Diane 35 : à qui profite le crime ?

Diane 35 est un médicament que vous connaissez peut-être, lecteurs de beaute-pure, parce que c’est un médicament soi-disant prescrit seulement pour l’acné.

À l’heure où j’écris ces lignes, l’Agence du médicament (ANSM) vient de faire état de quatre décès en France « imputables à une thrombose veineuse liée à Diane 35 » ces 25 dernières années.

En bref, c’est officiel : Diane 35 est un médicament potentiellement dangereux. Il augmente les risques de thrombose veineuse, une condition dont on peut mourir. Quatre personnes au moins en sont donc mortes en France.

Devait-on en arriver là ?

Voici plusieurs années déjà que les risques encourus sous Diane 35 étaient connus et dénoncés dans différents pays..

Des voix se sont élevées très tôt, notamment au Canada.

Dans ce pays, les autorités sanitaires ont d’ailleurs fait une mise en garde officielle dès 2002, pour « décourager la promotion ou l’utilisation de Diane 35 comme méthode de contraception », du fait d’inquiétudes et d’interrogations sur son innocuité.

Vous trouverez ici le texte de la mise en garde des autorités sanitaires canadiennes.

J’ai déjà parlé dans ce blog, en juillet 2011, de Martin Winckler, un médecin francophone qui essaye depuis des années de tirer la sonnette d’alarme sur les dangers liés à Diane 35.

Chez nous, on a continué à prescrire…

Or, Diane 35 a continué à être prescrite en France sans cesse depuis des années, et largement en tant que contraceptif de première intention.

Je reçois des courriers tous les jours de lectrices qui sont sous Diane 35. Dans l’immense majorité des cas, c’est en tant que contraceptif que Diane 35 est prescrite, PUIS en tant que traitement de l’acné.

Problème – Diane 35 n’est pas un contraceptif. Ce médicament n’a jamais fait l’objet d’une demande d’autorisation en tant que contraceptif. Plus fort encore, son fabricant, le groupe BAYER, n’a jamais fourni de données sur son efficacité contraceptive (indice de Pearl).

Voici d’ailleurs le dernier billet de Martin Winckler à ce sujet.

Donc non seulement Diane 35 n’est pas sans risque, mais elle ne vous protège pas toujours suffisamment d’une grossesse.

Alors pourquoi Diane 35 a-t-elle été si largement prescrite en France en tant que contraceptif de choix à toute jeune femme souffrant pas ailleurs de boutons ?

Je ne suis pas Sherlock Holmes, mais on peut quand même se poser la question :

À qui rapporte le crime ?

Rappelons que Diane 35 étant un médicament mis sur le marché en tant que médicament de l’acné, il n’y a pas de remboursement. Le prix est de 7 à 10 fois le prix d’une pilule.

Juteux, n’est-ce pas, comme marché ?

Diane 35 représente beaucoup d’argent.

Maintenant, pourquoi les médecins français ont-ils si largement prescrit Diane 35 en tant que contraceptif ?

Pourquoi ont-ils choisi de faire confiance à ce que leur a dit le groupe Bayer ?

Pourquoi se sont-ils rendu indirectement responsables ?

Paresse ? Lobbying ? Intox ?

Soyons vigilantes

En tout cas, « l’affaire » Diane 35 ne peut que me conforter dans mon opinion selon laquelle nous devons toutes être vigilantes avec nos corps.

Il faut savoir douter, interroger et s’informer sur les traitements médicaux qui nous sont proposés.

Cette triste histoire est là pour nous le rappeler…

A propos Emanuelle Haudegond

Emanuelle Haudegond est la fondatrice de beaute-pure.com, un site dédié au bien-être féminin hormonal naturel et à la beauté de la peau. Spécialiste de la peau, diplômée de l'état de Californie, elle a longtemps travaillé auprès de dermatologues et de chirurgiens plasticiens avant de fonder sa propre clinique de soins esthétiques à Los Angeles. Elle a ainsi aidé des milliers de femmes de tous âges à retrouver santé de la peau et bien-être à chaque étape de la vie. Passionnée par la peau, guidée par des principes naturopathiques, elle partage au fil des articles de beaute-pure.com sa philosophie et ses astuces pour une peau magnifique et une vie de femme au naturel. Vous trouverez également dans son e-boutique, beaute-pure-boutique.com, une sélection de ses produits de beauté préférés, adaptés aux peaux à problèmes, et des compléments alimentaires brevetés.

  • Nathalie dit :

    Bonjour à toutes,

    J’ai pris Diane 35 pendant 15 ans et je regrette de l’avoir prise car j’ai subi pas mal de désagréments (euphémisme) suite à son arrêt (dépression, gastrite, perte de poids, acné, baisse de la libido et j’en passe…).
    Suite à l’arrêt, mon dermato m’a prescrit des antibio contre l’acné pendant un an qui m’ont détruit la flore intestinale (déjà bien endommagée par la pilule toute aussi nocive), que j’essaie de reconstruire aujourd’hui naturellement. J’ai eu des crises de diarrhées chroniques et de douleurs au ventre violentes pendant un an.
    Après plusieurs examens médicaux négatifs, j’ai fini par arrêter les antibo.
    Alors comment soigner mon acné ?
    Mon gyneco me conseille de reprendre Diane 35 !! La blague !

    Par ailleurs, ma généraliste m’oriente vers un psy…alors que je n’ai aucune raison d’être dépressive ! Je vis un début de relation idyllique ! J’avais des sautes d’humeur et des crises de larmes soudaines et sans raison, je ne me reconnaissais pas. Du coup, je suis une thérapie avec antidépresseurs (je suis pas fan mais j’étais tellement à bout nerveusement que ça me permet de reposer mon corps le temps d’en évacuer toute cette merde.

    En résumer, aujourd’hui, je suis la méthode (merci Emmanuelle et Elsa ! ) et j’explore toutes les pistes naturelles pour soigner mon corps, car pour tout vous dire je suis déçue par les médecins.
    Je prends des probiotiques, des vitamines, du magnésium, du zinc, de la bardane-pensées sauvages-fumeterre pour nettoyer et enrichir mon organisme. J’utilise le jojoba, rhassoul, manuka et compagnie avec joie.

    En me documentant sur le net, j’ai découvert le Gattilier ou Vitex : plante méditerranéenne qui régule les hormones, notamment utilisée pour réguler les cycles menstruels, atténuer le SPM et équilibrer les hormones. Et bien j’en prends depuis quelques jours et j’ai vu le résultat au bout de 2 jours et en l’espace de 3 jours, l’état de ma peau s’est nettement amélioré ! Mon acné a radicalement diminué !
    Je le recommande vivement aux personnes qui souffrent d’acné hormonal, c’est naturel et très efficace. Et cette plante a d’autres vertus que je vous laisse découvrir…
    Et pour la contraception je suis sous stérilet au cuivre donc sans hormones et je vous avoue que cela fait un bien fou de me dire que je ne prends plus de contraceptif avec hormones car c’est du poison (comme beaucoup d’autres médicaments).
    Les labos s’enrichissent sur notre dos en nous vendant de la merde emballée dans un paquet cadeau ! (désolée pour mon franc-parler mais je suis écœurée)

    Bon courage à toutes et un grand merci Emmanuelle et Elsa pour avoir pris le temps d’aider des personnes en détresse et ce gratuitement !

