Témoignages

Important : si vous avez une question, merci de ne pas la poser sur cette page dédiée aux témoignages ! Postez-la plutôt sous un article auquel elle peut se rattacher.

Ils ont réussi !

Une belle peau naturellement, sans médicament, c’est possible !

Ils s’appellent Lise, Justine, Edouard… Hier encore, sortir la peau nue, se montrer aux autres « tels quels » était un vrai problème.

Ils ont eu la gentillesse de témoigner. C’est en bas de cette page, dans la partie « commentaires ».

Profitez de leurs expériences :

  • Quel changement a fait le plus de différence ?
  • Quel type de résultats ont-ils obtenu ?
  • Combien de temps leur a-t-il fallu ?

A découvrir aussi : les témoignages photo avant-après de Nolwenn et Gary

Emanuelle Haudegond

    La Méthode beauté-pure vous a permis de réussir ? Et si vous partagiez aussi votre succès en commentant cette page ? Vous aideriez les autres à votre tour !
    Quelles recommandations, quels produits ont été les plus utiles sur vos boutons ? Sur vos cicatrices ? Que s’est-il passé pour vous ? C’était difficile ? Quels conseils donneriez-vous aux autres ?
    Vos témoignages sont très précieux : ils sont source d’inspiration et de motivation. Merci au nom de tous !

 

    Important : si vous avez une question, merci de ne pas la poser sur cette page dédiée aux témoignages ! Postez-la plutôt sous un article auquel elle peut se rattacher.

    What was your experience with our product like?
  • Rogalski dit :

    Bonjour Emmanuelle
    Merci pour votre méthode je l’ai commencé depuis 10 jours mais j’ai toujours des boutons localisés autour du menton. Je fais le citron 1 fois par semaine car ça me pique la peau. Au bout de combien de temps pensez vous que je pourrais avoir des résultats.
    Merci encore pour ce que vous faites
    Nathalie

  • Zouzou dit :

    Bonjour Emanuel, merci pour cette méthode maintenant j’ai peu d’acné quelque boutons de temps en temps mais là ce qui me dérange c’est l’hyperpigmentation vous n’avez pas de solutions pour??

  • Zouzou dit :

    Bonjour je suis sous la crème tretenoine a 0.05% ( ketrel) est-ce que je peut suivre votre méthode surtout pour le citron??

  • Emmanuelle dit :

    Bonjour Emmanuelle,

    Un tout grand merci pour votre méthode et vos astuces !
    Depuis que j’ai découvert votre blog et mis en place de nouvelles habitudes, ma peau est devenue beaucoup plus belle. Un grand soulagement pour moi qui est eu un long parcours difficile avec l’acné :

    À adolescence, j’avais une peau grasse et de l’acné (au niveau du front et parfois le menton). Au début je n’y faisais pas attention, ils étaient là, tant pis. Puis les réflexions et les attaques sur le physique ont commencé à fuser. J’ai donc développé un grand complexe. Je détestais mon visage recouvert de ces vilains boutons qui à mes yeux, me défiguraient. J’accordais aussi trop d’importance aux regards des autres…
    L’acné s’est heureusement doucement calmé en grandissant, même si j’ai gardé quelques irrégularités au niveau du front mais pas de boutons en soit. J’ignore si je pourrais un jour avoir un front lisse et parfait comme certaines de mes amies, mais cela ne me complexe plus vraiment.
    Puis, vers 25ans, alors que je n’avais plus d’acné depuis plusieurs années, des micro-kystes sont apparus sur au niveau des maxillaires. Et c’est devenu une obsession ! Je me charcutais et laissais ma peau dans un état lamentable… Je suis allée consulter deux dermatologues, qui m’ont déconseillé les huiles essentielles et autres produits/méthodes naturelles. La première m’a simplement déclaré que : « c’était hormonal et qu’il n’y avait rien à faire. » Je n’ai reçu aucune aide auprès de cette spécialiste et j’étais très en colère après ce rdv. Elle m’a juste prescrit une pilule plus forte, qui n’a évidemment rien changé. La seconde m’a prescrit une crème qui me brûlait littéralement la peau. J’ai dit stop. J’ai découvert par la suite que j’avais développé un TOC : la dermatillomanie. Mettre un nom sur mon pb m’a fait énormément de bien, j’ai pris beaucoup de recul, arrêté au fur et à mesure d’abîmer ma peau pour rien. Puis je suis tombée sur votre blog et la méthode naturelle.
    J’ai abandonné les crèmes pleines de pétrochimie, inclus dans ma routine les huiles végétales de jojoba et nigelle, l’aloe vera. J’ai acheté du maquillage non-comédogène, etc. Ma peau est bien plus belle qu’avant, même si je garde de temps en temps quelques petits microkystes sur les maxillaires (ils forment des boutons en relief, comme une petite boule mais ils ne sont ni blancs, ni noirs et ne peuvent pas être percé). Auriez-vous d’ailleurs un soin adapté à me proposer pour cela ?

    J’ai réussi à prendre beaucoup de recul et aujourd’hui je me sens beaucoup mieux dans mon corps et je me suis réconciliée avec ma peau ! Et c’est en partie grâce à vous 🙂

    Je vous souhaite une très belle journée et encore merci !

    • Merci infiniment de votre retour, Emmanuelle ! Gardez le contact, d’accord ? Pour les micro-kystes, ma recommandation est d’adopter un bon programme d’exfoliation pour cet hiver si vous pouvez. Vous trouverez ici toutes les infos pour bien commencer. Beaucoup de lectrices ont d’excellents résultats avec le duo Denovo : Poudre + Sérum exfoliant, de la gammme Illumine (orange, aux acides de fruits, pour les marques) ou Epure (bleu, à l’acide salicylique, si on continue à avoir de l’acné). Vous trouverez les descriptions des produits DENOVO ici au besoin.

      • Emmanuelle dit :

        Bien sûr, avec plaisir !
        Merci pour les liens, j’avais déjà jeté un coup d’œil au duo Epure mais j’ignorais s’il me convenait… Je vais donc tester celui de la gamme illumine !
        Autre et dernière petite question : j’ai un bouton (apparu lors de mes règles, et oui… on y échappe pas !) qui pousse sous un grain de beauté. Puis-je appliquer la méthode du « chaud-froid » ou est-ce dangereux et risqué pour le grain de beauté ? Ce nævus est en relief, j’ignore si cela change quelque chose…
        Merci à vous et je vous souhaite une bonne journée !

  • Mea dit :

    J’ai découvert la méthode d’Emmanuelle il y a plusieurs mois. Je suis particulièrement friande de ses conseils qui sont toujours remarquables d’efficacité tout en étant naturels, accessibles et adaptés. Les produits vendus sur le site internet ne m’ont jamais déçue et je trouve sa démarche fantastique. Depuis cette découverte, j’ai suivi ses conseils pour ma peau qui est désormais presque totalement nette, pour des dérèglements hormonaux sévères qui sont rentrés dans l’ordre naturellement avec des plantes ciblées et pour mon sommeil. Merci beaucoup pour cette démarche! Elle nous permet de nous connaître et de vivre mieux!

  • Elodie dit :

    Bonjour!un GRAND MERCI pour ce programme 7 étapes sans acné! Enfin un programme gratuit et plein de bon sens! Merci pour ces précieux conseils sans pour autant faire payer vos méthodes (en effet nous avons pas toujours les moyens)! De plus; lacné est tellement’ difficile à traiter et enfin nous avons des conseils naturels! Vraiment MERCi! L’acné m’a pourri la vie; et MERCI pour ces conseils qui fonctionnent! Vous êtes une personne formidable

    • Super Elodie, contente d’avoir pu aider ! Restez en contact, d’accord ? C’est toujours un plaisir d’échanger, au fur et à mesure des différents articles… Alors à bientôt j’espère !

  • Lisa dit :

    Bonjour Emmanuelle j’ai de l’acne depuis mon adolescence, ma dermatologue m’a prescrit jasmine sans grand effet . depuis un bilan hormonale m’a été prescit pour savoir le probleme résultat tout est parfait ( je les faite après deux mois d’arretede pilule au 3eme jours de mes règles) j’ai aussi fait une échographie pelvienne tout va bien aussi . Ma gyneco m’as donc dis que ce n’etait pas d’origine hormonale comme me le disait ma dermatologue. A 23 ans je n’en peux plus. D’ou cele peux venir alors ? Apres 3 mois d’arret j’en encore plus d’acne que avant jrn’en peux pkis .Je mange bio et équilibrée et sens gluten . Merci de votre aide.

  • Emilie dit :

    Bonjour,

    Je n’arrive pas à m’inscrire à votre méthode gratuite. Pourriez-vous m’envoyer le lien svp

    • Bonjour Emilie, plusieurs personnes se sont plaint de cela dernièrement. Normalement, vous avez accès à un formulaire d’inscription sur la colonne de droite de chacune des pages du site. Pouvez-vous me confirmer que le formulaire ne s’affiche pas ? Que voyez-vous ?

  • Mea dit :

    Merci Emmanuelle, votre blog est merveilleux et je l’ai recommandé à nombre de mes amies. Vivre dans des très grandes villes polluées avec un mode de vie stressant nous abime. Il faut pourtant tout porter: activités professionnelle, familiale… Tout en restant au top ! Au lieu de nous polluer avec des heures de vidéo payantes, bous allez droit au but avec pédagogie et vos conseils -excellents et gratuits- donnent confiance. Je n’ai JAMAIS regretté le moindre achat dans voter e-boutique pour ma peau (qui va mieux!!) pour ma circulation sanguine ou pour mon équilibre hormonale.
    Merci, merci, merci!!! Top-top-top!!!

  • Pauline dit :

    Bonsoir,

    Voilà je voulais apporter mon témoignage et vous remerciez par la même occasion. J’ai commencé à prendre Diane 35 a l’âge de 16 ans j’avais de l’acné certe pas defigurante mais gênante quand même.
    J’ai pris cette pilule jusqu’à mes 27 ans ou la je me sépare de mon compagnon et je décide de changer de contraception. Au début j’avais très très peur du retour des boutons j’ai passé des heures et des heures sur les forum a essayer de trouver des solutions. Mais tant pis je me décide et je me fait poser mon stérilet au cuivre en Novembre 2017. Après l’arrêt de la pilule j’ai commencé à avoir des très gros boutons sous la peau localisés au niveau du menton. Et la crise de panique je me voyais déjà couverte de boutons blancs de la tête au pied. J’ai commencé à chercher une méthode naturelle car toutes les crèmes en pharmacie me brûlaient la peau et mon porte feuille par la même occasion.
    J’ai découvert votre méthode et je la suis depuis Janvier 2018 et miracle ma peau est parfaite presque aussi jolie qu’avec la pilule. Donc encore mille fois merci. J’ai également suivi un traitement a base de probiotiques conseillé par mon gynéco.
    En tout cas l’arrêt de la pilule a changé beaucoup de chose fini les mycoses vaginales a répétition, fini les jambes lourdes. J’ai perdu du poids peut être un peu trop mais étant une grande sportive je pense que c’est aussi lié à mon activité physique. Par contre niveau cycle c’est pas la joie j’ai pas eu mes règles pendant 5 mois. Le médecin explique cela par l’arrêt de la pilule mon poids et le sport mais je me fais pas trop de soucis pour l’instant. Maintenant je continu ma routine beauté nettoyage a l’huile de Jojoba et rasshoul, une a deux fois par semaine masque au miel de manuka et quand un vilain bouton se pointe direct l’huile essentiel de géranium et le lendemain plus rien.
    Donc encore merci et une chose est sur plus jamais de pilule!!!!!

    • Super Pauline !
      Je suis complètement d’accord avec le médecin : il n’y a pas le feu, les choses ont besoin de se remettre en place naturellement.
      Chez la plupart des femmes, c’est un processus qui peut prendre facilement un an…
      Mes conseils à l’arrêt pilule :
      1. accroître la part des fibres dans l’alimentation, c’est à dire les végétaux crus frais et bio, et surtout les verts à feuille, comme de la salade à tous les repas au minimum par exemple.
      Les fibres ont deux fonctions cruciales :
      A. Elles accélèrent le transit. Ainsi, elles « chassent » les résidus oestrogènes (résidus pilule par exemple, ou pollution interne ou externe)
      B. Les fibres nourrissent les probiotiques en permanence. Cela veut dire que maintenant que votre flore est beaucoup mieux, en y mettant des fibres tous les jours, les « bonnes » bactéries vont pouvoir se nourrir. Votre flore ira alors de mieux en mieux. Et ça aussi c’est vital pour l’équilibre hormonal !
      Donc je suis confiante. Un bon été à vous, Pauline !

      2/ Bien garder une glycémie stable, donc pas d’excès en sucres et produits avec farine blanche de blé
      3/Dormir quand il fait nuit dehors (et bien dans le noir, pas de source lumineuse dans la chambre)
      4/ Socialiser, s’amuser
      5/ S’exposer sécuritairement au soleil pour synthétiser de la vitamine D

  • Macodie dit :

