Cycles longs, courts ou irréguliers ? Essayez la Lunaception !

Lunaception.001

Vous avez récemment arrêté la pilule contraceptive, et vous peinez à retrouver vos règles ? Ou bien votre cycle est irrégulier par moment ? Pensez à la Lunaception. Selon mon expérience, cette technique ancestrale peut donner des résultats surprenants… Économique, simple et naturelle, elle vaut la peine d’être essayée !

J’en avais parlé dans mon article « I can’t get no ovulation » : une ovulation régulière est un gage de bien-être et de beauté de la peau, car c’est la seule manière de produire naturellement de la progestérone.

Car la progestérone joue un rôle calmant sur les nerfs, mais également sur l’acné. De plus, elle contrebalance les excès d’oestrogènes, ce qui est très utile si vous souffrez de syndrome pré-menstruel, de règles douloureuses, ou de certains cas de migraines. (Note : je parle ici de progestérone naturelle, celle que l’on fabrique dans notre corps à partir du corps jaune. La progestérone synthétique de la pilule n’est PAS la même molécule et ne devrait PAS porter le même nom !).

Mais que faire, si vous êtes à un stade de notre vie où vous n’ovulez pas régulièrement ? Que vous avez par exemple des cycles longs, courts, ou qu’ils sont irréguliers, alors qu’il n’est pas encore l’heure de la ménopause ? Cela peut arriver facilement, à la suite d’un choc psychologique, en cas de stress, de trouble de la thyroïde, de SOPK….

C’est là où la Lunaception  peut prendre sa place, une fois vérifié auprès du médecin qu’il n’y a pas d’explication physiologique : cette méthode peut vous aider EN DOUCEUR à stimuler l’ovulation régulièrement et ainsi à réguler vos cycles… Elle vaut à mon avis la peine d’être tentée, vu son absence totale de risque et sa surprenante efficacité.

Mais de quoi je parle (fin du suspens !) ?

La Lunaception doit son nom à Louise Lacey, l’auteur de Lunaception: A Feminine Odyssey into Fertility and Contraception, paru en 1975. Cette pionnière découvre (entre autres) que si elle dort dans le noir total pendant la durée d’un cycle SAUF pendant 3 jours (pendant lesquels elle s’expose à la lumière de 40 watt de sa lampe de chevet, imitant ainsi la lumière de la lune), son ovulation intervient systématiquement pendant ces 3 jours de lumière. Elle met ainsi à jour le lien très étroit qui existe entre notre glande pinéale, l’alternance jour/nuit et le cycle féminin.

Glande pinéale, quand tu nous tiens…

La glande pinéale est une petite glande que la tradition indienne considère comme notre « troisième oeil ». C’est un organe ancien, « primitif », situé à proximité du centre du cerveau, et qui contrôle les rythmes circadiens du corps (nos « horloges biologiques », parmi lesquelles le rythme veille/sommeil, la température corporelle, la pousse de cheveux et le niveau de production hormonale).

La Lunaception se base sur l’idée que le cycle menstruel féminin est par défaut synchronisé avec la lune. On théorise que la glande pinéale est programmée depuis la nuit des temps pour associer l’ovulation avec la lumière, c’est à dire la pleine lune. Selon cette théorie, dans les sociétés ancestrales, les femmes ovulaient toutes pendant la pleine lune (lumière) et avaient toutes leurs règles avec la nouvelle lune. Un phénomène qui expliquerait un témoignage tel que celui-ci :

« Ceci m’a toujours fasciné, parce que j’en ai fait l’expérience sans le vouloir et je l’ai vu arrivé à 15 femmes d’âge et d’horizons différents. Il y a 10 ans, ma soeur et moi avons randonné le long de toute la chaîne des Appalaches, en passant 6 mois et demie à se lever avec le soleil et à rentrer dans nos sacs de couchage dès le coucher de soleil. Au bout du compte… un jour, au bout de quelques mois, nous étions assises avec 5 autres femmes qui faisaient la randonnée… et nous nous sommes aperçues que nous avions TOUTES eu des règles de 4 jours qui avaient commencé la semaine précédente pour TOUTES avec la pleine lune. Alors qu’avant la randonnée nous avions toutes des cycles et des règles de longueurs différentes… »

Le principe de la Lunaception est donc d’essayer de reproduire ce rythme en « trichant » avec la glande pinéale : pour cela, on va reproduire des conditions similaires à celles qu’auraient connues les premières femmes : de l’obscurité totale pendant les nuits, sauf en période du pleine lune.

