Soleil : ce que je vais faire cet été… et vous ?

Hélas, trois fois hélas…

Les protections solaires de la boutique ne sont plus manufacturées.

Vous avez été très nombreux à nous contacter à ce sujet, en vous arrachant les cheveux et en me demandant conseil.

J’aurais aimé vous dire : achetez ceci, achetez cela. Vous proposer un substitut acceptable en boutique. Bref, vous rendre la vie plus facile.

Quand on est gâté, on ne connait pas sa chance.

En vérité, pendant des mois et des mois, j’ai essayé de retrouver la crème solaire idéale.

make-a-wishDans mes rêves, elle  :

– a bien sûr, des filtres minéraux et non synthétiques (je me répète mais les filtres synthétiques c’est l’enfer, ils détruisent les coraux, sont allergisants, peuvent être toxiques et perturbent votre équilibre hormonal, bref il n’en est pas question !)

– possède une composition impeccable naturelle (comme d’habitude…)

– est NON-comédogène : et c’est là où le bât blesse souvent. Dans certaines protections solaires BIO, on trouve des huiles qui peuvent être excellentes pour les peaux sèches ou même normales. Mais elles sont souvent beaucoup plus problématiques pour nous… J’ai vu beaucoup de crèmes BIO comédogènes…

– se targue d’une texture agréable, facile à étaler, pas de film gras, pas de film blanc :  c’est comme de demander la lune !

– est conforme à la réglementation européenne. Alors que des crèmes « sécuritaires » (comme disent les Québécois) acceptables semblent exister déjà au Canada (Merci Cornelia Dum et son excellent site en Français) et surtout aux Etats-Unis, ici, les fabricants ont encore à travailler…

Ce que je fais

Bon, j’ai bon espoir que les choses s’améliorent en Europe. Avec un peu d’effort, les marques de cosmétique naturelle vont bien finir par nous concocter une petite merveille.

En attendant, je ne peux que vous exposer ma stratégie personnelle…

Sur le corps, la vitamine D

VitaminD-SunD’abord, je ne veux protéger que les zones qui sont régulièrement exposées à la lumière : le visage, les mains, le cou, le décolleté.

Pour le reste, je tiens à profiter de la bonne saison pour synthétiser de la vitamine D. C’est très important, parce beaucoup d’entre nous sommes carencés, et que le soleil reste le meilleur moyen d’en fabriquer.

De plus cette carence est très fréquente chez certaines personnes susceptibles de souffrir d’acné, comme les femmes souffrant des ovaires polykystiques .

Donc j’expose mon corps de manière répétée mais courte comme j’en parle dans l’article suivant.

Une fois la chose réglée, c’est ombre, vêtements protecteurs, et éventuellement crème BIO toute blanche et grasse quand je ne peux pas faire autrement.

Attention au visage…

Donc, je parle du visage essentiellement, et je ne l’expose que quand je ne peux pas l’éviter.

Ben oui : sur le visage, cela reste un pari vraiment dangereux. Cette zone est exposée toute l’année aux UVA, qui sont là 365 jours sur 365 et à toute heure de la journée. Pas la peine d’en rajouter !

Alors avant tout, je cherche l’ombre quand je peux et je porte un chapeau. J’assume. Si vous voulez le voir, je l’avais photographié dans l’article suivant et je le porte encore, trois ans après.

Reste l’inévitable, l’exposition involontaire. Là, j’ai mes « petits trucs » :

Premier réflexe : l’astaxanthine.

Pink_Flamingos_ProductShotJ’avais essayé l’année dernière cette petite merveille. Lors d’une semaine de randonnée sur l’ile de la Gomera aux Canaries (très jolie, mais 35° et pas d’ombre !) elle a fait une énorme différence.

J’avais d’abord préparé ma peau à l’urucum. J’adore, parce qu’il donne bonne mine, et qu’il prépare très bien aux premiers rayons.

Mais quand on cuirait un oeuf au soleil, depuis mon expérience de l’année dernière à la Gomera, mon réflexe, c’est l’astaxanthine.

Comme je l’ai dit en boutique, deux protections valent mieux qu’une. Celle-là, c’est du béton, études scientifiques à la clé.

C’est un pigment, et ça rend les flaments roses roses. Moi, ça m’a évité taches, stress oxydatif (les dégats, quoi…) et probablement futures rides.

Alors maintenant, l’astaxanthine c’est INCONTOURNABLE.

