Êtes-vous déshydraté(e) ? Comment le savoir, et comment l’éviter !

Quand on vient me voir pour un problème de peau ou de cellulite, mon premier conseil est toujours, toujours : hydratez-vous bien. Tous les jours.

L’eau constitue approximativement de 60% à 70% d’un corps adulte.

Chaque système de votre corps en dépend pour fonctionner correctement. Elle est donc indispensable à votre santé, mais aussi à votre beauté. Jamais plus qu’ici les deux se confondent, et pourtant il est facile d’être déshydraté sans le savoir !

Votre peau (sa santé, son éclat), votre silhouette (cellulite),  dépendent de votre hydratation. Mais également votre humeur, votre bien-être hormonal, votre vitalité et votre capacité à vous réparer.

Alors mes clients vous le diront : je suis intraitable sur la question de l’eau, surtout en cas d’acné, de cellulite ou de mal-être hormonal.

J’explique ici pourquoi, comment reconnaître si vous êtes déshydraté(e), et ce qu’il faut faire !

Problèmes de peau, cellulite.

L’eau joue un rôle majeur pour les problèmes de peau et la cellulite car elle favorise en effet une bonne circulation lymphatique. Dès lors, si vous pratiquez par exemple le brossage à sec lymphatique contre l’acné, la cellulite, les vergetures, et les cicatrices récentes, vos résultats seront multipliés si vous êtes bien hydraté(e).

L’hydratation multiplie les effets bénéfiques du drainage, en initiant et favorisant l’élimination par l’organisme. Sans eau, les résultats sont moindres, voire inexistants. Alors si vous drainez, buvez !

Signes de l’âge

Par ailleurs, rester bien hydraté(e) est très utile pour lutter contre les signes de l’âge.  Bien sûr il faut penser ici aussi aux crèmes et huiles essentielles anti-âge efficaces, mais boire de l’eau reste néanmoins essentiel.

Il a été prouvé que la déshydratation chronique détruit l’élasticité de la peau (sa tonicité). Ne pas boire assez, c’est s’exposer à une relâchement cutané prématuré, signe de vieillissement. A contrario, l’hydratation tend à repulper la peau et à renforcer son éclat. C’est certainement le secret anti-âge le plus vieux au monde, et il n’a pas pris une ride !

Équilibre hormonal

C’est moins connu, mais l’eau est l’amie de nos hormones féminines : comme elle favorise une bonne circulation lymphatique, elle nous aide à éliminer certains « surplus » hormonaux (oestrogènique, le plus souvent), si nous en avons besoin.

L’eau agit ainsi comme régulatrice hormonale naturelle de la femme. En restant bien hydratées au quotidien, nous favorisons notre équilibre, tout au long du cycle.

C’est pourquoi je pense que c’est si important pour la santé des femmes et leur beauté !

Êtes-vous déshydraté(e) ?

La déshydratation est tellement commune, il est fréquent d’être déshydraté sans même s’en rendre compte.

Voici une infographie que je montre à mes client(e)s quand nous tentons d’évaluer leur taux d’hydratation.

J’ai pensé qu’elle pouvait vous être utile : téléchargez la gratuitement en cliquant ici.

La déshydratation peut être néfaste : n’hésitez pas à partager avec ceux que vous aimez !

 