Comment réguler vos cycles avec la Lunaception

Le point le plus important est de dormir dans le noir le plus total. Quand je dis « total », c’est « total ». Ce que vous voulez, c’est qu’une fois au lit, vous n’arriviez plus à voir vos propres mains.

  • La moindre petite lumière, celle par exemple d’un radio réveil, peut entraver les résultats.
  • Souvent, nos volets ne suffisent pas : il faut vraiment empêcher tout filet de lumière. L’idéal, c’est d’avoir des rideaux bien sombres.
  • N’hésitez pas à calfeutrer tout ce qui a besoin d’être calfeutré. Un boudin sous la porte, des panneaux de tissu ou de carton punaisés par dessus les vitres, soyez imaginative.
  • Pensez à éliminer tous les appareils électroniques qui peuvent émettre une lumière, même faible : on ne recharge pas son téléphone portable dans sa chambre à coucher, par exemple.
  • L’utilisation d’un masque sur les yeux peut aider, mais ne doit pas se substituer à l’obscurité de la pièce : la glande pinéale peut repérer les rayons qui « passent » par les coins du masque. C’est donc un appoint, pas un substitut.

En pratique, il y plusieurs manières  :

1. La méthode simple

On se fiche de la lune, on ne retient que le principe : lumière / ovulation favorisée.

On dort ainsi dans le noir le plus total, pendant 11 jours. Vous voulez faire croire à votre glande pinéale que la lune est en début de cycle et qu’il ne faut pas commencer l’ovulation. Puis, au 12e jour, vous mettez en place une lumière de faible intensité, que vous garderez pendant 3 jours. Louise Lacey utilisait une lampe de chevet avec une ampoule de 40 watt ou laissait entrouverte la porte de sa chambre, qui donnait sur une salle de bain éclairée à 75 watts. En pratique, si votre lampe de chevet est trop forte, vous pouvez tout simplement la poser sur le sol.  Vous simulez une situation de pleine lune pour aider à déclencher l’ovulation.

Enfin, à partir du 15e jour, vous recommencez à dormir dans l’obscurité totale, jusqu’au déclenchement des règles, quel que soit le temps nécessaire. On compte dès lors le premier jour des règles comme le jour 1 du cycle, et on recommence. Souvent, 2 à 3 « cycles » de Lunaception sont nécessaires pour raccourcir/rallonger un cycle « hors norme » (un cycle dont la durée n’est pas comprise entre 25 et 35 jours).

2. La méthode un peu plus sophistiquée (pour les femmes qui ont déjà l’expérience d’observer leurs cycles, par exemple parce qu’elles pratiquent la symptothermie, méthode naturelle de contraception) :

Ici, on essaie de repérer l’arrivée imminente de l’ovulation en observant la glaire cervicale. On dort donc dans l’obscurité le temps qu’il faut, et dès que notre glaire cervicale devient abondante, fluide, filandreuse et glissante (on parle d’une texture de blanc d’oeuf) pendant deux jours de suite, on entame les trois jours de lumière. Puis de nouveau obscurité, jusqu’aux règles.

Pas de panique si c’est du chinois… Cette technique-là est peu pratiquée.

3. La méthode « Hippie » (à mon avis la plus efficace)  :

Dans cette variante, on veut s’aligner sur la nature, et ovuler avec la pleine lune. On repère la prochaine pleine lune (à l’heure où j’écris ces lignes, c’est le 2 juillet prochain). Si elle est proche (moins de deux semaine) on attend le mois suivant (ce serait le cas pour nous).

