Contraception naturelle : la SYMPTOTHERMIE, vous connaissez ?

SymptothermieLorsqu’on parle des moyens contraceptifs sans hormones de synthèse, le DIU (stérilet) est souvent évoqué comme la seule alternative sérieuse et fiable. Pourtant, il existe une autre contraception naturelle, la méthode dite « des indices combinés » (que l’on retrouve aussi sous d’autres noms, comme « Symptothermie », « Planning Familial Naturel », « Sensiplan »…), dont la fiabilité est équivalente à la pilule contraceptive et qui ne comporte pas d’effets secondaires.

Sans prétendre qu’elle convienne à toutes, je voudrais ici présenter cette méthode souvent méconnue, et que j’ai adoptée personnellement. Si vous êtes à la recherche d’une alternative à la pilule, la méthode des indices combinés peut être ce qu’il vous faut…

J’en parle ici en vidéo :

Comment j’ai découvert cette méthode…

À la suite de la naissance de mon fils en Californie, connaissant les effets négatifs de la pilule et des implants hormonaux sur la santé, j’ai été à la recherche d’une contraception naturelle. Je voulais un moyen contraceptif sûr, qui n’ait pas d’impact sur mes cycles naturels, et qui soit économique.

Là bas, la méthode des indices combinés est assez bien diffusée. Aussi on m’en a tout de suite parlé, et j’ai pu très vite m’inscrire à une formation pour y être initiée. En quelques cycles (il m’a fallu 3 mois), j’ai réussi à être autonome avec la méthode, et je l’emploie désormais depuis 14 ans. Elle m’est également très utile en clientèle privée quand je m’occupe d’acné hormonale (je vais en reparler).

De quoi s’agit-il ?

La méthode des indices combinés s’appuie sur l’observation du cycle de la femme et la compréhension de ces signaux d’ovulation. Elle consiste à reconnaître et à analyser ces signes pour déterminer quand une grossesse est possible. Suivant son désir d’enfant, un couple peut alors s’unir, ou pas. Je vous entends déjà penser « Ah, mais c’est la méthode des températures, ça ne marche pas, on risque d’être enceinte ! ». Comme c’est tout à fait faux, je crois qu’il est important avant tout d’être clair sur ce que la méthode des indices combinés n’est pas.

Ce n’est PAS :

  • La méthode Ogino, qui se basait sur une période de fécondité standard pour toutes les femmes, et qui est désormais totalement dépassée.
  • La méthode des températures, qui s’appuie seulement sur la température de la femme (elle s’élève après l’ovulation sous l’effet de la progestérone).
  • La méthode Billing, qui s’appuie seulement sur l’analyse de la glaire cervicale (à l’approche de l’ovulation, les sécrétions du col de l’utérus se modifient et provoquent un écoulement vaginal caractéristique).

La méthode des indices combinés utilise, elle, quatre signes : la température certes, mais également l’analyse du changement de qualité de la glaire cervicale, le calendrier et la position du col de l’utérus (qui change également autour de l’ovulation, et qui peut être auto-examiné).

aid1054067-728px-know-when-you-are-ovulating-step-6-version-4

L’analyse de la glaire cervicale : on y arrive très rapidement !

Dans cette méthode, le début de la phase fertile est détecté par 2 indices ou plus (calcul, glaire, col) et la fin de la phase fertile est déterminée par 2 indices ou plus (température, glaire, col). En d’autre terme, on a, à chaque fois une vérification bien utile.

Une efficacité semblable à celle de la pilule contraceptive !

En effet, pris isolément, ces indices n’offrent pas de garanties suffisantes. En revanche,  leur combinaison est remarquablement efficace, comme l’atteste l’indice de Pearl. L’indice de Pearl est une technique utilisée dans les essais cliniques pour mesurer la fiabilité des méthodes de contraception. On se base sur le taux de grossesse pour 100 femmes pendant 1 an pour évaluer les différentes techniques.

L’indice de Pearl de la méthode des indices combinés est de 0.2 à 2,3 selon l’étude de l’Université de Düsseldorf (Advances in Contraception 1999) et l’étude des Universités d’Heidelberg, Cologne, Pampelune et Oxford (Human Reproduction 2007).

À titre de comparaison, l’indice de Pearl de la pilule combinée est de 0,3 à 8.

L’efficacité de la méthode des indices combinés est donc aussi élevée que celle de certaines des techniques contraceptives considérées comme les plus sûres, comme la pilule…

Concrètement, on fait comment ?

Pour une femme expérimentée, il suffit de trois minutes par jour pour observer ces signes et les consigner sur une charte. Au bout de quelques cycles, cela devient un jeu d’enfant. Techniquement, on a besoin de très peu de choses : un thermomètre, un crayon et du papier suffisent amplement. Certaines femmes choisissent d’utiliser des applis sur leur smartphone pour consigner leurs résultats. Ce n’est cependant en aucun cas une obligation, et cela ne change rien aux principes de la méthode.

