Miroir, dis-moi si je suis la plus laide ?

J’étais hier dans la salle d’attente de mon médecin (rien de grave, des certificats d’aptitude sportive pour mon fils !).

Une jeune femme en face de moi a sorti à un moment un petit miroir de son sac à main, pour une inspection de son visage qui a bien duré 1/4 d’heure. Elle était tellement concentrée… Je suis sûre que tout à coup, pour elle, les sons se sont amenuisés, le temps s’est arrêté et que plus rien d’autre n’existait. À ce moment précis, elle était seule, et profondément dans l’instant présent.

J’ai été comme ça…

Il fut un temps où je guettais la réflexion de mon visage dans chaque vitrine de magasin. L’excuse, c’était de vérifier que mon maquillage dissimulait parfaitement chaque bouton, chaque point blanc, que rien ne trahissait l’état de ma peau. Je faisais des voyages aux toilettes dans les endroits publics, avec le secret espoir que mon acné ait disparu dans les cinq dernières minutes. Ou dans l’idée que j’allais pouvoir tripoter quelque chose, pour le faire disparaître plus tôt…

Obséder sur l’état de sa peau est très courant chez les personnes souffrant d’acné. Pourtant, c’est un comportement destructif qui ne fait qu’empirer les choses. Se rappeler constamment qu’on a de l’acné génère un stress qui va très souvent créer un stress vicieux. En multipliant les rendez-vous devant le miroir, l’anxiété monte, source de cortisol (une des hormones du stress). Et le cortisol, ça n’est jamais une bonne nouvelle pour nous, les acnéïques ! Et puis, qui peut résister à une petite session de grattage de bouton, face au miroir ? Et ça, c’est le passeport vers des cicatrices, des boutons qui se remarquent mille fois plus, sans compter que vous ne pouvez pas commencer le peeling citron sur une peau endommagée.

3 suggestions pour cesser de « tripoter » vos boutons

Voici quelques astuces qui m’ont aidé et que je voulais partager avec vous aujourd’hui.

1- Oubliez le chemin de la salle de bain.

Au summum de mon acné, j’avais deux miroirs de poche. L’un était celui de mon poudrier compact (indispensable dans les endroits publics !). Mais là où cela se rapprochait du vice, c’était à la maison. J’avais ce miroir recto-verso de plus large taille qui me permettait par son effet grossissant de visionner quasi en 3 D chacun de mes boutons.

Du coup, chaque pore ressemblait à un cratère, chaque bouton à une montagne, quel extase !

Lorsque j’ai compris que le chemin de la guérison passait notamment par ma tête, j’ai pris des mesures draconiennes. Je me suis débarrassée de mon miroir grossissant, et j’ai même drapé des châles autour des miroirs de la maison.

Je ne doute pas qu’on puisse juger cela excessif. Mais ces gestes saugrenus ont fait une différence. Si comme moi vous ne pouvez pas vous empêcher de penser à votre peau et la laisser tranquille, la meilleure chose à faire est de vous empêcher de la regarder.

Ah, si vous ne pouviez pas voir votre peau… C’est un peu comme dans l’émission « l’amour est aveugle », où les candidats à l’amour ne connaissent pas leur enveloppe physique. C’est seulement quand un bouton fait mal que vous auriez conscience de votre acné.  Vous y penseriez moins souvent, non ?

2- Peu importe le film, pourvu qu’il marche…

Une fois l’accès au miroir interdit, il s’est passé à peu près la même chose que quand j’ai arrêté de fumer. J’étais désorientée, avec des plages de temps nouvelles qu’il fallait occuper à autre chose. Mes mains avaient envie de toucher à ma peau, comme avant elles avaient eu envie de tenir une cigarette. Dans les deux cas, c’était une sensation de vide bizarre…

Pourtant, à chaque fois que vous avez une pensée destructrice sur votre peau, vous renforcez une mauvaise image de vous. En éloignant vos pensées de votre acné, vous stoppez ce processus. Vous pouvez alors avoir des pensées positives, qui renforcent votre image de vous.

À chaque fois que vous arrivez à penser à autre chose, vous pouvez être fier de faire ce qui est bien pour votre peau -et donc pour vous.

Aidez-vous en substituant une image ou une sensation agréable, heureuse. J’adore la sensation du soleil sur ma peau, alors je m’imagine en train de prendre un bain de soleil sur des rochers bien chauds, au bord d’une rivière là où je passais mes vacances enfant. Comme dirait ma prof de yoga : peu importe le film, pourvu qu’il marche !

3 – Faites-vous des compliments

J’avais à Los Angeles une patiente que j’aimais beaucoup, qui s’appelait Linda. Linda avait élevé sa fille seule, et je me souviens lui avoir demandé un jour comment elle y était parvenue. « C’est assez simple » m’avait-elle répondu « Je me fais des compliments. Quand je pense avoir réussi quelque chose, je me le dis. Bon travail, Linda ! J’ai appris à être ma propre amie… »

Ce petit conseil tout bête m’est resté dans l’oreille. Bien m’en a pris, car quelques années plus tard, il s’est trouvé que je suis devenue moi-même mère célibataire… et sa stratégie m’a vraiment aidé.

A chaque fois que vous arrivez à penser à autre chose, faîtes-vous un compliment. Vous méritez ce compliment, alors donnez-le vous !

L’acné est à la fois une malédiction et une bénédiction. Il se peut qu’en chemin vers votre guérison, vous trouviez beaucoup plus qu’une belle peau.

