Comment savoir si son acné est hormonale ?

Vous êtes-vous déjà demandé si votre acné avait une origine hormonale ? Dans cette vidéo, je donne les 5 caractéristiques de l’acné hormonale :

  • présence d’autres troubles hormonaux,
  • emplacement des boutons,
  • poussées cycliques,
  • présence de kystes,
  • acné rebelle et récidivante.

MÉTHODE AVANCÉE : Si vous vous sentez concernée, pensez à la méthode avancée, qui aborde ces thèmes en détail.

Pour être informé de la prochaine session de la méthode avancée, inscrivez-vous ici.

 

 

A propos Emanuelle Haudegond

Emanuelle Haudegond est la fondatrice de beaute-pure. Elle est l'auteur de la méthode gratuite "Vers une Peau sans Acné en 7 étapes" et de la méthode avancée "Méthode Peau-Zéro-Défaut", pour les peaux à problèmes. Diplômée de l'état de Californie, elle a longtemps travaillé auprès de dermatologues et de chirurgiens plasticiens avant de fonder sa propre clinique de soins esthétiques à Los Angeles. Passionnée par la peau, guidée par des principes naturopathiques, elle partage au fil des articles sa philosophie et ses astuces pour une peau magnifique. Vous trouverez également dans son e-boutique, beaute-pure-boutique.com, une sélection de ses produits de beauté préférés, adaptés aux peaux à problèmes, et des compléments alimentaires brevetés.

59 Responses to Comment savoir si son acné est hormonale ?

  1. Hana 04 Juin, 2017 à 11:03 #

    Bonjour,

    Je viens vers vous car je ne sais plus quoi faire : ayant eu beaucoup d’acné adolescente, on m’a vite prescrit Diane 35 avec un supplément d’androcure que j’ai pris pendant 10 ans. À l’époque on me disait de ne pas prendre Roaccutane donc je ne l’ai pas fait. Il y a deux ans j’ai arrêté Diane et androcure pour ne prendre plus que Jasmine sous laquelle ma peau restait bien malgré 2/3 boutons autour des « règles ». Il y a un an j’en ai eu marre de vivre avec des hormones de synthèses et j’ai donc arrêté la pilule, résultat en 2 mois je me suis trouvée couverte d’acné avec une augmentation de ma pilosité et un mal être grandissant (diagnostiquée avec un syndrome d’ovaires polylikistiques). Cependant il y avait certains avantages comme un retour à une libido, plus de sécheresse vaginale, un moral plus joyeux et une meilleure digestion.
    J’ai donc décidé de suivre des traitements naturels afin de remédier à mon acné : j’ai suivi scrupuleusement votre méthode pendant plusieurs mois (alimentation, maquillage minéral, routine beauté), j’ai été suivie par une naturopathe, une herboriste, une acupunctrice et une magnetiseuse sans succès ce qui fait que l’été approchant et étant donné la déprime que cela suscitait j’ai repris Diane 35 avec un quart de comprimé d’androcure tout au long du cycle (cela fait un mois) et je sais que rapidement mon acné ira mieux mais je ne suis pas satisfaite de cette reprise d’hormones de synthèses! Pourtant je me sens coincée entre retrouver mon cycle naturel avec les avantages décrits plus haut mais en étant déprimée par mon acné ou bien ne plus avoir d’acné mais avoir les effets secondaires des hormones de synthèse donc choisir entre la peste et le choléra et ça me révolte!! Je suis à bout de tout ça!
    Que pourrais-je bien encore tenter selon vous?
    Merci par avance et merci de votre écoute et de votre dévouement à cette cause si répandue et source de tant de souffrance.

    • Emanuelle Haudegond 05 Juin, 2017 à 12:32 #

      Je sais à quel point votre situation est dure, Hana. Androcur met très souvent les jeunes femmes ans une situation de dépendance, surtout quand on a commencé très tôt, avant que le système reproducteur ne soit 100% mature. J’aurais tendance à vous conseiller de porter attention à notre prochaine session de la méthode avancée. J’espère pouvoir ouvrir une session à la rentrée. En attendant, je vous conseille de lire cette série d’articles, en espérant qu’elle vous soit utile.

  2. Karine 02 Juin, 2017 à 11:34 #

    Bonjour Emmanuelle,
    J’ai 45 ans et une acné hormonale dont je n’arrive pas à me défaire.
    J’ai eu il y a 3 ans une « acné rosacée fulminante » aux dires de mon dermato qui m’avait mise sous cortisonne pendant 2 mois et antibio au moins 6 mois. J’ai eu un repis de 3 ans et depuis septembre suite à un gros stress les gros kystes sont revenus sur le menton comme il y a 3 ans.
    Après avoir essayé les méthodes naturelles (HE, compléments alimentaires plantes) prescrites par ma naturopathe, j’ai décidé de revoir un dermato qui m’a enfin fait faire un bilan hormonal, qui a montré un taux très bas d’Estrone. Ma dermato m’a donc dit que c’était le problème de cette forte acné hormonal et m’a dit conseillé d’aller voir ma gynéco. J’ai RV très bientôt mais j’ai peur qu’elle me prescrive des hormones. Qu’en pensez-vous ? J’en ai tellement marre de ces boutons qui sont 1) très douloureux 2) constants 3)inesthétiques…
    Merci de vos conseils

    • Emanuelle Haudegond 05 Juin, 2017 à 10:48 #

      Bonjour Karine,

      Je suis désolée, il ne m’est pas possible de vraiment vous aider ici, car on ne peut pas analyser une hormone seule, il faut connaître la situation entière, donc le panel complet d’hormones. De plus, la lecture des hormones dans le sang n’est pas toujours fiables. J’en parlais ici. Je préfère personnellement des tests urinaires/salivaires, très peu demandés en France. Enfin, il est indispensable d’avoir connaissance de l’ensemble de vos symptômes/ressenti hormonal/fréquence de votre cycle, cela donne une idée beaucoup plus complète de la situation.
      En spontané, comme cela, un manque d’oestrogènes m’évoque : 1/une ménopause précoce 2/un signe possible de SOPK 3/un problème de thyroïde 4/ pas assez de masse graisseuse 5/ trop d’exercice 6/ effet de chimiothérapie mais encore, la situation est à analyser au regard des autres hormones et de votre cycle. Je vous encourage de toute façon à aller voir le médecin, car il y a toujours la possibilité d’une maladie génétique, d’un problème au niveau d’un organe, etc. Donc il faut des analyses complémentaires. Si on vous prescrit des hormones synthétiques et que cela n’est pas votre choix, rien ne vous oblige à les prendre. En revanche, plus on a d’infos/analyses, mieux c’est.
      N’hésitez pas à revenir vers moi si vous avez besoin. Je suis désolée de ne pas pouvoir être plus utile…

