Votre insulino-résistance cause-t-elle votre acné (quiz) ?

Si vous me suivez depuis longtemps, vous savez que je parle souvent d'insulino-résistance. Cela peut être une cause d'acné, pour les hommes comme pour les femmes.

Alors c'est important de se demander si vous êtes possiblement concerné, non ?

Je vous propose aujourd'hui un petit quiz sur le sujet.

Mais d'abord, si vous ne savez pas de quoi je parle, pas de panique.

Voilà la version "light" :

  • Quand vous mangez un aliment riche en glucides (gateau, pain, pates, etc), il se transforme en sucre dans le sang, que l'on appelle aussi glucose.
  • Il ne faut pas trop de glucose dans le sang, car ce sucre peut endommager certains organes.
  • Le corps a donc un système de régulation, sous la forme de l'insuline. L'insuline est une hormone sécrétée par le pancréas. Son travail est de chasser le glucose du sang et de l'amener vers nos cellules, pour qu'elles aient de l'énergie
  • Parfois, l'insuline fonctionne mal. Les cellules n'acceptent pas le glucose. Elles font de la résistance.

C'est tout simplement cela, l'insulino-résistance : des cellules qui refusent le glucose. Du coup le sang reste saturé de glucose, et d'insuline. C'est une sorte de "pré-diabète".

Cette situation peut donner de l'acné, car l'insuline stimule les glandes sébacées de la peau (1).

Non traitée, elle peut mener au diabète pur et simple. Et elle peut également occasionner le SOPK (syndrome des ovaires polykystiques), un problème hormonal que j'aborde souvent.

Bref, il est important de savoir si vous êtes peut-être concerné, car ce n'est pas seulement un problème esthétique, mais médical.

Je vous engage donc à faire le Quiz  suivant.

Si vous avez besoin de plus d'explications, utilisez les commentaires, d'accord ?

À savoir : pour répondre à une des questions, vous aurez besoin d'un mètre de couturière. Cela ressemble à cela :

Bon quiz !

A propos Emanuelle Haudegond

Emanuelle Haudegond est la fondatrice de beaute-pure.com, un site dédié au bien-être féminin hormonal naturel et à la beauté de la peau. Spécialiste de la peau, diplômée de l'état de Californie, elle a longtemps travaillé auprès de dermatologues et de chirurgiens plasticiens avant de fonder sa propre clinique de soins esthétiques à Los Angeles. Elle a ainsi aidé des milliers de femmes de tous âges à retrouver santé de la peau et bien-être à chaque étape de la vie. Passionnée par la peau, guidée par des principes naturopathiques, elle partage au fil des articles de beaute-pure.com sa philosophie et ses astuces pour une peau magnifique et une vie de femme au naturel. Vous trouverez également dans son e-boutique, beaute-pure-boutique.com, une sélection de ses produits de beauté préférés, adaptés aux peaux à problèmes, et des compléments alimentaires brevetés.
  • Natacha dit :

    Bonjour Emanuelle

    J’ai effectué le test de tolérance au glucose. Pourriez vous m’aider à interpréter ces résultats concernant mon insuline. (Je n’ai pas testé l’insuline).

    Glycémie a jeun : 5,39 mmol / 0,97 g/L

    Glycémie après 1h: 4,82 mmol / 0,87 g/L

    Glycémie après 2h: 5,29 mmol / 0,95

    Pourquoi ma glycémie après 2h est elle inférieur à la glycémie a jeun?
    Et surtout suis je résistante a l’insuline???

    J’ai vraiment besoin que vous m’éclairiez sil vous plaît!

    • Bonjour Natacha, je suis navrée mais il s’agit d’un test médical et doit être impérativement analysé par votre médecin – c’est à lui de vous répondre. Puis revenez vers nous si vous avez besoin après, bien sûr.

  • Elise dit :

    Bonjour Emanuelle,
    65% de résultat.
    Je compte acheter certains produits sur votre boutique, acné sévère peau très grasse, est-ce que un savon a froid (au charbon), du rhassoul et du miel de manuka + une poudre minérale pour camoufler mes horribles boutons pourraient être efficace pour m’aider à retrouver une peau correcte (j’espère avant l’été) ?
    Sachant que ma peau n’est pas moche de base mais je suis couverte au cm2 de gros boutons rouges et douloureux (visage, cou, épaules, décolleté) ?
    Merci de votre avis 🙂
    Elise

    • Bonjour Elise, si vous suivez la méthode et stabilisez la glycémie, tout est possible. Faites bien attention à agir en externe avec les produits mais également en interne, en imitant les produits laitiers et les aliments à index glycémique élevé, d’accord ?