  1. La soif. C’est souvent la première indication que le corps a besoin d’eau. En général, il suffit de boire quand on a soif pour rester hydraté. Cependant, en certaines occasions, ce besoin peut être faussé. Les personnes âgées, par exemple, tendent à ressentir moins la sensation de soif. Elles devront plus particulièrement prendre soin de boire même en dehors de la sensation de soif. Idem des personnes qui suent abondamment (bouffées de chaleur, exercice physique) et qui auront besoin de s’hydrater pour compenser la perte supplémentaire d’eau.
  2. Changements au niveau de la couleur ou de la quantité d’urine. L’urine, produite par les reins, consiste à de l’eau et des déchets que votre corps a besoin d’éliminer. Si vous êtes déshydraté(e) les reins tentent de conserver l’eau (indispensable à de nombreuses fonctions biologiques importantes) en concentrant l’urine, ce qui affecte son apparence. Ainsi si vous êtes bien hydraté(e), l’urine est le plus souvent claire, jaune pâle (1) et pratiquement sans odeur (2). En revanche, une urine jaune foncé et trouble peut être un signe de déshydratation légère, tandis qu’une couleur ambre profond avec une odeur forte peut indiquer une déshydratation importante (3). De même, une baisse significative de la quantité d’urine émise (par rapport à l’ordinaire de la personne) peut indiquer une déshydratation (4)
  3. La fatigue. On peut être fatigué pour une quantité de raison, mais la déshydratation en est une ! Une étude auprès d’un échantillon d’hommes a prouvé qu’une perte d’eau de seulement 1.6% du poids du corps augmentait de façon significative la sensation de fatigue aussi bien pendant un exercice physique que pendant sa récupération (5).
  4. La déshydratation peut provoquer migraines et maux de tête chez les sujets sensibles (6). A contrario, certains maux de tête peuvent être soulagés en s’hydratant (7).
  5. Changements au niveau de l’élasticité de la peau : si on la tire, une peau bien hydratée a tendance à retourner plus facilement à son point d’origine, elle est plus élastique. Quand le corps est déshydraté, les fluides se retirent de la peau en direction d’autres organes qui en ont besoin pour fonctionner correctement. Cette migration de l’eau, quand elle est fréquente, jouerait un rôle néfaste sur les fibres d’élastine et les détruirait. (8,9,10)
  6. Crampes musculaires : la perte de fluides et de sodium peut mener à des crampes (11), c’est à dire à une contraction involontaire.
  7. Baisse de tension : une tension basse peut être un signe de déshydratation. La déshydratation diminue le volume sanguin ce qui diminue la pression sur la paroi artérielle (12, 13). Cela peut donner une sensation de vertige et de faiblesse.
  8. Palpitations : toujours à cause de la perte de volume sanguin, le cœur peut avoir à travailler plus fort et plus vite pour pomper le sang à travers le corps (14). D’où des sensations possibles de palpitations.
  9. Confusion, irritabilité : la déshydratation peut avoir un impact sévère sur le cerveau. Il a été prouvé que même une déshydratation légère peut occasionner de l’irritabilité et une fonction cognitive ralentie (15)
  10. Urgence (sérieuses complications) : une déshydratation sévère peut mener à de nombreuses complications. Chaque organe a besoin d’eau. Si le manque d’eau est critique, chaque organe peut cesser de fonctionner. La mort peut s’en suivre (16).

Comment empêcher la déshydratation ?

Bien sûr, la clé pour empêcher la déshydratation, c’est de boire de l’eau en abondance. Des aliments riches en eau, comme les fruits et légumes, vont également contribuer à réhydrater.

Cependant, il faut savoir qu’il n’existe pas de mesure idéale, de quantité d’eau universelle qui permettrait à chacun de rester hydraté (17). Les besoins en eau différent selon les individus, le climat, le montant d’exercice, l’âge, etc.

C’est pourquoi je me contente généralement de donner les conseils suivants :

  1. Buvez quand vous avez soif.
  2. Buvez avant de faire de l’exercice.
  3. Buvez après l’exercice, et à chaque fois que vous avez transpiré.
  4. Prenez en compte la couleur de votre urine, et buvez plus si elle est foncée.
  5. Buvez plus si vous avez eu un épisode de diarrhée ou si vous avez vomi.

En bref, il faut remplacer les liquides perdus et boire quand on a soif.

Personnellement, je bois beaucoup de tisanes (mes préférées du moment, c’est celle-ci et celle-ci)et j’ai mon thermos le plus souvent à coté de moi au bureau.

Et vous, quels sont vos « trucs » pour rester bien hydraté(e) ?

Vous y arrivez le plus souvent ?

Ou comme pour beaucoup de mes clients, c’est encore un « challenge » ?

Faites-moi savoir, je suis curieuse !

