Les extraordinaires vertus de l’huile de foie de morue (acné, cicatrices, anti-âge)

Si je vous disais que je connaissais quelque chose susceptible d'améliorer fortement votre acné (ou cicatrices, ou rides légères), mais que j'hésitais à en parler, vous seriez étonné, n'est-ce pas ?

C'est le dilemme que j'ai avec l'huile de foie de morue extra vierge.

D'un coté, c'est certainement l'un des suppléments les plus efficaces pour atténuer l'acné et les cicatrices. Il peut même être bénéfiques sur certaines rides légères.

De l'autre, sa prise doit être réfléchie, et jamais sur plus de 6 mois, car elle comporte certains risques. Je voudrais donc détailler ces risques, vous aider à cerner si vous êtes un bon candidat, et vous donner mon opinion en conclusion.

En quoi l'huile de foie de morue aide la peau ?

L'huile de foie de morue est très riche en vitamine A. 

La vitamine A joue un très grand rôle sur la beauté de la peau. Elle remplace des cellules endommagées par de nouvelles cellules.

En clair, elle permet de remplacer l'ancien par du nouveau ! Une nouvelle peau progressivement émerge, plus belle et en bonne santé. 

J'en parlais ici en vidéo :

À ce titre, elle est utile pour l'acné, mais également pour les signes de vieillissement cutané et les cicatrices, qu'elle va notablement atténuer.

La vitamine A réduit également le montant de sébum de la peau. La peau devient moins grasse et moins susceptible de produire des boutons.

Par ailleurs, l'huile de foie de morue est une bonne source de vitamine D. La vitamine D a des vertus anti-microbiennes et anti-inflammatoires très utiles contre l'acné (1).

La carence en vitamine D est très fréquente. On estime que 67-85% des femmes souffrant de SOPK en sont affligées (2). Cette carence contribuerait à renforcer certains symptômes liés à cette condition, dont l'acné.

Alors le problème, c'est quoi ?

Comme l'huile de foie de morue est très riche en vitamine A, en ingérer de grandes quantités ou sur de trop longues périodes peut amener à un excès de vitamine A (hypervitaminose).

Il faut donc faire attention, et respecter 3 principes :

- s'assurer que vous ne présentez pas de contre-indications

- respecter les dosages

- respecter les temps de prise

En agissant ainsi, l'huile de foie de morue est sécuritaire. D'ailleurs, elle est utilisée depuis des siècles pour la croissance des enfants ou la convalescence des malades.

L'hypervitaminose, ça ressemble à quoi ?

Cette hypervitaminose peut être aigüe (quand on a pris beaucoup de vitamine A sur une courte période) ou différée (quand on a pris de la vitamine A sur de longues périodes et qu'elle s'est accumulée).

Elle peut occasionner de nombreux troubles (liste non exhaustive) :

  • maux de tête chroniques
  • douleurs abdominales, musculaires et articulaires
  • dessèchement de la peau, des muqueuses et des yeux
  • conjonctivite
  • chute des cheveux
  • nausées
  • diarrhée
  • perte de l'appétit
  • ostéoporose

Elle est particulièrement dangereuse en excès pour les femmes enceintes.

En effet, l'excès de vitamine A est associé à des malformations congénitales. Il est particulièrement important pour les femmes enceintes de surveiller leur apport de vitamine A durant les trois premiers mois de la grossesse.

D'où mon hésitation quant à l'huile de foie de morue extra vierge. Si elle est absorbée en trop grande quantité ou pendant trop longtemps, elle peut être toxique. Le mieux est ici définitivement l'ennemi du bien.

Mais cela ne veut pas dire que vous ne devez pas en prendre. Il suffit simplement de savoir si vous êtes un bon candidat, de respecter les dosages conseillés, et ne pas poursuivre la cure au-delà de 6 mois de prise. Et là, elle peut s'avérer formidable !

Quel est l'apport maximal recommandé ?

L’apport maximal tolérable (AMT) en vitamine A inclut les aliments d’origine animale et les suppléments.?

Il s’agit de la quantité quotidienne de vitamine A la plus élevée qu'on peut prendre de façon continue sans risque probable de souffrir d'effets indésirables. 

Voici le tableau des apports maximaux recommandés, selon votre âge et situation :

Source : Ce tableau est reproduit à partir de la source suivante

Il est fondé sur les données de : Institute of Medicine, Food and Nutrition Board, États-Unis, 2001. Ces données sont le résultat d'un consensus entre les autorités canadiennes et américaines.

Les apports en vitamine A peuvent être exprimés en microgrammes (1 µg = un millionième de gramme) d'équivalent d’activité rétinol (EAR) ou en unités internationales (UI). 1 µg équivaut à 3,33 UI; 1 IU équivaut à 0,3 µg de rétinol.

