Eczéma : 5 soins naturels pour s’en débarrasser

Souffrez-vous d'eczéma atopique ? La naturopathie offre une approche différente. Voici cinq conseils pour combattre l'eczéma de l'intérieur comme de l'extérieur.

Conseil N°1 : Aidez votre foie, il n'en peut plus

Le foie est important pour chacun d'entre nous. Mais lorsqu'on souffre d'eczéma, son rôle est essentiel. En effet, dans le cas de l'eczéma, le système immunitaire est sans cesse sollicité, à cause d'allergènes.

C'est le foie qui est en charge d'éliminer ces allergènes.

Il va "s'essouffler" très vite, et a donc besoin de soutien.

“Vous avez besoin d'un foie en bonne santé pour lutter contre l'eczéma.”


Concrètement, je fais quoi pour mon foie ?

Le foie fait partie des organes d'élimination. Cela signifie qu'il a pour tâche de vous aider à éliminer aussi bien les toxines (médicaments, pesticides, conservateurs, polluants...) que les produits de notre alimentation.

Le foie se portera toujours mieux si on cesse de l'engorger systématiquement. Donc la première action, c'est de veiller à ne pas le solliciter inutilement s'il est fatigué.

Préserver son foie, les réflexes de base

1.

On évite donc les médicaments s'ils ne sont pas indispensables.

2.

On adopte une alimentation simple, maison et bio au maximum. 

3.

On limite les polluants quand c'est possible. (Éliminez les produits d'entretien ménagers conventionnels par exemple.)

4.

On se relaxe, car le foie réagit également aux émotions...

5.

Et on traite un éventuel digestif, s'il existe. (J'y viens.)

Par ailleurs, l'ail, l'oignon, les choux de Bruxelles, les carottes, les artichauts et les substances amères (chicorée, pissenlit) sont bien connus pour aider le travail du foie. 

MSM pour cicatrices rouges

Pensez également au MSM. Cette forme de soufre encourage un bon travail du foie. 

Selon mon expérience, elle aide beaucoup en cas d'allergies variées, alimentaires ou environnementales. Le MSM est donc très utile par les personnes souffrant d'eczéma.


Conseil N°2 : veillez à vos apports en vitamine A et E

Dans le cas de l'eczéma, le foie a des besoins accrus en vitamine A et E.

En effet, quand les niveaux de vitamine A sont faibles, la peau sécrète trop de kératine. Elle devient alors sèche et raide - signes caractéristique de l'eczéma.

La vitamine E, elle, est considérée comme un antioxydant. Elle joue donc un rôle protecteur envers la vitamine A, dont elle renforce l'action.

Comment obtenir de la vitamine A 

Comme je l'évoquais dans cet article, manger des carottes ou autres d'autres légumes orangés ne suffit pas pour de bons apports en vitamine A.

Le bêta carotène demande une conversion pour être transformé en vitamine A. Cette conversion se fait rarement de manière satisfaisante.

Donc il faut plutôt penser aux aliments directement riches en vitamine A : oeufs, poissons gras, foie et abats..

Par ailleurs, l'Huile de foie de morue est la source la plus importante de vitamine A, avec 230,000 Unités internationales aux 100 grammes.

Elle peut donc trouver sa place dans le soin de l'eczéma.

Mais toutes les huiles de foie de morue ne se valent pas... La plupart sont très trafiquées. 

J'en parle dans la vidéo suivante :

Par ailleurs, vous ne devrez pas en abuser. Vous trouverez également mes conseils sur le dosage en vitamine A ici.

Et pour la vitamine E ?

De bonnes sources de vitamine E sont : la noisette, l'avocat, les graines de tournesol et les sardines.

On retrouve également de la vitamine E dans l'huile de foie de morue.


Conseil N°3 : Optimiser la digestion

Vaste sujet !

Pour l'eczéma, il est indispensable d'optimiser la digestion pour plusieurs raisons.

Assimilation des nutriments

D'une part, si vous le faites pas, vous n'assimilerez peut-être pas correctement les nutriments des aliments.

Vous pourriez ainsi privilégier dans l'assiette les aliments riches en vitamines A et E... mais ne pas en ressentir les bienfaits. Un beau gâchis, n'est-ce-pas ?

Les intolérances

D'autre part, si la paroi de votre intestin est poreuse, vous serez plus à risque d'intolérances alimentaires.