      • Emanuelle Haudegond 05 Juin, 2017 à 12:15 #

        Je voulais également ajouter, car j’ai oublié de préciser, et c’est important : en péri-ménopause, les taux d’oestrogènes fluctuent grandement d’une semaine à l’autre. Il n’est pas rare de passer de « trop » d’oestrogènes à « pas assez », ce sont souvent les montagnes russes. Ne vous étonnez pas donc, si vous refaites des tests, de les trouver totalement différents. De plus, encore une fois, il faut regarder cela en sachant votre situation par rapport aux autres hormones, et notamment la progestérone. Meilleur moment pour tester la progestérone : autour de J+21 du cycle, s’il est régulier…

        • Karine 06 Juin, 2017 à 9:13 #

          Merci Emmanuelle. Mon bilan sanguin a été fait à J+19. Maitenant comme vous le disiez les médecins ne prescrivent principalement que des tests sanguins sans tout prendre en compte et ne sont pas toujours réceptifs aux tests supplémentaires qu’on peut leur demander (c’est pour cela que j’ai du mal à m’en sortir avec cette acné 🙁
          Je verrais bien avec la gynéco cette fois.
          Merci encore

      • Karine 05 Juin, 2017 à 4:00 #

        Bonjour Emmanuelle,
        Merci d’avoir pris le temps de me lire et de répondre.
        J’ai été suivie par une naturopathe pendant 5 mois qui m’a fait faire des tas d’analyse (sang, urine, selle) et donner pleins de compléments alimentaires (total déboursé environ 1000€ sans compter les honoraires des consultations. Pour me dire au final que j’ai un manque de vit D et a voulu me faire refaire d’autres analyses (encore sang, salivaire, selles) mais j’ai abandonné car véritable goufre financier…
        Je vais attendre mon RV gynéco.
        merci encore

  3. Aurore 26 Mai, 2017 à 9:21 #

    Bonjour Emmanuelle,

    merci pour tous tes conseils, je viens de m’inscrire sur la liste d’attente de la méthode avancée et je croise les doigts, j’ai 32 ans et toujours de l’acné..!
    j’ai lu sur le net qu’on pouvait appliquer le jus de citron le soir et le laisser poser toute la nuit, qu’en penses tu si ma peau ne réagit pas violemment?
    en cette saison où le soleil commence à chauffer un écran total suffit il si on utilise le citron où il vaut mieux l’oublier en été?

    je te remercie beaucoup )

    belle soirée

    • Emanuelle Haudegond 29 Mai, 2017 à 10:08 #

      Bonjour Aurore,

      Je déconseille d’appliquer le citron et de le laisser aussi longtemps, surtout quand la peau n’est pas habituée. Et oui, le soleil et le citron ne font pas bon ménage. Donc si on ne peut pas éviter l’exposition, il vaut mieux ne pas pratiquer le peeling citron en ce moment…

  4. Lola 07 Mai, 2017 à 4:00 #

    Bonjour,

    Beaucoup de femmes souffrent d’acné hormonale. Cependant, j’ai remarqué que chez la plupart d’entre elles (du moins chez les femmes de ma famille), l’acné s’arrêtait après le premier enfant… Je comprends bien qu’une grossesse puisse chambouler les hormones des femmes, et ainsi conduire à la disparition de l’acné, mais n’auriez-vous pas plus de détails à ce sujet par hasard ? En quoi les hormones sont-elles modifiées après un accouchement et comment pourrions-nous (si c’est possible) avoir cet « état hormonal » avant le premier enfant ? Je demande au cas où vous auriez des pistes sur ce sujet! ^^

    Bonne journée

    Lola

    • Emanuelle Haudegond 08 Mai, 2017 à 1:02 #

      Bonjour Lolo,

      En fait, ce n’est pas le cas pour tout le monde : je connais des femmes dont l’acné des femmes commence avec les enfants (SMILE) ! Situation due souvent au manque de sommeil et un épuisement généralisé… Mais ce que vous avez observé est à mon avis dû la sécrétion de progestérone, importante pendant la grossesse, et qui a un effet anti-acné. Pour les conseils pour en sécréter assez naturellement avant d’avoir un bébé, cela demande du temps pour expliquer. Je vais essayer d’écrire un article, d’accord ?

      • Lola 14 Juin, 2017 à 8:33 #

        Bonjour Emmanuelle et merci de prendre le temps de m’avoir répondu.
        Merci pour l’explication, en effet ça fait sens 🙂
        Je me réjouis d’avance si vous écrivez un article là-dessus, ce sujet m’intéresse particulièrement ! En attendant je vais lire les articles que vous avez ecrit sur la progestérone en général.

        Bonne soirée,

        Lola

  5. pascaline 03 Mai, 2017 à 1:23 #

    bonjour
    j’ai 54 ans et 40 ans d’acné derrière moi !
    depuis qqs mois et encore plus depuis qqs semaines, j’ai une recrudescence de boutons situés en majorité sur le bas des joues, le cou et même un peu sur le torse.
    J’ai fini par retourner voir une dermato qui a tout de suite diagnostiqué une acné hormonale (période de préménopause) de part la localisation des boutons.
    je dois vous dire que je fais attention à mon alimentation , et aux produits que j’emploie pour le nettoyage de ma peau et le maquillage . Mon acné à peu près maitrisée est revenu en force!

    la dermato m’a prescrit de l’androcur (que j’avais déjà pris dans ma jeunesse , en plus de diane 50 à l’époque). Je n’ai pas envie de reprendre des hormones, mais j’avoue que je ne vois pas trop d’autre solution !

