antibiotiques donnent de l'acné

Et si certains antibiotiques vous DONNAIENT de l’acné ?

C’est tellement commun, que je ne connais pas une seule personne avec un problème d’acné qui ne soit pas passée par là !

La prise d’antibiotiques par voie orale est LE passage obligé quand on a de l’acné, non ?

C’est la solution préconisée dans 90% des cas… et parfois, pour des cycles extrêmement longs (trois mois !).

Et pourtant, la prise d’antibiotiques par voie orale n’est PAS anecdotique quand on a de l’acné. Elle peut même être une très mauvaise idée…

Voilà pourquoi : les antibiotiques peuvent être sacrément nocifs pour votre flore intestinale. Les antibiotiques sont des assassins qui tuent aveuglément : leur but, c’est de venir à bout des bactéries, quelles qu’elles soient.  Malheureusement, ils ne font pas de distinction entre BONNES et MAUVAISES bactéries. Ils tuent tout sur leur passage, comme Attila.

Or cette politique de l’herbe coupée, au niveau de nos intestins, cela peut occasionner de nombreux problèmes. Car l’équilibre entre bonnes et mauvaises bactéries, c’est vital pour la peau et pour votre santé. Certains thérapeutes estiment que 80% de notre immunité DÉPEND de notre flore intestinale ! Et c’est vital pour l’acné, car l’acné dépend en grande partie de la qualité de votre flore intestinale.

Comment ça marche

En temps normal, une fois absorbés, nos aliments arrivent dans nos intestins. Là, il va y avoir une sorte de « tri » :

  • D’un coté de grosses molécules, que nous allons évacuer… pas besoin de vous faire un dessin…
  • De l’autre, de petites molécules, les nutriments, qui passent dans notre sang par la paroi intestinale qui est perméable. Elles nous apportent ce dont nous avons besoin : les vitamines, les minéraux, etc…

Ce qui se passe quand la flore intestinale n’est pas au « TOP » :

La flore intestinale, c’est toujours une combinaison de bonnes et de mauvaises bactéries. Simplement, pour que tout fonctionne correctement, il faut que les « mauvaises » soient peu nombreuses, et les « bonnes » bien présentes. Malheureusement, dès que l’équilibre est rompu, c’est un peu comme un western : les « mauvaises » ont tendance à être plus fortes que les bonnes.
Et là, le scénario devient franchement mauvais.
  • Premièrement, les mauvaises bactéries ont tendance à « manger » pour vous les aliments en cours de digestion. Vous n’avez plus dès lors les nutriments dont vous avez besoin, et vous pouvez souffrir de carences.
  • Surtout, les « mauvaises » bactéries irritent les parois de vos intestins. Or, ces parois de l’intestin sont une sorte de filtre très important pour l’organisme. Elles sont capables de déterminer ce qui est bon pour nous, ou pas. Pensez à un « videur » à l’entrée d’une discothèque, qui fait le tri entre les clients. En temps normal, elles vont seulement laisser passer les petites molécules dans le sang. Mais ici, sous le coup de l’irritation, ces parois deviennent de vraies passoires. Elles laissent passer dans le sang de grosses molécules, celles qui devraient normalement être évacuées.
Ces grosses molécules sont alors reconnues par le corps comme des envahisseurs. Elles n’ont rien à faire dans le sang, et le corps le sait.
Selon votre « carte génétique », votre organisme va réagir de manière diverse . C’est la porte ouverte pour :
  • des allergies
  • de l’eczéma
  • une inflammation généralisée
  • de l’acné !
De plus, quand la situation se pérennise, les « mauvaises » bactéries peuvent « migrer » ailleurs que dans vos intestins. C’est ainsi que vous pouvez hériter de mycoses vaginales, de champignons divers, etc…

Quand la flore intestinale est-elle perturbée ?

Beaucoup de facteurs interviennent qui peuvent perturber la flore intestinale : le stress, certains aliments, la pilule contraceptive… Mais de très loin, les antibiotiques sont la raison la plus courante. En détruisant les « bonnes » bactéries, les antibiotiques donnent la voie libre aux mauvaises bactéries, qui prolifèrent très vite !

Que faut-il faire ?

Dans un premier temps, éviter les antibiotiques, s’ils ne sont pas complètement nécessaires. Si vous envisagez d’en prendre pour l’acné, prenez-bien en compte le fait suivant : les antibiotiques ne sont utiles que pour « désinfecter » les boutons. Ils n’ont aucune action préventive. Aussi, si à l’arrêt des médicaments vous n’avez pas trouvé une solution à la raison profonde de votre acné, il est probable que l’acné reviendra. De plus, avec une flore intestinale perturbée, votre combat sera plus long et difficile à mener.

Je prends des antibiotiques en ce moment, je fais quoi ?

Il ne faut jamais arrêter un traitement médical sans l’avis du médecin. De plus, il est toujours déconseillé d’interrompre avant l’heure un traitement par antibiotique. Mon conseil serait dès à présent de commencer en parallèle à suivre nos conseils pour la flore intestinale. Leur efficacité pendant le traitement est certainement plus limitée qu’en temps normal, mais pas de panique ! À l’arrêt du traitement, vous en aurez tous les bénéfices. Et plus tôt vous aurez commencé, mieux c’est !