Est-ce que je risque d'excéder ces apports avec mon huile de foie de morue ?

Les recommandations des fabricants sont sécuritaires. Si vous les suivez, vous restez dans une zone de sécurité.

Ainsi, si vous prenez de l'huile de foie de morue extra-vierge Rosita, les apports conseillés pour un adulte sont:

- sous forme de gélules :  3 gélules/jour, soit 1260 IU de vitamine A

- sous forme liquide : jusqu'à une cuillère de 5ml/jour soit 3900 IU.

C'est donc largement inférieur aux 10 000 IU du tableau. 

Pourquoi est-ce si inférieur ?

Il faut prendre en compte le fait que vous consommez de la vitamine A avec vos aliments également : le beurre, les abats (foie, gésiers, etc) et les oeufs en sont riches également.

Qui doit faire particulièrement attention avec la vitamine A  ?

- Pendant la grossesse donc, il faut être particulièrement prudente, surtout pendant les trois premiers mois. La sagesse est aussi de mise si vous cherchez à être enceinte. Ne dépassez pas les recommandations des fabricants.

- En cas de maladie du foie, car la vitamine A peut aggraver certains troubles hépatiques.

- En cas de risque de perte osseuse, les apports recommandés sont alors limités 2 500 UI par jour. Une femme post-ménopaue, souvent plus à risque d'ostéoporose, devrait donc se limiter à ces apports.

- En cas de surconsommation d’alcool : l’alcool peut augmenter les effets potentiellement nocifs de la vitamine A sur le foie.

- Les fumeurs devraient s’abstenir de prendre des suppléments de vitamine A ou de bêta-carotène : ceux-ci pourraient être associés à une augmentation du risque de cancer des poumons (3).

- Les personnes qui prennent des médicaments dérivés de l’acide rétinoïque, par exemple contre l’acné, car c'est une forme également de vitamine A (3). 

Vous trouverez ici une liste des médicaments les plus communs à base d'acide rétinoïque, souvent utilisés en cas d'acné : l'Adapalène, Retin-A, Differine et Roaccutane en font partie.

Cette liste n'est pas exhaustive. Avant de prendre un complément à base de vitamine A, une discussion avec votre médecin peut être nécessaire.

- Si vous prenez d'autres suppléments, par exemple un multi-vitamine, faites attention qu'ils ne contiennent pas déjà de la vitamine A.

Ceci étant, quelle huile de foie de morue préférer ?

La plupart des huiles de foie de morue sur le marché sont extrêmement trafiquées. Elles sont souvent chauffées et désodorisées. 

Tout comme une huile d'olive par exemple, une huile de morue extra vierge, non chauffée, non désodorisée sera largement préférable.

On peut consommer ce type d'huile sous forme de gélules ou sous forme liquide.

Les gélules ont peu ou pas de goût, ce qui les rend plus faciles à ingérer. Elles n'ont pas besoin d'être réfrigérées et peuvent être conservées plus longtemps.

En revanche, une forme liquide est plus économique.

Mon opinion sur l'huile de foie de morue

Mon opinion est que l'huile de foie de morue extra vierge peut s'avérer très utile quand on souffre d'acné ou de cicatrices.

De toute évidence, il faut bien réfléchir si on décide de la consommer, et ne pas faire partie des personnes pour qui elle est déconseillée (à vérifier donc au besoin avec votre médecin). 

Il faut respecter les recommandations des fabricants et ne pas dépasser 6 mois de prise.

Mon observation clinique est qu'elle peut souvent soulager l'intensité des crises, voire éliminer totalement les boutons et ainsi éviter des cicatrices indélébiles. C'est particulièrement vrai quand l'acné est très virulente et qu'une action rapide est nécessaire. 

Elle fait donc partie des ressources anti-acné à connaître. Je la recommande souvent en clientèle !

Références :

(1) Toossi P, Azizian Z, Yavari H, et al. Serum 25-hydroxy vitamin D levels in patients with acne vulgaris and its association with disease severity. Clin Cases Miner Bone Metab.2015;12(3):238-242; PMID: 26811702

(2) Ming-Wei Lin1 and Meng-Hsing Wu The role of vitamin D in polycystic ovary syndrome, Indian J Med Res. 2015 Sep; 142(3): 238–240.