Pendant tout ce temps, quelle que soit notre situation (règles ou pas), on dort dans l’obscurité, donc pendant plus d’un mois si c’est nécessaire. Puis, à la pleine lune, le jour d’avant, pendant, et le jour d’après (ici les 1 ,2  et 3 juillet), on dort soit en ouvrant les rideaux pour s’exposer à la lumière de la lune, soit en utilisant une lampe de faible intensité, comme pour les méthodes précédentes.  Puis de nouveau obscurité, jusqu’à la prochaine pleine lune.

De manière surprenante, il semble que beaucoup de femmes arrivent ainsi à se synchroniser avec la Lune, et qu’au bout de 2/3/4 cycles, elles ovulent naturellement à la pleine lune.

J’ai personnellement eu l’impression que cette troisième option était plus efficace… mais il se peut que ce soit parce que la période obscure de départ est plus longue… ou que je trouve la théorie tellement jolie que j’incite plus de femmes à essayer celle-là !

Je ne pense pas qu’il y ait de preuves scientifiques pour appuyer la Lunaception, mais franchement, je trouve qu’on s’en fiche un peu, non ? Le pire qu’il puisse arriver, c’est qu’il ne se passe rien… et si vous faites partie de celles (nombreuses) pour qui ça marche, vous gagnerez un profond respect pour le clair de lune !

A propos Emanuelle Haudegond

Emanuelle Haudegond est la fondatrice de beaute-pure. Elle est l’auteur de la méthode gratuite « Vers une Peau sans Acné en 7 étapes » et de la méthode avancée « Méthode Peau-Zéro-Défaut », pour les peaux à problèmes. Diplômée de l’état de Californie, elle a longtemps travaillé auprès de dermatologues et de chirurgiens plasticiens avant de fonder sa propre clinique de soins esthétiques à Los Angeles. Passionnée par la peau, guidée par des principes naturopathiques, elle partage au fil des articles sa philosophie et ses astuces pour une peau magnifique. Vous trouverez également dans son e-boutique, beaute-pure-boutique.com, une sélection de ses produits de beauté préférés, adaptés aux peaux à problèmes, et des compléments alimentaires brevetés.

, , , , ,

37 Responses to Cycles longs, courts ou irréguliers ? Essayez la Lunaception !

  1. Wafaa 18 Avr, 2017 à 1:01 #

    Bonjour
    Super article!
    J’ai testé de multiples contraceptifs ( Dut pillules). J’ai tout arrêté car je ne veux plus de tout ça. Utiliser le dut m’a completement derreglée; spotting cycle reduit…
    J’avais des cycles de +/-28j et aujourd’hui ça tourne autour de 21! J’ai l’impression d’avoir souvent mes règles car elles durents +/-7 j. Le gygy dit que tout va bien.
    Mais j’aimerai retrouver mon cycles de 28j.
    Dois-je faire les 3 nuits lors du 1er quartier, la nouvelle lune, la pleine lune ou le dernier quartier?
    Merci de votre aide.

    • Emanuelle Haudegond 18 Avr, 2017 à 1:15 #

      Bonjour Wafaa,

      Malheureusement, certaines femmes ont du mal avec le DUT. Comme dirait la gynécologue miss Frottis,

      http://missfrottis.blog.lemonde.fr/2012/05/16/contraception-par-diu-au-cuivre-avantages-et-inconvenients/

      Le DIU est contraceptif en faisant très mal travailler les ovaires. Si la patiente a des ovaires micro kystiques, ce sera l’enfer : coliques expulsives, dyspareunie, kystes fonctionnels, acné… Un DIU, c’est parfait pour toutes celles qui ont un utérus et des ovaires en béton armé.

      Attention, le port d’un DIU au cuivre peut déclencher une poussée d’adénomyose, affection invalidante par ses règles abondantes et surtout sa dyspareunie profonde.

      Dans votre cas, je pense qu’il serait mieux d’utiliser la méthode simple, sans vous « caler » avec la vraie lune.

