L’éblouissante technique du SkinCycling ou comment synchroniser votre peau et vos hormones

Comme la peau est largement influencée par les hormones, on ne s’étonnera pas qu’elle change tout au long du cycle féminin. Mais saviez-vous que l’on peut obtenir beaucoup plus de ses soins, en tenant compte de son cycle ?

C’est l’idée découverte par Dr. Terry, dermatologue londonien et auteur de The Hormonal Acne Solution (malheureusement disponible uniquement en anglais). C’est ce qu’elle appelle le SkinCycling, dont je donne une version ici pour l’acné.

Le cycle féminin peut être découpé en quatre phases. Il dure généralement entre 28 et 31 jours.

Première semaine : la phase menstruelle (dure généralement de 3 à 7 jours) – PEAU TERNE ET DÉSHYDRATÉE

Qu’arrive-t-il à nos hormones ?

Le cycle commence avec le premier jour des règles. Dans la perspective d’une grossesse éventuelle, la muqueuse de l’utérus (ou endomètre) s’était épaissie puis consolidée au cours du cycle, mais la fertilisation et l’implantation d’un ovule dans cette muqueuse n’a pas eu lieu. Sa destruction occasionne alors les règles. C’est également le moment où l’utérus fabrique des prostaglandines, des acides gras qui vont faciliter la destruction et l’expulsion de l’endomètre. Si elles sont trop nombreuses, ces prostaglandines peuvent occasionner des crampes utérines, les fameuses « douleurs des règles ».

Qu’arrive-t-il à la peau ?

Pendant cette phase, nos hormones sont à leur plus bas niveau. En l’absence d’oestrogène, qui active la circulation sanguine, la peau est généralement terne. Sous l’action des prostaglandines, elle est également plus sensible et plus réactive. Elle peut être également sensiblement plus déshydratée.

Sur quoi se concentrer, coté soins :

C’est le moment d’être très doux avec sa peau, et de ne pas la brusquer. En général, notre résistance à la douleur est faible, donc ce n’est pas le moment d’avoir un soin nettoyant en institut, ou un peeling ! Les produits les plus neutres et les plus doux sont les bienvenus, on évite tout ce qui peut être agressif et irritant. Comme la peau est terne, on essaye de lui apporter des ingrédients qui illuminent le teint (enzymes, vitamine C, réglisse) et qui hydratent. En fonction de la sensibilité, on exfolie une à deux fois par semaine, pas plus, et on insiste sur l’hydratation.

Quelques produits qui répondent à ces besoins dans la boutique :

Pour nettoyer :

Pour hydrater :

Pour personnaliser son soin hydratant, action apaisante et réparatrice :

Pour illuminer le teint, avoir de l’éclat :

Pour exfolier tout en douceur et raviver le teint :

Deuxième semaine : la phase folliculaire (dure généralement de 7 à 10 jours) – PEAU EN PROGRÈS

Qu’arrive-t-il à nos hormones ?

Sous l’influence des niveaux bas d’oestrogène, nos ovaires envoient des signaux à notre cerveau pour produire de l’hormone folliculaire (F.S.H. : hormone folliculo- stimulante).

La F.S.H. stimule nos ovaires à commencer le processus menant à l’ovulation. Les follicules (futurs ovules) grossissent. Nos niveaux d’oestrogènes augmentent, et l’endomètre s’épaissit.

Qu’arrive-t-il à la peau ?

Au fur et à mesure de la montée d’oestrogènes, la peau est plus hydratée et mieux irriguée. La circulation sanguine est augmentée, les soins pénètrent mieux. La peau est moins sensible et peut supporter plus d’exfoliation.

Sur quoi se concentrer, coté soins :

Préparez-vous au maximum à l’ovulation qui va venir : elle peut parfois accentuer l’acné… Il est important d’obtenir des pores propres pour minimiser les risques de bouchons au moment de l’ovulation. C’est donc le moment de se concentrer sur l’exfoliation, car les cellules mortes augmentent ce risque de blocage.

