OPK ? Qu’éprouvez-vous ?

Diagnostiquée OPK ?

 

Je suis très curieuse de savoir, pour pouvoir mieux vous aider : quel OPK êtes-vous ?

Pour cela, un petit test rapide :

Regardez l’image et retenez les 5 situations qui vous sont les plus proches.

Prenez le numéro de chaque situation. Classez les numéros. Placez en en premier, la situation qui est le plus gros problème pour vous, et allez par ordre décroissant.

Donnez votre classement dans les commentaires.

Ex :

8, 5, 6, 3, 4 …

Cela va me permettre de vous donner des conseils en fonction de VOTRE situation… et de mieux vous connaître, ce qui est toujours bien !

Vous pouvez laisser un petit message avec le classement, bien sûr !

 

A propos Emanuelle Haudegond

Emanuelle Haudegond est la fondatrice de beaute-pure.com, un site dédié au bien-être féminin hormonal naturel et à la beauté de la peau. Spécialiste de la peau, diplômée de l'état de Californie, elle a longtemps travaillé auprès de dermatologues et de chirurgiens plasticiens avant de fonder sa propre clinique de soins esthétiques à Los Angeles. Elle a ainsi aidé des milliers de femmes de tous âges à retrouver santé de la peau et bien-être à chaque étape de la vie. Passionnée par la peau, guidée par des principes naturopathiques, elle partage au fil des articles de beaute-pure.com sa philosophie et ses astuces pour une peau magnifique et une vie de femme au naturel. Vous trouverez également dans son e-boutique, beaute-pure-boutique.com, une sélection de ses produits de beauté préférés, adaptés aux peaux à problèmes, et des compléments alimentaires brevetés.

, , , , , , , , , , ,

  • Justine dit :

    Bonjour,
    Voilà mon classement : 5, 4, 8, 7, 3, 2, 1, 6
    J’ai 19 ans.

  • Amelie dit :

    1 5 4 6
    Bonjour,
    J’ai 29 ans j’ai toujours eu des problèmes d acné. Mais depuis que j’ai accouché mon acné est revenu je ne comprends pas j’ai rien changé à mes habitudes

  • Sdb dit :

    5,4,1,7,6

    Bonjour, voici mon classement.

    J’ai été diagnostiqué SOPK il y a 1 semaine. Et on me demande prendre La pilule pour régler mon problème. Ça m’embête car j’ai des règles régulières mais j’ai énormément d’acné et on m’a compter 39 folicule dans les ovaires.
    Je ne n’arrive pas à me reconnaître dans votre article quel type de SOPK je suis.
    Pensez-vous qu’il y ait une solution ?
    Je fais très attention à ce que je mange j’ai arrêter le lait que je ne digérais pas et le gluten..

    Merci

  • caro dit :

    8,5,4,7,1
    bonjour, à 28 ans, je viens d’être diagnostiquée SOPK, or mon cholesterol est parfait, je fais du sport 3 fois par semaine, et pas de problème non plus au niveau de la glycémie. Je ne suis pas en surpoids. mon IMC est de 20,2. j’ai toujours eu de l’acné, j’ai même fait un traitement roaccutane il y a 2 ans … malheureusement l’acné revient, et je n’ai évidemment pas de règles du tout 🙁 merci pour vos conseils

  • Tifenn dit :

    7624
    Bonjour madame,
    A 17 ans j’ai été diagnistiquée SOPK et depuis 4 ans j’ai une pilosité qui envahit tout mon corps, d’après les classements d’hirsutisme, je dois être entre le niveau 2 ou 3, je me suis habituée à cette apparence. Cependant, je suis victime depuis la pré adolescence d’une sensibilité accrue qui me laisse de grande déprime depuis mes onze ans, j’ai peur de faire des phases de dépressions à cause du SOPK. Puis-je faire part de ce genre d’interrogation à un endocrinologue ou un ginécologue, dans la mesure où ces observations semble extrème ? Est ce que mes craintes pourrais être fonder ?

    De plus dans une vidéo avec Mélissa sur youtube il y a 5 mois vous évoquiez le fait de pratiquer « un certain type d’activité physique » pour améliorer les symptomes pour autant vous ne dévellopier pas plus et j’aurais aimé savoir quel tyoe d’activité physique il aurais fallut faire pour limiter les symptomes.

