L’eau de mer est-elle bonne pour l’acné ?

Si vous êtes comme un poisson dans l’eau, et adorez vous baigner à la mer, vous vous êtes peut-être déjà interrogé sur son effet sur l’acné. Vous avez peut-être même observé une amélioration de votre acné pendant les vacances. Alors peut-on affirmer que l’eau de mer est bénéfique pour l’acné ? Hélas, ma conviction est que non. Je voudrais expliquer ici pourquoi, et donner quelques astuces à la mer.

L’eau de mer, riche en minéraux, serait bonne pour la peau…

Il est souvent cru que l’eau de mer, parce qu’elle est riche en minéraux, serait « bonne pour la peau ». On cite notamment souvent son effet supposé sur le psoriasis. Mais même pour le psoriasis, l’effet bénéfique est loin d’être démontré.

Oui, une étude suggère un effet modérément bénéfique de l’eau de mer sur le psoriasis, mais l’exposition à l’eau de mer pendant l’étude était combinée à une exposition solaire (1).

Une autre étude établit que l’amélioration serait avant tout due à l’exposition solaire, et non à l’eau de mer (2).

Une dernière étude prouve enfin qu’une immersion de plus de 20 minutes serait trop longue et aurait un effet inverse à l’effet bénéfique recherché (3).

Bref, il n’est pas scientifiquement démontré que l’eau de mer offre un réel intérêt thérapeutique pour le psoriasis. Et aucune étude scientifique n’atteste de son effet sur l’acné.

Le sel de l’eau de mer aurait un effet antibactérien, bon pour l’acné.

C’est aussi une théorie tentante. Certes, le sel est utilisé depuis des siècles pour conserver la nourriture. Les gargarismes à l’eau salée sont traditionnellement utilisés contre les maux de gorge. Et on nettoie certaines plaies à l’eau saline. Mais pour être sûr d’une action anti-bactérienne, il faut que l’eau saline soit stérile. C’est loin d’être le cas de l’eau de mer, qui peut être considérablement polluée.

Pourquoi peut-on observer parfois une amélioration de l’acné à la mer ?

Généralement, un séjour à la mer combine baignade et exposition solaire.

Toutes deux ont un effet pervers sur l’acné : bénéfique à court terme mais très nuisible à moyen terme. Le mécanisme est simple : le sel ainsi que les rayons UV ont d’abord un effet asséchant. La partie superficielle de la peau va être privée d’eau et de gras. Dans un premier temps, on peut donc observer que les boutons s’assèchent, et avoir l’impression que l’acné s’améliore.

Cependant, le problème est que l’exposition aux UV et le sel contribuent à épaissir la couche superficielle de la peau. Cette couche sèche et épaisse tend à s’effriter et à boucher les pores de la peau. À la longue, le sébum, qui ne peut pas s’évacuer, favorise la formation de boutons noirs et de microkystes. Ils se manifesteront souvent au retour de vacances, expliquant les fréquentes rechutes d’acné juste après la rentrée. C’est la période de l’année où les dermatologues sont fréquemment débordés.

Alors que faire pour son acné sur la plage ?

Il est très clair pour moi qu’il faut faire très attention avec le soleil, particulièrement sur le visage et le décolleté, où la peau est plus fine. Le soleil n’est pas seulement une cause d’acné, il favorise clairement le vieillissement prématuré (4) (croyez-moi, après 30 ans de Californie, j’ai vu trop de femmes amèrement regretter le temps passé sur les plages !), retarde la cicatrisation (5) et favorise les taches solaires (6). Donc je ne peux que conseiller d’éviter l’exposition directe (vivent les parasols, vêtements protecteurs, et l’ombre en général) et les crèmes solaires (minérales de préférence, préférables pour l’acné et l’environnement).

Mais si les baignades à la mer sont pour vous une grande source de plaisir, mon conseil est de ne pas s’en priver. Après tout, le stress est aussi source d’acné et de bonnes vacances sont importantes pour le moral !

Il est cependant préférables que ces baignades soient courtes, et il faut se rincer immédiatement après, pour que la couche de sel n’ait pas (trop) le temps d’assécher la peau.

Personnellement, je ne me baigne jamais plus de dix minutes, et je choisis les plages où l’on peut trouver des douches.

