Comment se laver les cheveux avec du rhassoul (ghassoul)

Le rhassoul (ou ghassoul), j’en parle beaucoup dans la méthode gratuite en 7 étapes, parce que je l’adore. Cette argile marocaine est formidable pour la peau grasse et l’acné. Mais c’est également un très bon shampoing, que je vous recommande d’essayer. Il donne beaucoup de volume, équilibre les cheveux gras et les cuirs chevelus irrités, et permet d’espacer les nettoyages. Cependant, pour obtenir de bons résultats, il faut connaitre quelques règles de base. Alors, prêt(e) à vous lancer ?

C’est super facile, franchement :

Moi, pre-rhassoul :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pendant :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Règle N°1 : le rhassoul n’est pas pour tous les cheveux !

Comme pour la peau, le rhassoul est absorbant. Cela veut dire qu’il est fantastique pour les cheveux gras. Je l’aime particulièrement pour mes clientes souffrant d’excès d’androgènes (SOPK…) qui tendent à avoir des cheveux qui graissent très vite. De même, il aide beaucoup en cas de cuir chevelu sensible. Certaines personnes souffrant de psoriasis ou d’eczéma le trouvent utile. Au fur et à mesure des applications, il permet d’espacer les nettoyages en équilibrant le cuir chevelu. Comme beaucoup d’argiles, le rhassoul est souvent magique !

Cependant, si vos cheveux sont secs, le rhassoul peut être trop asséchant pour vous. De la même manière, le rhassoul gaine vos cheveux. Si les vôtres sont naturellement plutôt fins et raplaplas, c’est formidable. Cela apporte un volume incroyable et vous permet de styliser vos cheveux plus facilement. Mais si vous avez les cheveux épais, frisés, il est possible que vous n’aimiez pas ce gainage supplémentaire. En clair : si vos cheveux sont plats, fins, normaux ou gras, ou si vous avez le cuir chevelu sensible, vous devriez beaucoup, beaucoup aimer le rhassoul. En revanche, si vous avez des cheveux secs et volumineux, vous n’en avez peut-être pas besoin.

Enfin, si vous vous colorez les cheveux avec des colorations conventionnelles, le rhassoul risque de ne pas faire bon ménage avec elles. En revanche, si vous utilisez des mélanges de plantes colorantes, comme l’henné, l’indigo ou le katam, il n’y aura a priori aucun souci (c’est ce que je fais en tout cas depuis des années, et je n’ai jamais eu de problèmes).

Régle N°2 : tu ne jugeras pas au premier essai…

Passer d’un shampoing conventionnel au nettoyage au rhassoul est délicat. Très souvent, les shampoings conventionnels laissent sur les cheveux des résidus d’ingrédients qui vont interférer avec l’action du rhassoul. Il est très commun que le premier nettoyage au rhassoul se solde par des cheveux collants et ternes. Selon le shampoing utilisé précédemment, il faut généralement deux à trois nettoyages au rhassoul avant d’arriver à un bon résultat. Et là… ouaaaahhh…. on ne s’en passe plus. C’est pourquoi il peut être judicieux de programmer sa transition un week-end. On peut par exemple faire son premier rhassoul le vendredi, et le deuxième le dimanche soir. Soyez patient(e) : ça en vaut vraiment la peine !

Règle N°3 : utilise du vinaigre

Les shampoings traditionnels essayent d’avoir un pH autour de 5-6, pour imiter le pH du cuir chevelu. Or le rhassoul possède un pH plus élevé, ce qui peut aussi rendre le cheveux ternes. Il est cependant très facile de remédier à cela avec du vinaigre. Le vinaigre est acide et descendra le pH. On peut soit mélanger du vinaigre directement au rhassoul, soit se constituer une eau de rinçage vinaigrée. Personnellement, je trouve la deuxième solution plus efficace. Elle donne des cheveux incroyablement brillants. Donc c’est celle que je vous montre aujourd’hui.

Règle N° 4 : fais attention aux canalisations.

L’argile peut boucher les canalisations. Heureusement, le rhassoul est beaucoup plus fin, et moins « collant » que d’autres argiles. La plupart d’entre nous n’aurons aucun problème.