Quels sont les avantages de cette méthode ?

Avant tout, c’est un moyen contraceptif qui ne perturbe aucune fonction du corps, ne diminue pas la fertilité et n’a aucun effet secondaire. Un énorme « plus » par rapport aux hormones de synthèse (pilule…patch…) qui se substituent à vos hormones naturelles et empêchent l’ovulation.

C’est une méthode écologique, qui ne génère aucun déchet et ne pollue pas la planète.

Elle est très économique : une fois les connaissances acquises, et votre thermomètre acheté, vous n’avez besoin de rien d’autre.

Exemple de thermomètre convenant à la méthode : Cyclotest Lady, thermomètre basal (environ 15 euros, bien distribué y compris sur Internet).

Exemple de thermomètre convenant à la méthode : Cyclotest Lady, thermomètre basal (environ 15 euros, bien distribué y compris sur Internet).

Elle a également l’avantage d’impliquer le partenaire. La méthode des indices combinés rapproche souvent les couples, qui vont explorer leur sexualité en fonction des périodes du cycle féminin.

Enfin, cette méthode n’est pas utilisée qu’à des fins contraceptives : elle est très utile pour optimiser les chances de procréation, si c’est ce qu’on désire. Elle permet également d’être à l’écoute de son corps au quotidien et d’observer directement les effets de son mode de vie sur le cycle. C’est très motivant si certaines choses méritent d’être changées…

L’avantage si vous souffrez d’acné

Ah ! Si toutes les femmes utilisaient les indices combinés ! Ma pratique professionnelle serait souvent facilitée. En effet, l’analyse du cycle selon les indices combinés donne d’importantes information qui peuvent éclairer certains cas d’acné hormonale : y a t’il une ovulation régulière ou des tentatives échouées d’ovulation ? La phase lutéale (après l’ovulation) est-elle assez longue ? Doit-on suspecter un SOPK ? Dans tous les cas, posséder six mois de graphiques réguliers vous sera très bénéfique en cas de souci hormonal. Cela permettra un dialogue instructif avec votre médecin (ou le praticien qui s’occupe de vous) qui possèdera ainsi des informations utiles.

Quels sont les inconvénients de la méthode ?

La méthode implique une période d’abstinence sexuelle chaque mois de quelques jours, ou des rapports protégés. Cela peut être un obstacle pour certains (pour d’autres cependant, c’est un excellent prétexte d’explorer autrement sa sexualité…).

Par ailleurs, elle requiert d’être apprise correctement pour fonctionner, ce qui est moins immédiat que d’avaler un comprimé.

Enfin, elle n’est pas indiquée comme contraceptif dans certaines circonstances, par exemple immédiatement à l’arrêt de la pilule contraceptive (les signes sont alors difficiles à interpréter, car le corps n’a pas repris son fonctionnement naturel).

Pourquoi on n’en entend pas parler ?

Je ne peux ici qu’émettre une hypothèse : une méthode si économique n’offre à personne un avantage financier. Il n’y a donc pas vraiment d’intérêt à la diffuser largement…

Comment commencer ?

N’hésitez pas à vous former avec une professionnelle…

Il existe des livres sur le sujet (je joins les titres en bas de l’article). Certains sites proposent même gratuitement des manuels d’initiation à télécharger. Cependant, j’aurais tendance à déconseiller de se lancer seule. En effet, il est très facile de mal interpréter certains termes ou certains signes corporels. Personnellement, j’ai eu beaucoup de mal au début à distinguer les différents types de glaire cervicale.

C’est pourquoi je pense qu’on a beaucoup à gagner à être accompagné sur trois ou quatre rendez-vous par une formatrice agrée. Rien ne remplace le contact de vive voix et la possibilité de poser des questions les premières fois qu’on remplit ses graphiques. Très rapidement, la méthode devient limpide et le couple est autonome.

En conclusion : il n’y a pas que les armes chimiques et les barrières mécaniques qui permettent d’éviter une grossesse. On peut préférer une méthode douce de ne pas concevoir. Si vous recherchez une méthode sans hormones de synthèse, la méthode des indices combinés vaut la peine qu’on s’y intéresse. Sûre, économique et épanouissante, elle a beaucoup à offrir !

Vous utilisez déjà la méthode ? Quelle a été votre expérience ? N’hésitez pas à partager dans les commentaires, cela peut certainement intéresser certaines lectrices…

Je vous joins (à ma connaissance…)  la liste des livres et des institutions à contacter pour trouver une formatrice près de chez vous. Je ne prétends pas qu’elle soit exhaustive, n’hésitez pas à l’enrichir de vos connaissances si vous pouvez, d’accord ?