Personnellement, j’y ai acquis une meilleure image de moi. Alors, je vous en souhaite tout autant !

 Pas encore inscrit (e) à notre formation gratuite ? Apprenez à éliminer votre acné naturellement ici.

Vous aimerez certainement aussi :

A propos Emanuelle Haudegond

Emanuelle Haudegond est la fondatrice de beaute-pure.com, un site dédié au bien-être féminin hormonal naturel et à la beauté de la peau. Spécialiste de la peau, diplômée de l'état de Californie, elle a longtemps travaillé auprès de dermatologues et de chirurgiens plasticiens avant de fonder sa propre clinique de soins esthétiques à Los Angeles. Elle a ainsi aidé des milliers de femmes de tous âges à retrouver santé de la peau et bien-être à chaque étape de la vie. Passionnée par la peau, guidée par des principes naturopathiques, elle partage au fil des articles de beaute-pure.com sa philosophie et ses astuces pour une peau magnifique et une vie de femme au naturel. Vous trouverez également dans son e-boutique, beaute-pure-boutique.com, une sélection de ses produits de beauté préférés, adaptés aux peaux à problèmes, et des compléments alimentaires brevetés.

  • Anne dit :

    Bonjour,

    un peu comme Elodie, j’ai l’impression que certains boutons ont besoin d’être percés. J’ai certains boutons qui forment une petite boule et gonflent tant qu’ils ne sont pas percés. Ou bien, j’ai remarqué que certains cicatrisaient mal parce qu’il restait du sébum à l’intérieur. Alors ne pas percer ou percer proprement ?

    Par ailleurs, je viens de découvrir l’existence de tire-comédons. Avez-vous un avis à ce sujet ?

    Merci.

    • De préférence, ne pas percer. Il y a de vrais risques quand on perce : on peut appuyer et casser des petites veines, on peut créer des mini-bleus qui deviennent marrons et finissent par rester, on peut aussi casser la paroi du pore à l’intérieur et répandre le pus, et aboutir à un vrai kyste. Bref, il y a de vraies chances que vous fassiez cela mal (c’est pour cela qu’il y a des gens dont c’est le métier, et pratiquent des extractions au sein de cabinets de dermatologue, il y a une vraie technique et de vrais instruments). Très, très souvent, le bouton n’est pas prêt et on cherche surtout à accélérer un processus naturel. Il vaut mieux dans 95% des cas à mon avis hâter la vie du bouton en appliquant de l’argile dessus la nuit, et attendre qu’il se résorbe sans percer. Très souvent c’est un peu moins rapide (on perd un jour…) mais on ne le regrette pas pendant des mois/années après… LE DÉBAT EST OUVERT, SI VOUS AVEZ UNE OPINION/EXPÉRIENCE DIFFÉRENTE, COMMENTEZ !!!

      • Anne dit :

        Merci pour votre réponse. Je suis d’accord avec vous pour les boutons inflammatoires, mais pour les comédons (dont c’est mon problème principal), j’ai un doute. J’ai vraiment l’impression que si je ne les perce pas, ils ne font que grossir. Je suis partie une dizaine de jours en vacances, pendant lesquels je n’ai pas pu « inspecter » ma peau et, à mon retour, c’était une catastrophe. Certes, pas de rhassoul et pas de masque pendant mes vacances, seulement de l’huile de jojoba le soir et ma crème hydratante le matin.

  • Elodie dit :

    Bonjour,

    J’essaie de ne plus toucher à ma peau pour voir si cela arrange les choses.
    J’ai cependant une question.
    Que faites-vous en présence d’un bouton blanc? Est ce qu’il part tt seul ? J’ai pour mauvaise habitude de faire sortir ce qu’il y a dans le bouton et cela même si il n’est pas blanc. En général une matière plus ou moins liquide et blanche sort. Je trouve que le bouton ne se resorbe pas completement quand on ne fait pas ca et qu’il repart de plus belle, ce que je ne comprends pas c’est comment la matiére blanche peut sortir sans faire cela? Il faut quand même bien faire sortir ca non?
    Je n’ai jamais pu garder plus d’un jour un bouton blanc donc je n’ai pas d’expérience en la matière.
    Vos explications sont les bienvenues.
    Merci

    • Elodie dit :

      Bonjour,

      Je suis décue de ne recevoir de réponse à mes questions.
      J’ai besoin d’aide pour comprendre et arreter le carnage.
      Merci

      • Mathilde dit :

        Bien le bonjour ! Je peux apporter une aide à cela car j’ai pu trouver la solution pour les boutons blancs qui sont « récalcitrants ». Lorsqu’ils se surinfectent, c’est simplement parce que la surface de la peau est trop « sèche », trop « dure » à percer par elle-même. Il faut donner à son organisme les moyens de se débarrasser lui-même des déchets sans qu’on ait besoin d’agir à la surface de la peau.
        Pour cela, il faut ;

        – Hydrater
        – Drainer

        Buvez obligatoirement entre un 1,5 L et 2L d’eau par jour, ainsi qu’une tasse de thé vert quotidienne. Lorsque votre peau sera beaucoup plus hydratée et détoxifiée, les boutons muriront en un jour et le pus partira petit à petit de lui-même sans laisser de cicatrices grâce aux nettoyage de la peau (sous la douche par exemple).