Mais pour rééquilibrer ma flore intestinale, je prends un complément probiotique et je mange des yaourts, non ?

Et bien, pas tout à fait… Comme souvent, il y a beaucoup d’intérêts financiers pour nous faire croire que nous avons besoin de ces choses. Pour les compléments, des études remettent beaucoup en question l’efficacité de certains. Les « souches » des probiotiques seraient très fragiles et certains conditionnements des gélules seraient meilleurs que d’autres. Quant aux yaourts, la plupart sont faits à partir de lait pasteurisé, qui est un aliment mort, sans grand intérêt nutritionnel. De plus, il y a les inconvénients des produits laitiers pour l’acné. Ils contiennent des hormones de croissance qui sont une sorte de « fuel » pour l’acné. Enfin, le montant de probiotiques générés dans un yaourt est bénin, en tout cas insuffisant pour rééquilibrer votre flore intestinale.

Alors vers quoi faut-il se tourner ?

Rétablir sa flore intestinale est une entreprise à long terme mais qui en vaut vraiment la peine. Il faut :
  • réintroduire de bonnes bactéries
  •  fuir ce qui « nourrit » les mauvaises.

Rien de très compliqué, cela peut être établi en 7 étapes. Je vous les explique dans le prochain article, vous verrez, c’est très simple !

Vous aimerez certainement aussi :

 

 

 

A propos Emanuelle Haudegond

Emanuelle Haudegond est la fondatrice de beaute-pure. Elle est l'auteur de la méthode gratuite "Vers une Peau sans Acné en 7 étapes" et de la méthode avancée "Méthode Peau-Zéro-Défaut", pour les peaux à problèmes. Diplômée de l'état de Californie, elle a longtemps travaillé auprès de dermatologues et de chirurgiens plasticiens avant de fonder sa propre clinique de soins esthétiques à Los Angeles. Passionnée par la peau, guidée par des principes naturopathiques, elle partage au fil des articles sa philosophie et ses astuces pour une peau magnifique. Vous trouverez également dans sa boutique naturelle une sélection de ses produits préférés.

,

40 Responses to Et si certains antibiotiques vous DONNAIENT de l’acné ?

  1. Jessica 28 Oct, 2015 à 9:09 #

    Bonjour,

    Vous avez entièrement raison. Si seulement j’avais pu vous lire avant ! Le soucis, c’est que lorsque l’on a de l’acné et que l’on désespère et que les dermatos vous tendent les antibios comme solution miracle à votre problème de peau, on saute dessus en ne pensant qu’à la magnifique peau que l’on aura après et tout le bien-être qui l’accompagnera. C’est ce qui m’est arrivée. J’en veux aux dermatos de ne pas prévenir les gens sur les dangers des antibiotiques. Pour ma part, cela a complètement ruiné ma flore intestinale, et ma santé en générale. Et bien évidemment, mon acné (modérée) est toujours là !! J’ai actuellement plein de problèmes de santé à cause de ça, que je n’aurai sans doute pas eu sans avoir pris à plusieurs reprises des antibiotiques pour traiter mon acné. Je déconseille donc fortement les antibiotiques qui ne sont efficaces qu’au début !!!

  2. Amandine 10 Mar, 2015 à 5:46 #

    Bonjour,
    j’ai recours à vos conseils car je suis réellement perdue.

    Suite à une rencontre avec une homéopathe, j’ai arrêté de consommer du blé et des produits laitiers, j’ai commencé à suivre un traitement homéopathique constitué de probiotiques et de ferments lactiques. J’ai vu une amélioration réelle de ma peau, mais des boutons persistent évidemment. Je dois retourner la voir d’ici deux mois pour aborder la partie hormonale du traitement cette fois.

    J’ai en parallèle été voir une dermatologue qui m’a quant à elle prescrit des antibiotiques et des crèmes à base de peroxyde de benzoyle après avoir qualifié mon acné de  » sévère « . Nous n’avons pas abordé le côté hormonal plus que ça, selon elle cependant les antibiotiques sont obligatoires dans mon cas. D’autre part, elle a complètement nié une quelconque influence de l’alimentation sur l’acné.

    Je ne sais absolument plus à quoi me fier, j’ai peur que l’association probiotique/antibiotique soit totalement contre productive bien que la dermato m’ai affirmé le contraire. Quant au peroxyde de benzoyle, est-ce réellement une bonne idée sachant que ma peau a réagi assez violemment simplement face au miel de manuka ?

    Je vous remercie d’avance de l’éclairage que vous pouvez m’apporter.

    • Elsa Kreiss 11 Mar, 2015 à 9:09 #

      Bonjour Amandine,

      Sous antibiotiques, prendre des probiotiques est une bonne idée. Peroxyde de benzoyle : seule votre dermatologue, qui voit votre peau, peut juger s’il est adapté à celle-ci. Alimentation : vous avez vous-même observé une amélioration de votre peau après avoir modifié votre régime, faites-vous confiance.

  3. Amandine 06 Déc, 2012 à 10:35 #

    Bonjour Emmanuelle,
    A 30 ans, même si j’ai adopté votre méthode depuis mai dernier, j’ai eu en octobre une énorme poussée d’acné de type 4 sur les joues et le cou (comme je n’en avais jamais eu auparavant) et donc dû me résoudre à prendre un antibiotique. Je voulais savoir si on pouvait combiner une prise d’antibiotique en même temps que le MSM.
    Merci d’avance pour vos précieux conseils.