Livres :

Vivre sa fertilité naturellement, de Milène Clichy, éditions Myriadis

La Symptothermie complète, de R. Harri Wettstein et Christine Bourgeois, par la Fondation Sympto Therm à télécharger gratuitement ici.

Taking Charge of Your Fertility, The Definitive Guide to Natural Birth Control, Pregnancy Achievement, and Reproductive Health, de Toni Weschler, Editeur : William Morrow Paperbacks

Natural Family Planning: The Complete Approach de John And Sheila Kippley Editeur : Lulu.com

Organismes :

Belgique :

  • Fédération francophone pour le Planning familial naturel – CAF, association non subventionnée Sensiplan (2010)

http:// www.pfn.be

+32 2 772.88.62 [email protected]

Graphiques à télécharger : http://blog.pfn.be/ressources/

Suisse :

  • Symptotherm, fondation

http:// symptotherm.ch/

fr +41)21 802 44 18 [email protected] herm.ch

Appli : http://symptos.ch/offres-gratuites/sympto-iphone.html (essai gratuit 15 jours)

Manuel « La Symptothermie complète » (PDF gratuit) : http://symptos.ch/livres/la-symptothermie-complete.html

Les conseillères/formatrices en Francehttp://blog.sympto.org/les-conseilleres/

Canada :

  • Sexplique, Service d’information en contraception et sexualité de Québec

http:// sexplique.org /symptothermique. html

Graphiques à commander ici : http:// sexplique.org/ depliants/ commande.html

  • Séréna, organisme communautaire à but non lucratif

http:// fr.serena.ca

Téléphone: 514 273-7531 (Montréal) coordination @serena.ca

France :

  • Cler amour et Famille

http:// www.methodesnaturelles. fr

01 48 74 87 60

  • Mamayaya , association

http:// www.mamayaya.org

06 20 34 54 99

[email protected] yaya.org

  • Milène Clichy (auteur de l’excellent livre Vivre sa fertilité naturellement, cité plus haut) et Stéphan Techer

http:// www.fertiliteconsciente.fr

07 82 57 68 41

[email protected] -ce.fr

Quelques Naturopathes spécialisés :

France (près de Lyon) Bénédicte Pouliquien , naturopathe 06 87 76 98 83 [email protected] edictepouliquen. fr

France, Mornant (69) et Lyon : Carole Thiebault, naturopathe  06 03 40 24 65 [email protected] le-thiebault.fr

France (69) Sidonie Benedetto, naturopathe, 06.15.62.25.05, contact

France (74) Sarah Matthieu, naturopathe, 06.67.52.77.91, [email protected]

A propos Emanuelle Haudegond

Emanuelle Haudegond est la fondatrice de beaute-pure. Elle est l'auteur de la méthode gratuite "Vers une Peau sans Acné en 7 étapes" et de la méthode avancée "Méthode Peau-Zéro-Défaut", pour les peaux à problèmes. Diplômée de l'état de Californie, elle a longtemps travaillé auprès de dermatologues et de chirurgiens plasticiens avant de fonder sa propre clinique de soins esthétiques à Los Angeles. Passionnée par la peau, guidée par des principes naturopathiques, elle partage au fil des articles sa philosophie et ses astuces pour une peau magnifique. Vous trouverez également dans son e-boutique, beaute-pure-boutique.com, une sélection de ses produits de beauté préférés, adaptés aux peaux à problèmes, et des compléments alimentaires brevetés.

,

30 Responses to Contraception naturelle : la SYMPTOTHERMIE, vous connaissez ?

  1. Hanna 27 Oct, 2017 à 2:33 #

    Bonjour,

    Comme toujours super article mais je voulais juste apporter un petit témoignage par rapport au Sterilet en cuivre qui est souvent proposé. Ayant voulu changer et passer complètement au naturel j ai pris 1 an après mon dernier implant afin de laisser mon corps revenir a la normal. Evidement il y a en un moment on souhaite arrêter les préservatifs quand on est avec quelque un depuis longtemps.

    On m a donc proposé le stérilet en cuivre comme méthode naturelle, j étais super heureuse au debut de voir que cela me convenait parfaitement jusqu’à au bout de 1 mois et demi que j ai découvert que j étais enceinte …. Le sterilet en cuivre ne protege pas car il ne bloque pas l ovulation ! Alors faite attention a ce qu on vous propose et renseigner vous bien car aujourd’hui je me retrouve a tout retirer et passer par l IVG alors que je n aurais jamais cru que cela ma arriverais un jour …

    Hanna

  2. Camille 07 Août, 2017 à 7:47 #

    Bonjour Emanuelle,
    En lisant cet article cette méthode m’a beaucoup interessée. Mon copain et moi nous sommes donc un peu plus renseignés… Apparemment, si on ne souhaite pas de grossesse, et dans la mesure où un spermatozoïde peut survivre jusqu’à 5 jours, il est conseillé de s’abstenir / se protéger 11 jours ( en gros J-5 et J+5 par rapport à l’ovulation). 11 jours + 7 jours de règles… ça laisse pas beaucoup de jours de libertés quand même sur un cycle de 28 jours !!
    Je suis tout à fait d’accord, explorer de nouvelles choses dans un couple c’est bien. 11 jours par mois, ça me semble beaucoup.
    Du coup je suis un peu dubitative !
    SI vous avez une réponse à me faire, je suis preneuse 🙂
    Merci à vous
    Camille

    • (Coulibaly)-Egberts Karidja 12 Août, 2017 à 7:09 #

      Bonjour Camille!