  • Elo dit :

    Bonjour.
    Arrêt de Diane 6 mois.
    Un mot : peau cheveux. C l enfer
    J utilise Lily Lolo. Super. Belle découverte
    Huile jojoba et gel TEE three le soir puis lait jovees. Puis sur boutons crème désinfectante jovees. Une fois par semaine sur maquillâge et par dessus huile jojoba je met argile rose car rhassoul trop fort.
    Matin lait hydratant jovees puis maquillage Lily Lolo
    Pour les cheveux shampoing en poudre amazonien.
    Une fois par semaine masque miel
    Et le corps qui n est pas épargné par l acné je le lave avec savon medecin Man. Au TEE three ou rhassoul ou miel ça dépend.
    Est ce que ma routine est bonne ?
    Et bien sur nô sucre. Sport. Complément alimentaire pour le foie. Je remange du gluten car pas d effet après deux mois d arrêt.
    J ai quelques questions. Après le masque argile rose est ce que je dois me rincer avec gel ou bien seulement à l eau ?
    Pour le citron , je n ai pas encore fait car soleil. Est ce que je le met sur un coton puis je tamponne sur peau lavée? Et esct ce que je peux mettre citron sur tous types de boutons ??? Je commence par 20 secondes ?
    Autre question j ai pris granulons de zinc trois mois. J ai arrêté car j avais l impression que c était pire. Ça fait une semaine et c pas plus pire. Le corps peut il être en saturation de zinc ? Et donc se retourner contre nous. ?
    Un grand merci d avance. : actuellement je commande bcp chez vous , je suis super contente des produits. Lily Lolo est génial. Cela permet de mettre du plaisir a cette période très dure à vivre pour moi. Merci Emmanuelle et Elsa!

    • Elsa Kreiss dit :

      Bonjour Elo !

      Pas besoin de nettoyant après l’argile, rincez simplement.

      Peeling citron : oui, on peut employer un coton pour l’appliquer, mais pour ma part je le presse dans mes mains (propres) et l’applique ainsi. Temps de pose de départ : tout dépend de la sensibilité de la peau, combien aviez-vous à ce test, Elo ? Le peeling citron est génial sur les micro-kystes et les cicatrices. Par contre, attention sur les boutons enflammés ou ouverts à la surface de la peau, qu’il peut faire saigner.

      Zinc : un excès de zinc peut nuire au rapport cuivre/zinc, mais pas sûre que le problème soit là dans votre cas.

      Courage !

  • attab dit :

    Bonjour
    Je voudrais témoigner du fait qu’après avoir pris Diane 35 pendant quelques années, pour des problèmes d’acné, j’ai eu une très importante poussée d’acné à l’arrêt de Diane 35.
    Je me suis retrouvée pire qu’au début du traitement, avec actuellement des cicatrices prifindes de ses boutons qui ont finis par partir avec des antibiotiques..

    • virginie dit :

      Bonjour Emmanuelle,

      Merci beaucoup pour vos articles et votre méthode. Je ne suis pas la seule à le dire, mais vous êtes plus efficace qu’un ange!
      L’année dernière j’ai d’arrêté la pilule Diane 35, au bout de 15 ans de prise (il était temps…);
      Il me reste encore des boutons très douloureux régulièrement. Pouvez vous me donner un conseil pour aider mon corps à s’harmoniser avec mes hormones?

      Je suis votre méthode depuis 4 mois, avec le double nettoyage, masque au miel de manuka…
      J’ai arrêté de fumer (depuis 9mois :D)
      J’évite le gluten au maximum, je mange fruits et légumes BIO à volonté, eau de source..
      (J’ai encore des écarts en soirées avec l’alcool, que je tente d’éviter, mais pas assez…:S)
      je viens de voir votre vidéo sur la fermentation, je vais donc m’y mettre cette semaine 😀 (Depuis mon arrêt de la cigarette, et voyageant beaucoup, je suis constipée). Je prends donc du PSYLLIUM, pruneaux…
      Si vous aviez une astuce supplémentaire, pour m’aider à ce niveau la aussi… Ce serai génial.
      Sinon, j’ai hâte de lire vos recettes! Grace à vous tout mon quotidien à changé. Finalement merci l’acné, de m’avoir réveillé (bon maintenant s’agirai de partir :D)

      Encore un grand merci à vous!!

      • Emanuelle dit :

        Bonjour Virginie,

        C’est quelque chose que je trouve important de dire : pour moi, ce n’est pas l’arrêt de la Pilule seul qui donne des boutons.

        J’entends beaucoup de jeunes femmes dire : j’ai arrêté ma pilule il y a 6mois/un an, je ne comprends pas, j’ai toujours des boutons.

        C’est vrai que certaines pilules anti-acné ont des effets « rebonds » bien identifiés (dont Diane 35).

        Mais si c’était l’unique problème, la plupart des acnés disparaîtraient après la purge de la pilule.

        Souvent les pilules « bonnes pour l’acné » ont été données parce qu’il y avait une acné hormonale dès le départ.

        La pilule a mis votre corps sous cloche d’un point de vue hormonal.

        Avoir des boutons après la pilule peut signifier que vous êtes dans la même situation qu’avant la pilule.

        Dans ce cas, il faut identifier votre situation hormonale, qui est souvent la racine du problème.

        Une des choses utiles à savoir, c’est : est-ce que vous ovulez ?

        C’est là qu’un RV chez un médecin attentif et respectueux, c’est bien…

  • laurine dit :

    J’écris un an après la publication de ton article et surtout, un an après avoir arrêté Diane 35.
    Elle m’avait été prescrite justement contre l’acnée par ma gynecologue avant d’être prescrite comme moyen contraceptif (je n’avais que 15 ans à l’époque).
    Il est vrai que sous Diane, j’ai pris 10kgs en peu de temps, mais MIRACLE, j’avais retrouvé une peau de bébé.
    Aujourd’hui, je suis passée sur une pillule de base et catastrophe : boutons et points noirs sont revenus. Depuis, impossible de m’en débarasser malgré traitements medicaux et produits pharmaceutiques.
    Suis je la seule à regretter Diane ?

  • Liloo dit :

    J’ai 18 ans et à l’âge de 15 ans j’ai commencé à avoir de l’acné on ma alors prescrit Diane 35 et j’ai cru revivre plus un bouton une peau parfaite plus besoin de maquillage, jusqu’à l’arrêt définitive de celle ci je suis resté un petit moment sans rien et j’ai du changer de pilule et on m’a mit sous « Leeloo » il a fallut 3 petites semaines pour que je fasse un AVC à l’âge de 18 ans c’est jeune quand même heureusement qu’en dehors des troubles de la mémoire je n’ai pas eu de graves séquelles !
    Cependant j’aimerai qu’on arrête de dire que Diane35 est mauvaise car si on prend d’autres pilule elles sont toutes aussi mauvaises il a fallut 4 décès en 25 as pour se rendre compte qu’elle était dangereuse mais elles le sont toutes !
    Tout ce scandale pour au final la remettre aujourd’hui sur le marché, en gros j’ai faillit y laisser ma vie a cause du changement d’une pilule du à la suppression de diane35 qui aujourd’hui reviens

    TOUTES les pilules sont dangereuses comme tout les traitements d’aujourd’hui d’ailleurs vous ne trouverez pas une notice ou il n’y a pas d’effets secondaire !!