    • Emanuelle 08 Déc, 2012 à 10:34 #

      À priori oui, Amandine. Il n’y a pas à ce jour d’interaction connue entre le MSM et un médicament.

  4. moun71 06 Août, 2012 à 7:13 #

    Bonjour,

    Pourrais-tu me dire si la composition de cette crème est correcte SVP:

    aqua, propylene glycol, PEG-33 castor oil, PEG-6 caprylic/capric glycerides, triethanolamine, carbomer, fucus vesiculosus, propolis cera, hedera helix extract, nasturtium officinalis extract, eruca sativa extract, benzyl alcohol, methylchloroisothiazolinone, methylisothiazolinone, lavandula angustifolia, rosmarinus officinalis, citrus limonum, mentha arvensis, limonene, citral, linalool, geraniol.

    Merci de ta réponse.

    • Emanuelle 08 Août, 2012 à 1:39 #

      Tout dépend de ce qu’on appelle « correct ». Elle n’est pas précisément comédogène, mais elle est riche en ingrédients pétrochimiques.
      Il est toujours plus sage de favoriser des compositions plus naturelles, car certains de ces ingrédients peuvent avoir à terme une incidence sur notre équilibre hormonal…

  5. Lola 18 Juil, 2012 à 2:10 #

    Bonjour Emanuelle,

    J’ai depuis plusieurs années déjà des problèmes de ballonnements, de flatulences, quelques fois diarrhées après et même avant chaque repas, pensez vous que cela peut être du à un mauvais état de ma flore intestinale ?

    En ce moment je prends l’antibiotique « égéry » pour mon acné mais ce n’est pas le premier antibiotique que je prends.

    D’autre part, je voulais savoir à quoi servait l’eau thermale, est ce qu’elle aide la peau à lutter contre le calcaire, le chlore de l’eau du robinet ?

    • Emanuelle 18 Juil, 2012 à 6:23 #

      Ce sont des signes qui peuvent indiquer ce type de problèmes mais également une faiblesse du foie, difficile à dire.
      S’il n’y a pas eu de consultation médicale, c’est déjà une bonne idée d’en parler à votre médecin, certaines analyses peuvent être utiles.
      Oui, l’eau thermale en externe est là pour contrecarrer les méfaits de l’eau du robinet. De plus, certaines eaux, comme celle de la Roche-Posay, ont des vertus supplémentaires (apaisantes par exemple)

  6. Virginie 06 Juil, 2012 à 1:11 #

    bonjour Emmanuelle,

    Cela fait 1 mois que j’ai découvert votre site et que je mets en pratique vos conseils. Mon acné est localisé principalement sur la joue gauche, je commence à voir des résultats boutons moins rouges moins gros, je pense être sur labonne voie. Ce qui m inquiète un peu c’est que maintenant j’ ai de tout petits boutons qui apparaissent, il ne sont pas rouges ils ne font pas mal. Je ne sais pas comment l expliquer, je me demandais si cela pouvait venir du peeling au citron… À savoir qu au test de sensibilité je suis sensible à très sensible. sur ma peau j utilise l huile de jojoba le miel de manuka, l eau de LP et le maquillage Lily Lolo je suis fan !!! comment j’ai pu faire sans avant !!
    Merci d’avance pour votre réponse

    • Emanuelle 09 Juil, 2012 à 10:45 #

      Bonjour Virginie,

      Pur une peau hypersensible, mon conseil serait d’espacer les peelings citron.
      Les petits boutons sont certainement un effet de purge transitoire, il vaut mieux alors y aller très doucement, cela permet de mieux supporter…

  7. bee 05 Juil, 2012 à 9:08 #

    Bonjour Emanuelle,

    j’ai testé pendant quelques temps l’huile de tamanu et le miel de manuka, en insistant surtout sur la zone du menton. J’aimais bien ces produits mais il se trouve que ma peau a pris une coloration légèrement « jaune » à cet endroit, même en ayant arrêté depuis un bon mois. Se peut il vraiment que l’huile de tamanu ou le miel soit en cause ?

    • Emanuelle 05 Juil, 2012 à 9:17 #

      Bonjour Amélie,
      Non, je ne vois pas vraiment d’explication logique…
      Une coloration jaune peut éventuellement s’expliquer avec un début d’hyperpigmentation,
      mais il faut pour cela que la personne est une peau foncée génétiquement,
      et qu’elle est crée une inflammation en frottant par exemple… Mais là, il n’y avait pas de frottements, n’est-ce pas ?

  8. emmasolena 03 Juil, 2012 à 11:59 #

    Bonjour Emanuelle,
    Je voulais simplement vous remercier car grâce à votre site, mon acné est maintenant ‘sous contrôle’! J’ai juste encore un problème concernant l’exfoliation car le peeling citron brûle ma peau, y aurait-il un autre moyen? Merci encore, et quelle découverte ce maquillage Lily lolo! Tellement joli et je sens une telle différence sur ma peau 🙂

    • Emanuelle 04 Juil, 2012 à 11:36 #

      Bonjour Emma,

      Contente pour le « contrôle » !
      Si le citron est un peu « trop » pour votre peau sensible,
      Vous pouvez tout simplement utiliser le rhassoul pour vous nettoyer,
      au moins un jour sur deux.
      Il constitue une exfoliation légère mais très bien tolérée.