Deuxième réflexe : une crème visage avec un filtre solaire 15 ou 20

Book cover comedogenes 320X240.pngComme le rapelle Rita Stiens, auteur de La vérité sur les cosmétiques, : « tout ce qui dépasse l’indice 20 ne fait pas de grande différence du point de vue de la protection. La protection contre les UVB assurée par un indice 15 est de 93,3 %, celle d’un indice 20 est de 96 %, celle de l’indice 30 est de 97,4 % et celle de l’indice 40 est de 97,5 %. »

Heureusement, il existe des crèmes de jour à la formulation légère qui contiennent du zinc et possèdent ainsi une petite protection minérale. C’est aussi le cas de certaines BB crèmes, qui constituent facilement un indice 15 ou 20. Je suis sûre que vous pouvez en trouver, en vous munissant de notre liste des ingrédients comédogènes pour éviter les erreurs.

Pour ma part, j’utilise la crème matifiante au Santal de Joveda dans cette optique. L’idée est ici d’avoir une base minérale sur laquelle je construis.

Je l’aime beaucoup, elle n’est pas grasse et j’adore le santal pour ma peau sensible (et pour les cicatrices, j’en parle ici).

Troisième réflexe : j’empile !

Blanket-pile-GreenContrairement aux filtres synthétiques, les minéraux agissent sans pénétrer la peau.

C’est une sorte de « matelas » plus ou moins épais qui agit en réfléchissant la lumière. Plus il est épais, plus il protège.

Donc je vais empiler les minéraux sur ma base, pour me protéger plus.

La poudre minérale Lily Lolo constitue un indice de protection 15. Combinée au zinc de ma crème matifiante au santal, elle va accroître la protection solaire obtenue.

C’est facile à faire et l’effet est très naturel.

Autre avantage : la poudre minérale renforce la tenue de l’ensemble.

J’ai remarqué qu’ainsi, même au chaud en transpirant, l’ensemble ne bougeait (presque) pas. Je suis « couverte » pendant plusieurs heures.

Donc cela vaut mes cinq minutes dans la salle de bain le matin… et je réapplique la poudre minérale en journée…

Quelques astuces supplémentaires

La sueur, la chaleur, l’empilement… tout cela mène facilement à des boutons. Donc il est impératif de procéder à un bon nettoyage chaque soir en été. De plus les résidus de crèmes solaires et les minéraux ont tendance à adhérer à la peau.

La meilleure stratégie pour s’en débarrasser efficacement consiste à mon avis à procéder au double-nettoyage.

L’huile utilisée en première partie parvient à les déloger. L’huile attire à elle l’huile (donc le sébum et la partie grasse des crèmes) et les minéraux. Après, c’est un jeu d’enfant de faire partir le tout avec un nettoyant, qui va dissoudre le tout.

Donc utilisez un nettoyant doux au pH respectueux, pas une eau micellaire pour cela, d’accord ? Elle n’aura pas le « punch » nécessaire pour faire le travail.

Enfin une fois par semaine, veillez à exfolier gentiment, mais ne faites pas d’excès, OK ? Avec le soleil, ce n’est pas une bonne idée. Pensez plutôt au rhassoul, qui gardera nos pores propres mais saura rester tout doux…

Et bien sûr…

Je profite de mon été, mais je garde le nombre de glaces raisonnables, alimentation anti-acné oblige…

Je destresse au maximum et je vous souhaite de faire de même !

Et vous, vous faites quoi, cet été ?

Vous avez trouvé une crème solaire qui ne vous donne pas de boutons et dont la composition/rendu/texture vous semble bien ?

Merci de partager l’expérience avec SVP la liste des ingrédients INCI pour qu’on puisse en discuter…

A propos Emanuelle Haudegond

Emanuelle Haudegond est la fondatrice de beaute-pure.com, un site dédié au bien-être féminin hormonal naturel et à la beauté de la peau. Spécialiste de la peau, diplômée de l'état de Californie, elle a longtemps travaillé auprès de dermatologues et de chirurgiens plasticiens avant de fonder sa propre clinique de soins esthétiques à Los Angeles. Elle a ainsi aidé des milliers de femmes de tous âges à retrouver santé de la peau et bien-être à chaque étape de la vie. Passionnée par la peau, guidée par des principes naturopathiques, elle partage au fil des articles de beaute-pure.com sa philosophie et ses astuces pour une peau magnifique et une vie de femme au naturel. Vous trouverez également dans son e-boutique, beaute-pure-boutique.com, une sélection de ses produits de beauté préférés, adaptés aux peaux à problèmes, et des compléments alimentaires brevetés.