Cependant, si vous avez une chevelure très, très abondante, qui demande beaucoup de rhassoul, il faut faire attention. Il peut être judicieux alors de faire un premier rinçage dans une bassine, dont on jettera le contenu dans un jardin, avant de faire un deuxième rinçage à l’eau du robinet.

MODE D’EMPLOI DU SHAMPOING AU RHASSOUL

1 – Mélange le Rhassoul avec de l’eau

Bien sûr, les proportions vont dépendre de la longueur des cheveux.

Shampoing

J’utilise 2 cuillères à soupe de rhassoul en poudre pour mes cheveux mi-longs, naturellement plats et à tendance grasse. Je fais le mélange dans un bol, en faisant couler un très mince filet d’eau et je mélange au doigt (vous pouvez bien sûr utiliser une cuillère en bois).

La consistance finale doit être celle d’une boue plutôt liquide. Un rhassoul de bonne qualité doit être une poudre fine, composée à 100% Rhassoul, qui se mélange facilement à l’eau. Elle doit devenir une boue en mélangeant 10 à 20 secondes, sans faire de grumeaux.

Rhassoul avant :

Rhasssoul après :

2 – Prépare ton eau de rinçage vinaigrée

Je réalise environ 150 ml (un bol) de cette eau de rinçage en utilisant du vinaigre de cidre et de l’eau à parts égales.

Personnellement, j’y ajoute 6 gouttes d’Huile essentielle de Romarin (fortifiante, elle est traditionnellement utilisée pour les cheveux gras et en cas de perte de cheveux).

3 – Applique sur cheveux mouillés et essorés.

Je fais simplement « couler » le contenu du bol le plus près possible de mes racines et répartis l’ensemble sur le cuir chevelu. Puis je distribue sur l’ensemble des cheveux et masse légèrement.

Les premières fois que vous utilisez le rhassoul, vous avez certainement intérêt à observer un temps de pause long, autour de 5 minutes, pour absorber au maximum les résidus des shampoings conventionnels. Cela sera beaucoup plus court. Personnellement, mes shampoings au rhassoul sont de deux minutes – ce qui me permet de le faire sous la douche.

4- Rince vraiment abondamment à l’eau du robinet.

Vraiment, vraiment abondamment. C’est une des clés du succès avec le rhassoul : il faut vraiment rincer plus longtemps qu’avec un shampoing conventionnel. Un mince filet, mais continu, vous permet de réhydrater le rhassoul, puis de l’évacuer doucement (c’est plus sympathique pour les canalisations). Il faut vraiment qu’à la fin du rinçage, l’eau soit claire. Essorez légèrement les cheveux.

5- Faire suivre avec l’eau vinaigrée.

Il s’agit juste de verser l’eau vinaigrée puis d’attendre une à deux minutes. Certaines rincent ce mélange, d’autres pas.

C’est tout !

Il vous suffira ensuite de faire sécher les cheveux comme d’habitude et d’apprécier les résultats !

Questions souvent posées :

Pourquoi ne pas employer de l’argile en tube pour les cheveux ?

Pratique pour le visage, l’argile en tube est cependant généralement assez épaisse. C’est pourquoi elle s’étale assez mal sur les cheveux. Si vous avez les cheveux très courts, vous pouvez essayer de l’utiliser, mais le mélange rhassoul poudre/eau est souvent nettement préférable. Celle que j’utilise en ce moment est celle de chez Savon Stories. Je la trouve très agréable.

Peut-on faire le mélange eau-rhassoul à l’avance ?

Non : l’eau utilisée pour le rhassoul ne se conserve pas éternellement. Elle risque de croupir…

Peut-on utiliser d’autres types de vinaigre pour l’eau vinaigrée ?

Oui, bien sûr : un vinaigre de ménage blanc fait aussi l’affaire. Attention cependant à l’odeur du vinaigre, qui peut être forte et rester longtemps !

Peut-on ajouter d’autres ingrédients que l’eau au rhassoul ?

Bien sûr, il existe beaucoup de recettes « maison ». Certaines ajoutent du miel, de l’eau florale, de l’aloe vera, des huiles essentielles. J’ai préféré vous montrer la recette de base, qui est celle que j’utilise, mais vous pouvez tout à fait innover, et personnaliser au gré de vos envies, type de cheveux…

Puis-je utiliser d’autres argiles que le rhassoul pour me laver les cheveux ?