Quelques produits qui répondent à ces besoins dans la boutique :

Si vous n’avez pas d’acné « active » à ce moment-là, vous pouvez utiliser un de nos gommages, qui sont très efficaces :

Si vous avez de l’acné, préférez un exfoliant sans grains, dopé d’un peu d’acide salicylique :

ou :

A combiner avec un Sérum exfoliant :

Troisième semaine : phase ovulatoire (dure 3-4 jours) – PEAU PARFAITE… OU PAS (RISQUE D’ACNÉ) !

Qu’arrive-t-il à nos hormones ?

Ça y est : sous l’influence des hormones F.S.H. et L.H. (hormone lutéinisante), l’ovocyte est libéré par l’ovaire. C’est l’ovulation. Le taux d’oestrogène est particulièrement élevé, pour assurer un endomètre bien confortable, en cas d’implantation d’un futur embryon.

Par ailleurs, la testostérone augmente également durant cette phase, car cette hormone accroit la libido chez la femme et augmente donc les chances d’un accouplement.

Qu’arrive-t-il à la peau ?

Chez la femme qui n’est pas sensible à l’acné, c’est souvent le moment où la peau est la plus belle. C’est également là où vous êtes la plus fertile : le taux d’oestrogène élevé assure plus d’hydratation et d’éclat, pour attirer un partenaire éventuel. Cependant, votre taux élevé d’oestrogènes vous rend plus susceptible à des troubles pigmentaires. Gare aux taches de pigmentation marrons ou brunes, qui se formeront plus facilement à cette période !

Sur quoi se concentrer, coté soins :

Vous pouvez donc vous contenter d’une routine beauté minimale, mais il vous faudra vous protéger du soleil (donc utiliser une protection solaire minérale) et faire la part belle aux anti-oxydants.

Pour celles qui ont tendance à l’acné, hélas, la situation est souvent inverse : sous l’influence de la testostérone, la peau devient plus grasse et plus susceptible d’avoir des boutons.

Sur quoi se concentrer, coté soins :

C’est donc le moment de continuer à bien exfolier, mais on ajoute aussi des ingrédients qui assainissent la peau et qui désinfectent. Dans l’idéal, on prend le temps de faire des masques. On utilise un exfoliant avant, pour que les actifs du masque pénètrent mieux.

De la même manière, on va rechercher des crèmes avec des textures hydratantes légères. Si besoin, on personnalise ces crèmes avec des huiles essentielles purifiantes.

Quelques produits qui répondent à ces besoins dans la boutique :

Super important : les exfoliants (à utiliser l’un après l’autre, car ils possèdent tous les deux de l’acide salicylique, qui est un antibactérien, et agissent en synergie) :

Masques :

Peau sensible :

Peau résistante :

Crèmes :

Pour personnaliser éventuellement son soin hydratant, action anti-acné :

Sur les boutons, pour assécher :

Pensez également :

Quatrième semaine : la phase lutéale (dure 10-14 jours) – PEAU EN PROGRÈS PUIS GRASSE (RISQUE D’ACNÉ)

Qu’arrive-t-il à nos hormones ?

Une fois l’ovulation passée, le follicule devient une glande, le corps jaune. Le corps jaune produit de la progestérone, qui va stabiliser l’endomètre. L’oestrogène a baissé, la progestérone augmente. Vers la fin du cycle, si la fécondation n’a pas eu lieu, le corps jaune est absorbé par l’organisme, stoppant la production de progestérone. Cet arrêt, combiné au déclin de l’oestrogène, va déclencher à nouveau les règles.

Encore une fois, juste avant les règles, le taux de testostérone va remonter, dans un dernier espoir que votre libido augmente encore et que vous soyez disposée à vous accoupler.

Qu’arrive-t-il à la peau ?

Pendant la première phase de cette période, la peau est relativement stabilisée, sous l’action de la progestérone.

Cependant, alors qu’on se rapproche des règles, tandis que la progestérone diminue (action calmante), il est courant de devenir plus irritable. En conséquence, il est plus tentant de toucher à sa peau (dermatillomanie ou grattage compulsif de la peau) et de se tourner vers des aliments sucrés. On augmente ainsi ses risques d’acné et de cicatrices.

