Votre visage vieillira-t’il plutôt vin, sucre, lait ou gluten ?

Nous pouvons blâmer la génétique… Mais selon la naturopathe Nigma Talib, notre visage en vieillissant révèle surtout ce que nous mangeons en excès – ou ce à quoi nous sommes intolérant(e)s.

« À la seconde où un patient entre dans ma clinique, je peux immédiatement dire quels sont les aliments qu’il a tendance à trop manger » dit-elle dans son livre Reverse the signs of aging.

Je dois avouer que j’ai le même réflexe. C’est une déformation professionnelle, qui m’amène à analyser dès les premières secondes le visage de mes clientes comme celui des étrangers dans la rue (mon mari trouve d’ailleurs cela très agaçant…).

J’utilise plusieurs grilles de lecture, comme l’ayurveda ou la médecine chinoise, ce dont je parlais dans « Pourquoi j’ai toujours des boutons au menton ? »

L’analyse de Nigma offre des « outils » de lecture complémentaires, et cible le vieillissement prématuré. Selon elle, votre visage en dirait long sur ce que vous mangez en excès, ou ce qui ne vous réussit pas, l’âge venant. Voici ses 4 profils-types, et mes conseils éventuels si c’est votre situation.

 

Votre visage vieillira-t’il plutôt vin, sucre, lait ou gluten ?

Comment procéder : les visages décrits offrent plusieurs caractéristiques possibles, mais nous n’avons besoin de posséder toutes ces caractéristiques pour appartenir à un groupe. L’idée est de regarder à quel groupe nous ressemblons le plus (si c’est le cas), et d’en tirer les conclusions qui s’imposent (ou pas !).

Le visage-sucre

Caractéristiques :

  • des rides au niveau du front
  • relâchement sous les yeux
  • peau qui perd vite sa fermeté
  • visage creusé
  • si acné, se situe un peu partout sur le visage
  • peau qui a tendance à s’affiner
  • une complexion grise ou pâle
  • des sourcils fins

Pourquoi :

Si votre alimentation est très riche en sucre ou en glucide raffiné (quiches, gâteaux, riz blanc, baguette…), votre peau risque de vieillir prématurément. Le sucre déclenche une réaction appelée la glycation : les molécules de glucose s’attachent au collagène et à l’élastine, ce qui détruit les tissus sous-cutanés. Cela va se traduire par une perte de fermeté prématurée, qui se verra particulièrement sous les yeux, là où la peau est plus fine et délicate.

Le sucre déséquilibre la flore intestinale, ce qui donne de l’acné.

En médecine chinoise, l’appareil digestif est relié au front, trop de sucre pourrait donc se traduire par des boutons ou des plaques de sécheresse sur cette zone.

L’excès de sucre affecte la distribution de la « matière grasse » du visage : le visage apparait creusé, car il perd le gras là où il était rebondi.

Des pics d’insuline répétés peuvent épuiser les glandes surrénales, qui contrôlent la croissance des sourcils, et peuvent ainsi occasionner l’affinement des sourcils.

Même quand il n’y a pas d’acné, les niveaux élevés d’insuline stimulent la production de cortisol, l’hormone du stress. Comme le cortisol ordonne au corps d’assurer sa survie, il dirige son énergie vers des tâches essentielles au détriment des vaisseaux sanguins, qui se contractent. Le visage est moins bien nourri, et le teint devient terne et gris.

Ce que vous pouvez faire :

Faire attention au sucre, ce qui a souvent un impact profond sur le visage. Le phénomène de glycation (une sorte de « caramélisation » des tissus, responsable du vieillissement prématuré de la peau) a été scientifiquement validé (1).

Pour des résultats optimaux, évitez tout sucre rajouté. Mais si, vous pouvez prendre votre thé sans lui !

Pensez également à limiter les aliments qui se convertissent rapidement et fortement en sucre dans le sang (aliments à index glycémique élevé) : les gâteaux, les aliments à base de farine, les jus de fruits, les aliments transformés. Sevrez-vous doucement mais surement.