  • Lulubeauté dit :

    Je plussoie pour l’utilisation du préservatif.
    Très fiable si bien utilisé.
    Quatre ans que je l’utilise, pas de grossesse.
    J’ai 27 ans.

    N’oublions pas ce mode de contraception, car oui, c’en est une !

  • juliette dit :

    Bonjour, premier post… juste quelques mots pour dire que mon père est gynécologue et il m’a prescrit Diane 35 alors que j’étais lycéenne et que mes premiers boutons d’acné faisaient leur apparition. Les médecins n’avaient pas connaissance de tout ce scandale autour de cette pilule.D’ailleurs ces potes médecins prescrivaient aussi la Diane à leur filles.

    Après un bilan sanguin catastrophique (mm si mon alimentation n’était pas très healthy et que je fumais) mon père a décidé de me faire arréter ce traitement. Il a été bien inspiré!
    Sous Diane 35, j’ai pris 10 kilos. en moins d’un an…

    Après il faut savoir que d’autres médicaments prescrits tous les jours sont de véritables poisons pour le corps, le scandale a éclaté pour la diane,mediator etc… ce ne sont que les premiers d’une longue liste!

    Soignons la cause et non les symptômes!!

  • Valérie dit :

    Bonsoir,
    je suis sous Diane 35 depuis 14 ans ,mais plus pour longtemps malheureusement…oui,malheureusement car même si je connais très bien les effets secondaires de ce traitement,il est malgré cela le seul à me permettre de vivre normalement aujourd’hui.J ai en effet des ovaires polykystiques et aucun autre traitement n’a marché sur moi.Alors,là,j’ai peur,car je sais qu’à l ‘arrêt de cette pilule,ce sera le retour des boutons,de l hirsutisme,des pertes de cheveux et je ne me sens pas prête à assumer ça ! J’ai fait bien sûr des tas de recherches pour des traitements naturels,mais je vois qu’apparemment,cette pathologie est une des seules à ne pas pouvoir être traitée par des médecines douces.J’ai même lu un article écrit par un naturopathe où il disait que les ovaires polykystiques ne pouvaient se soigner de façon naturelle ! je suis désespérée…Si vous connaissez un traitement,des remèdes,quelquechose qui marche,s’il vous plaît,faites moi signe ! Un granb merci.

    • Alice dit :

      Apparemment 50% des femmes qui ont des ovaires polykystiques ont de l’acne – combein de % de femme ayant de l’acne ont les ovaires polkystiques, ca je ne sais pas.
      Mais je pense que nous sommes nombreuses ici a avoir le symdrome des ovaires polkystiques (deux symptomes au moins parmi acne, hirsutisme, insuino-resistance, ovaires polykystiques, taux hormonaux hors normes).
      C’est terrible, moi aussi je cherche des solutions naturelles mais je pense que je vais me tourner de nouveau vers mon endocrino et une association androcure/provames… Je l’ai fait il y a six ans et ma peau etait nickel, en revanche j’avais peur des effets a long terme.

    • catherine dit :

      Tu peux essayer de voir un psychotherapeute spécialisé en bio décodage car la plupart des maladies ont une origine psychologique. Tu trouveras la liste des thérapeutes en tapant « psycho-bio-thérapie.com ».

  • Emilie dit :

    Bonjour Emanuelle ! J’ai découvert votre site en faisant une recherche sur Diane35. Merci pour votre article complet et compréhensif. Je suis un peu perdu avec toutes ses histoires de pillules qui resortent dans les média depuis quelques temps. J’ai pris depuis mes 20 ans tricilest (qui est une 3ème génération), puis Diane35 il y a environ 2 ans (j’en ai 31) car j’avais des soucis d’acné. Du coup je me demande quoi prendre une fois ma plaquette finie vu qu’elle n’est plus en vente.
    Je songe à arrêter la pillule. J’ai des soucis de névralgie faciale depuis mes 20ans (ce qui correspond au début de ma prise de pillule) et je me demande depuis quelques mois si ça n’est pas lié. Donc je vais voir si ça se calme dans l’année à venir. Car quand ça m’arrive c’est insuportable et rien ne peut calmer la douleur…
    L’acné en effet à rebond me fait peur. Je vais éliminer tout les produits laitiers (j’ai lu votre article sur le sujet) et je pensais aussi prendre de la spiruline et de la sauge en gellules. J’espère que cela fonctionnera ^^
    Je vais suivre votre site avec beaucoup d’attention, j’aime beaucoup vos articles.

  • Marie dit :

    Bonjour Emmanuelle!

    Quand ton livre sera-t-il disponible ? Je suis impatiente!

    Une question: nous allons être nombreuses à avoir un énorme risque d’acné à l’arrêt de Diane 35. Comment prévenir cela? J’ai très peur de l’impact psychologique. Un article dédié pourrait en aider plus d une.

    Merci beaucoup pour ton aide sur ce point particulier au cœur de l’actualité !

    Marie

    • Kim Tremblay dit :

      Bonjour, je m appelle Kim je suis de Montréal Quebec
      J ai présentement 29 ans il y a 3 ans j ai fait un ACV je prenais alors Diane 35 j ai faite un caillot au cerveau on ne peut pas me garantir que c est la pilule qui a faite sa mais moi j en suis certaine j ai lu plusieurs articles sur le sujet alors mon conseil les filles éviter Diane 35

  • Anna dit :

    Pour info, on s’insurge contre les quelques personnes décédées à cause de Diane 35, ce qui est un scandale bien sûr, mais rappelons-nous que TOUS les médicaments comportent un risque. Un exemple, le Paracétamol/Doliprane tue 80 personnes par an… A méditer.

  • Anny dit :

    olaaaa… bon et bien moi je prends un générique de diane 35 (moins couteux) depuis 1 ans et 3 mois. Mon medecin me l’avait prescrit pour mon acné sévère mais m’avait demander d’attendre les résultat de ma prise de sangde mon cholestérol sanguin avant de la prendre (je suis une canadienne), et je dois dire que je n’ai aucun effet secondaire de puis que je la prend, nada, nothing, et j’en suis tres heureuse… malheureusement je sais qu’elle est dangereuse, comme presque toute médication a effet secondaires mais je vais etre franche, je n’ai aucune intention de l’arreter. Ma peau est magnifique et les cicatrices s’estompent de plus en plus, je commence à vivre enfin. Je mange trèèèèèèès bien et santé, je fais de l’exercices quotidiennement et je veille à me détendre et profiter pleinement de la vie. Oui j’augmente mes chances de  »mourrir » en prenant cette pilule mais qui sait je peux ne plus la prendre et sortir demain matin et me faire frapper par une voiture… c’est stupide comme comparaison mais j’espere que quelqu’un comprend ce que je veux dire… en tout cas, peace les girls! et courage à celle qui ne la prenne plus… je commence à penser de plus en plus que cette maladie (acné) et le symptome de ce qui se passe au plus profond de nous (cause psychologique et anxiété). Plus je prends confiance en moi plus ma peau devient belle!

  • Alice dit :

    Salut à toutes,

    J’ai pris Diane 35 un temps mais pour moi, ça n’était pas suffisant pour traiter l’acné et ma gynéco m’a passé sous Androcure (alors que tests hormonaux ok). Inutile de dire que c’est encore pire au niveau des risques de thromboses, phlébites, etc. ma gynéco m’avait d’ailleurs fait passer des tests pour vérifier que je pouvais la supporter.