 

(1) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12172475

(2) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9841955

(3) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22716932

(4) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4207053/

(5) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22716932

(6) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/14979888

(7) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/14979888/

(8) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2908954/

(9) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17996966/

(10) https://medlineplus.gov/ency/article/003281.htm

(11) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12801207

(12) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2908954/

(13) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9104860

(14) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2908954/

(15) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4207053/

(16) https://medlineplus.gov/ency/article/000167.htm

(17) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12376390/

 

 

 

 

A propos Emanuelle Haudegond

Emanuelle Haudegond est la fondatrice de beaute-pure. Elle est l'auteur de la méthode gratuite "Vers une Peau sans Acné en 7 étapes" et de la méthode avancée "Méthode Peau-Zéro-Défaut", pour les peaux à problèmes. Diplômée de l'état de Californie, elle a longtemps travaillé auprès de dermatologues et de chirurgiens plasticiens avant de fonder sa propre clinique de soins esthétiques à Los Angeles. Passionnée par la peau, guidée par des principes naturopathiques, elle partage au fil des articles sa philosophie et ses astuces pour une peau magnifique. Vous trouverez également dans son e-boutique de cosmétiques naturels (beaute-pure-boutique.com) une sélection de ses produits préférés.

, , , ,

18 Responses to Êtes-vous déshydraté(e) ? Comment le savoir, et comment l’éviter !

  1. chris 07 Mar, 2017 à 2:29 #

    Bonjour Emmanuelle ,
    Tout d abord , merci pour vos articles, toujours très clairs et plein de bons conseils ,
    Voilà, j ai 34 ans , j avais une peau mixte qui est devenue presque normale suite a mon passage aux soins bio il y a 2/3 ans.. mon souci est que j ai la peau très déshydratée malgré le fait que je boive min 1,5l par jour ( thé vert , eau, tisane ) mon alimentation est plutôt saine et équilibrée et malgré les masques et applications de crèmes hydratantes , je ne parviens pas à supprimer ces ridules de déshydratation sur les joues et ailes du nez ( je précise que les huiles végétales ne me conviennent pas sur le visage , la plupart me donnent des boutons ou rougeurs et certaines accentuent ces ridules de déshydratation ..?!)que me conseillez vous ?? (je n ai , pourtant pas beaucoup de signes comme cités dans votre article) merci d avance ..

    • Elsa Kreiss 09 Mar, 2017 à 11:20 #

      Bonjour Chris,

      Je me permets de répondre : pouvez-vous m’en dire davantage sur votre routine de soin (en détail, car certains gestes et produits peuvent empirer les choses) ?

  2. ELODIE 07 Mar, 2017 à 12:43 #

    Bonjour,

    Que pensez-vous des masques LED pour le traitement de l’acné ?

    Est ce réellement efficace ?
    MERCI

    • Elsa Kreiss 22 Mar, 2017 à 9:47 #

      Bonjour Elodie,

      Voici la réponse que donnait il y a quelque temps Emanuelle à une autre lectrice :

      « Je n’ai pas assez de recul sur les appareil du marché, je ne connais que les traitements LIGHT THERAPY, tels que proposés par les médecins aux USA, donc je ne peux parler que de ça.

      Quand c’est médical, c’est a priori efficace tant qu’on s’y expose, et c’est là le hic ! Ce n’est pas curatif. Mais si quelqu’un a une crise profonde qui peut générer des cicatrices, cela peut aider à « endiguer » la crise, à mon avis. C’est en général un soin onéreux, médical, qui demande à être refait, et qui requiert un certain budget. Mais cela ne peut « régler » le problème de l’acné en elle-même. Pour cela, il vaut toujours s’interroger sur : qu’est-ce qui est à l’origine du souci ? Un problème hormonal ? Digestif ? Le stress ? Et il faut « détricoter » à partir de là… En espérant avoir aidé ! »