    • Emanuelle Haudegond 18 Mai, 2017 à 1:39 #

      Je suis désolée d’avoir ce message en retard, Pascaline, et ne sais pas trop où vous en êtes… Avez-vous finalement pris Androcur ? C’est vrai que je ne suis pas du tout « Fan’ pour en voir trop les méfaits auprès de ma clientèle… En préménopause, on commence à manquer de progestérone, bien avant de manquer d’oestrogène. Chez les personnes génétiquement prédisposées cela peut facilement renforcer/occasionner de l’acné. Il existe plusieurs stratégies possibles, je vais essayer d’écrire un article dessus.

      • pascaline 13 Juin, 2017 à 6:42 #

        Merci Emmanuelle pour votre réponse. Non , je n’ai pas pris androcur . Mon médecin généraliste m’a prescrit des antibiotiques . Je ne suis pas fan non plus , mais au moins , je me dis que j’ai qqs mois de répit devant moi !

        • Emanuelle Haudegond 13 Juin, 2017 à 6:54 #

          Bonjour Pascaline, mon dernier article porte justement sur la pré-ménopause et l’acné. Je vais vous paraitre extrême, mais les antibiotiques ne sont pas à mon avis idéaux non plus. En gros, alors que l’on fabrique de moins en moins de progestérone, l’oestrogène va dominer, ce qui peut, entre autre, aggraver l’acné. Une des stratégies importantes consiste à favoriser une élimination optimale de ces oestrogènes (travail du foie, de la flore intestinale, et du transit). Je vous laisse lire, et si vous avez des questions…n’hésitez pas.

  6. marion 30 Avr, 2017 à 11:21 #

    bonjour, je souffre d’acné hormonal, je ne perds pas espoir et suis absolument tous les conseils de la méthode en sept étapes.
    je me suis inscrite plusieurs fois (depuis 1 an environ) sur la liste d’attente pour la méthode avancée mais sans succès!!
    j’aimerais vraiment pouvoir en profiter pour en finir avec mon acné!!
    je vous remercie pour tous ces conseils cela permet de se rendre compte que l’on est loin d’être seule dans cette galère.
    merci

    marion

  7. Stéphanie 28 Avr, 2017 à 6:56 #

    Bonjour,
    Je souffre également d’une acné hormonale depuis de trop nombreuses années, j’ai 38 ans et je n’ai toujours pas trouvé de solution pérenne à ce problème qui me pourri la vie. Je suis vos conseils alimentaires et cosmétiques (sauf pour le double nettoyage, j’utilise une eau micellaire que je rince car ma peau est terriblement sensible depuis tous ces changements) depuis décembre 2016. Je suis également suivie par une naturopathe, je me suis mise à la méditation bref, je pense être une bonne élève et pourtant, encore et toujours ces satanés boutons !
    J’ai de courtes périodes d’accalmie pendant lesquelles je me crois sorti d’affaire mais juste le temps d’y penser et voilà qu’ils reviennent. Je trouve même que j’ai plus d’imperfections qu’avant. Mes boutons sont moins inflammatoires mais ils apparaissent quelque soit la période de mon cycle et j’en ai attrapé tout un tas sur le front après avour tenté la b10…
    Parfois, comme aujourd’hui, je perds espoir et j’ai envie de tout laisser tomber, mon entourage me demande si ces résultats sont à la hauteur de mes sacrifices. Difficile !
    Pensez vous qu’il faille autant de temps pour voir des résultats probants, je veux dire, comment savoir si je suis sur la bonne voie ? Parfois je me demande même si ces problèmes de peau ne sont pas plus graves que ce qu’il n’y paraît. Peuvent ils cacher une maladie plus grave ? Pensez vous qu’ils nous predisposent à certains cancers par exemple ? Je me suis inscrite a la méthode avancée, j’espère en bénéficier. En tous cas, merci de ne pas nous laisser seuls.

    • Emanuelle Haudegond 28 Avr, 2017 à 1:03 #

      Bonjour Stéphanie,
      Si vous suivez nos conseils, êtes suivie par un naturopathe, faites de la méditation, c’est que vous avez déjà choisi d’enclencher un processus, celui d’aider votre corps et votre esprit, car vous savez déjà que ces deux sphères sont liées, n’est-ce pas ? il est possible que la B10 n’ait pas été judicieux pour vous (je voie souvent qu’elle n’est pas bénéfice s’il y a une problématique au niveau digestif, par exemple). Il faudra peut-être quelques semaines pour agir positivement sur la flore intestinale (voir cette vidéo pour des conseils) et donc diminuer d’un cran l’acné. Retrouver l’équilibre général du corps et de l’esprit peut prendre du temps, Stéphanie. C’est un voyage, pas une destination. Mais je suis sûre que vous allez apprécier ce voyage, qui agira sur votre peau mais aussi sur votre bien-être. Je suis très impatiente de vous retrouver dans la méthode avancée.

      • Stéphanie 08 Mai, 2017 à 6:22 #

        Merci pour vos mots qui me redonnent espoir. J’essaye de considérer mon acné autrement, mon corps me dit clairement que quelque chose ne va pas seulement, je n’arrive pas à trouver quoi. Mais je commence à apprécier le voyage justement, ces problèmes me tiennent à coeur et dans ma quête de solutions et de compréhension, je m’ouvre aux autres, j’apprends à faire confiance et à parler de moi aussi… ceci dit, certains jours sont vraiment compliqués à gérer car exposer son visage couvert de gros boutons à son entourage personnel ou professionnel n’est pas simple. Se montrer sous son mauvais jour…
        Merci encore de nous aider à arriver à destination 😉

  8. Charlotte 23 Avr, 2017 à 9:34 #

    Bonjour Emanuelle, je me suis inscrite deux ou trois fois à votre programme anti-acné à des heures différentes de la journée mais je n’ai toujours rien reçu par e-mail… J’ai des problèmes d’acné depuis mes 12 ans, j’en ai 19 et j’aimerai vraiment que ça cesse… Merci d’avance.