Le sel tend aussi à diminuer l’efficacité des savons et produits nettoyants : il faudra donc en tenir compte en rentrant à la maison. La douche « post plage » comprendra un savonnage plus poussé qu’à l’ordinaire, de préférence avec un savon à froid. J’adore à cet effet le Savon à froid Lemme bee de chez Groundsoap, car il contient de l’avoine apaisante et du miel hydratant.

Il est indispensable de redonner à la peau de l’hydratation après la douche : on peut tout simplement utiliser une des huiles végétales non comédogènes, comme celle de Chanvre par exemple, qui est également apaisante.

Enfin, si la peau est déjà déshydratée, le beurre de Karité, à condition d’être pur et non transformé, peut « ressusciter » bien des épidermes en redonnant éclat et souplesse.

En bref, il est illusoire d’utiliser les bains de mer pour améliorer son acné. On peut cependant en profiter, à condition de garder ces baignades courtes, et de se rincer et de s’hydrater avec soin après.

 

Références :

(1) Influence of Water and Salt Solutions on UVB Irradiation of Normal Skin and Psoriasis J. Boer 1, A. A. Schothorst, B. Boom, J. Hermans 2, and D. Suurmond

Archives of Dermatological Research Volume 273, Issue 3–4pp 247–259

(2) Balneophototherapy of psoriasis: highly concentrated salt water versus tap water – a randomized, one-blind, right/left comparative study
Authors T. Gambichler, S. Rapp, E. Senger, P. Altmeyer, K. Hoffmann

Photodermatology, 2001 – Wiley Online Library

(3) Skinresearch and Technology – Yoshizawa et al. – 2003 Feb;9(1):31-3/ Marzulli and Maibach’s dermatotoxicology p.416

(4) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3790843/

(5) https://www.sharecare.com/health/skin-injury/what-happens-scar-exposed-sun

(6) http://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/age-spots/home/ovc-20309129

 

A propos Emanuelle Haudegond

Emanuelle Haudegond est la fondatrice de beaute-pure. Elle est l'auteur de la méthode gratuite "Vers une Peau sans Acné en 7 étapes" et de la méthode avancée "Méthode Peau-Zéro-Défaut", pour les peaux à problèmes. Diplômée de l'état de Californie, elle a longtemps travaillé auprès de dermatologues et de chirurgiens plasticiens avant de fonder sa propre clinique de soins esthétiques à Los Angeles. Passionnée par la peau, guidée par des principes naturopathiques, elle partage au fil des articles sa philosophie et ses astuces pour une peau magnifique. Vous trouverez également dans son e-boutique, beaute-pure-boutique.com, une sélection de ses produits de beauté préférés, adaptés aux peaux à problèmes, et des compléments alimentaires brevetés.

,

23 Responses to L’eau de mer est-elle bonne pour l’acné ?

  1. Vanessa 29 Août, 2017 à 9:12 #

    Bonjour Emmanuelle ,

    Tout d’abord merci beaucoup pour votre article. J’ai une question, je suis sujette aux microkystes et lorsque qu’elles sortent et se transforment en bouton elles me laissent des cicatrices. Pensant que le soleil serait un allié pour les faire disparaitre je m’y suis exposer durant mes vacances ( tout en me protégeant avec un indice de 20) elles sont un peu plus foncées actuellement (violet-brun-rouge) j’aimerais savoir s’il y a un risque qu’en les exposant je les ai rendues définitives ou s’il reste une chance de les faire disparaître ? Merci d’avance.
    Vanessa.

    • Emanuelle Haudegond 31 Août, 2017 à 5:27 #

      Coucou Vanessa,

      Il y a toujours de l’espoir, mais il faut vraiment, vraiment comprendre la leçon : pas de soleil sur les cicatrices, on en prend soin comme d’un bébé au berceau, et on ne met pas bébé directement au soleil !

      La première chose, c’est de stopper directement le soleil, car vous voulez renforcer désormais votre peau.

      Donc, on se méfie de Septembre : il y a souvent encore du soleil.

      Il faut porter dans votre cas un écran solaire tous les jours en septembre et surtout, rester à l’ombre le plus possible, éviter le soleil.

      Aussi, je vous encourage à pulvériser après le nettoyage de votre peau soir et matin de l’eau de la roche-posay (bouteille blanche, en pharmacie…). Elle est riche en anti-oxydant (sélénium), ce qui est bon pour les cicatrices.