,

  • Sarah dit :

    Bonjour, merci pour tous vos conseils. Franchement je suis désepérée, j’ai trop peur d’appliquer de la crème solaire, même celle que vous vendez en boutique telle que alga maris car j’ai l’impression que ça va empirer mon acné et me créer encore plus de kystes et de microkystes que j’en ai déjà. Depuis peu j’ai une routine visage très simple ( matin: hydrolat+ aloe vera + HV, soir: Jojoba + savon à froid+ hydrolat) et je sens ma peau s’améliorer et je ne veux pas en rajouter avec la crème solaire qui est comédogène on le sait…. Chaque soir j’alterne les exfoliants doux de denovo qui ont aussi joué un grand rôle dans l’amélioration de ma peau. Problème, je ne me protège pas du soleil bien que je me couvre mais j’en ai marre de le fuir tel un vampire. Là c’est l’été et à partir de l’automne je vais vivre dans des pays chauds…. Je ne me vois donc pas porter une crème solaite TOUS les jours et TOUTE l’année. Que puis-je faire? Et puis-je continuer à utiliser les exfoliants denovo le soir même l’été et dans des pays chaud?

    Merci énormément pour votre aide

  • Anna dit :

    Bonjour Emmanuelle,
    Merci pour cet article instructif ! J’ai une question : la préparation que tu mentionnes, est-ce uniquement en prévention des allergies au soleil, vieillissement de la peau, tâches, etc. ou est-ce que ça peut aussi atténuer l’acné provoquée par l’exposition au soleil ?
    L’été, j’ai beau garder ma tête à l’ombre et mettre une crème solaire minérale et bio sur mon visage, c’est une catastrophe après chaque exposition même minime, j’ai des boutons partout…
    J’ai arrêté la pilule en septembre 2015 et commencé à prendre de l’Imurel pour ma maladie de Crohn en février 2016. Depuis, j’ai une peau d’ado avec des périodes de mieux et de moins bien, et rien ne fonctionne. C’est pas faute de suivre tes conseils, mais j’ai l’impression que tant que je prendrais de l’Imurel (j’en ai encore pour jusque février 2020) ça ne pourra s’améliorer qu’à la marge. Il ne me semble pas avoir lu sur ton blog quelque chose concernant les effets de l’azathioprine (immunosuppresseur) sur l’acné mais je suis tombée sur plusieurs études le mentionnant… En as-tu déjà entendu parler ?
    Merci, belle journée !

    • Bonjour Anna, je ne peux engager que moi-même, mais pour moi il semble logique qu’un immuno-suppressant rende plus susceptible aux infections, donc à l’acné. Par ailleurs, une exposition solaire conduit toujours à l’épaississement de la couche cornée, donc accroit aussi le risque de boutons (les cabinets de dermatos sont toujours bondés en septembre !) . Enfin, beaucoup de crèmes solaires, même bio, sont comédogènes. Mon conseil serait dans cette situation de ne jamais sortir sans écran d’au moins 50 + maquillage minéral et d’éviter toute exposition. Ce n’est pas évident, je le sais, mais je crois que la combinaison du médicament et des rayons ne peut rien engendrer de bon… Je reste à l’écoute, si vous avez besoin…

  • Laetitia dit :

    Bonjour !
    J espère que vous avez passé un bel été .
    Je souhaitais savoir si je pouvais prendre de l astaxantine après l exposition pour réparer ou limiter les dégâts.
    Je m explique:
    J ai une peau très claire. Je ne m expose pas au soleil, je me crème à l indice 50, chapeau lunette t shirt.
    Et voilà qu hier après un petit tour à la piscine alors que c est la fin de l été, j ai une lucite estivale, une allergie au soleil sur les épaules le cou et les clavicule….
    L été prochain je ferai une cure dès le début de l été!
    Merci

  • Isabelle dit :

    Bonjour j aî essayé la creme Accorelle teintée SPF 30 , je l A trôuve tres grâsse a l application . Et je trôuve qu’elle mé donne des boutons . Pénse tu que si j utilise une creme matifiante indice 20 àvec de la poudre minérale lily Lolo, je serais suffisamment protegee du soleil?