Le rhassoul est une argile lavante, idéale pour nettoyer. J’ai personnellement essayé d’autres types d’argile (dont la blanche) comme shampoing, mais le résultat n’était jamais à la hauteur de mes espérances….

 

Prête à tenter le nettoyage des cheveux au rhassoul ?  N’hésitez pas à utiliser les commentaires pour partager !

 

A propos Emanuelle Haudegond

Emanuelle Haudegond est la fondatrice de beaute-pure. Elle est l'auteur de la méthode gratuite "Vers une Peau sans Acné en 7 étapes" et de la méthode avancée "Méthode Peau-Zéro-Défaut", pour les peaux à problèmes. Diplômée de l'état de Californie, elle a longtemps travaillé auprès de dermatologues et de chirurgiens plasticiens avant de fonder sa propre clinique de soins esthétiques à Los Angeles. Passionnée par la peau, guidée par des principes naturopathiques, elle partage au fil des articles sa philosophie et ses astuces pour une peau magnifique. Vous trouverez également dans son e-boutique, beaute-pure-boutique.com, une sélection de ses produits de beauté préférés, adaptés aux peaux à problèmes, et des compléments alimentaires brevetés.

  • Ven' dit :

    Bonjour Emmanuelle.
    J’ai été très surprise par ce shampooing eau/rhassoul (+ 4 gouttes d’ylang-ylang) ! Mon cheveux fin est vraiment galbé!
    Je suis une adepte depuis plusieurs mois de la coloration 100% végétale et des shampooing solide faits maison. Cela fait quelques années que je n’utilisais plus les shampooings vendus au supermarché (etc) et surtout j’en prenais sans paraben.
    Mes cheveux ont trouvé un 2nd souffle.
    Par contre, l’eau vinaigrée, j’ai tenté et je trouve que cela les sèchent.
    Merci. Merci!

  • Mathilde dit :

    Bonjour Emanuelle !
    J’espère en tout premier lieu que tout va bien pour vous. ^^
    Lassée d’avoir des cheveux abimés, plats et fins, j’ai voulu tenter votre lavage au rhassoul (et seulement au rhassoul pour l’instant). J’ai pour l’instant expérimenté deux nettoyages. Alors, je suis mitigée.
    D’un coté, j’ai retrouvé des cheveux solides, souples, gainés et brillants (c’est assez impressionnant !). De l’autre, j’ai l’impression qu’ils ne sont pas « vraiment » lavés, j’ai la sensation d’avoir du « sébum » au niveau du cuir chevelu. Quand je passe la main dans mes cheveux, je sens une fine pellicule de « gras » sur mes doigts. Ils ne sont pas poisseux, mais c’est moyennement agréable, ils ne sont pas aériens. Et j’ai ressenti quelques démangeaisons dernièrement sur le cuir chevelu.
    Je vais attendre de faire un troisième lavage avec cette fois du vinaigre de cidre pour me faire une idée précise (si ça démange encore, c’est probablement parce que le rhassoul est trop asséchant pour moi). Dans quoi je peux mélanger le rhassoul pour hydrater le cuir chevelu sans que ça ne coûte cher (du lait ? du miel ? un oeuf ?) ?
    Merci d’avance de votre réponse !

    • Bonjour Mathilde, il ne s’agit pas de « sébum » mais bien d’argile, autour du cheveux… Et c’est une sensation à laquelle il faut savoir s’habituer, certaines le peuvent, et d’autres ont plus de mal. Pour hydrater, je sais que beaucoup utilisent du miel dans le mélange…. Bonne chance !

  • Adeline dit :

    Bonjour Emmanuelle,

    Merci pour cet article!

    Que pensez-vous d’alterner avec de la fécule de maïs?