      • Elise dit :

        Merci beaucoup, oui je suis en train de revoir beaucoup de choses et je limite déjà les produits laitiers, j’ai encore du mal a bien savoir quels sont les produits avec un IG haut/faible, c’est pas évident car je n’ai pas été éduquée a manger comme ça, a faire attention.
        Merci encore pour votre reponse !
        Elise

  • Shera dit :

    Bonjour,
    Donc le sopk peut provenir uniquement d’une résistance à l’insuline ou il peut provenir sans cause spécifique ?

  • Natacha dit :

    Bonjour Emanuelle

    J’ai le sopk mais pas du tout de surpoids ni de graisse au niveau de l’abdomen. J’ai rdv chez ma gynéco la semaine prochaine et j’aimerais lui demander de me prescrire le test de glucose. Selon vous ce test est il un indicateur fiable pour mesurer notre résistance à l’insuline?

    • Bonjour Natacha, malheureusement en France, mon expérience est que la plupart des médecins se contentent d’analyser la glycémie (et parfois l’insuline) à jeun, ce qui totalement insuffisant, car une anomalie de la glycémie à jeun ne se verra qu’en fin de course, quand le problème est clairement installé, et qu’il y a déjà diabète ou pré-diabète. Pour avoir une réponse claire il faudrait un test d’hyper-insulinie provoquée, c’est à dire d’observer le glucose et l’insuline à jeun, puis de prendre une boisson hyper-sucrée, et de d’analyser la réponse du corps en refaisant ces mêmes analyses après. Ce test est commun en Californie, or je ne le vois pas souvent demandé en France, sauf pour les femmes enceintes en cas de diabète gestationel. C’est pourtant la manière sûre de procéder. Si vous avez un médecin compréhensif, je vous engage à lui en parler, en précisant bien que votre diagnostic SOPK est ce qui vous pousse à le demander. Tenez-nous au courant, d’accord ?

      • Natacha dit :

        Bonjour Emanuelle, je reviens vers vous car j’ai eu mon rdv chez ma gynéco. Elle n’a pas souhaité me prescrire ce fameux test au glucose. Selon elle la glycémie suffit et apparemment elle est un peu élevée dans mon cas 5,11mmol/l. Je me sens incomprise j’ai pourtant abordé l’insulino résistance dans le SOPK. Elle m’a repondu qu’il fallait dans ton les cas avoir une alimentation équilibrée.
        De plus j’ai un niveau de lh supérieur à la FSh à j4. Est ce selon vous un marqueur d’une résistance a l’insuline?

        • Natacha, vous avez raison de vous sentir incomprise. Je suis vraiment désolée pour vous. Je vous engage à être forte, et à chercher une autre équipe pour s’occuper de vous. À mon sens, vous avez besoin d’un bon gynéco, dans l’idéal qui travaillerait de concert avec un diététicien qualifié. Si jamais vous êtes sur Paris, cette diététicienne nutritioniste a ma confiance.

          • Natacha dit :

            Je reviens vers vous car je me suis décidée à faire le test du glucose (HGPO). J’ai contacté le laboratoire d’analyse qui m’a indiqué que le coût était de 30e à mes frais car n’ayant pas d’ordonnance.
            Avez vous des conseils à me donner pour minimiser les éventuels dégâts que pourrait causer l’ingestion de la boisson hyper sucrée??
            Mercii à vous!!

  • Hélèna dit :

    Bonjour Emmanuelle,
    Je ne partage pas votre conseil de manger 3 repas à 4-5h d’intervalle. Connaissez-vous les travaux de Jason Fung sur le diabète de type II et l’insulino-résistance notamment ? Il recommande à ses patients le jeûne intermittent (2 repas par jour sur une période de 8h et 16h de jeûne, soit pas de petit-déjeuner ou pas de dîner). Depuis que je le suis, j’ai perdu du poids et ma peau s’est encore améliorée.

    • Bonjour Hélèna, mon conseil porte sur la distance entre les repas de manière ordinaire, par opposition au snacking fréquent, qui accroit l’insulino-résistance, et qui est fréquent. Je n’ai pas voulu aborder la question du jeûne intermittent dans des conseils très généralistes et succincts. Je pense qu’il est important de bien expliquer les principes et le mode d’emploi du jeune intermittent, qui est effectivement très bénéfique à beaucoup en cas d’insulino-résitance, mais ne peut pas être abordé sans amples explications. Je suis très heureuse qu’il vous soit bénéfique aussi. Si vous avez le temps pour un témoignage en ce sens, je suis sûre qu’il sera utile à beaucoup…

  • >