  9. séverine 03 Juil, 2012 à 9:04 #

    Bonjour emanuelle,

    et tout d’abord un grand merci a tout ce que vous faites! j’ai appris bien plus avec vous qu’en 14 ans d’acné!

    J’ai donc 30 ans et à 16 ans suite a une mauvaise pilule (adepal) j’ai eu énormément de boutons.
    Depuis ça va, ça viens… J’ai fait 2 cure de roaccutane et a chaque fois cela s’est révélé très efficace (bien que très douloureux l’année dernière au niveau des articulations). La fin de ma dernière cure date d’il y a 1 an et depuis 4 mois je suis a nouveau défigurée! J’avais arrêté ma pilule cet hiver et m’étais offert le « super maquillage » bare minéral qui a fini a la poubelle le jour où je vous ai découverte…

    Aujourd’hui j’ai qques boutons parsemés mais surtout des plaques de kystes inflammatoires au niveau du menton (votre article sur l’emplacement des boutons confirme bien que je viens de me séparer douloureusement.. ça ma bluffé!)

    Je viens de finir 3 mois de panthothen et honnêtement ça n’a fait qu’empirer avec ce produit! (en plus ils refusent de me rembourser alors que c’est leur engagement de départ…bref)
    Ce que je ne comprends pas c’est que Aucun de mes boutons ne guéris vraiment ; ils se réinfecte non stop! Et bizarrement je n’ai pas vraiment la peau grasse…Cela fait 2 mois maintenant que je suis votre programme le mieux que je peux :

    Plus de lait de vache et presque plus de sucreries ni charcuterie ;

    Routine soin (j’ai dévalisé votre boutique!!!) jojoba, rassoul ou base lavante neutre, citron tous les soirs, Eau de RP ; miel de manuka + HE de manuka 4 voir 5 soirs par semaine ; un masque par semaine d’argile jaune.
    Matin crème solaire jooves + maquillage camouflage lily lol que j’adore!!!! soir crème anti-acné jooves et lait jovees (super agréable!!!) là ou j’ai la peau saine (joues, nez et milieu du front).
    Malheureusement le gel nettoyant au tea tree de la gamme reste introuvable pour le moment…

    Le yoga (presque) tous les jours depuis 15 jours ; et j’ai repris plus sérieusement 2 fois 1h de sport / semaine.

    Je prends régulièrement de la barbdane et de la pensée sauvage et du msm depuis 10 jours.

    Et je reprends (tant pis) la pilule depuis 1 mois ; mon doc me fait essayer « belara ».

    J’ai même craqué et acheté (donnez moi votre avis svp) un appareil « lumie clear » qui envoie des lumières de leds bleus et rouges pour tuer les bactéries et favoriser l’inflammation ; apparemment c’est commercialisé depuis longtemps aux usa et on peux obtenir de bon résultats si on est pas pressé…(il faut juste faire attention a ne pas projeter la lumière dans les yeux) J’en fait 30 min par jour.

    Je ne sais plus quoi faire!!! je ne me supporte plus ainsi, je consacre un temps et un argent incroyable a mon acné et malgré ça tout stagne depuis plusieurs mois maintenant. Cet acné me gâche la vie, je me repli vraiment sur moi! si je pouvais rester a travailler chez moi pour éviter les regards je le ferai! j’ai honte!!! On m’a offert un bon pour de la thalasso et je n’y suis même pas allée….ma sœur se marie dans un mois et si je pouvais ne pas la vexer, je crois que je n’irai pas.

    Je suis vraiment désolé de vous prendre du temps (déjà de lire mon roman) mais avez vous svp encore un conseil a me donner? je suis désemparée.
    Merci dix millions de fois d’avance.

    • Emanuelle 04 Juil, 2012 à 11:21 #

      Oui, Séverine, j’ai un conseil à donner : même si cela vous coûte, ne vous enfermez pas à cause de votre acné.
      Il est 100% clair pour moi (et il y a des études scientifiques qui l’ont prouvé) qu’un moral à zéro réduit l’immunité.
      Donc il faut coûte que coûte sortir, voir des gens, échanger.
      Et puis, pensez-y : vous n’êtes pas votre acné !
      La beauté interne ressort toujours.
      Elle est ressentie par les gens,
      et elle va les aider.
      Ne privez pas les autres de votre lumière,
      qui n’a rien à voir avec l’acné…
      Et puis, à ce mariage, vous allez peut-être faire de fabuleuses rencontres…
      Pour les LED, oui, elles peuvent assainir. Je n’ai d’expérience qu’avec celles des dermatologues,
      mais je pense que certains appareils maison sont OK, coté intensité, que les résultats sont assez similaires.
      Malheureusement, cet effet ne dure que tant qu’on les utilise.
      Séverine, les efforts que vous avez faits, coté alimentation, sport, etc. ne peuvent qu’être bénéfiques.
      Ils n’ont peut-être pas donné les résultats escomptés pour l’instant,
      mais ils établissent une fondation solide.
      Il est probable qu’il faudra ajuster votre stratégie,
      et je pense que la méthode vous aidera pour ça.
      Mais en attendant, ce que vous faites en ce moment
      est de toute façon là où il faut commencer.

