Peau sèche ET de l’acné ? 4 types d’aliments peuvent aider…

La mauvaise saison n’est pas tendre pour les personnes souffrant d’acné : l’absence d’humidité, les écarts de température et le vent assèchent la peau acnéïque. Elle devient déshydratée, pèle parfois et est souvent inconfortable. C’est le début d’un dilemme très commun : la routine de soin habituelle ne fonctionne plus, mais les crèmes plus épaisses et riches constituent un risque certain d’acné. Alors que peut-on faire ? Selon mon expérience, une bonne partie de la solution à la peau sèche se trouve au fond de l’assiette. Voici les aliments que je veille à avoir en grande quantité en hiver. Selon moi, c’est le premier réflexe à avoir (j’aborderai les autres la semaine prochaine), parce que les vrais progrès viennent toujours de l’intérieur…

Les aliments riches en vitamine A

La vitamine A, c’est le St Graal de la peau acnéïque, de la peau sèche et des cicatrices. Elle aide à réparer et à repulper la peau. Elle renforce sa barrière protectrice. Un bon apport alimentaire permet de soulager les démangeaisons et d’éviter de peler. C’est pourquoi en hiver il est judicieux de faire une très large part aux légumes oranges, souvent riches en béta-carotène, comme la carotte, les potimarons et autres courges, les patates douces. Cependant, comme j’en parlais dans « Vitamine A : quand la carotte ne suffit pas… », ces aliments demandent une conversion pour être transformés en vitamine A. Cette conversion est souvent déficiente chez les personnes souffrant d’acné. Il est donc  judicieux en hiver de se tourner vers les aliments directement riches en vitamine A. Ce sont par exemple :

  • Les jaunes d’œuf – préférez toujours les œufs bio et n’ayez surtout pas peur du cholestérol.
  • Le beurre – préférez le ghee (ou beurre clarifié), fait à partir de beurre bio, qui contient moins de caséine, et dont le point de fumée est plus élevé (ce qui en fait un gras de cuisson très intéressant). Apprenez à faire votre ghee ici, c’est facile et délicieux !
  • Le foie et les abats d’animaux élevés en pâturage – à consommer idéalement une à deux fois par semaine : rognon de bœuf, rognon d’agneau, rognon de veau, foie d’agneau, foie de porc, foie de veau, foie de volaille, foie de génisse, foie de canard.

Mon préféré pour l’acné :

Le foie est particulièrement riche en vitamine A ; la valeur en U.I. (unité internationale) pour 100 grammes est la suivante : Foie de canard : 40,000 – Foie de veau : 35,000. C’est imbattable !

Si vous parlez à vos grands-parents, vous vous apercevrez qu’il était beaucoup plus commun autrefois de consommer des abats. L’habitude s’est perdue. Pourtant, cela permet de cuisiner des plats très économiques. Pour ceux qui consomment de la viande, cela vaut vraiment la peine de chercher un boucher qui vous garantisse des abats d’excellente qualité… La richesse en vitamine A est sans comparaison, et une consommation de foie ou de rognons une fois par semaine peut faire des miracles pour votre peau sèche.

Les aliments riches en omega-3

Ils font double emploi, voir triple ! Ils modèrent la sécheresse cutanée, mais également l’inflammation (et l’acné est une maladie à composante inflammatoire, ne l’oublions pas…). Par ailleurs, ils agissent positivement sur l’humeur, ce qui est un gros bonus quand les jours sont courts et le moral en berne. Là encore, on peut tenter d’obtenir des omega-3 avec des sources végétales, mais il faudra une conversion, souvent mal assurée. C’est pourquoi en dehors des sources végétales comme les noix de Grenoble, la mâche, le pourpier, les graines de lin, on peut penser aux poissons gras (saumon, le hareng, le maquereau, les sardines) et aux produits de la filière bleu-blanc-coeur (par exemple des oeufs venant de poules nourries aux graines de lin, faciles à trouver en hypermarché).