      Puis le matin donc faites suivre d’un écran solaire bio non-comédogène d’IPS 50.

      Quand les mauvais jours viendront, vers fin octobre, vous pourrez commencer à exfolier votre peau pour éclaircir les cicatrices.

      Mais en attendant, renforcez votre peau, en évitant le soleil, et en appliquant l’eau de la RP, OK ?

      Bien cordialement,

      Emanuelle Haudegond

  2. Maxime 12 Août, 2017 à 8:10 #

    Bonjour,
    Petite question concernant le spray solaire d’Alga Maris spf 30. Comme il contient des algues rouges (réputée comédogène 5/5) est-ce qu’on peut quand même utiliser ce spray solaire sur visage à tendance acnéique/grasse ?
    Sinon j’ai pas mal de boutons blancs sur le menton et nez.. et la peau grasse avec pores dilaté et points noir, que me conseillez-vous comme routine ?
    Merci d’avance

    • Emanuelle Haudegond 13 Août, 2017 à 10:38 #

      Bonjour Maxime,

      Franchement avec les algues et l’indice comédogène, c’est du cas par cas. Chaque algue est différente et a des propriétés différentes, comme les légumes. On ne peut pas les cataloguer seulement par la couleur. Ce que j’observe, c’est que nous sommes nombreux sur beaute-pure, à utiliser ce produit, dont moi-même, avec un recul de 3 étés. Et dans notre grande majorité, nous pouvons l’utiliser ponctuellement, dans le cadre d’une protection solaire au cours de vacances, sans problèmes. Bien sûr, l’alimentation, l’hygiène, et le montant total de soleil vont jouer sur vos risques d’acné, mais le produit est OK à utiliser si vous vous en débarrassez bien le soir. Pour cela, faites un double nettoyage (premier nettoyage à sec avec une huile, puis second avec de l’eau et un savon à froid)… Si votre peau est déshydratée/sèche, pensez aussi à la version alga maris visage IPS30 ou IPS50. C’est une texture crème.

    • Emanuelle Haudegond 13 Août, 2017 à 10:50 #

      J’ai oublié de rajouter… Il vous faut aussi faire un Nettoyage à l’argile de Rhassoul, 2/3 fois par semaine.
      Il faut faire une boue, avec laquelle vous vous massez le visage pendant une minute, puis laissez poser une minute.
      Puis rincez bien, séchez légèrement à la serviette.
      Puis sur peau encore légèrement humide, appliquez une très fine couche d’huile végétale (huile de jojoba supérieure, chanvre, noisette…) que l’on a réchauffé dans sa main.
      Et c’est tout pour l’instant..
      Protégez bien du soleil,
      rincez bien le produit le soir avec double-nettoyage,
      pas de produits laitiers,
      Rhassoul 3 fois par semaine,
      mangez des salades,
      du sport,
      pas d’alcool,
      du sommeil,
      restez hydratée (buvez plus d’eau !)….
      Tout devrait bien se passer coté peau. Et à défaut, on est toujours là…
      Bon été, Maxime.

      • Fleur 21 Août, 2017 à 1:33 #

        Bonjour Emanuelle,

        Je pensais qu’il fallait éviter d’exfolier sa peau en été avec le soleil (et donc éviter la routine Denovo).
        Vous conseillez d’utiliser le Rhassoul 3 fois par semaine en été tout de même ?
        Il me semblait qu’il agit aussi comme un exfoliant, je me trompe ? C’est peut-être plus doux que la routine Denovo, donc ok en été ?

        Merci si vous pouvez clarifier cela ! 🙂

        • Elsa Kreiss 24 Août, 2017 à 4:06 #

          Bonjour Fleur,

          Je me permets de répondre : l’exfoliation intensive est effectivement à éviter en été. En revanche, un exfoliant léger comme le rhassoul, et qu’on n’utilisera pas tous les jours, convient tout de même. Assorti d’une bonne protection solaire.

  3. Tatiana 31 Juil, 2017 à 4:13 #

    Bonjour Emmanuelle,
    Merci pour votre article très intéressant.
    J’en profite pour vous poser une question :
    Je viens d’entendre parler des méthodes à la lumière pour l’acné. On peut en trouver maintenant en vente pour une utilisation régulière à domicile. Qu’en pensez-vous ? Cela vaut-il l peine d’essayer?