    A l’époque je ne voulais pas me ‘prendre la tête’, je fumais, je prenais cette ‘pilule’ 10x plus dosée que Diane 35 et j’étais juste contente de ne plus avoir d’acné.

    C’est en voyant un documentaire génial sur les règles et les cycles féminins sur Arte en 2008 que j’ai remis tout ça en question. Je me suis aperçue que je passais à côté d’une expérience féminine essentielle et primordiale. J’ai arrêté la pilule, (après plus de 10 ans de marques diverses et variées), j’ai retrouvé mon acné (que je traite grâce à la naturopathie et aux conseils de beauté pure) mais j’ai surtout retrouvée mes règles et ma féminité avec grand plaisir. Avec mon ex, on mettait soit des préservatifs soit on faisait gaffe – j’ai consulté une dame qui m’a appris comment repérer mes périodes d’ovulations tous les mois, j’ai été bluffée d’apprendre que toutes ces années je n’avais aucune idée de la façon dont mon corps fonctionnait !

    Bref, je trouve qu’en France on se débarrasse trop facilement du ‘problème’ de la fertilité des jeunes filles : on les met sous pilule et comme ça on n’a pas à aborder un sujet qui est pourtant au cœur même de nos existences, c’est aberrant ! Prenons nous en main !

    • Alice dit :

      Je viens de retrouver le documentaire en question: La lune en elles/The moon inside you de Diana Fabianova. Ils ont un site où on peut trouver le DVD en français.

      Absolument génial, à voir !

      Ps : La pilule c’est un peu l’équivalent d’une castration chimique, pensez-y…

      • NanA~~ dit :

        merciii pour ton témoignage!

        moi aussi, je pense à m’abstenir, mais rien est sûr!
        je cogite; je ne sais QUE faire?
        Quoi choisir?

        HEUREUSEMENT pour moi, ai-je envie de dire, je me permettais de faire quelques « poses pilules » de 1 ou plusieurs mois ( surtout quand j’étais célibataire!) 😛

        Là, je ne sais que faire… 🙁 je pense au stérilet, mais sans grand enthousiasme….je pense à un équivalent, ou une autre pilule…mais…à quel prix? en vue de quels risques? Encore!

  • Claire dit :

    Bonjour
    Je trouve votre billet utile pour les femmes qui prenaient Diane 35 avant tout comme une pilule contraceptive et pour un petit effet esthétique, mais très désinvolte vis-à-vis de celles qui souffrent de réelles pathologies que pouvait traiter Diane 35.
    Je souffre depuis l’adolescence d’alopécie androgénique. En clair, à cause d’un dérèglement hormonal, mes cheveux tombent, comme chez un homme de cinquante/soixante ans. Diane 35, combinée avec de l’alostil, était un traitement qui fonctionnait chez moi. Elle m’a été prescrite par mon dermato, qui me suit depuis le début. Je n’ai jamais fumé, j’ai fait chaque année des prises de sang pour surveiller mon choléstérol.
    Je vous pose la question, JE FAIS QUOI MAINTENANT???? Je me masse le crâne avec de l’huile essentielle de tea tree? Je me fais des masques de rhassoul? Ce type de déséquilibre hormonal ne peut être soigné avec ce type de remède naturel, vous le savez. comme pour d’autres (hirsutisme). Les autres traitements pour traiter cette pathologie sont bien plus lourds: androcur, avec du provames, et en plus prise d’une autre pilule puisqu’androcur n’est pas contraceptif. SI je mets un sterilet, cela relance mon acné. Bref, je suis dans l’impasse totale.
    Vous semblez donc afficher un souci pour la santé des femmes – et vous oubliez les problèmes réels de certaines, qui sont maintenant dans l’angoisse et l’inquiétude. Regardez sur les forums, nous sommes nombreuses à en parler. Et une pétition contre l’arrêt de cette pilule s’est mise en place.

    • Alice dit :

      Avez-vous consulte un naturopathe competent? Il ya peu de problemes qu’ils ne reglent pas (ca prend du temps et des essais/erreur mais il y a toujours des solutions).
      J’avais entendu parler d’une femme qui n’avait plus de sourcil (chute des poils), le naturopathe a reussi a lui faire repousser.
      Je sais que c’est tres enervant quand on a un probleme de sante et que quelqu’un vient vous dire qu’il y a peut-etre des alternatives alors qu’on passe sa vie a tout essayer (comme je fais la) mais bon… a terme les traitements hormonaux c’est dangereux…

  • Pauline dit :

    Je vais arrêter cette pilule. Mais alors, comment faire pour prévenir l’acné??

  • Anna dit :

    Trés vrai.
    J’ai pris Diane 35 pendant des années, on me l’a bien prescrit comme médicament contre l’acné, mais je m’en servais également comme contraception (heureusement cela a toujours fonctionné). Je connaissais les risques encourus, c’est pour cela que j’ai arrêté au bout de quelques années. Les boutons sont revenus…mais j’ai perdu aussi du poids et du cholestérol…

  • Fredou dit :

    Bonjour,

    J’ai pris Diane 35 pendant 10ans, elle m’avait effectivement été prescrite en 1 ère pilule alors que je n’avais pas de problème de peau. Effectivement, c’était une erreur, d’autant qu’à l’arrêt j’ai contracté une acné adulte extrêmement sévère qui ne me quitte plus.
    Cependant, sans me faire l’avocat du diable, il faut savoir que tout traitement médicamenteux présente des risques et des effets indésirables, clairement mentionnés et que la plupart des praticiens consciencieux nous mettent en garde. 4 décès sur 25 ans, c’est bien entendu triste, mais ca ne represente qu’une infime proportion sur le plan statistique! Rien ne nous dit que ces femmes n’avait pas un état de santé fragile ou de très grandes fumeuses sédentaires!
    Sachant qu’il y a 1 mort sur 200.000 anesthésies générales, alors arrêtons les anesthésies!!!!
    Ce que je veux dire, c’est qu’il faut rationnaliser et arrêter les pseudo scandales aux médicaments. Une pilule, par définition, est anti naturelle puisqu’elle modifie le rythme de notre corps quelle qu’elle soit, et qu’avec n’importe laquelle, il est conseille d’avoir une bonne hygiène de vie. J’ai hâte d’accoucher et de reprendre cette pilule, et j’espère juste que la population crédule des medias ne la fera pas interdire!

  • Elodie dit :

    J ai pris cette pilule pendant plusieurs années et au départ prescrit pour soigner une acné principalement située sur le dos. J ai fini par l arreter de moi meme car j avais a la fin des maux de tete quasi tous les jours, ca devenait invivable!
    Je mets pas en cause directement la diane 35 car j ai testé 2 autres qui m ont aussi données des maux de tete mais avec en plus boutons et nausée. J en suis venue a ne plus prendre de pilule et me faire pauser un sterilet en cuivre mais qui a aussi ses désagréments… Pour celle qui craignent la poussée d acné après l arret de la diane, elle s est progressivement résorbée. Faut etre patiente et surtout modifer ses habitudes alimentaires et de beauté.