Mon préféré pour l’acné :

La sardine, car elle est source d’omega-3, et aussi très riche en calcium (798 mg de calcium pour 100g). Comme il est souvent bénéfique en cas d’acné d’éviter les produits laitiers (en dehors du beurre bio/ghee…), consommer des sardines régulièrement vous permet d’obtenir calcium et omega 3 sans vous ruiner. Préférez-la conservée dans l’huile d’olive vierge, il semblerait que cela conserve plus longtemps les omega-3. Une portion de 100 g de sardines fournit environ 1 g d’omega-3.

Les aliments riches en zinc

Si votre peau est sèche et craque, mais vous avez de l’acné, tournez-vous également vers les aliments riches en zinc : le zinc aide à réparer les plaies et joue un rôle protecteur contre l’acné. Vous en trouverez beaucoup dans les huitres, les crabes, les abats (encore), le veau, le boeuf, le cacao, et plus modérément dans certains fruits à coque (noix de cajou…), les céréales complètes et certaines légumineuses (lentilles, haricots blancs, pois-chiches).

Attention là-aussi pour les végétariens/végétaliens : les phytates, souvent présents dans les céréales complètes et les légumineuses, préviennent l’absorption du zinc. Par ailleurs, le zinc végétal est moins facilement assimilable que celui de source animale. Bref, je voie beaucoup de carence en zinc en clientèle. Ce n’est pas une bonne chose pour l’acné et peut contribuer à une perte de cheveux précoce. Soyez vigilants à ajouter sciemment des sources concentrées de zinc dans votre alimentation, comme les graines de sésame, de citrouille ou de chanvre, le cacao, l’ortie et l’algue kelp, d’accord ?

Mon préféré pour l’acné :

Les huitres et le cacao, bien sûr ! Quelle belle excuse pour se faire plaisir !

Les aliments riches en vitamine E

Cette vitamine est très puissante pour aider la peau à retenir son taux d’hydratation. Les aliments riches en vitamine E sont les noix et les graines, l’avocat, le germe de blé, les graines de lin, les légumes verts à feuille et le brocoli.

Mon préféré :

Les graines de lin sont riches en anti-oxydants, en oméga-3 et en lignanes, ce qui les rend très utiles en cas d’acné hormonale, pour éviter certains des désagréments liés à la ménopause et en cas de constipation. Moulues, elles enrichissent avantageusement un muesli maison, surtout en première partie de cycle…

Que pouvez-vous faire d’autre ?

Nous aborderons la semaine prochaine les autres réflexes à avoir en cas de peau sèche et d’acné. Ils sont nombreux, et combinés à ces aliments, très utiles pour passer cette période délicate en douceur…

 

A propos Emanuelle Haudegond

Emanuelle Haudegond est la fondatrice de beaute-pure. Elle est l'auteur de la méthode gratuite "Vers une Peau sans Acné en 7 étapes" et de la méthode avancée "Méthode Peau-Zéro-Défaut", pour les peaux à problèmes. Diplômée de l'état de Californie, elle a longtemps travaillé auprès de dermatologues et de chirurgiens plasticiens avant de fonder sa propre clinique de soins esthétiques à Los Angeles. Passionnée par la peau, guidée par des principes naturopathiques, elle partage au fil des articles sa philosophie et ses astuces pour une peau magnifique. Vous trouverez également dans son e-boutique, beaute-pure-boutique.com, une sélection de ses produits de beauté préférés, adaptés aux peaux à problèmes, et des compléments alimentaires brevetés.

, , , ,

  • diana dit :

    bonsoir emanuelle,
    j apprecie beaucoup votre site et les merveilleuses conseils que vous proposé!
    je suis maintenant en phase de cicatrisation , est ce possible de prendre des gellules de vitamines A et E Pour accelerer ma cicatrisation en plus des soins ajoute?

  • diana dit :

    bonsoir emanuelle,
    deja un grand bravo pour ce site ! j apprend beaucoup et j apprecie votre procedure
    je suis maintenant en phase de cicatrisation, et je demande si cest risque d implanter des gellules de vitamine E eT A dans ma routine pour avoir des resultats plus efficaces en plus des soins que je fais

    • Oui, ça l’ait, Diana : la vitamine A en compléments comporte de vrais risques. C’est pourquoi je ne préconise jamais de cures de vitamine A, mais de favoriser les aliments qui en sont riches.