    Bonsoir, après avoir bien parcouru les commentaires sur ce blog, je me lance aussi pour témoigner de mon cas. Depuis la 5ème au collège j’ai des boutons. Au début sur le front, beaucoup mais pas rouges ni enflammés. Juste l’aspect d’une peau comme bombardée par des piqures de moustiques ( dixit des réflexions reçues par des « camarades » de classe). Ma mère m’a souvent ramené des échantillons de crèmes, mais pas de pharmacie, des produits naturels déjà. Bref je n’avais vraiment pas la cote auprès des garçons pour lesquels j’avais le bégin… donc pas de petit ami vraiment avant 18 ans. Et pour couronner le tout, la veille de partir en colo à la montagne pendant 2 semaines, mes 1ères menstrues se sont déclarées… J’ai donc vécu ce 1er moment en tant que « femme », loin de ma mère et en le cachant comme je pouvait. Il est possible qu’à partir de cette période un énorme manque de confiance se soit installé, durablement et douloureusement. Au bout de quelques mois, mes menstrues se sont révélées comme des coup d’été dans le ventre, avec à chaque fois des hémoragies, avec souvent impossibilité de rester assise ou debout, et des évanouissements. Ma mère pensait que je ne voulais pas assumer ma féminité, et que ce n’était que psychologique. Je n’ai donc eu aucun traitement ni conseil pour parer à ce mal « programmé » car mensuel. Et pendant tout ce temps, mon acné n’était pas si atroce mais cela me passait au dessus. Ce n’est que pour les 18 ans que j’ai eu ma consultation gynéco, avec prescription de Provames et Androcur associés-pour l’acné et contre la pilosité. Puis vient ensuite la fameuse Diane 35, en tant que contraceptif… Ma peau était vraiment perfect, une beauté en été avec les taches de rousseurs etc, et du coup je n’ai jamais vraiment pris soin de protéger ma peau. Cependant, je faisais des recherches instinctivement pour trouver naturellement ce qui devait me correspondre… Un instinct de survie en soi. J’ai appliqué presque tous les soir de l’huile d’argan, mes anciennes couettes sont bien abimées du coup et ont même gardé l’odeur. Mais ma peau cicatrisait aussi plus vite et mieux que maintenant. Mais sans le savoir je commençais à développer une maladie, un toc en fait – la dermatillomanie – car un besoin de perfection était quasi présent en moi dès le lever et jusqu’au coucher. Je restais des heures le soir dans ma salle de bain, à tenter de faire sortir proprement ce que je sentais être sale sur ma peau, sans en mesurer les conséquences, les cicatrices. ET dès que cela allait bien, n’engrenant pas conscience, je recommençais mon acharnement. Comme si la douleur aussi servait d’exutoire quelque part. Pendant environ 8 ans j’ai donc pris la pilule, en continue, en voulant être tranquille pendant les vacances. Jusqu’à ce que je constate que mes crampes au mollet et ou douleurs dans la poitrine, sans parler des migraines mensuelles, deviennent de plus en plus fréquents. Ajoutez à cela de l’herpès aux lèvres – seulement-, que je subi depuis mes 5 ans je crois… Un cadeau de mon père selon ma mère… Et c’est à ce moment que la Diane fit polémique. J’ai donc demandé un rdv à ma gynéco afin de faire des analyses pour trouver un autre moyen contraceptif. Et là je me suis prit un vent énorme au téléphone, elle s’en foutait royalement, me disant en gros que je n’étais qu’une pauvre fille craintive et que je ne devais pas psychoter en fait. Elle n’a pas voulu me revoir. Du coup, moi non plus. Je suis allé voir mon médecin généraliste qui me connais depuis ado, et après avoir fait des analyses de sang, il s’est avéré que je risquais tout simplement de faire une trombose veineuse ou une phlébite en continuant ainsi…. La joie !! Mon corps m’envoyait donc des alertes, je devais enfin les écouter et ne pas laisser les autres me faire croire que tout était dans ma tête… J’ai donc arrêtée de prendre la pilule pendant 1 ou 2, je ne sais plus, afin de voir si les résultats d’analyses disaient vrais. Mon médecin m’a donc prescrit une pilule de 2ème génération-Minidril- qui bien sur avait moins d’effet magique que la Diane. Mais bon je sentais que mon corps allait mieux. Pendant les 2 ans qui ont suivi, je n’ai pas consulté d’autre gynéco, car je n’en trouvais pas vraiment de confiance. Et la pilule était renouvelée tous les 6 mois. Mais au bout d’un certains temps, j’en ai eu marre. Et j’ai pris la décision d’arrêter la pilule tout simplement. Je voulais écouter mon corps de nouveau. Et qui sait peut être que je n’aurais pas de réaction cutanée fulgurante. J’ai eu du mal en effet au début à maintenir un aspect potable de ma peau, surtout avec ma dermatillomanie. Mais comme je ne souffrais pas d’acné inflammatoire, et que je n’avais que des boutons qui venaient surtout de mon infection et des points noirs pas trop présents – et pas de pores dilatés encore, je pouvais aisément camoufler avec du maquillage. Mais depuis Septembre 2017, ma peau a changé. J’ai constaté plus de comédons sous la peau, et comme ma peau est très fine, mon inspection générale me poussait à les enlever afin de retrouver un grain de peau lisse et non granuleux. J’ai utilisé de l’aloé véra, de l’huile de coco quelques mois, de l’huile de nigelle, d’argan et d’avocat récemment. Et des démaquillants – Embryolisse- et d’autre gel lavants. En même temps, j’étais abonné à deux box – Glossy et Birchbox- qui vous envoi des nouveaux produits que l’on veut tester de suite et que l’on dévore presque tel des gâteaux. Et je pense que mon faux pas a été de mélanger ce qui ne devait pas l’être… Ma peau est devenue très très sensible- sèche en fait et qui rougie vite selon la température et le démaquillage effectué. Et j’ai aussi eu une infection en Septembre 2017 donc, j’ai fais des analyses, je pensai qu’il s’agissait d’une cystite, mais j’avais en fait des cristaux de soude. Il faut dire que mon alimentation n’était pas bonne, grasse et sucrée, et que je ne buvais jamais assez, sauf que du café presque. J’ai fais même une échographie car le mal se situait dans la zone pelvienne, et cela me lançait parfois sans rien faire, la suite aussi. On ne m’a rien trouvé au final, mis à part les cristaux. Maintenant le mal est parti, seul. Mais je suis tombée malade en mars -angine blanche- et j’ai eu comme antibiotique Amoxilline, pendant une semaine. Je ne faisais que dormir pratiquement, et me levait que pour manger du fromage de chèvre (c’est ce qui me rétablit en général) sur du pain de type krysprolls. J’ai perdu 5 kilos en une semaine. Ma peau allait vraiment mieux, mais elle était sèche par rapport à avant. Et cet état n’a pas duré… Chaque semaine nouvelle, chaque jours nouveau est accompagné de nouveaux boutons, mais pas situés comme avant. Je pense avoir développé une acné rosacée, car j’ai beaucoup de petits boutons blancs sur les cotés du nez chaque matin, et quelques kystes sous la peau encore, qui s’embrasent touts seuls. Et surtout, le front est touché, ce qui n’était plus le cas depuis mon adolescence…. C’est un peu comme si m’a peau avait été brulée, ce ne sont pas points noirs mais je vois que mes pores sont plus dilatés, comme si elle devenait plus mature – j’ai 36 ans, sans enfant. Depuis quelque temps je suis revenu à un nettoyage avec huile de jojoba, mais j’ai ensuite testé le savon d’Alep – ok pour le corps mais finalement pas du tout pour le visage… J’ai testé aussi pendant 2 semaine des produits à base de bave d’escargot pur, mais cela n’est pas vraiment concluant et j’ai l’impression que ma peau étouffe et suffoque même. Je commence un peu le maquillage minéral, mais avec des produits comme les fond de teint mousse – donc il y a des poussées de boutons toujours. J’ai arrêté les yaourts au lait, je préfère de toutes façons tout ce qui est au chèvre ou brebis – naturellement. Je commence le lait végétal d’amande, et les gélules à l’huile de foie de morue depuis deux jours. Je bois beaucoup moins de café qu’avant et beaucoup plus de thé vert ou de tisanes pour aider le foie à bien travailler. Et depuis hier soir j’ai repris l’huile de coco pour la nuit, cela m’a bien apaisé. Je voudrais commencer votre méthode avec l’huile de jojoba-le rhassoul- et le savon froid. Je précise aussi que par peur d’avoir des réactions le matin avant de mettre du fond d éteint, je ne met que très rarement une crème hydratante, cela ne m’a jamais convenu, ou juste un jour. Donc ma peau est très sensible depuis toujours – peau clair voir de rousse m’a dit un jour mon ophtalmo en faisant mon fond d’oeil et en m’expliquant que les yeux bleus étaient sensibles à cause de leur manque de pigmentation – comme ma peau du coup. Après toutes ces lignes, je me rend compte que mon histoire avec les boutons est un roman d’amour presque… Mais je veux en finir avec cela, je sais que je peux être enfin belle, m’apprécier enfin dans le miroir, et j’attends presque cela avec impatiente ! Je comprends enfin mes faux pas, et c’est pourquoi depuis lundi j’ai décidé d’arrêter avec la dermatillomanie, j’ai réussi à m’en dégoûter à force de voir des images sur le net. J’ai pris conscience de ce que je suis en train de rater – mon bonheur intérieur. Et comme on n’ a qu’une vie, je veux enfin en profiter et m’épanouir vraiment. Et je sais enfin que cela est possible, grâce à votre site !! Je suis tombé dessus il y a quelques mois déjà et mes dernières recherches m’ont permises de revenir sur mes pas. Donc cela me conforte sur le chemin à prendre, qui est celui de la guérison à savoir être belle au naturel !! Merci d’exister !!

    • Plein de bonnes choses à vous, Macodie, et courage dans votre démarche. Tenez-nous au courant de vos progrès, d’accord ?

      • Sarah dit :

        Bonjour ! En lisant les commentaires je me suis dit qu’il fallait aussi que j’en laisse un. Alors voilà j’ai commencé votre méthodes récemment et j’ai commencé à acheter certains de vos produits. Pour ma part avant de connaitre votre méthode j’utilisais déjà l’huile de jojoba et le gel natif d’aloe vera, donc ça m’a conforté dans l’idée que j’étais sur la bonne voix. Concernant mon acné, elle n’est pas sévère. J’ai eu une poussée début juillet (sans doute a cause du stresse et de la chaleur ) mais grâce a vous ça semble enfin ce calmer. J’ai acheté votre gel nettoyant au tea tree de joveda, et franchement je l’adore ! J’ai une peau grasse mais pas sensible donc c’est parfait pour moi. Je commence a voir des effets au bout de seulement quelques jours, car j’avais une acné inflammatoires et les rougeurs autour des boutons s’estompent enfin petit à petit. Je me démaquillage aussi avec l’huile de jojoba et ma peau s’en porte mieux ! La prochaine étape sera le maquillage minéral, j’aime l’idée que ca protege du soleil car je n’aime pas trop les crèmes solaire. Bref, le seul problème qui persiste ce sont mes cicatrices d’acné. J’ai pas mal de trace rouge, parfois assez profonde. J’aimerais savoir si vous avez des conseils contre ça.
        Niveau alimentation j’évite le lait (je suis intolérante de toute façon) et j’essaie de minimiser ma prise de café, heureusement pour moi j’aime énormément le thé. J’essaie aussi de manger plus « vert » et je bois de temps en temps du citron a jeun pour le foie. Ah, une dernière chose, étant très stressé je vais commencer une cure de Rhodiola, j’espère que ça fonctionnera sur moi, je vous tiendrais au courant ! Merci encore pour tous vos conseils, je sens que je suis sur la voie de la guérison, grâce à vous

  • Anne-Laure dit :

    Bonjour Emmanuelle, je pratique votre méthode pour nettoyer ma peau depuis quelques mois (huile de jojoba, savon lemme bee ou Rhassoul ou miel de manuka). Il y a un mois j’ai commencé à ajouter l’huile purifiante de Gressa et depuis une quinzaine de jour, j’applique la nuit Night repair Elixir de Gressa. L’état de ma peau s’améliore peu à peu. J’ai moins d’acné et ma peau est plus lisse. Jusqu’à ce jour, j’avais une crème hydratante que j’appliquais quotidiennement après mes deux huiles. L’ayant terminée, je souhaitais savoir si vous aviez une crème hydratante à me conseiller (si possible que je pourrai continuer à utiliser si j’étais enceinte). J’ai 36 ans, la peau sensible, des marques suite à de l’année ancienne.
    Merci pour vos conseils qui sont très efficaces.

  • Derennes dit :

    Bonjour,

    Je vous remercie pour vos conseils en lesquels j’ai toute confiance. Je vais suivre votre protocole. Vous recommandez pour les peaux sensibles un nettoyage en 2 étapes avec utilisation éventuelle du savon Leen Bee (Miel Avoine Citron). Suivant vos recommandations sur le taux de comédogénicité, j’ai aussi consulté une liste des huiles comédogènes. Difficile de trouver des listes à ce sujet qui ne se contredisent pas. Avez-vous une liste fiable et à peu près complète ? Pour revenir à ce savon, sa composition indique huile de coco souvent classée dans les huiles comédogènes (indice 4) ainsi que le beurre de cacao également comédogène. Dans la crème de jour matifiante Joveda, y a-t-il des huiles comédogènes également. Mon gros problème étant un acné modéré (à 52 ans – pbs hormonaux) avec quelques boutons régulièrement, des poins noirs et des pores dilatés et des cicatrices. Plus quelques rides et vaisseaux (dûs davantage aux agressions que j’ai fait subir à ma peau en touchant mes boutons et en enlevant mes points noirs). Donc je souhaiterais traiter ce problème surtout des pores dilatés (anciens et nouveaux) et des cicatrices (anciennes et nouvelles) tout en assurant une hydratation et en nourrissant ma peu mature. Et en la protégeant du soleil. [Depuis 3 semaines, avant de connaître votre sites, j’utilisais l’huile de jojoba après un démaquillage proche de celui que vous recommandez puis le sérum anti-couperose aux huiles végétales et essentielles Arc en ciel (Sérum couperose 50 ml Arc en Sels). Et du gel aloe-vera le soir sur le jojoba pour hydrater.] Je suivrai bien sûr vos recommandations de maquillage (plus simple avec Gressa et Lily Lolo). Mais c’est sur les produits absorbés par ma peau huiles et soins que j’ai plus de mal à définir une routine combinant le traitement de mes différents problèmes. Enfin, que pensez-vous du produit Dermidéal complexe zinc bardane et des compléments alimentaires bourrache onagre. Apportent-ils un plus sur les peaux mures ? Autrement peut-on associer votre complément OptimMSM avec Astaxanthine 8 mg Nutrixeal (par grand soleil) ou avec le guyapi urucum (pour le soleil de mi saison). Je vous remercie pour vos réponses.

    Bien cordialement,
    Emma.

    • Bonjour Emma,

      1. Il ne faut pas s’inquiéter dans un savon, car pour faire un savon, on prend une huile et de la chaux, et c’est la réaction entre ces deux actifs qui produit le savon. En clair, si on prend de l’huile de coco au début, le résultat final n’est plus de l’huile de coco, mais du savon. Donc si vous voyez « huile de coco » dans la liste, ce ne sera plus de l’huile de coco au final (à moins que cette huile de coco ait été ajoutée après saponification, mais c’est une autre histoire)

      2. La dose fait le poison et la synergie entre les ingrédients peut neutraliser ce poison. Dans une formulation esthétique, ce qui compte c’est la quantité d’un ingrédient problématique dans la formulation, et la synergie possible avec d’autres ingrédients. Donc une formulation cosmétique, même si elle contient un peu d’une huile avec un grade de 2 sur 5 sur l’échelle de comédogénéïté, n’est pas forcément une mauvaise formulation pour l’acné, surtout elle a des vertus cicatrisantes. Surtout si les autres ingrédients sont de puissants agents purifiants, comme le Neem, l’Arbre à thé, etc…

      3. Vous trouverez ici la liste des huiles comédogènes selon l’excellent site de Christine Cuisiniez : https://www.oleassence.fr/mon-huile-vegetale-non-comedogene-ou-pas

      4. Personnellement, en fonction de votre profil, j’essaierais certains des produits Gressa (et Denovo pendant l’hiver). À 52 ans et avec une peau qui a des cicatrices, j’utiliserais l’Huile purifiante Gressa le matin et l’Elixir de nuit le soir par exemple. Ce sont des formulations à la fois anti-âge et anti-acné. Par ailleurs, je veillerais à bien exfolier la peau, par exemple en utilisant du rhassoul une à deux par semaine l’été (en hiver, il faudra adopter une exfoliation plus aggressive avec d’autres produits, mais nous aurons l’occasion d’en reparler).

      5. Oui, vous pouvez combiner Astaxanthine ou Urucum et Opti_MSM sans soucis. En revanche attention avec bardane et bourrache. Ce sont des plantes dépuratives : cela veut dire qu’elles peuvent occasionner de nouvelles poussées d’acné au début… Pour peaux mûres personnellement je préfère les cures de collagène. Je les alterne avec mes cures de MSM, car le MSM est une forme de soufre, et que le soufre renforce le collagène. Donc je fais souvent 2 mois de cure de l’un, suivi de 2 mois de cure de l’autre…

      • emma dit :

        Je vous remercie Emmanuelle !
        Je vais tenter l’Elixir de nuit. Par contre comme elle contient les sensiblement les mêmes huiles que l’huile purifiante Gressa et comme je préfèrerais une crème à une huile le matin (je fait déjà le démaquillage 2 temps jojoba et je peux remettre un peu d’huile jojoba sous une crème avec une goute d’huile essentielle), que me conseilleriez-vous pour ne pas briller et affiner les pores ? Car j’ai remarqué que dès le midi je brille avec une huile, même sous un maquillage minéral adapté et en mettant peu d’huile.
        De plus, il me reste du gel aloé vera, comment l’associer à ce traitement ?