        Comme vous drainez, vous risquez de faire une crise de guérison (apparitions de petits boutons blancs ou de papules) mais c’est une réaction normale, l’organisme se débarrasse petit à petit de tous les comédons et microkystes qui s’accumulaient sur votre peau (et des toxines logées à l’intérieur !). Soyez patiente (cela fait bientôt deux mois que j’ai une crise de guérison et je commence à en voir le bout, ne vous découragez pas !).

        Pour résumer, je dirais ;
        – Hydratez-vous (avant, je buvais l’équivalent d’un ou deux verres d’eau par jour, j’ai vu une différence immense en me forçant à boire 1,5 L d’eau)
        – Drainez
        – Surveillez vos intolérances alimentaires (consommez-vous du lait, du gluten, trop de sucre, trop de gras ?)
        – Ne touchez PAS à vos boutons/comédons/microkystes, faites-confiance en votre corps qui vous en débarrasse petit à petit, les solutions naturelles prennent du temps. Prenez conscience également que la majorité des gens s’en foutent, ou même ne remarquent pas les points noirs et les microkystes. Posez la question à vos amis, je suis sûre qu’ils vous diront qu’ils n’y font même pas gaffe à votre acné.

        Bonne chance ! Je n’espère pas vraiment une réponse car celle-ci date mais si ça peut en aider d’autres… ^^

  • Marine dit :

    Bonjour, j’ai 13 ans et j’ai de l’acné depuis 2 ans à peu près mais moi ce n’est pas que devant le miroir que je tripote les boutons mais sans cesse je gratte les croutes et je n’arrives pas a me retenir… En cours quand je m’ennuie je fais Ca, ça devient énervant! Surtout que ducoup j’ai 3x plus de cicatrices que de boutons parce que techniquement j’ai que 3/4 boutons! Pour Ca je vais essayer le stick correcteur teinté de chez ducray pour essayer de cacher parce que j’en ai plus que marre! Dites moi si vous avez testé ce stick et des conseils pour que j’arrête S de gratter 🙁

  • Mallo dit :

    Bonjour,
    J’ai 36 ans et ça fait 20 ans que je me traîne mes problèmes de peau. Ca a commencé à l’adolescence. J’avais toute sorte de boutons que j’ai commencé à triturer. Ils n’étaient pas nombreux, 2-3 maximum mais disgracieux et surtout je ne les laissais jamais tranquilles. Sans arrêt en train d’arracher la croûte, le moindre petit point noir pouvait se transformer en plaie infectée.
    Toujours mal à l’aise à cause de l’état de ma peau et de mes problèmes d’acné persistants,(surtout quand on est maman et dans un milieu professionnel où l’apparence joue beaucoup), j’avais le sentiment que mes cicatrices, mes plaies permettaient de lire mes souffrances, mon mal être comme dans un livre ouvert. Pour autant, il m’était impossible de m’arrêter de « trafiquer » mes boutons.
    Et puis il y a un mois, je suis tombée sur ce site et j’ai pris conscience de ma « maladie ». Et j’ai compris que je pouvais régler le problème et que surtout je devais aider ma peau, lui faire confiance. Plutôt que de la maltraiter, je devais en prendre soin, l’écouter, la regarder, l’aimer comme une mère s’occupe de son enfant. Et tout a changé. J’ai acheté quelques produits de nettoyage et de soin et je m’occupe de ma peau. Le changement est phénoménal. J’ai bien sûr quelques cicatrices heureusement facilement camouflables. Je rêve du jour où je serai capable de ne pas mettre de fond de teint sur ma peau….J’y crois !
    Merci pour ce site car c’est en le visitant que j’ai eu le déclic.

    • Elsa Kreiss dit :

      Et nous, nous sommes ravies d’avoir été utiles, Mallo !

    • Delphine dit :

      Bonjour,
      Je viens d’avoir 35 ans et depuis 2 semaines c’est juste l’enfer….J’ai été traitée pour l’acné avec un antibiotique Tolexine, cela a fonctionné pendant 1 an et demi et puis voilà….retour à la case départ.
      Psychologiquement, je ne suis pas au top de ma forme….Je ne me supporte plus avec ces gros boutons rouges qui mettent du temps à partir puisque je les ai grattés. C’est vraiment un gros complexe en ce qui me concerne.
      Je ne peux pas m’empêcher de toucher le moindre petit bouton sur ma peau, c’est comme une drogue. Dès que je passe devant la glace, il faut que j’inspecte ma peau et que je triture la moindre imperfection. Du coup, je me retrouve avec des gros boutons infectés. J’ai vraiment le moral à zéro; le maquillage existe mais mon rêve serait de pouvoir enfin sortir sans besoin de camoufler toutes ces imperfections. Je ne vois que ça et j’imagine que les autres en face de moi doivent voir la même chose….
      Je ne me supporte pas lorsque je ne suis pas maquillée….miroir, miroir, dis moi qui est la plus laide …. ?
      Au secours, je ne sais plus quoi faire. A la longue ma peau est devenue horrible avec des tâches, cicatrices, rougeurs….
      Pourtant je me fais suivre par une dermato et je crois que j’ai testé tous les types de produits qui puissent exister (tea tree, argile verte, nettoyant visage….)…
      Est-ce que quelqu’un peut m’aider ???
      Le dermato me conseille de prendre roaccutane mais je ne veux pas prendre ce type de traitement, sachant que j’envisage d’avoir un enfant.
      Merci de votre aide.