    Charlotte

    • Elsa Kreiss 24 Avr, 2017 à 10:02 #

      Bonjour Charlotte,

      Je me permets de répondre : pourriez-vous :
      – me dire si vous voyez nos messages dans vos spams ?
      – vous avez bien ajouté l’adresse emanuelle(arobase)beaute-pure.com à vos contacts ?

  9. Jolie Fleur 18 Avr, 2017 à 1:25 #

    Bonjour Emmanuelle. J’ai des questions d’ordre capillaire.
    J’ai fais une coloration sans amoniac dans mes cheveux sensé durer seulement quelques semaines. Cela peut-il perturber les hormones car j’ai de l’acné hormonale?
    En fait, quelques fois comme beaucoup de femmes j’ai envie de changer de tête. Sinon quelles coloration naturelles me conseiller vous? De plus, avez-vous une astuce pour faire partir la couleur plus vite car elle ne me vas pas? et éventuellement contre les pellicules. Merci à vous.

    • Emanuelle Haudegond 18 Avr, 2017 à 4:02 #

      Bonjour Aurélie,

      Personnellement j’adore les colorations naturelles, comme celles que l’on trouve chez Henne indigo et companie par exemple.
      Oui, je pense que les colorations synthétiques sont nocives à notre équilibre hormonal.
      Pour enlever la couleur actuelle plus vite, rien ne vaut les masques à l’argile blanche, à mon avis… Il faut aller dans une biocoop et demander s’ils en ont, et se faire des masques…

  10. Maë 17 Avr, 2017 à 12:28 #

    Bonjour,

    Merci pour cette vidéo en particulier mais aussi pour vos conseils plein de bon sens en général.
    J’ai une petite énigme pour vous… J’ai 34 ans, de l’acné depuis mes toutes premières règles et une acné que je sais hormonale depuis plusieurs années, ce que me confirme d’ailleurs votre vidéo (Je coche les 5 cases!). Mais cette acné hormonale est aussi géographique. Je m’explique: je vis la moitié de l’année en Savoie, l’autre moitié dans les Yvelines (région parisienne). Lorsque je suis en Savoie, j’ai très peu de boutons, presque une belle peau. Lorsque je suis dans les Yvelines, je suis défigurée par l’acné. J’ai environ un mois de transition à chaque changement de lieu: quand je rentre à Paris, j’ai de nouveau des boutons au bout d’un mois, quand je redescends en Savoie, en un mois tout ou presque a disparu. Pourtant, je vis de la même façon, j’ai la même alimentation, j’ai seulement un rythme de vie plus soutenu lorsque je suis en Savoie, et j’aurais même de ce fait tendance à faire moins attention à ma peau. On m’avance souvent la pollution de l’air comme cause possible mais contrairement à l’image d’Epinal, la Savoie connaît autant d’alertes à la pollution de l’air que Paris. De plus, j’habite en ville et non à la montagne. J’ai essayé de me mettre à l’eau en bouteille lorsque je suis en région parisienne car on sait que l’eau du robinet peut contenir des résidus de traitements hormonaux, sans résultat. Je pense à un polluant intérieur chez moi qui serait un perturbateur endocrinien mais ne sais comment l’identifier, ni même si c’est plausible? Bref, je voulais savoir si vous aviez déjà rencontré ce genre de cas et si vous aviez pu en identifier la cause, ou si à défaut vous aviez des pistes d’investigation à me soumettre? 🙂

    D’avance merci pour votre aide!

    • Emanuelle Haudegond 21 Avr, 2017 à 10:42 #

      Bonjour Maeva,
      Je ne promets pas d’avoir la clé de l’énigme, mais la piste du ou des perturbateurs dans l’habitation est une possibilité, je commencerais par cela… Cependant si vous avez coché « 5 » au test, il est probable que vous êtes affectée par plusieurs hormones (famille hormonale), et que cela se traduise sous plusieurs aspects de la vie (l’équilibre nerveux, niveau d’énergie, digestion, capacité de concentration, etc…). J’explique tout cela dans la nouvelle méthode avancée 2017, et vous donne les moyens de comprendre votre situation personnelle. Je vais en reparler bientôt (téléconférence). En Savoie, il y a probablement quelque chose qui rend les récepteurs hormonaux de vos cellules moins ou plus réceptives : cela peut être un/des perturbateurs, mais aussi votre glande thyroïde, ou le stress, ou une inflammation soudaine (intolérance ?).

  11. al 13 Avr, 2017 à 11:47 #

    Bonjour Emanuelle,

    Je n’ai commencé à avoir de l’acné qu’à 24 ans lorsque j’ai commencé à travailler. Certaines années ont été bien pires que d’autres ( stress+++). Et puis en août 2015 je suis tombée enceinte et petit à petit, plus du tout d’acné. J’ai allaité pendant 7 mois, jusqu’au mois de janvier dernier, tout allait toujours bien, le bonheur! . Et puis mardi, retour de couche (il fallait bien que ça arrive tout de même), et BIM, acné de retour le jour même. Je me demande du coup si elle n’est pas hormonale..alors qu’avant elle me semblait « seulement » être reliée au stress..

    J’ai entendu parler des huiles d’onagre et de bourrache qui seraient efficace contre les désagréments liés aux cycles. Qu’en pensez-vous?

    Je vous remercie.

    • Emanuelle Haudegond 13 Avr, 2017 à 11:56 #

      Bonjour al,

      Il est probable que ce vous avez ressenti, ce sont les effets protecteurs anti-acné de la progestérone, très présente pendant la grossesse et plusieurs mois après. De plus, c’est une hormone naturellement apaisante.

      Le stress est toujours un aggravateur de l’acné : le cortisol (hormone du stress) augmente la production d’insuline, ralentit la digestion et « vole » la progestérone (ces deux hormones sont faites à partir du même précurseur).

