HORMONES : les 3 « Charlie’s Angels » de notre acné hormonale

3-hormones-charlie-001

Arriver à faire travailler ensemble ces 3 hormones est essentiel pour une peau sans acné et le bien-être au quotidien… découvrez-les !

Cette comparaison entre ces 3 hormones MAJEURES du système féminin et les CHARLIE’S ANGELS est le fait de mon docteur préféré :

dr-sara-sidebar

Le Dr. Sara Gottfried, une gynécologue diplômée de HARVARD, qui est par ailleurs une merveilleuse professeur de yoga, et l’auteur du livre best-seller « The Hormone Cure » (à lire si vous savez l’anglais, car malheureusement, il n’est pas traduit en français à ma connaissance…).

Je la trouve particulièrement parlante et juste. Ces 3 hormones, l’oestrogène, la thyroïde et le cortisol, sont les 3 premières hormones pour les femmes. Elles en affectent le cerveau, le corps, le stress, la fertilité, le poids et la peau (acné hormonale, eczéma, acné rosacée…).

Comprendre ce que font ces trois hormones, et arriver à les faire travailler ensemble, est essentiel pour retrouver l’équilibre !

C’est ce que décrit très bien le Dr. Gottfried… et que je retrouve chaque jour auprès de ma clientèle. Alors si vous souffrez d’acné hormonale, je vous invite à vous familiariser avec elles.

Les 3 Hormones « Charlie’s Angels » de notre système féminin :

kellyL’Oestrogène

« L’oestrogène, c’est Kelly (Jaclyn Smith, dans la série) : elle est l’Ange féminin et sensible par excellence. Toute en courbes, en éclat et en douceur, comme l’oestrogène. C’est une reine, mais elle peut si besoin se muer en vraie dure. Comme l’oestrogène, Kelly aime être puissante et avoir le contrôle, puis se faire séductrice l’instant d’après.

L’oestrogène vous permet d’être tout cela.

L’oestrogène vous inonde de sérotonine, le neurotransmetteur qui régule votre humeur, votre sommeil et votre appétit, à la perfection.

Une humeur stable ? Les oestrogènes. Des orgasmes délirants ? Encore les oestrogènes. Des articulations et un vagin lubrifié ? Encore et toujours les oestrogènes. Et c’est vrai de tous les oestrogènes. Ils sont toujours bons. Pour tous les systèmes.

Ils vous donnent des seins épanouis plutôt que des gants de toilette. Et une jolie peau sans rides. De plus, les oestrogènes maintiennent l’équilibre entre les autres Anges, le cortisol et la thyroïde.« 

jillLa Thyroïde

« Jill  (Farrah Fawcett-Majors) est la thyroïde. C’est l’Ange sportif – fin et athlétique. Dans le feuilleton, elle joue au tennis, au basketball, pratique la natation, le bowling, le skateboard et le roller. Son métabolisme travaille pour elle, comme la thyroïde. Elle conduit une voiture de course bleue et quittera même la série pour devenir pilote de course.

La thyroïde pilote votre voiture de course. Si vous manquez d’hormones thyroïdiennes, vous vous sentez fatiguée, vous prenez du poids, et votre moral s’écroule. Avoir une bonne libido ? Sans thyroïde, autant oublier… »

sabrinaLe Cortisol

« Le Cortisol, c’est Sabrina (Kate Jackson). Elle est dotée d’un charme provocant et d’un esprit vif. Sa voix est claire et bien maîtrisée. Elle se défend face à Charlie plus que les autres anges. Elle est aussi moins encline à manipuler les hommes avec des ruses féminines : son intellect impressionnant est plus efficace. 

C’est pourquoi Sabrina est l’Ange intelligent de la série. Elle est pleine de bon sens, rapide et fin stratège. Comme le cortisol, la principale hormone de notre système de réponse au stress, une hormone qui vous « allume » pour faire face au danger.

Sabrina et le cortisol sont tous deux de véritables généraux d’armée. Ils font en sorte que le travail soit fait. Il n’y a pas de temps à perdre… Ils sont trop occupés à sauver tout le monde.

Comme Sabrina qui sauvait les « Anges en danger » dans la série, le cortisol vous tire d’affaire dans les moments difficiles, par exemple si vous avez un accident de voiture, ou s’il vous faut sauver un enfant en danger.

Le cortisol est protecteur en cas de stress ; il vous protège intelligemment des possibles effets effrayants de vos aventures quotidiennes. »

Comment ces trois anges travaillent-ils ensemble pour protéger votre vitalité ?

pt5xkz6tb« Le cortisol, la thyroïde et l’oestrogène sont comme les trois pieds d’un tabouret. Si vous parvenez à faire en sorte que chacun d’eux ait la bonne longueur, vous pouvez vous assoir. Vous ne penchez pas d’un côté ni de l’autre.

Ce qui est crucial, c’est que ces trois hormones fonctionnent en synchronie.

Chacune de ces hormones « Charlie’s Angel » – Sabrina, Jill, Kelly ou  Cortisol, Œstrogène and Thyroïde – est importante, essentielle et utile toute seule.

Mais c’est quand toutes les trois sont au sommet de leur pouvoir individuel ET travaillent ensemble, que la magie survient. « 

mini bestPour ma part, j’aime tellement cette dernière phrase du Dr. Gottfried, pour avoir tant de fois observé ce qu’elle décrit, que je ne résiste pas au plaisir de la répéter :

Mais c’est quand toutes les trois sont au sommet de leur pouvoir individuel ET travaillent ensemble, que la magie survient.

Vous souffrez d’acné hormonale et vous aimeriez retrouver l’équilibre ?

Renseignez sur la Méthode avancée… Nous pouvons tellement plus que ce que nous croyons… Avec de bonnes instructions et de la détermination, beaucoup de choses sont possibles !

Plus de renseignements sur la Méthode avancée ici.