      Alors je vous engage vraiment à continuer,
      car plus longtemps vous aurez engagé cette démarche,
      plus rapidement vous pourez personnaliser par la suite.
      Et puis du yoga tous les jours, vous ne pouvez pas vous tromper non plus avec ça.
      Les bénéfices du yoga sont tellement multiples,
      tant d’un point de vue psychisme que physique,
      tout cela va vraiment dans la bonne direction.
      Séverine, c’est un peu comme quand on fait un régime,
      et on qu’on arrive à un plateau :
      on manque de motivation,
      mais il faut continuer.
      Je vous engage donc à faire de cet été
      une merveilleuse saison où vous travaillez
      à être la plus saine possible,
      en mangeant les aliments les plus nutritifs
      en continuant le sport (éliminez, c’est très important si les hormones sont en cause)
      et en progressant en yoga,
      tout en n’oubliant pas le rire et les amis.
      Et on se retrouve avec la méthode, d’accord ?

      • séverine 04 Juil, 2012 à 12:49 #

        Merci beaucoup pour votre message très bienveillant et vos encouragements, ça m’a ouvert les yeux… je vais tâcher de suivre tous vos conseils et surtout de sortir beaucoup plus.
        Promis j’irai au mariage ; de toute façon j’ai une bien trop jolie robe pour la laisser au placard 😉
        Merci encore pour tout et je vous souhaite tout le meilleur possible!

        • Alexandra 17 Juil, 2014 à 9:29 #

          Bonsoir,
          Je viens de tomber sur votre message et il m’a beaucoup touché. Je voulais savoir si votre acné s’était amélioré grâce à tous vos efforts?
          J’ai acheté le lumie-clear il y a 3 semaines et je l’utilise tous les jours, tout en étant consciente que ça n’est pas un traitement de fond mais moi aussi, j’avais envie de tout mettre de mon côté…
          C’est vraiment un combat qu’il ne faut pas lâcher si on veut un jour s’en sortir de manière durable.
          Merci à ce site qui est une mine de conseils à la fois clairs, positifs et sérieux.

  10. Claire 03 Juil, 2012 à 7:44 #

    Bonjour,

    Alors qu’en est-il du roaccutane ? Certes, il provoque une poussée d’acné le premier mois mais après tous les boutons disparaissent définitivement…

    • Emanuelle 03 Juil, 2012 à 7:29 #

      Bonsoir Claire,

      Roaccutane n’est pas un antibiotique, c’est un autre type de médicaments.
      Il est loin de régler le problème définitivement pour tout le monde :
      on estime son taux de rechute à environ 20%…

      • Claire 04 Juil, 2012 à 7:05 #

        Mon dermato m’a dit que c’est un antibiotique de la famille des rétinoïdes… mais je suis sceptique parce que c’est un dérivé de la vitamine A tout de même ! Je vais le prendre mi-juillet en fait et justement j’ai peur de faire partie des 20% …

        • Emanuelle 04 Juil, 2012 à 11:33 #

          Oui, et il faut faire attention avec le soleil sous roaccutane, c’est vraiment important, on peut bruler…

  11. Caroline 03 Juil, 2012 à 6:39 #

    Bonjour,

    a l’epoque ou j’ai suivi un traitement par antibio, ma dermatologue m’avait precise que les doses sont bien plus faibles que pour traiter une maladie, assez faible pour ne pas engendrer de risque de laisser les bacteries developper une resistance a l’antibio. Je ne sais pas ce que vaut sa parole sur les effets secondaires (notamment pour la flore intestinale ou meme celle de la peau, car il y en a forcement), mais je veux quand meme bien croire qu’on ne prescrit pas les memes doses pour l’acne que pour une otite.

    Sinon je ne savais ou ecrire ca, donc je le mets ici :
    ayant une peau qui « marque », dont les cicatrices d’acne mettent plus d’un an a disparaitre, il y a environ 3 mois j’ai recu ma commande de produits Jovees anti-tache (la creme de jour et la creme de nuit) pour accelerer l’attenuation de mes cicatrices. Je n’ai pas trouve ces cremes hydratantes, meme en ajoutant de l’aloe vera (je me suis dit que ce n’etait pas grave, qu’elles traitent autre chose et qu’au pire j’alternerais avec mon ancienne creme) et en une semaine mon visage s’est couvert de petits boutons, meme dans des zones habituellement sans probleme.
    2 mois apres j’ai renouvele l’experience, meme constat, au moins une de ces deux cremes me file de l’acne (je soupconne l’huile d’amande contenue dans la creme de nuit), je n’ai pour le moment pas le courage de les essayer separement.
    Au final, j’ai bien plus de cicatrices qu’avant, et j’ai peur d’essayer les cremes solaires Jovees (« naturel » ne veut pas dire « anodin », et les formules de leurs produits sont complexes et utilisent des ingredients assez actifs).
    La bonne nouvelle, c’est que j’ai, entre les 2 essais, entame une cure de MSM couplee au demaquillage-massage regulier a l’huile de jojoba + tamanu, et effectivement c’est tres efficace pour accelerer la cicatrisation et la disparition des cicatrices. Je vous suis tres reconnaissante d’avoir parle du MSM, qui de plus est le complement anti-acne le moins cher que j’ai essaye a ce jour, je suis moins stressee a l’idee d’avoir des boutons car je sais que les marques qu’ils laisseront disparaitront vite.