  • Lésia dit :

    Bonjour Emanuelle !
    Je vais être exposée au soleil cet été (festival dans le désert fin août) et j’envisage de prendre de l’astaxanthine pour me protéger.
    J’habite aux États-Unis, et malheureusement je ne trouve pas la marque que vous recommandez sur votre boutique.

    Quelle sont les vérifications à faire pour être sûre d’acheter de l’astaxanthine de qualité ? Si éventuellement vous avez une marque en tête que l’on peut trouver aux USA, je suis preuneuse !

    Merci beaucoup !

    • Bonjour Lésia, c’est difficile, car la législation n’est pas la même. Sans faire de « cocorico » à tout prix, les compléments européens sont plus sécuritaires, on sait ce qu’il y a dedans.

    • Je ne sais pas si c’est la seule chose que vous désirez, mais nous livrons éventuellement aux US, à moins que vous n’ayez des amis qui puissent vous en emmener sur place ?

      • Lésia dit :

        Merci pour votre réponse si rapide !

        J’ai bien consiéré la livraison aux US, mais ce qui m’embete un peu c’est de faire venir un produit de qualité car non-irradié par la poste sachant qu’il va traverser de nombreux controles aux Xrays non modérés et non encadrés (au sens médical du terme) aux services des douanes…

        Et le produit est actuellement en rupture de stock dans la boutique beauté-pure :s

        Si je trouve la perle rare aux US, je le partagerais ici 🙂

        Bonne journée !

  • sophie dit :

    Bonjour à vous,
    Après relecture de cet article très pertinent, je souhaiterais quelques conseils :
    Je pars au soleil en décembre et je souhaiterais protéger ma peau, en amont si possible. Est-ce que je peux faire une cure d’astaxanthine plusieurs jours avant le départ ?
    Mon mari qui s’est peu protégé du soleil et qui a une peau assez marquée peut-il en prendre aussi ?
    Et devrons-nous continuer la cure pendant que nous serons là-bas ?

    Merci pour vos précieux conseils.

    Sophie

    • Oups.. je suis désolée Sophie je découvre seulement le message. La réponse était « oui » et « oui » aux deux questions, mais j’imagine que c’est trop tard ? Je suis navrée, il y a tant de messages que parfois certains se « perdent »….

  • christine dit :

    bonjour emmanuelle,
    je viens de commander sur votre site les gélules d ‘urucum et d’ astaxanthine, est il possible de prendre les 2 en meme temps ou dois je commencer par l un ?
    merci

  • Perin dit :

    Bonjour Emmanuelle,

    Tout d’abord merci pour vos précieux conseils que je suis maintenant depuis plus de 3 ans. Ma mon visage va beaucoup mieux (je n’utilise que des produits recommandés par vos soins), toutefois je fais une petite allergie au soleil au niveau du décolleté qui apparaît uniquement lorsque je m’expose (j’applique pourtant une crème Laroche posay très légère et non comedogene). Ce sont des petites rougeurs qui parfois se transforment en boutons. Mon dermato m’a prescrit des crèmes et traitement que je ne veux plus utiliser car elles ne règlent pas le problème.
    Quel routine me conseileriez-vous pour cette zone spécifique (sachant que repars vivre au soleil pour une longue durée !!). Merci d’avance pour votre aide (en espérant que vous aurez le temps de me répondre parlais tous les messages qui vous innondent ?)..
    Laura

    • Emanuelle Haudegond dit :

      Bonjour Laura,

      C’est sûr, mon premier réflexe serait d’être sous astaxantine sans lésiner pendant les mois où vous êtes à risque d’exposition. Elle fait normalement une vraie différence pour ce type de soucis. Par ailleurs, je remplacerais la crème car il y a quand même possibilité que vous soyez sensible à une de ces ingrédients. De nombreux filtres minéraux synthétiques sont des allergènes avérés. Essayez plutôt quand même la Cosmétique BIO pour cela, les filtres minéraux sont souvent mieux acceptés… Nous avons de bons retours depuis 2 ans sur les Protections Laboratoires de Biarritz (alga maris) en SPF50 sur cette zone. Le Spray se transforme en une finition type Huile sèche. Puis, vous pouvez même utiliser du Maquillage minéral Lily Lolo dessus, cela vous donnera encore plus de protection solaire et ce sera joli…

  • Laila dit :

    Bonjour Emanuelle,

    J’espère que vous allez bien.

    je voulais savoir avec vous ce que vous auriez en termes de traitement de la peau contre le soleil, je fais des genres d’allergies au soleil, mais comme j’ai besoin d’un minimum de vitamine D, un peu d’exposition est nécessaire.