      Je copie-colle la méthode, mais le stérilet n’est peut-être pas bien toléré… Bonne chance !

      On se fiche de la lune, on ne retient que le principe : lumière / ovulation favorisée.

      On dort ainsi dans le noir le plus total, pendant 11 jours. Vous voulez faire croire à votre glande pinéale que la lune est en début de cycle et qu’il ne faut pas commencer l’ovulation. Puis, au 12e jour, vous mettez en place une lumière de faible intensité, que vous garderez pendant 3 jours. Louise Lacey utilisait une lampe de chevet avec une ampoule de 40 watt ou laissait entrouverte la porte de sa chambre, qui donnait sur une salle de bain éclairée à 75 watts. En pratique, si votre lampe de chevet est trop forte, vous pouvez tout simplement la poser sur le sol. Vous simulez une situation de pleine lune pour aider à déclencher l’ovulation.

      Enfin, à partir du 15e jour, vous recommencez à dormir dans l’obscurité totale, jusqu’au déclenchement des règles, quel que soit le temps nécessaire. On compte dès lors le premier jour des règles comme le jour 1 du cycle, et on recommence. Souvent, 2 à 3 « cycles » de Lunaception sont nécessaires pour raccourcir/rallonger un cycle « hors norme » (un cycle dont la durée n’est pas comprise entre 25 et 35 jours).

      • Wafaa 18 Avr, 2017 à 6:39 #

        Merci pour la réponse. Oui j’ai eu des conseils par Miss Frottis. Elle est top!
        Je vous tiendrai au courant de la suite.

  2. alexandra 13 Fév, 2017 à 7:03 #

    bonsoir Emanuelle je me demande si mon cycle n’est pas entrain de se caler sur le cycle lunaire ; j’ai arreter la pilule au mois de novembre 2016 et mes cycles sont de plus en plus court ce qui fait que mes prochaines regles vont arrivés a la prochaine lune noire car apparement j’ai ovulé a la pleine lune je m’etonnais d’ovuler si tot ce mois ci mais peut etre que ce n’est qu’un hasard

  3. Lealea 05 Sep, 2016 à 9:33 #

    Article intéressant, néanmoins, il manque à mon sens une 4e possibilité: zéro rideaux!
    Mes menstruations ont toujours été réglées comme une horloge (28 jours systématiques) mais très douloureuses au point de ne pas pouvoir me lever du lit donc on m’a orienté pour prendre la pilule.
    Pendant 15 ans, les saignements (puisqu’il ne s’agit pas de vraies menstruations) ont continué dans la régularité. Puis l’appel intérieur: arrêter toute médication quelle qu’elle soit. Là c’est parti en sucette, ça oscille entre 15 à 35 jours pour un cycle. Depuis 3 mois, j’écoute mon intuition qui me pousse à dormir sans baisser les stores. Mmm moi qui ne pouvait dormir que dans le noir total, j’ai réappris à dormir au rythme de la lune et du soleil.
    Non seulement j’ai moins besoin de dormir car mon sommeil est plus récupérateur (coucher à 2-3h du mat, réveillée naturellement à 7h30 sans aucune alarme) mais effectivement, j’ai remarqué que mon organisme reprenait ses bonnes vieilles habitudes à suivre le cycle de la lune et par conséquent devient plus régulier (26-30 jours) et l’écart diminue de cycle en cycle.
    Seule condition: habiter loin des grandes villes ou des éclairages publiques. 😉

  4. Cecilia 05 Sep, 2016 à 6:55 #

    Bonjour Emmanuelle,
    J’étudie la question depuis quelques temps et les études scientifiques existent sur le sujet. Apparemment le masque sur les yeux ne suffit pas parce que toute notre peau est capable de capter la lumière.
    La méthode fonctionne déjà très bien en faisant juste le noir total dans la chambre (sans les 3 nuits de lumière), et les 3 nuits de lumière servent dans les cas où le cycle ne se régularise pas de lui-même.
    Personnellement je préfère la variante 2 liée à la symptothermie car elle est très respectueuse du corps et de la manière dont il s’est calé avec la lune, et la femme apprend à dialoguer avec son corps par la même occasion. Juste l’observation des cycles aide souvent également à les régulariser.
    Merci pour ce bel article,
    Cecilia

