Éclat de star : les secrets d’une exfoliation réussie

L’entrée dans des jours où le soleil est plus faible, voire rare, peut sembler mélancolique. En soin de la peau pourtant, c’est une très bonne saison, la meilleure, même !
Moins de  soleil signifie aussi qu’on ne risque plus ni taches ni coups de soleil…
Ce qui est une très bonne chose pour la peau de bébé, que dis-je, la peau fraîche et belle que nous allons voir émerger si nous nous exfolions.

Qu’est-ce que l’exfoliation ?

L’exfoliation, c’est l’art et la manière de remplacer une peau pour une autre.
Donc si quelque chose ne vous plaît pas dans votre peau actuelle, un programme d’exfoliation puisse vous aider.
Je suis une grande fan de cette pratique millénaire.
C’est comme un serpent qui mue : l’exfoliation est votre meilleure assurance pour une peau radieuse, sans boutons, et régénérée. C’est l’incroyable secret d’une peau éblouissante…
Il n’est jamais trop tard pour découvrir ce que l’exfoliation peut faire pour vous, et c’est la meilleure saison. Alors je vous propose aujourd’hui d’apprendre à bien choisir votre exfoliant, et de commencer LE programme qui peut vraiment changer votre peau.
L’exfoliation, c’est ça !

Pourquoi c’est intéressant d’exfolier ?

L’exfoliation consiste à provoquer le détachement d’une ou plusieurs couches superficielles des cellules de l’épiderme afin d’améliorer l’apparence de la peau.
Un ‘exfoliant’ est donc un ingrédient qui élimine les cellules mortes de la surface de la peau et permet de rendre visible la nouvelle peau toute lisse sous-jacente.
D’un point de vue externe, l’exfoliation est certainement le geste le plus efficace que je connaisse pour modifier la peau.
Très vite, grâce à l’exfoliation, la peau parait plus fraîche, car l’accumulation de cellules mortes tend à lui donner un aspect terne.
De plus, sur une peau exfoliée, tous les produits de soin pénètrent bien mieux et sont donc plus efficaces.
Mais à plus long terme, exfolier peut aussi faire une grande différence sur l’acné, les marques, les taches pigmentées ou encore les signes de vieillissement cutané.

Pourquoi de tels résultats ?

  • En cas d’acné, l’exfoliation est très utile car elle permet de maintenir les pores propres. L’excès de sébum est alors évacué beaucoup plus facilement : les risques de « bouchon » sont diminués, et avec eux les risques de formation de nouveaux boutons.
  • En cas de taches brunes, l’exfoliation permettra de se débarrasser du pigment accumulé à la surface et contribuera à éclaircir.
  • Enfin, pour lutter contre les signes de l’âge, l’exfoliation est aussi une aide précieuse : quand les agents exfoliants atteignent la « couche basale », c’est-à-dire la jonction entre l’épiderme et le derme, ils stimulent le renouvellement cellulaire. C’est très bénéfique pour atténuer les rides et certaines cicatrices.

Quelle est la différence entre une exfoliation à la maison et un peeling chez le dermatologue ?

C’est bien sûr une question d’intensité. Le dermatologue est habilité à utiliser des peelings très concentrés. Souvent, cela implique qu’il y a une période de « convalescence » après. En d’autres termes, que vous pouvez être méconnaissable pendant plusieurs jours après.

Est-ce que cela veut dire que cela ne vaut pas la peine de s’exfolier à la maison ?

Que nenni ! Généralement, le dermatologue effectue soit un peeling unique, soit une série limitée (2 à 4 par exemple). C’est plus fort, mais plus limité dans le temps. Cela veut dire que vous êtes exposé moins longtemps au produit exfoliant. Or, pour certains produits exfoliants, plus vous êtes exposé souvent, plus probants sont les résultats.
Ainsi, si vous souffrez d’acné et que vous choisissez de vous exfolier avec de l’acide salicylique, il ne sert à rien d’avoir une fois une forte concentration avec un seul peeling d’acide salicylique. Vous aurez de meilleurs résultats en utilisant un peu d’acide salicylique dans votre produit exfoliant à la maison, mais régulièrement, et pendant plusieurs semaines.

Qui ne devrait pas exfolier?

Oui, l’exfoliation peut créer de véritables petits miracles. Attention cependant, tout le monde ne devrait pas exfolier.

A. Si votre peau est fragile ou fragilisée, vous ne devriez pas l’exfolier : l’exfoliation peut renforcer l’irritation déjà présente. Il faut donc faire attention et ne pas exfolier si :

  • votre score au test suivant est élevé (peau très sensible),
  • votre peau est irritée (coup de soleil, vent puissant, utilisation de produits trop agressifs, médicaments irritants, après une épilation, par exemple)
  • vous avez une pathologie cutanée telle que de l’acné rosacée, de l’eczéma, du psoriasis.

