Et si votre acné venait de vos intestins ?

Saviez-vous qu'une grande partie des maladies cutanées sont en relation avec notre système digestif, notre flore intestinale et notre alimentation ? C'est définitivement le cas de l'eczéma, mais aussi de certaines acnés. Si vos intestins fuient, votre peau (et vos hormones) s'en ressentiront.

L'histoire de Sandra

Je n'oublierais jamais Sandra, une de mes clientes.

Le jour où elle s'est présentée à moi, Sandra n'allait pas bien du tout. Depuis un an, elle souffrait d'acné. Elle avait voulu tester un remède alors très en vogue : la vitamine B5 ou pantothène.

Mais contrairement à ses attentes, la cure avait eu l'inverse de l'effet escompté. Quand elle franchit ma porte, son visage était méconnaissable, littéralement déformé par les boutons. Très clairement, le remède avait empiré les choses.

Ce que Sandra ne savait pas, c'est qu'elle souffrait d'un "intestin passoire". La cause en était très certainement la chimiothérapie qu'elle avait du subir deux ans auparavant. Cette situation lui avait donné de l'acné. Et son foie surchargé ne pouvait en aucune manière supporter les doses massives de vitamine B5...

Qu'est-ce qu'un l'intestin-passoire ?

Lorsque l’on mange, les aliments passent dans l’œsophage, puis l’estomac. Ensuite, ils vont dans le duodénum où la muqueuse intestinale absorbe les nutriments. 

Cette muqueuse est très bien faite. Elle fait une sorte de "tri sélectif" très important.

D'un coté, elle accepte ce qui est bon pour nous comme les nutriments, l'eau, les minéraux.

De l'autre, elle rejette ce qui lui parait néfaste, comme les bactéries ou les molécules étrangères.

Malheureusement, cette mécanique de haute précision peut facilement s'enrayer.

Chez certaines personnes sensibles, le gluten peut, par exemple, stimuler la sécrétion d'une protéine appelée zonuline. La zonuline va endommager la muqueuse intestinale. D'autres facteurs, comme une infection, le stress, certains médicaments très courants, peuvent aboutir au même effet. Il est très commun d'avoir un muqueuse intestinale qui fuit.

Les ennuis commencent

Dès lors que la paroi intestinale est endommagée, les ennuis commencent. On parle alors d'intestin-passoire ou d'hyperperméabilité intestinale.

En effet, lorsque vos intestins "fuient", des particules d'aliments partiellement digérés, des toxines et des microbes peuvent s'échapper des intestins et se retrouver dans votre sang.

Dès lors, votre système immunitaire les reconnait comme des "envahisseurs" indésirables, et les attaquent.

Inflammation

L’entrée massive d’antigènes peut donc être à l’origine de maladies inflammatoires. Le corps essaye d’attraper ces molécules et de les détruire pour les évacuer. Pour cela, il provoque une inflammation.

Selon l’endroit où se trouvent les corps étrangers, l’inflammation peut se produire dans les articulations, le foie, les artères... ou partout dans le corps.

Réactions auto-immunes

Un intestin qui fuit peut également déclencher des maladies auto-immmunes. En effet, certaines protéines de nourriture ressemblent beaucoup aux protéines de nos organes. En essayant de les attaquer, notre système immunitaire attaque aussi les organes semblables.

Le saviez-vous ?

Le blé ressemble beaucoup à notre glande thyroïde. Si des particules de gluten passent dans le sang, votre système immunitaire va réagir en attaquant le gluten… et en attaquant votre glande thyroïde.

C’est pourquoi la maladie de Hashimoto, qui est une hypothyroïdie provoquée par la destruction de la glande thyroïde, est fortement corrélée avec la consommation de gluten, et avec un intestin poreux.

Carences alimentaires

Enfin, les perturbations entraînent une mauvaise assimilation des micronutriments nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme (vitamines, minéraux, fer, calcium, acides gras essentiels, etc.…). Elles provoquent des états de fatigue pouvant aller jusqu’à l’anémie, et peuvent contribuer au mauvais fonctionnement du cerveau. 

De nombreuses maladies sont associées aux intestins hyperperméables : 

  • le diabète de type 1,
  • le syndrome du côlon irritable,
  • la maladie cœliaque,
  • la sclérose en plaques,
  • l’asthme,
  • la candidose,
  • la maladie de Basedow,
  • la polyarthrite rhumatoïde,
  • la maladie de Crohn...