  5. Isabelle 04 Juil, 2016 à 2:27 #

    Bonjour Emmanuelle,
    Moi j’ai des cycles réguliers et plutôt courts (25 à 27 jours) mais complètement inversés par rapport au cycle lunaire : règles au moment de la pleine lune et ovulation à la nouvelle lune.
    Par contre j’ai un syndrome prémenstruel très important (seins douloureux et ventre gonflé dès la fin de l’ovulation et jusqu’aux règles, migraines pendant les règles).
    Je ne prends plus la pilule depuis 4 ans.
    Pour se recaler à l’endroit, ça risque de prendre du temps ? Mais si pouvait faire disparaître mes symptômes, ça vaut peut-être le coup d’essayer…

  6. Amel 22 Août, 2015 à 7:21 #

    Bonjour,

    2 ans après l’arrêt de la pilule, mes cycles qui étaient irréguliers se sont alignés à la Lune sans que je ne fasse rien d’artificiel, bien au contraire! « Voyez » du coté du 3e oeil dont il est question dans l’article…

    • Mathilde 08 Sep, 2015 à 8:44 #

      qu’entendez vous par là?

      • Amel 06 Nov, 2015 à 5:55 #

        Je veux dire qu’en développant sa spiritualité en se reconnecte à soi, à la nature.

  7. lala 07 Août, 2015 à 7:05 #

    Bonjour Emanuelle,
    je pratique la lunaception depuis le mois dernier et je voulais savoir comment ça allait se passer par rapport à mes règles? ça va naturellement décaler mes cycles? (la dernière pleine lune était à J23 pour moi).
    J’ai remarqué sur ce cycle qu’au moment de la pleine lune, j’ai eu des glaires très abondantes de type blanc d’œuf, est-ce un signe d’ovulation?
    Merci

    • Emanuelle 10 Août, 2015 à 11:54 #

      Bien sûr personne ne peut le savoir pour sûr, mais il semble bien que vous soyez en passe de réguler votre cycle avec la lune, Lala. Tenez-nous au courant…

      • lala 10 Août, 2015 à 4:57 #

        merci pour votre réponse, je verrai sur la prochaine pleine lune si j’observe le même effet et vous tiendrai au courant

  8. Lys Blanc 24 Juil, 2015 à 2:03 #

    Incroyable même si je m’en doutais un peu et je savais que la lumière pouvait altérer les cycles, je ne savais pas trop comment. J’ai utilisé la symptothermie pas mal de temps ( mais vive la ligature au final),je vais pouvoir le faire facilement. Merci Emmanuelle, je repasserai dans quelques temps pour dire quoi, car j’en ai marre d’avoir des cycles courts depuis un an alors qu’avant j’étais une horloge suisse. Je pense qu’arrêter de surveiller mes cycles a pu jouer.
    Bon week-end.

    • Emanuelle 24 Juil, 2015 à 3:41 #

      Tenez-nous au courant, Lys blanc, d’accord ?

      • céline 30 Juil, 2015 à 9:12 #

        super je ne la vois jamais avec tous ces nuages pffff pas moyen d’essayer grrrrrr

        • Emanuelle 31 Juil, 2015 à 9:13 #

          Bonjour Céline,

          Une des 2 méthodes demande à voir la lune et à s’y exposer, mais pas l’autre… selon laquelle il suffit de se « cadrer » en repérant la pleine lune sur son calendrier. Cette dernière méthode est aussi très efficace !