  3. Mélanie 06 Mar, 2017 à 9:50 #

    Bonjour,

    J’ai 24 ans et je souffre d’acné depuis l’adolescence. Après avoir essayer plusieurs crèmes de pharmacie prescrites par mon dermatologue et voyant que ça n’améliorer pas ma peau au contraire elle était très sèche et tiraillée… j’ai décider de tout arrêter il y a 2 ans et demi. Depuis je n’utilise que des produits bio et naturels et je fais attention à mon alimentation. J’ai suivi votre méthode gratuite il y a 1 an et demi et même si ma peau semble aller un peu mieux à 24 ans je m’en peux plus d’avoir toujours des boutons…essentiellement sur les joues… Ce ne sont pas des gros boutons enflammés mais plutôt des boutons qui font comme des « grains ». Je met de l’huile essentielle de lavande vrai sur mes boutons ça aide bien à calmer les inflammations et j’ai l’impression qu’ils disparaissent un peu plus rapidement que sans… Je n’ai pas un joli grain de peau, ma peau n’est pas lisse et j’ai les pores dilatés avec des points noir. Le moindre bouton met longtemps à partir et laisse systématiquement une marque rouge qui reste bien 1 mois. Je ne sais plus quoi faire…
    Ma routine est la suivante: le matin je vaporise mon visage soit avec de l’eau florale de lavande soit de l’eau thermale de laroche posay puis je met une fine couche d’aloé vera et quelques gouttes d’un mélange d’huile de jojoba et d’huile essentielle de tea tree. J’utilise uniquement le maquillage minéral Lily Lolo. Le soir je me démaquille à l’huile de coco, je rince avec un coton réutilisable à l’eau chaude. ( je lave le coton tous les jours). un jour sur 2 je fais un masque à l’argile blanche ou au rhassoul, et une à deux fois par semaine un masque au miel de manuka. Le soir j’utilise uniquement une crème à base de miel de manuka.

    Concernant l’alimentation, je mange majoritairement des fruits et des légumes, je ne consomme plus de produits laitiers et j’ai exclu le gluten durant plusieurs mois, j’ai les tests d’intolérance et je ne le suis pas. Aujourd’hui je le réduit fortement. J’ai des problèmes de digestion depuis l’adolescence et suis suivie par une gasto-entérologue qui m’a diagnostiqué une colopathie fonctionnelle. Je peine à boire beaucoup dans la journée surtout de l’eau claire…

    Je ne sais plus quoi faire pour venir à bout de mon acné cela joue sur mon moral et c’est vraiment source de mal-être ….
    ya-t-il quelque chose que je ne fais pas correctement ou que je devrais faire en plus?

    Merci d’avance pour vos conseil
    Mélanie

    • Elsa Kreiss 07 Mar, 2017 à 8:26 #

      Bonjour Mélanie,

      Quel est votre score à ce test ? Si la peau n’est pas trop sensible, introduire une exfoliation très régulière aiderait beaucoup…

      Attention à l’huile de coco : antibactérienne mais comédogène tout de même. La jojoba conviendrait mieux. Pensez aussi à la retirer avec un nettoyant moussant, par exemple un savon à froid : rincer n’ôte pas tous les résidus.

      Les problèmes de digestion sont clairement une piste…

      • Mélanie 07 Mar, 2017 à 5:29 #

        Bonjour Elsa,
        Merci pour votre réponse…
        Mon score est de 47 au test de sensibilité.
        Quel type de produits je pourrais utiliser pour exfolier ma peau ?
        Je vais introduire un lavage après mon demaquillage à l’huile et laisser l’huile de coco de côté… Un savon à froid est ce qu’il y a de plus adapté? Cela ne risque pas de l’assécher?:/
        Concernant mes problèmes de digestion je ne sais plus quoi faire… Ma gastro enterologue m’a fait m’a fait passer plein d’examen et me dit de réduire les aliments que je digère mal mais cela ne suffit pas à améliorer l’état de ma peau… Et mon médecin traitant me prescrit de l’homéopathie depuis mon adolescence et cela ne fonctionne pas malheureusement…. Avez vous un conseil?
        Merci beaucoup pour tous vos conseils …
        Mélanie

        • Elsa Kreiss 09 Mar, 2017 à 11:09 #

          Bonjour Mélanie,

          Au temps pour moi : votre peau très sensible ne devrait pas être exfoliée, je ne recommande donc plus cette étape pour vous. Pour mieux vous conseiller : quelles sont les questions qui vous « rapportent » autant de points ?

          • Mélanie 09 Mar, 2017 à 12:16 #

            Bonjour Elsa,
            Ce sont les questions liées à l’eczéma. J’ai de l’eczema sur le visage essentiellement vers les yeux, contour des yeux et paupières ainsi que sur les mains j’ai donc une crème à la cortisone….

  4. Ananas 05 Mar, 2017 à 8:21 #

    Bonjour Emmanuelle,

    Je me tourne vers vous car je suis désespérée. Je ne sais pas si vous aurez le temps ou l’envie de publier ce témoignage, de le lire ou d’y répondre, mais je ne sais plus vers qui me tourner.