De bons apports en vitamine C (légumes…) sont importants pendant ce sevrage, et la L-glutamine est traditionnellement utilisée à cet effet.

Vous devriez voir une différence rapidement, ne lâchez rien !

Le visage-vin

Caractéristiques :

  • SIGNE CLÉ : la peau est déshydratée, avec de fines rides de déshydratation
  • SIGNE CLÉ : des rides ou des rougeurs ou des boutons prononcés entre les yeux (méridien du foie)
  • des paupières qui tombent
  • les pores sont apparents
  • les joues et le nez sont souvent rouges
  • les sillons naso-labiaux peuvent être prononcés

Pourquoi :

Le visage-vin est typique de celles qui apprécient un verre ou deux chaque soir, mais bien sûr il est caractéristique de tout excès d’alcool. Il est relié avant tout à l’état du foie, donc peut concerner même ceux qui ne boivent pas, mais qui ont un foie fragile…

L’alcool a tendance à déshydrater, ce qui peut aggraver les rides de déshydratation. Dès que la consommation d’alcool se modère, ce type de rides s’améliore au bout de quelques jours. Les sillons naso-labiaux deviennent moins prononcés.

Les boissons alcoolisées sont souvent riches en sucre, ce qui endommage le collagène et se traduit par une peau endommagée, plus de rides et des pores élargis.

En médecine chinoise, la zone entre les yeux est reliée au foie, donc vous pouvez voir plus de rides ou de rougeurs  ou des boutons à cet endroit.

L’alcool a tendance à dilater les vaisseaux, le nez et les joues deviennent plus rouges et finissent par le demeurer.

Ce que vous pouvez faire :

D’abord, faire un break complet de 6 semaines, pour donner au foie une chance de se reposer. Comme le foie est essentiel à la conversion de nos hormones, vous devriez ressentir un mieux-être général. Un compagnon adéquat est la silymarine, extraite du chardon-marie, qui est un antioxydant protecteur des cellules hépatiques.

À la fin de votre sevrage, si vous devez vous permettre un verre occasionnellement, choisissez les options les moins sucrées : un vin rouge plutôt qu’un cocktail, par exemple.

Le visage-gluten

Caractéristiques :

  • SIGNE CLÉ : des joues gonflées, visage enflé
  • des joues rouges
  • des taches de pigmentation au niveau du menton
  • des boutons au niveau du menton

Pourquoi :

Sans pour autant souffrir de maladie coeliaque, beaucoup d’entre nous sont sensibles sans le savoir au gluten, une protéine trouvée dans le seigle, l’avoine, le blé, l’orge, le kamut, l’épeautre…

Les réactions inflammatoires occasionnées par le gluten peuvent mener à un visage gonflé ou rouge.

Cette inflammation va agir sur les cellules responsables de la pigmentation de la peau, et peut se traduire aisément par des tâches foncées au niveau du menton.

Si votre système immunitaire réagit face au gluten, cela va affecter votre équilibre hormonal, ce qui peut amener à des boutons autour du menton.

Par ailleurs, beaucoup de personnes souffrant d’acné rosacée voient une réduction notoire de leurs rougeurs en supprimant le gluten.

Ce que vous pouvez faire :

Si vous êtes sensible au gluten, quelques soient les crèmes anti-âge que vous appliquerez sur votre peau, elle ne pourra pas être au top de sa forme. Dans votre cas, il convient d’essayer une éviction du gluten d’au moins six semaines. La prise de probiotiques et de L-glutamine peut vous aider pendant cette période, pour reconstituer votre flore intestinale et commencer à réparer la paroi de l’intestin, souvent endommagée dans ce type de situation.

On se rassure cependant : beaucoup d’intolérances sont passagères. Il est courant de ne plus réagir passé une éviction prolongée.

