Le Gattilier, pas toujours une bonne idée !

Devriez-vous prendre du gattilier ? C’est une question qui m’est souvent posée, typiquement par les jeunes femmes qui ont arrêté la pilule et qui peinent à retrouver un cycle menstruel régulier.

La réponse est simple : je pense vraiment qu’on ne devrait pas prendre du gattilier sans être suivie par un professionnel de santé.

Le gattilier n’est PAS une plante anodine. Elle peut ne pas VOUS convenir, surtout si vous avez un profil hormonal particulier (OPK avec L.H. élevée, j’explique ceci plus en détail en fin d’article et dans la vidéo).

J’explique ici qui ne devrait pas prendre de gattilier (entre autre, voir liste complète en fin d’article) :

 

Le gattilier, c’est quoi ?

le gattilier est une plante utilisée traditionnellement pour les problèmes de cycle féminin. Elle stimule votre hypophyse à produire certaines hormones. Plus particulièrement, elle stimule la production de LH (luteinizing hormone) et de progestérone, deux hormones sécrétées pendant et après l’ovulation. Le gattilier fait cela en réprimant la production de prolactine.
La prolactine, vous connaissez peut-être : c’est celle que nous produisons en grande quantité quand nous allaitons nos enfants (pro lactine : pro lait). Elle empêche naturellement l’ovulation. C’est pourquoi les femmes qui allaitent n’ont pas d’ovulation, donc pas de règles. Donc si on réprime la production de prolactine, on favorise l’ovulation et donc un bon taux de LH et de progestérone.

Indications courantes :

On a le plus souvent recours au gattilier pour :

  • retrouver des cycles réguliers à l’arrêt de la pilule
  • l’endométriose
  • l’acné
  • les cycles irréguliers
  • l’infertilité
  • les douleurs aux seins
  • le syndrome prémenstruel

Utilisation :

On trouve le gattilier sous différentes formes : gélules, poudre, teinture mère, et infusions. La posologie dépendra directement de la forme de la plante, et doit être définie par le professionnel de santé. Typiquement cependant, on s’accorde à dire qu’il faut un minimum de 30mg-40 mg par jour de la forme poudre/gélule, soit 60 gouttes de teinture-mère ou 3 tasses d’infusion forte pour obtenir un effet.

Cependant, il est inutile d’utiliser le gattilier « un mois, juste pour voir ». L’essai doit être de 3 mois minimum, et ne pas dépasser 6/7 mois. Au terme de 6/7 mois l’effet sur l’hypophyse diminue. Si au bout de cette période, le gattilier n’a pas eu d’effet, il n’en aura pas, c’est tout.

Contre-indications gattilier :

Il existe des contre-indications au gattilier, d’où mon appel à la prudence !

Le gattilier ne doit pas être utilisé :

  • pendant la grossesse
  • si vous utilisé des médicaments de type antidopaminergique
  • si vous êtes sous pilule contraceptive
  • si vous êtes sous traitement hormonal de substitution
  • sous traitement pour fécondation in vitro
  • pendant l’adolescence (la communication hypophyse/ovaire est encore en cours de développement pendant l’adolescence)
  • si vous utilisez de la progestérone (même de la progestérone naturelle)
  • immédiatement à la sortie de la pilule (quand on sort de la pilule, votre hypophyse et vos ovaires se parlent pour la première fois depuis des années. Vous ne voulez pas interférer avec une plante forte qui risque de gêner cette communication. Il est souvent préférable d’attendre au moins 4/5 mois avant d’envisager le gattilier)
  • si vous souffrez de SOPK (syndrome des ovaires polykystiques) et que votre taux de LH est déjà élevé par rapport à votre F.SH. Dans cette situation, le gattilier risque fort de ne pas être la plante pour vous. Elle peut même vous conduire à une « montée » de L.H. plutôt désagréable. 

Attention sur ce point, car beaucoup de lectrices de beaute-pure souffrent de SOPK (un des symptômes de la condition est l’acné… ).

Or il est fréquent en cas de SOPK d’avoir un taux de L.H. élevé.

C’est d’ailleurs un des « marqueurs » de la condition. Donc si vous avez des analyses sanguines, vérifiez ce point. Et si vous n’en avez pas, peut-être voulez-vous en demander.

Vous risquez autrement sous gattilier de voir votre taux de L.H. exploser. Au lieu de vous sentir mieux, vous vous trouverez beaucoup moins bien, et votre condition sera exacerbée.

En d’autres termes, le gattilier n’est pas toujours une bonne idée !

Que faire si vous avez le profil : OPK avec L.H. élevée ?

Si votre L.H. est élevée par rapport à votre F.S.H. (jour 3 phase folliculaire) alors pensez plutôt à la médecine chinoise et à l’acuponcture, très utiles dans votre cas !