  • Christine dit :

    Bonjour Emmanuelle !

    Tout d’abord, un énoooorme merci pour ton travail, tu redonnes espoir et courage à toutes celles qui ont des problèmes de peau; les gens qui nous entourent ne se rendent pas compte à quel point l’acné affecte plus que seulement l’apparence… Ces boutons détruisent la confiance en nous-même et notre sérénité intérieure ! Je pense qu’on se voit toujours pire que la réalité parce qu’on est absolument obnubilée par ces imperfections… Il faut penser que nous ne sommes pas les seules et que ce n’est pas une honte d’avoir une peau à problèmes ! Nos amis et notre famille nous trouvent belles quand même, parce que la beauté c’est autre chose qu’une peau lisse! C’est d’abord le charme du regard, du sourire, du rire… Rien de plus beau qu’une personne bien dans sa peau! 🙂

    Je vous raconte mon histoire, (j’espère qu’elle donnera un peu de d’espoir à certaines) parce que ce site, ses témoignages, les conseils d’Emmanuelle et Elsa m’ont beaucoup aidé! à moi maintenant donc de témoigner.

    _Il étais une fois_
    J’ai commencé à avoir une acné légère à l’adolescence, 13-14 ans disons, c’est héréditaire tout le monde dans ma famille est passé par là. Rien de dramatique jusque là… SAUF que j’ai développé une manie, celle d’inspecter et triturer la moindre imperfection même pratiquement invisible. Comme j’avais relativement peu de boutons, personne ne s’est rendu compte de ma dermatillomanie (même pas moi!) qui allait bientôt devenir une habitude bien ancrée, un rituel-beauté si on veut. C’est débile je sais ^^ En plus, pour éradiquer ces quelques boutons, j’ai commencé à utiliser des produits anti-acné de marques moyennes style Vichy, Normaderm etc. Produits qui m’ont carrément asséchés la peau! Vers mes 21 ans, j’en ai eu marre de cette peau (maltraitée!) qui était devenue comme granuleuse sur mon front. J’ai pris un rendez-vous en institut et ma dermocosméticienne m’annonce qu’elle est dans un état de déssèchement aigu. Nettoyants, crèmes, elle me prescrit la totale (à 60 dollars chaque tube!)

    Mais je n’étais pas satisfaite… J’étais de nouveau pris dans cet engrenage. J’avais plutôt l’impression que ma peau était DÉSÉQUILIBRÉE, et qu’elle avait besoin de tout sauf d’autres produits chimiques! Mon intuition s’est avérée juste. Vous savez, quand on regarde des anciennes photographies par-exemple… avez-vous remarqué à quel point les gens avaient des peaux lisses? Alors qu’à l’époque on ne s’appliquait pas toutes sortes de produits dessus! J’en ai conclu qu’il fallait que je me tourne vers un rituel beauté beaucoup plus simple, plus nature etc.

    _Prise de conscience_
    J’ai commencé à faire des recherche sur internet. BEAUCOUP de recherches. Le site de Beauté-Pure s’est rapidement démarqué des autres par son approche humaine, chaleureuse, naturelle sans tomber dans l’extrême, professionnelle, positive! C’est à ce moment-là que j’ai pris conscience de ma dermatillomanie… Gros choc. C’est là aussi que j’ai compris que ma peau était dans cet état parce que je l’y avais mise par mon triturage et tous ces produits chimiques bon marché. Qu’il y avait des tas de causes à l’acné et qu’il fallait travailler sur notre santé générale pour l’éradiquer.

    Bref je me suis lancée. J’ai coupé le lait, j’ai acheté huile de jojoba, MSM, savon à froid, miel de manuka, brossage à sec, éponge konjac, rhassoul, maquillage Lily Lolo. Ça m’a permis de me familiariser avec tout les principes de la beauté au naturel. Enfin, je COMPRENAIS mon corps et toutes les actions que je posais devenais logiques. Mon but ultime était de rééquilibrer ma peau pour lui apprendre à refonctionner toute seule. Je sortais du cercle vicieux de l’addiction aux crèmes et aux produits asséchants….