Alors si n’avez jamais songé à supprimer le gluten, c’est peut-être le moment. Buvez plus d’eau pendant cette pause, et retrouvez rapidement la vraie forme de votre visage (celle avec des pommettes !!!)…

Le visage-lait

Caractéristiques

  • SIGNE CLÉ : des paupières gonflées ou des poches ou des cernes sous les yeux
  • des petits boutons ou de la congestion au niveau du menton

Pourquoi :

Ce sont des signes que votre corps a du mal à digérer le lait et les produits laitiers, tels que le fromage, les yaourts ou la crème fraîche. Cette difficulté peut s’accentuer avec l’âge, car progressivement nous perdons les enzymes nécessaires pour digérer.

Vous n’aurez pas forcément de signes de difficultés digestives, tels que les ballonnements ou des douleurs, mais  une intolérance peut faire réagir le système immunitaire, ce qui accroît la réponse inflammatoire du corps.

De la même manière qu’après une entorse, votre cheville sera enflée et/ou rouge, le visage réagira en étant gonflé ou en étant pigmenté, particulièrement au-dessous des yeux. Cela donnera des poches ou des cernes.

Le lait de vache favorise la sécrétion d’insuline, une hormone qui stimule la production de sébum, donc les boutons. Il peut déclencher une cascade hormonale, bouleversant l’appareil reproducteur. Les boutons se situeront de préférence au niveau du menton, zone reliée à l’appareil reproducteur en médecine chinoise.

Ce que vous pouvez faire :

Si vous suspectez que votre vieillissement prématuré ou votre acné sont liés au lait, faites un break complet pendant 6-8 semaines. De nombreux autres aliments sont riches en calcium et peuvent facilement remplacer les produits laitiers.

Vous en trouverez une liste ici.

Par ailleurs, si vous avez de l’acné, l’impact sur votre visage peut être parfois spectaculaire. Vous pouvez par ailleurs vous confectionner vos propres yaourts sans lait. Je donne ma recette ici pour faire un yaourt sans lait. 

 

EN CONCLUSION :

On ne traumatise pas, d’accord ? Chacun a tendance à avoir des péchés-mignons, personne n’est parfait !

L’idée est de prendre ceci comme un jeu, et de reprendre contrôle si on le souhaite. Et toujours tout en douceur, pour se sentir mieux, et avoir la pêche.

 

Et vous ? Quel visage-type avez-vous ?  Etes-vous accro à un de ces aliments ? Commentez, je suis curieuse d’avoir des statistiques !

Par ailleurs, est-ce que vous souhaitez plus de conseils anti-âge ?

Si oui, faites-le moi savoir en remplissant le formulaire suivant :



Astuces anti-âge ?
Interesting Image


Si vous êtes nombreux(ses) j’écrirai plus souvent sur le sujet !

En vous inscrivant ici, vous recevrez des conseils sur le soin et la beauté de la peau. Vous pourrez vous désabonner à tout instant et avoir accès à vos données. Si vous avez une demande concernant vos données, contactez : [email protected]




 

 

 

 

 

 

Références :

(1) Sugar Sag: Glycation and the Role of Diet in Aging Skin.

Nguyen HP1, Katta R

Department of Dermatology, Baylor College of Medicine, Houston, TX, USA.

 

A propos Emanuelle Haudegond

Emanuelle Haudegond est la fondatrice de beaute-pure. Elle est l'auteur de la méthode gratuite "Vers une Peau sans Acné en 7 étapes" et de la méthode avancée "Méthode Peau-Zéro-Défaut", pour les peaux à problèmes. Diplômée de l'état de Californie, elle a longtemps travaillé auprès de dermatologues et de chirurgiens plasticiens avant de fonder sa propre clinique de soins esthétiques à Los Angeles. Passionnée par la peau, guidée par des principes naturopathiques, elle partage au fil des articles sa philosophie et ses astuces pour une peau magnifique. Vous trouverez également dans son e-boutique, beaute-pure-boutique.com, une sélection de ses produits de beauté préférés, adaptés aux peaux à problèmes, et des compléments alimentaires brevetés.