Aussi, j’aimerais aussi beaucoup vous entendre dans les commentaires, et particulièrement savoir (je suis curieuse !) :

    1. Vous reconnaissez-vous dans une, ou plusieurs de ces hormones ?
    2. Si vous pouviez les classer et faire un palmarès (avec celle qui vous affecte le plus en premier) quelle serait votre combinaison ?

Si vous connaissez une femme que cet article peut aider, partagez !

 

A propos Emanuelle Haudegond

Emanuelle Haudegond est la fondatrice de beaute-pure. Elle est l'auteur de la méthode gratuite "Vers une Peau sans Acné en 7 étapes" et de la méthode avancée "Méthode Peau-Zéro-Défaut", pour les peaux à problèmes. Diplômée de l'état de Californie, elle a longtemps travaillé auprès de dermatologues et de chirurgiens plasticiens avant de fonder sa propre clinique de soins esthétiques à Los Angeles. Passionnée par la peau, guidée par des principes naturopathiques, elle partage au fil des articles sa philosophie et ses astuces pour une peau magnifique. Vous trouverez également dans son e-boutique, beaute-pure-boutique.com, une sélection de ses produits de beauté préférés, adaptés aux peaux à problèmes, et des compléments alimentaires brevetés.

49 Responses to HORMONES : les 3 « Charlie’s Angels » de notre acné hormonale

  1. Melm 15 Déc, 2016 à 8:53 #

    Bonjour et merci pour vos articles.
    Après une grosse poussee d acné mon médecin m’a fait faire uneprise de sang : testostérone et delta4androstenedione. Les chiffres sont au delà des valeurs de référence. Y a t il un moyen naturel (je ne suis plus sous pilule, mais stérilet cuivre) pour y remédier ??? Merci d’avance de votre réponse !!!

    • Emanuelle Haudegond 15 Déc, 2016 à 9:39 #

      Bonjour Mélanie,
      En santé naturelle, face à ce type de soucis, nous travaillons ainsi :
      1. élimination dans le mode de vie/alimentation de ce qui aggrave le problème.
      2. recherche de la cause-racine du souci, et bien sûr élimination de celle-ci.
      La première partie est assez universelle (nous savons d’une manière générale ce qui peut accentuer les taux/la sensibilité aux androgènes) mais la seconde est individuelle. Je vous engage à lire l’article suivant, qui illustre le type de questions qu’on se pose alors. J’imagine que votre médecin va procéder à des examens complémentaires ?

      • Melm 15 Déc, 2016 à 12:21 #

        Merci pour le lien !
        Je penche en effet pour l insulino resistance et l inflammation (stress ++)
        Mon médecin m a prescrit une échographie pour vérifier si Sopk.
        Il m a egalement recommandé une alimentation hypotoxique depuis 10 jours (pas de gluten ni produits laitiers) + probiotiques. Je dois le revoir après résultats d écho.
        La prise de sang révèle également une carence en vit. D
        Je me suis inscrite pour le méthode avancée (je suis votre blogspot depuis pas mal de temps maintenant, j’avais loupé la dernière session de la méthode avancée), j’espère vraiment pouvoir en bénéficier!
        Merci pour tout vos conseils !!

        • Emanuelle Haudegond 15 Déc, 2016 à 12:34 #

          Il m a également recommandé une alimentation hypotoxique depuis 10 jours (pas de gluten ni produits laitiers) + probiotiques.

          Je suis vraiment contente que votre médecin soit sensibilisé à ce type d’approche. C’est super !
          Oui, la méthode avancée devrait pouvoir vous aider à mettre un plan en place – et ainsi des résultats sur le long terme.
          Nous devrions ouvrir une session très bientôt – courage ! Bien sûr si vous besoin de quelque chose entre temps, n’hésitez pas.

          • Melm 22 Déc, 2016 à 1:25 #

            Bonjour Emmanuelle, après échographie pelvienne il s avère que je n’ai pas de SOPK… Je suis un peu perdue qu’est ce qui pourrait expliquer dans ce cas le dérèglement hormonal ?!
            Je continue mon régime hypotoxique mais ne constate pour le moment pas d’amélioration de l acné (3 semaines, c’est peut être encore un peu court…).
            Merci de votre réponse

          • Elsa Kreiss 26 Déc, 2016 à 11:14 #

            Bonjour Melm,

            Je me permets de répondre : il existe une assez grande variété de troubles hormonaux susceptibles de donner de l’acné sans pour autant être associés à un SOPK, et il est donc difficile de vous donner une piste en particulier via le blog, sans vous connaître. On peut également être « simplement » sensible aux androgènes, génétiquement, tout en ayant des analyses hormonales parfaitement normales par ailleurs.

            A bientôt dans la méthode pour tenter d’y voir plus clair !

      • Clémence 30 Déc, 2016 à 3:05 #

        Chère Emmanuelle,
        A 25 ans, depuis des années, je souffre d’acné très importante (hormonale, vu les zones et aggravée par les règles), ainsi que d’une perte de cheveux. J’ai suivi attentivement vos articles, vu des spécialistes, essayé tous traitements: piqûres biotine, pilules variés, crèmes anti-acnéïque et même zinc. A aujourd’hui, je ne prend plus de contraceptif depuis 2 ans, aucun médicament, et ne tourne qu’au naturel (alimentaire, cosmétiques, etc). Malgré tout, quand mon foie n’est plus traité par les ampoules d’artichaut/radis noir + Dermidéal zinc/bardane, ça continue. Le dernier endocrinologue m’a refait faire un bilan sanguin, 2e jour des règles. Tout semble normal: TSH 3G à 1.27 et Delta 4 à 12,1et 3,5, testostérone à 0.44. Pensez-vous qu’une autre piste puisse être explorée afin de trouver enfin ce qui cloche?

        D’avance merci pour votre aide!!!