  • Juliette dit :

    J’avais 15 ans et après avoir fait le tour de tous les traitements des dermatho (antibiotiques, crèmes ultra asséchantes mais surtout ultra inefficace) j’avais plus que deux solutions : Roaccutane ou la Pilule ?
    Je voulais à tout prix Roaccutane, ma mère ayant déjà été témoins des ravages de ce traitement m’a empêché (et je l’en remercie aujourd’hui) de le prendre. Donc c’était parti pour la pilule…
    Entrée en seconde : prise de 5kg en 6 mois à peine du à la pilule, aucune efficacité sur la peau, couverte d’un fond de teint orangé j’essayais tant bien que mal de faire face aux regards critiques des personnes de mon âge.
    On m’a donc changé de pilule pour une autre dont je ne me rappel pas le nom, une dite « dernière génération », j’ai commencé à « dégonfler » lentement ma peau aller un petit peu mieux puis on m’a rechangé de pilule pour Qlaira qui est supposé être celle qui a le moins d’effet secondaire. Mais d’autres problèmes sont survenus sous ces deux pilule, des problèmes vaginaux qui mon enormément gênés. Et mon médecin ne cessait de me dire que ce ne pouvait pas être ma pilule, simplement que certaines femmes étaient plus sensibles à cela..
    Arrivée à 18 ans j’étais effrayé à l’idée d’arrêter : et si en arrêtant je retrouvais ma peur de mes 14 ans ? C’étais la mort social à assurer. J’ai pris mon courage à deux mains et j’ai arrêté. Mon corps qui n’avais jamais eu de cycles normaux c’est remis à fonctionner par lui même. Aujourd’hui j’ai arrêté depuis 6 mois, et je suis plus qu’heureuse TOUS MES PROBLÈMES (excepté pour ma peau) ONT DISPARUS. Je n’ai plus de kilos en trop, et plus aucun problèmes vaginaux.
    Pour ma peau j’alterne entre méthode de dermatho (crème asséchante) et méthode naturelle trouvé sur votre site. Le combiné des deux me réussit assez bien. J’assume ma peau bien qu’imparfaite. J’ai appris à me maquiller pour que cela soit naturelle et à utiliser les bons produits.

    Je pense que cela finira par diminuer avec le temps,. Enfin je l’espère 🙂

    J’aimerai juste que les médecins ne commettent pas la même erreur avec les prochaines générations : la PILULE n’est pas un BONBON MAGIQUE pour faire disparaître les boutons comme on nous laisse le croire quand on est ado 🙂

  • stéphanie dit :

    Bonjour,

    J’ai pris cette pilule pendant environ 7 ans avec une coupure de 3 ans (2 ans pour avoir un bébé, 9 mois de grossesse et quelques mois d’allaitement). Lors de cette coupure j’ai eu une affreuse chute de cheveux, je ne savais pas pourquoi. Je n’ai jamais mis en cause ma pilule car à ce moment j’ai eu un choc émotionnel… J’ai longtemps déprimé à cause de ma chute de cheveux… Et la bonne nouvelle est que j’ai eu mon enfant, mon fils, ma bataille 😉 qui a 14 mois.
    Aujourd’hui, je veux dire avant hier, j’ai arrêté Diane 35 lorsque j’ai entendu le scandale dans les médias… je me suis intéressée au sujet et constate que ma chute de cheveux provenait de l’arrêt de cette satanée pilule. Je désespère à nouveau au fait de savoir que mes cheveux, qui entre temps se sont embellis, vont encore tomber (snif snif snif).
    J’ai pu lire sur votre site internet enrichissant (le mot est faible) qu’il y a ce fameux msm qui embellit la peau, les ongles, les cheveux et a plein d’autres vertus. Pensez-vous que je devrais prendre msm pour mes cheveux ? Sachant qu’une belle poussée d’acné est susceptible de pointer son nez ?
    Je me suis abonnée au programme et n’ai toujours rien reçu par mail mis à part cette dernière actu sur Diane 35 et la 1ère étape (oreiller). Je suis plus ou moins impatiente de savoir que faire exactement. J’ai lu beaucoup d’articles sur votre site et j’ai commencé à modifier mon alimentation (je connais plus ou moins : j’ai déjà suivi un programme avec une naturopathe pour soigner mon acné lorsque je voulais un bébé, donc quand j’ai arrêté Diane 35. Le résultat était mitigé : moins, mais toujours de l’acné, je pense que je n’utiliais pas les bons cosmétiques car je viens de découvrir le sens de « non comédogène » : je ne m’étais jamais posée la question. Selon moi il fallait traiter l’intérieur uniquement) et voudrais avoir votre avis sur les aliments bénéfiques pour soigner l’acné (à banir sucres, féculents, gras saturé…) à indexe glycémique faible par exemple.
    Je ne vous dis pas combien je suis contente d’être tombée sur votre site (et je pense que ce n’est pas un hasard…)

    • Lylou dit :

      Je viens de voir votre commentaire et j’ai également pris diane 35 et ses dérivés… A l’arrête acné +chute de cheveux alors qu’avant la prise je précise je n’avais ni acné ni chute de cheveux ( beau cheveux long bien fournis) allez savoir pourquoi ma gynéco me la préscrite ??? je cherchais juste un contraceptif…
      Après 2ans d’arrêt ma peau se rétablit peu a peu mais mes cheveux ne sont plus du tout pareils ! racines grasses ils ne tombent pas par poignet mais le dessus c’est affiné clairesemé. Il y a cependant de petites repousses… Il faut malgré tout garder espoir pour tout ses soucis ce n’est pas évident a vivre surtout pour une femme. Bon courage

      • Nounette dit :

        Stephanie et Lylou,

        Meme histoire, meme combat que vous.
        Est ce que votre chute, depuis le temps, s’est arrétée ?
        Merci mille fois pour votre réponse.
        Bien à vous aussi 🙂

  • MClaire dit :

    Pour ma part, j’ai juste envie de dire, car on peut écrire et écrire sur le sujet.
    Il est évident que pour l’acné, prendre cette pilule,donc, on l’a compris, c’est du poison
    ..on peut essayer pleins d’autres choses, sans doute?
    parce que quand même pas si simple, ce soucis, d’acné..
    mais ok, s’empoisonner, NON de NON.
    mais chez des jeunes filles, n’ayant JAMAIS été enceintes encore, , la pillule, choisie valablement avec son ou sa gynéco, reste pour ma part, le moyen contraceptif le plus sûr.
    donc, pilule = acné et pilule = moyen de contraception, déjà un choix tout différent au départ, me semble t-il??
    VOilà, donc, j’espère ne pas me faire bombarder, par vos remarques, mais juste un partage

  • fafa dit :

    Merci pour cet article fort intéressant.
    Moi aussi j’ai pris la Diane 35 pour effacer mon acné sévère, et ça a bien fonctionné ! Ensuite je suis passée sur un générique, au bout de plus de plusieurs années de consommation, j’ai dû stoppée car j »ai eu des kystes aux seins …. pas dangereux à priori, mais dans le doute je me suis abstenu.
    Qui plus est, la Diane 35 coute, si mes souvenirs sont bons, plus de 30 euros, alors que les autres sont prises en charge.
    Sachons que les industries pharmaceutiques ne sont pas forcément la pour nous guérir, mais pour nous rendre addict a leur produits, quitte à mettre en danger notre santé.
    Je dis vive l’homéopathie, les herboristes ou produits naturels, quand c’est possible.