Et la liste n'est pas exhaustive !

Et la peau, dans tout ça ?

La peau est un émonctoire, c'est à dire un organe d'élimination. Si l'organisme est pollué par des substances indésirables, il est facile de comprendre qu'il va chercher à tout prix à s'en débarrasser. Il va donc demander à la peau de l'aider. Cela peut prendre des formes variées : eczéma, psoriasis, rosacée, acné, dermatite atopique, urticaire...

Le foie n'en peut plus !

Par ailleurs, si le sang est surchargé, le foie va travailler à plein régime. Il sert en effet à nous détoxiquer.

Dans de telles conditions, il va facilement se fatiguer. Or il joue un rôle majeur dans l'équilibre hormonal. 

Si le foie est "occupé" à filtrer le sang de manière excessive, nos hormones s'en ressentent. L'équilibre hormonal peut être perturbé, ce qui va accentuer certains problèmes de peau.

Enfin, la peau, comme tous les organes, a besoin d'énormément de nutriments pour bien fonctionner. Les carences, fréquentes avec un intestin qui fuie, l'empêche de se réparer et de cicatriser correctement.

Les causes d'un intestin-passoire

Les causes possibles d'un intestin qui fuie sont extrêmement variées. On incrimine généralement :

L'alimentation : gluten, produits laitiers, tout aliment auquel vous êtes intolérant, une alimentation carencée...

Une infection : candida alibican, parasites....

Des toxines :  métaux lourds, alcool, tabac, additifs et conservateurs alimentaires, pesticides…

Le stress : émotionel ou physique (sport intensif)

Des médicaments tels que antibiotiquesanti-inflammatoires, corticoïdes, etc.

La radiothérapie et la chimiothérapie

Que peut-on faire ?

Un accompagnement personnalisé, par un naturopathe compétent, est conseillé. Les gestes suivants, de première intention, sont cependant indiqués :


1. Arrêtez de boire de l'alcool pendant au moins un mois.

2. Cessez d'utiliser l'aspirine, l'ibuprofène, le naproxène et d'autres anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS).

3. Réduisez le stress, qui est toujours un facteur aggravant.

4. Adoptez un régime alimentaire anti-inflammatoire :

  • Manger au moins 9 portions légumes par jour, de préférence BIO, car les pesticides jouent un rôle néfaste sur votre flore intestinale.
  • Évitez les aliments avec du sucre ajouté et des amidons raffinés, proscrire toute farine blanche.
  • Le gluten est toujours facteur d'inflammation.
  • Diminuez la consommation des huiles végétales en utilisant l'huile d'olive et huile de coco vierge extra à la place.
  • Des aliments anti-inflammatoires, riches en omega-3, tels les poissons sauvages comme le saumon, sardine, maquereau- sont bénéfiques : en manger au moins 3 fois par semaine.
  • La caséine contenus dans les produits laitiers perturbe la production de zonuline ou augmente directement notre perméabilité intestinale. Songez à les éliminer si ce n'est pas déjà fait.

5. Ajoutez certains compléments alimentaires, notamment les probiotiques car ils aident à reconstituer les bonnes bactéries et à éliminer les mauvaises bactéries. Commencez progressivement, avec 5 milliards de souches, puis 10 milliards.

Mangez des aliments fermentés : choucroute, légumes lacto-fermentés. Ce sont de gros pourvoyeurs de probiotiques également.

ATTENTION : VOUS AVEZ DÉJÀ PRIS DES PROBIOTIQUES, ET VOTRE CONDITION S'EST AGGRAVÉE ?

C'est peut-être un signe de SIBO (prolifération bactérienne dans l'intestin-grêle). Je vous encourage alors à vous renseigner auprès de ce naturopathe spécialisé.


6. Les carences en zinc et en vitamine D augmentent directement notre perméabilité intestinale. Pensez à consommer des aliments riches en zinc.


7. Ajoutez d’autres compléments alimentaires qui aident l'intestin grêle à guérir et à restaurer son intégrité fonctionnelle. Par exemple, l'acide aminé L-glutamine, qui est très indiqué dans votre cas. Cet acide aminé essentiel entre dans la composition des entérocytes (les cellules de l’intestin), et accélère leur régénération.