    Avez-vous écrit un livre concernant la nourriture et la peau? j’aimerais faire de la lecture et avoir de bonnes références. J’aimerais bien l’acheter si la réponse est oui.

    Enfin, que peut-on appliquer pour une peau du visage et du corps relativement sèche, tout le temps, en été comme en hiver?

    Un grand merci pour tous vos conseils. Ils me sont précieux et n’hésitez pas a me donner les liens pour les achats.

    Cordialement,

    • Emanuelle Haudegond dit :

      Bonjour Laila,

      Un conseil concernant les allergies au soleil seraient de miser sur l’Astaxanthine : nous avons eu de très bons retours de lecteurs, victimes d’allergies au soleil, qu’elle a beaucoup aidé. Je l’emploie régulièrement quand je ne peux pas éviter l’exposition (en voyage) et si elle est prise une semaine à l’avance au moins, elle fait une vraie différence. Pour la peau/ la nourriture, tout dépend du type de peau. Pour une peau sèche, il est important d’avoir une alimentation riche en vitamine A et en certains acides gras : par exemple les huiles de bourrache et d’onagre, en interne sont top ! Coté soins, une crème hydratante, réparatrice et anti-âge qui est un best-seller de la boutique, c’est la crème Joveda au Karité. Enfin, quand la peau est vraiment sèche, rien ne vaut une cure de crème Egyptian magic, en fine couche sur le corps et visage, pendant plusieurs soirs de suite : elle répare tout !
      Voilà Laila, en espérant avoir aidé…

  • Laura dit :

    Bonjour Emmanuelle,
    Tout d’abord un grand merci pour votre blog!
    En fouinant sur le net j’ai lu que l’HV de pépins de framboise était une bonne protection solaire naturelle… Seulement selon les sources cela va d’une « légère protection » à « un indice de 28 à 50 » , ce qui me paraît surprenant!
    Conseilleriez vous l’usage de cette huile en protection quotidienne, hors expositions en plein soleil?
    Merci d’avance

    • Emanuelle Haudegond dit :

      Non Laura, l’HV de pépins de framboise n’offre pas ce degré de protection. Contre les rayons, il vaut mieux miser sur le pouvoir réfléchissant du soleil par les minéraux, donc miser sur une protection solaire minérale, à mon avis. Soit sous forme de crèmes, soit sous forme de maquillage minéral (minéraux + pigments)

  • Happy pillz dit :

    Oh quel bonheur de découvrir ton site!
    Je suis aussi à la recherche d’une crème solaire sans film gras/blanc, non comédogène, minérale, etc etc.

    Je pense avoir testé une dizaine depuis le début de l’année et une seule crème se distingue du lot pour le moment. C’est la crème de jour britannique « wild rose » avec spf 30. J’en parle ici http://happy-pillz.com/mes-favoris-beaute-special-uk/

    Elle protège vraiment bien, n’agresse pas la peau, la nourrit… Le seul hic c’est quelle laisse un léger film blanc. Mais on peut facilement le couvrir avec un peu de poudre teintée.

    L’as tu essayée? Je serais heureuse si tu pouvais me faire un retour.

    Et un grand merci pour cet article instructif ??

    Bises
    HAPPY PILLZ

  • Emilie dit :

    Bonjour,

    Merci pour tous vos conseils judicieux! Super blog 😉
    J’ai une petite question concernant l’urucum (tablettes); est-il possible d’en prendre au cours de la grossesse (2 mois) ou n’est-ce pas conseillé? Je pars dans quelques semaines au soleil et aurais aimé préparer ma peau…

    Merci beaucoup pour votre retour.

    Bien cordialement,

    Emilie

    • Elsa Kreiss dit :

      Bonjour Emilie,

      Je vous redonne la réponse que j’adressais à Séverine plus bas : La marque de notre urucum, Guayapi, me précise ceci : « Oui, c’est compatible. L’urucum est un colorant alimentaire, utilisé dans la cuisine quotidiennement en Amérique Latine. Utilisé en Europe pour colorer des fromages comme le Gouda, la Mimolette, etc. »
      Cela dit, au moindre doute concernant un complément alimentaire, n’hésitez pas à demander l’aval du médecin.