        Emma.

        • Trois choses qui peuvent tout changer à mon avis :
          – le double-nettoyage (huile + nettoyant) n’est généralement pas nécessaire le matin
          – utiliser l’huile sur une peau toujours humectée (donc avoir utilisé un hydrolat ou une eau thermale avant)
          – avoir mélangé dans la paume de la main les quelques gouttes d’huile, justement, avec du gel d’aloe vera

      • emma dit :

        Désolée, j’ai oublié de vous demander s’il n’y a pas de contre-indications à utiliser Astaxanthine et soleil.

        Je vous remercie encore.

        • L’astaxanthine est traditionnellement utilisée pour aider la peau à se protéger du soleil, mais à mon avis il ne faut jamais rechercher l’exposition solaire. Je l’utilise seulement quand je sais que je ne vais pas pouvoir éviter l’exposition solaire, par exemple quand je fais du trekking toute une journée et qu’aucune crème ne sera assez puissante pour me protéger toute la journée. Mais autrement, la meilleure crème anti-ride, c’est l’ombre…

          • emma dit :

            Bonjour Emmanuelle,

            L’astaxantine est en rupture de stock sur votre site, ainsi que l’Elixir de nuit Gressa. Quand pensez-vous qu’ils seront disponibles ? D’autre part, j’ai repéré un fond de teint minéral à l’aloé véra qui est SPF23 (J’ai testé des échantillons et je préfèrerais sa texture au fond de teint Lily Lolo, quand au Gressa il est bien mais ne contient pas de protection solaire).

            Cependant voici la composition de ce fond de teint : Aloé véra, glycérine végétale, dioxyde de titanium (CI 7789), huile d’argan, huile de jojoba oil, oxide de zinc non-nan, Acerola (vitamine C), beurre de kokum, Gotu Kola, Réglisse, Extrait de bamboo, Mica, Romarin, Lécithine de tournesol, huile de lavande, (+/-peut contenir des oxydes de fer (CI 77489, CI 77491, CI 77492)

            J’ai des doutes notamment sur beurre de kokum, Gotu Kola, Réglisse, Extrait de bamboo. Pourriez-vous me dire ce que vous en pensez ?

            Encore tous mes remerciements pour votre méthode !

            Emma.

          • J’hésite également sur le beurre de kokum, Emma. Je n’ai pas d’expérience directe avec cet ingrédient, donc ne peux juger. En général je me méfie des beurres si une personne tend à l’acné…

          • emma dit :

            Emmanuelle,

            Petit correctif à mon commentaire déposé ce jour, l’Elixir de nuit Gressa est disponible. Mais pas l’astaxanthine.

            Emma

          • Bonjour Emma, pour l’Astaxanthine, nous devrions en avoir dans quelques jours.

  • Camille dit :

    Bonjour ,
    Cela fait un an que je suis tout vos bon conseille pour l’acné pour mon vissage
    Et j’en suis débarrassée donc merci
    Par contre maintenant j’ai un autre soucie qui empire au niveau des cuisses
    ( zone intérieure) je me fait épilé depuis des années et j’ai tjrs des boutons au bout de 2 jours
    Et qui maintenant ne s’en vont plus et ce cumul petit à petit et me laisse des cicatrices je n’ose plus les montrer c’est un énorme complexe qui m’empêche beaucoup de choses surtout l’été
    Je commence à en avoir des très gros et très profond qui sont extrêmement douloureux et vraiment horrible visuellement .
    Je voudrais savoir si vous auriez un conseil pour se problème que se sois au niveau protocole quotidien et produit à utiliser ?
    ( comme je commande sur votre site en regardant les produit j’avais penser que peu être un gommage au citron comme pour l’acné et matin et soir un lait hydratant à l’aloé vera avec quelque goute d’huile essentiel de tea tree ou de lavande )
    Merci d’avance de votre réponse

  • fanny dit :

    bonjour, j’ai 23 ans et j’ai de l’acnée depuis mes 13 ans cela m’a fait beaucoup de mal a une période ou on se cherche, cela a casser totalement ma confiance en moi je chercher a me cacher constament.
    Maintenant j’ai 23 je sai que je pourrais être jolie sans acné je commence déjà a avoir des rides (peut être à cause de tout ces produit asséchant que je m’appliquait) je voudrait profiter de ma jeunesse.
    Je n’ai aucune idée d’où mon acnée peut être provenir j’ai longtemps but du lait tout les matins (comme presque tout le monde) et j’ai arrêter pendant six mois peut être que je ne suis pas assez patiente mais je supporte mal de faire des efforts et de couper dans mes plaisirs sans avoir de résultat alors j’ai reprit puisqu’il n’y a eu aucun résultat.
    j’ai tester le jus de citron a boir a jeune tout les matins acun résultat (d’un autre coté etant pas tres patiente et pas tres assidu j’essay pendant un moins avec des oublies certains matin puis j’abandone)
    Je suis allé voir un guérisseur… aucun résultat et 100€ de cracher.
    j’ai de nouveau arrêter le lait j’ai reprit le jus de citron le matin sur conseil du guérisseur. mais je ne sai pas si ca vient vraiment de mon alimentation c’est dure d’arrêter tout ce qu’on aime quand on voi que les autres ne se prive pas et on de belle petite peau lisse et douce comme mon conjoint, surtout quand on ne voi pas le resultat que ca coute plus cher et qu’on est même pas sur que se soi là le problémme.
    mon acné a toujours eu de petit hauts et des petit bas mais globalement elle est constante je n’ai pas l’impression que quand je fait des excés alimentaire ce soir pire. je n’ai pas l’impression qu’avec mes changement de pillule ni en période de régles se soi pire. je n’ai pas non plus remarquer qu’en période de stress et d’examen se soi pire.
    Apres je suis gloablement tres stresser, j’ai beaucoup de mal a m’endormir, j’ai des toc je m’arrache les sourcil depuis mess 14 ans quelques temps apres que mon acné soi apparut (donc je vous dit pas la tête que j’ai quand j’ai plus de sourcil et des boutons partout X/) et pour moi mon apparance est importante quand je me voi comme ça devant le mirroir ca me tord le ventre et me déprime pour la journée par contre quand j’ai une bel peau j’ai le sourir.
    esque ça viendrait du stress ? du mauvais sommeil ?
    et si ça vient de ça je sai absolument pas comment arrêter de penser la nuit et arrêter de stresser les psy ça coute cher et pareille le résulat et pas souvent là

  • Marilyne dit :

    Bonsoir,

    Tout d’abord bravo Emmanuelle pour votre site très riche en articles, témoignages, conseils, produits.

    Je vous explique mon parcours.
    Réglée vers 12/13 ans et couverte d’acné, mon médecin m’a rapidement administré Diane 35.
    Peau beaucoup mieux. Mais 1er traitement Roaccutane pour éradiquer complètement l’acné.
    Puis le désir d’enfant arrive vers 22 ans et pendant la phase grossesse se manifeste de nouveau de l’acné mais on va dire pour la bonne cause. Puis reprise de la pilule.
    2ème grossesse à 28 ans et l’acné est plus sévère. Après accouchement reprise de la pilule et 2ème traitement Roaccutane. Plusieurs fois des changements de pilule pour stabiliser ces problèmes qui sont très pénibles à vivre. Je ne compte pas le nombre de traitements locaux, d’antibiotiques pris, d’effets yoyo sur ma peau. Le nombre de boutons énormes de microkystes.
    3ème grossesse à 30 ans et là c’est le pire du pire. Couverte de microkystes, j’allais toutes les semaines voir mon esthéticienne pour en retirer un maximum.
    Après accouchement reprise de la diane 35.
    2014……grande décision…..je me fais ligaturer les trompes. L’idée pour moi est d’arrêter toute prise de médicaments et de vivre sainement et naturellement. Après l’opération, l’acné revient au galop en quelques mois et là je décide de me poser et faire des recherches. Analyses de sang, endocrinologue…..tout est normal. Pas de dérèglement hormonal prépondérant. Sauf que j’en suis couverte visage complet, buste, dos, bras. L’été arrive et impossible de me mettre même en débardeur. la souffrance morale est horrible. Je change mon alimentation, plus de gluten et plus de lactose et je me fais suivre par un naturopathe. J’ai 42 ans à cette époque. J’essaie de tenir bon et j’enchaine différents traitements suivis par mon naturopathe. J’essaie le REKI, un magnétiseur…..bref tout ce qui pourrait faire partir ce mal qui me suit depuis tant de temps. J’essaie de relativiser et me dire qu’il y a des gens autour de moi qui ont des maladies plus graves et que moi cela reste physique. Mais cela ne dure qu’un temps. L’apparence physique est plus qu’importante et si je pouvais je sortirais avec un passe montagne tellement je souffre et je me dis à 15 ans Ok mais à 42 c’est bon, ras le bol de l’acné. Quand est ce que cela va s’arrêter? Au bout d’un an je capitule et je vais voir une dermatologue. Verdict: pas de solution pour vous autre que la pilule, du doxy et des produits à appliquer localement. L’acné commence à s’atténuer 6 mois après. Ouffffffff
    Sauf que je suis moins assidue à prendre ma pilule vu qu’elle est à visée thérapeutique.
    Toujours une acné modérée localisée sur les mâchoires, menton avec quelques gros boutons de temps en temps. Aujourd’hui je suis à l’aube de mes 46 ans et ma gynécologue me demande de songer à arrêter cette pilule qui devient inappropriée rapport à mon âge.
    Je suis dans une impasse. Je vous appelle au secours Emmanuelle. Je serais prête à prendre un avion pour venir vous voir en consultation aux Etats Unis. Je désespère. De nouveau arrêter la pilule ( ce qui est mon souhait bien sûr) pour être de nouveau couverte de boutons. Je n’en peux plus. Je lis des tas de choses sur interne: les probiotiques, le gattilier et autres.
    Votre aide me serait très précieuse. 50 ans bientôt et j’ai passé les 3/4 de ma vie avec des boutons. Jusqu’à quel âge cela va-t-il durer?
    J’ai le sentiment d’être un cas désespéré.
    Je vous remercie par avance pour votre réponse et peut être des solutions pour moi

    • Bonjour Marilyne, il n’existe PAS de cas désespéré ;), simplement une personne à comprendre intimement dans sa totalité, ce qui prend du temps et demande une collaboration sur plusieurs RVs (d’autant que si vous décidez d’arrêter la pilule, il y aura une préparation avant, et un suivi après). J’espère ne pas trop vous décevoir : pour l’instant je ne peux pas accueillir de nouveaux clients. Mais SVP indiquez à mon équipe ici : https://www.beaute-pure-boutique.com/contactez-nous que vous avez besoin d’aide. Nous avons une liste d’attente. Je vous garde en tête, promis, et vous fais signe dès que possible. . Courage Marilyne, il y a des solutions – je ne dis pas que ce sera facile, mais en s’accrochant, toutes les deux (car c’est vraiment un travail à deux), on peut y arriver. A bientôt j’espère.

  • cecile dit :

    Bonjour, très bien votre site, j’ai énormément souffert de l’acné, et je vous apporte ma contribution. Je pense que pour moi, le lait y était pour qqchose, car fille d’agriculteur, j’en consommais beaucoup ! Maintenant je suis thérapeute, et j’indique à mes patients, l’importance de l’alimentation que vous indiquez ! En plus, et c’est dommage que vous n’en parliez pas, il y a beaucoup d’intolérance qui provoque l’acné ! Or, la méthode NAET/ TOTAL RESET ou BYE BYE ALLERGIES, permet d’éradiquer les intolérances, que ce soit au sucre, à la vit A, au gluten etc…Je complète avec l’UNIQUE GRAND EPEAUTRE NON HYBRIDE à la place du blé, et je fais tout avec, c’est une céréale extraordinaire et qui soigne en même temps, que prônait la doyenne de la naturopathie, Hildegarde ! Voilà, bonne continuation à tous !

    • Bonjour Cécile, vous avez tout à fait raison, l’acné peut être occasionnée par des intolérances, je l’évoque dans la méthode gratuite. Je pense que les méthodes dont vous parlez peuvent être d’intérêt pour les lecteurs. Souhaitez-vous être interviewée à ce sujet ? Contactez-moi si vous êtes intéressée : [email protected]

  • Marie dit :

    Bonjour,

    J’ai énormément parcouru ce blog… et merci, j’ai tellement appris 🙂
    Du coup j’ai découvert grâce à vous plusieurs choses qui m’ont énormément aidé à gérer l’arrêt de lapilule et le retour en force du sébum et de l’acné hormonale :

    – Démaquillage à l’huile de Jojoba (ou noisette ça dépend)
    – J’enlève le surplus avec de l’eau de rose (je trouve cela plus agréable que l’eau de Laroche Posay)
    * je n’utilise plus aucun savon, ma peau est trop sensible et sur réagit même aux savons les plus doux et également à l’eau qui est trop calcaire.
    – Je repschitte de l’eau de rose
    – Je mets 2 gouttes d’huile de jojoba (et une petite noisette d’alé vera pour l’hydratation) et ma peau ne graisse pas de la journée ! Alléluia !!!!!
    – Enfin, j’ai découvert aussi le sérum fond de teint minéral Gressa et il est juste miraculeux. EN terme de couvrance sans plâtrer, de fini poudré et de soin de la peau. Je ne peux plus m’en passer.

    Ah et j’ai aussi appris à désinfecter très régulièrement, écran de téléphone, combiné du téléphone, clavier, souris… à nettoyer une fois par semaine mes pinceaux de maquillage et à laver plus régulièrement mes taies d’oreiller.

    En revanche, j’ai le dos atteint… et là c’est plus compliqué en terme d’accès déjà et puis la peau est différente car plus épaisse. Je ne sais pas quoi faire… Je nettoie mon dos tous les jours avec un savon à l’huile de noisette, j’applique ensuite de l’huile de nigelle et je passe un gant de crin tous les 2 jours. Mais j’ai la peau toujours aussi grasse, énormément de micro kystes… et des boutons bien enflés et douloureux notamment là où frottent mon soutien-gorge. Et là je ne sais pas quoi faire. Et j’ai honte 🙁

    Je vais faire de nouvelle recherches sur votre site mais si vous avez des conseils pour le dos je prends avec grand plaisir 😀

    Merci en tout cas pour toutes vos recherches et conseils !!!

  • Manu dit :

    Bonjour

    j’ai 22ans, depuis 5ans j’ai de l’acné et depuis 2ans de l’acné severe qui laisse de nombreuses cicatrices rouges locliser sur les joue et la machoir. J’ai essayer de nombreuses choses, mais rien ne marche sur la durée.
    j’ai fait cette été une cure de 6mois de MSM, qui m’a beaucoup aidée sur les cicatrice, mais 4mois apres cette cure, mon acné est revenu et donc de nouvelle cicatrices…

    voici ma routine:

    Demaquillage a l’huile de jojoba
    nettoyage eponge konjac aloe vera, avec un nottoyant doux bio de chez captier
    vaporisation de l’eau thermal de avene
    hydratation avec de l’huile de jojoba, ou de chaulmoogra ca depend, en metant localement du tee-three, de la lavande, ou du ravin sara cela depends.

