Quelles analyses hormonales demander ?

Vous avez de l'acné et vous cherchez à en comprendre la cause ?

Une des démarches de base consiste à aller voir votre médecin.

Certaines analyses hormonales peuvent en effet vous donner de précieuses explications. 

Quand j'aide une personne pour un problème d'acné, voici la liste des analyses que j'aime beaucoup avoir avant notre rendez-vous.

J'explique dans cette vidéo lesquelles, et pourquoi.

Demandez la liste des tests hormonaux évoqués dans la vidéo !

Liste des tests hormonaux

envelope
envelope

En vous inscrivant ici, vous recevrez des conseils sur le soin de la peau et le bien-être naturel. Vous serez tenu informé de l'actualité du blog beaute-pure et des articles. Vous pourrez vous désabonner à tout instant et avoir accès à vos données. Si vous avez une demande concernant vos données, contactez : [email protected]


A propos Emanuelle Haudegond

Emanuelle Haudegond est la fondatrice de beaute-pure.com, un site dédié au bien-être féminin hormonal naturel et à la beauté de la peau. Spécialiste de la peau, diplômée de l'état de Californie, elle a longtemps travaillé auprès de dermatologues et de chirurgiens plasticiens avant de fonder sa propre clinique de soins esthétiques à Los Angeles. Elle a ainsi aidé des milliers de femmes de tous âges à retrouver santé de la peau et bien-être à chaque étape de la vie. Passionnée par la peau, guidée par des principes naturopathiques, elle partage au fil des articles de beaute-pure.com sa philosophie et ses astuces pour une peau magnifique et une vie de femme au naturel. Vous trouverez également dans son e-boutique, beaute-pure-boutique.com, une sélection de ses produits de beauté préférés, adaptés aux peaux à problèmes, et des compléments alimentaires brevetés.
  • Sarah dit :

    Bonjour 🙂

    La progestérone qu’il faut faire à J-7 c’est bien « 17 alpha hydroxy progesterone » en prescription ?

    Merci d’avance 🙂

  • Gwen dit :

    Bonjour!merci pour toutes ces informations!
    Pouvez vous me dire si je peux mettre de l huile d argan sur ma peau abîmée ou est elle comédogène?

    Un grand merci!

    Gwen

  • Sab dit :

    Votre blog est une petite mine d’or. Un grand merci pour votre travail, et pour le partage de toutes ces informations, non seulement introuvable pour une femme lambda, mais dont on ne se pose meme pas de question, tant le manque d’information est important…

    Je me souviens d’une video (videoconference avec une femme) où vous évoquiez un livre (Periode repair manual) et où vous aviez proposé à l’auteure de faire la traduction en français. Je ne sais pas si cela est encore d’actualité dans vos projets futur, mais ce serait formidable.

    Dans tout les cas, 1000 merci pour votre travail,

  • patricia dit :

    Bonjour,

    Quel serait le moment idéal du cycle pour faire ces tests ? Ou peut-on faire ces analyses à n’importe quel moment du cycle ?

    Merci à vous

    • Effectivement, c’est important : la progestérone devrait être prise à J-7, c’est à dire 7 jours avant les règles. L’oestrogène, idéalement à J+3 ou 4. Mais pour être pratique, les deux peuvent être prises autour de J-7, ainsi que les autres hormones citées.

  • Lizzie dit :

    Qu’est-ce que c’était intéressant! Cette vidéo devrait être montrée à toutes les femmes! Merci beaucoup Emmanuelle.
    Cela fait des années que je me demande si j’ai un SOPK. Il y a quelques années à l’échographie on a détecté une dizaine de follicules sur chacun de mes ovaires. Je venais d’arrêter la pilule. Plus de règles pendant 2 ans. (Depuis j’ai mes règles de temps en temps, c’est tout, et elles durent une journée. J’ai remarqué avec une naturopathe qu’elles venaient plus facilement quand je prenais des compléments pour soutenir mon foie d’ailleurs)
    Je suis allée voir 3 gynécos et aucun n’a pu me dire avec certitude si j’avais un SOPK car je ne remplissais pas « toutes les cases ». Grâce à votre vidéo je peux comprendre mieux et toute seule mes analyses sanguines. Thyroide ok, testostérone ok, rapport LH/FSH ok, rapport oestradiol/progestérone ok (j’ai eu un frisson d’effroi d’abord en voyant les chiffres : 46 pg d’oestradiol et 0,47 ng de progesterone- mais j’ai compris que je devais faire une conversion pg/ng avant de regarder le rapport..!).
    Bon, moi qui croyait avoir un SOPK, aucun signe ne va dans ce sens en fait. Mais qu’est-ce qui pourrait expliquer une absence de règles/des cycles très très longs alors, je me le demande…

    • Bonjour Lizzie, il existe de multiples possibilités :
      – il ne faut négliger la possibilité d’un problème thyroïdien, même si votre TSH est OK selon le laboratoire. Il est notoirement insuffisant d’analyser seulement la TSH, nous sommes très, très mal soignés face à n problème de thyroïde. Ce livre en français l’explique très bien : https://www.nutrivi.fr/livres-thyroide/en-finir-avec-l-hypothyroidie-benoit-claeys-185 Vous pouvez avoir une TSH ok et souffrir d’hypothyroidie, c’est très commun !
      – de nombreuses carences peuvent également expliquer la situation (il faut énormément de nutriments pour uen ovulation régulière)
      – la consommation fréquente de perturbateurs endocriniens, par exemple de soja
      – le sous-poids
      – un stress chronique
      – une insulino-résistance
      – ou vous pouvez être victime d’une inflammation chronique, ce qui peut être dû à de multiples choses, dont un pb digestif chronique (intolérance alimentaire non détectée, par exemple…)
      C’est ce qui me vient à l’esprit, mais je suis sûre que je rate des choses….

  • Lou Marie dit :

    Bonjour Emmanuelle,

    J’ai fait suivie la formation complète BP il y a quelques années et reste toujours perdue sur ma situation hormonale, cette vidéo tombe à pic. Merci pour ces précieuses informations. J’ai hâte que la formation sur les hormones sorte !

    J’ai fait une analyse complète en reprenant votre liste mais je n’ai pas trouvé quelqu’un sur Paris capable d’interpréter correctement ces résultats. Auriez-vous quelqu’un à recommander ?

    Je n’ai par ailleurs pas saisis comment effectuer le rapport entre l’insuline à jeun (la mienne est de 7,9 mUI/L ou 54, pmol/L) et la glycémie à jeun (la mienne est de 0,83 g/L ou 4,61 mmol/L), pour détecter une possible insulino-résistance.

    Pensez-vous également qu’un rapport entre un OEASTRADIOL (au jour 5 du cycle) de 45,9 pg/mL et une PROGESTERONE (jour 25) de 7,1 ng/mL, soit équilibré ?

    Merci encore infiniment pour toutes les recherches que vous effectuez et les informations que vous transmettez, c’est d’une grande aide dans ce parcours complexe pour retrouver un équilibre.

    Lou

  • >