre acné hormonale, voire un excès de pilosité ou une perte de cheveux ?

Cela peut sembler difficile à croire, mais la menthe verte possède des vertus anti-androgéniques. Elle est capable de réduire les niveaux de testostérone, et donc de limiter la production de sébum.

Dans deux essais cliniques (1,2), des femmes souffrant d’hirsutisme (pilosité répartie chez la femme selon un type masculin – en clair dans des zones comme le visage, le cou, le thorax, etc.) ont bu de la tisane de menthe verte deux fois par jour pendant 5 jours (essai de 2007) puis 30 jours (essai de 2010). Leur niveau de testostérone sanguin fut ensuite mesuré. Dans les deux cas, le taux de testostérone « libre », c’est à dire actif,  avait diminué de près d’un tiers.

Alors, cela veut-il dire que la tisane de menthe est VOTRE solution anti-acné ?

Pas forcément.

Tout d’abord, certainement pas si vous êtes un homme. À moins de vouloir diminuer votre libido, limiter votre sperme, et perdre du muscle. A priori, aucun homme n’a intérêt à vouloir brider ses androgènes, je déconseille totalement l’essai.

Ensuite, l’acné peut être occasionnée par de multiples choses – la votre n’est pas forcément due à un excès de testostérone. Par exemple, si votre acné est due à d’autres hormones, la menthe ne vous sera pas forcément utile.

Enfin, la menthe en infusion n’est pas sans contre-indications, même si elle a un profil assez sécuritaire  (attention, cette liste ne prétend pas être exhaustive, il vous appartient de vous renseigner) :

  • Elle a tendance à réduire l’absorption du fer, donc attention si vous avez tendance à l’anémie.
  • Par ailleurs, elle contient de la vitamine K , c’est pourquoi si vous êtes sous traitement anti-coagulant, vous devriez demander l’avis de votre médecin avant d’en consommer régulièrement.
  • Consommée à haute dose, peut provoquer des troubles intestinaux et des céphalées.
  • Prudence en cas d’hypertension.
  • L’avis médical est toujours nécessaire si vous êtes enceinte ou allaitante.
  • Enfin, la testostérone chez la femme favorise une bonne libido. Il est possible que la menthe vous rende moins réceptive sexuellement

Alors ce serait plutôt pour qui ?

Selon mon expérience, les infusions de menthe verte sont surtout utiles dans  les cas suivants :

  • en cas d’acné hormonale avec un taux élevé de testostérone dans le sang. C’est souvent le cas (mais pas toujours) si vous souffrez de SOPK (syndrome des ovaires polykystiques).
  • Si vous n’avez pas de taux de testostérone sanguin élevé, mais que vous êtes sensible aux androgènes, elle est peut-être à tenter. En effet, cela signifie que vos récepteurs hormonaux aux androgènes sont très sensibles.  Dans ce cas, une diminution, même faible, d’androgènes sanguins peut souvent être ressenti positivement.
  • Les femmes souffrant d’acné essentiellement autour de l’ovulation. Cela semble logique, car c’est un moment où le taux de testostérone augmente chez la femme.

Attention cependant : la plante n’est pas un produit miracle. Si vous souffrez d’un fort excès de testostérone sanguin, avec une acné, une alopécie ou de l’hirsutisme, l’amélioration (espérée) de 30% est bonne à prendre, mais n’accomplira pas tout.

Par exemple, si vous êtes insulino-résistante, elle ne peut se substituer à des mesures d’hygiène de vie comme une alimentation à charge glycémique modérée, la pratique régulière d’une activité physique et à la gestion du stress.

Une plante est une béquille, et ne doit pas être utilisée sur le long terme. La fondation du vrai mieux-être, c’est l’alimentation et le mode de vie…

Combien faudrait-il en prendre ?

Dans les études précédemment citées, la tisane était préparée en versant de l’eau bouillante sur une cuillerée à thé comble de feuilles de menthe sèches (5 grammes) et en laissant infuser pendant 5 à 10 minutes. Elle était prise deux fois par jour, à raison d’une tasse à chaque fois.

Il n’existe pas à ma connaissance d’autres études concernant l’aspect anti-androgénique de la menthe verte portant sur des posologies différentes. De plus, le mécanisme d’action de la plante n’est pas bien compris. Donc la prudence impose de se limiter à ces dosages.

En combien de temps peut-on espérer des résultats ?

Patience pour l’acné

Il vous faudra certainement être patiente. Si la menthe est destinée à « marcher » pour vous, il n’est pas rare d’avoir à attendre plus de trois mois pour constater une différence au niveau de la peau.