, , , , , , , , , , , ,

  • LEFEBVRE Catherine dit :

    Bonjour ,
    Je suis cliente sur votre site et lectrice de vos articles toujours intéressants. Pour ma part , j’ai une alimentation assez équilibrée je pense , sans aucune éviction .. et cela me convient . Pour ce qui est du gluten , j’utilise des céréales non hybridées ( épeautre certifiée non hybridée) et cela me convient TB. Il s’agit de la médecine selon HILDEGARDE qui est un peu l’équivalent européen de l’ayurveda en Inde.
    A mon avis , on parle bcp du gluten mais pas assez des alternatives au mauvais gluten.
    Pour le reste , votre article est vraiment utile et incite à créer toujours plus d’équilibre dans la vie quotidienne
    Bien cordialement, CatherineL

  • Chloé dit :

    Bonjour Emmanuelle, merci pour cet article. Ma peau s’apparente à un problème lié au sucre; j’ai 27 ans. J’ai des microkystes qui se développent en boutons inflammatoires sur tout le visage depuis environ un an, j’ai arrêté la pilule il y a trois ans et depuis je me bats contre l’acné.Je n’avais pas d’acné avant de prendre la pilule à 16 ans. Cela fait trois mois que j’ai une alimentation à faible incide glycémique et pour le moment je ne vois pas d’amélioration sur ma peau, en revanche j’ai perdu environ 2 kilos (je ne suis pas en surpoids et je suis végétalienne et sportive). Ma dernière prise de sang au mois d’août était bonne, mise à part une légère carence en zinc donc ça fait deux mois que je me supplémente avec 22 mg par jour. Je fais attention à mon ratio oméga 3/oméga 6. Je tiens également à préciser que j’applique tous vos conseils depuis un mois concernant l’utilisation des produits, mais ça fait plus d’un an que je suis passée au naturel ! Malheureusement, j’ai l’impression que des rougeurs apparaissent également sur mes joues et celà ressemble à de l’acné rosacée… Je suis à deux doigts de reprendre la pilule. J’ai l’impression d’avoir tout essayé. Auriez-vous d’autres conseils à me prodiguer s’il vous plaît ?

    • Misa dit :

      Bonjour Chloé, je me permets de répondre car ton histoire me fait penser à la mienne ! J’ai arrêté la pilule à 22ans sur un coup de tête (et pour cause de célibat) après l’avoir prise pendant 5 ans… Grosse erreur de ma part : je me suis battue avec l’acné pendant 4 ans … Avec par moment des améliorations et parfois de vraies crises.
      Depuis j’ai 27 ans et j’ai repris la pilule (fini le célibat et peur du DIU en cuivre) mais ce que je peux te conseiller, hormis les conseils d’Emmanuelle, c’est de faire régulièrement des peeling à l’acide glycolique (ASDM Beverly Hills pour ma part), à hauteur de 10 % pour commencer, ça m’aide énormément à retirer les peaux mortes qui obstruent mes pores. Tu peux ajouter l’utilisation hebdomadaire d’une bonne brosse nettoyante, notamment la soniclear de Michael Todd, qui est vraiment très douce et pas du tout abrasive.
      Sur l’alimentation, je ne pense pas avoir quoi que ce soit à te recommander mais essaye le bourgeon de framboisier (en gemmothérapie du coup) pour t’aider à réguler tes hormones (ça fait plus d’un an maintenant, je pense que tu as pris le temps de laisser tes hormones naturelles se stabiliser seules mais elles peuvent avoir besoin d’un dernier mini coup de pouce).
      Je ne dis pas que toutes ces solutions vont radicalement mettre fin à ton acné, mais tu noteras une réelle amélioration. N’oublie pas de bien nourrir ta peau.
      Personnellement, j’utilise la oil cleansing method le soir (je me démaquille avec une huile végétale bio que j’enlève avec une serviette humide et chaude), et le matin, je me contente de nettoyer mon visage à l’eau (j’ai un pommeau filtreur dans la salle de bain). J’utilise mon savon uniquement avant un peeling et je dois t’avouer que ma peau est nickel 🙂
      Bon courage à toi !

  • Cécile dit :

    Bonjour Emmanuelle,

    Merci pour cet article vraiment très instructif.