        Clémence

  2. azzi jeanne 15 Déc, 2016 à 8:21 #

    Bonjour Emmanuelle,
    Non vedo l’ora ! comme on dit en italien; j’attends avec impatience et avec l’intérêt le plus vif votre article sur les hormones.
    Merci de nous aider à prendre soin de ce que la nature nous a donné, notre précieux capital santé,forme et que nous négligeons beaucoup trop souvent.
    A très vite.

  3. azzi jeanne 15 Déc, 2016 à 8:17 #

    Bonjour Emmanuelle, comme on dit en italien: »non vedo l’ora! » c’est à dire que j’attends avec la plus grande impatience et l’interêt le plus vif ,de lire votre article sur les hormones.Merci de nous apprendre à prendre soin de notre plus grand trésor,ce que la nature nous a donné ,et que nous négligeons trop souvent.

  4. karine 12 Déc, 2016 à 2:11 #

    Bonjour Emmanuelle,

    Je vous écris car je ne sais plus vers qui me tourner pour mon problème d’acné hormonale sévère sur le menton. Je suis désespérée 🙁 je lis parfois que vous mentionnez « ma clientèle privée » : donner vous des consultations ?
    Merci
    Karine

    • Emanuelle Haudegond 14 Déc, 2016 à 11:55 #

      Bonjour Karine, je suis désolée : je ne peux tout simplement plus prendre de nouveaux clients pour l’instant. En revanche, il peut être judicieux de se renseigner sur la méthode avancée : j’y parle beaucoup d’acné hormonale, et ai destinée à vous aider en la matière. De plus, quand j’ai des créneaux qui se libèrent en clientèle privée, je privilégie les membres de la méthode avancée, car nous avançons ainsi beaucoup plus vite. Nous pensons organiser une nouvelle session début 2017, et vous trouverez plus de renseignements ici.

  5. Saskia 06 Déc, 2016 à 1:29 #

    Bonjour,

    Après examen, il s’avère que j’ai un nodule sur la thyroïde et un excès de testostérone, merci pour cet article qui m’a aidé a diriger mes médecins.

    Il me manque juste de savoir comment faire baisser ma testostérone sans prendre de médicament toxique.

    • Emanuelle Haudegond 13 Déc, 2016 à 12:13 #

      Bonjour Saskia, une hormone (j’entends ici les hormones « naturelles », produites par notre corps, et non les synthétiques des médicaments) ne « travaille » pratiquement jamais seule, elle dépend des autres hormones. C’est comme un jeu de domino, un changement d’une hormone va entrainer un changement d’une autre hormone, et ainsi de suite. Donc un excès d’une hormone (comme ici la testostérone) est souvent accentué/provoqué par le manque d’une autre (par exemple l’oestrogène, la progestérone) ou l’excès d’une autre (comme l’insuline). De plus, si on schématise, la thyroïde, c’est l’énergie. Donc en fonction de l’impact qu’a eu le nodule, hypo ou hyperthyroïdie, il peut facilement y avoir des répercussions sur la production d’hormones : surproduction ou sous-production. Il faudrait en savoir beaucoup plus pour répondre précisément dans votre cas (savoir quelles sont les autres hormones impliquées chez vous et ce qu’elles font précisément) mais ce qui est sûr, c’est qu’il faut commencer par la thyroïde s’il y a un souci, et veiller à ne pas stimuler trop d’insuline (donc avoir une glycémie stable tout au long de la journée). Je vous renvoie à cet article sur la thyroïde et celui-ci sur la glycémie, OK ?

      • Saskia 02 Jan, 2017 à 3:29 #

        Bonjour Emmanuelle,

        Merci pour cette réponse qui répond à mes questions, je comprends mieux le « pourquoi du comment ».
        Je suis actuelle sous traitement homéo, pour l’insulino résistance, je pense demander un appareil pour pouvoir tester ma glycémie de façon à savoir si c’est la bonne piste de traitement.

        Je lis vos articles, prends des notes, mais j’étais un peu perdu avec tout ça. Vous m’avez éclairé.

        • Saskia 20 Jan, 2017 à 10:34 #

          Emmanuelle,

          Avec vos infos très explicites, je suis sous traitement homéo pour la partie hormonal (progesteronum), la thyroïde I Biane de chez Pileje plus complément alimentaire en Zinc, Sélenium, vitamines B…. Et Fer.

          J’espère être enfin sur la bonne piste pour chasser la fatigue, retrouver une belle peau et de beaux cheveux.

          Un grand merci, pour vos articles pertinents.

  6. Ellëana 24 Nov, 2016 à 9:10 #

    Bonjour Emmanuelle,
    J’ai 22 ans, et je suis votre blog depuis un long moment, car je galère avec l’acné depuis plusieurs années. J’ai pris la pilule pendant 6 ans, soit depuis mes 16 ans, et l’ai arrêtée il y a maintenant presque 6 mois.
    Il faut savoir que j’ai subi une thyroïdectomie totale à mes 18 ans, pour cause de multiples nodules, dont un très gros « hypersécrétant/chaud », je n’ai donc plus de thyroïde depuis 3 ans, et suis donc obligée pour vivre, de prendre du Levothyrox tous les matins jusqu’à la fin de mes jours. (D’ailleurs la phrase de votre article « avoir une bonne libido sans thyroïde? oubliez » m’a vraiment blessée, car je n’ai pas de lubrification pendant mes rapports et cela me mine terriblement la libido…)
    Depuis mes 13-14 ans, j’ai toujours eu de l’acné, mais toujours, tout au long de mes cycles, à tel point que je n’ai jamais remarqué en avoir plus lors de mes règles… Il y a juste des mois où j’en avais un peu moins (2 à 6 sur le visage).
    L’an dernier mon endocrinologue m’a prescrit de l’Androcur car je me plaignait, à 21 ans, de ne pas réussir à éradiquer mon acné… ce qui me complexe énormément. J’ai donc pris 1/2 comprimé tous les 10 premiers jours de mon cycle pendant environ 9-10 mois, et ai décidé de l’arrêter en même temps que la pilule, soit il y a 6 mois, d’un coup. C’est-à-dire qu’arrivée à la fin de ma plaquette de pilule, je n’ai plus rien repris à part mon Levothyrox. Je n’en pouvais plus de prendre des hormones qui ne me faisaient absolument pas sentir mieux, au contraire ! Pas vraiment d’amélioration au niveau de l’acné, des règles d’une semaine, de la déprime, des seins douloureux, pratiquement aucune lubrification vaginale pendant mes rapports et même en dehors de mes rapports… Un enfer, je commençais à penser que je n’étais pas une fille normale… Je n’ai en fait jamais pu vraiment m’en rendre compte puisqu’on m’a mise sous pilule dès mon premier rapport, vers 16 ans. Et depuis je ne l’avais jamais arrêtée. (Bien qu’ayant changé de pilule à peu près 5 fois… sans jamais aucune amélioration constatée d’ailleurs…)