C’est assez logique : la peau fonctionne par cycles de renouvellement cellulaire d’une moyenne de six semaines. Il faut souvent six semaines pour initier un changement, six semaines pour l’accomplir vraiment, et six semaines pour le consolider.

Donc même si votre niveau de testostérone sanguin est abaissé par la menthe (ce qui déjà peut prendre plusieurs semaines), il peut y avoir un décalage de trois mois avant d’en connaître l’effet sur la peau.

Encore plus de patience pour l’alopécie

Ce décalage sera encore plus important en cas d’alopécie (perte excessive de cheveux).

En effet, vos cheveux ont une phase dite « télogène », au cours de laquelle le cheveu est mort et prêt à tomber. Une fois que le cheveu est entré dans cette phase, il est destiné à tombé deux à quatre mois plus tard, quoi que vous fassiez.

En revanche, si l’excès d’androgènes est responsable de votre alopécie, et que la menthe est suffisante pour l’endiguer, une repousse devrai être vue dans environ quatre mois.

En résumé :

La menthe verte (Mentha spicata) possède des vertus anti-testostérone avérées. A ce titre, elle peut parfois aider certaines formes d’acné, d’alopécie et d’hirsutisme. Elle ne conviendra pas à tous. Il faut bien vérifier les contre-indications, et elle n’est pas indiquée pour les hommes. Cependant, sa simplicité d’utilisation en fait un remède facile à essayer, si on est patient et si on en aime le goût.

Et vous, avez-vous déjà essayé la tisane de menthe verte ?

Aviez-vous attendu suffisamment longtemps pour voir des résultats ? Partagez votre expérience en commentaire….

Références :

(1)     Akdogan M1, Tamer MN, Cüre E, Cüre MC, Köroglu BK, Delibas NEffect of spearmint (Mentha spicata Labiatae) teas on androgen levels in women with hirsutismPhytother Res 200721, 444-447.

(2) P Grant, Spearmint herbal tea has significant anti-androgen effects in polycystic ovarian syndrome. A randomized controlled trialPhytother Res 201024, 186-188.

A propos Emanuelle Haudegond

Emanuelle Haudegond est la fondatrice de beaute-pure. Elle est l'auteur de la méthode gratuite "Vers une Peau sans Acné en 7 étapes" et de la méthode avancée "Méthode Peau-Zéro-Défaut", pour les peaux à problèmes. Diplômée de l'état de Californie, elle a longtemps travaillé auprès de dermatologues et de chirurgiens plasticiens avant de fonder sa propre clinique de soins esthétiques à Los Angeles. Passionnée par la peau, guidée par des principes naturopathiques, elle partage au fil des articles sa philosophie et ses astuces pour une peau magnifique. Vous trouverez également dans son e-boutique, beaute-pure-boutique.com, une sélection de ses produits de beauté préférés, adaptés aux peaux à problèmes, et des compléments alimentaires brevetés.
  • Cali dit :

    Bonjour Emmanuelle,
    Vous dites qu’il ne faut pas utiliser la plante sur le long terme: faut-il comprendre qu’il faut le faire comme une cure?
    Merci d’avance pour votre réponse

    • D’abord, oui, si on décide de prendre une plante, mon conseil est toujours de l’envisager sous forme de cure plutôt que sur du long terme. Mais ce que je veux dire également, c’est qu’une plante, même si c’est naturel, cela reste un support, une béquille. Il n’est jamais idéal d’avoir à utiliser une béquille. Ma pensée est qu’il vaut mieux commencer un travail de fond, en donnant au corps tout ce dont il a besoin, pour qu’il se répare lui-même et qu’il n’ait pas besoin d’une béquille. C’est l’hygiène de vie (c’est à dire pas seulement l’alimentation, mais également le contrôle du stress, un poids adapté, un sommeil optimal, l’exercice physique, un microbiote au top, le soutien du foie, la protection contre les perturbateurs endocriniens…) qui progressivement va rétablir l’équilibre hormonal, et c’est là-dessus qu’il faut s’appuyer en priorité…

  • Manon dit :