  • Léa dit :

    Bonjour,

    ayant des règles très douloureuses à l’adolescence et l’apparition de quelques ridicules boutons d’acné, un médecin généraliste m’a prescrit vers 15-16 ans la Diane 35, sans prise de sang préalable, sans aucun type de visite médicale ou contrôle, sans même se renseigner sur mes antécédents familiaux; Par la suite, ces sont bien trois gynécologues différents qui ont continué de me la prescrire sans jamais se préoccuper du fait que mon grand-père avait fait deux phlébites, que ma mère et mes deux tantes en avaient elles aussi fait une, le tout pour des raisons génétiques … Lorsqu’une fois j’ai vraiment insisté auprès d’une des gynécos sur ce point, elle m’a répondu : tu as tellement de prédispositions génétiques, que si tu avais du faire un accident vasculaire cela se serait passé il y a fort longtemps car la diane est vraiment très forte !!! ….
    Pourtant, si j’ai arrêté de prendre Diane comme contraceptif il y a maintenant presque 4 ans c’est parce que je n’avais aucune libido et que j’avais lu que cela pouvait être l’une des conséquences du médicament. En effet, ma vie a complètement changé quelques mois après l’arrêt. Mais comment aurais je pu le savoir puisque jamais aucun médecin n’avait rien mentionné ni à ce sujet ni à aucun autre.
    Au final, j’ai perdu 9 kgs en 2 mois et j’ai commencé à avoir de l’acné après 3 mois.. Un dermato m’a expliqué que la diane avait bloqué le naturel cours des hormones pendant Huit ans et que maintenant les robinets avaient été réouverts d’un seul coup , d’où la poussée d’acné. J’avais bon espoir que cela se passe avec le temps mais rien ….
    Mais pour retourné au sujet qui nous intéresse, la Diane 35 et ses dangers, je crois que J’ai eu beaucoup de chance car après avoir fait le test de Leiden, on s’est aperçu que j’ai moi aussi une déficience génétique qui multiplie le risque de thrombose …
    Je ne suis évidemment pas médecin et je maudis tous les jours mon acné , mais je vous conseille vivement de réfléchir à l’arrêt de ce médicament. Des boutons oui, mais plus de rétention d’eau, plus de désirs et surtout beaucoup moins de risques !!!
    bonne journée à toutes

  • Camous dit :

    Diane 35 a été ma première pilule prescrite pour de l’acné justement. Par la suite une gynécologue m’as prescrite jasminelle sauf que j’ai ressenti des effets secondaires (je n’ai fait le lien qu’après un an!) donc je l’ai arrêté. Mon acné n’est pas revenu car j’avais changé mon régime alimentaire (une cause importante de mon acné) de plus il y a d’autre moyen de traité l’acné.
    Je ne prends pas la pilule car je n’en ai pas besoin mais des amies ne la prennent pas et utilisent d’autres moyens de contraceptions qui n’ont pas tous ces effets secondaires!

  • Claire dit :

    Merci pour cet article.
    Je pense sincèrement qu’aucun traitement hormonal, que ce soit pour la contraception ou autre chose, ici en l’occurrence l’acné, n’est sans effet sur notre santé voire notre fertilité. Il suffit de voir la taille des notices de pilule : ce sont carrément des livrets dans lesquels les effets secondaires occupent 90% de l’espace !!
    Mais on ne le dira jamais assez : aucun moyen de contraception ne protège à 100% d’une grossesse !
    Les problèmes de santé et d’interdiction ne sont pas propres à Diane 35 puisque par exemple, la pilule Yaz (ou Jasmin, Jasminelle etc qui sont les anciens noms de cette même pilule) a également fait l’objet d’attaque judiciaire notamment aux états-unis.
    Bref.

    Et pour ce qui est de l’acné du aux hormones, j’ai un bon remède : je n’ai jamais eu une aussi belle peau que depuis que je suis enceinte !! (lol !!)

  • lilou dit :

    Super article. J’en sais quelque chose. J’avais à peine 16 ans quand mon gynéco m’a prescrit Diane 35 en première intention. Il me l’a filé comme on filerait des bonbons à une gosse. Aucune info, rien. Je l’ai arrêtée après 2 ans, heureusement il ne m’est rien arrivé.

    Néanmoins je pense que vous auriez du aussi parler dans votre article des pilules de 4ème génération en général, car c’est elles qui posent le plus de problèmes actuellement. Yasminelle, yaz, ect. Elles sont prescrites beaucoup plus que Diane35, elles aussi ont effet sur l’acné et elles aussi sont thrombogènes. Et elles aussi sont à la une ces derniers temps… je me permets de vous recommander un documentaire de la télévision suisse romande sur le sujet : http://www.rts.ch/emissions/temps-present/sante/3543070-attention-cette-pilule-peut-nuire-a-votre-sante.html

    Meilleures salutations

  • audrey dit :

    Bonjour les filles,

    J’ai de l’acné plus ou moins légé depuis mes 18 ans, lorsque j’en ai eu mare des antibiotiques qui ne faisaient pas leur effet je me suis lancée dans la prise d’une pillule acnéique Triafemi, si vous connaissez, au bout de 3 mois de prise ma peau s’est améliorée puis au bout d’un an j’ai retrouvé la même peau qu’avant, avec les mêmes boutons, donc inutile la pillule pour moi, comme dit si bien Emanuelle dans ses articles, faut il prendre une pillule pour lutter contre l’acné?!!
    et bien je pense que non, j’ai reppri une décision, j’ai arrêté ma pillule, voilà 2 mois maintenant, que je suis saine de corp et d’esprit, mon foie mon transite vont bien, en suivant les conseils de beauté pure qui sont largement suffisant aujourd’hui je n’est qu’un seul bouton et c’est la faute à la nourriture et je ne bois pas assez d’eau!!Donc réfléchissez bien avant de prendre une pillule ou de la continuer, interrogez vous, renseignez vous, choisissez un gynécologue compétent bien sûr aussi.qui saura répondre à vos doutes.

  • Manel dit :

    Bonjour,

    Merci pour cet article. Je suis moi-même choquée du peu d’informations qui nous sont données à ce sujet. C’est bien trop banalisé…

    Voilà 3 ans que ne prends plus de pilules contraceptives (j’ai 24 ans). Vraiment, au début, c’est très difficile de ne pas reprendre la pilule. Je l’avais également prise pour calmer mon acné: résultat après quelques mois, je n’avais plus de boutons. Mais voilà, revers de la médaille… après arrêt de la pilule (je l’ai prise environ sur 5 ans), j’ai eu une énorme poussée d’acné (pire qu’avant la pilule!) qui a persisté 2 ans!!

    Il faut vraiment du temps au corps, pour qu’il retrouve son rythme. Pensez à lui et à votre santé…

    Pour info, il existe des méthodes naturelles de contraception très efficaces (à 98%). Ces méthodes respectent votre corps, et vous aident à le comprendre.

    PS: il y a quelques années, il y eu une énorme polémique en Suisse. Une jeune fille de 16 ans (je crois) est aujourd’hui gravement handicapée, suite à la prise de cette pilule (caillot de sang dans le cerveau).

    Et ne vous demandez pas pourquoi ces informations restent cachées… L’argent nous gouverne!