    Bref, environ 1 mois et demi / 2 mois après l’arrêt de ma pilule, mon acné a commencé à s’aggraver sérieusement, et devenir kystique, rouge, très douloureuse, « mûrissante » alors qu’avant je n’avais que des microkystes qui n’arrivaient que très rarement à maturation… Et depuis, cela ne s’est pas amélioré au contraire… j’ai des dizaines de boutons sur tout le visage et particulièrement sur le bas des joues (maxillaires) et même un peu en dessous de ma mâchoire ce qui est très douloureux, au menton, sur le front, et entre les sourcils..

    J’ai fini par aller voir une dermatologue, elle a bien sûr constaté que mon acné était « sévère » et qu’il faudrait que je prenne du Roaccutane… j’ai catégoriquement refusé, car avec mes problèmes de « sécheresse vaginale » je ne voulais surtout pas empirer la situation…
    Du coup finalement elle m’a prescrit de la doxycycline que je prends depuis maintenant presque 2 mois, et je ne vois toujours pas d’amélioration convaincante.. peut être que mes boutons sont moins blancs… et encore..

    Il y a donc un mois, je suis retournée voir mon endocrinologue, qui m’a fait faire des examens sanguins complets ainsi qu’une échographie ovarienne, suspectant des OPK. (OPK que l’on m’avait déjà trouvés à 16 ans sous pilule… mais qui avaient disparu l’an dernier, selon mes échographies passées à ce moment là…)
    Bilan de mon échographie d’il y a un mois: OPK, plus de 30 follicules à chaque ovaire, je ne comprends pas, depuis l’arrêt de ma pilule, mes règles sont revenues parfaitement, réglées comme une pendule, tous les 32 jours. (d’accord ce sont des cycles un peu longs, mais ils sont réguliers !!) Mon endocrino dit que l’acné vient des OPK, et que la science ne connait aucune solution à part reprendre la pilule, (ce que je refuse ! je vais me faire poser un stérilet en cuivre…) ce qui me permettrait au moment venu de pouvoir concevoir facilement, car si je les écoute, je vais avoir de gros problèmes pour enfanter…

    Mes bilans sanguins étaient bons…. Sauf ma thyroide, j’étais complètement en dessous de la fourchette… on a un peu baissé mon levothyrox.. Mais toujours pas d’effet sur mon acné…

    Je ne sais plus quoi faire, je commence vraiment à perdre patience, je ne peux pas me passer de maquillage pour aller travailler, et même pour voir quelqu’un… C’est vraiment un enfer.. Si seulement vous pouviez m’aider… Je ne sais plus vers qui me tourner…

    Merci beaucoup d’avance pour votre réponse.

    • Emanuelle Haudegond 09 Jan, 2017 à 4:40 #

      Bonjour Ellëana,
      Tout d’abord, je suis désolée si mes mots vous ont, sans le vouloir, blessée. Ce n’était bien sûr pas du tout mon intention, bien sûr et vous prie de m’excuser… Ellënna, il est important de déterminer si vous ovulez, et quand. La meilleure manière pour s’en assurer est de vous familiariser avec la symptothermie. C’est une manière d’observer son cycle. Vous trouverez un guide gratuit à télécharger ici : http://sympto.org/manual_fr.html. En apprenant à observer votre cycle, et en le faisant sur plusieurs mois, vous aurez de très précieuses informations sur ce qui se passe. cela vous aidera beaucoup et si vous envisagez de faire la méthode avancée, nous gagnerons ainsi un temps précieux. Courage ! Les OPK, ce n’est jamais facile, mais avec le temps et la patience, on peut obtenir beaucoup. Accrochez-vous, OK ?

  7. Camomille 20 Nov, 2016 à 10:07 #

    Bonjour Emmanuelle et Elsa,

    J’ai longtemps cru que mon acné était héréditaire, que c’était inscrit dans mon adn. À mon avis c’est un peu le cas car mes parents avaient aussi de l’acné.
    Mais un jour ma dermatho m’a dit que ce n’était pas normal que mon acné ne se soit toujours pas calmée après 3 ans d’arrêt de la pilule. J’avais eu des traitements antibio et crèmes, mais pour elle, on ne devait pas prescrire ça ad vitam aeternam car ça reste des médicaments. N’étant pas médecin j’ai écouté ses conseils.

    Elle m’a posé plein de questions sur mon sommeil, mon rapport à la vie, mes angoisses et j’ai pris conscience que j’étais une personne très stressée et angoissée. C’est d’ailleurs comme ça que je suis venue il y a deux ans sur votre site. Donc je crois que le (ou la?) cortisol me joue des tours. Pour les autres je ne sais pas trop, je sais juste que mon taux de testostérone est légèrement au dessus de la moyenne mais comme mes règles sont régulières je ne me suis pas posé de questions. Est-ce que ça compte? Est-ce que cet excès influerait sur les autres hormones?
    Bon week-end

    • Emanuelle Haudegond 11 Jan, 2017 à 2:02 #

      En bref, Camomille : oui, cela peut jouer. Et oui, cela peut avoir une influence sur les autres hormones…

  8. Pauline 14 Nov, 2016 à 1:43 #

    Bonjour Emmanuelle et mercis pour cet article!