    Le matin :
    spray de laroche posay
    hydration a l’huile de jojoba

    je fait tres attention a l’alimentation, et j’essaye de faire du sport 2fois / semaine pr eliminer les toxines. je bois aussi beaucoup de thé vert, et des tisanes, et de l’eau biensur

    Malgrès ma persistance, je commence a perdre patience…
    Je me suis inscrite il y a plusieurs mois à la methode avancé, mais je n’ai pas eu de retour par mails ou quoi…

    Si vous avez des conseils, sur des complements que je pourrais prendre, ou des choses de ma routine a changer, c’est avec plaisir que je prends vos conseils.
    est ce possible d’avoir plus d’info sur la methode avancé 2018 ?
    Merci
    Cordialement

    • Bonjour Manu,

      En cas d’acné chronique, l’alimentation n’est qu’une partie du puzzle : le contrôle du stress, la production de cortisol et de mélatonine, la santé de la flore et de la paroi intestinale, le transit, l’état de la thyroïde, la régularité de l’ovulation sont également des facteurs très importants. Il faudrait donc en savoir beaucoup plus sur vous pour vous donner des conseils judicieux… J’aborde en effet toutes ces choses dans la méthode avancée… J’espère pouvoir trouver le temps nécessaire pour organiser une nouvelle session en 2018, mais je dois avouer que ce n’est pas chose aisée. Mais ne vous inquiétez pas : si vous êtes inscrite sur la liste d’attente, vous serez prévenue en priorité, je vous promets.

  • Lola dit :

    Bonjour, depuis deux jours, j’ai une paralysie de Bell, mon côté droit est affecté. Serait-il approprié de faire un drainage lymphatique du visage?

  • Yohann dit :

    Bonjour
    Je suis un jeune homme de 19 ans qui souffre d’acné depuis environ mes 16 ans
    Il a souvent eu des hauts et des bas et il y a quelques mois j’ai décidé d’aller voir un dermatologue pour m’en débarrasser définitivement. Malheureusement les produits qu’elle m’a prescrit, loin d’avoir arrangé mon problème l’ont empiré par trois fois. Beaucoup plus de boutons, brûlures, éruptions cutanées, saignements même parfois. Ma peau était devenue naturellement orange ! Je me maquille avec du fond de teint (qui n’est pas minéral) J’ai tout arrêté pour commencer à passer aux produits bio. Je prends deux comprimés végétaux de levure de bière par jour, je me passe du vinaigre de cidre et du citron sur les boutons, je me nettoie le visage au miel, et je m’hydrate avec un mélange d’aloe vera bio et d’huile d’argan. Je sens que je touche quelque chose, j’ai déjà pas mal arrangé les dégâts du dermatologue. Mais je sens qu’il me manque quelques petites choses pour en venir à bout définitivement. J’ai des boutons principalement sur les joues (gros boutons rouges), quelques uns sur le menton avec des points noirs, un nombre hallucinant de points noirs sur le nez, et quelques petits boutons au niveau du front. Je surveille relativement mon alimentation. J’essaie de manger sainement et en grande partie bio, mais j’y vais un peu au hasard. Mon sommeil est très déséquilibré et je bois beaucoup plus d’infusions que d’eau même si j’essaie de m’hydrater régulièrement.

    • Bonjour Yohan, même si vous pensez ne pas être dans la perfection, vous êtes dans la bonne voie, c’est sûr. Alors bravo ! Les infusions, c’est très bien, et ça compte coté hydratation. Persistez dans le bio au maximum que vous pouvez, et coté alimentation, faites surtout attention aux aliments à index glycémique élevés : Référez-vous à l’article suivant pour les détails, ainsi que sur les bonnes graisses (détails ici). En revanche, une peau orange/jaune peut révéler un souci coté foie, que vous avait dit le dermatologue à ce moment-là ?

  • Christine dit :

    Je reposte ce commentaire dans les témoignages (parce qu’il n’avait pas tellement à faire dans les commentaires des articles 🙂

    Tout d’abord, un énoooorme merci pour ton travail, tu redonnes espoir et courage à toutes celles qui ont des problèmes de peau; les gens qui nous entourent ne se rendent pas compte à quel point l’acné affecte plus que seulement l’apparence… Ces boutons détruisent la confiance en nous-même et notre sérénité intérieure ! Je pense qu’on se voit toujours pire que la réalité parce qu’on est absolument obnubilée par ces imperfections… Il faut penser que nous ne sommes pas les seules et que ce n’est pas une honte d’avoir une peau à problèmes ! Nos amis et notre famille nous trouvent belles quand même, parce que la beauté c’est autre chose qu’une peau lisse! C’est d’abord le charme du regard, du sourire, du rire… Rien de plus beau qu’une personne bien dans sa peau! ?

    Je vous raconte mon histoire, (j’espère qu’elle donnera un peu de d’espoir à certaines) parce que ce site, ses témoignages, les conseils d’Emmanuelle et Elsa m’ont beaucoup aidé! à moi maintenant donc de témoigner.

    Il étais une fois…
    J’ai commencé à avoir une acné légère à l’adolescence, 13-14 ans disons, c’est héréditaire tout le monde dans ma famille est passé par là. Rien de dramatique jusque là… SAUF que j’ai développé une manie, celle d’inspecter et triturer la moindre imperfection même pratiquement invisible. Comme j’avais relativement peu de boutons, personne ne s’est rendu compte de ma dermatillomanie (même pas moi!) qui allait bientôt devenir une habitude bien ancrée, un rituel-beauté si on veut. C’est débile je sais ^^ En plus, pour éradiquer ces quelques boutons, j’ai commencé à utiliser des produits anti-acné de marques moyennes style Vichy, Normaderm etc. Produits qui m’ont carrément asséchés la peau! Vers mes 21 ans, j’en ai eu marre de cette peau (maltraitée!) qui était devenue comme granuleuse sur mon front. J’ai pris un rendez-vous en institut et ma dermocosméticienne m’annonce qu’elle est dans un état de déssèchement aigu. Nettoyants, crèmes, elle me prescrit la totale (à 60 dollars chaque tube!)

    Mais je n’étais pas satisfaite… J’étais de nouveau pris dans cet engrenage. J’avais plutôt l’impression que ma peau était DÉSÉQUILIBRÉE, et qu’elle avait besoin de tout sauf d’autres produits chimiques! Mon intuition s’est avérée juste. Vous savez, quand on regarde des anciennes photographies par-exemple… avez-vous remarqué à quel point les gens avaient des peaux lisses? Alors qu’à l’époque on ne s’appliquait pas toutes sortes de produits dessus! J’en ai conclu qu’il fallait que je me tourne vers un rituel beauté beaucoup plus simple, plus nature etc.

    Prise de conscience
    J’ai commencé à faire des recherche sur internet. BEAUCOUP de recherches. Le site de Beauté-Pure s’est rapidement démarqué des autres par son approche humaine, chaleureuse, naturelle sans tomber dans l’extrême, professionnelle, positive! C’est à ce moment-là que j’ai pris conscience de ma dermatillomanie… Gros choc. C’est là aussi que j’ai compris que ma peau était dans cet état parce que je l’y avais mise par mon triturage et tous ces produits chimiques bon marché. Qu’il y avait des tas de causes à l’acné et qu’il fallait travailler sur notre santé générale pour l’éradiquer.

    Bref je me suis lancée. J’ai coupé le lait, j’ai acheté huile de jojoba, MSM, savon à froid, miel de manuka, brossage à sec, éponge konjac, rhassoul, maquillage Lily Lolo. Ça m’a permis de me familiariser avec tout les principes de la beauté au naturel. Enfin, je COMPRENAIS mon corps et toutes les actions que je posais devenais logiques. Mon but ultime était de rééquilibrer ma peau pour lui apprendre à refonctionner toute seule. Je sortais du cercle vicieux de l’addiction aux crèmes et aux produits asséchants….

    Parcours difficile
    Sérieusement LANCEZ-VOUS ! Je ne regrette absolument pas mon choix même si ça été très très très dur. Vous connaissez les crises de guérisons? Personnellement j’en ai bavé… Après mon retour au naturel, j’ai commencé à avoir des poussées d’acné… des vraies cette fois, avec boutons blancs, microkystes, rougeurs, pores dilaté. Moi qui n’avais jamais supporté la vue d’un point noir c’était très dûr à vivre. J’ai eu des crises de grattages effrayantes ou je perçais tous mes boutons, mon visage était rouge, enflé, douloureux parfois. J’ai failli abandonner, j’ai failli prendre roccutane, je n’osais plus regarder les gens dans les yeux, je fuyais les appareil photos. J’ai souvent eu l’impression que je ne m’en sortirais jamais ! C’était il y a un an. Dans mon cas, j’ai eu environ 6 mois de crises d’acné sévère, je crois que c’est différent pour chacune, tout dépend de l’état de la peau au départ, de si on réussi à ne pas y toucher etc.

    Guérison lente du corps… et de l’esprit
    Je suis persuadée que la guérison vient lorsque l’on atteint un équilibre. J’ai presque tout testé sur ce site, j’ai aimé certains produits, pas du tout d’autres. Nous sommes toutes différentes et quelque chose qui fonctionne sur quelqu’un ne marchera pas forcément sur une autre. On apprend à adopter un mode de vie plus sain, mais il faut le faire en douceur. On apprend à casser d’anciennes habitudes. On se construit une routine qui ne sois pas un fardeau.

    Dans l’alimentation: j’ai grandement diminué ma consommation de produits laitiers mais je permets le fromage ou un peu de lait dans le thé, je mange beaucoup plus de légumes sans m’interdire une petite frite de temps en temps, j’ai coupé dans le sucre très progressivement ce qui fait que j’ai beaucoup moins de fringales aujourd’hui!

    Dermatillomanie: Pour ma manie à triturer, j’ai enlevé beaucoup de miroirs de chez moi, les ongles de mes index ont un vernis rouge pour m’avertir et me faire reprendre contrôle en cas de débordement et surtout … J’en ai parlé à mes amies proches et ma famille!! Ça m’a tellement fait du bien d’avoir du soutient de ce côté. Leur regard est différent aujourd’hui. Je n’entends plus des : Mon Dieu Christine, ton visage est tout rouge qu’est-ce que tu as fait? etc. Ils savent que je suis en processus de guérison et ils m’aident. J’apprends surtout à penser à autre chose, et quand je passe devant un miroir, à sourire et me dire : cricri t’es mignonne.

    Sur la peau: j’ai testé beaucoup de produits mais aujourd’hui, ma routine s’est encore simplifiée. J’ai mes incontournables : huile de jojoba, savon lemme bee, éponge konjac, BB cream lily lolo (le maquillage en poudre ne me va pas) de temps en temps un masque au miel de manuka et rhassoul. Il m’arrive même de sauter une journée et l’état de ma peau ne s’en ressent pas! Je sens qu’elle est rééquilibrée et que sa barrière naturelle est renforcée. Je n’ai pratiquement plus de points noir, de boutons de microkystes, de rougeurs, et elle est douuuuce! C’est peut-être ça le mieux ?

    État acuel
    Aujourd’hui, je peux presque dire que je suis guérie… Globalement quand je me regarde dans le miroir je me trouve jolie et avec un peu de maquillage carrément belle! Ça fait bien 3 ans que cela ne m’étais pas arrivée… Moi qui pensais ne jamais m’en sortir, la guérison est arrivée en douceur, parce qu’à un moment, il y a eu un déclic et j’ai arrêté de m’en faire ! Tout en conservant les bonnes habitudes que j’avais prises, qui, sans que je m’en rende compte, ont porté beaucoup de fruits sur le long terme!

    Ce que je retiens de ce passage de vie
    1. Ne pas agresser (avec les mains, les cosmétiques « traditionnels »)
    2. Ne pas regarder (de trop près surtout)
    3. En parler! (ça aide à dramatiser, j’ai vu une grande amélioration de mon état psychique par-rapport aux problèmes de peaux du jour où j’ai cassé le tabou en parlant du sujet ouvertement avec mes proches!)
    4. Comprendre! (ça aide beaucoup de comprendre comment notre corps fonctionne, pourquoi il réagit de cette façon etc. Par exemple, je n’aurais jamais surmonté cette année si je n’avais pas compris le principe des crise de guérison)
    5. Écouter son corps (ne vous forcez pas à utiliser un produit dont vous n’aimez pas l’odeur la texture, qui chauffe etc. il y a plein d’alternatives! J’avais commencé une cure de zinc et je me suis rendue compte qu’il me donnait la nausée! J’ai stoppé ça, la routine beauté devrais être un moment plaisant ou l’on se chouchoute un peu ?
    6. Le plus simple et le plus nature possible!
    7. Ne pas négliger l’aspect alimentation, sport, relaxation (C’est ce qui fait une différence sur le long terme!)
    8. Penser et passer à autre chose (tout en conservant les bonne habitudes qui agissent positivement sur la santé en général)
    9. Être PATIENTE ?

    Voilà un gros bisou à toutes! Ne lâchez pas! Vous êtes beeellleeeeees!
    Et encore un gros merci à Emmanuelle et Elsa!

    Christine

    • Lulu dit :

      Bonjour Christine!

      Je voulais te remercier pour ton post que j’ai trouvé chaleureux, drôle, réaliste et très encourageant! Je me retrouve tout à fait dans ton parcours avec l’acné !

      J’en souffre comme toi depuis la puberté, mais chez moi, je remarque surtout que les rechutes importantes ont été énormément liées à mes états émotionnels … curieux …

      J’ai aujourd’hui 33 ans, je suis maman d’une petite puce de 20 mois, et depuis sa naissance re-belotte mon acné revient à plein pot ! Je ne prends pourtant plus de contraceptif chimique depuis plus de 5 ans (stérilet cuivre) … Par contre, il est vrai que ma vie sentimentale avec son papa est semée d’embûches, nous avons eu des problèmes d’argent qui nous ont contraints à retourner vivre chez ses parents (adorables neanmoins) pendant 6 mois, et où ne disposant pas de moyens nécessaires, j’ai été contrainte de me nourrir de manière inappropriée, malgré que j’ai toujours essayé de continuer à faire mon marché et à conserver les légumes pour ma fille et moi … Je pense que je me suis totalement laissée aller durant ce laps de temps et même depuis la naissance de ma puce, donc ma peau en paye aujourd’hui énormément les frais! Nous avons retrouvé un logement à nous depuis le mois de Décembre et j’ai décidé en Janvier de m’occuper de ma peau qui est une catastrophe ! Enormément de points noirs sur les joues, le front, le menton avec des pores dilatés notamment sur les joues. puis bien sur une floppée de gros boutons (kystes) rouges surtout sur le front et le menton …

      Ma routine depuis le 1er Janvier est la suivante :

      – matin : nettoyage à l’eau florale de menthe poivrée à l’aide d’un coton jusqu’à ce que celui ci soit propre; Ensuite je fais courir un glaçon (d’eau minérale faiblement minéralisée) sur les zones à problème, je sèche puis je m’asperge un peu le visage avec cette même eau florale avant de mettre 2 pressions de gel d’aloe vera avec 3 pressions d’huile de nigelle

      – après midi (je ne travaille pas!) : masque au miel généralement 1 heure, rinçage puis réhydratation avec aloe vera et huile de nigelle

      – soir : demaquillage de mes yeux à l’huile d’olive, puis apllication de 3 pressions d’huile de jojoba sur visage sec avant de mouiller mon visage et de le nettoyer à la main avec la gelée magifica de Sanoflore (je compte changer pour du savon d’alep dès la semaine prochaine), je sèche avec une serviette propre et ensuite je fais courir un glaçon tjrs sur mes zones à problèmes avant de réhydrater avec aloe vera et nigelle …

      En parallèle j’ai déja fait une cure de 20 jours d’artichaut et radis noir pour mon foie, ainsi qu’une cure d’un mois de bardane et pensée sauvage. J’ai vu mon médecin homéopathe il y a 10 jours qui m’a prescrit des gouttes à prendre pour mon foie d’abord et mon acné ensuite. De plus je suis une cure d’extrait de bourgeons de framboisier pour mes hormones …
      Je ne consomme plus de produits laitiers non plus depuis une petite semaine …
      Suis je dans la bonne voie ? Est-ce trop ? Pas assez ? Y’a t il des choses que je doive changer ou ajuster ?
      J’ai encore de belles poussées, est ce dû au fait que je traite mon foie ? Et quelle est la solution proposée la moins agressive possible pour les points noirs et les pores dilatés ?