    Merci pour votre blog et vos recherches, bonne continuation

    • Emanuelle 03 Juil, 2012 à 5:55 #

      Bonjour Caroline,

      Désolée pour cette expérience, qui illustre à quel point chaque peau est différente…
      Oui, il est possible que l’huile d’amande douce de la crème de nuit ait été mal tolérée.
      Caroline, avez-vous essayé le peeling citron ?
      Avoir une exfoliation soutenue atténue sensiblement ce type de réaction.
      De plus cela peut être une meilleure alternative pour vous,
      car le citron est à la fois un exfoliant et un éclaircissant.
      Mon conseil serait de l’envisager (peut-être à la rentrée, car il ne fait pas bon ménage avec le soleil)
      en solo au début, et peut-être avec la crème clarifiante au bout de quelques semaines…
      Si vous le voulez, nous en reparlerons alors, d’accord ?

  12. Emma 02 Juil, 2012 à 9:25 #

    Bonjour Emanuelle,

    Je suis votre site avec intérêt depuis 3 mois et mets en application tous vos précieux conseils, qui je l’espère un jour me débarrasseront de mes boutons !

    Cependant, rien n’y fait. Voici globalement mon « parcours acnéique ».
    Les premiers boutons sont apparus à la puberté, mais j’ai vraiment bourgeonné au lycée. Aucun traitement n’a fonctionné : il n’y a que la pilule qui m’ait donné la peau lisse (j’ai eu beaucoup de boutons au début plus rien si ce n’est un ou deux avant les règles) ! Mais je savais qu’une fois que je l’arrêterais, les boutons reviendraient.
    Et ça n’a pas râté : j’ai arrêté la pilule fin novembre 2011 pour concevoir un bébé. Mais mes cycles étant très irréguliers et longs, les mois ont passé sans que je ne puisse concevoir, et chaque mois j’avais davantage de boutons.
    En mai, j’ai découvert votre site : j’ai petit à petit mis en place tous vos précieux conseils.

    Mais voilà, rien n’y fait : les jours passent et me défigurent littéralement. J’ai des kystes énormes partout (d’abord ils ont proliféré uniquement du côté droit à mi-chemin entre le menton et l’oreille, et à mi-chemin entre le coin de mon œil et celui de ma mâchoire, les kystes les uns à coté des autres voire par-dessus les autres, certains même dans le cou ; ensuite ils se sont aussi développés sur toute la partie gauche de mon front, et un peu la droite ; et à présent ils sont aussi très présents à gauche de mon menton)…

    Si j’arrive à les camoufler tant bien que mal avec le maquillage Lily Lolo, il n’y a guère que la couleur qui soit estompée : le volume lui reste bien présent, et la moindre lumière même lointaine les met tous en relief.

    J’arrive à un état psychologique très fragilisé, et le regard des gens (que je n’imagine pas ; exemple : une collègue qui va venir me parler de près >> ses yeux vont irrésistiblement et hypnotiquement lorgner vers mes fichus « furoncles ») ne fait rien pour arranger mon état.

    Je ne mange plus de laitages, quasiment plus de protéines animales, plus de sucres et quasiment plus de graisses, je mange beaucoup bio, de céréales complètes, de fruits et de crudités (et de la salade à tous les repas dans la mesure du possible). Je bois des tisanes détox et drainantes toute la journée, du citron aussi, et de l’aloé véra le matin.

    Côté externe, j’utilise l’huile de jojoba, le rhassoul, le miel de manuka, et parfois des huiles essentielles (en faible dose car cela me brûle littéralement la peau) ; j’utilise aussi le gel d’aloé vera. Je n’utilise plus aucun produit contenant du savon, même pour mes mains.

    La liste est encore longue… Je fais tout ce qu’il faut, et ma seule récompense est de ne voir aucun bouton partir et toujours plus arriver…

    Devant mon désarroi, mon médecin m’a prescrit un antibiotique oral (oui, c’est uniquement maintenant qu’on comprend le rapport entre mon commentaire et le sujet ^^) assorti d’un traitement local (Eryacné, dont je limite l’effet « lance-flamme » avec le miel de manuka) et d’une cure de Rubozinc. Cela fait 2 semaines que je prends ce traitement, qui n’a pour l’instant que dégonflé la première zone touchée, sans pour autant faire disparaître tous les boutons.

    J’attends donc avec impatience le prochain article, qui m’aidera peut-être… Et j’attends aussi celui sur l’acné hormonale, car il est clair que mon problème vient de là puisque rien ne guérit ni même ne stoppe la progression de mon acné…

    Je rêve du jour où je trouverai LE traitement (naturel ou non) pour mon acné, pour me débarrasser de mes boutons actuels : mes bons gestes prendraient ensuite le relais pour que jamais ça ne revienne…

    Mais pour l’instant je suis défigurée et voudrait croupir dans un trou en attendant que ça passe…

    Ah et il va sans dire que j’ai abandonné le projet bébé à cause de mon acné. C’est vraiment un cauchemar cette maladie !