    Je serais très intéressée par d’autres sur l’équilibre hormonal 🙂

    Mon palmarès:
    1- Oestrogène
    2- Thyroïde
    3- Cortisol

    Suivant les périodes et les villes ou je vis, mon palmarès change et est:
    1- Thyroïde
    2- Oestrogène
    3- Cortisol

    Je pense que cela est lié à la qualité de vie, à la pollution et à l’alimentation (même si bio)…

    (Pour info, j’ai de l’endométriose, mais stable).

    A bientôt!
    Pauline

    • Emanuelle Haudegond 15 Nov, 2016 à 2:17 #

      Bonjour Pauline,

      J’ai bien fait de demander, c’est très intéressant !
      Oui, ces hormones sont cycliques par nature. Elles agissent entre elles ET en fonction de ce que nous vivons, de notre environnement. Et oui, la pollution joue un grand rôle.
      De plus, la thyroïde est fragile, et a besoin de beaucoup de TLC (Tender Loving Care) tous les jours. C’est d’elle dont dépend toute la production des autres hormones, elle est hyper importante !
      Mais la bonne nouvelle, c’est qu’on peut agir aussi positivement sur elle, avec les bons aliments/yoga aux bons moments du cycles, vous savez faire ça ? Si non, l’Atelier que je prépare pour début 2017 peut vous intéresser. J’en reparlerai de toute façon. En attendant, je vous souhaite de belles aventures dans une ville favorable à votre thyroïde, Pauline !
      Bien cordialement,
      Emanuelle Haudegond

      • Pauline 15 Nov, 2016 à 3:08 #

        Bonjour Emmanuelle,
        Je me retrouve tout à fait dans votre réponse. Habiter Paris m’a permis de me rendre encore plus compte de l’impact de mon environnement (avec tout ce que cela englobe) sur ma santé.
        Les conseils de la Méthode m’aident énormément quotidiennement et me permettent d’amortir l’impact de cette vie parisienne, mais j’ai hâte de déménager!
        Je suis très intéressée par le futur Atelier car je suis persuadée que l’on peut toujours progresser! En tous cas, chacun de vos articles me permet de m’informer, de mieux comprendre ma situation et de l’améliorer 🙂
        Mercis!!
        Pauline

  9. Juliette L. 13 Nov, 2016 à 3:53 #

    Bonjour à toutes et à tous, je viens partager mon expérience « hormonale », parce que j ai découvert un complément alimentaire qui m aide beaucoup. Il s’agit du gemmoframboisier (bourgeons), conseillé par une naturopathe. J en prends quelques gouttes sous la langue, le soir au coucher, sauf pendant la semaine des règles. C est un produit qui permet de équilibrer nos hormones quelque soit le déséquilibre. Comme c est pas évident de savoir dans quel sens est le déséquilibre, c est une très bonne solution! De plus ca me rassure car les autres plantes pour régulariser les hormones étaient souvent déconseillées en cas d antécédents familiaux de cancer du sein, ce qui est mon cas. Résultats pour moi : règles sans douleurs, sans syndrome pré menstruel (faim, déprime…), moins de acné pendant les règles. Attention il ne faut le faire au en cures de 3 mois, je pense que il vaut mieux voir un naturopathe de toute façon. je vous précise que je ne prends bien sur plus la pilule, c est une base je pense. J ai un stérilet au cuivre et je ne peux que le conseiller! bon courage à toutes !

  10. Aurélie 12 Nov, 2016 à 3:11 #

    Bonjour Emmanuelle,

    Article très intéressant, moi qui ait sans doute des problèmes hormonaux vos articles m’éclaire enfin !

    Après presque un an de saute d’humeur vertigineuse et des bouffées de chaleur (je n’ai que 33 ans) je crois pouvoir dire que le trio dysfonctionne.
    Après avoir pris un traitement homéo folliculinum, je vois une amélioration mais rien de transcendant.

    Voilà qui va m’aider a diriger mon prochain rdv chez l’endocrinologue.

  11. catherine 12 Nov, 2016 à 8:10 #

    Bonjour. Je me permets de vous écrire car je suis vraiment désespérée. Je me marie dans 2 semaines et j’ai une eruption de kystes énormes sur les joues et le menton!!
    J’ai toujours eu de l’acné mais grâce à vos conseils (méthode avancée) à la prise de Dim et de chardon-marie et à des séances d’acupuncture régulières, j’avais une peau nette depuis juin dernier- de temps en temps 2-3 boutons sur le menton pendant mes règles seulement.
    A 2 semaines de mon mariage, j’ai tout à coup une poussée de kystes sans tête blanche énormes qui sont apparus il y a 10 jours (j’ai aussi eu une gastro enterite)et du coup je panique! Je n’arrive pas à identifier à quoi cela est dû et je suis passé à 2 gélules de DIM et 2 chardons marie par jour au lieu d’un pour essayer de résorber+miel manuka ts les jours mais pour l’instant kystes toujours aussi enflammé et un nouveau est apparu hier.
    Cela me gâche tout et au lieu de me réjouir de mon mariage à venir j’appréhende à fond à cause de cette acné ! Je me sens vraimebt mal et pour cela je vous appelle à l’aide. Que puis je faire??
    Merci
    Catherine

    • Emmeline 14 Nov, 2016 à 9:10 #

      Salut Catherine, tes kystes pourraient être liés au stress / excitation du mariage !
      Je te conseille donc de tout faire pour te détendre, déléguer au maximum;
      et pour traiter les kystes, à tu essayé le Crajirù ?
      C’est assez cher je trouve mais très efficace pour faire disparaitre rapidement les boutons !
      Je l’ai découvert sur la boutique beauté-pure mais je l’ai aussi trouvé en magasin bio (ce qui peut te faire gagner quelques jours par rapport à une commande sur la boutique)
      à associer avec masque citron alterné à masque argile peut-être ?