    • Emanuelle Haudegond 03 Août, 2017 à 3:06 #

      Il faudrait dans l’idéal y consacrer un article, mais en gros : la lumière peut avoir une action antiseptique… tant qu’on l’utilise. Elle n’aura pas d’action préventive. Elle n’interviendra que sur l’infection et sera beaucoup moins efficace sur l’inflammation. Disons qu’elle peut faire partie d’un « arsenal » général anti-acné si on dispose du budget, mais elle ne constitue pas une solution de longue haleine.

  4. Adeline 30 Juil, 2017 à 2:49 #

    Bonjour Emmanuelle,

    Merci pour ce nouvel article une fois encore intéressant…
    J’en profite pour vous demandez s’il est possible d’effectuer plusieurs cures d’Astaxanthine pendant l’été? J’en ai déjà faite une mais je repars au soleil prochainement.

    J’en reviens aussi à ma routine beauté. J’ai à la fois une acné rosacée et une acné grasse sur la ligne médiane eu visage. J’ai aussi la maladie de Verneuil (kyste dans les plis de la peau). Je me lave le visage avec un savon à froid tous les matins, et termine la douche par l’eau de la Roche Posay. J’applique ensuite de la crème hydratante au Karité de Joveda – ou en ce moment de la crème solaire teintée – et/ou du fond de teint minéral. Le soir, je démaquille à l’eau micellaire et applique de l’huile de chanvre ou de l’huile de Chaulmoogra. Et je fais des masques à l’argile rose ou au Rhassoul le we. Dois-je continuer ainsi? Est-ce que je peux appliquer la même « routine » pour les kystes?

    Enfin, dernière question, est-ce possible d’atténuer des cicatrices au niveau du thorax et de l’aine?

    Merci d’avance et bonne journée.

    • Emanuelle Haudegond 03 Août, 2017 à 3:17 #

      Bonjour Adeline, l’acné rosacée, l’acné et la maladie de verneuil sont toutes les trois des maladies inflammatoires, avez-vous déjà été suivie en naturopathie ? J’aurais tendance à vous le recommander (et/ou penser à la méthode avancée). Votre routine peut être appliquée aux kystes. Pour les cicatrices , je tenterais une approche interne avec le MSM en cure de 3 mois. Il devrait également avoir une action bénéfique sur le foie, donc contribuer à apaiser certaines des autres signes. Oui, l’astaxanthine (doit ?) peut faire l’objet d’une autre cure si vous repartez. Faites attention au soleil, qui exacerbe les glandes sébacées. J’aurais aussi à la rentrée un nouveau produit qui peut vous concerner. M’en reparler alors, d’accord ?

      • Adeline 05 Août, 2017 à 8:57 #

        Merci beaucoup Emmanuelle.

        Je suis déjà allée voir une naturopathe effectivement. Depuis, j’ai complètement arrêté le café et presqu’entièrement les produits au lait de vache. De même, à la maison, je n’ai plus de gluten et de sucre blanc surtout. A l’extérieur, c’est un peu plus compliqué mais j’essaie de respecter quelques grands principes. La transformation s’opère. C’est mieux mais il me reste encore du chemin à faire. Je mets en oeuvre aussi vos conseils sur les légumes et me fait plaisir avec les quelques recettes que vous proposez. Le temps fera le reste.
        Je me suis déjà inscrite à la méthode avancée mais je sais que vous avez beaucoup de demandes! J’essaie à nouveau ; je finirai bien par être sélectionnée 😉
        Je note pour le nouveau produit. Je vous le rappelle à la rentrée.

        Bel été.

      • Adeline 01 Oct, 2017 à 10:07 #

        Bonjour Emmanuelle,

        Je reviens vers vous comme convenu concernant le nouveau produit que vous deviez avoir à la rentrée… L’avez-vous reçu?
        Quant à la méthode avancée, l’unique solution pour s’y inscrire est bien le mail? Cela fait plusieurs fois que j’essaie mais je n’ai jamais eu aucun retour.
        Merci et bonne journée!

        • Emanuelle Haudegond 02 Oct, 2017 à 2:13 #

          Bonjour Adeline,

          Je suis navrée, nous avons rentré plusieurs nouveautés ces derniers temps, pouvez-vous me rappeler quel était l’effet recherché ?