    Pardon pour ce long message mes trouver un blog qui parle du SOPK est véritablement un soulagement pour moi qui n’avait pas trouver jusque là des sources d’informations assez fournies sur le sujet.

    • Bonjour Tifenn, votre crainte est fondée, et oui, vous devriez en parler à votre médecin. L’activité physique dépend beaucoup de votre profil de SOPK. Si vous êtes insulino-résistante par exemple, il faut privilégier ce qui renforce les muscles – car les muscles sont plus sensibles à l’insuline. Donc avoir moins de « gras » et plus de « muscle » vous permet d’être moins insulino-résistante (j’espère que je ne vous parle pas chinois, si ce n’est pas clair, faites une recherche « SOPK » sur le blog, au fur des différents articles, cela devrait s’éclaircir, d’accord ?). Donc il faut des activités de renforcement musculaire. Par exemple, des exercices qui utilisent un peu de poids.

  • Laure dit :

    Bonjour, je viens tout juste de m’inscrire sur votre blog et je suis heureuse d’en apprendre un peu plus sur le SOPK qui m’a été diagnostiqué il y a peu. Voilà mon classement: 8,2,5,4,6. Merci déjà pour les conseils car je suis en essaies bébé depuis 4 mois.

  • Helly dit :

    Bonjour et merci pour tout vos conseils, je suis nouvelle et je viens d’etre Diagnostiquée Sopk suite à un essai bébé 1… alors dans l’ordre : 8 1 3 7 5.

  • Anne dit :

    4, 7, 6, 3, 1
    Merci pour vos conseils…

  • Ghisaline dit :

    Bonsoir,
    Âgée de 45 ans et diagnostiquée sopk avec la maladie d’hashimoto (aucun traitement prescrit pour l’instant pour cette maladie) en 2003, mon endocrinologue m’a prescris androcur pendant 11 ans en m’assurant que les risques étaient minimes et qu’il n’y avait aucune alternative dans mon cas.
    En septembre 2018, suite à l’alerte lancée en France sur l’androcur j’ai arrêtée ce traitement et j’ai passé une irm qui n’a révélé aucune tumeur cérébrale.
    Je viens de découvrir votre blog, cet article et je comprends que sopk et thyroïde sont liés alors que mon endocrinologue affirme que non.
    Depuis 1 ans je fais des séances d’acuponcture et de la méditations pleine conscience associé à du pilates et du yoga.
    Je constate une amélioration dans la gestion du stress.
    Le plus pénible à gérer en ce moment sont la fatigue (sommeil très perturbé : réveils nocturnes) et l’acné (visage, poitrine).
    Je suis à la recherche de pistes pour améliorer ma qualité de vie tant sur le plan relationnel que personnel.
    Voici mon classement : 4.1.5.6

  • Vanessa dit :

    83641. Bonjour diagnostiquée en 2014 à 28 ans j’ai pris l’androcur jusqu’à décembre 2018 et metformin jusqu’en mai 2018. J’ai du subir une sleeve pour maigrir de seulement 20kg (j’en ai encore autant à perdre…) ce qui a permis l’arrêt de la metformin puisque je ne fais plus de pré diabète. Je dois faire un irm cérébral pour contrôler si l’androcur n’a pas provoqué de tumeur…. Le problème de fond n’est toujours pas pris en charge le SOPK.

    • Bonjour Vanessa, mais c’est génial de ne plus faire de pré-diabète ! Je vous encourage de rester dans la zone, c’est magnifique pour votre équilibre hormonal, c’est toujours le premier geste ! Il vous faut juste maintenir les résultats avec une alimentation variée, de qualité, fraiche et équilibrée – riche en végétaux, protéines et gras de qualité ainsi qu’une gestion du stress. Mais c’est très encourageant de penser qu’il vous faut entretenir – le plus dur est fait, continuez !!!!