J’aimerais entendre parler de vous…

Avez-vous essayé le gattilier ?

Quelle a été votre expérience ?

Vous aimerez aussi peut-être :

 

A propos Emanuelle Haudegond

Emanuelle Haudegond est la fondatrice de beaute-pure.com, un site dédié au bien-être féminin hormonal naturel et à la beauté de la peau. Spécialiste de la peau, diplômée de l'état de Californie, elle a longtemps travaillé auprès de dermatologues et de chirurgiens plasticiens avant de fonder sa propre clinique de soins esthétiques à Los Angeles. Elle a ainsi aidé des milliers de femmes de tous âges à retrouver santé de la peau et bien-être à chaque étape de la vie. Passionnée par la peau, guidée par des principes naturopathiques, elle partage au fil des articles de beaute-pure.com sa philosophie et ses astuces pour une peau magnifique et une vie de femme au naturel. Vous trouverez également dans son e-boutique, beaute-pure-boutique.com, une sélection de ses produits de beauté préférés, adaptés aux peaux à problèmes, et des compléments alimentaires brevetés.
  • Low dit :

    Bonsoir,

    Actuellement je prends une mini dose d’Androcur (1/4 2 fois par semaine), je suis interdite d’œstrogènes. Malgré cette faible dose je ne suis pas réglée depuis 4 ans (visiblement normal). A ma demande, ma gynécologue m’a envoyé chez un Endocrino mais avant, m’a fait faire une prise de sang )bien que sous Androcur les résultats ne soient pas super parlants) FS et LH très bas et un mini SOPK détecté lors d’une écho (elle refuse de nomme cela ainsi et me parle de « légère dystrophie »). Ma question : est il possible de prendre du gattilier tout en arrêtant progressivement Androcur ?
    J’ai un travail de représentation et ne peux me permette de me retrouver avec une peau affreuse…

    (Sinon ma peau est « ok » mais j’ai tout de même commencé votre méthode qui est GÉNIALE ! Mon grain de peau s’est affiné et Bingo les produits sont tellement moins chers que des soins coûteux en pharmacie. Merci !)

    • Bonjour Low, le gattilier n’est pas un complément anti-acné en soit. C’est une plante utilisée traditionnellement pour les problèmes de cycles. Dans votre cas, étant sous médicament, il faut parler à votre médecin si vous envisagez cette plante. Si vous envisagez de vous sevrez d’androcur, mon premier réflexe serait plutôt de travailler sur le foie, avec de la silymarine

      • Low dit :

        Merci pour votre réponse. Y’a-t-il un risque que La silymarine fasse ressortir l’acné en début de prise ?

      • C’est une possibilité si vous êtes très engorgée. D’une manière générale, vous ne pouvez pas être au risque zéro en arrêtant androcur. Pour 2 raisons : 1. il y a un effet rebond, même si les doses étaient faibles 2. On prendrait généralement androcur pour une raison à la base, et cette raison revient une fois que les hormones synthétiques se dissipent. Il faut comprendre que cette transition demande une vraie implication de votre part et peut inclure des crises de guérison. Mais je vous encourage à l’envisager, car ne pas avoir de vrai cycle (avec ovulation, et donc règles) vous prive de vos vraies hormones (vraies oestrogenes et progestérone) qui sont très importantes et protectrices pour votre santé…

        • Laura dit :

          L’effet rebond est il systématique ?
          Je ne peux pas me permettre une poussée d’acné de part mon emploi… c’est pour cela que j’essaye de trouver une transition qui me ferait arrêter en douceur (je pensais que réduire les doses d’Androcur en « compensant » par du Gattillier pouvait fonctionner…)

  • Laura dit :

    Bonjour Emmanuelle,
    J’ai été diagnostiquée SOPK car forte acné + aspect polykystique des ovaires à l’écho.
    En revanche, toutes mes analyses sanguines sont dans la norme (LH 4,1 / FSH 6,9) et je ne fais pas d’insulino-résistance. En revanche j’ai des cycles anovulatoires…
    Je prends depuis quelques semaines du myo-inositol, prescrit par ma gynéco (essai bébé infructueux depuis 18 mois).
    Savez-vous si je peux prendre du gattilier en plus du myo-inositol ?

    • Bonjour Laura, je suis désolée, mais c’est à votre médecin qu’il faut poser la question. C’est lui qui vous a prescrit l’inositol, et seul lui, qui vous connait, peut décider si le gattilier est indiqué en parallèle. Quels tests avez-vous fait pour l’insulino-résistance ? La glycémie à jeun n’est pas suffisant pour exclure cette possibilité, et c’est souvent la seule chose demandée…

  • >