Or certaines études scientifiques établissent que l'eczéma pourrait être considéré comme une maladie auto-immune (1).

Ce qui est sûr, c'est que les intolérances (alimentaires comme environnementales) sont plus fréquentes chez les personnes souffrant d'eczéma (2). Ces personnes sont également plus sujettes à l’asthme, à la conjonctivite ou aux rhinites.

Par ailleurs, des chercheurs du CNRS et de l'Inserm ont établi une relation nette entre la composition du microbiote intestinal et le développement de l'eczéma (3).

“Vous avez donc tout intérêt à prendre votre digestion très au sérieux en cas d'eczéma.”


Concrètement, je fais quoi ?

L'insuffisance des sécrétions digestive, ainsi que la constipation et des proliférations bactériennes indésirables peuvent considérablement appauvrir le travail digestif. Cette situation favorisera les intolérances alimentaires.


Optimiser sa digestion, les réflexes de base

1.

On veillera donc en premier intention à manger dans le calme, à bien mastiquer, et on prendra éventuellement un peu de vinaigre de cidre bio dilué avant le repas pour stimuler les sécrétions digestives.

2.

On favorisera les aliments riches en fibres (entre autre les légumes, encore et toujours !) pour accélérer le transit.

3.

Les probiotiques peuvent souvent contribuer à l'équilibre de la flore intestinale, et leur efficacité a été prouvée dans le traitement de l'eczéma (4). Commencez progressivement, avec 5 milliards de souches, puis 10 milliards.

Mangez des aliments fermentés : choucroute, légumes lacto-fermentés. Ce sont de gros pourvoyeurs de probiotiques également.

ATTENTION : VOUS AVEZ DÉJÀ PRIS DES PROBIOTIQUES, ET VOTRE CONDITION S'EST AGGRAVÉ ?

C'est peut-être un signe de SIBO (prolifération bactérienne dans l'intestin-grêle). Je vous encourage alors à vous renseigner sur cette situation particulière ici.

Repérer les intolérances alimentaires

Dans un monde idéal, il suffirait :

  1. d'effectuer des tests,
  2. d'identifier ses intolérances
  3. et d'éviter les aliments incriminés...

Malheureusement, les tests d'intolérances sont de plus en plus critiqués. En plus d'être couteux, ils seraient souvent peu fiables...

C'est pourquoi les tests dits "d'exclusion" sont de plus en plus préférés.

Il s'agit d'éliminer un aliment suspect pendant plusieurs semaines, puis de le réintroduire plusieurs fois dans une journée. Si la personne présente une réaction, on estime qu'elle y est sûrement intolérante. 

Cependant il est préférable d'être guidé dans cette démarche.

Un bon naturopathe peut vous aider... N'hésitez pas à demander de l'aide !

Par ailleurs, les intolérances sont nombreuses quand on est exposé fréquemment au même aliment.

Pour votre santé, variez, variez, variez

Quelques intolérances alimentaires courantes...

- les arachides
- les noix et les graines : Brésil, Grenoble, pistaches, amandes, etc.
- le lait (de vache, de chèvre et de jument)
- le blé
- le blanc d'oeuf
- les poissons, les crustacés et les mollusques
- le chocolat
- le soja


Conseil N°4 : Combattre l'inflammation, et booster l'immunité

Les personnes souffrant d'eczéma tendent à avoir des niveaux plus élevés d'inflammation. Un déséquilibre entre omega 3 et omega 6 peut contribuer à la situation. Pour réduire l'inflammation, commencez par manger plus de poissons gras, riches en omega 3.

Par ailleurs, il est important d'éliminer les aliments les plus inflammatoires : le sucre, le gluten et les produits laitiers en font définitivement partie.

lait acné

Enfin, le système immunitaire en cas d'eczéma est souvent exacerbé. Les mastocytes (cellules qui ont un rôle spécifique de défense immunitaire) ont tendance à créer des montants d'histamine plus élevés. Ce niveau d'histamine peut occasionner des démangeaisons intenses.

Les extraits d'ortie, ainsi que la quercétine, sont des stabilisants pour les mastocytes. Une simple infusion d'ortie est un excellent remède anti-inflammatoire ! 

Le zinc est également particulièrement indiqué.


Conseil N°5 : préférez les ingrédients naturels les plus simples possibles !