Enfin, la production de sébum augmente sous l’action du pic de testostérone, rendant nos pores plus larges et la peau plus grasse. L’acné est beaucoup plus probable durant cette période.

Sur quoi se concentrer, coté soins :

Alors qu’on se rapproche des règles (au moins une semaine avant), il faudra faire tout particulièrement attention à son alimentation, en minimisant le sucre, les produits laitiers et les aliments à index glycémique élevé. Essayez d’éviter de percer les boutons, et restez bien hydratée.

De nouveau, la fréquence d’exfoliation devra être augmentée, de manière à assurer que les pores soient propres. Ainsi, même si la peau devient plus grasse, les risques de boutons seront diminués.

Quelques produits qui répondent à ces besoins dans la boutique :

Alors que vous vous rapprochez des règles, votre routine devrait sensiblement être la même qu’autour de l’ovulation si vous avez tendance à l’acné. Cela peut être également un bon moment pour aller à l’institut ou chez le dermatologue pour faire un peeling aux acides de fruit.

Donc :

Super important : les exfoliants (à utiliser l’un après l’autre, car ils possèdent tous les deux de l’acide salicylique, qui est un antibactérien, et agissent en synergie) :

Masques :

Peau sensible :

Peau résistante :

Crèmes :

Pour personnaliser son soin hydratant, action anti-acné :

Sur les boutons, pour assécher :

Pensez également :

En conclusion :

Pendant le cycle féminin, la peau évolue au gré des fluctuations hormonales. Connaître ce qui se passe dans notre corps permet de comprendre et d’appréhender chaque phase, afin d’adapter les soins à notre peau. C’est une des clés pour une peau « au top », et pour éviter l’acné !

A propos Emanuelle Haudegond

Emanuelle Haudegond est la fondatrice de beaute-pure. Elle est l'auteur de la méthode gratuite "Vers une Peau sans Acné en 7 étapes" et de la méthode avancée "Méthode Peau-Zéro-Défaut", pour les peaux à problèmes. Diplômée de l'état de Californie, elle a longtemps travaillé auprès de dermatologues et de chirurgiens plasticiens avant de fonder sa propre clinique de soins esthétiques à Los Angeles. Passionnée par la peau, guidée par des principes naturopathiques, elle partage au fil des articles sa philosophie et ses astuces pour une peau magnifique. Vous trouverez également dans son e-boutique, beaute-pure-boutique.com, une sélection de ses produits de beauté préférés, adaptés aux peaux à problèmes, et des compléments alimentaires brevetés.

, , , , ,

32 Responses to L’éblouissante technique du SkinCycling ou comment synchroniser votre peau et vos hormones

  1. Gaëlle 06 Août, 2017 à 4:43 #

    Bonjour,

    J’étais tombée au hasard sur votre site il y a quelques mois et je viens de prendre le temps de plus le fouiller… Cet article est vraiment intéressant mais pour ma part, je ne sais pas vraiment par où commencer quant aux bons soins à adopter, ni à quel moment de mon cycle je me trouve exactement pour me lancer…

    Pour un peu de contexte : adolescente, j’ai eu de l’acné sévère, je suis passée par tous les types de traitement avant que mon médecin ne me prescrive Roacutane et donc la pilule (Diane 35 pendant des années, à partir de mes 15 ans si j’ai bonne mémoire). Effet miracle, mon acné s’est estompée et a disparu peu à peu. J’ai arrêté le Roacutane mais continué la pilule plus par habitude et pour rester loin de l’acné ! Ma gynéco m’en a prescrit plusieurs au cours des dernières années (j’ai aujourd’hui 33 ans), Leloo, Jasmine, etc. J’ai fait quelques tentatives d’arrêt de pilule (une à 22 ans et une plus récente à 31 ans) car j’en avais marre d’ingurgiter des trucs non-naturels depuis mon adolescence mais je m’en suis vite mordue les doigts quand j’ai vu mon acné revenir en force. Et à chaque fois j’ai repris la pilule au bout de quelques mois…