      Les huiles d’onagre et de bourrache ne sont pas pour tout le monde, je n’ai pas assez d’informations pour savoir si elles sont pour vous…

  12. Lucie 12 Avr, 2017 à 8:13 #

    Bonjour Emmanuelle,

    J’ai remarqué que seule la prêle à des effets bénéfiques sur ma peau, mais elle ne suffit pas. Auriez-vous des informations sur cette plante qui me permettraient de savoir pourquoi elle améliore la peau et avec quoi je pourrais la combiner pour une meilleure amélioration ?

    De plus j’ai des articles sur la qualité du sébum, apparemment les personnes concernées par l’acné auraient un sébum de mauvaise qualité, trop riche en acide oléique et trop pauvre en acide linoléique. J’utilise du coup l’huile de pépin de raisin en externe. Et de l’huile d’onagre/bourrache/lin/morue en interne. Auriez-vous une idée de « traitement » interne qui pourrait améliorer la qualité du sébum ?

    Merci beaucoup pour tous vos conseils,

    Lucie

    • Emanuelle Haudegond 14 Avr, 2017 à 10:12 #

      Bonjour Lucie, non je n’ai pas assez de recul sur la prêle pour pouvoir vous aider, je suis désolée… Pour la qualité du sébum, il est possible que cela contribue au pb, mais je doute que ce soit la vraie différence entre les personnes ayant de l’acné et les autres. L’acné elle-même nécessite un excès de sébum ET la prolifération des cellules de la peau.

  13. Alicia 10 Avr, 2017 à 6:40 #

    Bonjour !

    Merci pour cette vidéo qui m’a, je pense, beaucoup aidé. Mais j’ai quelques questions à poser, si toutefois cela ne dérage pas !
    Alors voilà, j’ai actuellement 19 ans et j’ai de l’acné depuis mes 10 ans. D’abord, mon acné est apparu sur tout mon front puis sur l’ensemble de mon visage. Ma mère m’a très tôt emmené chez son esthéticienne, depuis j’y vais 2 fois par an (les produits utilisés sont de la marque Yon-Ka et de la marque PHYT’S). Cela m’a aidé notamment pour rendre ma peau plus souple et pour ne pas avoir trop de cicatrices.
    Cependant, j’ai toujours autant de boutons, bien qu’il y est eu une avancée. Durant, la période de mes 14-17 ans ma peau c’était un peu améliorée, j’avais toujours des boutons mais moins qu’au début et je pensais que tout allait devenir de mieux en mieux avec le temps. Mais l’été de mes 17 ans une grosse poussée de micro microkyste sur mes joues est arrivé et j’étais quelque peu démoralisée mais j’ai continué d’aller chez mon esthéticienne.
    Depuis maintenant quelques années je m’intéresse à l’aromathérapie, ma mère a de nombreux livres sur les vertus des plantes. En parallèle, j’ai donc essayé de nombreux soins à base d’huile de jojoba, de nigelle ou de noisette mélangée à des huiles essentielles comme le tea tree, la lavande aspic, le romarin a verbénone… J’utilise aussi de l’aloe véra ainsi qu’une éponge konjac. Ma peau est belle, lumineuse et souple mais j’ai toujours mes boutons et des points noirs sur la zone T… De plus, j’ai une peau mixte mais déshydratée de temps en temps. Alors, je me suis penchée sur l’intérieur de mon corps, quelque chose ne va pas.
    L’année dernière, j’ai donc essayé la réflexologie plantaire et les points me fessant mal étaient liés au foie et la vésicule biliaire. Je me suis mise à boire de la bardane, de l’ortie et j’ai aussi arrêté le laitage. J’ai eu de l’amélioration mais mon acné ne partait pas complètement. Cependant, depuis novembre dernier, des boutons sont apparus en dessous de ma mâchoire et dans mon cou, j’ai toujours eu, aussi, de l’acné dans le dos depuis que je suis jeune. Mais je n’avais jamais eu le moindre bouton dans mon coup ou sur la poitrine. Depuis maintenant un mois, mon acné c’est un peu aggravé et j’ai de nombreux boutons sur tout mon cou et quelques-uns sur la poitrine, je n’ai même plus de phase où mon acné se calme.
    Depuis petite jusqu’à mes 16 ans environ, j’étais très stressée, je m’en rendais même malade et durant mon adolescence j’étais très irritable. Ce n’est plus le cas maintenant, malgré mon acné qui me désespère j’ai beaucoup plus confiance en moi qu’avant. Cependant, je ne sais plus quoi faire pour en guérir, je suis tombée sur cet article et j’ai vu votre vidéo. Avant cette vidéo, je pensais que mon acné était due à un mauvais drainage des toxines par mon foie, et je le pense toujours mais mon acné peut-elle être aussi hormonale ? J’ai des règles irrégulières depuis toujours, je préfère éviter de prendre la pilule et je n’ai jamais pris de médicaments contre l’acné car je ne pense pas que cela sois la solution, j’ai de nombreux kystes et mon acné est très rebelle.
    Alors, mon acné peut-elle avoir plusieurs sources ? Comme un problème d’un foie paresseux et d’un problème d’hormones ?
    Avoir été aussi stressé pendant des années, peut-il avoir eu des conséquences sur mon organisme développant ainsi mon acné ?
    Auriez-vous, une réponse à la cause probable de mon acné, bien que vous ne me connaissiez pas ? Et peut-être même des possibilités de solutions ? Car voilà bientôt 10 ans que je vis avec l’acné et que cela me mine…

    Merci pour tous vos articles et conseils !

    • Emanuelle Haudegond 11 Avr, 2017 à 1:22 #

      Tout d’abord, laissez-moi vous dire que je suis impressionnée par autant de sagesse chez une aussi jeune femme, Alicia. Bravo !
      Je réponds à vos questions au fur et à mesure, OK ?

      Avant cette vidéo, je pensais que mon acné était due à un mauvais drainage des toxines par mon foie, et je le pense toujours mais mon acné peut-elle être aussi hormonale ?