    • Emanuelle 03 Juil, 2012 à 5:32 #

      Bonjour Emma,
      Je comprends tout à fait la situation, et compatis :
      c’est vrai que quand on fait tous ces efforts et qu’on ne voie pas de résultats, c’est très frustrant !
      Emma, il me semble que ce serait intéressant d’avoir en premier lieu
      un diagnostic médical sur la situation hormonale…
      Car les cycles irréguliers et l’absence de conception pointent vers cette direction.
      Des conditions telles que le syndrome des ovaires polykystiques sont en claire augmentation, par exemple.
      Quelle que soit la situation, avoir un diagnostic permet de savoir où on en est,
      même si au final on est toujours libre de choisir quel type de traitement on veut suivre…
      Il me semble que ce serait un premier pas qui pourrait vous éclairer.
      À partir de ces tests je pense que la méthode pourra effectivement créer un « pont »,
      car elle aborde les conseils par les méthodes naturelles
      d’un certain nombre de situations hormonales « standart »…
      L’ensemble des données (tests + méthode) devraient vous permettre
      d’élaborer une stratégie personnalisée à votre situation particulière,
      et, j’en suis sûre, les résultats seront alors au rendez-vous.
      Emma, je suis tout à fait certaine que vous êtes trop jolie (et pleine d’humour, cela perce derrière les mots !)
      pour « croupir » comme vous dîtes. Allez, je compte sur vous pour aller chercher ces infos, d’accord ?
      Pleins de bonnes choses à vous en attendant…

      • Emma 03 Juil, 2012 à 7:50 #

        Merci Emanuelle, vous êtes toujours autant disponible et c’est tout à votre honneur ! Une mine d’or, votre site. J’aurais aimé avoir ces conseils plus jeune (mais peut-être n’y aurais-je pas prêté autant attention) !

        Je vais effectivement davantage creuser la piste hormonale : je vois un dermato vendredi, je vais lui en parler. Mon père étant médecin (homéopathe), je lui parlerai également d’analyses endocriniennes et d’ovaires polykystiques.

        Je vais du coup (rapport à cet article) me mettre au kéfir de lait, rare conseil que je n’aie pas encore mis en pratique (principalement pour des questions de temps car entre les transports parisiens et le boulot, je pars tôt et quand je rentre, j’ai juste envie de me poser). Dans tous les cas ça ne peut pas me faire de mal ! Par contre je n’ai pas de vache sous la main, et trouver du lait cru bio relève du parcours du combattant !

        J’ai en tout cas hâte que votre méthode soit prête (mais surtout prenez votre temps, car elle sera ainsi la plus complète possible !) : je prends tous les conseils (que je veillerai à transmettre à mes enfants plus tard, s’ils ont le malheur d’hériter de ma peau, que j’ai héritée de mon père) !

        Je ne croupis pas, ne vous en faites pas : je rase juste les murs en tentant de lancer la mode de la frange intégrale ! ^^ Lorsque je sors c’est moralement difficile, mais une fois rentrée je retire tous mes produits et fais prendre l’air à ma colonie de boutons (j’ai la chance d’avoir un mari plus triste pour moi que dégoûté par l’aspect peu ragoûtant de mon visage !).

        Le point positif c’est que je suis devenue tellement laide (enfin ma peau est devenue tellement hideuse), que je ne pourrai que me sentir supra belle quand je n’en aurai plus ! « Je jure solennellement de ne plus me plaindre d’un malheureux bouton qui tente une percée ! » 🙂

        Encore merci pour votre soutien, votre gentillesse et vos conseils.

        Emma

  13. CORINNE 02 Juil, 2012 à 8:52 #

    Bonjour Emmanuelle,

    C’est toujours avec impatiente que je dévore vos mails,voila encore plein de conseils judicieux. J’ai commencé votre formation ,et les résultats commencent à apparaitre, j’aimerai savoir ce que je peux mettre en complément sur de l’acné rosacée localisé suite à un traitement par laser. (à la place de la crème rosex).

    merci pour tous vos articles, et j’attends votre livre !!!

    • Emanuelle 03 Juil, 2012 à 5:07 #

      Bonjour Corinne,

      1/ L’acné rosacée est une condition inflammatoire, comme l’acné. En conséquence, elle répond également très bien à un mode de vie et surtout une alimentation anti-inflammatoire. La partie « alimentation » de la méthode qui sortira bientôt aidera donc également l’acné rosacée.

      En dehors de l’alimentation, les plus grands vecteurs d’inflammation au quotidien sont :
      le stress
      la vie sédentaire
      la pollution
      l’exposition solaire excessive
      les additifs et produits chimiques
      Certains ingrédients cosmétiques
      Les allergies
      le manque de sommeil
      Une mauvaise digestion (qui occasionne une putréfaction des aliments et la création de toxines)

      2/ Il faut veiller à renforcer avec l’acné rosacée son immunité. Il faut tout particulièrement rétablir sa flore intestinale.
      À cet égard les aliments fermentés sont très utiles. Je donne dans le blog la recette pour faire du kéfir, et je parlerai très bientôt d’autres recettes… Il y a également le kimchi, le chou fermenté, etc. L’acné rosacée répond souvent directement à l’état de la flore intestinale, c’est un point important..

      3/ En revanche, c’est coté produits que les soins différent sensiblement pour l’acné rosacée et l’acné vulgaire.

      Il faut vraiment complètement éviter l’exfoliation avec la rosacée…, donc pas de peeling citron…

      Après, toutes les rosacées ne réagissent pas de la même façon à certains produits.