      • Emilie dit :

        Merci beaucoup pour votre réponse rapide.
        J’hésite quand même un peu.
        Auriez-vous d’autres conseils pour préparer sa peau au soleil dans ce cas précis?
        Encore merci.
        Emilie

        • Elsa Kreiss dit :

          Oups Emilie, au temps pour moi : Guayapi estime l’urucum compatible pendant l’allaitement, mais n’a rien précisé sur la grossesse – je me renseigne…

          • Elsa Kreiss dit :

            …Guayapi me confirme que l’urucum est également compatible avec la grossesse elle-même. Pour autant, je demanderais l’aval du médecin pour n’avoir plus aucun doute.

  • couderc dit :

    bonjour,
    je voudrais savoir si l’ huile végetale de karanja bio mélanger a des actifs cosmétique ecran solaire de chez aroma zone pourrais suffit comme protection solaire pour mon visage???

  • severine dit :

    bonjour, pouvez-vous me dire si il est possible de prendre de l’urucum en allaitant? merci beaucoup!

    • Elsa Kreiss dit :

      Bonjour Séverine,

      La marque de notre urucum, Guayapi, me précise ceci : « Oui, c’est compatible. L’urucum est un colorant alimentaire, utilisé dans la cuisine quotidiennement en Amérique Latine. Utilisé en Europe pour colorer des fromages comme le Gouda, la Mimolette, etc. » Cela dit, au moindre doute concernant un complément alimentaire, n’hésitez pas à demander l’aval du médecin.

  • Gaston Filliom dit :

    Bonjour

    J’aimerais me procurer du gel d’Euphorbe pour la peau mais je demeure à Québec.
    Pouvez vous me dire si c’est disponible à Québec et si oui dans quelles boutiques?

    Merci

    Gaston Fillion

  • virginie dit :

    Bonjour Elza et Emmanuelle,

    J’ai de l’acné depuis mon adolescence, j’ai commencé diane 35 avec Roaccutane à mes 16 ans (alors que je n’avais pas beaucoup de boutons) et cela m’a provoqué à l’arrêt une acné plus sérieuse avec laquelle je lutte depuis maintenant 16 ans (microkyste et pustules qui restent des mois sur mon visage, l’horreur)… J’ai tout essayé, les antibiotiques, Diane 35, puis les antibiotiques à nouveau, à chaque arrêt l’acné revenait en beauté. Il y a deux ans une nouvelle dermato voulait me repasser sous roaccutane j’ai accepté mais au bout de quelques jours j’ai eu de grosses crises d’hypoglycémie et autre effets secondaires bizarres, j’ai donc arrêté. Depuis maintenant 2 an j’ai abandonné tous les antibiotiques et cela fait 1 mois je suis votre méthode gratuite à laquelle je suis inscrite.
    Pour le moment il est un peu tot pour constater des résultats, 1 mois c’est court. Je note néanmoins que l’arrêt de ma crème hydratante et de ma crème fond de teint pour le passage à l’huile de jojoba et à la poudre ont rendu ma peau beaucoup moins grasse la journée! Ma peau semble moins sensible que je le pensais, j’ai eu 31 au test.
    A noter, depuis 4 ans je vis dans un pays au climat subtropical humide (Sud de la Chine), le soleil est permanent et il y a beaucoup de pollution, il m’est assez difficile de ne pas m’exposer au soleil et à la pollution, ce qui j’ai bien peur aggrave mon acné.
    Je souhaiterais commencer une cure de MSM et de l’astaxanthine pour diminuer les effets du soleil et traiter mon acné, serait-il possible de les combiner…?
    Je me suis inscrite à la méthode avancée, serait-il possible de me confirmer si je suis bien inscrite s’il vous plait…? Bien cordialement et merci pour tous vos précieux conseils en accès libre!

    • Elsa Kreiss dit :

      Bonjour Virginie,

      Super que cette nouvelle routine de soin donne déjà des résultats !
      Il n’existe pas d’interaction connue entre le MSM et d’autres compléments alimentaires, donc pas de problème pour l’associer à une cure d’astaxanthine.
      Méthode avancée : je regarde ça…

  • Virginie dit :

    Bonjour,
    Merci pour cet article intéressant. Je recherche coûte que coûte une protection efficace pour les bras et nuque de mes enfants qui se retrouvent en plein soleil à l’école et au centre aéré…
    Je pensais avoir trouvé LA crème Bio dans la gamme Biarritz, mais après 1 mois d’utilisation, la peau de mes enfants est devenue très sèche au niveau de la nuque, limite cartonneuse, du coup je m’interroge et ne sais plus quoi penser et choisir…

  • jo dit :

    Bonjour,
    J’ai acheté l’urucum Guayapi en poudre mais je ne sais pas quelle quantité en prendre pour préparer ma peau au soleil.
    Pouvez-vous me conseiller?
    Merci!