B. L’exfoliation n’est pas non plus pour vous si vous êtes sous Roaccutane (ou si vous l’étiez il y a moins d’un an) : votre peau ne produit plus assez de sébum pour se protéger.
C. Il faut également faire attention si la capacité de votre peau à se réparer est réduite : ce sera le cas par exemple de certains diabètes, de maladies auto-immunes, ou sous l’action de certaines médicaments (à base de cortisone, par exemple).
D. Attention enfin si vous êtes très sujet à l’herpès (autour de la bouche, par exemple) : l’herpès est un virus qui reste le plus souvent à l’état dormant au niveau des terminaisons nerveuses. Une exfoliation trop forte peut le réveiller et provoquer une poussée. C’est rare avec des produits maison, mais toujours possible. Si vous souffrez souvent d’herpès, soyez très progressif et modéré dans votre rythme d’exfoliation.
Cette liste n’est pas exhaustive, en cas de doute, demandez l’avis de votre médecin !

Deux grandes catégories d’exfoliants

On distingue deux catégories d’exfoliants : les exfoliants « mécaniques » et les exfoliants « chimiques ».
types exfoliants.001
Un exfoliant « mécanique » signifie simplement que l’on utilise un outil (une brosse de type Clarisonic, une éponge, un gant microfibre…) ou un composant (grains, poudre, pumice…) pour créer une abrasion. C’est la forme d’exfoliation la plus connue du grand public, à travers les très classiques gommages.
Un exfoliant « chimique » (chimique signifie simplement ici « qui se rapporte à la chimie »), agit en transformant la matière et non pas par intervention mécanique de l’homme. C’est très simple à comprendre : les cellules mortes sont attachées entre elles par une sorte de ciment, de « colle ». Les exfoliants chimiques agissent en dissolvant ce « ciment ». Ainsi, les cellules mortes sont libérées et peuvent alors se détacher de la surface de la peau naturellement.
Exemples d’exfoliants chimiques :

  • les exfoliants à base d’enzymes (enzymes extraites de papaye ou d’ananas, par exemple),
  • les acides de fruits (acide lactique, acide glycolique, jus de citron…), qui sont des AHAs
  • l’acide salicylique, (BHAs)
  • la vitamine A acide (rétinol, rétinoïdes)…

Quelles catégories d’exfoliants préférer?

Il n’existe pas en soi de « bonne » ou de « mauvaise » catégorie : simplement, les exfoliants mécaniques avec des grains sont abrasifs.
Il vaut mieux donc les éviter si la peau présente des boutons, car cela peut les excorier.
Idem si vos capillaires sont fragiles (si vous voyez de petites veines à la surface de la peau), car on a tendance à appuyer sur ce type d’exfoliant, et cela peut endommager ces petites veines.
En revanche, un exfoliant mécanique peut être très utile pour une peau très « costaud » ou pour la peau du corps, plus épaisse et donc moins fragile.

Comment commencer?

A. Il faut d’abord vous évaluer : êtes-vous un bon candidat pour l’exfoliation, si vous vous référez aux contre-indications évoquées plus haut ?
B. Ensuite, évaluez votre peau : comment est-elle en ce moment ? Est-elle fragile ou fragilisée ? Toute rougeur, signe d’irritation (démangeaisons…) ou déshydratation intense signifient certainement que vous devriez ajourner l’exfoliation.
C. Enfin, demandez-vous quel est le résultat que vous recherchez.
En effet, suivant le résultat recherché, certains exfoliants sont plus appropriés que d’autres.
Ainsi :

  • Les acides de fruits sont très recherchés pour leur action éclat et « anti-âge », et pour leur effet sur les taches taches pigmentaires.
  • L’acide salicylique convient souvent très bien aux peaux grasses à imperfections.
  • Certaines argiles peuvent avoir des propriétés exfoliantes (le rhassoul, par exemple) et absorbantes, très utiles contre les points noirs.

Il est donc intéressant de faire une liste de vos grandes priorités, et de choisir votre exfoliant en fonction de celles-ci.
Pour vous aider, nous avons établi un tableau décrivant les propriétés des exfoliants proposés en boutique beauté-pure. Il devrait pouvoir vous aider à choisir un exfoliant particulièrement efficace pour vous.
tableau-exfoliants-part1.001

tableau-exfoliants-part2.001

La bonne méthode :