    _Parcours difficile_
    Sérieusement LANCEZ-VOUS ! Je ne regrette absolument pas mon choix même si ça été très très très dur. Vous connaissez les crises de guérisons? Personnellement j’en ai bavé… Après mon retour au naturel, j’ai commencé à avoir des poussées d’acné… des vraies cette fois, avec boutons blancs, microkystes, rougeurs, pores dilaté. Moi qui n’avais jamais supporté la vue d’un point noir c’était très dûr à vivre. J’ai eu des crises de grattages effrayantes ou je perçais tous mes boutons, mon visage était rouge, enflé, douloureux parfois. J’ai failli abandonner, j’ai failli prendre roccutane, je n’osais plus regarder les gens dans les yeux, je fuyais les appareil photos. J’ai souvent eu l’impression que je ne m’en sortirais jamais ! C’était il y a un an. Dans mon cas, j’ai eu environ 6 mois de crises d’acné sévère, je crois que c’est différent pour chacune, tout dépend de l’état de la peau au départ, de si on réussi à ne pas y toucher etc.

    _Guérison lente du corps… et de l’esprit_
    Je suis persuadée que la guérison vient lorsque l’on atteint un équilibre. J’ai presque tout testé sur ce site, j’ai aimé certains produits, pas du tout d’autres. Nous sommes toutes différentes et quelque chose qui fonctionne sur quelqu’un ne marchera pas forcément sur une autre. On apprend à adopter un mode de vie plus sain, mais il faut le faire en douceur. On apprend à casser d’anciennes habitudes. On se construit une routine qui ne sois pas un fardeau.

    Dans l’alimentation: j’ai grandement diminué ma consommation de produits laitiers mais je permets le fromage ou un peu de lait dans le thé, je mange beaucoup plus de légumes sans m’interdire une petite frite de temps en temps, j’ai coupé dans le sucre très progressivement ce qui fait que j’ai beaucoup moins de fringales aujourd’hui!

    Dermatillomanie: Pour ma manie à triturer, j’ai enlevé beaucoup de miroirs de chez moi, les ongles de mes index ont un vernis rouge pour m’avertir et me faire reprendre contrôle en cas de débordement et surtout … J’en ai parlé à mes amies proches et ma famille!! Ça m’a tellement fait du bien d’avoir du soutient de ce côté. Leur regard est différent aujourd’hui. Je n’entends plus des : Mon Dieu Christine, ton visage est tout rouge qu’est-ce que tu as fait? etc. Ils savent que je suis en processus de guérison et ils m’aident. J’apprends surtout à penser à autre chose, et quand je passe devant un miroir, à sourire et me dire : cricri t’es mignonne.

    Sur la peau: j’ai testé beaucoup de produits mais aujourd’hui, ma routine s’est encore simplifiée. J’ai mes incontournables : huile de jojoba, savon lemme bee, éponge konjac, BB cream lily lolo (le maquillage en poudre ne me va pas) de temps en temps un masque au miel de manuka et rhassoul. Il m’arrive même de sauter une journée et l’état de ma peau ne s’en ressent pas! Je sens qu’elle est rééquilibrée et que sa barrière naturelle est renforcée. Je n’ai pratiquement plus de points noir, de boutons de microkystes, de rougeurs, et elle est douuuuce! C’est peut-être ça le mieux 🙂

    _État acuel_
    Aujourd’hui, je peux presque dire que je suis guérie… Globalement quand je me regarde dans le miroir je me trouve jolie et avec un peu de maquillage carrément belle! Ça fait bien 3 ans que cela ne m’étais pas arrivée… Moi qui pensais ne jamais m’en sortir, la guérison est arrivée en douceur, parce qu’à un moment, il y a eu un déclic et j’ai arrêté de m’en faire ! Tout en conservant les bonnes habitudes que j’avais prises, qui, sans que je m’en rende compte, ont porté beaucoup de fruits sur le long terme!