8. Consommez quotidiennement du bouillon d'os. Le bouillon d'os contient du collagène et des acides aminés tels que la proline et la glycine qui peuvent aider à guérir vos parois cellulaires endommagées.

Demandez ici la recette du bouillon d'os !

Demandez ici la recette du bouillon d'os

A propos Emanuelle Haudegond

Emanuelle Haudegond est la fondatrice de beaute-pure.com, un site dédié au bien-être féminin hormonal naturel et à la beauté de la peau. Spécialiste de la peau, diplômée de l'état de Californie, elle a longtemps travaillé auprès de dermatologues et de chirurgiens plasticiens avant de fonder sa propre clinique de soins esthétiques à Los Angeles. Elle a ainsi aidé des milliers de femmes de tous âges à retrouver santé de la peau et bien-être à chaque étape de la vie. Passionnée par la peau, guidée par des principes naturopathiques, elle partage au fil des articles de beaute-pure.com sa philosophie et ses astuces pour une peau magnifique et une vie de femme au naturel. Vous trouverez également dans son e-boutique, beaute-pure-boutique.com, une sélection de ses produits de beauté préférés, adaptés aux peaux à problèmes, et des compléments alimentaires brevetés.

, , , , ,

  • Marguerite dit :

    Bonjour ça fait quelque jours maintenant que je connais beaute pure , et j’aime vraiment beaucoup vos articles sont intéressants et instructifs merci beaucoup . J’ai 17 ans et j’ai de l’acné moyenne depuis mes 14 ans quand mon acne est arrivé je mangeais super mal donc c’était tout ce qui est gras , friture , sucre , bonbons gâteau… et au fil du temps j’ai remarqué que mon alimentation influencai énormément ma peau . J’ai fait l’expérience de manger assez équilibré pendant seulement quelque jours et de boire plus d’eau, j’ai vu tout de suite la différence sur ma peau . J’en ai déduit que je suis super sensible à mon alimentation et qu’il fallait changer mes habitudes . Maintenant je cherche un bon complément alimentaire qui va m’aider à amélioré ma digestion afin de limiter les boutons au maximum , et c donc pour cela que je me tourne vers vous aujourd’hui afin que vous puissiez me récompenser quelque chose de sain et efficace merci beaucoup .

    • Bonjour Marguerite, bravo, on se sent toujours tellement mieux avec une alimentation équilibrée, et pour la peau, c’est tellement payant. J’aurais tendance à vous parler du MSM. C’est une forme de soufre qui est excellent pour la peau, et devrait vous aider. J’avais parlé du MSM ici, et vous le trouverez ici. Une cure de 3/4 mois est généralement très bénéfique. N’hésitez pas à coupler avec le Sérum au Miel de Manuka sur les plus gros boutons, vous devriez être très heureuse des résultats !

  • Martine dit :

    Bonjour Emmanuelle
    Merci énormément pour vos articles, qui sont plein d’informations tellement précieuses! J’ai commencé à prendre de la l-glutamine depuis deux jours, et j’ une forte poussée d’acnee, surtout au niveau des tempes et du front. Croyez-vous que c’est une réaction qui viendra à s’estomper? Il y a peu d’informations sur le net, malheureusement.
    Merci
    Martine xxx

    • Oui, je pense que cela peut être le cas. Cela devrait à mon sens s’estomper en buvant beaucoup d’eau et en étant patiente.

      Je ne sais pas où en est votre peau maintenant ? Faites-moi savoir.

  • Fanny dit :

    Bonjour Emmanuelle,
    Je suis vos publications depuis quelques mois déjà j’essaie de mettre en application pas mal de vos conseils même si parfois il est clair que ce n’est pas simple vu l’environnement dans lequel nous vivons.
    Cependant, je ne parvient pas à me débarrasser de mon acné qui me pourrit littéralement la vie, j’en deviens solitaire et à éviter le plus possible de sortir de chez moi .Et, à 25 ans ce n’est pas une vie..
    Honnêtement, je ne cherche pas un miracle mais au moins une ébauche d’explication à mon soucis mais que je ne trouve pas.. Dermato, endocrinologues et autres médecins ne font que traiter les symptômes visibles (et encore quand ils y arrivent) et à coup de pilules, traitements hormonaux et autres cochonneries..
    Comment déterminer la cause de notre acné ? Comment savoir si cela vient d’un intestin passoire ?