  • Louise dit :

    Bonjour Emmanuelle,

    J’en suis au 3ème lavage et suis assez convaincue: le rhassoul semble bien convenir à mes cheveux.
    Je me demande en revanche comment vous faites lorsque vous devez voyager? Le rhassoul en lui même se transporte bien, le vinaigre est plus lourd et encombrant! Je vais partir cet été en randonnée itinérante pendant 15 jours, puis en vacances 3 jours ici, 3 jours là: difficile quand on doit faire des bagages compacts et le plus légers possibles, et dormir en extérieur en se lavant avec 1L d’eau, de se promener avec sa bouteille de vinaigre…
    Que me conseillez-vous? Laisser tomber le rhassoul pour un shampoing solide, quitte à devoir recommencer la phase d’adaptation en rentrant de vacances? Continuer le rhassoul mais sans le vinaigre pour rincer (et risquer d’avoir les cheveux poisseux)?
    Merci!

    Louise

    • Bonjour Louise, généralement je m’en sors avec bien avec juste le rhassoul mais il est vrai que mes cheveux ne sont pas en période d’adaptation. Ce que j’ai fait aussi dans le passé, c’est de remplacer le vinaigre par de l’eau citronnée (j’ai toujours un citron avec moi en voyage, ou citron vert, c’est tellement versatile, je m’en sers pour tout…)

  • pascaline dit :

    Bonjour Emmanuelle

    J’aime beaucoup le nettoyage du visage au rhassoul , alors je suis tentée pour essayer sur mes cheveux.
    Par contre j’ai les cheveux colorés avec des colorations conventionnelles…
    J’aimerai passer aux colorations naturelles , mais je suis brune avec pas mal de cheveux blancs , et je me demande si le résultat serait concluant . Et surtout , peut-on passer facilement de colorations chimiques aux colorations naturelles ?

    merci d’avance pour votre réponse

  • pascaline dit :

    Bonjour Emmanuelle

    Comme vous , j’aime beaucoup le rhassoul pour ma peau , alors l’utiliser en shampoing me tente beaucoup , d’autant que mes cheveux regraissent assez vite . Mais j’ai les cheveux colorés avec des colorations conventionnelles faites chez le coiffeur?
    J’aimerais passer aux colorations naturelles , mais étant brune avec pas mal de cheveux blancs , je suis septique sur les résultats. Et surtout peut-on passer à des colorations naturelles si on a des cheveux déjà teints avec des colorations chimiques ?

    Merci

  • Adeline dit :

    Bonjour Emmanuelle,

    Merci pour cet article.
    C’est incroyable comme l’on peut facilement changer ces habitudes 😉
    Que pensez-vous d’alterner avec des shampoings secs à la fécule de maïs?

    Bonne journée.

  • karine dit :

    bonjour
    peut on utiliser le rhassoul en cas d’alopecie androgenetique
    merci d’avance

  • karine dit :

    bonjour Emmanuelle
    peut on utiliser le rhassoul en cas d’alopecie androgénétique?

  • Camille dit :

    Bonjour Emmanuelle,

    ce shampoing peut-il aider à traiter en même temps la dermatite séborrhéique des oreilles ? Ou me conseillez-vous autre chose (pb aussi sur les sourcils) ?

    Merci et bravo pour votre blog qui m’aide beaucoup dans mes problèmes de peau !

  • caro dit :

    Bonjour Emanuelle,

    je souhaiterai prendre les ampoules VEINOXIL
    qu’elle est la posologie en sachant que j’ai une acné rosacé de type 4.
    Merci

    • Bonjour Caro,

      En : je commencerais par 2 cures actives et ferais suivre de 1 cure d’entretien. Et mettrai en place les recommandations de l’article en plus coté mode de vie, bien sûr.

      • caro dit :

        Dois je le prendre toute l’année non stop?

        • Non Caro, – Cure active : 1 ampoule dans un verre d’eau de source tiède ou infusion avant le repas matin et soir (donc 10 jours X2 si 2 cures)
          – Cure d’entretien : 1 ampoule dans un verre d’eau de source tiède avant le repas du soir (donc 20 jours)
          Donc 3 boites et 40 jours au total

  • Cevaer dit :

    Bonjour Emmanuelle,
    J’essaie de transitionner sur les shampoings solide pour des questions de zéro déchet. Néanmoins je remarque que mes longueurs sont toujours poisseuses.
    J’ai récemment entendu parler du fait que la transition peut être difficile (comme vous le mentionnez avec le rhassoul), mais je me demandais si ces longueurs grasses puissent être explicables par le fait d’utiliser un après-shampoing liquide?
    Ce produit pourrait-il donc être remplacer par un démêlant naturel qui empêche cet effet?
    Merci!