      C’est un peu la même chose, Alicia : le foie joue un rôle majeur dans la régulation hormonale. S’il ne fonctionne pas correctement, il ne permet pas leur transformation et élimination. Je parle en détail ici de ce que le foie fait aux hormones et de comment on peut l’aider. de plus, en médecine chinoise, le foie est le siège de la colère, de l’anxiété, de la frustration. Mon premier conseil serait d’essayer avant tout d’agir sur votre réaction au stress, en trouvant la/les techniques qui peuvent vous aider. Pensez également au magnésium, avec des cures régulières, car il est indispensable au cycle féminin et il est éliminé en cas de stress. Je parle ici du rôle du magnésium sur les hormones féminines. J’hésite à vous conseiller autre chose, car il est plus sage pour l’instant de voir si votre cycle et votre acné s’équilibre naturellement. C’est souvent le cas autour de 20 ans. De plus, je pense qu’une partie des soucis actuels peut être due à l’action « detox » de l’ortie. Si par contre cela continue, recontactez-moi, d’accord ?

      • Alicia 13 Avr, 2017 à 10:00 #

        D’accord ! Merci beaucoup pour toutes ces informations !

  14. Delerma 10 Avr, 2017 à 2:37 #

    Bonjour,

    J’ai 28 ans et suis à nouveau concernée par l acné hormonale, depuis un peu plus d un an maintenant. Adolescente,j avais bénéficié du traitement Roaccutane qui avait très bien fonctionné.Je pensais être complètement débarrassée mais en 2014,je suis passée à une pilule microprogestative car l oestroprogestative me donnait des migraines pendant les règles.Malheureusement,cette pilule a réveillé mon acné.A nouveau le retour des gros boutons blancs comme à l âge de 15ans!J ai décidé donc de l arrêter er de passer au stérilet en cuivre pour ne plus être « victime » des hormones de synthèse.Je pensais que l acné se serait estompée ainsi mais en réalité,cela a été pire!C est l acné comme à l adolescence qui a repris!Et comme cela dure depuis un an,les cicatrices s accumulent et marquent réellement mon visage (au menton,autour des lèvres et maintenant au niveau du nez!).Avec vos conseils,j’ai changé pas mal d habitudes:arrêt des produits laitiers,changement de routine pour le nettoyage de la peau (huile de jojoba+he de lavande fine puis savon saponné à froid matin et soir.feeling citron régulièrement.masque au miel de manuka ou à l argile rose une fois /semaine).Je privilégie les légumes verts,les aliments contenant de la vitamine A.Mais cela ne suffit pas…Si vous avez d autres conseils à me transmettre,je suis preneuse!Je me suis pré-inscrite à la méthode avancée,j espère vraiment pouvoir en bénéficier car je désespère !J’ai même parfois envie de reprendre Roaccutane tellement j en ai marre!Merci pour tout en tout cas car votre site m aide réellement et me permet de me sentir moins seule!

    • Emanuelle Haudegond 10 Avr, 2017 à 3:02 #

      Bonjour Pauline, oui malheureusement, comme de nombreux témoignages sur notre blog l’attestent, le stérilet en cuivre peut parfois aggraver la situation. Comme dit la gynécologue « Miss Frottis » : Le DIU est contraceptif en faisant très mal travailler les ovaires. Si la patiente a des ovaires micro kystiques, ce sera l’enfer : coliques expulsives, dyspareunie, kystes fonctionnels, acné… Un DIU, c’est parfait pour toutes celles qui ont un utérus et des ovaires en béton armé. la Méthode avancée approche, j’espère de tout coeur qu’elle vous sera utile, patience…

  15. Liv 10 Avr, 2017 à 2:11 #

    Bonjour Emmanuelle,

    Je découvre votre vidéo à l’instant que je trouve très intéressante. Je pense également avoir une acné hormonale. En effet, pendant quelques années, j’ai eu des cycles irréguliers avec une apparition de pilosité au niveau du menton mais cela s’est régularisé avec le temps. En revanche, j’ai souvent de l’acné, avant mes règles, au niveau du décolleté. Comme la peau est très fine à cet endroit, cela me laisse de très petites cicatrices blanches en relief. J’aimerais savoir s’il existe une méthode pour estomper ces cicatrices voire les supprimer.

    Je vous remercie par avance.

    Cordialement.

    • Emanuelle Haudegond 10 Avr, 2017 à 2:25 #

      Bonjour Linda,

      Les « petites taches blanches » sont certainement une dépigmentation de la peau. L’huile de Chaulmoogra est reconnue pour ce type de problèmes, et elle est active sur l’acné, donc elle vaut vraiment la peine d’être essayée dans votre cas ! Pour une action sur l’acné hormonale à long terme en revanche, il faut avant tout 1. Comprendre sa situation réelle 2. Mettre en place un protocole naturopathique en fonction de celle-ci. J’aborde cela dans la méthode avancée, je vous engage à vous inscrire pour être avertie quand nous mettrons en place la prochaine session, si vous pensez être concernée par l’acné hormonale.

  16. Nana 10 Avr, 2017 à 7:25 #

    Bonjour,
    J’avais exactement le même problème, ça a duré pendant plus de trois ans et aujourd’hui, je vois enfin le bout du tunnel. J’ai de l’acné dans la semaine qui suit la fin de mes règles sur les joues, et quand j’ai des problèmes de constipation (glamour) j’en ai sur le front.
    J’ai fait bcp de cures (je bois des tisanes digestion et élimination, je nettoie mes organes émonctoires à chaque saison, je bois du psyllium quotidiennement, j’essaye de consommer des probiotiques via le fromage et yaourt de chèvre qui ne causent pas de dégât contrairement au lait de vache) et depuis, les poussées sont clairement contrôlables.
    Même si je dois avouer que les peelings à l’acide glycolique (concentré à hauteur de 10% au début) m’ont ENORMEMENT aidé. Mes tâches s’estompent de jours en jours et mon acné ne récidive que très rarement même si je continue de croiser les doigts ! Les conseils prodigués sur ce site m’ont vraiment bcp aidé !