      D’avance merci pour vos réponses éclairées !! Et surtout un immense merci pour ce site qui est une mine d’informations et d’encouragements !!!!

      Merci également de m’avoir lue 😉

      Lulu

  • Eloïse dit :

    Bonjour, j’ai 22 ans et je souffre de l’acné depuis pas mal de temps, la première solution que l’on m’a apportée à 15ans était de prendre la pilule diane 35 les résultats ont été bons et je ne me suis pas doutée des risques n’en étant pas informée par aucun médecin.
    Pendant un temps la pilule a été interdite en France j’ai du l’arrêter ça a été une réaction terrible alors dès sa remise sur le marché je l’ai reprise, petit à petit j’ai vu que ça détériorait mon état mais je n’ai pas fait le lien tout de suite. J’ai eu d’importantes pertes de cheveux aggravées par les produits conseillés par les pharmaciennes ou coiffeuses, des lourds problèmes de dépressions, et de moins en moins d’énergie, fatigue constante, problème cardiaque, épuisée et essoufflée avec le moindre effort , des plaques d’irritations sur le visage, crises de nerfs, problèmes de ventre tendu gonflé, problème de digestion, de plus en plus mal au foie et aux organes, mal de dos, courbatures, apparition de couperose bleu sur les jambes et pityriasis versicolore, et toujours des boutons.
    J’ai toujours été intéressée par les remèdes naturels qui ont toujours eu plus d’effets sur moi que les solutions chimiques. Je suis donc passée totalement au bio et ça a nettement améliorer l’état de ma peau dans un premier temps, j’ai testé toute les huiles végétales non comédogènes pour voir celle qui me correspondait, je suis actuellement sur huile végétale de jojoba et calophylle avec huile essentielles de tea trea(j’aimerais me procurer de l’HE d’immortelle pour les cicatrices), j’applique aussi un glaçon sur le visage qui diminue les inflammations des boutons( ça ne marche pas sur tout le monde mais très efficace sur moi), j’utilise uniquement du maquillage minéral et bio de la marque zao, nettoyage au savon bio et éponge konjac, en ce qui concerne les cheveux je suis passée après les shampoing bio à la technique du no poo qui donne de très bons résultats mais ce n’est pas encore ça. J’ai décidé d’arrêter la pilule je suis actuellement en sevrage progressif car la cyprotérone contenue dans diane 35 aurait des effets de dépendance, d’après mes recherches beaucoup de filles aurait souffert d’un arrêt brutal de cette pilule. J’en suis donc au second mois de sevrage.
    J’ai commandé des plantes pour m’aider dans ce sevrage du chardon marie de la bardane et de l’aubier de tilleul pour détoxifier l’organisme, du rodhiola et du ginseng pour l’effet sur la cortisol, du fenugrec et du gattilier pour rééquilibrer les hormones, des baies de goji pour la peau, de la spiruline, des graines de lin pour leur apport en oméga 3. Je ne suis pas encore convaincue du résultat.
    Niveau homéopathie je me suis fournie de l’arnica montana 5ch selenium 5ch hydrocotyle 5ch ledum palustre 9ch eugenia jambosa 5ch. J’ai l’impression que ça me fait un léger changement.

    Je soupçonne d’avoir une hypothyroïdie ce qui expliquerait mon dérèglement d’hormones, je rassemble tout les symptômes :

    ? Système nerveux et cerveau : ralentissement du psychisme, dépression, migraine, irritabilité, nervosité, instabilité émotionnelle, mauvaise mémoire et concentration, insomnie, vertige, impression d’avoir le cerveau dans le brouillard, raisonnement lent.

    ? Yeux/oreilles : vision floue et trouble de l’audition avec vertige.

    ? Digestion : constipation, digestion difficile, flatulences.

    ? Système sexuel : problèmes menstruels, syndrome prémenstruel, règles trop ou peu abondantes, fausses couches à répétition, seins fibrokystiques, perte de la libido, stérilité.

    ? Gorge/voix : élocution lente, voix rauque, langue épaisse.

    ? Système cardio-vasculaire : brachycardie, palpitations, battements de coeur lents, faibles.

    ? Système immunitaire : faiblesse immunitaire, infections récurrentes.

    ? Muscle/squelette : arthralgie, myalgie, lombalgie, mouvements lents, faiblesse, crampes et douleurs musculaires, articulations raides ou douloureuses, tendinites résistantes.

    ? Phanères : perte de cheveux et de la queue du sourcil, cheveux secs, peau sèche, pâleur des lèvres et de la peau, acné chez l’adulte, cicatrisation lente, ongles cassants.

    A part le goitre (pas si prononcé) et la prise de poids je suis plutôt maigre avec difficulté à grossir(excepté ventre qui se gonfle).
    Surtout qu’une dysthyroïdie peut apparaître après un choc émotionnel ou des stress répétitifs, sortant d’une période assez difficile cela pourrait être la cause ainsi que la prise de pilule sur 7 ans (mais ce ne serait pas sûre apparemment)

    J’aimerais tester l’homéopathie pour ce problème, j’ai vu que GRAPHITE, KALIUM CARBONICUM, SILICEA, PULSATILLA, BARYTA CARBONICA, ALUMINA, THYROIDEA, KALIUM IODATUM, NUX MOSCHATA, SEPIA, ANARCARDIUM ORIENTALE… en faible dilution était les quelques médicament homéopathiques qui pouvait aider dans cette situation, mais je n’en suit qu’au début de me recherches.

    J’aimerais savoir votre avis sur cette situation et si vous aviez quelques conseils à m’apporter pour mes recherches de retour à la santé, et également sur cette hypothèse d’hypothyroïdie est possible, si l’homéopathie ou d’autres traitements naturels (comme ceux du dr willem) sont efficaces et sans danger . Je vous remercie énormément d’avance cela m’aiderais vraiment et changerais ma vie, j’ai hâte de retrouver une peau normale mais surtout un équilibre mental vivable, merci encore!

  • Frédériqueac dit :

    Bonjour,
    Je suis vos conseils depuis 9 mois. J’ai 43 ans, une peau mixte avec régulièrement des boutons et points noirs depuis mes 11 ans. Je pense avoir de l’acné hormonal. Cela me valait 3 à 4 très gros comédons chaque mois. Il m’a fallu plus de 6 mois avec votre méthode pour enfin voir un résultat, mais à présent je n’ai presque plus de boutons : 2 ou 3 petits points blanc et un petit comédon par mois seulement, ce qui est un grand changement pour moi.
    J’applique la routine suivante : le matin nettoyage au savon Lemme bee au miel, puis vaporisation d’eau de la Roche Posay et enfin une pression d’huile de jojoba avec une goutte de lavande fine ou de tea tree.La soir, démaquillage avec une huile démaquillante sans parfum (Edenens) (qui n’est pas parfaite du point de vue de sa composition, mais qui démaquille mieux que le jojoba), nettoyage au savon saponifié à froid, vaporisation de l’eau de la Roche Posay et selon les jours un peu de jojoba. En hiver, de temps en temps, j’applique du jus de citron le matin avant ma routine nettoyage ou du rassoul.
    J’ai testé et abandonné le magnésium transcutané, très fastidieux à appliquer et sans résultat notable (j’ai beaucoup de crampes musculaires). De même, j’ai trouvé agréable le massage à sec, mais la peau de mes jambes devient très sèche dès que je l’arrête quelques jours et je ne peux pas le faire en continu toute l’année.
    Merci beaucoup pour vos conseils précieux. Je n’avais pas eu une peau aussi « saine » depuis très longtemps. En bonus, mon armoire de salle de bain s’est délestée de beaucoup de produits superflus.

    • Contente d’avoir pu aider, Frédérique ! Si vous recherchez une alternative naturelle à votre démaquillant, peut-être voudrez-vous tester le démaquillant « Peau toute nue » de chez De Vermalle ? La composition est impeccable et je trouve qu’elle marche très bien, même avec du maquillage « costaud »…

      • Frédériqueac dit :

        Merci pour ce conseil. Je testerai dès que j’aurai terminé ma bouteille en cours.

        J’avais oublié de préciser qu’en plus des cosmétiques, je suis une alimentation à Indice glycémique bas et j’ai quasi exclu les produits laitiers de vache de mon alimentation (sauf le fromage…).

  • ddlirant dit :

    Bonjour

    Je m’appelle Delphine j’ai 37 ans.
    J’ai une peau claire avec de l’acné (points noirs, boutons) zone t et en plus les rides se font de plus en plus présentes.
    J’aurais voulu quelques recommandations pour adopter le meilleur rituel beauté (nettoyage de peau, crème…)? Pour l’instant, je nettoie avec une éponge konjac puis j’applique la crème de jour joveda et le soir idem mais ma peau a des imperfections et manque d’éclat.
    En maquillage, j’utilise déjà la gamme lily lolo et j’en suis ravie.

    Merci pour vos conseils et merci pour le site!
    Delphine

    • Bonjour Delphine, le soir, je ferais un double-nettoyage dans les règles de l’art (premier nettoyage avec une huile végétale en massant sur peau sèche, deuxième avec un savon saponifié à froid) car cela va vous aider à contrôler l’acné (l’huile attire l’huile donc va attirer vers elle le sébum, puis le savon à froid émulsifie le tout, et quand on rince, la peau est très propre). Une bonne option pour l’huile est celle de jojoba ou un mélange d’huiles fines comme l’excellent démaquillant peau toute nue. Pour le savon à froid, le Lemme bee convient à un grand nombre de peau. Il est adapté à l’acné grâce au Citron, mais reste très doux. Ensuite, je vous encouragerais à profiter du fait qu’on est en hiver (pas de soleil) pour faire un programme d’exfoliation à base d’acide de fruit : il n’y a rien de mieux pour retrouver éclat et bonne mine. Sur peau propre (donc après double nettoyage), je vous encourage à utiliser l’exfoliant enzymatique et le sérum Illumine de chez Denovo. Le premier est une poudre fine qui va enlever les cellules mortes, le second est un sérum exfoliant aux acides de fruit qui va aider le renouvellement cellulaire et agir sur l’éclat. Je commencerais par cela en continuant à employer la crème Joveda en complément pour l’instant, puis, au printemps, recontactez-moi : sur votre peau exfoliée, on sera prêtes à commencer un programme anti-âge : la pénétration des actifs est beaucoup plus importante sur une peau exfoliée, et votre peau sera déjà bien stimulée. N’hésitez pas si vous avez besoin de plus de précisions, ce programme très sympa devrait bien réveiller la peau !

      • ddlirant dit :

        Bonsoir Emanuelle,

        Je vous remercie pour tous ces conseils.
        Si j’ai bien tout compris: double nettoyage pour le soir et pour le matin double nettoyage+exfoliant+sérum+crème ou alors soir et matin idem
        Je vous tiens au courant de l’efficacité du traitement et vous recontacte au printemps.
        J’ai effectué ma commande! Hâte de commencer!
        Merci encore!
        Delphine

        • Rebonjour Delphine,

          Je suis désolée, je me suis mal exprimée : non, je conseille de faire le double-nettoyage le soir, puis exfoliant puis sérum (pas besoin de crème après, à moins que la peau ne vous semble sèche et tire).
          Le matin, vous pouvez continuer votre routine habituelle sans problème.

  • Anais dit :

    Bonjour Emmanuelle,

    Je vous écrit car j’airais besoin d’être éclairée sur ma situation.

    Je suis âgée de 31 ans, j’ai des soucis de thyroïde, je suis OPK avec un SPM très prononcé ainsi que de l’acne depuis l’age de 11 ans.

    Au niveau de ma thyroïde, on m’a diagnostiqué une hypothyroïdie frustre (tsh fluctuant entre 6 et 10, T3 et T4L basses) fin 2015. J’ai été sous Levothyrox, puis on m’a arrêtée le traitement en mai 2016, pour voir si ma thyroïde ne s’était pas remise à fonctionner d’elle même. A partir de là, véritable descente aux enfers: prise de 7kg en 2 mois, fatigue, perte de cheveux, ongles cassants, carence en vitamine D, d’un seul coup: cholestérol, augmentation des triglycérides, CPK 3 fois supérieure à la normale, cycles de plus en plus anarchiques et j’en passe. J’ai depuis lutté pour qu’on me represcrive du Levothyrox, ce qui n’a été fait que début janvier 2018.

    Concernant les OPK. J’ai été réglée assez tard (17 ans) et j’ai pris directement la pilule jusqu’à mes 26 ans. J’ai durant tout ce temps eu de l’acné plutôt sévère et résistant à tout traitement (3 cures d’en roaccutane). A l’arret de la pilule mes cycles n’ont jamais été réguliers, et au fur et à mesure du temps, j’ai remarqué que je souffrais d’un spm de plus en plus fort: prise de poids dans la seconde partie du cycle, ventre gonflé, crise de larmes, acne très forte, peau très grasse, migraines etc. J’ai subis des examens et on m’a découvert une trentaine de follicules sur chaque ovaires, ce qui explique également mes fortes douleurs dans le ventre.

    Je suis aujourd’hui perdue, j’aie e hospitalisée deux fois une semaine pour passer une batterie d’examens car depuis qqe si mois je présente maintenant de l’hypertension artérielle.
    Je n’en peux plus, j’ai pris 11kg que je n’arrive pas à perdre, j’ai toujours été sportive et je fait des compétitions mais je n’arrive plus a suivre le rythme. Malgré une hygiène de vie saine et plus de 7h de sport par semaine je grossis, j’ai de l’acne En permanence, j’ai des douleurs, je suis d’humeur changeante, j’ai du cholestérol, je fais de l’hypertension. Les médecins me disent que je grossis car je dois trop manger et pas assez faire de sport. Je suis suivi par un préparateur physique depuis des années et un diététicien. Je ne comprends plus ce qui se passe dans mon corps. J’ai changé, plus personne ne me reconnaît, j’ai perdu mon sourire, je suis déprimée, je me sens lourde, gonflée.

    Les médecins veulent me mettre sous luteran, d’apres eux mon spm vient d’un déséquilibre œstrogènes/progestérone mais je risque début grossir ce qui est un envisageable pour moi.

    Auriez vous des conseils? Je ne prends que du Levothyrox 25 en ce moment.

    J’ai plusieurs questions:

    – mes soucis de thyroïde peuvent ils être à l’origine de mes OPK ou inversement ou sont ce deux soucis bien distincts? Pour les médecins ils n’ont rien à voir l’un avec l’autre.

    – la thyroïde est seulement jugée « paresseuse », est ce suffisant pour me créer autant de soucis?

    – chaque mois mon spm est de pire en pire, que puis je faire pour ameliorer mon état? D’apres les médecins tout serait du à ce syndrome: prise de poids, douleurs etc et la seule solution serait de bloquer l’ovulation. Qu’en pensez vous?

    – les médecins souhaitent traiter tous mes symptômes un par un: acné, hypertension, thyroïde, ovaires etc, mais ces soucis ne sont ils pas tous liés? Le pb est que je ne sais ps si cela vient de la thyroïde ou des ovaires. Je ne sais pas par où commencer…

    Merci d’avance pour votre retour, je suis vraiment fatiguée de ma situation. Les premiers diagnostics ont été posés en 2012 et depuis je subis examens et hospitalisation mais aucune décision n’est réellement prise.