  • Claire Daubé dit :

    Bonjour,

    je viens juste d’être diagnostiquée, à 25 ans.
    J’ai eu une aménorrhée de 5 ans, puis à la rencontre de mon petit ami il y a 3 ans, j’ai de nouveau eu des règles mais… très irrégulières (cycles de 15 jour à plusieurs mois). Dernièrement j’ai des règles toutes les 2 semaines.

    Voici le classement: 8,4, 2,1,6,5,3.

    Pour la fatigue, j’ai souvent des chutes de tension, tête qui tourne, moments de faiblesse. Quand je parle à quelqu’un qui n’est pas un proche, ai tendance à stresser et ma tête tourne, je m’en retrouve épuisée.

    Acnée pas méchante du tout. Episodique.

    Chutes de cheveux c’est vrai, mais ça me semble modéré quand même… Toutes les femmes perdent leurs cheveux non? A chaque brossage j’ai plein de cheveux qui vont dans la brosse, mais pas de façon spectaculaire.

    Humeurs au quart de tour, oui, mais les colères ne durent jamais longtemps car très positive. Mon copain a l’habitude…

    Palpitations cardiaques fréquentes (liées à fatigue souvent).

    Je suis menue (51kg pour 1m53), mais ai des fringales irrépréssibles et ne peux pas me contenter de 3 repas. Je mange sainement et marche beaucoup, car très active. J’ai envie de biscuits, mais me contente de bananes et de noix de cajou.

    Poils noir au menton et moustache, à épiler tous les jours.

    Hormone thyroïde: 0,34 (assez bas).
    LH 12,1 (assez haut)

    Ai pris la pilule il y a 3 ans lors de ma rencontre avec mon amoureux mais pendant un seul mois car pas supporté (même en microdosée). Ces deux dernières années, aucune contraception.

    On me conseille Clomid, ça ne me tente pas du tout car déjà j’ai des douleurs au ventre fréquentes, j’ai peur d’en rajouter et de faire du mal à mon corps…

    MERCI BEAUCOUP!

  • Laura dit :

    Bonjour

    On m’a diagnostiqué cela quand j’avais 17 ans puisqu après avoir eu mes règles vers 14 ans, 3 4 fois. Je n ai plus rien eu après. En faite on m’a jamais expliqué ce que c était et surtout les « symptômes » et c est que très récemment en m’intéressant au naturel, à mon corps que beaucoup de mon mal être était ses symptômes alors que je ne comprenais pas ce que j avais. Je ne pourrais pas vraiment mettre un ordre à ces points, 13276 au même niveau, frustration permanente, dépression/isolement,mon couple en a pris un coup…(Après 10ans, je commence à voir le jour), perte de cheveux/alopécie (tellement peur que ça s’agrandisse), stress, la pilosité qui joue sur ma confiance en moi, pas trop d’acné sauf depuis que j ai arrêté la pilule et peau très grasse. Comment gérer au mieux le SOPK? Je peux pas dire que c est que à cause de ça que j ai perdu beaucoup de choses mais je me rends compte que si on m avait mieux expliqué/aidé à gérer cela et bien…bon courage à toutes

    • Merci pour le partage Laura. Oui, c’est vraiment dur à gérer au quotidien, c’est une réalité. Mais heureusement, oui, on peut s’aider soi-même avec le mode de vie. La première chose est d’apprendre à stabiliser sa glycémie tout au long de la journée, à équilibrer sa flore intestinale, à abaisser son inflammation et son stress. Ce n’est pas facile, mais cela peut être fait – et cela permet de mieux vivre le syndrome. Avez-vous déjà lu à ce sujet ?

  • Sofia dit :

    256741 merci pour votre précieux blog et vos conseils ! je souffre de SOPK. Comme toutes les femmes ici présentes, je trouve ça très difficile à vivre. et je trouve qu’on ne parle pas assez de l’hirsutisme qui est associé. Pourquoi pas un prochain sujet d’article ?

  • Isabelle dit :

    85761

  • ALICIA dit :

    Bonjour,

    5,7,6,8,1,2 : impossible de n’en choisir que 5, désolé… Et pour le classement, je les mettrais tous au même niveau…

    Merci pour tous ces conseils 🙂

  • Elise dit :

    Jamais diagnostiquee mais d’énormes soupçons pour moi. 56418
    Contente d’avoir decouvert votre blog, je me sens moins seule et isolée.