    Autre question, faites-vous des consultations ?

    Je vous remercie par avance,

    Fanny

  • Lou dit :

    Bonjour Emmanuelle,
    Les recherches du Dr Donatini (et ses compléments alimentaires à base de mycélium et d’huiles essentielles), on fait une énorme différence pour moi à ce sujet.
    Ca devrait vous intéresser, si vous ne connaissez pas déjà.

    • Oui, j’ai suivi ses travaux concernant le SIBO (prolifération bactérienne de l’intestin grêle) et vous n’êtes pas la seule à être très positive quant à l’efficacité de la méthode. Je vais commencer à systématiquement référer vers les praticiens qu’il a formé (il ne prend plus de patients lui-même je crois) quand je suspecterais que le SIBO est un acteur dans le problème cutané. Merci Lou de ce témoignage…

  • Laëtitia dit :

    Bonjour,
    Suite à votre article, j’ai fait un bouillon d’os réussi.
    Cependant, je trouve qu’il y a pas mal de gras qui s’est formé. J’ai le foie fragile donc mauvaise digestion du gras et ma maman a du cholestérol. Peut-on consommer du bouillon d’os quotidiennement. Est-ce trop gras pour nous. Est-ce aussi bon pour la santé que les bonnes huiles végétales.
    Merci.
    Laëtitia.

  • Sarah dit :

    Bonjour, je lis toujours vos articles même si je ne souffre pas d’acné. J’avais commencé pour mes ados. Je suis estomaquée. En effet, je souffre d’une thyroïdite de Hashimoto, 2 ans après allergie aux protéines de blé mais pas au gluten… Et j’ai déclaré une spondylarthrite ankylosante… Le lien que j’ai fait entre ses problèmes c’est un gros stress. J’ai demandé aux différents médecins s’il y avait un lien entre ? Tous m’ont dit mais non, pas de chance c’est tout. Je fais peut être un raccourci mais quid du gluten…

  • Marina dit :

    Bonjour, Emmanuelle!
    Pourquoi faut-il diminuer la consommation des huiles végétales ? Donnez des exemples d’huiles
    Merci

    • Bonjour Marina : oui, cela demande des précisions : je parles des huiles végétales pro-inflammation qui sont si présentes dans les produits de grande consommation : biscuits, plats préparés, etc. Certaines sont hydrogénées et néfastes à la santé, d’autres sont tout simplement des omega-6. Si on mange beaucoup d’omega 6 par rapport aux omega 3, cela favorise l’inflammation.

  • Kaw dit :

    Bonjour,
    Tout d’abord un grand merci sur la générosité a transmettre votre science, qui est très bénéfique.

    Mon acné est concentré sur le bas du visage.
    J’ai effectué un drainage du foie, avec un produit du laboratoire Fenioux.
    Mais pas de changement. J’envisage mnt une prise de probiotiques,car bcp de pb digestif ( ballonnement, flatulences..)tout les jours.
    Cependant j’ai pris quelques fois du psyllium,a mon grand étonnement j’ai évacué quelque chose d’assez étrange. Après des recherches sur le net, ça serait peut être la « plaque mucoïde ».
    Et j’avoue constater un changement sur ma peau depuis… A voir sur le long terme.

    Alors est ce qu’il y a un réel rapport ?
    Et que connaissez vous de cette fameuse plaque mucoïde ?
    Peut elle avoir un réel rapport sur la poussé d’acné ?

    J’attends de vous lire avec impatiente
    Merci d’avance

  • Carla dit :

    Bonjour c’est drôle en faisant des recherches j’ai pensé à la même cause! Et au sujet de l’intestin poreux … on parle aussi du problème de la lectine. Penses vous dès lors qu’il faut en limiter s’en apport ? Par exemple éviter la tomate , aubergine , etc… et les noix aussi.
    Qu’en pensez vous?

  • Lisa dit :

    Bonjour,

    Intéressant tout cela merci. Mais je ne comprends pas la phrase « Diminuez la consommation des huiles végétales en utilisant l’huile d’olive et huile de coco vierge extra à la place », l’huile d’olive et de coco étant des huiles végétales… et d’autres huiles vierge étant très bonnes également (chanvre etc.). Une coquille peut-être ?