    • Bonjour Anaïs,

      Je réponds à vos questions point par point, d’accord ?

      mes soucis de thyroïde peuvent ils être à l’origine de mes OPK ou inversement ou sont ce deux soucis bien distincts?
      Ma position depuis toujours est qu’il y a bien une corrélation possible entre ces deux conditions, comme je l’expliquais ici :
      https://www.beaute-pure.com/sopk-de-quel-type-etes-vous/

      – – chaque mois mon spm est de pire en pire, que puis je faire pour ameliorer mon état?
      Le SPM peut avoir plusieurs causes, mais ce qui est sûr, c’est qu’effectivement un taux de progestérone bas (par rapport à l’oestrogène) en accentue les effets négatifs.

      la seule solution serait de bloquer l’ovulation
      C’est là où la vision naturopathe est totalement différente : la manière d’obtenir de la progestérone, de la vraie, est au contraire de promouvoir l’ovulation. C’est en ovulant que la femme produit de la progestérone, à partir du corps jaune. La solution proposée ici : bloquer l’ovulation et remplacer la progestérone naturelle par de la progestérone de synthèse, est une aberration. Si le système reproducteur est « sous cloche » longtemps, les ovaires ne travaillent plus, et pour les femmes sensibles, c’est la voie ouverte vers l’incapacité à retrouver un cycle normal une fois les médicaments arrêtés.
      Je ne sais pas par où commencer…
      C’est compréhensible. Selon moi dans ces moments-là, il y a une priorité : rétablir un niveau d’hormones thyroïdiennes satisfaisant (et au besoin un glycémie stable) pour promouvoir des ovulations régulières. Il faut savoir que les mêmes dosages de médicaments thyroïdiens peuvent être satisfaisants à certaines moments de votre vie, et moins à d’autres. En effet, en cas de stress par exemple (stress psychologique, mais également physique, comme la fatigue, la perte de poids, la maladie par exemple) un dosage particulier, OK le reste du temps, peut ne plus être suffisant. Donc il faut être surveillée par un médecin qui peut ajuster les doses au besoin (surtout il faut éviter ces différents stress !). D’autre part, il existe des façons de s’alimenter qui vont aider la glande thyroïde et d’autres qui vont au contraire jouer contre elle. Or mon expérience est que beaucoup de diététiciens ne sont pas formés sur ce sujet. L’idéal serait à mon sens d’être suivie régulièrement par un praticien spécialisé (thyroïde/SOPK)… Je pense que vous allez connaître un mieux sous Levothyrox, ce qui devrait vous redonner de l’énergie et du courage. Je vous encourage à en profiter pour mettre sur place une autre équipe pour vous accompagner. La mise en place d’un style de vie approprié à ces problématiques peut faire énormément, selon mon expérience…

  • Peggy dit :

    Bonjour,

    Je compte prendre du Chardon Marie, des probiotiques, du magnesium malate, du rhodiola, du psyllium.
    Je commence par quoi ?
    Je peux prendre les probiotiques, chardon marie et magnésium en même temps ?
    Merci beaucoup pour votre grande aide.

    • Bonjour Peggy,

      Vous pouvez, mais ce n’est pas ce que je recommanderais : mon avis est que cela fait beaucoup, et si vous avez une réaction (en bien ou en mal) vous ne saurez pas quoi incriminer… Mon conseil serait plutôt de commencer par les prébiotiques et le magnésium (la forme magnésium transcutanée est plus rapide d’action que le malate, cependant), pendant 2 mois. Et alors, vous saurez si vous désirez/ressentez le besoin de poursuivre avec le chardon-marie, voire la rhodiola. Souvent, une flore intestinale rééquilibrée soulage le travail du foie et optimise l’humeur…

  • Joris dit :

    J’ai 17 ans et souffre d’acné depuis mes 11 ans.

    Essentiellement localisée au menton et autour de la bouche (signe hormonal), mon acné s’est toujours constituée d’énormes kystes qui me faisaient très mal. Mes parents ne m’ont jamais vraiment prit au sérieux de côté là, et je dois dire qu’à 11 ans, quand personne n’a encore d’acné dans votre classe et que pour vous, ça germe, on peut vite être amené à déprimer.

    Pendant près de 6 ans, j’ai combattu mon acné tout seul, cherchant tout type de traitement, inconscient du mal que je pouvais causer à ma peau. Heureusement, j’ai toujours su prendre soin de ma peau ce qui fait que je n’ai pas de cicatrices, uniquement des marques rouges. Je suis allé voir un dermato très récemment qui m’a prescrit deux traitement qui m’ont littéralement détruit la peau (assèchement, déshydratation..).

    Aujourd’hui, je peux dire que l’acné me fait vraiment souffrir comme jamais, d’autant plus que les traitements que m’a donné ma dermato ont multiplié mon acné sur la totalité de mon visage. Etant en terminale, je ne vois plus personne qui a encore de l’acné à cet âge là. Oui ! Tout le monde a opté pour le traitement roaccutane, ou curacné. Ce qui fait que je suis de nouveau l’unique personne a avoir de l’acné dans ma classe. Au fil des années j’ai appris à bien maquiller mon visage avec des couleurs parfaites pour que mon acné ne se voye presque pas. Mais comme les kystes sont de retour, je ne peux plus rien faire. Je suis au bout du rouleau…

    J’avoue que j’aimerais faire le traitement roaccutane, mais puisque votre méthode m’attire (de part son côté plus naturel et moins contraignant puisqu’il n’a pas d’effets nocifs) et que je compte faire un séjour linguistique à l’étranger, je décide donc de m’y mettre et donner régulièrement mon avis sur cette méthode sans doute sur instagram avec des photos régulières de mon visage et mon avancée dans la méthode, car cela peut toujours encourager des personnes à se lancer et adopter un nouveau mode de vie bien plus sain. Quoi qu’il en soit, je suis motivé pour transformer ma routine et même si j’ai abandonné une fois la méthode (ah, j’avais pas précisé ça… ^^’), elle reste mon dernier espoir et je me dis que l’acné étant une maladie naturelle, je ne peux que la soigner d’une manière naturelle.

    Je vous remercie pour cet énorme travail que vous fournissez, et même si du haut de mes 17 ans je semble être un débutant de l’acné, la souffrance que ce problème peut causer me connait bien, et rien que de voir toute cette communauté et savoir qu’on est pas seul à souffrir, ça donne énormément de confiance et tout cela on vous le doit à vous.

    J’ai beaucoup synthétisé mon expérience, sans doute parce que certaines situations qui m’on fait détester ma peau restent personnelle, mais il n’en est pas moins que j’ai vidé mon sac et que je me sens vraiment prêt à comprendre mon corps, comprendre mon acné, son origine et le soigner comme il se doit.

    J’ai quand même une petit question..
    Je l’ai précisé plus haut, je vais faire un voyage à l’étranger pendant un an pour vivre de ma passion, et j’aimerais savoir s’il y a possibilité de commander les articles de la boutique en Allemagne ?

    Merci beaucoup

    • Bonjour Joris,

      Mon coeur va vers vous. Je sais dans ma chair que l’acné peut être une grande souffrance. Et vous avez l’air d’une personne si mûre pour votre âge, c’est impressionnant. Joris, le mode de vie joue un énorme rôle sur l’acné, et cela concerne des aspects très divers, de l’alimentation au contrôle du stress. Avez-vous commencé à mettre en place certains des conseils à ce sujet, en dehors des produits ? Les kystes sont souvent reliés à la situation hormonale et/ou au stress/anxiété… quoi qu’il en soit, oui, vous pourrez commander d’Allemagne, et je reste à disposition, au fur et à mesure de la méthode, si vous avez besoin. D’ailleurs, ne manquez pas de nous communiquer votre compte Instagram, ce sera certainement très inspirant pour les autres participants. Courage !

  • LASRET dit :

    Bonjour,

    J’ai 42 ans. Depuis l’âge de 15 ans je prends un comprimé d’androcur 20mg (pendant 20 jours/mois) associé à estreva comme traitement contraceptif et en traitement d’une légère hyper pilosité).
    Voilà 3 ans, j’en ai eu assez de prendre des médicaments et j’ai demandé que l’on me pose un stérilet cuivre. J’ai diminué la prise d’androcur progressivement pour arrêter complètement depuis environ 1 an.
    Très vite, ma peau est devenue réactive, et le soleil estival déclenchait des éruption d’acné important au niveau du décolleté et du haut du dos. J’ai consulté de nombreuses fois mon dermatologue, réalisé plusieurs prise de sang , appliqué es crèmes… mais rien n’y fait. Les boutons sont omniprésents, hiver comme été, associés à des démangeaisons parfois très importantes. Voilà quelques jours, il a fini par me prescrire un traitement antibiotique pendant 2mois.
    Cependant, je ne suis pas convaincue de l’utilité d’une prise de médicaments pendant si longtemps et après avoir lu régulièrement vos articles et conseils, je me tourne vers car je désespère de recouvrer un jour une peau nette, moi qui n’avais jamais été confrontée à cela.
    Je précise que j’ai un tempérament allergique. On m’a dit que l’arrêt d’androcur pouvait exacerber cette tendance.
    Je vous remercie par avance pour votre aide précieuse
    ELIA

    • Bonjour Elia, j’aimerais vous dire qu’il y a une solution rapide et simple, mais ce n’est pas à mon avis le cas : androcur et estreva ont remplacé vos propres hormones pendant longtemps et mis vos ovaires en repos. A l’arrêt, il est commun d’avoir un effet rebond, et surtout, que vos ovaires aient beaucoup de mal à retrouver une ovulation régulière (et donc une production suffisante de progestérone). Cette tendance peut être ici exacerbée par 2 éléments : – le stérilet en cuivre, qui peut être mal supporté quand les ovaires ne sont pas en béton (lire ici l’article de la gynécologue Miss Frottis sur ce sujet) et la pré-ménopause, période où nous produisons de moins en moins de progestérone de toute façon (voir autre article ici). Mon conseil serait peut-être de voir si vous pouvez envisager une autre forme de contraception sans hormone (pas facile, je sais). La symptothermie, dont je parle ici, permet d’obtenir de très précieuses informations sur votre corps/cycle. Si nous étions amenées à travailler ensemble un jour, cela nous aiderait grandement à « décoder » ce qui se passe. L’hypersensibilité de la peau est souvent un signe de faiblesse du foie… et d’une perturbation de la flore intestinale. La silymarine et une cure de probiotiques (5 milliards de souches puis 10 milliards) sont toujours de bons réflexes. À terme cependant, vous auriez intérêt à obtenir un solution personnalisé, donc je vous encourage à me recontacter en 2018 si vous en éprouvez toujours le besoin, d’accord ? En attendant, je vous souhaite de très belles fêtes !

  • Angele dit :

    Bonjour,

    Si je me lance à témoigner sur cette page aujourd’hui ce n’est pas pour faire part de l’évolution de la guérison de ma peau avec la méthode  » beauté pure  » tout justement adoptée il y a presque une semaine. Mais pour me confier sur la période difficile que je traverse depuis près d’un bon mois et demi, bien sûr vous n’êtes pas psychologues mais ce qui m’encourage à parler c’est votre compassion et votre patience envers chaque personne fervente de vos méthodes naturelles pour lutter contre l’acné qui me séduisent de plus en plus d’ailleurs. Après avoir étudier les étapes journalières que je reçois je me rend compte que ce sont des choses que je prends déjà en considération depuis plusieurs mois. Oui parce que l’acné a déclenché en moi comme une sorte de psychose.

    J’ai 23 ans et je n’ai jamais souffert de ce mal étant adolescente enfin si j’avais des imperfections elles se tenaient à peu en nombre et s’éclipsaient en à rien de temps sans que je n’utilise aucun traitement. Les choses ont commencées à se gâter il y a près d’un an je pense, car comme je l’ai précisé plus haut c’est devenue une véritable psychose. Le moindre bouton qui pointait le bout de son nez je le traquais à coup de citron ou d’huiles essentielles. Puis je suis rentrée dans ce fameux cercle vicieux qui est d’observer l’état de sa peau dès le matin au réveil jusqu’au soir… Ne laissant aucun répit à mon esprit je pense avoir considérablement aggravé les choses avec mon obsession d’éradiquer ces imperfections par tous les moyens possibles. Jusqu’il y a un mois et demi où sous les conseils pourtant bienveillants de ma grande sœur qui avait trouvé un gel exfoliant à base de menthol de la marque  » Neutrogena  » qui s’était révélé d’une grande efficacité pour sa peau me l’avait conseillé. Étant à ce moment dans un tourment où il fallait à tout prix que je me débarrasse de mes problèmes cutanés je n’ai pas cherché à savoir si cela me conviendrait et je suis partie me procurer ce produit en grande surface. Les trois premières utilisations furent sans incidents mais la dernière m’a littéralement  » cramé  » le visage. C’est simple je suis sorti de la douche et j’ai constaté que ma peau avait virée au rouge sur toutes les zones où j’avais appliqué le gel exfoliant. Il avait de part sa forte composition en menthol une sensation de fraîcheur après application, pour ce qui est de la fraîcheur j’ai été servie! Plutôt bien même! C’est à ce moment que j’ai compris avoir fait une bêtise et que ma peau s’en retrouvait agressée… A moins d’être maso je n’ai pas réitéré l’expérience et me suis débarrassée de ce produit de l’enfer avant d’essayer de réparer les dégâts avec du gel d’Aloe vera et de moins en moins de maquillage. Au bout de deux semaines j’ai décidé de ne plus rien utiliser pour nettoyer mon visage durant une semaine puis lorsque ma peau a commencé à se remettre de la sécheresse que m’avait provoqué ce gel je me suis dirigée sur des produits un peu plus naturels. D’abord pour réparer la peau comme le  » miel de manuka  » puis pour tout de même la nettoyer une fois par jour au moins comme les savons au lait d’ânesse et les savons à base de plantes spécialement conçus pour les peaux acnéiques. Ces savons aux huiles essentielles et autres composants plus naturels que ce que l’on retrouve dans la plupart des produits vendus dans le commerce.

    Alors pour ce qui est du miel de manuka j’ai nettement vu une amélioration pour ce qui est de l’inflammation de certaines imperfections mais aussi pour les marques qu’elles laissent. En revanche je ne sentais pas que les savons arrangeaient mon problème alors quand j’en ai parlé à mon médecin il y a une semaine il m’a refilé un gel nettoyant sans savon de la marque
    » Avène  » et sa crème hydratante jouant un rôle sur l’acné. Et là j’ai senti que ma peau le supportait un peu mieux peut-être parce que l’eau thermale qui compose le gel nettoyant est moins agressive mais j’ai arrêté d’appliquer la crème derrière parce que je n’ai pas une très grande confiance aux produits dermatologiques. Pourtant ça y est, j’ai franchi le pas, je vais en consulter un pour la première fois de ma vie très prochainement. Et j’attends de ce rendez-vous que l’on me dise si ma peau est encore assez potable pour pouvoir la sauver.