      J’espère que ça marchera mais de toute façon t’inquiètes pas quoi qu’il arrive tu sera la plus belle ^^
      D’avance tous mes vœux de bonheur !

  12. Maud 11 Nov, 2016 à 7:31 #

    Bonjour Emmanuelle,

    Pour ma part depuis que j’ ai cessé la pilule, les laitages, Et que j’ utilise des produits pour la peau bio et adaptés sur votre boutique ma peau est plus belle mais j’ ai tjs des poussées d’ acné de temps en temps. Je suis une gourmande donc ça n’ aide pas 😉
    Par contre je suis très stressée par mon travail et j’ ai en effet l’ impression que cela se répercute sur ma peau.
    J’ ai une pilosité très développée également.
    Et une libido en berne 🙁
    J’ ai 37ans

    Voilà mon palmarès :
    1.oestrogène
    2. Cortisol
    3.thyroïde

    Merci à vous pour tous vos conseils et astuces qui nous font nous sentir moins seules .

  13. Emma 11 Nov, 2016 à 6:32 #

    Bonjour Emanuelle,

    Votre article nous donne de précieuses pistes, merci beaucoup et félicitations ! Personnellement, je meurs d’envie d’en savoir davantage et de connaître les manières de se rééquilibrer.

    Vous ne parlez pas du tout de progestérone : elle ne serait pas importante pour l’humeur, la libido, la peau ?

    Merci pour votre réponse et au plaisir de vous lire !

  14. ruiz laura 11 Nov, 2016 à 4:00 #

    Bonjour Emmanuelle, article est ultra intéressant comme toujours et les question des hormones est tellement cruciale… j’ai arrêté la pilule (androcur +provames) il y a un an… contrairement à ce que vous aviez préconisé, j’ai arrêté net, mais je l’ai préparé mentalement bien avant…les premiers mois ont été corrects au niveau de la peau, mais en suivant une alimentation basse glycémie, j’ai perdu un peu de poids (je suis passée de 52 à 49 kilos pour 1m59…mon poids de compètition…) j’ai bien aimé rentrer à nouveau dans certains vêtements mais au niveau de la peau ce fut la grosse cata…gros boutons très enflammés et douloureux, a des endroits ou je n’en avait jamais eu ! (entre et autour des sourcils…sans parler des bubons dans le cou et sur les maxillaires qui ont laissés de vilaines cicatrices) les analyses hormonales ont révélé que je n’étais pas en pré ménopause comme on me l’avait laissé entendre. ET l’échographie à révélé que mes ovaires n’étaient pas polykystiques…dernier fait et pas le moindres : retour de mon cycle de règles NORMAL, ce qui n’a jamais été le cas dans TOUTE ma vie ! Le cortisol y est pour beaucoup je pense ainsi que les oetrogènes qui doivent être plus faibles…j’ai 47 ans.Merci !

  15. Daniele 11 Nov, 2016 à 3:32 #

    Hyper intéressant !
    Oui : je l’ai constaté par moi mëme : les Hormones dirigent TOUT !
    Sous pilule durant 25 ans (diane 35) j’étais très « oestrogènes » … douceur, rondeur, volupté !
    À 50 ans je me suis sevrée (en 1 an) de cette pilule (un grand merci au blog « Acérola – comment arrêter cette daube de pilule »). J’ai enchainé sur la ménopause … et me voici : tyroide et cortisol … et sans plus de libido ! Après m’être beaucoup documentée, je pense entamer un traitement DHEA 10mg/jour… pour retrouver un peu de tonus sexuel. Quel est votre avis sur ce « protocole » ?

    Ps : merciiii au site boutique beauté pure :
    – MSM (cheveux brillants et peau souple et élastique)
    – huiles essentielles (peau radieuse et lumineuse comme jamais ! Et quelles économies, rapport aux crêmes luxueuses … pour moins d’effets!)
    – Psyllium blond (digestion parfaite… retour sur l’état de ma peau et ventre plat !
    Bref cette boutique est une vraie caverne d’Ali Baba !

  16. Julie 11 Nov, 2016 à 1:35 #

    Bonjour et encore merci pour cet article très intéressant.

    J’ai eu une période très difficile l’année dernière et à la lecture de votre article je me demande si je n’étais pas en excès de toutes ces hormones ! (je ne prends plus la pilule depuis 7 ans)

    J’avais une libido totalement décuplée (analyses hormonales normales), le cortisol a du explosé je pense car j’étais très stressée (sans m’apercevoir parfois à quel point) et je me sentais très instable.
    Côté thyroide je vis avec Hashimoto mais nous cohabitons très bien puisque mes analyses sont dans les normes et que je n’ai jamais pris de traitement.

    J’ai eu une très grosse crise d’acné en même temps que cette période de stress intense.
    Cela a duré plusieurs mois.

    J’ai consulté une naturopathe qui m’a beaucoup aidé à ce moment notamment sur le plan alimentaire.

    Aujourd’hui je me sens beaucoup plus stable, moins stressée (quoique je le sois encore par moment mais je travaille à me détendre encore davantage) et ma libido est bonne sans excès. J’ai beaucoup beaucoup moins d’acné mais par moment je peux avoir une petite crise de quelques vilains boutons.

    Ma période acnéique m’a beaucoup traumatisé et j’ai encore aujourd’hui une certaine appréhension à ce quelle recommence (bien qu’au fond de moi je ne pense pas que ça puisse être autant que l’année dernière) ; je traque le moindre bouton (oui je crois qu’il faudrait que je lâche du lest…) ; j’aimerais bien ne plus en avoir du tout ou encore moins mais je ne vois plus sur quoi je peux intervenir (puisque mon alimentation a beaucoup changé et que j’y fais très attention).