    Bonjour Emmanuelle,

    Mon acné va réellement mieux depuis 1 an, grâce à l’utilisation de produits cosmétiques naturels et a un changement d’alimentation au quotidien. J’ai toujours quelques boutons à l’approche des règles et quelques fois vers l’ovulation mais rien de méchant.
    J’avais fais des prises de sang pour contrôler mes hormones et à chaque fois j’avais un taux de testostérone plus élevé que la moyenne, mais ce n’était pas significatif pour ma gyneco ou mon médecin traitant car c’était vraiment un chouia au dessus…mais au dessus quand même! ce qui je pense explique une pilosité naissante en dessous du menton…
    J’aimerais faire des examens plus poussés pour voir quels problèmes hormonaux j’ai, car il se passe forcément quelque chose qui provoque un peu plus de pilosité que la normale, quelques boutons et je suis vraiment très sensible au SPM…
    Malheureusement je ne trouve aucun médecin qui me prenne au sérieux…
    Bref, étant très intéressée par tout ce qui est naturel j’aimerais essayé la tisane de menthe mais je prend souvent de l’ashwagandha, est-ce que je peux associer les 2 selon vous ?
    Merci beaucoup pour tous vos conseils !

    • Bonjour Manon, je ne connais pas personnellement d’interférence entre ces deux plantes mais 1. Je ne suis pas habilitée pour en parler, n’étant pas herboriste/pharmacienne 2. Votre situation personnelle peut faire que cette combinaison ne vous soit pas adéquate. Je vous engage donc à vous addresser à votre médecin traitant pour vérifier, car je ne saurais vous conseiller en toute conscience en la matière…

      • Manon dit :

        Merci, je comprends. Le souci c’est que je n’ai pas encore trouvé de médecins assez ouverts pour prendre les plantes au sérieux et ne pas me conseiller la pilule comme remède miracle à tous ces petits désagréments…
        Je vais me renseigner, et stopper l’ashwagandha pendant que je testerais la menthe verte, dans tous les cas ça ne pourra pas me faire de mal 😉

  • axelle dit :

    Bonjour,

    Merci pour vos articles.
    Je souhaiterais savoir si la racine d’ortie a une action anti-androgénique bénéfique pour les femmes ou si il s’agit uniquement des feuilles d’ortie ?

    Je vous remercie pour votre aide

  • Christine dit :

    J’ai remarqué un effet similaire avec les infusions de thym. Il y a qq semaines j’ai stoppé le thé pour des raisons liées à la ménopause (j’ai aussi stoppé l’alcool et je ne bois jamais de café) et j’ai remplacé par des infusions de thym, je n’ai jamais eu un teint aussi lumineux. Et quand on sait que le thym est un nettoyant de l’organisme, ce n’est pas par hasard …

  • Julie dit :

    Bonjour, je suis intéressée que ce soit pour la pilosité ou l’acné,pensez vous qu’une tisane trouvée dans le commerce type Carrefour fera l’affaire ou il faut nécessairement utiliser seulement des feuilles de menthe?
    Merci

    • Bonjour Julie, les études portaient sur 5 g de plantes sèches. Si on veut tenter l’expérience, pour moi, il vaut mieux la reproduire exactement. Je pense qu’on peut trouver facilement de la menthe verte en France, de qualité. Chez le pharmacien ou en magasin biologique, par exemple.

  • Jojo dit :

    Bonjour. Est-ce pareil avec des feuilles séchées de menthe poivrée? Merci.

  • ANTUNES dit :

    Bonjour Emmanuelle, la cellule cutanée a une durée de vie de 21-28 jours (entre 3 et 4 semaines). Je suis très intéressée de comprendre pourquoi dites-vous que le renouvellement de la peau se fait à 6 semaines (2 semaines de plus) ? Est-ce par précaution pour réellement attendre des résultats véritables sur la peau de vos patientes ou bien la science a approfondi la question ? Merci pour votre réponse. Le sujet m’intéresse beaucoup. Votre site apporte des réponses véritables aux problèmes de peau. Bravo pour tout ce que vous faites. Bien à vous.

    • Bonjour Antunes, le renouvellement cellulaire n’est optimal que quand on est très jeune, 18-20 ans. In vivo, il commence à ralentir très tôt. Dès l’âge de 30 ans on peut facilement compter une semaine/voire 10 jours de plus. Mon expérience clinique est qu’on arrive très facilement à 5 semaines, d’autant que la plupart des personnes souffrant d’acné ont un niveau d’inflammation important. Je préfère dès lors parler de 6 semaines, afin que personne n’abandonne trop tôt…

  • Zayna dit :

    Bonjour Emmanuelle,
    Je suis très intéressée par ce traitement pour mon acné hormonal, cependant pendant combien de temps faut-il le faire ?
    Merci.

  • >