Les extraordinaires vertus du DIM (I3C) pour l’acné (et sa part d’ombre !)

Vous vous souvenez de ce que votre maman vous disait ? Que le brocoli, le chou-fleur et les choux de Bruxelles sont bons pour vous, et qu’ils vous protègent du cancer ? Et bien il se peut qu’un complément issu de ces légumes puissent également aider votre acné et vos hormones. Gros plan aujourd’hui sur le DIM (I3C) et ce qu’il peut vous apporter (ou pas !).

Qu’est-ce que le DIM ?

Quand vous mangez du brocoli (ou un autre légume crucifère, comme les choux, les navets, les radis….), un des composants de ces légumes, l’indole-3 carbinol (I3C), va être transformé en DIM ou diindolylmethane au contact de l’acidité de votre estomac.

On peut donc obtenir du DIM de différentes manières :

  • en mangeant des légumes crucifères
  • en prenant des compléments à base d’extraits de I3C qui seront convertis en DIM au contact de l’acidité stomacale
  • en prenant directement du DIM

Que fait le DIM ?

Essentiellement, le DIM sert à équilibrer les oestrogènes et à bloquer l’action des androgènes.

L’équilibre des oestrogènes

Le DIM peut équilibrer les oestrogènes de deux manières  :

  • en améliorant le rapport entre « bons » et « mauvais » oestrogènes
  • en empêchant la conversion de la testostérone en oestrogènes

Les « bons » et les « mauvais » oestrogènes

Quand on parle des oestrogènes, on parle d’une grande famille d’hormones !

En effet, notre corps en produit de différents types. Surtout, une fois utilisés par nos cellules, ces oestrogènes sont transformés : d’abord par le foie, puis par nos bactéries intestinales.

Il existe plus de 50 métabolites d’oestrogènes, résultats de ces transformations.

Certains métabolites exercent un rôle bénéfique. D’autres nous sont néfastes.

Deux métabolites ont été beaucoup étudiés :

  • Le 2-OHE1, que l’on considère comme un « bon » métabolite d’oestrogène. Il diminuerait la masse graisseuse chez la femme (1) et contribuerait à une meilleure qualité du collagène au niveau de de la peau et des articulations (2)
  • Le 16-OHE1, que l’on considère comme un « mauvais » oestrogène, associé à plus de risques de cancer du sein (3)

On estime donc qu’avoir plus de 2-OHE1 que de 16-OHE1 joue un rôle bénéfique chez la femme.

Et le DIM, dans tout ça ?

Le DIM aiderait notre foie à une conversion des oestrogènes plus en faveur des 2-OHE1 que des 16-OHE1…

Il serait donc très utile an cas de dominance en oestrogènes.

La dominance en oestrogène est le terme utilisé quand les oestrogènes sont dominants par rapport à la progestérone.

C’est fréquent en cas d’excès de « mauvais » oestrogènes.

Une dominance en oestrogènes se traduit souvent par des migraines, un syndrome prémenstruel fort, des sautes d’humeur, de la rétention d’eau…

Surtout, la dominance en oestrogènes est une des raisons fréquentes d’avoir de l’acné !

J’avais évoqué ces signes sur ce post Instagram (suivez-moi sur Instagram, j’y partage du contenu que vous ne trouverez pas forcément ailleurs..)

L’autre mission du DIM

Par ailleurs, la testostérone peut être transformée en oestrogène. Ce processus est appelé l’aromatase.

Le DIM permet d’empêcher en partie l’aromatase, ce qui se traduit par moins de testostérone transformée en oestrogènes.

Si vous souffrez de dominance en oestrogènes, c’est donc une bonne chose.

Le DIM, bloqueur d’androgènes

Enfin, le DIM est un puissant bloqueur d’androgènes (4).

Il peut saturer les récepteurs d’androgènes au niveau des cellules, en empêchant ainsi l’action.

C’est ainsi qu’il peut avoir une action positive contre la peau grasse, les points noirs et l’acné.

Alors, je me jette sur mes brocolis ?