      • Elsa Kreiss dit :

        Bonjour Delphine,

        D’abord, courage : on ne connaît que trop bien ce genre de situation sur beaute-pure, c’est toujours très difficile à vivre…

        La première chose, c’est de ne pas miser que sur des produits. L’acné est le résultat d’un problème interne : les cosmétiques peuvent beaucoup aider, mais vous n’obtiendrez rien de durable sans vous attaquer en parallèle à la racine du problème.

        Je vous conseille donc :
        1) de vous inscrire à notre méthode anti-acné gratuite et de la suivre très sérieusement, notamment en ce qui concerne le mode de vie (incontournable).
        2) de réparer les effets de l’antibiotique (qui tue les mauvaises mais malheureusement aussi les bonnes bactéries ; or une flore intestinale en bon état est très importante pour lutter contre l’acné) : les conseils de cet article ainsi qu’une cure de probiotiques me semblent bien utiles pour vous.

  • problème2po dit :

    bonjour les filles, comme vous j’ai du mal à me retenir de percer un bouton, j’ai commencé à en avoir quand j’ai commencé à me maquiller. Au début j’en avais peu et je ne sais pas se qu’il s’est passé je me suis mise à en percer un puis deux et aujourd’hui je me retrouve avec une peau horrible. Il y a eu des semaines où j’ai commencé à arrêter de toucher à ma peau ( je ne la touchais que quand je me maquillais et que j’appliquais mes soins) et en une semaine les résultats étaient là, ma peau devenait plus lisse, moins de boutons… En ce moment j’ai recommencé à toucher à ma peau même si je sais que c’est mal. J’ai tout de même un conseil si vous voulez atténuer un bouton. Vous pouvez appliquer de l’huile essentiel d’arbre à thé (ou tee tree) cette huile se trouve en magasin bio et en parapharmacie, appliquer là sur votre bouton avec un coton tige. Elle va assécher le bouton et le faire partir plus rapidement. Si vous n’avez pas de tee tree vous pouvez également utiliser du dentifrice qui asséchera aussi (je préfère néanmoins l’huile essentiel qui reste plus naturel) voilà j’espère que j’ai pu vous aider 😉

  • ciara dit :

    Chaque fois que je perse un bouton ya un autre qui réapparaît jsai plus quoi faire.

  • rachida dit :

    salut tout le monde je suis une prisoniere de cet abitude vraiment j’ai besoin d’aide ca fait 11 ans que je perce mes acnee et point noir j’arrive pas a arreter j’ai essayer mlion fois mais

  • Lula dit :

    Bonjour à vous toutes, femmes souffrants de ce fichu diable qu’est l’acné
    J’ai lus plus haut le commentaire d’une jeune fille qui demandait, comment ne pas percer un gros bouton blanc
    chose impossible
    je l’avoue
    ( j’ai moi même des problèmes d’acné, depuis plus d’un an, j’avais des boutons sur l’intégralité du visage ( petits boutons, points noir, sur toute la surface du front, gros boutons à peu prêt de partout , youhou ) j’ai décidé d’aller chez le dermatologue, un peu trop tard je dois l’avouer car ma peau était déjà dans un sale état, ( vu que dès que j’avais un bouton je venais à le percer,sans attendre qu’il soit mur, vous connaissez ça, cicatrices garantie ) et puis j’étais dans un état psychologique au plus bas, alors cette acné n’a rien arrangé, le dermatologue m’a prescrit des produits. Produits très contraignants, car : crème solaire à mettre plusieurs fois par jour, waterproof donc impossible de se baigner ou de prendre la pluie sans ressembler à une sorte de créature à peluches marine, crème exfoliante le soir, nettoyant, etc etc , mes problèmes sont un peu parti, même si j’ai des boutons de temps en temps et ces derniers temps à peu prêt une fois par semaine des boutons à tête blanche, murissant dans la nuit, je ne sais pas ce qu’ils veulent me dire ces idiots là ! car je mange plus du tout tous les aliments qui peuvent me faire du mal, j’abuse de la crème exfoliante, je comprends pas, peut être est ce des restes de boutons , des vieux boutons mal percés qui me disent  » salut je suis encore en vie , hé ouais tu croyais que tu m’avais eu hein ??  » enfin fin de parenthèse, je ne supporte plus du tout ce genre de boutons )
    donc j’ai une astuce, mon dermatologue m’a dit de ne surtout pas TOUCHER aux boutons, oui monsieur c’est bien facile à dire
    donc, quand vous avez un bouton comme ça, ne touchez pas, je sais c’est dur parce que c’est moche, mais j’ai une astuce, oui oui écoutez bien , mettez un pansement ! alors ça marche que si vous avez un seul bouton sinon les gens vont se pauser des questions, mais ainsi le bouton va sécher, faire une petite croûte lui même et ensuite un matin lorsque vous nettoierez votre peau il va partir sans même saigner
    ps : ça ne marche pas à tous les coups,
    mais mettre un pansement sert au moins à ne pas toucher au bouton
    sur tout la nuit, si vous êtes comme moi
    et ça vous empêche de dormir, tant vous vous dites, que à tous les coups vous allez vous être gratter le bouton
    ( ce qui met arrivé une fois et la croûte a mise un mois a disparaître, vive mes mains baladeuse la nuit hein )
    Bref les filles, ne touchez pas ne touchez pas
    laissez l’animal partir tout seul, vous verrez il voulait juste vous faire un petit bonjour
    si il comprend qu’il vous intéresse pas
    c’est comme les hommes, il partir de par lui même
    belle métaphore pas vrai ?
    🙂
    Vous savez les gens vous aime, même si vous avez des boutons,
    un jour mon copain a embrassé mon front, il y’avait un bouton dessus pourtant et il m’a dit  » mais moi j’aime tout ce qui est de toi  »
    c’est Absooooolument déguoulasse ! me direz vous, mais l’amour met des paillettes de partout mes amours PARTOUT
    et voui et voui, pensez y aussi
    imaginez que quelqu’un que vous aimez le plus au monde est un bouton, allez vous l’aimer moins ?
    arrêtez de vous faire de mal, arrêtons de nous torturer bordel !
    PSS : vous pouvez même utilisez des pansements princesses Disney, nous nous reconnaîtrons entre désespérés

    sincèrement
    vous êtes belles.