    J’ai toujours eu des points noirs et quelques boutons mais rien d’inquiétant lors de mon adolescence. Puis a partir de 25 ans environ ma peau c’est mis a se dégrader. J’ai eu une poussée de microkystes,et beaucoup de points noirs, énormément , partout sur le visage mais aussi le dos, le coup, la poitrine voir mème sur les cuisses parfois. Qui ne sont jamais vraiment partis. Ainsi que de gros kystes localisée autour des oreilles, sur les lobes et sur le menton.
    A 27-28 ans j’ai découvert votre site, et j’ai alors compris beaucoup de choses, j’ai eu le score maximum au test de sensibilité, j’ai une peau très blanche avec beaucoup de tache de rousseurs, qui marque facilement. j’ai appris que contrairement a ce que je croyais elle n’était pas grasse, mais sèche, voir atopique. Même si le mille feuille ( finalement a l huile de noisette, car je crois que ma peau réagit mal a l’huile de jojoba) a améliorer l’aspect de ma peau, qui était moins réactive, moins rougit, et moins grasse en journée. J’ai totalement stopper le lait, que je buvais quotidiennement, et même si cela n’a pas eu grand effet sur ma peau, cela en a eu sur mon état générale, je n’avais plus de chute de tension par exemple, ce qui m’a beaucoup surpris. J’ai réduit considérablement ma consommation de viande et de produit laitier.
    Pour le sucre c’était plus compliqué, mais j’ai réussi a arrêter totalement pendant 3 mois et je n’avais plus de boutons enflammée, j’étais plus en forme, et avais beaucoup moins de saute d’humeur. J’ai bien pris conscience de la force de cette addiction, et de ses effets très néfastes et je conseil vivement a chacun d essayer d ‘arrêter pour voir. Malheureusement cela n’a eu aucun effet sur mes microkystes et points noirs qui restais toujours aussi nombreux, sauf sur la zone du haut du coup, proche des oreilles ou ils se sont estompées.
    Malgré des excès depuis plusieurs mois il me semble que j’ai réussi a éviter la catastrophe inflammatoire grâce a la prise de gélules d’huile d’onagre, qui me fait penser que mon acné est belle et bien hormonale, bien que je n’observe pas de poussée lors de mes règles. Du coup j’ai peur d’arrêter …puis je le prendre en continue ou veux mieux faire des pauses ?

    Dernièrement je suis allé voir une dermato, pour un pb de bouton dans le dos et autour de la poitrine qui me démangé énormément, elle m’a prescrit une crème pour mon visage, «( differine ») A mettre une fois tout les deux jours, et m’a dis d’arrêter le mélange d’huile(noisette)/ aloe verra comme crème de jour-nuit, ce que je fit, désespéré de mon cas. Mais depuis c’est la catastrophe, enfin disons que tout mes microkystes sur le cou ce sont enflammee, j’ai l impression d’être un monstre.

    Bref après avoir radicalement changer mon régime alimentaire ( j’ai étais élevé dans une famille ou on ne manger pas de légumes) être passe au bio et fait maison pour mes cosmétiques, j’ai toujours, malgré des années d’effort et d’auto discipline, des points noirs énormes, des microkystes, il n’y a pas un demi centimètre de ma peau qui ne soit épargner, je ne sais plus quoi faire, je me sent si laide et sale, je n’ose plus me regarder dans un miroir . En même temps parfois c’est plus fort que moi je scrute tout, et j’ai des crise de « pressage », même pas perçage, car il suffit que je presse n importe ou sur la peau de mon visage pour que quelque chose en sorte.