      J’emploie également cette méthode combinée, que j’appelle fièrement : « La gestion naturelle de mon cycle menstruel » ! Je ne sais pas si tu est initiée à cette technique ou pas… mais en effet, au début, il vaudra mieux prévoir large… Cependant, au fur et à mesure que tu te connaîtras ta fenêtre fertile se réduira.

      Tu as vraiment un cycle de 28 jours ? Tu as vraiment tes règles pendant 7 jours ou est-ce une moyenne?
      En guise de sécurité… moi perso je fais J-7 par rapport au jour ovulatoire… et une fois que l’ovulation est passé j’observe ma température qui doit rester haute pendant 3 prises (dc 3 jours) ce qui cloture en général ma période fertile… De plus j’observe ma glaire cervicale. Calculer c’est super, mais il faut AVANT tout observer TOUS tes éléments et les interpréter correctement…

      En faisant cela tu pourras réduire ta fenêtre ET en profiter plus ;-)!

      J’espère que cela a pu un peu t’aider.

      Bien à toi et belle journée !

      Karidja @ Kaléidoscope : La Femme En Harmonie

  3. Ophélie 11 Juin, 2017 à 7:38 #

    Bonjour Emmanuelle,

    J’aimerai bien me mettre à cette méthode, mais depuis 1 an, je suis en aménorrhée ( j’ai arrêté la pilule il y a plus de 2 ans, mais à cause du stress, j’ai perdu du poids ). En fait, j’aime bien ne pas avoir de règle, mais ce n’est pas bon pour ma santé je le sens bien, seulement, je n’arrive pas facilement à reprendre du poids: je suis descendue en janvier à 44kg, je fais 46kg aujourd’hui pour 1,63m, en me GAVANT, ce n’est pas non plus un état de maigreur extrême heureusement, mais mon poids normal, c’est 48kg).

    Bref, je suis allée voir la gynécologue qui m’a dit que pour ma santé (osseuse notamment), il valait mieux que je reprenne la pilule OP plutôt que d’attendre trop longtemps que mes cycles reviennent, au risque de préparer une future ostéoporose.

    J’ai peur pour mes os etc, mais ça m’ennui de me dire que je dois reprendre la pilule pour ça… d’autant que je n’ai pas de moyen de contraception et que, comme il ne se passe rien dans mon corps actuellement, je ne sais pas: pas de changement de température, pas de modification des sécrétions, pas de libido non plus,( mais bon, j’ai un copain, lui a des besoins), bref, je suis un zombi, je ne me sens plus femme, déprimée…

    Que faire? continuer à me gaver pour reprendre du poids? Est-ce vraiment ça la raison?

    j’ai pris un RDV chez une endocrino pour lui parler de mes craintes, voir si avec une prise de sang, on peut voir si je suis en carence oestrogénique ou pas ( j’en doute fortement) pour mes os : j’ai déjà fais une prise de sang pour voir si j’avais des carences en protéines, fer,vitamines,etc… Tout est normal, j’ai de très bons taux de fer et de protéine ( en même temps, je n’ai plus de perte^^), donc rien n’indique une dénutrition… Alors que se passe-t-il? Pour ma gynéco et mon médecin, c’est juste que je suis « maigre », mais franchement, je ne suis pas si éloignée de mon poids de forme… ça se joue à 2 kg près, c’est rien…

    Je pense plus au stress, mais les médecins disent que ce n’est pas ça… MOUAI, mais c’est depuis ce stress que plus rien ne se passe, mais je ne trouve rien pour m’apaiser (plantes calmantes: mélisse, valériane;EPA, magnésium, luminothérapue. exercices de respiration, .. ca marche sur le moment, mais après, ça revient.

    Je sais que vous ne pouvez pas vraiment m’aider sur ce coup là, mais si vous avez des conseils intéressant à me donner, je prends car je suis un peu perdue avec mon corps en ce moment.

    Très bons articles en tout cas, continuez!