  • Myriam dit :

    Bonjour à tous et toutes,
    Au risque de provoquer une levée de boucliers, je voudrais partager ma colère, non pas contre le monde médicale, mais contre les gens qui s’insurgent de la non innocuité des médicaments. La majorité des médicaments sont potentiellement dangereux, même l’aspirine peut avoir des effets secondaires notables. Comment peut-on croire qu’en avalant quotidiennement des molécules, il n’y ai aucune conséquence sur l’organise? La médecine est une science, ce n’ai pas de la magie! J’ai prise cette pilule pendant 10 ans, mon gynécologie m’avait avertit du risque de thrombose, surtout si on fume et pourtant je l’ai prise, pendante 10 ans, tout en fumant (ah la jeunesse…). Et croyez moi, je ne suis pas une exception, j’ai beaucoup d’amies dans mon entourage qui prennent la pilule, fument et sont tout a fait au courant du risque augmenté de formation de caillots avec le cocktail tabac-pilule. Je me pose une question, parmi les quelques accidents graves notifiés, combien de ses filles étaient fumeuse? N’avaient elles vraiment jamais entendu parlé du risque de formation de caillot? N’ont elle jamais lu la notice d’une substance quelle on pris quotidiennement pendant des années?
    Que tout le monde se réfugie vers une pilule 1er ou 2e génération, vous passerez d’un risque de 0.04% à 0.02%.
    Le risque zéro n’existe pas alors arrêtez de nourrir ce mouvement d’hystérie (et merci les médias au passage).
    Il y a des risques pour tout, et même si vous arrêtez tout contraceptif, imaginez que vous tombez enceinte, il arrive que certains accouchement se passent mal.
    Contre qui vous retournerez vous alors?

  • Mellilla dit :

    J’ai également pris Diane pendant des années comme contraceptif et médicament contre l’acné. Donc je pense qu’elle protége réellement d’une grossesse à moins que je sois stérile…. En revanche pour ce qui est de l’acné je ne le considère pas comme un traitement puisque des que tu arrêtes tes boutons reviennent de plus belle! J’ai essayé plusieurs fois d’arrêter mais ça s’est toujours solde par une terrible acné.

  • Lylou dit :

    ca me fait rire ( jaune bien sur !) c’est de toute façon incroyable ! IN- CON- CE -VABLE que LES pilules tout court soient préscrites !
    JE reste persuadée qu’une majorité des problèmes des femmes viennent de la !
    A cause de cette pilule Diane 35 + les autres que j’ai prise j’ai eu des boutons ou plutot des kystes que je n’avais pas avant rétention d’eau , changement d’humeur et le must je dois faire des séances de sclérothérapie car j’ai des soucis veineux + un bouchon a une jambe ! ( je précise jai 23 ans pas de surpoids) la phlébologue elle même ma dit que la pilule est en cause !
    J’ai fais quoi ? j’ai arrété définitivement la pilule depuis plusieurs mois bizarrement n’est ce pas repousse de cheveux kystes qui disparaissent avec le temps etc etc
    il y a d’autres moyens de contraception arrretez de vous empoisonnez !

  • Claire dit :

    Il est évident que ce phénomène de santé publique n’est pas à prendre à la légère! Mais si l’on y réfléchi, ce n’est qu’un médicament de plus dans la liste de ceux potentiellement dangereux. Diane 35 a causé 4 décès en 25 ans, mais il faut savoir que le paracétamol que nous prenons ou que nous avons déjà tous pris, cause 6 décès par an. La conclusion serait qu’il faut prendre les mesures nécessaires mais ne pas non plus tomber dans la paranoïa.. Diane 35 a été largement prescrite sous les demandes insistantes des utilisatrices, parce que oui , en effet, sa prise atténue l’acné! On peut le reprocher à nos médecins bien sûr, mais en 25 ans, la liste des effets indésirables et dangereux n’a pas changé, et était connue des utilisatrices.
    On peut rejeter la faute à son voisin éternellement !

  • muriel dit :

    bonjour.

    je crois en effet qu’il est difficile pour beaucoup de renoncer a ce genre de pilule (pour ma part diane 35 durant des années, puis son générique, puis récemment j’étais sous yaz une 4è génération). mais la pour moi c’en est trop et j’ai bien trop peur pour continuer. même si ce n’est pas du jour au lendemain que tout cela m’est venu, car je me pose des questions sur les hormones depuis bien longtemps mais toutes ces histoires m’ont donné l’impulsion nécessaire pour faire quelque chose.

    j’ai stoppé ma pillule yaz il y a une 10 aine de jours, mon gynéco m’a reçu très vite pour la pose d’un stérilet au cuivre ( que j’avais deja eu mais le retour de mes boutons m’avait fait renoncer au stérilet et ramené vers la pilule).aujourd’hui je crains beaucoup la suite….. cela fait une semaine que j’ai des maux de tête et migraines quasi tous les jours ( je suis migraineuse deja à l’origine), je m’attends à une poussée énorme de boutons..mais j’ai décidé de tenir bon , d’anticiper (pour les boutons j’envisage tout de même un dermato et traitement anticipé plus naturel ), et de me souvenir que même si je sais que je vais passer par une pèriode difficile cela va se stabiliser et je trouverai bien une solution à chaque souci mais qui ne sera plus ce genre de pilule.

    je suis stupéfaite de voir que l’on doive risquer sa vie, car il s’agit bien de cela, pour avoir une belle peau!! personnellement je ne peux me passer de contraception ( deja 3 enfants et je suis comblée!) mais vraiment je veux passer a autre chose et ne plus me gaver d’hormones. de plus cela m’a permit d’envisager aussi tout ça sous un autre angle car j’ai une fille de 13 ans 1/2 qui est deja traitée (légerement) pour de l’acné, et il y a quelques mois je lui disais que de toute façon plus tard elle n’aurait que la pilule de ce genre pour etre tranquille niveau acné!! et la je réalise que non je ne veux pas que ma fille en soit aussi réduite à ça…. on connait les dangers donc à méditer.

  • marie dit :

    bonjour,

    je prends la diane depuis 18 ans, je l’ai arrêté uen fois il y a 10 ans et je n’ai pas eu mes règles pendant 4 mois et un retour en force de boutons…donc je l’ai repris ! je ne suis jamais tombée enceinte sous diane, il faut arrêter de dire n’importe quoi ! quant au non remboursement, il me semble que c’est pareil pour les autres pilules, non? peut être que je me trompe… je pensais l’arrêter, mais pour d’autres raisons (marre de prendre la pilule, deux enfants…)

    voilà pour mon expérience, après on est toutes différentes et notre corps ne réagit pas pareil…

  • sarah dit :

    Merci Emanuelle pour cet article, qui je pense, va permettre à beaucoup de femme de reconsidérer la fiabilité de cette pilule.
    Je la prend depuis 3 mois et je compte bien l’arrêter sur le champ. Je n’observe aucun changement au niveau de mon acné (c’est pour cette raison que je l’avais choisie, sans avertissement de ma gynécologue soit dit en passant).
    Cette pilule est un danger potentiel pour les femmes, surtout que ces dernières sont de plus en plus jeune à la prendre.
    Et d’autres méthodes plus naturelle existent contre l’acné, alors pourquoi s’en priver?

  • isza dit :

    Bonjour j’ai moi-même fait une phlébite profonde à l’âge de 28 ans à cause de contraceptifs oraux. Je ne sais plus si c’était Diane mais elle a fait partie des différentes prescriptions à l’époque sans jamais faire de prise de sang au préalable.