    Voilà cela semble peut-être un peu brouillon mais c’est le reflet également de mon état, j’ai bientôt 32 ans et une peau toujours aussi affreuse,et qui s’abîme très rapidement, alors que je vois mes ami.e.s faire tout les excès et avoir une peau d’angelot. Je trouve ceci injuste, et j’aimerai vraiment trouver la source de mon problème, j’ai bien conscience que ce n’est pas les soins extérieurs qui vont les régler. Comment faire disparaître et arrêter d’avoir des points noirs et microkystes ?
    Pour info j’utilise le maquillage lily lolo, avec nettoyage régulier des pinceaux.
    Ma routine est massage a l huile de noisette + votre savon lemme bee + eau florale d’hamamélis ou rose+ aloe verra pure et bio le soir, et eau florale et aloe verra le matin, pour ne pas trop agresser ma peau, et quelque fois du rhassoul et charbon, mais pas trop car même si après elle est net je crois que cela l’assèche trop.
    Je pense avoir tendance a l’anémie car j’ai le temps souvent pale et les lèvres pales.
    Depuis un mois je fait un masque au miel de manuka 20+ tout les deux trois jours , je met une protection solaire 50+ de votre boutique. Je fait le brossage lymphatique régulièrement et du yoga
    Je respecte vos conseil sur l’hygiène ( téléphone, oreiller ect.)
    Depuis quelque jours j’ai commencer une cure de gélule au radis noir et artichaut.
    Mais auparavant j’avais déjà fait des cures de radis noir qui n’ont pas changer grand choses, j’ai également fait le programme de peeling l’hiver dernier, comme conseiller sur votre site, consciente du lien entre acné retentionnelles et peeling, qui n’a pas eu grand effet.
    Je ne sais plus quoi faire, et ne comprend toujours pas d’où viens mon problème, même si j’ai conscience qu’une part de psychologique se niche la dessous, j’attends vos conseils.
    Merci d’avance, merci, vraiment.

    A.

    • Emanuelle Haudegond 06 Mar, 2017 à 4:29 #

      Bonjour Ananas,

      Differin est très irritante, il est possible, au vu de ce que vous exposez sur votre peau (sensibilité…) que vous la supportiez mal. J’en reparlerais à votre dermatologue. De plus, la cure récente de radis noir et d’artichaut combinés peut occasionner une detox intense, source de crise d’acné. Cela expliquerait la recrudescence et le mal-être extrême actuel. Mon impression cependant est qu’il faudrait revoir les choses en profondeur car les baisses de tension + anémie ne sont pas des éléments sans importance, il faudrait s’interroger sur ce qui vous prédispose à en souffrir. Surtout, la combinaison sensibilité extrême + démangeaisons + acné peut facilement évoquer une problématique flore intestinale/foie, qui, oui, peut avoir des conséquences hormonales. Je vous conseille de bien être sûre d’être inscrite sur la liste d’attente de la méthode avancée. Ce serait le meilleur cadre pour vous aider. Je serais heureuse de vous y retrouver…

      • ananas 07 Mar, 2017 à 11:09 #

        Merci beaucoup pour votre retour, je vais m’inscrire sur la liste d’attente, en attendant que me conseillez vous pour soigner ma flore, mon foie? Une cure de probiotique? Vous avez éventuellement des pistes quand a la combinaison anémie+ chute de tension?

        • Emanuelle Haudegond 11 Avr, 2017 à 1:58 #

          Vous avez éventuellement des pistes quand a la combinaison anémie+ chute de tension

          Sans vouloir du tout m’avancer, Ananas : cette combinaison peut évoquer un souci thyroïdien. Comme j’en parlais ici, c’est malheureusement souvent improprement diagnostiqué….

  5. Pauline 05 Mar, 2017 à 6:17 #

    Bonjour Emmanuelle,
    Je bois beaucoup de tisanes en hiver et donc peu d’eau. Est-ce qu’elles ont les mêmes effets que l’eau en ce qui concerne l’hydratation? Ou est-ce qu’il faut veiller à avoir une consommation minimum d’eau en plus des tisanes?
    Merci beaucoup et bon dimanche!
    Pauline

  6. Amélie 04 Mar, 2017 à 10:48 #

    Merci pour ce sujet très intéressant et en effet essentiel. J’ai une appli sur mon téléphone pour me faire penser à boire : aqualet.
    Est-ce que boire du thé compte autant que boire de l’eau ?

  7. Dd 04 Mar, 2017 à 9:32 #

    Je bois beaucoup surtout au réveil… car je sais que dans la journée après, j’oublie de boire ?

  8. laurie 04 Mar, 2017 à 7:39 #

    Bonsoir
    au vu des signes j’ai la peau déshydratée même si je m’en doutais fortement…..Je peux vous contacter par mail,afin de vous faire part de ma routine et de repartir sur de bonnes bases avec les soins qui conviennent? Merci

  9. Nail art créative 04 Mar, 2017 à 7:13 #

    Article très intéressant! 🙂

Laisser un commentaire