    Bref avec tout ça je n’ai pas fait mention du stress et de la dépression que je traverse en ce moment et en m’étant renseigné sur les diverses raisons liées à l’acné j’ai noté que le stress favorisait grandement cette maladie. Et s’attaquait notamment sur une partie du visage qui est la joue gauche! Bien qu’elle soit parfaitement symétrique à la droite elle semble d’après mes recherches exprimer ses  » émois  » lorsque l’hormone du stress  » le cortisol  » est fortement stimulée. Je pense avoir trouvé mon plus gros point faible dans toute cette histoire, c’est ce satané stress qui m’a bel et bien accaparé la joue gauche. La droite représente également quelques petites imperfections mais pas autant. Donc en résumé je suis à la merci des hormones et du stress en n’omettant pas l’agression qu’a subit ma peau… Pour ce qui est de l’alimentation c’est à écarter puisque je fais pratiquement tout pour ne pas favoriser l’acné. Restrictions alimentaires à en devenir presque anorexique mentale parce qu’étant en dépression pour cette cause entre autres, je contrôle tout les aliments qui passent dans l’assiette. Plus de sucre si ce n’est que celui que j’ingère par les fruits, plus de gluten mis à part les pâtes que je m’efforce à ne pas trop faire cuire et les produits laitiers je les évite comme la peste depuis plus d’un an. Allez, il y a seulement le lait de chèvre ou de brebis que je m’autorise parce que c’est bon! Je ne consomme également pas de viande étant végétarienne enfin le poisson est la seule protéine animale que m’octroie encore sans culpabiliser.

    Je vais m’arrêter là parce que je pense avoir raconté ma vie et je ne voudrais pas obstruer le flux des témoignages. Je tiens à vous remercier d’avance pour le temps que vous aurez prit à lire ce long message et pour les merveilleux conseils de beauté que vous partagez.

  • Celine dit :

    Bonjour Emanuelle
    J’ai 20 ans et cela fait 4 ans que j’ai de l’acné sur ma poitrine…
    Je suis à bout de cette acné, je met tout les jours des colles roulés pour cacher mes boutons sur la poitrine !
    Ils sont gros et rouge il y a des petits comme des gros, et les gros me font mal..
    Je vous demande de m’aider ou de me guider sur ce que je doit faire s’il vous plaît
    Merci beaucoup à bientôt je l’espère …

  • Stella dit :

    Bonjour,

    Après 12 ans sous pilule ( Diane 35 pendant 8 ans puis Triafémi 4 ans) j’ai arrêté brutalement sans sevrage en Avril 2016. Depuis : gros dérèglement avec acné qui est réapparu progressivement (joues + menton), une perte de cheveux et ma pilosité revenue en force (je me découvre une moustache que je n’avais pas avant… ce type de joyeuseté).

    Depuis 3 mois c’est de pire en pire. Des énormes kystes douloureux, acné inflammatoire, qui ne s’arrête pas.

    Alors voila, j’ai du tout essayer, traitement antibiotique (visiblement quand je l’arrête c’est l’effet rebond X10), traitement bio naturel huile de jojoba + tea tree, achillée millefeuille et bardane /ortie en tisanes quotidiennes, laisser respirer ma peau… Cela fait 16 mois que je lutte et que mon acné empire de jour en jour. Je n’en peux plus.

    J’ai bien tenté de prendre un RDV chez le dermatologue mais il faut 4 mois d’attente donc c’est pour fin janvier.

    Je commence sérieusement à envisager Roacutane, OU de reprendre ma pilule type Diane 35 pendant 2 mois pour essayer de l’arrêter a nouveau très progressivement…

    Merci de votre aide 🙂

  • camomille dit :

    Bonjour Emanuelle et Elsa,

    Voilà trois ans que j’ai découvert votre site qui m’a changé la vie, j’avais 29 ans et beaucoup d’acné (moche et douloureuse). Comme beaucoup de lectrices j’avais de l’acné suite à l’arrêt de la pilule diane 35. Petite précision, avant de prendre la diane à 18 ans, j’avais déjà de l’acné.

    J’ai commencé la méthode en 7 étapes que j’ai suivi à la lettre pendant 6 mois, sauf pour le maquillage, je n’arrivais pas à me débarrasser de mon fond de teint couvrant qui m’aidait à mieux vivre le quotidien. Contre toute attente le plus facile pour moi a été l’arrêt du gluten qui m’a fait découvrir une vie sans maux de ventre! Au bout de 6 mois/ un an (je ne sais plus), je me suis autorisée quelques écarts (une pizza de temps en temps avec mes amis ou une soirée crêpes).
    J’ai aussi découvert le monde de la cosmétique naturelle!

    Lors d’un voyage, une amie m’a dit qu’elle trouvait ma peau plus lumineuse sans fond de teint; j’ai arrêté de me maquiller. Aujourd’hui j’ai troqué l’huile de jojoba contre l’huile de noisette parce qu’elle me convient bien. Je me lave toujours le visage avec un savon au tea tree le soir et je fais toujours les peelings citrons ou rhassoul. J’ai quelques cicatrices mais qui ne sont pas trop visibles.

    Merci encore

  • Myl dit :

    Bonjour ,

    Je me démaquille depuis un an avec l’huile de jojoba et également le gel au tea tree.
    Mes boutons situés exclusivement sur le menton, ne disparaissent pas pour autant. Et de nouveaux apparaissent sans cesse.
    Il est temps de me réapprovisionner en produits démaquillants/nettoyants. Dois-je repartir sur cette même routine ?

    Merci

    • Bonjour Myl,
      Une acné sur cette zone est très souvent hormonale.
      Si c’est le cas, il faut travailler en interne aussi bien qu’en externe.
      Cependant, en terme de routine de soin, si vous êtes une bonne candidate pour utiliser des huiles essentielles (toujours vérifier selon sa situation particulière), vous pouvez tenter maintenant le Nettoyant Liquide Visage Peau grasse de chez SAVON STORIES. C’est une excellente synergie, et si votre peau ne répond pas à l’HE Tea tree pour l’instant, c’est qu’il faut tenter autre chose ! Aussi, le froid (compresses froides, lumière bleue) peut vous être utile, sur cette zone enflammée.
      Je vous recommande d’être à l’écoute du blog (inscrit à la méthode gratuite, donc dans notre Liste d’abonnés), car je vais lancer un « Challenge » gratuit qui est bénéfique à l’équilibre hormonal féminin. Je ne peux que vous encourager à nous rejoindre, je vais lancer les inscriptions bientôt !
      À bientôt donc j’espère !

      • Myl dit :

        Pas de souci :-). Merci Emmanuelle.
        Dernière question : quand vous dites travailler en interne, voulez-vous parler de probiotiques ?

        • Bonjour Myl, non quand je dis en interne je veux plutôt dire « en adoptant un mode de vie qui cherche à favoriser mon équilibre hormonal » et cela comprend au moins 5 piliers : l’alimentation, la connaissance et le suivi de votre cycle féminin, le sommeil en accord avec les rythmes diurnes/nocturnes, la détox et le refus des hormones synthétiques et des perturbateurs endocriniens. C’est ce que j’enseigne à faire à mes clientes…

    • Nathanaelle dit :

      Bonjour emmanuelle

      j’ai 15 ans et j’ai commencé la méthode il y a 1 mois avec double nettoyage avec Jojoba et base lavante tea Tree et application d’aloe vera le soir avec 1 goutte HE Ravinsara en alternance avec Hélichrysis.
      Je ne vois pas encore l’amélioration car ma peau devient très granuleuse et rugueuse avec plein de petits boutons rouges entre les yeux sur 2 cm de diamètre et sur le menton. Ces zones paraissent sèches ?? Je trouve en plus que ma peau est pleine de mini boutons sur la zone T. Quand je fais le soin, toutes ces imperfections rougissent et je dois maquiller avec Lily Loo avant de sortir.
      Est ce normal au bout d’un mois ?
      Que dois changer ?
      Merci

      • Bonjour Nathanaelle,

        Oh la la, ça ne va pas… Je suis contente que vous m’écriviez, on va arranger ça, ne vous inquiétez pas. Bon, je crois comprendre ce qui se passe : vous diluez des huiles essentielles directement dans du gel d’aloe vera, c’est ça ? Vous n’utilisez pas d’huile végétale comme medium ? Si je suis dans le vrai, je vous conseille avant tout de :
        – arrêter tout pendant 2 jours (ne pas vous laver, tout simplement : le pH de votre peau est perturbé. En ne faisant rien, il va revenir à la normale. C’est étrange, mais c’est la meilleure chose à faire. Vous pouvez continuez à utiliser le maquillage minéral à condition que ce soit du vrai maquillage minéral et que le pinceau soit très propre.)
        – puis, si vous le souhaitez bien sûr, de reprendre mais en n’utilisant qu’une huile essentielle à la fois (comme ça vous saurez si vous faites une allergie à l’une d’entre elle, ce qui est toujours possible) en plus petite quantité (1 goutte est un max) et TOUJOURS dilué au préalable (dans la paume de la main, c’est facile) à l’équivalent d’une « noisette » d’Huile végétale non-comédogène comme l’Huile de Jojoba ou de Chanvre, par exemple…

  • Serruya dit :

    Bonjour,

    Grâce à votre aide je me remet après l’arrêt de la pilule.
    Je l’ai arrêté il y a 7 mois après l’avoir prise pendant 13ans. J’avais déjà voulu arrêter mais constatant mes sauts d’humeurs excessifs et des boutons d’acné apparaître j’ai tout de suite repris!
    Aujourd’hui, je ne me suis jamais senti aussi libre, vivante et dans « mon » corps. J’ai perdu 3kgs et ma peau se renouvelle totalement, j’ai une libido très active comme si je ne l’avais jamais connu en faite, je ne savais pas réellement ce que c’était, un mélange de désir, d’enthousiasme et de joie et d’être bien dans ces baskets ! Il faut du temps pour que le corps se repère et de la patiente avec les boutons effectivement -_-‘ mais ça vaut le coup!
    Le miel de Manuka est une pure merveille pour la cicatrisation ainsi que tout vos petits conseils, simplement les appliquer et avec douceur le corps repars à neuf !

    Merci

    • Elsa Kreiss dit :

      Merci Serruya pour ce petit mot !

    • Sabrina dit :

      Bonjour,

      Pouvez vous svp me dire quelle est la meilleure méthode de contraception que vous préconisez?

      Je suis sous pilule minidosee actuellement mais j’aimerai changer

      • La « meilleure » méthode de contraception, c’est celle qui convient à la personne. Maintenant, à titre personnel et parce que j’en voie tous les jours les méfaits sur ma clientèle privée, je préfère les contraceptions sans hormones. Vous en trouverez une liste et une description ici. Parmi celles-ci, j’utilise à titre personnel la symptothermie et en pense beaucoup de bien, car elle permet de bien comprendre son corps et son cycle naturel. J‘en parlais ici. C’est très utile en cas pour la contraception mais aussi pour favoriser une grossesse, ou comprendre s’il y a un souci hormonal…

  • La57 dit :

    Je n’ai pas énormément d’acné mais quand j’en ai, je les trituré jusqu’à avoir la peau à vif, etre gonflée et cela me fait mal puis sa met du temps à cicatriser, la plaie suinte et se referme pas, auriez vous des idées pour cicatriser ceci au plus vite ? J’en ai une sur le front et la croute de veux pas se former
    Sinon j’ai beaucoup de cicatrice d’acné du a des triturage qui me gâche la vie

    • Elsa Kreiss dit :

      Bonjour La57,

      Votre commentaire se trouve sur la page réservée aux témoignages : les questions peuvent être posées sous les articles du blog. Pourriez-vous svp la reposter à un autre endroit ? Merci beaucoup ! 🙂

  • Eléa dit :

    Bonjour,

    J’étais venue sur votre site, il y a quelques années, en 2012 me semble-t-il, suite à un dérèglement hormonal (que j’ai compris après coup) qui s’était exprimé par quelque boutons sur le menton. J’avais appliqué votre méthode qui s’était avérée très efficace pour le soin de la peau de tout mon corps. Ensuite tout est rentré dans l’ordre, mes hormones se sont « calmées » et j’ai conservé pas mal de vos produits. Le savon « Medecine Man » pour le dos fut spectaculaire mais trop « costaud » pour le décolleté par exemple.

    Je reviens ce weekend avec de nouveau ce souci hormonal. Et juste en voyant ma peau, je peux vous dire où j’en suis dans mon cycle menstruel…

    Dans mon petit panier de trésors, j’ai votre Savon à froid Lemme Bee (Miel, Avoine et Citron) Ground Soap acheté en 2012 mais non utilisé. Pensez-vous qu’il soit encore bon ?

    Que puis-je appliquer sur un bouton « hormonal » sur le menton ? En ce moment, je mets de l’HE de Tea Tree et je n’ose rien faire d’autres sur cette zone pour prévenir et traiter de peur de mal faire. Et pour le camoufler, j’ai un correcteur Hyseac. Qu’en pensez–vous ?

    • Bonjour Elea,

      Il n’y aura pas de souci avec le savon Lemme bee. Pour le bouton hormonal, l’idéal est de travailler d’abord en interne, vers l’équilibre. La méthode avancée peut être pour vous, si le pb persiste. Du point de vue externe, le Crajiru aide beaucoup de nos lecteurs.

      • Eléa dit :

        Bonjour Emanuelle,

        Je viens de passer commande pour le Crajiru. Du coup, je compte utiliser tous les soirs la savon Lemme bee. C’est super qu’on puisse le conserver si longtemps !

        Pour la méthode avancée, je viens de m’y inscrire une 2ème fois. J’espère être acceptée.

        Merci pour votre réponse précise.

  • Alexandra dit :

    Bonjour,

    J’ai arrêté la pilule il y a 4 mois (Jasminelle).
    Depuis j’ai eu des poussées de boutons raisonnables mais depuis 1.5 mois j’ai des boutons tous situés dans le cou!
    Ils sont gros et visibles, font très mal.
    Que dois-je faire m’en débarasser? Est-ce normal de ne pas en avoir eu sur le visage mais tout dans le cou???
    Ma routine est pourtant naturelle.
    sérum ci-dessous:
    – Huile de Nigelle
    – Huile de Jojoba
    – Sang de dragon
    – acide salycilique naturel (de saule noir)

    cela marche bien sur mon visage mais le cou résiste et de vient très très colonisé. Sur ma peau très blanche c’est handicappant…

    Merci de votre aide!

    • Elsa Kreiss dit :

      Bonjour Alexandra,

      Vous vous trouvez dans la rubrique « Témoignages » du blog, destinée au partage d’expériences réussies. Pour les questions, pouvez-vous reposter sous l’un des articles du blog, plutôt ?

      Merci beaucoup ! Je vous réponds dès que c’est fait 🙂

  • alice dit :

    Bonjour Emmanuelle,

    Cela fait maintenant quatre ans que je suis vos conseils, et je tiens à vous remercier, vous avez changé ma vie. C’est principalement l’arrêt des produits laitiers et la diminution du sucre qui m’ont permis de retrouver une beau de bébé (ou presque). Dès les deux premiers mois, ma peau s’est transformée. Vraiment, merci, sans vous j’en serais encore à me cacher sous des couches de fond de teint.

    Durant toute mon adolescence j’ai enchainé tous les traitements possibles imaginables (antibiotiques, crèmes en tous genres…) avant de connaitre votre méthode. Je vous contacte aujourd’hui car j’ai suivi à ‘époque deux cures de Roaccutane (qui n’ont pas fonctionné) et les effets secondaires sont toujours présents, alors que ma dernière cure date d’il y a 5 ou 6 ans.

    Je suis victime d’une sécheresse cutanée importante, et je présente également une forte desquamation du cuir chevelu, pour laquelle j’ai également tout tenté: corticoïdes en lotion, shampooings du commerce, shampooings sur prescription (sebiprox, clubex, etc).
    Je pensais qu’elle diminuerait avec le temps mais ce n’est pas le cas, et je ne sais plus quoi faire: c’est pourquoi je me tourne vers vous: peut-être saurez-vous à nouveau me conseiller?