    J’aimerais avoir d’autres pistes pour améliorer encore ma peau (j’ai essayé l’OptiMSM, je ne suis pas sûre de voir un véritable effet sur ma peau par contre j’ai des ongles magnifiques ! J’ai également testé le miel de Manuka qui donnent d’excellents résultats et je suis votre protocole de nettoyage complet !)

    Merci beaucoup pour votre site, tous vos conseils et hâte de vous lire.

    Julie

    • Emanuelle Haudegond 11 Nov, 2016 à 1:57 #

      Bonjour Julie,
      Le médicament vous donne certaines doses d’hormone thyroïdienne qui peuvent vous convenir en temps normal, mais à certains moments vos besoins peuvent être accrus : c’est souvent le cas quand le corps fait face à un stress, psychologique ou psychique. Donc il faut éviter que le corps ne connaisse de stress. Il faut noter que par exemple une chute de glycémie peut être interprétée par le corps comme un stress. Donc il faut agir à la fois sur ce type de stress (en gardant une glycémie très stable, ce qui n’est pas le cas de la majorité des personnes) ET rester vraiment zen pour que votre médicament vous convienne tout le temps. Mon conseil serait donc de continuer à travailler sur l’alimentation (en veillant à garder une glycémie constante), mais aussi de pratiquer la relaxation et la bienveillance…

      • Julie 11 Nov, 2016 à 5:52 #

        Merci pour votre réponse Emmanuelle.

        En fait non j’ai une thyroide stable malgré Hashimoto et je ne prends aucun traitement.
        J’ai même réussi a abaissé mon taux de TSH juste par le changement alimentaire.

        Qu’entendez vous par glycémie constante ? Du moins comment l’appliquer et comment savoir le taux de glycémie qui nous convient ?

        Pour la relaxation et la bienveillance oui j’y travaille mais c’est quelque chose à faire au quotidien et malheureusement le rythme de vie joue parfois en défaveur (même si on fait au mieux…)

        Julie

  17. Marie 11 Nov, 2016 à 1:02 #

    Bonjour

    Merci pour cet article passionnant.
    Je me reconnais bien dans le cortisol, pas mal dans la thyroide et peu dans les oestrogènes.
    Je dois sûrement en manquer.
    Très curieuse de lire la suite, je n’ai jamais trouvé d’infos pour rééquilibrer naturellement ses hormones.
    Merci!

  18. Anna 11 Nov, 2016 à 12:45 #

    bonjour,

    après ma grossesse j’ai eu de l’acné, perte de poids, cheveux etc…je ne savais plus quoi faire pour l’acné, du coup j’ai tenté régime sans gluten et sans lactose, sans résultats! Je mange pas sucré en général, mais mon acné semblait persistante. Je sais que c’était une acné hormonale, j’en avais plein le cou et le menton.
    Mon médecin m’a fait faire une prise de sang et a vu que ma T4 libre était basse, depuis un mois et demi je prends du levothyrox…et mon acné s’est drôlement calmée! Je n’osais pas espérer que ça vienne de mon problème de thyroïde, mais ça semble être ça, d’autant plus que je mange sans trop regarde maintenant, surtout le gluten…je ne mange pas de lait de vache, uniquement fromage de brebis ou chère, je me permets des petites sucreries maintenant.

    Est-ce possible que mon acné n’ait rien à voir avec l’alimentation et que ce soit uniquement mon problème hormonal? Parce que je me sens enfin libérée de manger ce que je veux sans culpabiliser, surtout que j’ai besoin de prendre un peu de poids…

    merci aussi de nous dire comment équilibrer tout ça? moi ce mois ci je n’ai pas mes règles, tout se remets en place dans mon système hormonal j’ai l’impression…

    merci pour votre réponse!

  19. Dorothée 11 Nov, 2016 à 11:24 #

    Bonjour,

    Ce que j’aimerais savoir c’est comment équilibrer ces 3 hormones quand on est dépendante d’un système contraceptif (Stérilet Minerva pour ma part), sachant que je ne souhaite pas changer de contraceptif. En fait, je ne sais pas quelles hormones sont libérées ou inhibées par mon stérilet. Est-ce qu’il ne faudrait pas commencer par là : avoir une meilleure connaissance du fonctionnement hormonal du système contraceptif que l’on utilise ?

    Au plaisir de vous lire

  20. Chantal 11 Nov, 2016 à 11:23 #

    Bonjour, Cet article est très intéressant. Je me reconnaît un peu dans l’oestrogène et pas du tout dans les deux suivantes. J’ai 52 et ménopausée, acnée persistante, manque d’énergie et de confiance en moi, grande fatigue, surtout après le déjeuner. Je ne sait plus ce qui est bon pour moi après avoir suivi et interrompu le programe chrononutrition du dr Delabos car j’ai le visage défait la mine triste la peau détendue et les seins comme des lavettes. j’ai perdu de la masse sur le haut du corps, peu au niveau de la taille et pas du tout des hanches, cuisses et mollets. Je pèse 75 kg pour 167cm. Pouvez-vous m’aider à trouver mon équilibre? D’avance je vous remercie.

  21. Chantal 11 Nov, 2016 à 11:23 #

    Bonjour, Cet article est très intéressant. Je me reconnaît un peu dans l’oestrogène et pas du tout dans les deux suivantes. J’ai 52 et ménopausée, acnée persistante, manque d’énergie et de confiance en moi, grande fatigue, surtout après le déjeuner. Je ne sait plus ce qui est bon pour moi après avoir suivi et interrompu le programe chrononutrition du dr Delabos car j’ai le visage défait la mine triste la peau détendue et les seins comme des lavettes. j’ai perdu de la masse sur le haut du corps, peu au niveau de la taille et pas du tout des hanches, cuisses et mollets. Je pèse 75 kg pour 167cm. Pouvez-vous m’aider à trouver mon équilibre? D’avance je vous remercie.