Malheureusement, les effets bénéfiques du DIM sont pratiquement impossibles à ressentir avec les légumes seuls. Il est estimé en effet qu’il faudrait pratiquement un kilo de brocoli par jour pour obtenir des doses efficaces !

Par ailleurs les légumes crucifères sont parfois difficiles à digérer en grande quantité. Ils peuvent également contenir des goitrogènes, composants qui sont néfastes au fonctionement de la glande thyroïde.

C’est pourquoi le DIM est surtout utilisé sous la forme de complément, I3C ou DIM.

Le DIM règle-t-il toutes les acnés ?

Non !!!!

Si votre acné n’est pas hormonale, le DIM ne vous sera d’aucun secours.

D’autre part, beaucoup d’hormones peuvent occasionner une acné hormonale : les hormones fabriquées par la glande thyroïde, le cortisol, l’insuline peuvent également être impliquées. En bref, le DIM peut vous être parfaitement inutile, parce qu’inadapté à votre situation.

Quand il agit, le DIM agit-il rapidement ?

Il faut généralement deux mois minimum d’utilisation pour commencer à voire une différence avec le DIM. C’est autour de quatre mois qu’on en voit les effets manifestes (s’il doit fonctionner pour vous !).

Le DIM peut-il avoir des effets secondaires ?

Il est important de comprendre que le DIM n’est pas un complément largement étudié.

En conséquence, on ne peut affirmer à 100% qu’il soit sécuritaire.

Des effets secondaires ont été rapportés : nausées, vomissements, migraines, troubles digestifs.

Y a-t-il des contre-indications pour le DIM ?

Oui :  il est généralement déconseillé aux femmes enceintes ou allaitantes de prendre du DIM.

Ce complément n’est pas non plus  indiqué pour les personnes de moins de 18 ans.

La prise d’alcool est également déconseillée pendant les cures.

Prendre des doses de plus de 600 mg de DIM pourrait abaisser les concentrations de sodium chez certaines personnes.

Peut-on le prendre avec des médicaments ?

En cas de prise de DIM, l’action de nombreux médicaments pour le foie peut être altérée.

Voici une liste non exhaustive de certains de ces médicaments :

clozapine (Clozaril), cyclobenzaprine (Flexeril), fluvoxamine (Luvox), haloperidol (Haldol), imipramine (Tofranil), mexiletine (Mexitil), olanzapine (Zyprexa), pentazocine (Talwin), propranolol (Inderal), tacrine (Cognex), theophylline, zileuton (Zyflo), zolmitriptan (Zomig)

Par ailleurs il se peut que le DIM interagisse avec d’autres médicaments.

Alors si vous choisissez de l’utiliser et que vous prenez des médicaments, demandez impérativement l’avis de votre médecin !

J’ai une acné sévère. Dois-je prendre de fortes doses de DIM ?

Non. Au contraire, en cas d’acné sévère, il est probable que votre foie ne soit pas en sa meilleure forme. Si vous voulez essayer le DIM, des quantités modérées sont probablement à privilégier.

Est-ce que mon acné peut être plus forte avant d’aller mieux ?

Oui, c’est toujours une possibilité. Pour éviter cet effet, des quantités modérées sont probablement à privilégier.

Puis-je prendre le DIM en même temps que la pilule ?

Oui, le DIM peut être pris en même temps que la pilule.

Quelle marque de DIM dois-je prendre et quel dosage ?

En raison du manque d’études scientifiques sur le DIM, j’ai personnellement choisi de ne pas représenter de marques de DIM sur la boutique de beaute-pure.

Je travaille en clientèle uniquement avec l’I3C, son précurseur, moins puissant mais à mes yeux plus sécuritaire. La dose d’I3C à ne pas dépasser est de 600 mg par jour.

Le DIM, s’il fonctionne pour moi, va-t-il me libérer de l’acné pour toujours ?

Non  ! Aucun complément au monde ne peut vous garantir de vous libérer de l’acné pour toujours.

Pour vous libérer de l’acné pour toujours, il n’y a pas de secret :

Il faut comprendre ce qui occasionne votre acné, intervenir sur ses causes et adopter un mode de vie puissamment anti-inflammatoire.