    • Vraiment très heureuse d’avoir pu aider, Alice. Oui, malheureusement, Roaccutane perturbe très profondément l’écosystème de la peau et les effets peuvent être de très longue durée. Avez-vous tenté des cures d’huile de bourrache + de prébiotiques (5Milliards puis 10 milliards de souches) ? Ce serait mon premier réflexe. Je vous engage à essayer cela en premier, et si au bout de 3 mois cela n’a pas totalement résolu les choses, à me recontacter. Il existe d’autres choses qui peuvent aider.

  • ameltrip dit :

    Bonjour à toutes,
    Acnéique à plus de 30 ans, après une année d’antibiotique qui commencait à devenir inéfficace, je me suis inscrite à la méthode avancée de beauté pure (session d’octobre 2014), cette méthode a changé ma vie. La première année a été difficile, je l’avoue, un investissement au quotidien, des habitudes chamboulées, une recrudescence de boutons… Il le fallait. Je ne prends plus aucun traitement mis à part quelques compléments alimentaires par cure, j’utilise des cosmétiques naturelles et bio (ceux de beauté-pure pour ne pas les citer) et je n’ai plus de boutons!! Aucun! Parfois pendant mes règles, quelques légers tentent une approche mais disparaissent très vite. Exceptionnellement, un vrai microkyste apparait et m’emmène à nouveau dans les méandres de mon incertitude… Le lendemain, il est amoindri, le surlendemain, il a quasi disparu. Je ne suis plus acnéique mais l’acné a fait de moi une autre femme… Et j’en suis heureuse aujourd’hui. Je mange bio, de qualité, je pratique le yoga qui lui aussi a changé ma vie. Ah! Et j’ai arrêté de fumer aussi, il y a 17 mois, cela a vraiment été le dernier chainon à ma détoxination, ma guérison. Merci Emmanuelle, merci Elsa, merci Beauté Pure. 🙂

  • Aurore dit :

    Bonjour Emmanuelle,

    merci pour tous tes conseils, je viens de m’inscrire sur la liste d’attente de la méthode avancée et je croise les doigts, j’ai 32 ans et toujours de l’acné..!
    j’ai lu sur le net qu’on pouvait appliquer le jus de citron le soir et le laisser poser toute la nuit, qu’en penses tu si ma peau ne réagit pas violemment?
    en cette saison où le soleil commence à chauffer un écran total suffit il si on utilise le citron où il vaut mieux l’oublier en été?

    je te remercie beaucoup )

    belle soirée

  • Eva dit :

    Bonjour Emmanuelle,

    Pour commencer, je souhaitait vous remercier infiniment pour tout ce que vous faites, souffrir d’acné est un véritable calvaire et un combat au quotidien, je pense que beaucoup retrouvent espoir en découvrant votre site.

    Cela fait maintenant presque 4 mois que je pratique votre routine beauté quotidiennement (j’ai attendu ce délai avant de vous écrire car vous dite que la peau se renouvelle environ tous les 3 mois) , j’ai lu tous vos conseils dans la méthode en 7 étapes et beaucoup de vos articles, regardé vos vidéos et je suis à la lettre ces informations.

    Tous les ingrédients qui composent mes produits de beauté sont dorénavant systématiquement contrôlés s’ils n’apparaissent pas dans votre boutique comme par example le contour des yeux ou le démaquillant pour les yeux.

    Je lave régulièrement tout ce qui est en contact avec mon visage.
    Je me démaquille maintenant avec le savon groundsoap et une éponge de konjac et j’alterne avec l’oléogelée de chez denovo et du rhassoul. Puis je passe l’eau thermale de chez la roche posay.
    J’effectue le peeling citron et le masque de miel de manuka.
    Je m’hydrate avec l’huile de chanvre + huile de jojoba le matin et huile de chaulmoogra + huile de jojoba le soir.
    Je me maquille exclusivement avec les produits lily lolo.
    J’ai également acheté la crème egyptian magic, les huiles essentielles que vous recommandez, la crème purifiante de chez joveda,les sérum de chez deNovo et l’extrait de crajiru.

    En bref je pense faire mon maximum et j’ai l’impression que ces derniers moi ma peau a changé certes, mais à mes yeux c’est toujours une catastrophe, je ne peux plus me regarder devant le miroir sans me détester.
    Le positif est que j’ai de moins en moins de gros boutons purulent et mes pores sont moins dilatés.
    Mais j’ai maintenant pleins de tout petits boutons partout, lorsque je me rince le visage je sent que ma peau est toute granuleuse. Les plus gros boutons mettent presque deux semaines à s’en aller alors qu’avant en 3/4 jours ils avaient disparus.

    Je vous avoue que je perd espoir cela fait maintenant 14 ans que je souffre d’acné j’ai eu environ deux ans de repis en ayant fait roacutan et c’est vrai que le traitement a été dur mais après quelle bonheur, ce fut une libération! Hélas ça n’as pas duré. J’ai vu également plusieurs dermatologues mais rien y fait ils m’ont tous donnés traitement sur traitements qui n’ont jamais rien changé.

    J’ai l’impression que le seul espoir qu’il me reste est de me tourner vers vous, j’imagine que votre temps est précieus mais de votre regard de professionnelle vous aurez peut être quelque chose qui vous auras interpelé dans mon témoignage et peut être je vous en pris un conseil à me recommander.

    Avant de finir je dois vous mentionner que le plus délicat pour moi est de suivre un régime alimentaire « bon pour l’acné » car je suis cuisinière et qu’il m’est donc presque impossible d’avoir une alimentation parfaite.

    J’espère profondément que vous pourrez m’aider. Dans l’attente de vous lire, je vous remercie encore infiniment.

    Eva

    • Bonjour Eva,
      Votre description indique que vous êtes passée d’un grade d’acné au stade inférieur : c’est une petite victoire quand même.

      Cependant, si votre acné est revenue après 2 prises de Roaccutane et si vous en souffrez depuis 14 ans, il est très probable qu’il se passe quelque chose en interne. C’est souvent un problème hormonal ou digestif ou allergique. Je vous encourage avant tout à vous intéresser à notre méthode avancée. Nous devrions organiser une session à la rentrée.

      • Eva dit :

        Je vous remercie pour votre réponse je me suis effectivement inscrite à la méthode avancée en décembre 2016 et j’espère vraiment pouvoir y participer. En effet après des années d’échecs, et des dermatologues qui me prescrivent uniquement des produits qui « décapent », trouver d’où viens mon acné seule me parait insurmontable…
        Encore merci à vous et à votre équipe pour tout ce que vous faite!

      • Eva dit :

        Bonjour Emanuelle,
        J’aurais préféré revenir vers vous pour un témoignage positif mais hélas c’est tout le contraire. Ma peau c’est réellement dégradée au fil des mois. J’ai des petits boutons sur presque tout le visage (hormis le nez et sous les yeux) lorsque je me lave le visage j’ai la sensation du retour de plage comme si j’avais des grains de sables partout sur le visage. J’ai également constamment entre 5 et 10 gros boutons purulents. La peau grasse par endroit et très sèche à d’autres endroits. Mon entourage et même mes collègues me demandent ce qu’il se passe que ma peau c’est vraiment dégradée. J’ai énormément souffert des moqueries pendant ma jeunesse et revivre ça à 26 ans est un véritable calvaire. Je suis à bout de force, je continue assidûment d’exécuter tous vos conseils hygiéniques mais je vous avoue que je suis maintenant un peut perdue et mon seul espoir est de me tourner de nouveau vers vous en espérant que vous puissiez m’aider.
        Je vous remercie de nouveau pour votre aide.
        Eva

        • Allez Eva, tenez le coup ! La première chose que je vous recommande, c’est de faire avec moi le Challenge Carotte que je prépare : on commence dans quelques jours, je vais en reparler. La deuxième, c’est de lire l’article sur le Magnésium et les hormones et d’envisager une cure, si vous pouvez. Aussi, au niveau des produits, pensez au Savon N°7 au Basilic SAVON STORIES : le Basilic est une très bonne plante pour vous/votre peau. Je le combinerais avec le Savon N°1 à l’argile verte. Avez-vous de l’argile volcanique rhassoul de bonne qualité chez vous ? Avez-vous de l’eau de la Roche-Posay (bouteille blanche, en pharmacie) ? Avez-vous des citrons bio ?

          • Eva dit :

            Bonjour Emanuelle,

            Merci pour votre soutien qui fait beaucoup de bien, c’est assez apaisant de se dire que l’on n’est pas toute seule.
            Je mange une carotte par jour depuis deux semaines et demi, et j’ai tout juste commencé une cure de magnésium lundi dernier.
            Je me lave pour le moment avec le savon à froid lemme bee (le medecine man m’assèche trop la peau) il est presque finis donc j’achèterais le N°7 et le N°1 pour le remplacer.
            Sinon j’ai bien du rhassoul (celui que vous conseillez dans votre boutique), des citrons bio et l’eau de la Roche-Posay. C’est pour cela j’ai l’impression de tout suivre à la lettre, de ne faire aucun écarts et pourtant tout s’aggrave. J’aurais pu croire au début à « une crise de guérison » mais ça se dégrade de plus en plus depuis 5 mois. J’ai réussi à avoir un rdv chez une dermatologue le 2 décembre mais j’ai peur qu’elle me prescrive roaccutane je ne sais pas trop si je dois refuser ou si il n’y a pas d’autre solutions.
            Comptez-vous faire prochainement une cession pour la méthode avancée?
            Merci encore pour votre aide et vos précieux conseils

          • Bonjour Eva,
            Il m’est difficile de pouvoir vous aider à ce stade, car je ne sais pas assez de vous, c’est un peu (beaucoup) la limite d’internet… Il faudrait notamment connaître votre situation hormonale, votre situation digestive…
            Pouvez-vous me dire :
            Si vous vous sentez concernée par la situation suivante (video sur l’acné hormonale, comment la reconnaître ?)
            et/ou
            Si vous avez des troubles digestfs ?

          • Eva dit :

            Bonjour Emanuelle,

            Je vous remercie une fois de plus pour toujours prendre le temps de me répondre.

            Suite à votre dernier message, j’ai attendu pour vous faire un retour car j’ai eu un rendez vous chez une naturopathe j’attendais donc ses recommandations.

            Tout d’abord par rapport à la vidéo que vous m’aviez envoyée, je pense en effet que mon acné est surement hormonal (mais pas que, car j’en ai vraiment partout sur le visage) et j’ai en effet des troubles digestifs.

            Au yeux de la naturopathe, je suis arrivée à un stade d’épuisement trop profond et elle pense également que mon foie ne « supporte plus le coup et n’arrive pas à se détoxiquer par lui même) La dessus je pense qu’elle a raison, même si je ne sais pas vraiment si mon acné viens uniquement de là.

            Elle m’as donc conseillée d’adopter un nouveau régime alimentaire et d’ajouter de la spiruline à mes repas.
            Pour les cosmétique, elle me conseille de faire des masques d’argile verte. et d’appliquer matin et soir sur mes boutons de l’HE de tea tree mélangée à de l’HV de jojoba. Ne pensez vous pas que l’HE de manuka serait plus efficace?

            Ensuite de prendre 2 gélules de prêle HTVE le matin; un « élixir royal peau » 3 doses par jour (composé de 50% Élixir de Bardane Arctium lappa / 30%Élixir de Luzerne Medicago sativa/ 10% Élixir de Cassis Ribes nigrum/ 10% Élixir de Propolis Propolis purifiée) et 3 gélules d’aschwagandha par jour.

            Malgré que ce que j’ai pu lire sur ses prescriptions qui vont surement me faire du bien je ne sais pas si cela pourrait faire disparaitre mon acné. Je sais que je n’y connait rien que je ne connait pas non plus les relations entre la prise communes de plusieurs plantes donc je ne ferais jamais un traitement par moi même mais je me demande pourquoi ne m’as t’elle pas conseillée par exemple une cure de silymarine et de MSM combiné au camu camu.

            D’après toutes mes heures passée à lire vos articles et témoignages, je sais bien que vous ne contredirez jamais les préconisations d’un médecin mais je pense que vous vous êtes réellement spécialisez sur le sujet donc je préférerais tout de même avoir votre avis à vous.

            Merci encore Emanuelle pour votre patiente et vos conseils

          • Bonjour Eva, effectivement je pense que la personne qui a le contact thérapeutique avec vous est la mieux à même de juger…
            Il serait très intéressant de savoir quelle est votre situation au niveau des glandes surrénales. L’aschwagandha est une plante tout à fait étonnante en tout cas. Vous me tenez au courant, si vous voulez bien ?

  • marie dit :

    Bonjour,

    J’ai de l’acné plutôt kystique au niveau du menton, donc hormonale (53 ans, arrêt traitement hormonal depuis 1 an).
    Je suis vos conseils (double nettoyage le soir Oléogelée ou nettoyant au tea tree joveda + savon à froid lemme bee – le matin seulement le savon à froid lemme bee) j’hydrate avec de l’huile de jojobag puis sur le bouton je mets quelques gouttes d’huile essentielle de tea tree + parfois la crème regénérante au Ginseng 2 fois par semaine je faisais un peeling au citron. Mais dernièrement j’ai fait une poussée d’herpès ou de petits boutons au niveau du menton. j’ai appliqué de l’huile essentielle de tea tree mélangée à l’huile de jojoba pour soigner ces boutons, mais cette plaque de boutons est toujours sous jacente, a du mal à partir, et toujours des petits boutons blancs à venir. J’ai arrêté les peeling au citron et hésite à utiliser l’huile essentielle de tea tree.
    Pour infos, j’ai fait un traitement détox avec des gélules de bardane et de pensée sauvage que je n’ai pris que 15 jours, car les boutons sont apparus à ce moment. Par contre, bonne nouvelle, mes kystes douloureux ont disparu, peut-être temporairement !
    Pouvez-vous me conseiller ? Mon test de sensibilité est 37.
    Je modifie également mes habitudes alimentaires notamment la suppression du lait de vache.
    Sinon pour le reste du visage je suis globalement satisfaite de ma routine.
    Merci pour vos conseils.

    • Bonjour Marie,

      Désolée du retard dans ma réponse, nous avons eu beaucoup, beaucoup de messages ces derniers temps… Il faudrait déterminer si votre poussée était de l’herpès (virus) ou de l’acné (bactérien). À votre lecture, je penche plutôt pour une crise d’acné due en partie à l’action dépurative des plantes employées, mais c’est au médecin qu’il appartient de trancher, bien sûr. La suppression du lait de vache ET des produits laitiers est toujours une bonne idée dans ce cas. L’acné à la ménopause est souvent due à un déséquilibre progestérone/oestrogène : contrairement à ce que l’on pense, nous continuons à fabriquer de l’oestrogène à/après la ménopause. En revanche, très peu de progestérone. Cela nous met dans une situation de dominance en oestrogènes, qui peut se traduire par de l’acné. Une des mesures à prendre est de veiller à avoir beaucoup de fibres dans l’alimentation (cela draine l’oestrogène hors du corps, une fois utilisée). Donc d’accentuer les végétaux (fruits et surtout légumes) dans l’alimentation. Le psyllium peut également aider dans ce sens, à prendre sous forme de cure. Pensez également à la gamme Ekia, au Sangre del Drago, pour garder un bon taux de collagène cutané pour l’ensemble du visage.

  • >