    Ce que je retiens de ce passage de vie
    1. Ne pas agresser (avec les mains, les cosmétiques « traditionnels »)
    2. Ne pas regarder (de trop près surtout)
    3. En parler! (ça aide à dramatiser, j’ai vu une grande amélioration de mon état psychique par-rapport aux problèmes de peaux du jour où j’ai cassé le tabou en parlant du sujet ouvertement avec mes proches!)
    4. Comprendre! (ça aide beaucoup de comprendre comment notre corps fonctionne, pourquoi il réagit de cette façon etc. Par exemple, je n’aurais jamais surmonté cette année si je n’avais pas compris le principe des crise de guérison)
    5. Écouter son corps (ne vous forcez pas à utiliser un produit dont vous n’aimez pas l’odeur la texture, qui chauffe etc. il y a plein d’alternatives! J’avais commencé une cure de zinc et je me suis rendue compte qu’il me donnait la nausée! J’ai stoppé ça, la routine beauté devrais être un moment plaisant ou l’on se chouchoute un peu 🙂
    6. Le plus simple et le plus nature possible!
    7. Ne pas négliger l’aspect alimentation, sport, relaxation (C’est ce qui fait une différence sur le long terme!)
    8. Penser et passer à autre chose (tout en conservant les bonne habitudes qui agissent positivement sur la santé en général)
    9. Être PATIENTE 🙂

    Voilà un gros bisou à toutes! Ne lâchez pas! Vous êtes beeellleeeeees!
    Et encore un gros merci à Emmanuelle et Elsa!

    Christine

    • Merci de ce très beau témoignage, Christine ! Je suis sûre qu’il saura inspirer beaucoup de lecteurs, et j’aime beaucoup la fin : un gros bisou à toutes! Ne lâchez pas! Vous êtes beeellleeeeees!
      Un gros bisou à vous !

  • Maria dit :

    Bonjour Emanuelle,

    J’ai relu il y a peu de temps votre article sur le lait et les problèmes d’acné qu’il pouvait engendrer.
    En plus d’être accro au lait, je mange aussi beaucoup de sucre. Je ne suis pas du tout en surpoids mais je me sens souvent fatiguée et un an après l’arrêt du terrible roaccutane, voilà l’acné qui repeinte le bout de son nez avec ce froid qui arrive.
    Je me demandais donc si vous aviez des conseils de remise en route pour une alimentation saine, des sortes de meal plan peut-être ?

    Merci beaucoup !

  • Claire dit :

    Bonjour Emmanuelle,
    Je souffre pour ma part d’acné depuis longtemps. Elle a été cachée par la pilule pendant des années et a resurgi brusquement à l’arrêt de cette dernière. Après d’énormes poussées d’acné qui m’ont clairement défiguré, j’ai finalement réussi à revenir à une acné disons modéré.
    J’ai fait beaucoup de recherches pour essayer de comprendre l’origine de cette acné (ton site est d’ailleurs une bonne source d’informations 🙂 ) et je suis aujourd’hui persuadée que l’alimentation joue un rôle important dans l’acné.
    J’ai pour ma part réalisé des prises de sang pour savoir si j’étais dans les normes et surprise je manque de vitamines A, D et E. Mes résultats et ton article me confortent dans l’idée que les carences alimentaires et l’acné sont intimement liés. Par contre, une question reste dans ma tête : pourquoi les personnes souffrant d’acné peuvent avoir des manques en vitamines A, E ? Quelle peut être la raison ? Cela doit bien s’expliquer…. Aurais tu un avis sur le sujet ?

  • Estelle dit :

    Bonjour,

    Merci pour vos conseils, j’ajouterais que le foie de morue fumé ou au naturel que l’on trouve en boite en magasin bio contient beaucoup de vitamine A et d’oméga 3. C’est un produit peu connu mais qui est délicieux tartiné sur du pain (ou autre) avec du citron! Mon fils de 3 ans adore!
    Par contre, est ce que tous ces produits sont conseillés quand même si on a une peau mixte? C’est mon cas, de plus à 33 ans je pense avoir de l’acné hormonal (fluctue en cours de cycle et présent surtout menton, cou, décolleté et dos).
    Merci, a bientôt,
    Estelle