    • ETIENNE dit :

      aviez vous mal dans les jambes car moi cela fait 2 ans que j’ai mal aux jambes que se soit dans la journée ou dans la nuit

  • Manon dit :

    Bonjour à toutes,

    Tout comme toi Myriam, j’ai pris pendant longtemps (7ans) Diane 35. Sous cette pilule, j’avais de gros problèmes de circulation sanguine, des douleurs dans les jambes… Même si cela m’avait permis de me sentir mieux au niveau de l’acné, j’ai décidé de l’arrêter au mois de mai dernier. Douleurs très difficiles à supporter au niveau des ovaires avec installation de kystes ovariens, perte de cheveux tout comme toi, boutons à foison (bien plus qu’avant de la commencer!) et une bonne perte de mon estime personnelle.. Mais je n’ai pas repris ce « poison » et neuf mois après, je commence à retrouver ma chevelure, ma libido, et mes boutons semblent enfin redevenir « acceptables ». Je suis depuis le mois de septembre les conseils d’Emmanuelle que je remercie mille fois et les choses semblent s’améliorer. Alors les filles, même si c’est une période difficile à vivre, essayer de l’arrêter.. Comme l’a dit Emmanuelle les risques sont élevés pour la santé et les risques de grossesse également. Courage à vous toutes.
    Amicalement.

  • jolielaure dit :

    Je prends moi aussi Diane 35 depuis plus de 10 ans.

    J’ai des problèmes de circulation, une varice… En lisant ces articles alarmant depuis hier, on a envie d’arrêter tout de suite.

    Mais après, on se dit qu’on la pris pendant 25 ans, alors ce n’est pas quelques mois de plus qui changeront quelque part.

    Les articles lus hier disent que plus de 300 000 femmes en France sont sous Diane 35. Mais aucun article ne s’adresse à ces femmes… Alors que ces articles tendent à comparer cette pilule au Mediator…

    Alors que faire ?

    Je viens de racheter 6 plaquettes… Je les finis et j’arrête ? J’arrête tout de suite et part à la recherche d’un autre contraceptif (dont on nous dira dans 10 ans qu’il est aussi dangereux) ?
    Arrêter et faire 1 enfant tous les ans ? 🙂

    • Ludivine dit :

      Et le préservatif ? J’étais sous pilule et heureusement pas la diane 35 mais selon moi, elles restent toutes des médicaments que l’on prend pendant une grande période tout comme des antidépresseurs, anxiolytiques … les médicaments ne sont pas sans risque, ils procurent tous un changement au niveau du corps et notre pauvre foie qui rame pour nettoyer tout ça. Nous sommes dans une société qui se réfugie rapidement vers les médoc dès que ça ne va pas, pour un petit bobo … Il y a de plus en plus de cancers hormonaux dépendants, il ne faut pas être un intello pour repérer une des causes au problème. arrêtons d’aller systématiquement chez le médecin et de prendre des molécules à tout bout de champ.
      Maintenant, je me protège avec mon ami avec des préservatifs et ça ne change rien au plaisir, au contraire, ma libido est de retour. Et je ne veux pas entendre des « oui mais y’a un risque que la capotte éclate » tout comme il y a un risque que la pilule ne soit pas fiable tel mois. Rien de marche à 100%. laissons notre corps et la nature reprendre leurs droits !

  • boyer dit :

    je suis inscrite depuis vendredi dernier pour la methode des 7 etapes contre l’acne, et je n’ai toujours pas reçue la 2ième etape.

  • myriam dit :

    Il est vrai que le problème de diane 35 n’est pas à prendre à la légère, je la prends depuis maintenant 10ans (jai 25ans) , je suis déterminée à l’arrêter définitivement. Le problème c’est que pour l’ayant déjà arrêté 1fois j’ai subi des répercussions horribles, beaucoup de femmes le remarquent après l’arrêt de cette pilule, notamment une perte monumentale de sa chevelure, plus de règles, kystes aux ovaires, ect… cela a été une période sombre de ma vie et je suis encore entrain d’utiliser des produits pour retrouver un peu de densité de la crinière que j’abordais fièrement auparavant. Du coup je ne sais pas comment l’arrêter sans risques et continue à la prendre chaque jour….

    • Sam dit :

      Bonjour,
      J’ai pris la pilule Diane 35 de l’âge de 14 ans (à l’époque pour faire revenir mes règles, par suite d’anorexie ayant entraîné aménorrhée) jusqu’à 27 ans et l’ai arrêtée depuis un an pour essayer d’avoir un enfant.
      Il est vrai qu’à l’époque (aux alentours de 1998) ma gynécologue-endocrinologue me l’a présentée comme une pilule contraceptive qui me permettrait de faire « d’une pierre deux coups » et d’éradiquer l’acné modérée que j’avais sur le visage et le haut des épaules.
      Sans aucun avertissement particulier sur les risques qu’on évoque aujourd’hui.
      Et elle a continué à me la prescrire sans aucune réticence pendant toutes ces années, alors même que vraisemblablement, et vous l’indiquez, les risques étaient connus depuis au moins 2002…
      On m’a dit « mais ne lis-tu jamais les notices, c’était marqué noir sur blanc dans celle de Diane 35 ?!!!! ». Mais n’est-ce pas avant tout le rôle du médecin et ensuite du pharmacien d’attirer l’attention du patient sur les risques des médicaments qu’ils prescrivent et délivrent ?!!! A fortiori lorsqu’ils savent ou du moins ne peuvent ignorer que ces risques commencent à faire du bruit et que la polémique enfle ? Est-ce donc au patient de s’informer seul et de faire le tri dans ce que lui dit son médecin, dont il doit donc « analyser » les prescriptions ?!! C’est le monde à l’envers!
      C’est un scandale car le patient n’est même pas mis en position de faire un choix, c’est-à-dire de prendre le médicament en connaissance des risques et en ayant choisi malgré tout de le prendre. Aujourd’hui on apprend que ce qu’on a avalé pendant des années sans méfiance, sur les conseils de professionnels de la santé en qui l’on avait confiance, peut être ce qui nous sera fatal demain !

      • Ludivine dit :

        je suis d’accord dans le fond mais pas sur tout. Oui les professionnels de santé doivent nous renseigner et nous décrire les effets indésirables possibles … mais à qui appartient notre santé et notre vie ? A nous. Il faut arrêter de confier sa vie aux professionnels. C’est à nous de devenir responsable de notre santé et de se prendre en main. Nous nous conduisons en victime lorsqu’un traitement ou médicament est révélé comme potentiellement dangereux mais nous nous devons de rester vigilants. J’ai eu beaucoup d’acné étant ado et j’ai eu une poussée il y a un an. J’ai suivi les conseils d’Emanuelle et de mon naturopathe. Je n’ai plus la pilule et n’ai plus d’acné. Il faut juste être patiente et écouter son corps. emanuelle tout comme les naturopathes ou autres sont là pour nous aider mais en aucun cas ne vont faire le travail à notre place. a bon entendeur !

      • Nounette dit :

        Salut Sam,

        As-tu depuis, réussi à avoir un bébé ?
        Je l’ai prise pendant très longtemps moi aussi (10 ans) et là j’essaye d’avoir un bébé depuis plus d’un an mais toujours rien de chez rien… J’ai peur.
        Bien à toi.

    • Nounette dit :

      Bonjour Myriam,
      J’arrive bien après la guerre mais je me permets de te demander si depuis ton arrêt définitif de la Diane 35 tu as pu récupérer tes cheveux, si oui comment ?
      Bien à toi.

  • >