    • Bonjour Lisa, je parle essentiellement des huiles végétales pro-inflammation qui sont si présentes dans les produits de grande consommation : biscuits, plats préparés, etc. Certaines sont hydrogénées et néfastes à la santé, d’autres sont tout simplement des omega-6. Si on mange beaucoup d’omega 6 par rapport aux omega 3, cela favorise l’inflammation.

  • ClaireO dit :

    Merci pour ce nouvel article très intéressant! Je nettoie mon foie une fois par saison avec un cure de desmodium, j’ai vraiment vu une belle différence.

  • Mona dit :

    Bonjour,
    Dans ce cas là une cure de probiotiques de combien de temps est necessaire?
    Merci d’avance

    • Bonjour Mona, les probiotiques font partie d’un plan global. Seules, sans action sur les autres points évoqués, elles peuvent être insuffisantes. Une cure s’entend généralement sur 2 à 3 mois.

  • Ûmm muhammad dit :

    Bonsoir Emmanuelle !
    À vrai dire je ne comprends pas tout à fait tout ce qui est en rapport avec les intestins et tout !! Quand j’ai commencer à vous lire je me suis dis forcément mon acné à moi provient de là !! Forcément parce que je le traite sans cesse mais chaque fois Ce sont des nouveaux boutons qui apparaissent chaque matin ou chaque 2 jours j’en ai des nouveaux et sans oublier les tâches ! Et sachant que je mange vraiment vraiment du n’importe quoi je suis maintenant sûr que mon problème vient de là! Mais je ne maîtrise rien en thermes digestion et consort du coup je me demande si je peux vous contacter sur un autre réseau social , pour avoir plus d’éclaircissement et vous poser mes quelques questions si cela ne vous dérange pas in shaa Allah !!
    Merci beaucoup pour ce que vous faites !!

  • Martinez angélique dit :

    Bonjour, jai stoppé la pilule il y a un an mais jai toujours eu de l acne sur le visage et dos. Âgé de 33 ans, j’aimerai en finir avec des boutons qui sont énormes et me font mal. Depuis quelques temps, ils apparaissent sur mes épaules. Cela fait un mois que je ne mange plus de Sucre rapide gâteau chocolat viennoiserie.
    Comment puis je nettoyer mon intestins? Cela fais 15 jours que je fais une cure à l’argile verte. Sur mon visage je vois la différence mais pas sur mon dos

  • Aime dit :

    Bonjour Emmanuelle,
    En premier lieu je voudrais vous adresser un immense merci, à vous comme à toute votre équipe !
    Pour ce qui est de ma peau, il me paraît de plus en plus évident que son mauvais état est intimement lié à l alimentation. Je combine de nombreux problème : acné, eczéma, psoriasis, asthme, allergies alimentaires et respiratoires …
    À la lecture de votre article, je me dis être possiblement atteinte de ce problème d intestin passoire !
    Pensez vous que le psyllium puisse améliorer la situation ?
    En vous remerciant par avance,
    Cordialement

    • Bonjour Aime, non le psyllium agit sur le transit, mais pas vraiment sur la paroi intestinale. Il faut vraiment essayer de suivre les conseils évoqués à la fin de l’article, car leur action combinée est ce qui est bénéfique. Et ne pas hésiter à se faire aider par un professionnel, c’est toujours mieux.

  • Ouannou dit :

    Merci Emanuelle! Vous ne cessez d’éclairer ma lanterne! Je n’avais aucune idée du lien entre carence en Vit D et troubles de l’intestin…?? Tout se rejoint entre mon anémie mon hypothyroïdie mon symdrome d’Ahshimoto. Aucun médecin n’a pu mettre en lumière un lien ou une hygiène alimentaire adaptée ni même la moindre explication de cause à effet!

  • Dina dit :

    Bonjour Emmanuelle,

    Merci pour cet article très intéressant!
    J’aurais deux questions.
    1. Est-ce que la prise du msm est bonne pour le foie?
    2. Si oui, peut-on la combiner avec la prise de la vitamine D quotidienne et du zinc?

    Merci par avance!

    • Bonjour Dina, la réponse est « oui » aux deux questions : le MSM est en fait excellent pour le foie, et compatible avec la vitamine D et le zinc. Toujours bien commencer la cure doucement et progresser par étape, d’accord ?