  9. Mathilde 08 Juil, 2015 à 8:45 #

    Bonjour Emanuelle!
    je suis en essai bébé depuis le début de l’année et pour l’instant rien ne se passe. Je ne repère pas bien mon ovulation. Pas de diagnostic posé, mais j’ai beaucoup de symptômes du SOPK. Quand vous dites donc que la méthode peut être utile si pas de problèmes physio, le sopk en fait-il parti? Est-ce que cette méthode peut m’aider à tomber enceinte?
    Merci

    • Emanuelle 09 Juil, 2015 à 2:04 #

      Bonjour Mathilde,

      Oui, il peut être difficile de savoir si on est SOPK, car le SOPK n’est pas une maladie en soi (que l’on peut reconnaître avec un test particulier), mais un syndrome, c’est à dire un faisceau de symptômes. De plus, les critères pour établir le diagnostic ne sont pas unanimement partagés : ces fameux symptômes ne sont pas les mêmes selon les écoles, les pays, etc. Dans tous les cas, l’intérêt de Lunaception repose sur le fait qu’elle ne peut pas nuire. Franchement, je ne vois pas de bonnes raisons de ne pas essayer…

  10. Ophélie 02 Juil, 2015 à 2:22 #

    hum, a tester. Depuis l’arrêt de ma « chere » diane, mes règle durent un jour, et sont très très faible, (un protège slip suffit)bon, je n’aime pas avoir mes règles, je ne vais pas me plaindre, mais c’est vrai que c’est rassurant de les avoir quand on n’a plus de contraception chimique. Ce témoignage me rend perplexe. La survenue de ces règles ( dans le témoignage), ne serait il pas dû au fait que ces femmes vivaient dans la proximité depuis quelque temps? c’est une expérience personnelle mais je sais que des scientifiques on expliqué ce phénomène: quand plusieurs femmes vivent ensemble, leur cycle on tendance à se synchroniser. Quand j’étais étudiante en diététique, nous n’étions que des filles et nous avions pratiquement toutes nos règles en même temps ( cela se déséquilibrait pendant les vacances). Les scientifiques expliquaient que nos hormones personnelles influent celles des autres, même sans se toucher, la proximité suffit. Bref, connaissiez vous cet effet? n’y a t-il pas un rapport avec ce témoignage? malgré tout, je compte bien essayer!

    Merci pour vos articles qui nous font réfléchir sur notre condition d’homo sapien!

    • Emanuelle 08 Juil, 2015 à 9:15 #

      Bonjour Ophélie,

      Le témoignage porte à la fois :

      – sur la synchronicité (les femmes avaient leurs règles ensemble…)

      – l’imitation du cycle lunaire (elles ont eu toutes leurs règles au même moment du cycle lunaire. Chez elles, ce n’était pas la nouvelle lune mais la pleine lune. Selon mon expérience, c’est également fréquent).

      Un témoignage ne signifie pas qu’une théorie est valide, mais c’est fascinant, non ?

  11. Malou 29 Juin, 2015 à 8:00 #

    Bonjour Emanuelle, Bonjour Elsa,

    Pensez-vous que cette méthode marche pour quelqu’un comme moi qui a une aménorrhée de plus d’un an et demi?

    Voici en quelques mots mon parcours:

    je suis votre méthode depuis plus d’un an et j’ai vu de beaux progrès sur mon acné. Cependant, je pense que mon acné est aussi une acné hormonale. Je n’ai pas de règles depuis plus d’un an et demi et cela sans raisons particulières.
    J’avais pris la pilule pendant environ 6 ans depuis l’âge de 16 ans à cause de l’acné et de cycles irréguliers puis l’ai arrêtée, n’ai pas eu mes règles pendant un an puis de nouveau pendant environ 6 mois, elles étaient régulières puis de plus en plus espacées jusqu’à ne plus en avoir.
    Je suis allée voir un gynéco qui voulait me faire prendre des hormones, duphaston, que j’ai refusées.
    J’ai testé pendant plus d’un an différentes thérapies en même temps: homéopathie, acupuncture, magnétisme … tout ça pour que ce médecin me dise de prendre Duphaston et de revenir la voir 3 mois plus tard pour avoir des règles naturelles régulières. Je ‘ne l’ai pas pris.
    Je consulte actuellement un nouveau gynéco qui m’a fait deux séances prolongées d’acupuncture et qui m’a dit de revenir dans 3 mois. Si mes règles ne sont pas revenues alors il veut me faire faire un bilan hormonal et les hormones seront sûrement (à mon grand dam) indispensables. Je précise que je n’ai pas d’OPK.
    A côté de ça, je fais le massage lymphatique du visage et je médite régulièrement.
    Je viens de terminer une longue période d’examens stressants, j’ai l’espoir d’ovuler de nouveau car cette absence prolongée de règles m’inquiète un peu.