    • Bonjour Cevaer, je trouve étrange que vos longueurs soient poisseuses avec le shampoing solide. A priori, s’il est adapté à votre type de cheveux, cela ne devrait pas être le cas. A moins qu’effectivement ce ne soit l’après-shampoing qui soit en cause. Il faudrait faire un essai avec un autre shampoing solide, à mon avis..

  • Florence dit :

    Bonjour, j’ai essayé le rhassoul plusieurs fois en procédant exactement comme vous le mentionnez avec le rinçage au vinaigre. Et pratiquement à chaque fois cela me rendait les cheveux poisseux et le cuir chevelu me grattait énormément. Je précise que j’ai les cheveux plats, fins, qui regraissent vite et je perds beaucoup mes cheveux. J’utilise uniquement des shampoings bio sans sulfates très doux et colorations végétales. J’avais pensé pouvoir espacer les shampoings grâce au rhassoul en alternant mais cela n’a pas fonctionné. En lisant votre article peut-être devrais-je essayer de faire plusieurs fois du rhassoul à 2 jours d’intervalle ? Pour votre part est ce que vous utilisez encore du shampoing ou bien êtes vous au rhassoul uniquement ?
    Merci d’avance.
    Cordialement.

    • Bonjour Florence, je suis au rhassoul presque exclusivement… Et je pense qu’on ne peut le juger vraiment qu’en ne l’utilisant qu’exclusivement plusieurs fois de suite (souvent au moins 3 fois).

  • Chloé dit :

    Bonjour, je n’ai encore jamais testé de shampoing naturels mais j’utilise déjà le rhassoul pour ma peau et en constatant les résultats j’aimerais beaucoup l’utiliser aussi pour mes cheveux ! Mais je me demande juste pour l’au vinaigrée, ça ne laisse pas d’odeurs sur le cheveux ensuite ?

  • OkaSa dit :

    Ayant essayé plusieurs poudres lavantes c’est le shikakai que je prefere pour mes cheveux fins et sans volume ! Il aide également à combattre la perte de cheveux

  • Katia dit :

    Bonjour, je suis dans une démarche de no poo (actuellement je « tiens » 7 à 8 jours sans lavage), et je fais mon lavage hebdo au shampoing solide pachamamai (extra, d’ailleurs).
    J’ai essayé de faire un shampoing sec à la fécule de maïs, ça nettoie mais impossible pour moi de le faire « à sec » : cheveux châtains + fécule de mais = « maman, pourquoi tu t’es fait une tête de sorcière d’Halloween ? » (sic ! 😉
    Est-ce que vous pensez qu’un shampoing au rhassoul pourrait m’aider en alternant avec le shampoing ? J’ai maintenant les cheveux qui graissent beauuuucoup moins vite qu’avant… Merci !

    • Bonjour Katia, je pense que même naturels, le shampoing solide contient des tensio-actifs et que donc vous risquez d’avoir un résultat meilleur avec le rhassoul après une période de transition seulement. Donc mon conseil serait d’essayer le rhassoul mais sur plusieurs utilisations de suite (sans shampoing solide) pour juger s’il vous permet d’espacer encore plus les nettoyages que le shampoing solide seul. En clair, je ne pense pas qu’il faille utiliser les deux en même temps, mais que vous auriez intérêt d’essayer le rhassoul sur plusieurs nettoyages, pour voir si c’est mieux pour vous encore que le shampoing liquide (c’est fort possible…).

  • SABRINA dit :

    Bonjour,
    Merci pour cet article. J’ai récemment méché mes cheveux en les éclaircissant (blond doré) il y a t’il également un rique comme la couleur ?

    • Bonjour Sabrina,
      Je pense que vous risquez d’obtenir surtout des mèches très sèches, difficiles à déméler, etc. Je ne tenterais qu’en mélangeant du miel ou des huiles végétales au Rhassoul, personnellement.