    Pourtant, je suis en train de faire une nouvelle tentative depuis le mois dernier (juillet 2017) toujours par envie de revenir à des habitudes de vie plus naturelles et saines… Pour l’instant, pas de retour de l’acné à part ces derniers jours quelques petits kystes mais comme je n’ai pas eu de règles depuis l’arrêt, je pensais les avoir ces derniers jours mais rien…
    Pour complément d’information, j’ai pris pendant 13 mois (mai 2016 à juillet 2017) un traitement de substitut prescrit par ma gynéco : Androcure (ou Cyprotérone) qui m’a permis de bloquer mes règles pendant un voyage lors d’une année sabbatique. Donc je n’ai pas eu mes règles depuis plus d’un an et j’ai vraiment peur que quand elles vont réapparaitre ça soit assez violent, niveau douleur, abondance, retour de l’acné. Avant d’arrêter ce traitement, j’ai parlé à ma gynéco de la méthode du sevrage progressif que j’avais découvert sur votre site et elle m’a dit que ça ne serait pas utile car je ne prenais déjà que la moitié de chaque comprimé réparti sur 20 jours…

    Voilà pour le contexte, ma question est donc : qu’est-ce que je peux faire pour prévenir le retour de l’acné, qui n’est sans doute qu’une question de temps ? (Je sais qu’elle est hormonale, tous les médecins et dermatos que j’ai vu me l’ont dit…) Ou du moins qu’est-ce que je peux faire pour que l’apparition de l’acné ne soit pas trop forte ? Quels produits/soins de la routine exposés dans l’article pourraient m’aider ? Ou autres de votre boutique ?
    J’ai déjà commencé à adapter mon alimentation mais je suis très gourmande, donc ça sera assez dur mais pour que l’acné soit moins présente, je suis prête à sacrifier ma gourmandise 🙂

    Merci d’avance de votre réponse/conseils.
    Je vais aussi lire d’autres articles de votre site pour plus d’information.

    Gaëlle.

  2. Gobet 11 Juil, 2017 à 1:02 #

    Bonjour. Cela fait 6 mois que j ai decouvert votre site qui est le seul à me paraitre serieux . J etais sous sterilet jaydess ( moins dosé en levonorgestrel que mirena) mais mon acne n a fait qu empirer. je suis passée à un sterilet au cuivre il y a 3 mois. Je suis plusieurs de vos conseils avec double nettoyage huille jojoba et pain nettoyant bio de la gamme body nature. Je fait un pshit d eau thermale laroche posay et j applique une crème specifique bio de chez body nature. En soin maquillage j applique les produits lili lolo. Je gomme ma peau 2 fois par semaine au jus de citron et j applique un masque de miel bio et canelle 1 fois par semaine. Pour purifier mon organisme je bois une tasse de vinaigre de cidre bio dilué. Verdict: ma peau se porte mieux mais j ai toujours une dizaine de boutons qui tournent et des traces rouges qui ne partent pas. Grace à votre article je comprends que ma peau reagit à la fluctuation des oestrogènes car j ai plus d acné pendant l ovulation et non pendant les règles. Je ne sais plus quoi faire car tous les traitements me semblent inefficaces! J etais tranquille pendant pratiquement 15 ans sous pillule après 3 traitement roaccutane. J ai connu l antibiotherapie’ les crèmes en tout genre qui brûlent. MA MERE me dit que comme c est hormonal je devrait reprendre la pillule mais je suis sujette aux triglycerides du coup je ne peux pas prendre de pillules contre l acné. J ai 38 ans et je pensais pouvoir etre tr anquille avec ça et me concentrer sur les rides mais me voilà à nouveau de figurer avec ces boutons. J ai perdu l espoir dans les traitements de peaux. Je n ai plus envie de m en occuper en me disant que si je la laisse tranquille elle fera pareille. J essaye aussi de me soigner par hypnose mais c est pas gagné non plus. Merci de me dire ce que vous pensez de tout ça. Merci pour votre aide. Celine une fidèle lectrice perdue et épuisée.