      • Dina dit :

        Merci pour votre réponse Emmanuelle!
        C’est noté! J’ai commencé le msm il y a 15 jours. La première semaine je prenais une gélule de 500mg et là je suis à 2 gélules par jour. Peut-on le prendre toute la année ou il fait faire des pauses?
        Le msm que je prends est de la marque nutrixeal. Sinon, savez-vous quel zinc est le meilleur à prendre avec ce msm en pensant en même temps à la santé de nos reins? ?

        • Rebonjour Dina, personnellement, je suis toujours favorable aux cures, donc de faire des pauses. Mais il semblerait que certaines personnes utilisent le MSM depuis des années sans effet négatif. Mon conseil serait plutôt de le prendre en suivant les recommandations suivantes pour la progression, d’arriver à son seuil maximal (selon son poids), d’y rester 3 mois maximum, et de faire une pause d’au moins deux mois avant d’éventuellement recommencer….

  • Chiara dit :

    Bonjour,
    Que pensez-vous des produits laitiers sans lactose? Sont-ils néfastes pour l’organisme et la peau en particulier?

  • GAELLE dit :

    Bonjour,

    Je pense que cela peut-être mon problème…
    Cela fait maintenant 2 ans et 4 mois que j’ai arrêté ma pilule, et mon visage est toujours ravagé par l’acné, plus je perd énormément mez cheveux et mon crâne commence vraiment à être dégarnis…
    J’ai effectué des tests hormonaux (3 fois) puis général (4 fois) , et les seules étant dans le rouge était ma créatinine et le SHBG. Mais on ma toujours dis que tout était bon, et proposé la pilule.
    Je vis au Japon(c’est test on été fait au Japon aussi).
    Ah et j’oubliais mes règles extrêmement douloureuses le premier jour, au point que si je ne prend aucun médicament je ne peux clairement pas travailler ou bouger.
    Personnellement je dirai que soit une mauvaise élimination des œstrogènes, soit DHT, soit mes intestins (un médecin ma dit que j’avais sûrement le syndrome du côlon irritable vu que j’avais des inflammations pendant un moment).

    Bref depuis tout ce temps j’ai essayé nombres de compléments (gattilier, spiruline,oméga 3/6, vit D) dont le seul que je prend souvent, le zinc. Je ne bois pas de lait, mange pas vraiment de produits laitiers, j’évite de manger trop sucrés ou sucreries etc…ainsi que le gluten, mais étant au Japon parfois c’est très compliqué.

    Voilà, mon visage est complètement métamorphosé, ma peau n’est plus que l’ombre d’elle-même!!
    Je ne trouve pas de solutions.
    Je compte bientôt allé faire des tests d’intolérances et essayer de trouver un endocrinologue.

    Si vous avez des suggestions pour moi…j’en serai plus sue ravie!!!
    Merci beaucoup pour votre article.

  • muriel dit :

    Bonjour
    merci pour vos articles toujours tres pertinent.
    pour ma part je nai plus de soucis dacne homonale depuis que jee prends des eps de gatillier et dalchemille. Mais avt denprendre jai fais des courbes de temperatures, et avev analyse dautres facteurs jai pu isoler que ma phase luteale etait trop courte. Par contre jai toujours le pb de rosacee. Jai commencé les probiotiques lactibianes special candida en esperant que cela aide. Jai tjs fuit les presciptions dermatos qui donnent des antibiotiques pour la rosacee. Par contre je m interroge sur la creme soolantra… si vous avez un conseil la dessus?
    Un grand merci.
    cordialement

  • sonia dit :

    Bonjour,
    Est ce que vous pensez qu’avoir légèrement trop de progestérone et un taux trop bas d’oestrogènes peut provoquait de l’acné ? je vois surtout des articles qui parlent de dominance en oestrogènes mais pas grand chose qui parle du contraire. Je m’y connais pas assez mais je me demande si c’est possible que le trop peu d’oestrogènes par rapport la progestérone ne permettent pas de contre balancer la testostérone qui même si dans la norme d’après les analyses restent malgré tout élevé. Je prend depuis deux mois du gattilier et je suis entrain de me demander si c’est pas une mauvaise idée car j’ai l’impression que c’est pire. j’ai eu d’ailleurs une grosse poussé au niveau du cou. J’avais un taux de prolactine assez haut, j’avais vu votre vidéo sur le gattilier donc je me suis dis pour ça pas de soucis sauf que finalement le gattilier n’équilibre pas vraiment les hormones entre elles mais m’augmente la progestérone déjà assez élevé.
    Je sais que vous ne vous substituez pas à l’avis médical mais si vous pouviez svp juste me donner votre avis et me dire si pour vous ce déséquilibre de trop peu d’oestrogène et un peu trop de progestérone pourrait me donner de l’acné.
    Merci