  • Emie dit :

    Bonjour,
    Je voulais savoir si la bb crème de melvita convenait pour ma peau déshydratée et acnéique momentanément (selon les dermato ma poussée soudaine de boutons depuis mon retour de couches, il y a 16 mois est lié à des hormones qui se rééquilibreront probablement après l’arrêt de l’allaitement .)
    Elle a un indice de protection de 15. Cela est peu et j’hésite avec celle de jonzac qui a un indice de 50 mais qui me parait « lourde » à porter.
    J’ai des restes de masque de grossesse et des petites rougeurs malgrè la disparition de mes boutons ! Il faut que je protège ma peau pour éviter que le masque de grossesse se « fixe ».
    Voici la composition de la bb crème de melvita :

    INGREDIENTS: AQUA/WATER – CI 77891/TITANIUM DIOXIDE -GLYCERIN – CAPRYLIC/CAPRIC TRIGLYCERIDE – VEGETABLE OIL/OLUS OIL*** – OCTYLDODECANOL – ROSA DAMASCENA FLOWER WATER* – HELIANTHUS ANNUUS (SUNFLOWER) SEED OIL -SILICA – COCO-GLUCOSIDE – CETEARYL ALCOHOL -BUTYROSPERMUM PARKII (SHEA) BUTTER* – ROSA RUBIGINOSA SEED OIL* – SIMMONDSIA CHINENSIS (JOJOBA) SEED OIL – ROSA CANINA FLOWER EXTRACT* – ROSA DAMASCENA FLOWER OIL -YOGURT POWDER – INULIN – POLYHYDROXYSTEARIC ACID – LAUROYL LYSINE – ALUMINA – MICA – POLYGLYCERYL-2 CAPRATE -LEVULINIC ACID – COCONUT ALCOHOL – SODIUM GLUCONATE -OLEIC/LINOLEIC/LINOLENIC POLYGLYCERIDES – SCLEROTIUM GUM -XANTHAN GUM – SODIUM LEVULINATE – STEARIC ACID – SUCROSE STEARATE – TOCOPHEROL – SQUALANE – GLYCERYL CAPRYLATE -BIOSACCHARIDE GUM-1 – PARFUM/FRAGRANCE – SODIUM BENZOATE – POTASSIUM SORBATE – GERANIOL** – CITRONELLOL**- LINALOOL** – CITRAL**- LIMONENE** – CI 77492/IRON OXIDES -CI 77491/IRON OXIDES – CI 77499/IRON OXIDES.

    Je ne trouve pas crème solaire adaptée à ma peau déshydratée et nécessitant des précautions par rapport à mon acné .

    C’est compliqué !

    Merci pour votre aide

    • Elsa Kreiss dit :

      Bonjour Emie,

      Je me permets de vous renvoyer à cette liste pour faire vous-même l’analyse de cette composition. Revenez vers nous s’il reste ensuite quelque chose que vous ne comprendriez pas.

      Peau déshydratée : faites attention à l’eau du robinet ! – si vous rincez à l’eau, cette technique peut faire une grande différence.

  • Ghizlaine dit :

    J’en profite pour vous redemander le MDP d’accès à la méthode facile en 7 étapes car je ne remets pas la main dessus … Merci !

  • Julie dit :

    Bonjour Emanuelle!
    Peut-on faire une cure de MSM et une cure d’astaxanthine en même temps?

    • Emanuelle dit :

      À priori oui, Julie, mais il faut vérifier qu’individuellement, vous ne présentez pas de contre-indications…

  • Virginie dit :

    Bonjour Emmanuelle,
    L’été arrive a grand pas et je souhaitais avoir votre avis sur les compléments solaire.
    Si vous conseillez plutôt d’éviter ce genre de produit ou au contraire serait un plus pour protéger la peau.
    J’en ai déjà utilisé et je trouvais ça plutôt pas mal car du coup une jolie peau sans trop d’exposition. Mais est ce vraiment sans danger?

  • >