    Je vous remercie pour vos conseils.

    Malou

    • Emanuelle 08 Juil, 2015 à 9:44 #

      Bonjour Malou,

      Je ne peux bien sûr pas me prononcer sur votre cas, beaucoup de choses peuvent expliquer une aménorrhée, et il est important que votre médecin vous suive.

      Ce que je sais cependant, c’est que la Lunaception est inoffensive et s’est avérée très utile à beaucoup de femmes. Tout ce que cela demande, c’est d’obstruer les fenêtres très méticuleusement (je connais certaines qui ont pu le faire à moindre coût avec des sacs poubelles noirs en double/triple épaisseur punaisés…) et d’éviter toute source lumineuse annexe. Donc on a franchement rien à perdre/tout à gagner. Donc pourquoi ne pas l’essayer ?

      Si mes règles ne sont pas revenues alors il veut me faire faire un bilan hormonal et les hormones seront sûrement (à mon grand dam) indispensables.

      En santé naturelle, on ne raisonne pas comme cela. On 1/ écarte toute raison-problème physiologique (rôle du médecin) 2/ En l’absence de ceux-ci, on s’interroge sur la cause possible de l’aménorrhée : carences ? syndrome des ovaires polykystiques ? hyperprolactinémie ? aménorrhée hypothalamique ? troubles de la thyroïde ? inflammation ? et on cherche une solution à la cause possible.

  12. Duke 29 Juin, 2015 à 7:15 #

    Bonjour,

    J’avais des cycles terriblement longs et irréguliers après l’arrêt de la pillule. Cela allait de 40 à 60 jours… J’ai entendu parler de régularisation du cycle en regardant la lune tous les jours. Comme ça n’était pas compliqué et gratuit, bien que bizarre, je l’ai fait. Je le fait depuis un an environ. Après 3-4 mois de « visionnage lunaire », mes règles arrivent systématiquement pendant la pleine lune (à 3 jours près, ce qui est super régulier par rapport à avant). Mais c’est bien pendant la pleine lune, et non pas pendant la nouvelle lune. Pendant la nouvelle lune, ma glaire cervicale est effectivement liquide puis d’aspect « blanc d’oeuf cru ». Je précise que ma chambre est équipée de rideaux non occultants, sans volet. Donc la chambre est assez éclairée les jours de pleine lune, quand le ciel est dégagé.

    • céline 29 Juin, 2015 à 9:26 #

      bonjour, pouvez-vous m expliquer comment vous faites exactement? le 1er jour de pleine lune vous la fixer c’est bien ca?? pendant combien de temps et combien de jours merci

      • Duke 30 Juin, 2015 à 10:35 #

        Je regarde la lune tous les jours, bon après si on oublie quelques jours par mois c’est pas trop grave (en plus certains jours elle est cachée par des nuages), mais il faut essayer d’être la plus assidue possible. Et je ne la fixe pas, je regarde juste quelques secondes pour voir où elle en est dans son cycle. Et quand c’est joli, je regarde plus longtemps :). On ne prend plus assez le temps d’admirer les choses.
        Je suppose que de ne pas avoir de volets, mais seulement des rideaux épais, aide également.

  13. Sabrina 28 Juin, 2015 à 9:57 #

    Bonjour, je porte un stérilet et mes règles sont longues et n’importe comment. J’avais téléchargé une application pour tout noter, mais ça ne sert à rien, c’est juste le chaos ????est-ce que cette technique fonctionnerait aussi pour aider à régler mon Cycle?
    Merci!