    • Emanuelle Haudegond 10 Avr, 2017 à 1:01 #

      Super Nana, je suis contente d’avoir pu aider ! Pour les peelings, faites attention à bien protéger du soleil en parallèle, d’accord ? La peau renouvelée est toujours plus fragile…

  17. Natacha 10 Avr, 2017 à 6:55 #

    Bonjour Emmanuelle, Depuis que j’ai découvert ce site en juillet, j’ai modifié toute mon alimentation et mon mode de vie. Suivre à la lettre toutes vos recommandations a été un grand bouleversement pour moi et mon conjoint, car il n’est pas si simple de changer intégralement son alimentation et ses habitudes. Grâce à vous, je mange sainement, je fais du sport 3 à 5 fois par semaine, j’ai supprimé l’intégrité des produits chimiques dans la salle de bain et la maison… je suis enchantée d’avoir une vie saine mais je suis très déçue car malgré la patience, tout cela n’a eu aucun effet sur mon acné. J’ai les 5 signes de l’acné hormonale dont vous parlez dans la vidéo: des kystes douloureux qui poussent avant les règles en bas du visage, une résistance à tous les traitements supportés depuis l’adolescence,des poils disgracieux et une infertilité. Je vais devoir me faire « piquée « aux hormones pour concevoir un enfant, ce qui ne m’enchante pas du tout mais vu mon âge (38 ans), le médecin de la PMA me déconseille d’attendre. Je m’étais déjà inscrite à la méthode avancée mais vous n’aviez pas pu donner suite. J’espère que cette fois sera la bonne car je n’est plus de solution pour arrêter cet maladie qui me gâche la vie puis mes 15 ans et je suis fatiguée d’avoir en permanence ce problème en tête. S’il vous plaît, donnez moi la dernière chance de me sortir de cette enfer. Cordialement. Natacha

    • Emanuelle Haudegond 10 Avr, 2017 à 12:58 #

      « Je m’étais déjà inscrite à la méthode avancée mais vous n’aviez pas pu donner suite. »

      Bonjour Natacha, y avait-il une maladie particulière qui m’avait fait refuser l’entrée, ou est-ce que nous étions déjà « complets » ? J’ai dû refuser l’accès car le programme s’est rempli très vite. Je dois à chaque fois limiter le nombre d’inscrits et refuser des candidats pour offrir un bon niveau de qualité…

      • Natacha 10 Avr, 2017 à 5:21 #

        Bonjour Emmanuelle, il n’y avait aucune maladie mais je pense plutôt qu’il n’y avait plus de place pour moi, ce qui ne m’étonne pas vu le nombre important de femmes dans mon cas. En espérant que vous pourrez cette fois-ci me compter parmis les chanceuses candidates de la méthode avancée !

  18. Julie 10 Avr, 2017 à 6:17 #

    Bonjour Emmanuelle,

    Merci pour cette vidéo très utile.

    Je pense être concernée également par l acné hormonale. C’est ce que tous les médecins me disent en tout cas et la seule solution qu’ils veulent me prescrire c’est la pilule. Cela fait 3 ans que je me bas mais toujours aucun résultat malgré tous les conseils que je suis sur votre blog.

    Par contre la seule chose qui m’interpelle et que je ne comprends pas c’est que j’ai fait un bilan hormonale et qu il n’y a aucun dérèglement…. alors est ce vraiment de l acné hormonale ou pas ?

    Merci pour votre réponse,

    • Emanuelle Haudegond 10 Avr, 2017 à 12:53 #

      Bonjour Julie,

      C’est en effet tout à fait possible, car on peut avoir des niveaux d’hormones dans le sang tout à fait dans les normes, mais avoir nos cellules hyper réactives à ces hormones, ou au contraire « sourdes » à elles. Je donne quelques détails ici : https://www.beaute-pure.com/arret-pilule-super-jai-une-acne-hormonale-partie-4/. Si vous suivez attentivement le blog depuis 3 ans, et donc ces conseils, et que vous n’avez pas de résultats, j’aurais tendance à vous recommander de vous intéresser à la méthode avancée, Julie. Je donnerai une téléconférence, vous verrez si c’est pour vous.

  19. Lily 09 Avr, 2017 à 6:06 #

    Bonjour,
    Comme tous les autres posts, je me reconnais aussi dans cette vidéo, je suis la méthode gratuite depuis novembre, j’ai vu une petite amélioration notamment peau moins grasse, mais j’ai toujours autant de boutons sur les joues et le bas du visage. Ayant une peau sensible et vivant dans le Sud Ouest, j’évite les peelings citron et nettoyage au rhassoul. Comment faire alors pour évacuer les peaux mortes et exfolier sans abîmer la peau ? Avez vous des conseils ? J’ai la peau qui desquame facilement malgré l’application de la crème à l’aloe vera ce qui rend difficile l’application de poudre minérale.
    Je suis aussi inscrite pour la méthode avancée et j’essaie de garder espoir même si tous les dermato essaient de me convaincre du combo roacutane et pilule. Merci de cette vidéo et de vos conseils

    • Emanuelle Haudegond 10 Avr, 2017 à 12:49 #

      « J’ai la peau qui desquame facilement » La desquamation, surtout si elle est constante, peut être un signe de plusieurs maladies cutanées (psoriasis, eczémas…) donc il est toujours prudent (si ce n’est pas fait), d’aller vérifier chez le dermatologue, Lily. Pour une légère exfoliation qui convient aux peaux sensibles, j’aurais tendance à vous conseiller le nettoyage avec la Konjac rose : https://www.beaute-pure-boutique.com/home/85-eponge-konjac-a-l-argile-rose.html. Utilisée régulièrement, elle devrait permettre une élimination des cellules mortes douce et progressive.

  20. Fleur 09 Avr, 2017 à 5:09 #

    Bonjour,

    Pourriez-vous indiquer la date de la prochaine méthode avancée et son prix svp ?

    Après deux ans à lire vos articles et utiliser les produits que vous recommandez et adapter mon mode de vie, je pense que j’ai vraiment besoin de suivre la formation avancée. Mon acné est hormonale, très rebelle et cela mine vraiment mon moral !