    • Emanuelle Haudegond 12 Juil, 2017 à 4:43 #

      Bonjour Céline, J’imagine que si vous avez fait 3 traitements Roaccutane, l’acné est ancienne. Il peut y avoir une problématique hormonale ancienne (SOPK ? Un problème de triglycérides est fréquent dans ce cas) qui a été cachée sous pilule (la pilule se substitue à vos hormones). Elle peut tout simplement refaire surface maintenant que vous êtes sans hormones synthétiques. De plus, il est possible que le stérilet au cuivre ne soit pas forcément aussi une bonne solution pour vous. Il peut être mal toléré par certaines femmes. Comme dirait la gynécologue Miss Frottis dans cet article, c’est pour les femmes qui ont « les ovaires en béton ». Nous avons de nombreux témoignages dans ce sens. Donc s’il y a une problématique hormonale ancienne jamais réglée, il est possible que le stérilet cuivre exacerbe les choses. Je vous engage avant tout à demander un bilan hormonal pour mieux comprendre/connaître votre situation. Cela ne vous engage en aucun cas à reprendre la pilule si ce n’est pas ce que vous souhaitez, mais ainsi vous aurez des informations précieuses sur votre situation. Courage !

  3. Laurence 11 Juil, 2017 à 5:10 #

    Bonjour,
    Merci pour cet article très intéressant. Je me posais la question des temps de formation de l’acné. D’un côté le cycle de renouvellement des cellules fait qu’il faut plusieurs semaines pour observer les changements quand on modifie ses habitudes (comme vous l’expliquez et comme j’ai pu effectivement l’observer). D’un autre côté l’apparition d’acné est en prise directe avec le moment du cycle, et il me semble qu’elle peut aussi se déclencher très vite après un excès alimentaire en sucres par exemple. Comment se faire une idée de ce qui se joue sur le long terme et sur le court terme?

    • Emanuelle Haudegond 12 Juil, 2017 à 4:17 #

      Bonjour Laurence : plusieurs facteurs interviennent dans la formation de l’acné, parmi lesquels la présence d’un bouchon obstruant le pore (cellules mortes compactées, très souvent) ainsi que la production de sébum. Pour l’obstruction, l’exfoliation recommandée demande généralement du temps avant de montrer des résultats. En revanche, on peut fabriquer du sébum très rapidement, par exemple sous l’action du stress, d’un changement hormonal, ou de l’augmentation rapide du sucre sanguin.

      • Laurence 13 Juil, 2017 à 8:41 #

        Merci pour votre réponse. Peut on dire qu’en gros l’obstruction des pores et les points noirs sont plutôt liés aux soins de peau, et la production de sébum plutôt liée au mode de vie, à l’alimentation, etc…?

        • Emanuelle Haudegond 14 Juil, 2017 à 3:07 #

          C’est à peu près ça, mais l’obstruction des pores dépend aussi du rythme auquel les cellules cutanées se renouvellent (plus les cellules se renouvellent vite, plus elles peuvent boucher les pores). Or certains facteurs alimentaires (comme par exemple les produits laitiers de vache) interfèrent avec cela aussi, car ils stimulent les hormones de croissance.

  4. Frere 09 Juil, 2017 à 9:20 #

    Bonjour,

    J’ai eu de l’acné au niveau de la pointrine durant plus d’un ans. J’applique depuis un peu moins d’un mois une crème à base de 30% d’urée, 2% d’acide salycilique Et 1% d’acide lactique ; la crème : akerat de chez avene.

    Pour le moment je vois une réelle différence, ma peau qui tirait beaucoup à cette endroit est bien hydratée, Et il ne reste que 2 ou 3 boutons.

    J’aimerai savoir si je peux continuer cette crème Avec Les vacances et donc le soleil ?
    Étant très blanche je fais généralement 2-3 séances d’UV cela est-il possible avec cette crème (Si je la met le soir, Et Que je me lave avant ?)