  • Lison dit :

    Bonjour à tous, un petit « truc » pour ne pas trop voir ses boutons et points noirs dans le miroir : je me fais « un pied de nez », en laissant la largeur de ma main entre le miroir et moi. C’est à dire que je mets mon petit doigt sur le miroir et mon pouce sur mon nez ! Et à cette distance, je me rends compte qu’on ne voir pas tous les micro-détails… Partant du principe que les autres ne s’approchent que rarement trèèès près de notre visage, eh bien en fait je constate qu’ils ne voient pas aussi bien que moi les imperfections… Alors à quoi bon les triturer ! Et en plus, dans cette position, c’est comme si je faisais « un pied de nez » à ma sale manie… Bon, ça n’a pas complètement résolu mon problème (37 ans, des boutons depuis l’âge de 11 ans, Roaccutane etc…), mais c’était juste pour partager !

  • . dit :

    J’ai 15 ans, je reviens de vacances durant lesquelles du fait du peu de miroirs je n’ai pas touché ma peau. A peine revenue ça a été l’horreur, j’ai à présent une peau hideuse et remplie de croutes..Au départ je n’ai pas une peau très acnéique mais ce sont toutes les petites irrégularités présentes sur ma peau qui font de ma vie un calvaire, je me sens obligée d’y toucher ce qui me vaut le désespoir constant de ma mère ainsi qu’un visage dissimulé sous une tonne de fond de teint et le rendu croutes+fond de teint c’est vraiment pas terrible voir dégoutant mais c’est toujours mieux que ma peau au naturelle.

    • Elsa Kreiss dit :

      Courage… La lutte contre l’excoriation est difficile, mais c’est possible !

    • Moi dit :

      Je suis comme toi et je viens d’apprendre que nous sommes victimes d’une maladie que l’on appelle TOC perso en lisant la definition je me suis directement reconnue alors renseigne toi apperement sa se soigne …

  • Sarah dit :

    Bonjour, je viens tout juste de tomber sur cet article et tout ces commentaires et je suis plus que jamais décidée à arrêter de maltraiter ma peau. J’ai 15 ans, et cela fait déjà 3 ans, j’ai quelques cicatrices, mais les rougeurs et l’acné sont bien là. J’ai aussi fait des crises d’eczéma atopique sur le visage, cela a été très dur à supporter. Je remercie donc toutes ces personnes qui ont témoigné, et la personne qui a écrit cet article, parce que je me dis que je peux vraiment y arriver.

    Sarah.

  • Meryem dit :

    Je suis comme vous toutes…en guerre contre mon acné. J’ai 25 ans et je n’arrive pas à vivre avec mes problèmes d’acné. J’ai essayé tous les traitement dermatologiques possibles et rien n’y fait. Allergique au cyclines, sensible au roycutane et intraitable au zinc, je désespère. Pourtant, j’avais réussi à calmer mes boutons grace à des acides de fruits, à une hygiène spécifique et surtout en me retenant de tripoter mes boutons.
    Depuis quelques temps, rien n’y fait. J’étais stressée et j’ai fini par toucher mes boutons et la c’est la cata. Le pire ce sont les cicatrices voyant que malgré la baisse de l’acné mes cicatrices ne disparaissaient pas et rendent mon visage vraiment disgracieux.
    Depuis quelques semaines je ne tiens plus et je suis tout le temps désagréable et fuyante. Je m’isole pour éviter que les gens me regardent. Je ne sais plus quoi faire. J’ai peut de faire une dépression à cause de ces s**** boutons …
    J’ai besoin d’aide.

  • Joséphine dit :

    Bonjour,

    je souffre moi aussi d’acné et j’ai la peau qui marque facilement. J’ai donc la peau constellée de trace d’acné. En effet, je « tripote » mes boutons. Je sais que l’idéal serai d’arrêter, pour éviter de faire une cicatrice. Mais je ne vois vraiment pas comment. Vous dites qu’on ne doit pas y toucher du tout, mais mes boutons murissent, ont une tête blanche souvent assez grosse (enfin je trouve :P) et il n’est pas question que je sorte de chez moi comme ça. Je trouve cela dégoutant, et quand je vois cela chez quelqu’un d’autre je pense la même chose. Ca fait sale, on a l’impression que je manque d’hygiène. Et le maquillage n’arrive jamais à vraiment camoufler ces boutons. Donc je voulais savoir, quand vous parlez de « tripoter », vous parler seulement de personnes qui se touche les boutons parce que ça les démange ou par réflexe mais pas des personnes qui les percent ? Parce qu’arrêter de toucher mon visage, ce n’est pas le problème pour moi vu que je ne le fait pas, mais arrêter de percer mes boutons je ne vois pas comment faire. Je n’ai jamais vu de solutions pour éliminer un bouton blanc sans le percer. Peut être avez vous des idées ?
    Merci de votre aide et tout vos conseils 🙂