  • DELPHINE dit :

    Bonjour à vous ,

    Merci bcp pour ce test, voilà mon ordre de numeros : 32481675
    On m’a déjà évoquée un manque de progesterone, mais j’ai fait plusieurs échographies et on me dit que je ne suis pas OPK, j’ai un kyste ovarien sur un ovaire, mais les autres follicules paraissent normaux.
    Mes taux de DHT sont corrects, la testosterone a baissé depuis que je prends du palmier nain, et mes taux de LH ne sont pas élevés, en revanche à j-3 des règles, ma progesterone est très basse.
    Merci de m’éclairer !
    Cdt
    Delphine

    • Bonjour Delphine, je ne peux pas car je manque vraiment d’information. Vous évoquez un taux de testostérone qui a baissé grâce au palmier nain, donc j’imagine qu’il était élevé. Une progestérone basse indique généralement une ovulation qui ne se produit pas assez souvent (cycles longs) ou une phase lutéale trop courte.

  • Elo dit :

    Bonjour
    8,1,6,4,7
    Merci

  • soukaina dit :

    5,3,4,6,8

  • Ghis dit :

    Voilà ma liste 8164. SOPK depuis 10 ans. L irm montrait de nombreux follicules sur chaque ovaires (20 sur chaque) cycles très irréguliers. Mise sous pilule. Je souhaite arrêter la pilule par conviction personnelle mais Je ne sais pas comment faire, j ai peur de retomber dans d affreuses souffrances en l arrêtant . Je suis en hypothyroidie depuis 7 ans stabilisée depuis 3 ans. Intolérante au gluten et au lactose. J ai 44 ans. Merci beaucoup pour votre aide.

  • Alexandra dit :

    Bonjour,

    Voilà mes numéros :

    8. Absence de règles
    2. pilosité importante (visage, jambe, maillot, aisselles malgré une séance de laser et des années d’épilation à la cire.
    5 Acné sur le visage, dos et buste qui ne s’estompe jamais
    6 Anxiété stress, je suis une personne très stressé j’ai beau faire plusieurs exercice sa n’a que très peu d’effet.
    1 Colère et frustration, je suis très impulsive et j’hausse très rapidement le ton, même pour juste raconté une histoire vécu.
    7 dépression, je consulte pour m’aider dans mon stress, et ma dépression passé
    4 fatigue importante , j’ai besoin de 9h de sommeil mais c’est bien le symptôme le moins présent.

    Merci beaucoup pour toutes ces explications.

  • Magdalena dit :

    Pour moi ça sera:
    1 5 7 2 3 6 4…… J en ai un peu de tout, malheureusement. J’ ai un cycle plutôt court de 24-26 jours. On m’a diagnostiqué sopk il y a 5 ans lors de suivie pma a la clinique. Je suis devenue maman il y a deux ans et toit était parfait….mais depuis quelques mois de nouveau la déprime, l’acne et chute de cheveux sont revenus. Comment retrouver cette équilibre?!

  • Magali dit :

    Bonjour, voici mon « loto  » 167453
    Je vous remercie de vos articles. J’ai l’impression d’en apprendre plus qu’auprès dr mon medecin qui est complètement largu? !

  • Christelle dit :

    Voici ma liste 5 1 6 7 4

  • Pauline dit :

    5, 6, 1, 4, 7
    Bonjour Emmanuelle,
    Je vous suis depuis quelques années, depuis que j’ai de l’acné en fait (4ans). Mon acné m’obsède et me complexe énormément, j’ai l’impression d’avoir tout essayé mais rien approfondi vraiment. Aujourd’hui je suis un peu perdue et ne sais pas par ou (re)commencer…merci

  • Maud Blondeau dit :

    Bonjour, la liste de mes symptômes est 5 6 7 4 8.
    Je suis androcure depuis 6 mois, avec d’excellents effets sur mon acné. Mais je souhaite l’arrêter : état dépressif et foie dans un sale état. Que pouvez vous me conseiller ? C’est la panique

  • lilooo dit :

    6,4,8,5,2,1,3

  • >