    Je vous remercie d’avance,

    • Emanuelle Haudegond 09 Juil, 2017 à 9:48 #

      Ce n’est pas idéal, Frere : votre peau est exfoliée et beaucoup plus sensible aux UV. Il faut compter au moins une semaine avant que la crème ne fasse plus cet effet. Les UVs ont des effets réellement négatifs pour la peau. Avez-vous déjà essayé de vous préparer avec de l’urucum et de prendre de l’astaxanthine pendant la période d’exposition. C’est généralement très efficace…

      • Frere 10 Juil, 2017 à 12:37 #

        Bonjour,

        Je ne connaissais pas!

        Merci beaucoup pour votre réponse si rapide et tous vos conseils!

  5. Saskia 07 Juil, 2017 à 3:20 #

    Bonjour,

    Je comprends mieux le pourquoi du comment mon léger niveau de testostérone s’affiche encore plus à certaines périodes.

    Je suis actuellement sous Berbérine, juste pour son effet sur la testostérone, est-il possible de la prendre sur les périodes ou elle est à son plus haut niveau ? ou faut-il vraiment la prendre sur 6 jours pendant 4 semaines ?

    • Emanuelle Haudegond 07 Juil, 2017 à 7:43 #

      Comme la berbérine agit sur l’insuline, qui accroît la testostérone, on peut penser qu’à priori c’est jouable. Mais je n’ai pas d’expérience directe avec ce type de prise. Si vous essayez, votre retour seait intéressant, Saskia.

  6. Juliette 04 Juil, 2017 à 2:50 #

    Bonjour,

    Depuis que je vous suis mn acné c’est nettement amélioré. Mes taches s’estompe avec l’huile de carotte; Quels sont les challenge en cours afin que je puisse m’y inscrire.

    Belle journée

  7. Laurence 03 Juil, 2017 à 7:58 #

    Bonjour, désolée mon commentaire n’a rien à voir avec l’article mais depuis que je me suis inscrite au challenge carottes je ne reçois plus aucun mail de votre part, ni le challenge ni les articles!
    Merci

    • Elsa Kreiss 04 Juil, 2017 à 10:59 #

      Bonjour Laurence,

      En effet… Je suis désolée de vous demander cela, mais pouvez-vous vous réinscrire aux deux, puis me dire si vous recevez, que l’on voie d’où cela peut venir ? Merci beaucoup… 🙂

      • Laurence 06 Juil, 2017 à 4:34 #

        Merci pour votre réponse, après réinscription je reçois de nouveau les articles de la méthode, mais toujours rien sur les carottes… je fais quand même le challenge mais sans vos bonnes idées du coup 🙂

        • Laurence 11 Juil, 2017 à 5:16 #

          Ça marche, merci!

  8. Jolie Fleur 03 Juil, 2017 à 5:59 #

    Bonjour Emmanuelle!
    Merci de m’avoir fait découvrir la marque Ekia qui est très bien car je recherchais un bon contour de l’oeil. J’ai acheté la crème initiale mais on dirait qu’elle est trop riche pour moi car j’ai l’impression qu’elle elle me donne des boutons .
    J’ai par la même occasion
    découverte la marque  » Patyka », naturelle avec quelques ingrédients bio notammant j’ai essayer les échantillons suivants : l’huile absolue qui est 100% naturelle et la crème visage arbre à thé qui est très fraîche. Connaissez-vous cette marque? Qu’en pensez-vous? Merci.

    • Elsa Kreiss 04 Juil, 2017 à 11:02 #

      Bonjour Jolie Fleur,

      En l’absence d’Emanuelle, je me permets de répondre : plutôt qu’une marque, ce sont les produits au cas par cas qu’il faut considérer, car dès qu’il y a de l’acné, il faut être très vigilant sur chaque composition. Un produit très naturel, doté d’ingrédients de qualité, peut ainsi, malheureusement, être comédogène. Pour en avoir le coeur net, le mieux est de comparer les compositions détaillées de vos produits Patyka avec notre liste des ingrédients à éviter.