    Je ne saurais pas dire quel est mon type, peut-être que je n’en ai pas. Je ne consomme pas d’alcool (je ne supporte pas), pas de gluten ni de produits laitiers (je suis intolérante), ni de sucres ajoutés. J’ai éliminé 15 aliments qui me provoquent des inflammations (suite à un bilan biologique particulier). Je mange bio à 100% avec très peu de produits transformés. Je suis la méthode France Guillain (d’ailleurs, j’aimerais bien que vous fassiez un article à ce sujet).

    Je vois régulièrement une naturopathe et une nutritionniste « kousmine ».

    Je draine et purifie régulièrement les émonctoires.

    Bref, je suis très attentive et bien accompagnée.

    Mais voilà, j’ai une maladie infectieuse invalidante que les médecins n’arrivent pas à traiter, et une insuffisance de cortisol (mes taux sont très bas).

    J’ai des cernes et parfois des épisodes d’acné hormonale sur le menton (j’ai 45 ans, je suis votre méthode anti-acné à la lettre depuis 1 an et demi).

    Je me demande dans quelle mesure une maladie peut occasionner de l’acné et influer sur la qualité de la peau et du visage.

    Bien vous,
    Cécile

  • Ellay dit :

    Merci! Je ne me retrouve dans aucun de ces cas de figures mais j’apprécie le sujet. Ayant bientôt 40 ans et toujours une peau grasse et acnéique, je cherche également à me renseigner sur le vieillissement de la peau adapté à nos besoins et quels produits anti-âge utiliser sans risquer de voir encore plus d’acné.

  • Lulu dit :

    Bonjour Emanuelle,

    Merci pour cet article super intéressant.

    Mon cas principal : visage vin, alors que je ne bois pas d’alcool 🙂
    (et un peu sucre, lait et gluten aussi :p)

    Mais cet article (et celui que vous partagez dans votre commentaire juste au dessus) me font me rendre compte de la fatigue de mon foie et de la nécessité d’en prendre soin.

    J’ai du desmodium qui traîne depuis un moment sur mes étagères, je vais m’en faire des infusions.

    Merci encore !

  • Béatrice dit :

    Bonjour,

    J’ai une alimentation ig bas, je ne bois quasiment pas d’alcool (inférieur à 1 fois par semaine) et pas de produits laitiers. Sauf repas au restaurant, chez des amis, mais ça reste très rare !

    Par contre j’ai des cernes… Et de temps en temps des boutons épaules, dos, menton

  • Marion-L dit :

    Super article, concret et pédagogique. Comme je m’en doutais je suis « gluten ». J’ai beau faire attention à ce que je mange, je n’ai pas encore réussi à passer le cap de me passer de pain, pâtes et céréales. D’une part parce que je suis addict à la sensation de satiété qu’ils procurent, d’autre part parce qu’à chaque fois que je présente une alternative aux repas mes enfants et mon mari font la tête… Mais je ne désespère pas d’y arriver un jour! En tout cas merci de remettre les pendules à l’heure et de me faire prendre conscience de l’impact énorme qu’aurait ce changement.

  • Marie dit :

    Bonjour,
    Merci pour cet article très intéressant.
    En ce qui me concerne, j’aime un peu trop le sucre et ça commence à se voir un peu à 42 ans. Du coup, cette image me motive à lever un peu le pied…
    Bonne journée !
    Marie

  • Sandrine dit :

    Bonjour
    D après la description mon visage serait vin alors que je ne bois que très occasionnellement y aurait-il d autres facteurs dû à cette description ?
    Merci

    • Coucou Sandrine, le visage-vin révèlerait surtout une faiblesse au niveau du foie, lequel peut être surmené par d’autres facteurs. Je pense que l’article suivant pourrait vous être utile. Par ailleurs, il n’y a pas que les facteurs alimentaires : un foie peut être surmené s’il y a une intolérance alimentaire non détectée, et en médecine chinoise, il est considéré être le siège de la colère : une personne ayant vécu une colère ou frustration forte et non dépassée pourrait également avoir des soucis au niveau du foie…

  • >