    • Emanuelle Haudegond 12 Juin, 2017 à 9:02 #

      Bonjour Ophélie,
      Je suis étonnée que les médecins vous aient dit que le stress ne pouvait pas avoir un rôle, car son rôle est bien reconnu dans certaines aménorrhées secondaires, ce qui n’exclut pas que votre poids puisse être également en cause. Certes, ce sont seulement deux kilos de moins que votre poids de « croisière », mais celui-ci est déjà bas… En tout cas, je pense qu’il est important de prendre tout ceci au sérieux, car effectivement, comme les médecins l’ont dit, la situation comporte des risques pour votre santé. La carence oestrogènique peut ne pas encore être présente, mais elle le sera à terme. Il FAUT agir sur votre gestion du stress, Ophélie, et retrouver un cycle. Les exercices que vous décrivez (respiration) ne sont pas destinés à être entrepris de manière temporaire. Ils doivent faire partie de votre quotidien pour que l’action perdure. Mon conseil serait de vous aire accompagner, car il n’est pas facile d’agir seule. La sophrologie peut être un moyen, mais il existe bien des techniques qui peuvent aider : yoga, méditation, etc (j’ai personnellement suivi un stage de méditation en pleine conscience pendant plusieurs semaines avant d’arriver à en faire une habitude quotidienne… et cela a changé ma vie). Je vous encourage à poursuivre ces pistes, car votre corps vous avertit que quelque chose ne va pas. Ah ! J’aimerais vraiment pouvoir vous parler en face pour vous inciter !

      • Ophélie 15 Juin, 2017 à 10:25 #

        Merci pour cette réponse!

        Oui, c’est difficile depuis quelques temps, je me suis laissée prendre par le tourbillon de la vie active ( boulot,course,ménage/ vaisselle, vie de famille,, travaux, loyers etc……………) et là, je suis bien perdue. Je pense que mon moral est ainsi pour plusieurs raison, plus de progesterone, lié au stress, la perte de poids.

        Seule effectivement, je n’y arriverai pas, mon médecin m’a arrêtée et prescrit un médicament régulateur de l’humeur (lamotrigine), bon, je sais que l’idée est de se retrouver bien sans molécule toxique…Je profite de cet arrêt pour prendre rdv avec un psychosomaticien (conseillé par l’ostéopathe) pour travailler sur ces troubles physiques liés au stress (douleurs articulaires, sinusite,dysphagie, RGO,perte des sensations faim/satiété/désir/plaisir/rire bref: dépression ….).

        Je me souviens, l’arrêt de la pilule avait été difficile niveau acné, mais finalement au bout d’un an (et grâce à pas mal de vos conseils, vraiment!) , ça allait mieux et j’avais la pêche.

        Là, je ne me retrouve plus et je fais le lien avec plusieurs chose qui peuvent en être la cause, mais qui de l’oeuf ou de la poule en fait?

        Le stress aurait induit une perte de poids puis une aménorrhée donc plus de progesterone donc plus le moral + tous les autres troubles associés? Je vais relire votre article sur comment booster la progestérone, une autre idée?

        Le médicament, je vais essayer de le prendre, en fait, j’ai peur:
        – soit je le prends pour m’aider à remonter et espérer récupérer plus vite mais au risque d’endommager mon organisme (foie…)
        – soit je ne le prends pas et j’attends de me remettre seule mais ça peut être long et j’ai peur du coup que mon corps s’affaiblisse davantage si je mets du temps toute seule………

        Je vois le psychosomaticien la semaine prochaine, peut être j’espère qu’il aura des conseils et exercices précieux pour m’aider à me retrouver…

        Merci pour vos conseils et votre soutien!

    • (Coulibaly)-Egberts Karidja 12 Août, 2017 à 7:00 #

      Bonjour Ophélie…

      En plus de ce que tu entreprends déjà, as-tu penser aux fleurs de Bach pour t’accompagner dans ce stress ? Connais-tu l’origine de celui-ci ?
      Je ne sais pas si ton problème s’est résolu depuis le temps, mais sache que tu as aussi des huiles essentielles qui peuvent t’aider dans la « récupération » d’un cycle éventuelle : je pense notamment à la sauge scarlée + 1 prise sur 3 mois au – d’huile d’onagre.

      Infirmière et sage-femme, je travaille beaucoup dans l’accompagnement du psycho-émotionnel…

      J’espère qu’un solution pourra être trouvée.