  9. Stephanie 03 Juil, 2017 à 11:21 #

    Bonjour Emanuelle , article très intéressant! Je suis précieusement tt vos conseils! J’aimerais avoir votre avis concernant le choix d’une pilule. Je pars en voyage dans 4 mois et ayant des regles vraiment très abondantes je voudrai reprendre la pilule pour les decaler, mais je ne sais pas vers laquelle m’orienter pour ne pas empirer les boutons sur le dos et le menton. J’ai effectivement constaté une hausse avant les règles et l’ovulation.
    Merci d’avance pour votre réponse!

    • Elsa Kreiss 04 Juil, 2017 à 10:11 #

      Bonjour Stephanie,

      Je me permets de répondre : la pilule est un médicament. beauté-pure publie des articles sur les hormones, mais nous ne sommes pas pour autant compétentes pour vous orienter sur une pilule. C’est un médecin qu’il faudrait consulter.

  10. emma 03 Juil, 2017 à 5:38 #

    Bonjour, j’ai une question concernant le café décaféiné, a t’il le même effet que le café ? Puis je en consommer plusieurs fois par jour ? Merci d’avance.

    • Elsa Kreiss 04 Juil, 2017 à 10:35 #

      Bonjour Emma,

      La déca n’a effectivement pas les mêmes effets. Cependant, Emanuelle attire généralement l’attention des lecteurs sur le fait que la plupart des procédés employés pour décaféiner le café sont très lourds chimiquement (solvants). Il vaudrait mieux, si vous souhaitez consommer des boissons chaudes, opter pour du thé vert (à dose très raisonnable car cela reste un excitant), par exemple.

      • emma 05 Juil, 2017 à 7:37 #

        Merci beaucoup c’est plus clair maintenant !

  11. Lea 02 Juil, 2017 à 10:00 #

    Bonjour, Les phases que vous expliquez dans cet articles fonctinnent-elles de la meme facon lorsqu’on prend la pilule ou une autre contraception hormonale? Car j’ai appris il y a peu que sous pilules les « regles » que l’on a sont juste des saignements dus à l’arret du comprimé. Peut- on donc s’y fier dans ce cas ou le cycle est perturbé?
    Cordialement

    • Elsa Kreiss 04 Juil, 2017 à 10:39 #

      Bonjour Léa,

      Il n’y a aucun cycle sous pilule, car la pilule bloque l’ovulation. Les « règles » sous pilule sont effectivement des saignements de privation, liés à la suspension brutales des hormones de synthèse, et non pas le témoignage du cycle (certaines femmes réalisent même d’ailleurs qu’elles n’ovulent pas et n’ont pas de règles une fois la pilule arrêtée et leur corps revenu au naturel, alors que sous pilule, elles saignaient chaque mois : ces saignements sont totalement artificiels, mais c’est facilement trompeur…).

  12. fanny 01 Juil, 2017 à 8:30 #

    Bonjour en espérant que mon message va aparaître . Après plus de 4ans d’acné et de très belles améliorations ma peau recommence fortement à aller très mal avant et après les règles ce depuis mars Surtout après. Dans ces périodes je passe d’une acné type un à severe. Je n’ai rien changé à mes habitudes et mon alimentation est parfaite bientôt 2 mois sans sucre. J’ai eu une conisation en novembre depuis je connais « les douleurs de regles ». Ayant une hygiène parfaite et moins de stress je ne comprends pas ce chamboulement sachant que niveau acné depuis un long moment je ne devais que traiter mes cicatrices malgré deux trois récalcitrants parfois. Comment cela est il,possible ? La sensation de revenir comme au premier jour de mon combat. Merci

    • fanny 12 Juil, 2017 à 10:36 #

      Je viens de recevoir de nombreux résultats. A j2 tout est normal sauf le cortisol un peu haut. A j21 tout est normal sauf progesterone base (phase luteale) à j14 la lh Je ne sais pas trop pour l’un le taux est normal si phase ovulatoire et si phase follicu très légèrement plus élevé mais pas trop. Cortisol normal. Bilan salivaire normal sauf cortisol élevé. Avez vous des conseils selon ce profil? (2-3 boutons avant les règles et après les regles beaucoup d’acne) merci