(3) https://eurekasante.vidal.fr/parapharmacie/complements-alimentaires/vitamine-a-retinol.html

A propos Emanuelle Haudegond

Emanuelle Haudegond est la fondatrice de beaute-pure.com, un site dédié au bien-être féminin hormonal naturel et à la beauté de la peau. Spécialiste de la peau, diplômée de l'état de Californie, elle a longtemps travaillé auprès de dermatologues et de chirurgiens plasticiens avant de fonder sa propre clinique de soins esthétiques à Los Angeles. Elle a ainsi aidé des milliers de femmes de tous âges à retrouver santé de la peau et bien-être à chaque étape de la vie. Passionnée par la peau, guidée par des principes naturopathiques, elle partage au fil des articles de beaute-pure.com sa philosophie et ses astuces pour une peau magnifique et une vie de femme au naturel. Vous trouverez également dans son e-boutique, beaute-pure-boutique.com, une sélection de ses produits de beauté préférés, adaptés aux peaux à problèmes, et des compléments alimentaires brevetés.
  • Marine dit :

    Bonjour,

    Peut on prendre de l’huile de foie de morue et du zinc en meme temps ?

  • M. dit :

    Bonjour et merci Emmanuelle pour vos articles.
    L’huile de foie de morue peut-elle soigner une acné hormonale?
    Voilà plus de 2 mois que je suis sous antibiotiques. Comme vous l’indiquez, cela n’est pas la solution et je tente une approche naturelle.
    Merci à vous,
    M.

  • Baras dit :

    Bonjour, Pensez vous que l’on peut entreprendre une cure d’huile de foie de morue en été ? En connaissant les effets asséchants de la vitamine A « chimique » sur la peau et les muqueuses, ces traitements étant photo sensibilisants. Pensez vous que l’huile de foie de morue prise dans les doses recommandées peut avoir cet effet asséchant? Merci pour votre blog qui est très riche d’infoémotions.

    • Je pense personnellement que cela reste un bon apport en interne, car la vitamine A en interne participe au renouvellement cellulaire, et on a besoin de nouvelles cellules dans le cas d’exposition au soleil.
      Cependant, je pense aussi que l’astaxanthine dans ce cas est indispensable, et les céramides végétales formidables pour nourrir la peau. Aussi, ma stratégie pour l’été, c’est le DERMATONE qui est une synergie de tout cela, et qui me sauve la peau l’été…
      ,

  • Céline dit :

    Bonjour et merci pour cet article. J ai commandé les gélules sur votre site mais j ai aussi vu que ça faisait pousser les cheveux, que ça activer le système pileux et les folicules pileux…hors J ai eu une poussée de poils sur le visage Il y quelques années, l origine est inconnue (le générique de roacutane ou un changement de pilule).
    Je suis angoissée à l idée de prendre les gélules car j ai peur de régler mon problème d acné et m ajouter encore plus de poils au visage si l huile a en effet 1 action direct sur la pousse….
    Pouvez vous me renseigner sur ce point ?
    Merci pour vos conseils
    Cordialement

    • Bonjour Céline, l’huile de foie de morue contribue à la beauté du cheveux, peut les rendre plus brillants et soyeux, mais à ma connaissance il n’a pas été démontré qu’elle agissait sur la pousse. Je doute donc de cet effet. En revanche, si vous vous sentez nerveuse, c’est toujours mauvais pour l’acné…

  • Irina dit :

    Chère Emmanuelle, Merci pour cet article fort intéressant. Mais cela ne revient-il pas à prendre roaccutane qui est en fait un médicament synthétisant de la vitame A à haute dose et ayant les mêmes effets secondaires ?
    Merci 🙂

    • C’est en effet de la vitamine A chez les deux, mais Roaccutane est une forme synthétique, tandis que la molécule de l’huile de foie de morue reste naturelle. Et surtout, les dosages ne sont quand même pas du tout les mêmes. Mais effectivement, comme dit dans l’article, il faut rester aussi prudent, même avec la version naturelle.

  • Lizzie dit :

    Merci pour cet article encore très intéressant. C’est grâce à ce site que j’ai découvert les bienfaits de l´huile de foie de morue. Je prends depuis plusieurs mois celle de chez Carlson, 2g d’huile/1200 mcg par jour. Il me semble qu’elle est de bonne qualité. Moi qui ait une peau hyper sèche sans arriver à régler le problème (ça me désespère et c’est très inconfortable), quand je regarde le tableau des recommandations je me dis qu’en fait je n’en prends peut-être pas assez? Je n’ai pas un profil à contre-indications mais je note bien pour la limite max de 6 mois!

    • Bonjour Lizzie, je ne peux pas juger pour la Carlson car il faut juger sur le nombre de IU par dose et sur la qualité de fabrication elle-même (chauffée, raffinée, etc…) mais d’une manière générale, pour une peau sèche, l’Huile de foie de morue n’est pas la meilleure option. Vous aurez de meilleurs résultats avec une cure de Collagène marin combinée à une cure de Dermatone

  • >