  5. Pauline 30 Juil, 2017 à 11:24 #

    Bonjour Emmanuelle,
    Mercis pour cet article et toutes ces astuces estivales!
    Avec la chaleur, la transpiration et les douches plus fréquentes de l’été, j’ai des imperfections qui se développent plus facilement dans le cou, le décolleté et le dos.
    Je suis votre routine dos, utilise un savon à froid, crème ou huile non comédogènes, occasionnellement argile jaune et exfoliation, vêtements en coton. Je n’ose pas exfolier plus ma peau à cause du soleil (je m’expose peu, mais je vis à Nice).
    Est-ce que je peux faire quelque chose d’autre?
    Merci beaucoup et bonne journée!
    Pauline

    • Emanuelle Haudegond 03 Août, 2017 à 3:23 #

      Bonjour Pauline. Je ne me souviens plus de vos résultats au test de sensibilité, et la stratégie dépend un peu de cela. En gros : si la peau est « costaud » on peut tenter le Gel Nettoyant au Tea tree sous la douche. Si elle est plus sensible, ne pas hésiter à se nettoyer sur ces zones avec du Miel de Manuka. Les deux ont des vertus antiseptiques, sans exfolier…

      • Pauline 04 Août, 2017 à 6:17 #

        D’accord et merci Emmanuelle!

  6. cesou 30 Juil, 2017 à 9:51 #

    Bonjour,
    Je ne suis pas d’accord avec votre approche du soleil ! Le manque de soleil a 1 effet + pervers sur toutes les maladies dont tout type de cancers confondus ! Or il faut absolument des rayons directs sur la peau nue, sans crème solaire, sur les paupières (sans lunette !) le matin et le soir, car les rayons du soleil soigne de nombreuses maladies rappelez-vous l’héliothérapie et tout ce qu’on soignait avec, dont le cancer de la peau !) Il s’avére qu’on est tous carencé en vit D et en 1 rayonnement qui soigne ! On se met au soleil quand les UVR sont moins puissants, et l’alerte qu’on doit arrêter est la rougeur localisée, donc on apprivoise les rayonnements sans les crèmes qui ont beaucoup d’effets nocifs sur nous et notre environnement ! Et rincez de l’eau de mer , pour y remplacer par du chlore n’est pas 1 panacée !

    • Pauline 30 Juil, 2017 à 11:29 #

      Bonjour Cesou,
      Je me permets de vous suggérer la lecture des articles d’Emmanuelle sur le soleil, la vitamine D et les protections solaires. Ils sont extrêmement bien documentés.
      Bien cordialement,
      Pauline

  7. Melm 30 Juil, 2017 à 7:49 #

    Merci pour vos articles!
    Avez vous une routine visage pour éviter l effet rebond à la rentrée ? Je suis pas mal exposée au soleil durant l été (travail à l extérieur) et en effet mon acné est nettement améliorée depuis qq semaines. Mais j’ai très peur de l après !!!
    J’ai dans mes placards : du rhassoul, les exfoliants denovo et les sérums, de l huile de jojoba, du gel de aloe, …
    Que conseillez vous?
    Merci d’avance !!

    • Emanuelle Haudegond 03 Août, 2017 à 3:30 #

      Bonjour Melm, l’exfoliation, c’est SI et SEULEMENT SI on ne s’expose plus, car autrement on créé plus de dégâts encore. Mon conseil si vous en pouvez pas l’éviter est de 1. Utiliser de l’Astaxanthine pour accentuer la protection contre le soleil. 2. Porter en toutes circonstances une protection solaire IPS50 non comédogène 3. Envisager un cure de Silymarine (mettre le foie dans de bonnes dispositions est toujours utile pour l’acné)

  8. karine 30 Juil, 2017 à 7:48 #

    Bonjour Emmanuelle, merci pour cet article.
    Si la plage n’est pas pourvue de douche, peut-on se rincer le visage avec une brume, La Roche Posay par exemple? Est-ce suffisant?

    • Emanuelle Haudegond 03 Août, 2017 à 3:32 #

      Cela risque d’être difficile d’enlever toute l’eau de mer à la surface de la peau ainsi, Karine… Peut-être apporter une simple bouteille d’eau du robinet, pour un rinçage de remplacement ?

Laisser un commentaire