    • Emanuelle Haudegond 11 Nov, 2016 à 11:55 #

      Bonjour Chantal,
      Bien sûr nous sommes déterminées à la ménopause à produire moins d’oestrogènes, mais certainement pas de cesser entièrement. Les ovaires devraient continuer à en produire un peu, puis notre masse graisseuse agit comme une glande, et en produit aussi. Nous sommes programmées pour pouvoir nous contenter de ce moins, à partir du moment où les surrénales (glandes au dessus des reins) ne soient pas épuisées. En clair, si vous n’avez pas eu beaucoup de stress dans votre vie, que vous êtes « zen », ce passage s’effectue plus ou moins bien. De plus, le foie joue un grand rôle sur ça, donc cela dépend de l’état de votre foie. Mais si la question est : y a-t’il des choses à faire pour se sentir mieux et retrouver de l’éclat ? La réponse est : absolument !!!!! Inscrivez-vous bien au formulaire, comme ça je vous en parlerai plus en détail par mail, d’accord ? Je donne des astuces. A bientôt.

  22. Marie 11 Nov, 2016 à 10:38 #

    Bonjour Emmanuelle,

    Article très intéressant ! Pour ma part, aujourd’hui je vous dirai que « tout » va bien au niveau des œstrogènes et de la thyroïde. En revanche je n’ai pas très bien cerné pour la cortisol…donc je le mettrai en dernier au niveau hiérarchique.

    J’aimerai beaucoup par ailleurs en parlant d’hormones que vous abordiez le sujet du DIU au cuivre et des effets hormonaux, je pense que nous sommes pas mal de femmes à se ou d’être senties concernées par cela.

    Bien à vous,

  23. Hélène Muhlenbach 11 Nov, 2016 à 2:19 #

    Bonjour,

    L’article me touche particulièrement car je traverse une période très compliquée en ce moment.
    Opérée de la thyroide en 2003 (le lobe gauche seulement) mais ne prenant pas de complément, hyper stressée et angoissée depuis toujours.
    Acnée persistante, moral en berne, émotions décuplées, insomnie, réveils nocturnes, tension, libido moyenne… J’ai l’impression de manquer des 3. Pourtant, mes analyses sanguines sont bonnes, elles ont 15 jours et j’ai tout vérifier car je me croyais en pré-ménopause..
    PS: j’ai 39 ans…
    Comment faire pour être au Top? Please, help me…

  24. Gabrielle 10 Nov, 2016 à 11:25 #

    Bonjour Emmanuelle,

    Article passionnant comme toujours !
    Je pense être en hypothyroïdie et manquer d’œstrogènes, par contre je pense avoir trop de cortisol (d’où les difficultés à m’endormir?).
    J’ai énormément d’acné depuis ma grossesse et l’arrêt de ma pilule (que j’avais pris 15 ans durant…)
    J’espère arriver à comprendre comment réguler tout ça au mieux évidemment !

  25. Marie 10 Nov, 2016 à 10:35 #

    Comment ça se passe pour les femmes ménopausées ?

  26. Sophie 10 Nov, 2016 à 10:08 #

    Suite à mes analyses, en préménopause je suis en manque d’oestrogènes, progestérone inexistante, thyroide normale . Grande nervosité et surtout du mal à dormir, moral en berne. Que faire? J’ai 55 ans

  27. Elodie 10 Nov, 2016 à 9:00 #

    Bonjour,

    J’ai trouvé cet article particulièrement éclairant. Personnellement, je me reconnais davantage dans le cortisol et j’estime, au regard de la description que vous avez faite, avoir un manque en oestrogène. Aussi, si je devais effectuer un classement du plus au moins, en ce qui me concerne:

    1. Cortisol
    2. Thyroïde
    3. Oestrogène (notamment en raison de la réactivité de ma peau face aux perturbations hormonales, à un sentiment de fatigue constant et à une résistance variable au stress… Je semble avoir des manques du côté oestrogène…)

    Comment faire pour équilibrer tout ça?

    Merci beaucoup pour votre réponse.

    Cordialement,

    Elodie

    • Mathilde 11 Nov, 2016 à 11:19 #

      Bonjour Emmanuelle,

      Superbe article qui donne particulièrement envie d’acheter le livre !

      Comme Elodie je pense aussi avoir un gros manque d’Oestrogène. D’ailleurs quand j’étais sous pillule (Leeloo) tout allait bien. Est-ce la raison ? Et est-ce là la solution pour avoir enfin une belle peau ?

      Voici mon classement :

      1. Thyroïde – je suis en pleine forme sportive, aucune rondeur, très active et nerveuse..!
      2. Cortisol
      3. Oestrogène (acné sévère sur les machoires, duvet sur le visage etc)…

      Merci pour vos conseils et réponses !

      Mathilde

      • Emanuelle Haudegond 11 Nov, 2016 à 1:03 #

        Bonjour Mathilde, les hormones n’agissent jamais seules, je vais en parler. On a souvent des problématiques qui touchent plusieurs hormones…

  28. Brigitte 10 Nov, 2016 à 8:49 #

    Merci pour cet Article hyper intéressant..
    Néanmoins, comment atteindre des sommets avec ces trois hormones de manière naturelle. Nous savons que c’est important mais comment pouvons nous agir là dessus.. Me concernant, Je manque d œstrogène et jai un excès de testostérone. j’ai peur que la pilule fortement dosée soit le seul remède efficace pour rééquilibrer un minimum cela… Même si je sais que cette solution ne me plait pas sur le long terme.

  29. Ben m'barek Sabrina 10 Nov, 2016 à 8:28 #

    Bonjour cet article est très intéressant ! Comment prendre soin de sa thyroïde, de ses œstrogènes et de sa cortisol ?

    Merci beaucoup

Laisser un commentaire