    Je vais voir un naturopathe dans deux mois pour obtenir de nouveaux conseils parce que j’ai tiré un trait sur les dermatologues et les endocrinologues : tous ceux que j’ai vu répètent que la seule solution pour mon cas est le traitement Roaccutane. Mais je refuse toujours de l’essayer, les documents à signer sur les risques secondaires sont vraiment effrayants, et puis j’ai des amies qui ont suivi ce traitement à plusieurs reprises et il n’était efficace que sur quelques mois mais pas dans la durée, donc selon moi il ne règle pas le problème « à la source ».

    Merci pour votre réponse !

    • Emanuelle Haudegond 10 Avr, 2017 à 12:43 #

      Roaccutane agit en atrophiant physiquement les glandes sébacées. Devenues plus petites, elles ne peuvent plus sécréter de sébum, ce qui aide artificiellement et temporairement l’acné. Le problème reste bien sûr (outre les dangers réels) qu’effectivement il ne règle rien à la source. Une fois le médicament désactivé par l’organisme (cela prend souvent plusieurs mois après l’arrêt de la prise), si la personne n’a pas réglé le problème à l’origine de l’acné, elle reviendra… Je serais heureuse de vous retrouver cette fois dans la méthode avancée, Fleur. C’est promis, ce sera bientôt, avant cet été pour sûr. Ne ratez pas les inscriptions, d’accord ? Vous avez vu que je suis obligée à chaque fois de refuser des candidats…

  21. Emilie 09 Avr, 2017 à 11:09 #

    Bonjour, merci pour cette video.
    Je vous suis par la méthode gratuite en ligne depuis janvier, et j’ai perçu une certaine amélioration mais mon acné est loin d’avoir disparue. Grâce à votre vidéo, je sais maintenant que je souffre bien d’acné hormonale. Je me suis déjà plusieurs fois inscrite à la liste d’attente de votre méthode avancée, mais je n’ai encore jamais eu de suite. J’espère que je pourrais la suivre dans les prochains mois. Je n’ai pas réussi à trouver de médecins pouvant m’aider pour mon acné, tous me disent que je dois reprendre la pilule (Diane 35) que j’ai arrêté il y a 8 mois. J’essaie de rester convaincue que je pourrais trouver une solution plus naturelle que de reprendre la pilule mais je commence à en douter :/
    J’espère pouvoir vous suivre prochainement et merci pour vos articles qui ont tout de même permis d’améliorer un peu mon état !

    • Emanuelle Haudegond 10 Avr, 2017 à 12:35 #

      Bonjour Emilie,
      Je n’ai pas eu le temps d’organiser de méthode avancée depuis 18 mois, c’est pourquoi je n’en ai pas parlé. La pilule (hormones synthétique) se substitue à nos hormones naturelles et met notre système reproducteur en « veille » (arrêt de l’ovulation, donc d’oestrogène et de progestérone). C’est pourquoi elle ne « règle » jamais un souci hormonal, mais le cache. Et dans certains cas, elle peut même l’empirer (carences, accentuation des problèmes de glycémie…les détails ici : https://www.beaute-pure.com/arret-pilule-7-gestes-simples-et-faciles-partie-3/ ). Heureusement, oui, une approche naturopathique peut grandement aider !

  22. Laura 09 Avr, 2017 à 9:19 #

    Bonjour Emmanuelle,

    Je souffre d’acné sur le visage depuis des années mais aussi d’acné corporelle. Que pensez-vous de l’acné qui se situe dans le dos et le thorax notamment, quelles sont d’après vous les causes ?

    Merci pour votre aide.

  23. Mélinda 09 Avr, 2017 à 8:58 #

    Bonjour, merci pour cette vidéo? très utile ! Je me reconnais totalement dans cette vidéo, j’ai de l’acné hormonal , j’ai beaucoup de gros bouton rouge juste avant l’arrivée de mes règles surtout en bas du visage (environ 90% de mon acné y est logé) des kystes aussi qui font mal!!! Je désespère vraiment à m’en sortir, certe il y a des jours ou cela va mieux mais cela revient vite au galop. Hier je suis allée voir un médecin homéopathe on verra…. J’ai l’impression d’avoir changé énormément de choses mode de vie, alimentation, routine beauté… Mais en vain, j’avoue que depuis un moment j’ai beaucoup de stress mon plus gros problème et je suis très nerveuse… Merci d’avance Emmanuelle.

  24. Claire 09 Avr, 2017 à 7:17 #

    Bonjour Emanuelle,

    Vidéo très utile dans laquelle je me reconnais.
    J’espère pouvoir participer à la méthode avancée.
    Je m’y inscrit à chaque fois mais n’ai jamais encore été sélectionnée.
    Bon dimanche,
    Claire

    • Emanuelle Haudegond 10 Avr, 2017 à 8:42 #

      Bonjour Claire, je n’ai pas eu le temps d’organiser de méthode avancée depuis 18 mois, c’est pourquoi vous n’avez pas eu de communication à ce sujet. Mais on me la demande à corps et à cris, donc je pense organiser une session bientôt.

  25. Elodie 08 Avr, 2017 à 9:48 #

    Bonjour Emmanuelle,

    Est ce que vous recevez des personnes en consultations ( physique ou via skype par ex) ?

    Je pense avoir besoin d’un accompagnement personnel car je ne sais plus trop quoi faire après avoir presque tout essayé. Je perds espoir de trouver une solution à mon acné qui me gache la vie.
    Je pense avoir une acné hormonale mais les dermatos ou gynecos ne vont pas plus loin et donnent tjs les memes crèmes ou ont recours trop facilement a androcur ou autre pilules dites « anti acné » sans faire d’analyses plus poussées.

    Vous êtes donc mon dernier espoir je pense.

    Je vous remercie pour votre aide.

    Bien cordialement
    Elodie

    • Emanuelle Haudegond 10 Avr, 2017 à 8:37 #

      Bonjour Elodie, je suis désolée, mais je ne peux plus accepter de nouveaux clients en accompagnement personnalisé (plus de places). En revanche, je pense organiser avant cet été une nouvelle session de la méthode avancée. Je donnerai plus d’infos bientôt (téléconférence), vous pourrez ainsi poser vos questions. Je serais heureuse de vous y retrouver.

Laisser un commentaire