    • Emanuelle 08 Juil, 2015 à 10:14 #

      Sabrina, nul ne sait si ça « marchera » pour vous, mais c’est sûr et totalement gratuit. Alors pourquoi ne pas essayer, en sachant quand même qu’il faut être patiente (on a besoin souvent de plusieurs cycles pour régulariser) ?

  14. Eirolf 27 Juin, 2015 à 8:53 #

    Bonjour Emmanuelle,

    Merci pour cet article très intéressant et ça rejoint le langage populaire : « avoir ses lunes ». Pour ma part j’observe mon cycle et j’ai un cycle assez régulier (tous les 28 à 32 jours). Je crois avoir lu quelque part que l’on ovulait en milieu de cycle soit vers le 14ème jour, mais pour ma part j’observe les glaires cervicales seulement quelques jours après mes règles, ce qui est peut-être la révélation d’un dérèglement hormonal ? J’ai de forts troubles menstruels (jambes lourdes, ballonnements, douleurs intenses) et de l’acné. Je devrais peut-être essayer cette méthode mais difficile d’obstruer les fins rayons de lumières qui passent par à travers les volets… à moins d’installer des rideaux occultants peut-être.

    @ bientôt

    • Eirolf 12 Juil, 2015 à 2:15 #

      Bonjour Emmanuelle,

      Est-ce que avoir une ovulation précoce dans la seconde partie du cycle peut-être le signe d’un dérèglement hormonal ou d’autre chose ?

      Je suis entrain de faire la prise de température tous les jours pour voir exactement quand elle aura lieu car peut-être que ce n’est qu’une impression étant donné que la glaire cervicale apparaît quelques jours avant l’ovulation apparemment.

      Merci d’avance pour votre réponse.

      Cordialement.

      • Emanuelle 13 Juil, 2015 à 5:31 #

        Bonjour Eirolf, avant de pouvoir analyser son cycle correctement avec ce type de méthode, il faut combiner 3 signes : 1/ la glaire cervicale 2/ la position du col 3/la température. Mais pas d’affolement, il faut suivre le cycle sur au moins 3 mois pour détecter des tendances. Pour plus d’infos, se renseigner sur la symptothermie.

  15. mangaka 27 Juin, 2015 à 6:28 #

    C’est une méthode vraiment géniale et naturelle et surtout surprenante merci beaucoup

  16. Coline 27 Juin, 2015 à 9:06 #

    Bonjour,
    j’ai une question pour être sûr d’avoir bien compris cet article…
    Si grâce à la lunaconception, notre ovulation a lieu au moment de la pleine lune et que notre cycle menstruel est basé sur le cycle lunaire alors dans l’idéal nos règles devraient donc je déclencher au alentours des nuits où la lune (appellé nouvelle lune) n’apparaît pas dans le ciel ?

    • Emanuelle 08 Juil, 2015 à 10:01 #

      Oui c’est ça Coline, dans la théorie.

  17. Béné 27 Juin, 2015 à 7:41 #

    Méthode étonnante & très intéressante !
    C’est vraiment fou comme tous les points de notre corps peuvent être étroitement liés (& tout ce que la science n’a pas encore « validé »..)
    Grand merci pour cet article !

  18. Sika 27 Juin, 2015 à 5:46 #

    Je trouve ça tellement beau et naturel. Ce n’est pas étonnant que la féminité est toujours été associée à la lune 🙂 merci Emmanuelle je teste ça bientôt car en plus j’ai très envie de me mettre à la symptothermie. D’ailleurs si à l’occasion vous avez un retour a faire sur cette méthode ou conseils à donner je suis très heureuse 🙂

    • Emanuelle 08 Juil, 2015 à 10:12 #

      Bonjour Sika,

      Je suis une grande fan de la symptothermie, que j’emploie moi-même depuis très longtemps. Elle apporte à mon avis beaucoup, notamment à se familiariser avec son propre corps ! Je vais essayer d’écrire un article sur mon expérience.

Laisser un commentaire