      Belle journée

      • Emanuelle Haudegond 12 Août, 2017 à 11:52 #

        Merci énormément Karidja Egberts (allez voir sa chaine Youtube, c’est de la bombe !) pour ce merveilleux partage ! Je suis tellement contente quand les sages-femmes/infirmière diffusent les merveilleuses méthodes d’observation du cycle et parlent des huiles essentielles, huiles végétales, de la relaxation, etc… Mon observation est qu’on peut beaucoup, beaucoup s’aider soi-même, ce qui est très positif. Bonne chance à vous Ophélie, ce que dit Karidja est très vrai, je suis sûre que cela vous aidera…

  4. Cecilia Gautier 17 Fév, 2017 à 9:09 #

    Bonjour Emanuelle, et merci pour ce bel article, ce travail d’information est fondamental! Et j’ai adoré tous vos articles sur les hormones, qui sont très clairs. Un autre livre de référence est : L’art de vivre sa fertilité, du Dr J. Roetzer. Serait-il possible de m’ajouter dans la liste des formatrices en France? Cecilia Gautier, http://www.lamandorla.eu/ . C’est intéressant aussi de voir les différences entre les différentes approches de la symptothermie. Selon Roetzer, le suivi devrait durer plus de 3 rencontres, sur 1 an, pour etre sure de bien maitriser toutes les règles de la phase pré-ovulatoire, qui est la plus délicate (et d’avoir un maximum de jours infertiles, en toute sécurité). Cela permet d’observer comment réagit le cycle de la femme sur toutes les saisons et avec une variété d’évenements de la vie. Belle journée, Cecilia

  5. Mari 17 Déc, 2016 à 4:28 #

    Bonjour à tous ,
    J’utilise cette méthode depuis plu de 3 mois, dans le but de tomber enceinte justement. Ce n’est pas facile au départ, je suis pudique avec moi même. . Mais la glaire c’est assez impressionnant les différentes phases. . Je pense me rapprocher d’un professionnel afin de mieux gérer, car par exemple ce mois ci je n’ai pas eu l’impression d’ovuler. .. j’ai eu quelques jours ou la glaire coulée comme ci j’allais faire  » pipi ».. peut être suis je infertile. ..

    De même j’emploie le MSM car je cicatrise très mal ; j’ai des boutons qui apparaissent alors que je n’avais plus rien sur le visage et sur les fesses notemment.. je prend également de l’acide folique et le magnesium transcutannee , en même temps que ma routine de base ( éponge contact, gel nettoyant tree thé, hydratation crème au santal ou au karité, plus méthode d’exfoliation illumine le soir depuis début novembre… j’ai d’ailleurs commander le sérum épure tout à l’heure pour resserrer les pores.. ) , puis maquillage minéral lily lolo ( faiwless mate, bb crème médium, et fond de teint popsicle+cookie) ..

    J’adore votre boutique et vos conseils, merci beaucoup. LANCEZ VOUS LES FILLES !
    MARI

    • Elsa Kreiss 17 Déc, 2016 à 4:40 #

      Merci, Mari, pour ce gentil message ! Tenez-nous au courant de votre évolution !

      « Je pense me rapprocher d’un professionnel afin de mieux gérer, car par exemple ce mois ci je n’ai pas eu l’impression d’ovuler. .. j’ai eu quelques jours ou la glaire coulée comme ci j’allais faire » pipi ».. peut être suis je infertile. .. » : Ne vous alarmez pas : on ne peut pas tirer de conclusion solide à partir de l’examen d’un seul cycle, et en aucun cas effectuer un auto-diagnostic d’infertilité. Il peut nous arriver à toutes de « manquer » une ovulation ! Consulter un professionnel est une bonne idée pour y voir plus clair !

    • (Coulibaly)-Egberts Karidja 12 Août, 2017 à 7:18 #

      Hello Mari,

      Tu sais que le jour l’ovulation peut ne durer qu’1 jour ? Et là tu parles de quelques jour où la glaire cervicale est fluide ! A mon avis, ça c’est ta période ovulatoire… Cependant, il ne faut pas oublier mettre ce signe en regard de ta température et si tu veux en être sûr ton col…

      Oui je sais nous sommes toutes fortement timide par rapport à nos corps, et c’est pour cela que je trouve cette méthode géniale, elle nous pousse à nous connaître et à nous faire grandir !

      Nous sommes à 8 mois de l’apprentissage de cette méthode naturelle, quelles en sont tes conclusions? As-tu trouvé des réponses?
      Oui, cette méthode est difficile au début, car elle demande bcp d’implication, de connaissances pour savoir interpréter les donner, mais petit à petit ça va le faire ;-)! C’est comme apprendre à conduire ! Au début tu galères entre : le changement de vitesse, le clignotant, les rétros et tu te dis que tu n’y arriveras JAMAIS. Puis qlqs années plus tard tu rigoles car mtnt tu es tjs aussi vigilente, mais conduire est une seconde nature. La gestion naturelle de ton cycle menstruel, c’est pareil 😉 ! Si toutefois, tu as ton permis :-)! Sinon, ben c’est comme apprendre à écrire 🙂

      Belle journée

  6. Juliette 18 Nov, 2016 à 5:54 #

    Bonjour,
    méthode interessante! Ayant arrêté la pilule (de façon dégressive) complètement depuis un peu plus d’un mois environ, à partir de quand puis-je commencer à appliquer la méthode des indices combinés (= quand mon cycle sera-t-il redevenu normal?)
    Merci pour votre réponse,
    Juliette

    • Emanuelle Haudegond 11 Jan, 2017 à 2:04 #

      Mon avis est que plus vous commencez tôt, plus vous familiarisez avec elle, et mieux c’est. En revanche, il ne faut pas l’utiliser à des fins contraceptives avant 6 mois/un an, selon la personne.