  • Jabbari dit :

    Bonjour Emmanuelle,
    Depuis que je vous suis, j’ai mis en place pas mal de chose pour faire face à cet acné récurrent. Arrêt de la pilule pour la remplacer par une pose de stérilet au cuivre et sans hormone depuis à peine 1 mois; le nettoyage de peau à base d’huile végétale, un gel nettoyant coréen et une eau florale depuis 3 mois. Manque encore une bonne crème hydratante bio non comédogène et le maquillage Lily Lolo. J’ai même acheté la super brosse coréenne visage Coc peach. Néanmoins, toujours pas de résultat. Est-ce que l’on peut aussi ajouter des vitamines à notre régime pour être sure d’avoir la dose conseillée ?

    • Bonjour Jabbari,
      Bravo pour ces changements, de chercher des solutions pérennes… Plutôt qu’une crème hydratane, avez-vous songé à une huile hydratante et traitante ? Quelques gouttes de l’huile purifiante Gressa peuvent par exemple faire une vraie différence : https://www.beaute-pure-boutique.com/home/373-huile-purifiante-purifying-oil-gressa-skin.html?search_query=huile&results=110
      Je ne suis jamais en faveur d’une supplémentation en vitamine sans suivi personnalisé. C’est toujours délicat : par exemple, le zinc peut entraîner des carences en cuivre, la vitamine A surdosée peut être dangereuse, etc… En revanche, on peut obtenir des résultats sûrs et néanmoins probants avec l’alimentation, cela permet d’adopter de nouveaux réflexes et quand on le fait scrupuleusement (par exemple en veillant à ses apports de vitamine A, omega-3 et Zinc, en incorporant des aliments qui en contiennent tous les jours), on obtient des résultats en quelques semaines souvent…

  • Adila dit :

    Merci beaucoup pour ce article…j’ai une peaux sèches et acnéique et la cerise sur le gâteau c’est la melasma après ma grossesse à 35 ans et la j’attends avec impatience vos conseils pour la melasma ..encore merci infiniment pour ces conseils très outils.

  • Lulu dit :

    Merci pour ce sujet qui m’intéresse beaucoup ! Informations très utiles 🙂

    • Lulu dit :

      Les œufs bio, mais pas bleu blanc coeur contiennent-ils autant d’Oméga 3 ? Si non, leur teneur est-elle quand même appréciable ?

      • Non Lulu, ce ne sera pas la même chose coté omega 3 car dans la filière bleu-blanc-coeur, les poules sont nourries aux graines de lin ce qui enrichit grandement la teneur de l’oeuf en omega 3. Les œufs classiques, même bio (car les poules bio mangent toujours majoritairement du blé et du maïs bio) contiennent beaucoup d’oméga-6 et bien trop peu d’oméga-3. En revanche, tout oeuf bio reste un très bon aliment pour la peau, car riche en vitamine A, D et en sélénium…

  • Pauline dit :

    Mille mercis Emmanuelle pour cet article et la série qui s’annonce ! Je viens de m’installer au Canada, en plein pendant la vague de froid historique, et ma peau acnéique de trentenaire n’aime pas du tout ça… Je suis donc à la recherche de tous les conseils pouvant aider !

    Très belle nouvelle année à vous et toutes les lectrices BP,

    Pauline

  • Malle dit :

    Merci pour ces bons conseils. Je vais essayer de me mettre aux abats mais ça ne va pas être facile!! Je ne mange pas beaucoup de viande à la base mais tant qu’à faire, autant être efficace!
    Petite question ds un autre domaine: que pensez-vous des crèmes de jour où sérums bio qui contiennent de l’acide hyaluronique ?
    Est-ce une bonne chose?
    Merci de votre réponse !
    Cordialement
    Hélène

    • C’est un peu ma philosophie aussi: peu, mais efficace, et de la meilleure qualité possible ! Pour l’acide hyaluronique, cela dépend de la taille de la molécule et du savoir-faire du fabriquant. En règle générale, cela peut avoir une action repulpante dans la bonne formulation, mais ce sera bien sûr temporaire.

  • >