  • Coton dit :

    Moi aussi mon humeur est régie par l’état de ma peau et cela seulement suite à une « grosse » crise après un décès il y a trois ans. Depuis ça c’est arrangé mais récemment mon front a repris un aspect granuleux et les boutons sortent.
    Je reviens d’un pays tropical, c’est peut être la cause, j’ai commencé à avoir de gros bouton là bas, je n’en avais plus depuis longtemps !
    Je suis un peu abattue car je me déprime bien trop vite. J’ai une très grosse carence en fer que je traite en ce moment..
    Comment faire pour ne pas être complètement obnubilée par ça ? Si j’ai une belle peau je vais être avenante sûre de moi efficace, aucun objectif ne va me paraître insurmontable, hors si j’ai des boutons je suis abattue, déprimée, renfermée.
    J’ai rencontré un homme formidable et j’ai trop peur qu’il se dise que je suis affreuse avec ces boutons, il est tellement beau, j’ai l’impression ne pas le mériter. Du coup j’évite de le voir pour traiter et lui ne comprend pas…
    C’est pitoyable 🙁

    • yasmine dit :

      Je réfléchis de la même manière je suis bloquée comme toi 🙁 sauf que moi j’ai les deux joues ravagées par des microkystes je te raconte pas l’État de ma peau j’en n pleure quotidiennement 🙁

  • tiliti dit :

    Cet article m’a ouvert les yeux.
    Je suis une fille extrêmement stressée et mon acné n’arrange pas les choses.
    Je suis revenue il y a peu de temps du Portugal où le soleil et l’occupation m’ont permis de délaisser mon acné malheureusement en 3 jours mon front est redevenu un champ de bataille.
    Mon plus grand problème sont les miroirs. Il suffit que je passe devant pour me laver les dents, par exemple, que j’en profite pour tout détruire. J’aimerais tant enlever ce miroir mais je n’ai que 15 ans, ce n’est donc pas ma maison et ma mère préfère garder le miroir pour son utilité.
    D’ailleurs mon frère et ma mère ne comprennent pas pourquoi je les touche: « C’est tes mains, tu peux les contrôler. » Je suis donc l’objet de moquerie de mon frère et la honte de ma mère.
    Il est vrai aussi que je m’arrête très souvent devant les miroirs et vitres dans l’espoir qu’ils aient disparu. Ma mère croit que si je fais cela c’est par « beauté de mon magnifique visage ».
    Enfin je vais une nouvelle fois tenter de retrouver mon visage d’il y a 3 ans. Sachant que les cicatrices ne s’en iront pas facilement.

  • lou- anne dit :

    Emmanuelle ,

    je tiens a vous remercier pour tous ces articles qui nous aident ( au moins un peu ) et qui nous réconfortent.

    Jai 20 ans j’ai eu de l’acné très récent après un décès mes hormones se sont affolées, moi qui avait une peau de bébé je me retrouve avec une peau degueu, toutes mes amies qui ont eu avant durant leur adolescence ont une peau nickel et moi je dois me taper les microkystes sur les joues et les gros boutons au menton. Je n’ai jamais eu confiance en moi, vers 15-16 ans j’étais en (grand) sur-poids j’étais très complexée, enfant dyslexique et maintenant que je tente de retrouver un peu d’assurance je me retrouve avec une acné mixte difficile a gérer tous sa. Je me scrute tous les jours pour voir si je n’ai pas un ou deux voir meme trois boutons qui apparaissent…… je ne me contrôle pas
    Mais vous et votre blog conçu pour nous aider nous les personnes qui SOUFFRENT de l’acné vous êtes un soutient et vos conseils sont toujours bons et naturel. Je souhaite a toutes les personnes qui vivent cette  » traversée du désert » de tomber sur ce blog pleins d’espoir et de conseils

    • Lylou dit :

      c’est « bizarre » lou-anne car après un dècès j’ai eu exactement la même choses il va falloir être patiente et surtout beaucoup de choses viennent du mentale .
      Personne n’est parfait nous recherchons tous un peu la « perfection » mais ca ne sert pas a grand chose… J’ai également la manie de regarder les boutons dans le miroir et forcément ca mine le morale mais ca pourrait être plus grave une grave maladie ou des choses comme ca seulement sur l’instant T on y pense pas. Bonne chance a toutes tous dans la grande quète de l’estime de soi

  • SaKu-SaMa dit :

    Je sais bien que cet article à été posté il y a plus d’un an… mais j’en ai tellement marre de mes boutons, j’en ai sur le visage, les bras, le dos et la poitrine… ça me pourri la vie, j’y touche en essayant de ne pas le faire… pendant une semaine je vais y arriver, ma peau sera belle, et puis je vais me triturer les bras, le front… je suis pleine de cicatrices disgracieuses… je me sens mal dans ma peau… ces derniers temps je ne met plus de fond de teint, mais j’ai l’impression que ça ne change rien, mais je sais bien que c’est parce-que j’y touche, j’ai beau lire les conseils, je me dis que ne pas se regarder dans un miroir c’est vraiment pas évident… se faire des compliments ? Etrange… Ca me parait tellement dérisoire, j’aimerais muer et avoir une peau « parfaite »… j’ai essayé tellement de choses, je vais bientôt voir un dermatho mais je me demande si le traitement saura me convenir et régler mes problèmes, sachant que mon problème premier est que je passe mon temps à toucher à mes boutons en essayant de me persuader de ne pas le faire sans y arriver… et quand je lis les commentaires laissé sur cet article… je me dis « incroyable » elles y arrives… pourquoi pas moi ? Je vais donc sortir de ma déprime et de mon stress liés aux boutons afin de suivre ces conseils qui visiblement sont judicieux ! Merci =)