  7. Lou 04 Nov, 2016 à 3:58 #

    Pour ma part, c’est préservatifs masculins depuis 7 ans, et aucun problème ! 🙂

  8. Aimée 18 Oct, 2016 à 10:52 #

    Bonjour Emmanuelle,

    Je n’avais jamais entendu parler de cette méthode et je suis intéressée. J’ai tellement d’acné et ma sexualité est moins bonne qu’avant. Je ne sais si C est lié à la pilule. J’utilise le levonorgestel leloo gé. Ma question : où pourrais je trouver une conseillère ? Combien de temps après l’arrêt de la pilule pour s’y mettre ? Merci d’avance

    • Emanuelle Haudegond 19 Oct, 2016 à 7:24 #

      Bonjour Aimée,

      Je vous encourage à essayer, la symptothermie apporte énormément. Vous devriez trouver une conseillère près de chez vous en contactant les organismes en bas de l’article. Vous pouvez aussi, en attendant une réponse, télécharger gratuitement le guide gratuit (qui donne déjà beaucoup d’infos). Vous pouvez apprendre la sympto dès l’arrêt de la pilule, mais elle ne sera fiable en tant que contraception que quand vous aurez repris un cycle normal et que vous serez familière avec l’historique de votre cycle, donc cela demande généralement plusieurs mois. Une conseillère saura vous guider, j’en suis sûre. Bonne expérience !

  9. Swen 10 Oct, 2016 à 7:45 #

    Merci pour cet article que nous avons mis sur le site de la fédération francophone de planning familial naturel que vous avez déjà référencée (http://blog.pfn.be/).
    nous travaillons avec Sensiplan, la méthode Allemande, dont nous nous apprêtons à publier le manuel en français.

    Bien amicalement

    • Emanuelle Haudegond 11 Oct, 2016 à 3:53 #

      Parfait ! Nous sommes toutes impatientes de connaître le manuel en Français. N’hésitez pas à me faire savoir lorsqu’il sortira. Ainsi, je ferai passer le mot…

  10. Pryska Ducoeurjoly 06 Oct, 2016 à 10:19 #

    Bonjour et surtout merci pour ce très bel article ! je vais le répertorier de ce pas dans la revue de presse sur le site Symptothermie.org ! Ainsi que votre vidéo dans les vidéos explicatives 😉 Une petite remarque : vous serait-il possible de mettre le livre La Symptothermie complète dans la rubrique livre ? Encore merci pour cet article qui va soutenir la démarche de nombreuses femmes ! Pryska, fondation Symptotherm.

    • Emanuelle Haudegond 06 Oct, 2016 à 5:04 #

      Super Pryska, merci de nous répertorier pour la revue de presse…
      Symptothermie complète dans la rubrique livre : ça y est, c’est fait.
      A bientôt j’espère !

  11. Pondy91 06 Oct, 2016 à 9:15 #

    Bonjour Emanuelle,

    Ca fait longtemps que je voulais ce type d’article!! Avec vos conseils de l’article « I can’t get no ovulation », je me suis renseignée sur la methode sympto-thermique. Je viens de commencer la methode, il y a 4 jours.
    Prendre la temperature, c’est assez facile ( ca prend 5 mn de plus au réveil) mais je suis assez perdue pour ce qui est de la glaire cervicale.
    Cette methode est tellement sans aucun effet secondaire et tellement respectueuse de notre corps que je voudrais l’adopter. Les gens autour de moi sont tellement sceptiques, meme mon mari est sceptique, il n’est pas très enclin à m’aider….
    J’attends impatiemment de maitriser cette methode avec ma monitrice et leur prouver le contraire.
    J’aimerais tellement que cette methode soit plus connue, qu’elle soit proposée aux femmes, qu’elle sachent qu’elles ne sont pas obligées de choisir entre des hormones synthétiques (pilule) ou des règles beaucoup plus abondantes et des contractions après la pose d’un stérilet.

    Merci beaucoup pour cet article, j’espère qu’il pourra éclairer certaines femmes à d’autres méthodes de contraception .

    • Emanuelle Haudegond 06 Oct, 2016 à 5:07 #

      Coucou Pondy, je suis très impatiente d’avoir la suite : je suis sûre qu’avec l’aide de votre formatrice, les choses vont devenir plus faciles. Vous allez voir, on y arrive vite. Et votre mari devrait être le premier à apprécier, une épouse épanouie, ça n’a pas de prix !