    • Bonjour Sonia, je ne peux vraiment pas me prononcer, car il faut regarder toutes les hormones ensemble en effet pour comprendre une situation – dont la LH, la FSH, les hormones thyroïdiennes, les hormones venant des glandes surrénales, etc, ainsi que l’historique de la femme : son âge, son poids, s’il y a eu des grossesses, si elle a pris la pilule et quand, etc…. En tout cas :si le gattilier ne vous convient pas, arrêtez-le, le corps a toujours raison !

      • sonia dit :

        Bonsoir,
        Merci pour votre réponse. Est ce que certaines plantes, compléments peuvent réellement augmenter le taux d’oestrogènes ? Lesquels ? On parle beaucoup de faire attention aux xénoestrogènes. Mais comment peut-on augmenter les « bons » oestrogènes ? Est ce que le soja est mauvais ? Merci

        • Bonsoir Sonia, le bon réflexe, sécuritaire, c’est de veiller surtout à ce que les androgènes ne soient pas prédominants, car c’est souvent cela qui est l’origine du problème. Et cela demande généralement de savoir garder une glycémie stable tout au long de la journée et de gérer le stress.

          • sonia dit :

            Merci Emanuelle, il me semblait avoir lu que l’équilibre oestrogènes / progestèrone permet de contre balancer les effets des androgènes. ou je me trompe ? C’est pour cela que je voulais tenter cette approche.
            C’est sur que je dois avoir un soucis au niveau glycémie car l’endroit où je prend le plus de poids est le ventre.
            Par contre, j’avais eu de très bons résultats avec la vitamine b5 en grande quantité mais bon le seul effet secondaire me dérange…comment expliquait que c’était efficace sur moi alors que la vitamine b5 n’a pas vraiment d’effet sur la glycémie ?

          • Bonjour Sonia, je ne peux que répondre avec des généralités, ne vous connaissant pas… Un déséquilibre dans le ratio oestrogène/progestérone (dominance en oestrogène, quand l’oestrogène est trop haute par rapport à la progestérone) peut exacerber un SOPK, et donc une production d’androgènes. Mais dans le cas d’oestrogène basse, c’est souvent qu’elle est contrecarrée par les androgènes, ce qui souvent est dû à un pb de glycémie. C’est pourquoi c’est ce qui me vient le premier à l’esprit. Pour la vitamine B5, on ne comprend pas à 100% son mode d’action, mais il existe au moins une étude sérieuse démontrait qu’elle agit sur l’insuline….

          • sonia dit :

            Bonjour Emmanuelle,
            Merci. En effet, je m’étais dis que si mon acné était du à l’oestrogène trop basse. Qui est vraiment très basse car selon les indications de l’analyse, ça correspond à ce qu’à une femme ménopausée alors que j’ai 28 ans. En trouvant un produit naturel pour augmenter l’oestrogène, j’arriverais peut être à me débarrasser de cette acné. Mais ce n’est pas vraiment comme ça que cela fonctionne. Même si ma glycémie n’était pas plus élevée que la normale, il y a des risques que j’ai quand même un soucis à ce niveau là. D’autant que depuis petite, je mange très sucré même si j’ai quand même bien réduit depuis quelques temps. Il faudrait que je puisse changer totalement mon alimentation pendant 3 mois pour voir ce que ça donne sur moi. Je vais me pencher sur ça du coup. Merci à vous. Bon weekend

          • Oui Sonia, le test de glycémie à jeun n’est pas le bon pour déterminer un souci éventuel. Dans l’idéal on fait un test d’hyperinsulinie provoquée, mais je sais que les médecins ne le demandent pas forcément facilement en France. En tout cas, je pense que vous êtes dans la bonne direction avec l’arrêt du sucre – au regard de ce que vous évoquez. En clientèle, ce que j’enseigne pour que cela soit plus facile, c’est de rééquilibrer les repas autour des autres grands groupes. En clair, de manger moins de glucides mais d’avoir une bon apport de protéines et de lipides (bonnes graisses) à chaque repas. Bonne chance !

  • >