    • Emanuelle dit :

      Bravo Saku, TU PEUX LE FAIRE ! On a tous en nous des ressources insoupçonnées,
      et crois-moi, si tu mets ton esprit en action, tu y arriveras !
      Et puis, si tu as besoin d’aide, on est là…

      • SaKu-SaMa dit :

        Merci *o* Bon c’est pas encore gagné… j’y touche… j’essaie de pas le faire hein… pas facile mais je vais tenir bon, et si jamais je vois de bons résultats je vous tiendrais au courant !! Et puis je me suis achetée une crème cicatrisante qui fonctionne plutôt bien, à voir par la suite… Faut juste que je me débarrasse de cette obsession que j’ai de vouloir détruire mes boutons sachant que ce que je fais aggrave encore plus les choses… je crois que comme motivation je vais lire cette article une fois par jour !!!!!!

  • Lylou dit :

    J’ai eu un petit sourire tout au long de cet article c’est assez drôle et tellement vrai !
    Je ne suis pas une grande acnéique mais je me fixe effectivement sur chaque détails de ma peau et a me lancer des mauvaises choses…
    Et puis sincerement il y a plus grave dans la vie que des boutons comme être handicapé ou autre profitons de la vie c’est l’esssentiel.Bon oui effectivement plus facile a dire qu’a faire.

  • p'tit boy !! dit :

    aahhhhhh mes comment faite vous !!
    et pourtant je suis un garçons!!

    une vie sans mirroir mon dieu un cauchemar

    -avant de sortir(sa va je suis beau?)
    -dans les toilette (sa va je suis toujour beau?)
    -dans les boutique( mon jean est bien?)
    -dans le retro(pourkoi elle me regarde j’ai encore un bouton)

    pire dans le retro des autres voiture sur un parking(JE VEUT ME VOIR MAIS J ARRIVE PAS)
    ou dans le reflet des lunettes de soleil des amis(ARRETE DE BOUGEZ je voit pas si mon front brille)
    je suis toujour a inspecter chaque micro cemtimètre

    et pourtant ce n’est pas part narcissisme je veut juste que tout soit bien et controler dur dur !!

    • Bonjour P’tit boy,
      Si tu n’as pas de problème avec le triturage de la peau, te regarder n’est pas un problème.
      En revanche, pour moi qui me « détruisait » tout le temps… c’était différent….

  • zay dit :

    bonjour , je viens de découvrir votre site par hasard , faut dire que j’ai aimé tout de suite ..moi mon obsession c est les points noirs et pour faire la chasse le miroir recto-verso est mon meilleur ami , peut être que je sais pas comment les extraire d’une manière soft donc après je me trouve avec des cicatrices à la fin :(…. après la lecture de votre article je vais faire de mon mieux pr ne pas y toucher

    bonne continuation 🙂

  • lilipop dit :

    Je tiens à ajouter une anecdote pour toutes les filles: ma meilleure amie se moquait de moi, car je camouflais mes boutons sous trop de maquillage, et elle m’a dit une phrase qui m’a marquée : « Mais tu sais, les mecs, ils s’en foutent des boutons ! » Ce que je n’ai pas cru une seconde. Sauf qu’en fait, c’est vrai ! Pour la majorité, ils les remarquent très peu, et je ne compte plus les compliments fait par des hommes dans la rue sans maquillage. Si vous êtes célibataires, amusez vous à regarder la dame qui accompagne ce beau monsieur, elle a aussi des boutons et des imperfections (qui n’en sont surement pas vraiment d’ailleurs !) Donc, si vous complexez sur vos boutons et que c’est en relation avec les garçons, n’oubliez pas la phrase de ma copine !

  • Mystical dit :

    De bons conseils je vais les suivre. Le plus difficile est de ne pas y toucher, surtout que parfois, on le fait sans s’en rendre compte et la, misère, on a tout gaché! Le pire pour moi est les boutons qui gonflent sous la peau (kystes?) au niveau du menton, ça devient douloureux et difficile alors de se retenir d’y toucher…

    • Bonsoir Mystique,

      Souvent les boutons sur le menton sont liés à notre système hormonal…
      Je vais en parlee dans mon prochain article…
      En tout cas, si ce sont des kystes, il n’y a pas d’ouverture.
      Alors cela ne sert à rien d’y toucher…
      S’ils ne sont pas trop profonds, les meilleurs résultats sont obtenus avec un glaçon dans un morceau de gaze.
      On garde ce pochoir quelques minutes sur le bouton, cela aide vraiment l’inflammation…

  • léane dit :