  • johanna dit :

    Bonjour Emmanuelle, j’ai les cheveux crépus défrisés et du psoriasis, est-ce que le rhassoul sera bon pour moi? Merci.

  • Jasmin dit :

    Le rhasssoul est-il compatible avec des cheveux gris/ blancs non colorés artificiellement?

  • Oriane dit :

    J’utilise le Rhassoul comme shampoing depuis trois ans déjà, unique shampooing au monde qui me donne du volume ! Différence incroyable ! Découvert ici dans la méthode anti-acnée, et très vite utilisé en shampoing, je ne m’en lasse pas ! Même une coiffeuse un jour m’a dit que mes cheveux étaient très en forme chose impensable avant le Rhassoul…
    Un grand merci de le faire découvrir 🙂

  • Audrey Nobre dit :

    Bonjour
    Et merci pour cet article.
    J’ai personnellement essayé une fois le shampooing au rasshoul mais je n’avais pas ete convaincue. Je m’étais retrouvé avec des cheveux poisseux. Pas du tout agréable !
    À la lecture de votre article, je pense avoir compris pourquoi. A l’époque je lavais mes cheveux avec des shampooings « cracra » du commerce.
    Maintenant que je suis passé au bio et couleurs végétales je vais réessayer !
    Merci

  • Lyli dit :

    Bonjour, merci pour cet article vraiment très instructif.
    J’ai arrêté depuis longtemps les shampoings conventionnels, et me suis tournée vers des shampoings Bio voir juste 1 oeuf 🙂 Et je fais toujours suivre par un rinçage au vinaigre de cidre.
    J’aimerais tenter le rhassoul, car j’ai les cheveux fins, afin de leur redonner du volume. Par contre j’ai les cheveux colorés (coloration conventionnelle (je sais ca ne va pas du tout mais je compte très bientôt me tourner vers des coloration naturelle si j’arrive à trouver ma couleur : blond foncé). Cependant vous dites que cela risque de ne pas faire bon ménage, à quoi dois-je m’attendre ? Dois-je attendre d’utiliser une coloration végétale pour utiliser le rhassoul ? Un grand merci par avance pour votre réponse.

    • Bonjour Lyli, chacun des ingrédients chimiques contenus dans les colorations conventionnelles étant différent, on peut s’attendre à des réactions différentes avec le rhassoul, selon la formulation de la coloration employée. Le plus commun est de voir sa coloration diminuer en intensité, mais il n’est pas impossible que des réactions diverses puissent se produire (couleurs qui « virent », etc). Alors, oui, si vous envisagez de passer à la coloration naturelle, et que vous aimeriez tester le nettoyage des cheveux au rhassoul, c’est peut-être le moment de se lancer. Attention cependant : one ne peut pas éclaircir ses cheveux en coloration naturelle. En revanche, si vous êtes blond foncé déjà naturellement, vous devriez parvenir à une couleur proche de votre base.

  • Bourbian dit :

    Bonjour
    Lorsque j’utilise du rhassoul mes cheveux sont très secs, presque impossible à coiffer.
    Est-ce normal ?
    Merci

    • Votre type de cheveux peut ne pas être idéal pour l’utilisation du rhassoul, Bourbian, comme évoqué. Mais il serait intéressant de voir si vous n’arrivez pas à un meilleur résultat en mélangeant une huile végétale ou du miel au rhassoul. Beaucoup de femmes le font.

  • Flo dit :

    Bonjour,
    Merci pour cet article très intéressant qui donne envie de s’y mettre !
    J’ai tout de même une question, vous dites que le rhassoul ne fait pas bon ménage avec les cheveux colorés avec des colorations conventionnelles, c’est-à-dire ? Que peut-il se passer ?
    Merci beaucoup d’avance pour votre réponse !

    • La couleur risque d’abord de diminuer progressivement en intensité (le rhassoul « absorbe ») mais tout dépend de ce qu’il y a exactement dans la formulation de la coloration chimique. On n’est pas à l’abri de réactions…

  • Emeline dit :

    Bonsoir ! Et pourquoi pas l’eau vinaigrée directement sur la tête ? Le « plus près des racines » ça veut dire sans toucher les racines ?

  • >