      Ainsi, certaines ont beaucoup de mal avec un corps gras
      et l’huile de jojoba ne leur convient pas.

      D’autres (la majorité) adorent l’huile de jojoba…

      Du coté des choses sûres (ou presque ! car la rosacée réserve toujours des surprises !)

      – l’eau thermale de la Roche-Posay, qui peut vraiment être d’une aide précieuse, au quotidien
      – le maquillage minéralLily Lolo (zinc)
      – les protections solaires minérales (le soleil est un facteur agravant de la rosacée, la protection solaire non chimique est un must)
      Les choses à tenter :
      – l’huile essentielle d’immortelle/hélichryse, parfaite pour atténuer la rougeur et renforcer la peau.
      Elle sera alors à mélanger à une base dont vous êtes sûre : crème hydratante à laquelle vous êtes habituée, par exemple ou huile de jojoba si elle vous convient.
      – l’argile rose, qui est très rééquilibrante. Elle peut constituer une aide précieuse.

      Voilà, Corinne ! J’espère avoir aidé, et je reste à disposition si vous avez des questions…

  14. julie 02 Juil, 2012 à 8:26 #

    Coucou, j’ai pris a votre boutique, l’huile jojoba et le masque au miel, ce qui rend ma peau visiblement plus net. J’utilise en parallèle Pantothen plus d’un mois maintenant, mais vu les effets de vos produits faut t’il continuer Pantothen? merci

    • Emanuelle 02 Juil, 2012 à 8:38 #

      Bonjour Julie,
      Pour Pantothen selon moi il vaut mieux le faire au moins 3 mois, histoire d’avoir le plus d’effet.
      Par contre, après, contrairement à ce que dit le fabricant, je pense qu’il ne faut pas prolonger plus de 5/6 mois…

      • santos 03 Juil, 2012 à 2:42 #

        bonjour.
        je voudrai vous demander que moi, actuellment j’ai fini mon traitement de 3 mois en antibiotique et on creme de mon dermatologue.
        je ne ssuis plus retourner c’est mon dermatologue . puis actuellement je ne prends plus rien. je lave mon visage avec un gel anti acné de yves rocher.
        J’ai envie de suivre votre aide pour mon visage actuellement.
        pouver vous m’aider.
        j’ai 26 ams puis j’avais un acné severe mais qui est partie actuellement. les acnée avaient laisser des taches bruns sur mon visage . puis j’ai ocassionnellemnt des boutons. actuellement j’ai un boutons sur mon joue.
        merci de votre attention.:

        • Emanuelle 04 Juil, 2012 à 11:28 #

          Bonjour Santos,
          Je vous conseille de vous inscrire à la formation gratuite, c’est le meilleur endroit pour commencer !

  15. christine Cuisiniez 02 Juil, 2012 à 7:30 #

    Merci Emmanuelle pour cette excellente démonstration qui est d’une logique à couper le souffle. Je trouve cela passionnant et tout à fait logique, pour moi qui suis pharmacienne et qui ai travaillé pendant 30 ans dans l’industrie pharmaceutique.

    Pour votre recommandation concernant l’arrêt d’un traitement à base d’antibiotiques à demander à son médecin, je pense que comme moi, très peu de médecins et encore moins de pharmaciens, comprennent les effets secondaires des médicaments sur les autres parties de l’organisme.
    Je pense qu’il est très difficile à un patient de poser ce type de questions à un médecin.
    Quant aux antibiotiques, il y a effectivement une règle absolue pour quasiment toutes les classes d’antibiotiques, c’est qu’un traitement aient une durée minimum de 7 jours, car si vous arêtez avant, vous allez créer des résistances à l’antibiotique utilisé. Au delà; les résistances n’apparaîtront pas.
    On peut vraiment arrêter sans problème après avoir pris une semaine d’antibiotique. Ce qui devrait permettre de pouvoir rapidement mettre en place le protocole que vous allez proposer.
    Merci vraiment pour votre bon sens.
    A bientôt.

    • Emanuelle 02 Juil, 2012 à 7:34 #

      Merci Christine de ces précisions très utiles aux lecteurs.
      Je suis très heureuse de ce partage…

  16. Karim 02 Juil, 2012 à 6:50 #

    Bonjour Emmanuelle,

    Est-ce que pour l’acné vous conseilleriez une détoxification ? J’en fais une en ce moment. Je l’ai acheté ici :

    http://drnatura.fr

    Karim

    • Emanuelle 02 Juil, 2012 à 7:08 #

      Oui, je pense que cela peut être utile dans certains cas et pour certaines personnes.
      Mais c’est vraiment du cas par cas !

  17. Nathalie 02 Juil, 2012 à 6:16 #

    Merci pour ces conseils, j’attend donc la suite avec impatience ! Je suis par ailleurs votre programme anti acné : étape 3 en ce moment! J’ai rendez vous demain avec une aromathérapeute pour m’aider en complément de votre aide ….37 ans et dérèglement hormonal du à un stérilet aux hormones m’ont fait revenir mon acné disparu depuis 10 ans … Quelle galère et quel complexe. Alors merci à vous de proposer votre aide ainsi gratuitement …. Je vous en suis très reconnaissante !

    • Emanuelle 02 Juil, 2012 à 6:29 #

      Super Nathalie, tenez-nous au courant de la suite, d’accord ?

Laisser un commentaire