  12. ClaireO 06 Oct, 2016 à 9:09 #

    Bonjour,

    Cela fait désormais 4 mois que j’ai commencé cette méthode et je revis!!!! Cette méthode me permet d’être proche de mon corps, d’être à son écoute et je fais désormais partie d’une communauté de femmes super sympas et extrêmement attentives aux autres. On peut vraiement progresser à petits pas si cela fait peur au début mon corps me dit MERCI

    Perso j’ai adopté cette méthode depuis que me pose de mon DIU en cuivre m’a provoqué un gros retour d’acné!

    Foncez les filles. Il y a aussi une page facebook symptothermie géniale!

  13. Alba 06 Oct, 2016 à 7:49 #

    Génial que vous ayez fait un article sur cette méthode, une vraie alternative a la pilule /stérilet. Cela fait 3 ans que je l’utilise, dans un premier temps dans un but contraceptif (objectif 100% rempli, contraignant au debut puis on gagne en confiance) et récemment le desir d’un bébé s’est fait présent, je suis tombée enceinte au premier cycle, connaissant bien mon corps. Voilà ce que la méthode m’a apporte : connaissance de moi même, de mon corps et ses cycles, mais aussi découverte de ma sexualité, bien endormie après des années de pilule. En réalité, j’étais endormis, ma sexualité mais aussi tout mon corps, mes humeurs etc. Je me sens mieux, pleinement femme. Cela m’a aussi permis d’approfondir ma relation avec mon conjoint, de gagner en dialogue et en respect du corps de l’autre. Bref pour celles qui cherchent une alternative : go go go

  14. Orel 06 Oct, 2016 à 7:38 #

    Bonjour, merci beaucoup pour cet article fort intéressante.
    J’utilise la méthode symptothermie depuis maintenant 14 mois et j’en suis ravie. On apprend à connaître son corps et c’est important. Dommage que cette méthode ne soit pas plus connue.
    Cependant, j’espérais que de passer à une méthode naturelle aurait fait diminuer mon acné mais ça n’est malheureusement pas le cas pour moi… je dois en déduire que je n’ai pas d’acné hormonale ? Merci à vous

  15. Flore 05 Oct, 2016 à 8:49 #

    Merci pour cet article très intéressant et toutes les ressources. Je pensais justement me mettre à la symptothermie donc ça tombe à pic ! Il ne me reste plus qu’à trouver une conseillère, j’habite dans le Tarn, si quelqu’un à un contact à donner merci d’avance !
    J’ai un stérilet (cuivre) depuis 4 ans. Avant j’ai été sous pilule pendant 14 ans. Au moment du passage au stérilet j’ai retrouvé les fortes douleurs menstruelles que je ne connaissais plus (et des poussées d’acné terrible !). Maintenant je voudrais voir si sans stérilet mes douleurs menstruelles seraient plus tolérables car j’en ai marre de devoir prendre des anti-douleur tous les mois pour pouvoir aller travailler. Ma gynéco m’a dit que le stérilet peut aggraver les douleurs et elle me proposait d’ailleurs un stérilet à base d’hormones (soit disant à effet local) qui réduit l’abondance des règles et diminue nettement les douleurs… mais je doute que les hormones ne se diffusent pas quand même dans le corps ?
    Bref je vais lui parler de la sympto, on verra si elle est ouverte d’esprit !

    Bonne soirée,

    Bien à vous

    • Emanuelle Haudegond 06 Oct, 2016 à 5:17 #

      Oui, Flore, nous avons aussi un assez grand nombre de témoignages de femmes pour qui le stérilet aggrave l’acné, hélas… Bonne chance dans la recherche d’une conseillère, j’espère que vous trouverez comme moi que c’est une méthode épanouissante et passionnante…

  16. Cycle Naturel 05 Oct, 2016 à 7:44 #

    Un grand merci de prendre vous aussi la parole sur ce sujet. La non-contraception et l’autonomie, c’est l’avenir !! Un choix à mûrir en couple pour renforcer l’engagement et entretenir la motivation ; ensuite la liberté. Nous souffrons d’une méconnaissance du cycle féminin et des méthodes d’observation de la fertilité : j’en ai donc fait le sujet de mon blog. Voilà ma part. A bientôt avec joie !

    • Emanuelle Haudegond 06 Oct, 2016 à 5:12 #

      Super, Cycle naturel, un blog sur le sujet, c’est passionnant. J’ai été très heureuse de le découvrir aujourd’hui, le tableau que vous avez effectué ici : https://cyclenaturel.fr/2016/10/01/efficacite-methodes-naturelles/ est absolument formidable. Il aide vraiment à distinguer les différentes méthodes, avec clarté et sérieux. Merci au nom de toutes les femmes que cela aidera, c’est sûr !

Laisser un commentaire