    Je me reconnais dans ce témoignage, je suis une phobique de mon acné, je n’ai jamais rien eu ado, c’est apparu à la vingtaine, j’ai maintenant 31 ans et je le vis de plus en plus mal (je suis limite dépressive à cause de ça) j’ai une acné légère et de la rosacée
    ma peau influe mon moral en permanence, j’y pense tout le temps, regarde la peau des autres femmes, compare, scrute etc…
    Je peux passer bcp de temps dans ma sdb à regarder sous différentes lumières, différents angles, et quand je passe comme en ce moment une période avec une bonne poussée, c’est déprimé assurée, moral dans les chaussettes, envie de pleurer, et surtout grosse grosse colère. Pourquoi moi? pourquoi n’ai je pas la chance d’avoir une peau « normale »etc… alors que finalement y’a des gens qui ont des pathologies tellement pires que l’acné que je ne devrais pas me plaindre.
    Quand ma peau est correcte je suis avenante, souriante, je vais vers les gens, je suis gaie et bout en train. Quand elle est moche c’est à dire quasi tout le temps, je suis renfermée, aigrie, je n’ose pas regarder les gens en face, j’y pense toute la journée, je passe mes doigts pour scruter si de nouveaux boutons en sont pas sortis,et quand j’en sens, ça me génère de suite une sorte de crise d’angoisse. A cause de tout ça, je ne vis plus, je survis, je suis l’ombre de moi même, je ne fais pas la moitié des choses qu’une femme de 30 ans devrait faire, je passe souvent le week-end chez moi, je ne sors que si j’estime que j’ai une peau convenable.
    Ma doc généraliste m’a parlé de dysmorphophobie, elle ne nie pas mes soucis de peau mais me dit que chez moi ça prend des proportions bien trop importantes.
    Ca fait plus de dix ans que ça dure, je suis fatiguée, épuisée de me battre contre quelquechose qui visiblement ne partira jamais (enfin c’est l’impression que j’ai)
    j’ai deux jours de bien et hop ça repart, je n’ai jamais un répit long sauf l’an passé, quelques mois de tranquilité et je peux dire que ma vie a été transformé, sorties, balades, amies etc… le rêve en somme.
    J’ai un traitement pour la rosacée et pour l’acné j’ai un traitement hormonal, mais rien n’y fait ces satanés boutons continuent à sortir.
    Chez moi le stress influe beaucoup, j’ai des boutons donc je stresse, je stresse et hop d’autres boutons sortent;
    Je suis sous antidépresseur, ma doc a augmenté récemment ma dose mais si au début ça a semblé faire effet (une ptite semaine pendant laquelle ma peau était jolie, je ne m’en préoccupais plus, aujourd’hui elle est revenue au centre de mes préoccupations..)

  • Camille dit :

    Bonjour !
    Ca fait longtemps que je n’ai pas poster de commentaires, mais je veille les nouveaux articles! En lisant celui là je me suis bien reconnue, avant j’étais tout le temps comme ça, puis j’en suis arrivée à la même conclusion que vous… Maintenant ça fait depuis un moment (par là je veux dire environ 2 ou 3 mois) que je ne passe plus des heures devant le miroir à traquer le moindre bouton ou point noir, et franchement je pense que c’est bien un des principaux remèdes car je vais beaucoup mieux mentalement donc physiquement, c’est un peu comme un « cercle vicieux positif » !
    A bientôt !

  • Karima dit :

    Merci Emanuuelle pour ces bons conseils, je commence déjà à me donner des compliments haha ! et c’est vrai que ça fait du bien.

    faut que j’apprenne à me connaitre mieux et à m’accepter, j’ai juste quelques imperfections et quelques boutons qui apparaissent souvent , mais bon faut pas que je me focalise là dessus.

    Je vais suivre vos conseils.

    Je mange des carottes fraiches tout les soirs avant de dormir, ils disent que les carottes ont beaucoup de bienfaits pour la peau, est ce vrai ?

    • Oui Karima, les carottes sont bonnes pour la peau.
      Simplement, il vaut mieux les manger crues que cuites, car la cuisson augmente leur index glycémique et détruit beaucoup de vitamines.
      Mon conseil : combine-les avec d’autres aliments (moi je fais une salade avec du curcuma -anti-inflammatoire- , du poivre, pour améliorer l’absorption du curcuma, et des noix de cajou… Miam !) comme ça tu limites les dégâts de l’index glycémique élevé.

  • Pladies dit :

    Très très bon article. Tu as bien raison que l’acné, ou même juste quelques points noirs peuvent devenir une vraie obsession.

    J’évite les miroirs en journée et surtout, je m’interdis de toucher à mon visage (sauf pour me laver bien sûr lol)

    Je retiens le truc des compliments à soi-même.

    J’ai lu aussi le fait d’écrire un carnet de bonheur. Ecrire toutes les petites choses agréables de la journée pour les relire quand ça va pas. 🙂

    bises

  • julia dit :

    Merci Emmanuelle pour ces conseils si simples et auxquels on ne pensait pas et pourtant si efficaces. Merci aussi pour cet optimisme communicatif. Bonne journée.

  • julie dit :

    Cela fait 4 semaines que je n’ai pas touché mes boutons, record battu (et de loin!) et je me sens tellement mieux … Je fais tout ce que vous conseillez dans cet article . Et surtout, quand je me regarde dans la glace, je ne m’approche pas de trop près ! Je reste à une distance raisonnable, je m’empêche de m’examiner la peau de trop près …
    Et je vois déjà le résultat: ma peau est plus jolie, plus unifiée, car je n’empire plus mes boutons !
    Bref, à toutes celles qui le font encore, motivez-vous à ne plus y toucher, c’est une grande satisfaction, et ça motive d’autant plus à changer toutes ses mauvaises habitudes pour avoir une peau plus jolie !
    merci pour vos conseils emmanuelle =)

  • >