  13. Fleur 26 Juin, 2017 à 4:26 #

    Bonjour, en faisant des recherches sur le Dr.Terry, je suis tombée sur des sites et témoignages sur le dermaroller qui rencontre un grand succès aux USA et qui semble très bien fonctionner pour atténuer les cicatrices d’acné, vergetures, tâches.. J’ai lu qu’il ne faut surtout pas l’utiliser sur de l’acné active mais exclusivement sur des cicatrices car il s’agit de micro-perforation de la peau qui vont stimuler la production de collagène et permettre un meilleur aspect de la peau, en particulier si on applique un serum naturel à la vitamine C à la suite de son utilisation. Que pensez-vous de cette technique ?
    Pour ceux qui comprennent l’anglais, Dr.Terry a un blog avec plusieurs articles sur l’acné ou l’alimentation (super recette de smoothie vert d’ailleurs !).

    • Emanuelle Haudegond 08 Juil, 2017 à 12:39 #

      Bonjour Fleur, oui, je suis fan de Dr. Terry, je suis contente que vous l’aimiez aussi. C’est intéressant, votre question sur le dermaroller et l’acné active, car je suis scandalisée de voir certaines pubs dernièrement sur cet appareil le conseillant pour l’acné. Il ne devrait PAS être utilisé sur de l’acné active, au risque de l’empirer. Je vais en parler plus en détails. Pour les cicatrices, le dermaroller est utilisé de puis plus de 20 ans aux US. Il existe des modèles médicaux (utilisés par les médecins dans le cadre d’une procédure médicale) et d’autres para-médicaux, dont les aiguilles sont moins profondes. Il ne convient pas à toutes les cicatrices et sera inutile pour certaines d’entre elles. Il peut surtout conduire à de vraies blessures si mal employé, je suis donc assez mal à l’aise quand je le vois utilisé sans conseils/soutien professionnel…

  14. Sarah 25 Juin, 2017 à 5:35 #

    BONJOUR ! pouvez vous m’aider svp je compte faire des achats dans votre boutique pour changer complètement ma routine soin je vous fait vraiment confiance pour l’efficacité des produits !

    Mon problème principale sont les cicatrices rouge que mes boutons me laisse sur mon visage alors que je ne les touche JAMAIS .
    Je veux bien avoir des boutons mais les cicatrices me dérangent énormément.
    Mes boutons sont en majorité des boutons sous peau ou des bouton rouge sans aucun pue et généralement ils partent assez vite quand j’utilise le bon nettoyant mais parfois il y’en a qui reste jusqua 10jours. Evidemment je compte changer mon alimentation;

    Ils sont situé au niveau des tampes des joues menton et mâchoire en descendant un peu sur le cou .
    ( enfaite partout sauf sur le front et le nez aucune autre partie de mon visage est épargné).
    J’en ai aussi sur le dos et sur les épaules.

    AUJOURD’HUI il ne m’en reste que sur les joues la mâchoire et le cou. Et quelque un sur le dos. SINON partout ailleurs il ne me reste que des cicatrices rouge j’aimerai énormément trouver le soin le plus efficace à mettre tout les soirs .
    je ne sais pas quelle dosage et quelle mélange faire ? entre l’huile vegetal de chanvre ? de tamanu ? huile essentielle d’helycrise ? de santal ? pouvez vous me dire le plus efficace ? dans le test de sensibilité j’ai eu 32 .
    Je compte aussi faire une cure de MSM.

    pour le dos je compte utiliser l’huile de chaulmoogra car les cicatrices sont devenu marron à cause du soleil ; pouvez vous m’indiquer un bon melange à faire avec l’huile de chaulmoogra et des huiles essentielles ?

    et dernière question un soin remede pour les vergetures blanches ? et que pensez vous du DERMAROLLER ?

    MERCIIII INFINIMENT J’ESPERE AVOIR UNE REPONSE DESOLE POUR LE LONG TEXTE

  15. BEAUX 25 Juin, 2017 à 8:55 #

    Bonjour pouvez vous me donner vos coordonnées à los angeles ma fille aimerait vous rencontrer

Laisser un commentaire