Avant de commencer, gardez plusieurs considérations à garder en tête :
On agit progressivement…
La peau construit sa propre résistance face aux exfoliants. En clair, avec le temps, elle devient plus costaude.
Il faut alors utiliser votre exfoliant plus souvent (ou bien le garder plus longtemps, si c’est un exfoliant qui se rince, comme le jus de citron) pour continuer à avoir de bons résultats.
Par exemple, on peut commencer à utiliser un exfoliant un jour sur deux au début pour juger de l’effet. Puis, progressivement, on passe à 2 jours de suite, un jour de pause. Puis 3 jours de suite… Enfin, on essaie tous les jours…
Ensuite, on combine éventuellement…
Une fois la peau habituée à un usage quotidien, On peut alors envisager de cumuler plusieurs produits exfoliants pour en combiner les effets.
Imaginons que vous ayez une peau sujette aux imperfections, et qu’après avoir utilisé l’Exfoliant Enzymatique Purifiant DeNovo un soir sur deux, vous soyez parvenu sans problème à l’utiliser tous les soirs.
Vous devriez alors utiliser aussi le Sérum Purifiant de la même marque, qui contient aussi des exfoliants. L’action sera bien sûr renforcée, et c’est ainsi que vous aurez des résultats.
Bien sûr, là encore on agit progressivement : de nouveau, vous pouvez commencer utiliser le sérum un jour sur trois au début après l’exfoliant enzymatique pour juger de l’effet. On augmente progressivement, jusqu’à pouvoir utiliser le duo tous les jours…
dimanche.001

Plutôt le soir

Il n’y a pas de règle absolue en la matière, mais il est plus logique de s’exfolier le soir plutôt que le matin. C’est pendant le sommeil que la peau se répare, et cette pause réparatrice immédiate peut faire une différence.
On fait plutôt des cures…
Il est à mon avis judicieux de faire des « cures » d’exfoliation en hiver, jusqu’à l’obtention d’un résultat particulier, puis de diminuer avec les beaux jours.
La peau se renouvelant en moyenne par cycle de cellules de six semaines. On peut par exemple s’exfolier pendant 3 cycles, soit 18 semaines.
Il est idéal de commencer maintenant. Cela vous mènera jusqu’au printemps, où vous espacerez progressivement vos exfoliations. Puis, vous faites une pause en été…

Les règles d’or

Pour bien réussir votre programme d’exfoliation, gardez toujours en tête ces règles d’or :

  • La peau évolue toujours, en fonction du climat, de votre environnement, de vos émotions, etc. Si vous observez que votre peau semble plus fragile (par exemple, il fait froid, le chauffage au bureau a beaucoup asséché et sensibilisé votre peau…), faites une pause plutôt que d’exfolier cette peau plus fragile. Sur le long terme, cette pause n’amoindrira pas vos résultats, et vous vous éviterez des embêtements inutiles.
  • Pensez toujours à hydrater plus que d’habitude quand vous exfoliez. C’est important. Vous aurez certainement besoin d’une crème plus hydratante que d’habitude. Beaucoup de lecteurs apprécient beaucoup la Crème Karité de Joveda à cet effet, bien hydratante mais non comédogène. Une autre bonne option est d’adopter l’Huile purifiante Gressa Skin le matin. Elle est riche en pro-vitamine A, ce qui stimule le renouvellement cellulaire et renforcera votre programme.

Vous êtes prêt(e) ? Il me reste à vous souhaiter des résultats extraordinaires. Commencez votre programme d’exfoliation et persévérez, cela en vaut vraiment la peine !

À propos de l'auteur : Emanuelle Haudegond

Emanuelle Haudegond est la fondatrice de beaute-pure.com, un site dédié au bien-être féminin hormonal naturel et à la beauté de la peau. Spécialiste de la peau, diplômée de l'état de Californie, elle a longtemps travaillé auprès de dermatologues et de chirurgiens plasticiens avant de fonder sa propre clinique de soins esthétiques à Los Angeles. Elle a ainsi aidé des milliers de femmes de tous âges à retrouver santé de la peau et bien-être à chaque étape de la vie. Passionnée par la peau, guidée par des principes naturopathiques, elle donne au fil des articles de beaute-pure.com ses astuces pour une peau magnifique. Ancienne acnéïque, elle partage dans sa méthode "7 étapes vers une peau sans acné" sa philosophie d'un combat contre l'acné au naturel. Vous trouverez également dans son e-boutique une sélection de ses produits de soins préférés, adaptés aux peaux à problèmes, et des compléments alimentaires brevetés.

  • Eve dit :

    Re-bonjour
    Suite à mon message au sujet de l’exfoliant Denovo qui n’est plus en stock, j’ai fait une petite recherche et je suis tombée sur une recette « slow cosmetique » pour un exfoliant. Pouvez-vous me dire ce que vous en pensez ?
    1cs yaourth nature bio entier
    1cc jus citron bio
    Faire pauser 15 mn
    2 fois par semaine
    C’est le yaourth qui m’inquiète un peu…. comme les produits laitiers sont à bannir en cas d’acné, en mettre sur le visage peut-il être un problème ?
    Merci pour votre avis

  • La méthode !

    Vers une peau sans acné en 7 étapes

    Découvrez comment des milliers de lecteurs se sont délivrés de leur acné sans produits agressifs ni médicaments. Sûr, simple, et efficace

    Je m'inscris !
    Go to Top