Je vous en reparle bientôt !

Références :

(1) Increased 2-hydroxylation of estrogen is associated with lower body fat and increased lean body mass in postmenopausal women
Nicola Napoli,*,1,2 Swapna Vattikuti,*,3 Jayasree Yarramaneni,1 Tusar K. Giri,4 Srenath Nekkalapu,1 Clifford Qualls,5 and Reina C. Armamento-Villareal5, Maturitas

(2) Estradiol and Its Metabolites and Their Association With Knee Osteoarthritis
MaryFran R. Sowers,1 Daniel McConnell,1 Mary Jannausch,1 Ayse G. Buyuktur,1
Marc Hochberg,2 and David A. Jamadar ARTHRITIS & RHEUMATISM
Vol. 54, No. 8, August 2006, pp 2481–2487

(3) A randomized, placebo-controlled trial of diindolylmethane for breast cancer biomarker modulation in patients taking tamoxifen
Cynthia A Thomson 1 2, H H Sherry Chow 3, Betsy C Wertheim 3, Denise J Roe 3 4, Alison Stopeck 5, Gertraud Maskarinec 6, Maria Altbach 7, Pavani Chalasani 3, Chuan Huang 8, Meghan B Strom 9, Jean-Philippe Galons 3 7, Patricia A Thompson 5 10 Breast Cancer Res Treat

(4) Plant-derived 3,3?-Diindolylmethane Is a Strong Androgen Antagonist in Human Prostate Cancer Cells* Hien T. Le Charlene M. Schaldach Gary L. Firestone Leonard F. Bjeldanes Journal of Biological Chemistry

.

Partagez cet article !

À propos de l'auteur : Emanuelle Haudegond

Emanuelle Haudegond est la fondatrice de beaute-pure.com, un site dédié au bien-être féminin hormonal naturel et à la beauté de la peau. Spécialiste de la peau, diplômée de l'état de Californie, elle a longtemps travaillé auprès de dermatologues et de chirurgiens plasticiens avant de fonder sa propre clinique de soins esthétiques à Los Angeles. Elle a ainsi aidé des milliers de femmes de tous âges à retrouver santé de la peau et bien-être à chaque étape de la vie. Passionnée par la peau, guidée par des principes naturopathiques, elle donne au fil des articles de beaute-pure.com ses astuces pour une peau magnifique. Ancienne acnéïque, elle partage dans sa méthode "7 étapes vers une peau sans acné" sa philosophie d'un combat contre l'acné au naturel. Vous trouverez également dans son e-boutique une sélection de ses produits de soins préférés, adaptés aux peaux à problèmes, et des compléments alimentaires brevetés.

  • Plily dit :

    Bonjour, vous évoquez une prise entre deux et quatre mois avant de voir les effets, préconisez vous une durée de complementation maximale ?

    • Bonjour, je pense que si on choisit d’utiliser un complément, c’est toujours en suivant le principe des cures, c’est à dire d’une utilisation occasionnelle, et toujours en écoutant son corps. Il ne faut pas non plus hésiter non plus à arrêter si le retour du corps n’est pas bon. Dans ce cas, je pense qu’il ne faut pas aller plus loin que 6 mois et toujours par ailleurs s’interroger sur les causes et travailler dessus…

  • Ennam dit :

    Bonjour ,

    Peut-on prendre ce complément quand on est sous pilule?

    On est d’accord que le DIM et le I3C sont deux choses différentes ?

    Merci

  • nadine adam dit :

    j’ai 63 ans et toujours des gros points noirs sur le nez … à pleurer. tout essayé ! Je suis désespérée. Pourtant : pas de gluten, pas de sucre, pas de produits laitiers, intestins suivis, 7 étapes suivies, … reste le Dim?

  • La méthode !

    Vers une peau sans acné en 7 étapes

    Découvrez comment des milliers de lecteurs se sont délivrés de leur acné sans produits agressifs ni médicaments. Sûr, simple, et efficace

    Je m'inscris !

    Vous aimerez aussi ...

    Aller en haut