En cas de crises, la vaporisation d'eau thermale de la Roche-Posay (bouteille blanche, en pharmacie) peut généralement soulager. La présence naturelle de sélénium dans cette eau thermale contribue par ailleurs à la réparation cellulaire. Elle aidera donc la peau à se réparer.

Un peu d'argile blanche sur la zone saura généralement calmer les rougeurs.

Evitez toute crème hydratante contenant des agents irritants : parfum, lanoline...

L'aloe vera de qualité supérieure favorisera la cicatrisation.

Le beurre de karité bio, non blanchi, non désodorisé est une excellente ressource. Faites chauffer une noisette de beurre de karité entre les mains pour l'assouplir avant d'appliquer.

Pensez enfin au baume de Copaïba.

Le baume de Copaïba est utilisé depuis des millénaires par les tribus d’Amazonie pour soigner leurs problèmes de peau et pour favoriser la cicatrisation.

Il a de profondes vertus antibactériennes, anti-microbiennes et anti-fongiques ce qui lui permet d'endiguer durablement la propagation du prurit.

Il est riche en :

  • acide oléique-linoléique qui participe au renouvellement et à la cicatrisation cellulaire.
  • en insaponifiables (pour la régénération et la réhydratation de l'épiderm).

Attention le baume de Copaïba ne s'emploie pas pur !

Plus de détails sur le baume de copaïba ici


Références de l'article :


Resources mentionnées :

OPTI-MSM


La qualité de MSM la plus pure et concentrée au monde.
L'ami naturel de votre peau, de vos ongles et de vos cheveux.
Le MSM est un nutriment naturel, composé de soufre biodisponible. Le soufre est un élément présent dans tous les organismes vivants. Il appartient à la même famille chimique que l’oxygène.

HUILE FOIE MORUE


L'Huile de Foie de morue Extra-vierge Rosita est fabriquée en petite quantité à partir de morue sauvage (Gadus morhua) péchée de manière responsable dans les eaux pures du large de la Norvège (dans la région de Dønna).
Un processus artisanale de pression à froid permet d'extraire cette huile et d'en préserver les nutriments.

COPAÏBA


Le baume de Copaïba est différent des autres onguents destinés à ce type d'affections cutanées, qui se contentent généralement d'hydrater la zone pour la calmer.

La baume de Copaïba, lui, agit au cœur même du problème. Il a de profondes vertus antibactériennes, anti-microbiennes et anti-fongiques.

A propos Emanuelle Haudegond

Emanuelle Haudegond est la fondatrice de beaute-pure.com, un site dédié au bien-être féminin hormonal naturel et à la beauté de la peau. Spécialiste de la peau, diplômée de l'état de Californie, elle a longtemps travaillé auprès de dermatologues et de chirurgiens plasticiens avant de fonder sa propre clinique de soins esthétiques à Los Angeles. Elle a ainsi aidé des milliers de femmes de tous âges à retrouver santé de la peau et bien-être à chaque étape de la vie. Passionnée par la peau, guidée par des principes naturopathiques, elle partage au fil des articles de beaute-pure.com sa philosophie et ses astuces pour une peau magnifique et une vie de femme au naturel. Vous trouverez également dans son e-boutique, beaute-pure-boutique.com, une sélection de ses produits de beauté préférés, adaptés aux peaux à problèmes, et des compléments alimentaires brevetés.

, , , ,

  • Stéphanie dit :

    Bonjour Emmanuelle,

    Comment peut-on se pourvoir en oméga 3 quand on a le poisson en horreur? Est-ce que les huiles végétales peuvent remplacer?
    Par ailleurs, peut-on être intolérant à des aliments, même si les tests sont négatifs, même si on n’a jamais eu de problème digestif, même si on n’a pas d’eczéma depuis tout petit?

    Super article en tout cas, très instructif.

  • Lulu dit :

    Bonjour Emanuelle, merci pour cet article intéressant et bien construit. Sujette à l’eczéma, psoriasis, dermatite, ce genre de sujet m’intéresse toujours particulièrement.

    L’ordre des chapitres présentés dans cet article forment-ils un ordre de priorité d’actions à entreprendre pour contrer le problème ?

    • Oui, Lulu, de préférence. Je préconise de commencer par le fois d’abord, parce que c’est ce qui soulagera l’état général de la personne en premier – et empêchera que la surcharge en toxines ne cause des soucis supplémentaires. Mais l’origine, c’est vraiment digestif, donc c’est ce qu’il faut cibler tout de suite après.

  • >